AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le Borgne recrute !

avatar
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4630
Popularité: -417
Intégrité: -409

Jeu 21 Déc 2017 - 12:18

Manshon, durant la semaine de préparation du mariage de Moka et Séréna. Au bord d’une falaise, deux ombres se dressent, la pluie et le vent formaient une parfaite harmonie, créant une symphonie mortuaire parfaite.

J’avançais d’un pas, le prêtre en reculait d’un. La pluie ruisselait sur mon visage arborant un sourire machiavélique, le bonze avait une mine effrayé, il fit encore un pas en arrière, ça aurait pu être son dernier.

Lorsqu’il vit qu’il était au bout de la falaise, il su se rattraper et éviter une première chute tout en bas sur le tapis rocheux, il ré-avança son pied qui avait le faillit le faire tomber dans le vide, il s’agenouilla pour implorer ma pitié.

- S’il vous plaît… j’ai fait tout ce que vous m’avez demandé ! Laissez-moi ! Dieu peut vous pardonnez de tout vos pêchés !

Je ricanais suite à sa phrase, je ne croyais aucunement en Dieu ni en aucune autres entités, mis à part le Dieu de l’Océan qui est le Dieu de tout bon marin qui se respectent. Je me rapprochais de lui,   cigarette en bouche je pris une immense bouffé sur ma clope avant de tout lui lancer à la gueule. Je m’essuyais le visage d’un coup de manche, mon chapeau ne suffisait pas à lutter contre la pluie et le vent. Je penchais ma tête sur le côté, d’un air songeur, effectuant ainsi une moue avec ma bouche.

- Je pourrai te laisser en vie… maiiiis… je ne crois pas en ton Dieu et… ce n’est pas dans mes habitudes de laisser les personnes en vies. Encore moins les foutus curés de ton espèce.

Je finis par me relever tout en le choppant par le cou, ainsi, l’étranglant, je le soulevais au-dessus du vide, quant à lui il essayait tant bien que mal de me parler mais n’ayant plus un apport d’air suffisant il émettait plus des gargouillis, des bouts de mots jusqu’à ce que je le lâchais, il entama sa course et là, on pu entendre un cri horrifié de sa part.

Pourquoi avoir peur ? Si son Dieu existait vraiment, il n’aurait pas dû avoir si peur que ça.

Je crachais dans le gouffre, espérant que j’atteigne son cadavre recouvrant les rochers en bas avec son sang. Je mis mes mains dans mes poches avant de regarder les nuages noirs au-dessus de l’île, quel temps de chien, on ne pouvait même pas avoir un soir à peu près potable ici ou quoi ?!

Je remontais alors en ville, allant jusqu’à ma cachette, je m’assurais que je n’étais pas suivi en regardant à chaque bout de ruelle derrière moi, sur les côtés et au-dessus. Je ne voulais pas encore une fois de plus me trouver une autre cachette pour fuir ces putains de mafieux.

Une fois à la planque, un gars vint m’accueillir, je déposais dans ses bras mes vêtements trempés qu’il apporta près du feu, en mawashi, j’attrapais une couverture qu’un autre de mes hommes m’apporta, ils me traitaient bien ces bougres malgré mes folies eheh.

Ce jour-là j’avais un plan que j’exposais à mes gars autour du feu, bien sûr ni Moka et ni Arhye n’étaient au courant.

J’attendais que l’on soit tous réunis pour exposer mes idées.

- Bon, j’ai un plan, pour nous apporter un appui plus que considérable lorsque vous entendrez mon coup de feu vous tirez sur l’église à coup de boulet de canon !

Tous se regardèrent entre eux, je lisais bien l’inquiétude sur leurs visages.

- Si vous savez viser un minimum visez la partie la plus longue de l’église, là où serons les invités, pas la large bande de macaques !

Je les sentais plus soulagés d’un coup.

- Léonardo, ce sera toi qui aura les commandes de l’équipage à ce moment-là. Ensuite, attendez-nous à la baie plus au Nord, elle est pas mal pour prendre tout le monde, une plage plate et dégagée, comme ça pas de mauvaises surprises.

Je me mis à bailler.

- Aller, c’est tout pour ce soir, je vais me coucher. Vous devriez faire de même, n’oubliez pas de profiter de cette semaine, vous êtes de repos.

Je m’enfermais dans le coffre-fort qui alors me servait de chambre, à l’intérieur j’y avais installé un sommier, quelques bougies et un vieux matelas qui traînait. Le verrou du géant coffre fort me servait de porte, je la laissais entre ouverte pour éviter d’être coincé comme un bouffon.

J’éteignais les bougies et je sombrais dans un profond sommeil dans les minutes qui suivirent, exténué j’avais tendance à vite m’endormir.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4630
Popularité: -417
Intégrité: -409

Ven 22 Déc 2017 - 0:11

Le lendemain, j’étais aller faire mes achats en ville pour préparer mon costume de curé, il me fallait du maquillage, des habits et une perruque. Je sais, on dirait un gag mais c’en était pas un du tout. C’était pour mieux duper les mafioso de bas étages.

Alors que je déambulais dans les rues masqués par un foulard,  nous nous arrêtions dans plusieurs boutiques, achetant le nécessaire avec Léonardo, je lui laissais tout prendre et moi ? Je restais les mains libres, au cas où, faut toujours rester vigilant.

Alors que entamions une énième descente dans une rue commerciale, un colporteur criait les dernières nouvelles et montait le bourrichon aux civils contre… un dragon ?!

- Nous avons recensé une nouvelle attaque de la part du Dragon de Manshon ! Cela fait déjà la dixième en moins d’un mois ! Le Gouvernement à alors pris des directives, sa tête est mise à prix pour cinq millions de berrys ! Si vous l’apercevez, n’hésitez pas à prévenir les autorités compétentes !


Il commençait une distribution de wanted parmi la foule, intrigué par ce fameux dragon j’en pris un, je regardais alors l’image et le descriptif de ce fameux « monstre », bien que ce soit très mal fait, il semblait avoir une apparence humanoïde, c’était quoi l’arnaque ?

Je me frottais le menton, me questionnant si c’était un vrai dragon ou non. En tout cas, il me le fallait dans mes rangs. Si c’était un vrai dragon, la puissance de feu qu’il me donnerait serait juste énooooooorme. J’en souriais sous mon turban.

- Léonardo, retourne à la planque, de toute façon, il ne nous manque plus rien. Je te rejoindrai.

- Quoi ? Mais ne me dis pas que tu vas… .

- Oh que siiii mon coco, j’vais enquêter sur ce dragon et l’apprivoiser.

Il haussa les épaules, lançant un regard désespéré au ciel, il finit par m’obéir et fait demi-tour.

Je commençais alors ma petite enquête, j’attendis que l’héraut finisse sa journée, au milieu de l’après-midi il commençait à plier bagage et foutait le camp. Je patientais, je le suivais de loin, profitant qu’il prenne une ruelle pas trop fréquentée dans ces bas quartiers pour le coincer, je l’attrapais pas le col et le collais à un mur, ne le faisant plus toucher pied par terre. Je mis ma main sur sa bouche et entamais mon interrogatoire.

- Je vais te poser des questions, va falloir que tu me répondes, pour ça faut que j’enlève ma main… en revanche, faut que tu me promettes de ne pas crier ou de jouer au con avec moi.

Il s’empressa acquiescé avec la tête de manière affirmative comme un dégénéré. J’enlevais doucement ma main de sa bouche pour m’assurer qu’il ne crie pas.

- Bon. Où tu as entendu cette histoire de Dragon ?

- Euh… je… je ne sais pas… c’est mon bosse qui m’en a informé ! Je promets j’en sais pas plus !

En dessous de mon ruban je grimaçais, je voyais clairement qu’il ne me disait pas tout, je le plaquais de nouveau violemment contre le mur, sortant mon pour lui foutre sous la gorge.

- Ecoutes-moi bien mon connard ! Je ne suis pas là pour blaguer, maintenant c’est soit tu me dis tout ce que tu sais soit je t’égorge !

Totalement affolé et terrifié, il sanglotait.

- Ok… ok… mais je n’ai pas le droit de tout dévoiler normalement mais ce Dragon agirait plus loin dans le quartier sud ! Toutes les victimes ont été agressée là-bas ! Sauf que la Marine ne voulait pas que l’on dévoile ça zone d’action afin qu’il ne sache pas qu’on est si près de lui !

Je le descendis à mon niveau, le faisant glisser sur le mur, il put alors aperçu mon œil caché, il bredouillait.

- Mais… mais vous êtes… Dae… ARGH !

Sans que je ne lui laisse le temps de finir sa phrase il se retrouvait avec mon poing enfoncé dans ventre, lui coupant la respiration il s’évanouit sous le coup.

Bien, mon enquête alors allait débuter dans le quartier sud.

Je l’allongeais dans la ruelle, plus précisément dans les poubelles, comme ça, ceux qui passeront par-là le prendront pour un clochard.

J’entamais ma route en direction du Sud. Allons dénicher ce fichu dragon.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Page 1 sur 1