AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


A vos ordres!

avatar
Karuma Ikeda
• Caporal •

♦ Localisation : Shell town

Feuille de personnage
Dorikis: 615
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 23 Jan 2018 - 18:21

- Base marine de Shell Town – 5h du matin –

- DRING !!!!!!!!!!!!! -

- CLAC-
Ikeda - Allez Hop c’est parti !

Tout en désactivant puissamment son réveil, Ikeda leva ses jambes, s’appuyant sur son dos et ses coudes pour sauter hors du lit. A peine debout, les jambes légèrement écartées, courba son corps vers la droite, bras droit par-dessus son bras gauche et tira avec bras gauche vers le bas. Il fit deux ou trois impulsions puis fit de même de l’autre côté. Enfin, il lança c’est bras vers le haut puis vers l’arrière en courbant le dos.

- CRACK –
Ikeda - Aaaaaah, ça fait du bien !!!! Allez Hop !!!!!!

Comme à son habitude, et ceux avant même d’enfiler t-shirt et pantalon, il se laissa tomber en avant, se rattrapa de ses bras à quelque centimètre du sol et se mis à enchainer avec une petite cinquantaine de pompe. A la cinquantième, pour se relever, il s’appuya sur ses bras, passa ses jambes en dessous de lui pour s’allonger sur le dos pour faire la même série d’abdos. Il se releva avec le même kick up que pour sortir de son lit, épousseta son caleçon, et se dirigea vers la douche. Il se saisi au passage de son uniforme avant de courir se laver.

Ikeda - Salut lieutenant !

Croisant son lieutenant, Karuma prit tout de même la peine de lui manquer de respect avec un salut « bâclé », mais bon, à la longue personne ne faisait plus vraiment attention à ses manières. Il se doucha en quatrième vitesse avant de s’habiller. Il se coiffant en se séchant les cheveux (donc passons sur le style) et fixa solidement sa casquette. Enfin, il saisi solidement c’est deux tonfa par la poignée très fit tournoyer très rapidement. Il avança sa jambe gauche et recula sa jambe droite. D’un mouvement sec, il prit une posture de combat et stoppa la rotation, main gauche devant hauteur de poitrine et main droite en arrière hauteur bassin. Il les rangea enfin dans leurs holsters respectifs et resserra sa ceinture.

Karuma récupéra l’enveloppe contenant les fiches de ses futurs subordonnés puis se dirigea au réfectoire. Comme il en avais l’habitude, il prit un double petit déjeuné qui l’engloutit d’une traite. Se contentant de lire les nom et prénom marines tout juste placé sous ces ordres, tachant au passage lesdites fiches, il partit vers la cours. Avec l’heure qui restait à sa disposition avant l’arrivée des autres soldats, il s’entraina sur les mannequins.

Amon - Ahem ! Ahem ! Caporal ?

- CHRONK !!!!-


Surpris d’être interrompu dans son entrainement matinal, Ikeda ne retenu pas son dernier coup qui détruit le mannequin de bois. Se retournant toute en rengainant ses tonfas tourbillonnant, il dévisagea ceux qui l’importuné.

Amon -
DEUXIEME CLASSE AMON MONSIEUR ! RICK AMON !

Ikdea - Tu parles trop fort !

La marine se crispa sous la remarque de son supérieur. Même si cette dernière était faite sur un ton extrêmement doux et sans aucune haine ni moquerie. lui qui voulait absolument se faire bien voir, il pensait que c’était mal parti.

Ikeda - Alors c’est vous qui êtes sous mes ordre ?

Les cinq petit marine se mirent en rang et saluèrent. Sans prendre le temps de leur rendre, il se mit à tourner autour de ses nouveaux subordonnés. Chacun leur tour, ils se présentèrent.

Rosari - Deuxième classe Paul Rosari ! mon caporal !

Chisuru - Chisuru Rin, soldat deuxième classe.

Kanacki - Deuxième classe Kanacki, Valéria kanacki !

Karasuma - Karasuma natakora caporal.

Ikeda - Rin, ta tenue et sale, la marine doit présenter mieux que ça, Paul, la ceinture se tient à la taille pas en dessous. Kanacki ta tenue et trop serré à la poitrine

kanacki - QUOI !!!!! MAIS JE NE VOUS PERMETS

Ikeda - Sa pourrez te gêner en combat, et toi Karasuma, tu devrais te tenir mieux que ça.

Dixit l’homme qui parler à son escouade en étant accroupi. Chacun leur tour ils se décomposèrent devant les remarque franche et direct de Karuma. Personne n’est près pour entendre la franchise d’Ikeda.

Ikeda - Je ne vais pas vous faire lambiner, c’est nous qui nous occupons de patrouiller dans le port cette après-midi. En attendant entrainement toute la matiné. ALLEZ HOP commencez par des tours de cours!

Sous les ordres de leur caporal, ils se mirent tous à courir et à leur plus grande surprise, Karuma prit la tête de la course, ce qui ne manqua de surprendre les cinq marines. Au bout du deuxième tour, le deuxième classe Rosari commencer déjà à faiblir l’allure. Karuma se mit à sa hauteur pour le soutenir. Ce n’est pas qu’il est un leader nait, mais son sens du devoir et son besoin d’aider les autres font le travail. La matinée fut très rude pour les jeunes recrus, le rythme du caporal était assez difficile à suivre. Après le repas, tout le petit monde s’équipa en vitesse et se mirent à marcher vers le port. Tout en prenant la tête du convoi, Karuma se mit à les briefer un petit peu.

Ikeda - Bon, c’est votre première patrouille, Protéger et servir, voilà quelle est notre travail, notre devoir. On ne se contente pas de marcher et de regarder, soyer attentif, le moindre détail. Si quelque chose vous parait suspect, il faut agir.  Il vaut toujours mieux prévenir pour rien, que d’attendre qu’il soit trop tard.

Marchant dans la rue commerçante près du port, le regard de karuma fut interpellé. Un jeune garçon qu’il avait l’habitude de croisé, un jeune garçon qui faisait les quatre cents coups pour s’occuper de sa petite sœur car son père ne s’en occuper pas assez. Le garçon passa furtivement à coté d’un homme bien habillé et d’un habile mouvement il lui subtilisa son portefeuille. Karuma, avec un air de remontrance pressa le pas. Une fois au niveau du garçon qui avancer en regardant en arrière pour vérifier qu’il ne c’était pas fait repérer, Karuma mis son bras sur le côté pour le stopper dans sa course. Enfin lui murmura :

Ikeda - Petit, je t’ai déjà dit d’arrêter de voler, donc lâche se portefeuille. Mais tient, prend ce billet, tu pourras acheter quelque chose pour ta sœur.

Sans rien dire, le garçon jeta le portefeuille par terre et pris le billet avant de repartir en courant. Karuma se baissa et le ramassa. Il le leva en suite en l’air en appelant le propriétaire et en se rapprochant de lui

Ikeda -
Monsieur ! Monsieur ! vous avez fait tomber votre portefeuille !

le vieux - A merci beaucoup gamin !  Euh pardon Monsieur, je n’avait pas vue que vous étiez de la marine.

Le vieil homme baissant un peu la taille pour s’excuser du manque respect qu’il venait de faire à un sous-officier de la marine. Ne relevant même pas Karuma continua d’avancer, suivi de prés par ses hommes. Rick était juste derrière lui, et il n’avait rien manqué de la petite scène. Fusil à la main, il accéléra un peu le pat pour arriver à sa hauteur.

Amon - Caporal, pourquoi avait vous laisser partir ce voleur ?  Vous nous avez dit à l’instant qu’il fait être vigilent et ne rien laisser passer ?

Ikeda - On arrête les criminels, on protège, la population, et on sert le citoyen. Je n’ai pas vue de criminel moi, juste un petit garçon dans le besoin et qui à besoin d’être guidé dans le droit chemin.

A ces mots Rick reprit solidement son fusil dans ses mains et se recula avec les autres.  Le petit groupe avancer dans les rues, les cinq soldats tenant leur fusil, et regardant tout autour d’eux. Karuma en tête, avec son fusil en bandoulière dans le dos, il regardait autant les alentours que ses soldats. Après tous, c’était des jeunes recrus, il fallait les surveiller pour qu’il fasse correctement leur travaille.


Dernière édition par Karuma Ikeda le Dim 4 Fév 2018 - 18:23, édité 8 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20646-karuma-ikedahttp://www.onepiece-requiem.net/t20689-karuma-ikeda#224194
avatar
Masaki no Jimeri

♦ Localisation : Dans une taverne en train de faire la fête
♦ Équipage : Capitaine des Hissatsu

Feuille de personnage
Dorikis: 300
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 1 Fév 2018 - 11:47

Le vent soufflait fort sur East Blue ce jour-là. Masaki n'avait pas prévu une tempête et espérait ne pas se retourner en pleine mer. Il avait du mal à garder son embarcation droite malgré sa force, la destination prochaine semblait se vouloir hasardeuse. Ou plutôt, c'était le temps qui décidait, et non lui-même, d'autant plus dans une modeste barque de pêcheur comme la sienne. Comme toujours le sommeil ne le gênait pas, ce qui était beaucoup plus inquiétant était le manque de vivres. Il avait bien sûr de l'argent, la révolution aussi avait son salaire, quand Masaki rapportait des armes ou des marines, ou les deux, à une des bases, il avait droit à une récompense. Même si ce n'était encore qu'un cadet dans l'armée révolutionnaire, il connaissait bien la discrétion et les façons de faire de la "maison", ce n'était pas du tout un problème de mener une double vie.

Vêtu de son t-shirt rouge foncé malmené, de son pantalon beige ample, et d'une paire de sandales serrées, Masaki n'était pas vraiment habillé pour faire face aux éléments. Par chance le fait de ne pas avoir mangé de fruit du démon lui donnait un avantage en cas de chute à la mer. Sa musculature également remarquable lui permettait de nager un long moment sans fatiguer, dû à son corps de cyborg. Bien sûr ça le rendait aussi assez lourd, mais au moins il s'entraînait souvent, donc ça ne le dérangeait pas que la nage lui permette de l'exercice. Mais pour le moment, pas de quoi s'inquiéter, il était encore sur sa coque de noix et ne comptait pas se laisser couler. Il pourrait pourtant obtenir un navire de choix avec la révolution, mais il préférait jouer la discrétion, même si personne ne le connaissait. Après tout on ne pouvait pas savoir sur quelle île il allait tomber.

Le hasard voulait que la première île à croiser son regard abritait une petite base de la marine, un hasard bien sadique. De toute façon il ne comptait pas s'acoquiner avec les mouettes, mais il n'allait pas se priver de vivre à sa façon, même si ça les défrisait. Il accosta alors en douceur, la tempête l'ayant autorisé à approcher de cette île sans pépin pour changer. Le jeune homme allait devoir passer un moment dans cette ville sous la domi...la bienveillance de la marine, même si ça n'allait pas être de tout repos avec les mouettes dans les parages.

Durant son débarquement, Masaki avait pu apercevoir un modeste navire pirate qui venait d'arriver, il l'avait déjà vu au moment d'approcher, et ça confirmait leur destination. Ils n'avaient pas l'air du coin, ce qui expliquait qu'ils osent se pointer dans une île de la marine. Le jeune homme de son côté avait l'excuse d'être là incognito, il ne pointait aucun drapeau révolutionnaire, ce serait bien la meilleure. Il n'était même pas primé, personne ne connaissait son visage ni même son appartenance, ce qui était un grand avantage. En revanche lui connaissait toutes les îles persécutées par la marine, il avait étudié le sujet dès ses premières minutes dans la révolution, mais c'était de loin une des moins influentes, par chance.

Par contre si quelqu'un avait une tête connue, c'était le capitaine pirate qui était entré dans la taverne, le lieu de réunion favori des hors-la-loi depuis la nuit des temps. Masaki avait prévu de les éviter, mais un des sbires du capitaine lui cherchait déjà des noises, le bousculant pour finalement exiger des excuses lui-même. Le pirate mécontent le pointait du doigt au torse en utilisant son capitaine comme menace pour l'intimider, mais de toute évidence c'était du menu fretin, primé à même pas dix millions. Masaki lui empoigna alors le poignet pour lui faire une clé de bras et envoyer sa tête dans un tonneau de vin pour lui faire payer sa provocation. Bien sûr un des camarades de l'alcoolique passif ne tarda pas à ouvrir le feu sur lui, mais la balle rebondit sur sa tête. Il n'était pas fait de petit métal, même si ce n'était de l'acier trempé c'était suffisant pour arrêter les armes classiques. C'était le prix qu'il avait payé pour survivre, un corps presque plus humain qu'on qualifiait souvent de monstrueux.

Ce fut alors au tour du tireur de connaître un fracas contre le mur de la taverne. Dommage qu'un groupe de marines passait dans le coin au même moment, il aurait bien continué de se défouler sur ces pirates de bas étage. Masaki aurait même tenté de se faire ce petit groupe dans la foulée, mais il craignait d'être dépassé si l'un d'entre eux était haut gradé, ce qui serait malchanceux. Cependant il ne comptait pas non plus baisser la tête devant eux pour s'excuser, après tout c'était à eux de payer pour le monde qu'ils réduisaient en esclavage depuis toujours.
http://www.onepiece-requiem.net/t14996-masaki-no-jimeri
avatar
Karuma Ikeda
• Caporal •

♦ Localisation : Shell town

Feuille de personnage
Dorikis: 615
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 4 Fév 2018 - 14:45

-CHRONK !!!!! –

Un violent bruit de bois qui craque fit sursauter le petit groupe de marine. Comme il semblait venir de la ruelle qui partait sur la droite juste devant, ils se mirent à courir par là.

-BANG !!!!!-

Au moment où Ikeda passa le coin, il vit une scène assez surréaliste, un homme debout au milieu de la rue. Un autre homme, qui avait un petit pistolet, du quelle se dégageait un peu de fumée par le bout du canon pointé sur le premier, et un dernier, qui avait quant à lui la tête écrasé dans un tonneau de vin explosé. Bon jusque-là rien d’extraordinaire, si se ce n’est la légère fumée qui s’échappait aussi de la tête de l’homme au milieu. Comme si la balle avait juste rebondi sur sa tête.

-CHRACK !!!!! –

Avant même que Karuma et ses subordonnés sorte de leur stupeur, l’homme au t-shirt rouge déchiré se jeta sur le tireur pour le faire passer par le mur de la taverne. Nonchalamment et sans prêter attention à eux, l’homme en rouge se remis à marcher, comme si de rien n’était. Comme il apparaissait clairement comme un individu dangereux, notre caporal s’avança vers lui d’un pas très pressé

Ikeda – ARRETEZ – VOUS! Qu’est ce qui se passe ici ? Répondez ou je vous embarque tous immédiatement pour destruction de bien, bagarre dans un lieu publique et usage d’arme à feu !

Suivant légèrement fébrilement leur chef, la petite bande de bleu se disposa de part et d’autre de leur caporal pour former une ligne obstruant toute la ruelle. Dans l’ordre de gauche à droite : Rosari, Kanacki, Amon, Ikeda, Karasuma et Chisuru. Sans même que Ikeda leurs demande, ils tenaient déjà tous en joue la menaça qui se tenait devant eux.

le pirate – OY ! c’est toi qui t’amuse à balancer mes hommes !

Un homme, plutôt corpulent sorti de l’ombre de la taverne, en prenant bien soin de bien claquer les portes de celle si au passage. Apparemment très remonté contre l’homme en rouge, il mit quelques instants avant de comprendre ce qu’il se passait. Mais quand il aperçut du coin de l’œil des uniformes blanc et bleu, il tourna la tête, pour fixer les marines, crispé et limite apeurée.

le pirate – Bon est bien nous on doit vous laisser, on va y aller !
http://www.onepiece-requiem.net/t20646-karuma-ikedahttp://www.onepiece-requiem.net/t20689-karuma-ikeda#224194
avatar
Masaki no Jimeri

♦ Localisation : Dans une taverne en train de faire la fête
♦ Équipage : Capitaine des Hissatsu

Feuille de personnage
Dorikis: 300
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 5 Fév 2018 - 16:31

Les pirates ne semblaient pas vraiment résistants, chacun ne bougeait plus après que Masaki leur ait donné une solide correction. Cependant la marine n'arrangeait pas les choses, même si elle n'avait pas envoyé beaucoup de soldats en patrouille. Mais le jeune homme préféra s'en aller pour éviter d'avoir les mouettes sur le dos et c'est ce qui risquait d'arriver. Son peu d'expérience en infiltration lui avait appris qu'il valait mieux feindre l'ignorance que fuir, courir paraissait toujours suspect. Il se fit alors aborder par un parmi les soldats, mais curieusement il reconnaissait tous les chefs d'accusation sauf le dernier, il ne se souvenait pas d'avoir eu en main une quelconque arme à feu. Par chance de leur côté, les pirates avaient pris peur, laissant leurs compagnons sur le carreau par pure lâcheté. C'était loin d'être des exemple, mais après c'étaient des pirates, normal qu'ils se considèrent à peine comme des camarades, ce serait trop leur demander d'agir avec honneur. Après, Masaki pouvait comprendre qu'ils ne souhaitent pas connaître l'état des cellules d'une base de la marine aussi reculée, ça ne devait pas être du cinq étoiles.

Sans plus attendre, le jeune homme s'engouffra dans une ruelle, de préférence une où il y avait un peu de fournitures à côté d'un restaurant. Il agrippa fermement un sac de farine de petite taille, le lançant aux pieds du marine pour provoquer une explosion fumigène. C'était toujours ça de gagné si il parvenait à semer le brun, même si il aurait aimé se moquer un peu plus d'eux. Il ne fallait cependant pas les sous-estimer le nombre faisait souvent la force, et même si la plupart était constitué d'incapables, il suffisait d'un seul fort pour renverser la situation. Par chance il était de bonne humeur, il ne comptait pas spécialement tuer ces marines, sinon il aurait probablement jeté des palettes de marchandises sur eux. Pas sûr qu'ils auraient pu survivre avec de tels projectiles, même un homme baraqué aurait du mal à dévier ce genre de choses lancé à pleine vitesse.


-Non merci, je vais plutôt continuer ma petite visite. En plus j'ai pas le souvenir que se bagarrer était interdit, qui te dit que ce n'était pas de la légitime défense.

Entre autres ce que Masaki appréciait dans le métier, c'était de manipuler les gens, la plupart du temps des pirates crédules à qui un petit sac de berrys suffisait pour les engager ou les convaincre. Mais ici il s'agissait d'induire des marines en erreur en semant le doute tandis que sa silhouette disparaissait soudainement dans le brouillard farineux. Comme lui était au courant de la configuration de la ruelle, il pouvait facilement décaler un peu tout pour que la course du marine soit entravée au possible. Le temps qu'il se rende compte de ça, il lui aura sûrement échappé, démontrant clairement l'incapacité de la marine à arrêter le moindre bagarreur. Du moins il espérait que tout se passe comme prévu et qu'il ait réussi à le faire douter, après tout il y avait de nombreux témoins pour confirmer la légitime défense. Il s'expliquerait bien en salle d'interrogatoire, mais il voulait surtout les faire tourner en bourrique pour les ridiculiser.
http://www.onepiece-requiem.net/t14996-masaki-no-jimeri
avatar
Karuma Ikeda
• Caporal •

♦ Localisation : Shell town

Feuille de personnage
Dorikis: 615
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 6 Fév 2018 - 8:55

Pendant que Karuma ce dirigé vers lui, l’homme en rouge, qui faisait mine de rien ; rentra tranquillement comme si de rien n’était dans la ruelle qui longeait la taverne. Tout en se rapprochant, il commanda ses hommes en leur montrant les deux bagarreurs à terre.

Ikeda – Occupez-vous d’eux, et ramener les à la base

Arrivant au coin de la petite ruelle, Ikeda eu tout juste le temps de se voir un sac lui arriver dessus. Il l’esquiva en se reculant puis s’engouffra avec sa vivacité habituelle. Le sac apparemment rempli de farine s’explosa au sol derrière lui, créant un énorme nuage de farine.

Masaki - Non merci, je vais plutôt continuer ma petite visite. En plus je n’ai pas le souvenir que se bagarrer était interdit, qui te dit que ce n'était pas de la légitime défense.

Après sa petite provocation gratuite, l’homme en rouge renversa une pille de caisse et se mis à courir. Ce n’est pas comme si la vitesse et l’agilité était le meilleur atout de Karuma après tout. Sans plus de réflexion, il se mis à lui courir après. En arrivant au niveau des caisses, il sauta, les jambes pliées et les bras tendu en avant. Il posa c’est main sur la caisse, passa c’est jambes par-dessus et se propulsa en avant. Immédiatement après la réception de son saut de chat, et dans le même mouvement que pour ramener ses bras devant lui, il attrapa solidement ses tonfas, et les dégaina.

De leur côté, les cinq jeunes soldats, furent très surpris par l’explosion du sac de farine à leur pied. Rosari Kanacki relâchèrent même leur fusil à cause des quintes de toux générer par l’aspiration de beaucoup de farine. Les trois restèrent un peu plus « professionnels ». Evidemment, se fut Amon qui prit les devant.

Amon – OY, REPRENEZ-VOUS! On est des marines, Karasuma occupe-toi de l’autre

Natakora – c’est bon, t’as pas à me donner d’ordre

Ikeda – ARRETEZ – VOUS !

Bras gauche devant lui pour l’équilibre de la course, avec son tonfa tenue normalement. Karuma tendit son bras droit en arrière. Avec un mouvement de poignet, il fit faire un 180° à son tonfa droit pour avoir la partie longue dans le prolongement du bras. Sprintant pencher en avant, Karuma essayer de toute sa vitesse de rattraper l’avance qu’avait l’individu suspect sur lui. Dès qu’il estima être à la bonne distance, il ramena vélocement son bras droit placer préalablement en arrière pour l’élan, en essayant de faucher les pieds avec son arme. Quelqu’un qui cour et beaucoup plus facile à débéquiller après tous.

Rick se mis donc à essayer de lever l’homme qui avait la tête dans le tonneaux et karasuma celui qui était passer par le mur de la taverne. Les trois autres, un peu perdu et fusil en main, entourèrent les deux premier pour les escorter.
http://www.onepiece-requiem.net/t20646-karuma-ikedahttp://www.onepiece-requiem.net/t20689-karuma-ikeda#224194
avatar
Masaki no Jimeri

♦ Localisation : Dans une taverne en train de faire la fête
♦ Équipage : Capitaine des Hissatsu

Feuille de personnage
Dorikis: 300
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 11 Fév 2018 - 10:31

Sa fuite semblait toute tracée, même si d'un côté Masaki ne comptait pas tout de suite disparaître. Ce serait passer à côté une humiliation en bonne et due forme, de quoi mettre à mal la confiance du peuple envers la marine. Peut-être que même si elle se faisait virer de Shell Town par un soulèvement civil, ça ne défriserait pas le gouvernement mondial, mais c'était toujours ça de gagné. Si il pouvait s'arranger pour que ça apparaisse dans les journaux, ce serait toujours un coup de poing en plus dans la figure du gouvernement mondial. Cependant, avant ça, il fallait d'abord se débarrasser du poursuiveur gênant, sinon il n'aurait pas l'occasion d'exposer leur incompétence au public. Dans sa poursuite, il avait lancé quelque chose dans les pieds de Masaki pour le faire tomber, mais celui-ci se rattrapa avec un cumulet. Le moins qu'il pouvait dire était que sa forme était olympique avec ce nouveau corps, il arrivait à survivre bien plus facilement qu'avant. En continuant, il sauta sur l'arrière du bâtiment afin de parvenir au toit sans trop de mal et rapidement, regardant la rue principale.

-La marine, c'est plus ce que c'était de nos jours, je pourrais m'amuser toute la journée comme ça.

Sa provocation n'allait probablement pas durer très longtemps, Masaki savait que le marine qui le poursuivait bien vite aurait tôt fait de le rejoindre, mais avant ça il tenait à casser un peu de sucre sur ces marines. Après tout il n'était pas recherché et personne n'arrivait à lui mettre la main dessus, alors que la marine avait pourtant toutes les cartes en main pour le capturer. Il regrettait de ne pas pouvoir lire dans les pensées des civils pour récolter leur avis sur la question, mais en tout cas la première étape de son plan avait l'air de fonctionner. Il attendait juste que le brun se ramène sur le toit lui aussi, d'une manière ou d'une autre, pensant le renvoyer en bas par surprise si jamais il montrait la tête.

Pour le moment il n'y avait rien de plus à faire, le jeune homme se présentait aux marines depuis les hauteurs du toit. Chacun était libre de lui tirer dessus, mais ils risquaient de ne pas faire mouche, avec son corps blindé, ce qui renforcerait encore plus le manque de rigueur de la marine. Pour des ennemis de l'humanité, ils ne remplissaient pas beaucoup leur rôle, la révolution semblait bien plus efficace qu'eux dans leur domaine. Mais ça ne faisait que confirmer la légende, si ce n'étaient pas les premiers dirigeants mondiaux alors ils n'avaient rien à faire sur le trône. Dans tous les cas Masaki avait un bon plan pour virer la marine de cette ville, sans compter que son apparence civile lui importait peu, le vrai révolutionnaire revêtait un autre look. Après tout il avait eu de bons professeurs, et malgré qu'à Alubarna ça avait plutôt dégénéré, la population avait fini par avoir ce qu'elle voulait.
http://www.onepiece-requiem.net/t14996-masaki-no-jimeri
avatar
Karuma Ikeda
• Caporal •

♦ Localisation : Shell town

Feuille de personnage
Dorikis: 615
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 12 Fév 2018 - 11:21

Apparemment, Karuma n’avait pas à faire au premier des bras cassé venue. Même si sa fauche avait fait mouche, elle n’avait malheureusement pas eu l’effet escompté ; le fugitif, bien que déséquilibré, tomba en avant les mains pour se propulser et effectuer une roulade magnifiquement bien chorégraphiée. Dans un sec mouvement de poignet, Ike fit tourner une nouvelle fois son tonfa droit pour le reprendre dans sa position standard (la partie longue sur l’avant-bras). Agilement et grâce à ses deux mains de libre, l’homme en rouge sauta sur le mur, s’agrippant à ce qu’il pouvait pour enfin se propulser sur le toit. Avec ses deux tonfas dégainés, il allait être plus lent à grimper. Bien qu’hyperactif, il n’était pas stupide et suivre son adversaire de la sorte était comme lui offrir la victoire sur un plateau en or serti de diamant et de rubis taillés dans la plus pure des roches par l’un des plus grands artisans que le monde n’ait jamais connu.

Masaki - La marine, c'est plus ce que c'était de nos jours, je pourrais m'amuser toute la journée comme ça.

Ikeda - * je vais te montrer moi, que la marine est plus en forme que jamais *

Remonté à bloc par la seconde provocation, Karuma ramassa une petite pierre au sol, la première qui arrivait à sa portée, à peu près de la taille d’une balle de golf et entreprit, à son tour, son ascension. Tenant fébrilement la pierre entre son index et son majeur gauche, il prit appui sur une caisse au sol pour sauter. Montant pas tout à fait au même endroit que son prédécesseur, il sauta de caisse en caisse sur le tas qui s’étendait au bout de la ruelle. En dernier, il prit appui sur une poutre mal enfoncé de la charpente de la taverne. Avant de pointer sa tête au-dessus du toit, il lança sa pierre en l’air. Encore une fois, et avec le même mouvement sec et précis qu’à son habitude, il fit tourner son tonfa droit pour le prendre en position longue. Ike Arma son bras droit en arrière, comme pour un service de tennis et attendit l’apogée de la « balle » pour frapper.  

Surgissant du toit, juste derrière sa balle de fortune, notre caporal préféré pris tout de même le temps de voir où se trouvait sa cible avant de frapper sa pierre pour lui envoyer directe dans la face. Son coup n’avait pas pour but de faire mal, mais les réflex étaient très difficile à stopper, n’importe qui qui voit un truc lui arriver dans la tête va essayer de se protéger le visage et fermer les yeux, même pendant une fraction de seconde. Voulant profiter de la distraction qu’il espérait appliquer avec son « Ace run », il enchaîna ses mouvements dans un timing très serré. Son bras droit étant déjà en l’air, il le rabattit sur le toit et grâce à l’élan, se propulser.  Avec l’aide de son pied gauche, karuma bondit sur le fugitif. Après un coup sec de poignet pour mettre son tonfa gauche en position longue, il prit de l’élan en partant de son flan droit et donna un grand coup dans le ventre une fois arrivé à portée. Ventre qui devrait être libre de toute garde grâce au coup précédents.

Karuma en jeune combattant bien entrainer, n’attendit pas de réaction pour ramener sa garde à lui. Il n’allait pas attendre de voir si son adversaire était K.O et risqué de prendre un coup gratuitement. Mais il resta très près de lui, c’était son style de combat après tout. Bras droit devant son ventre tonfa en position standard, et bras gauche devant le torse avec le tonfa en position longue qui se prolongeait devant la tête. Les quelques goutes de sueur ne voulant pas t’en dire qu’il était fatigué, mais plutôt en haleine et impatient d’en découdre. C’est qu’il avait beaucoup d’énergie à dépenser le gamin !

Pendant ce très court laps de temps, les deuxièmes classes finirent de relevé les hommes à terre et commencèrent tout juste à marcher avec eux . A vrai dire ils n’étaient pas trop sûr de ce qu’ils devaient faire, leur caporal leur avait seulement dit de les embarquer. Rick faillit demander à ceux qui avait les mains libres de tirer sur le fugitif qui venait d’apparaitre sur le toit, mais l’arrivée rapide de son caporal sur lui l’en dissuada tout aussi rapidement. Une petite tape sur l’épaule fut d’ailleurs nécessaire pour le sortir de la contemplation du combat qui semblait s’engager.
http://www.onepiece-requiem.net/t20646-karuma-ikedahttp://www.onepiece-requiem.net/t20689-karuma-ikeda#224194
avatar
Masaki no Jimeri

♦ Localisation : Dans une taverne en train de faire la fête
♦ Équipage : Capitaine des Hissatsu

Feuille de personnage
Dorikis: 300
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 13 Fév 2018 - 15:55

Pendant que Masaki continuait de provoquer la marine ouvertement, son poursuivant galérait à suivre le rythme de la grimpette. Après tout ce n'était pas donné à tout le monde de pouvoir se hisser sans problème sur une plateforme agrippée, ça demandait beaucoup de force, il pouvait tout à fait comprendre qu'il ne puisse pas aussi facilement le suivre. C'était d'autant plus idéal pour son plan si il avait du mal dans les hauteurs, ça lui donnait envie d'en remettre une couche.

Cependant le jeune homme était déjà là, Masaki n'avait pas vraiment le temps de réfléchir à une autre phrase d'accroche pour ridiculiser les marines. Il n'avait pas l'habitude de ça, en plus, ce n'était pas un beau parleur, les actes avaient toujours eu une plus grande importance que les paroles. Pour son entrée, le marine en herbe jeta un caillou au visage de Masaki, lequel eut le réflexe de fermer l'oeil, mais pas de se protéger. Il avait tout de même eu le temps de voir le geste du coin de l'oeil pour se préparer en dernière minute. Comme son corps était renforcé par du métal, il ne craignait ni la musique classique ni les projectiles traditionnels. Bien sûr lui balancer un navire de guerre dessus ou un caillou, ça n'avait pas le même impact, mais si ça pouvait lui éviter de mourir dans un déluge de balles, c'était toujours une mort idiote évitée. Suite à ça il reçut un violent coup de tonfa dans le ventre. Le timing était apparemment plus serré qu'il l'avait imaginé, puisque son arme pouvait s'allonger, mais hélas il avait sûrement déjà dévoilé tous ses secrets avec ça. Le jeune homme recula de quelques mètres sous l'impact, mais son corps le protégeait d'une coupure de respiration classique des coups dans l'abdomen.


-Je sais maintenant avec quelle énergie vous poursuivez le menu fretin, c'est pourtant ce qui grouille le plus dans ce monde. Si on apprend que la base n'est même pas capable d'arrêter des pirates lambda, ce sera un coup dur pour vous. Ou peut-être que vous n'êtes pas assez bien payés pour mettre de l'énergie dans les arrestations. C'est classique, un qui travaille et neuf qui se regardent faire !

Bien sûr Masaki n'avait rien de commun, mais comme il n'avait pas une forte carrure ni une tête patibulaire, alors personne ne pouvait le prendre au sérieux. Ainsi il pensait faire douter le peu de civils qui était encore dehors et qui pouvait l'entendre. En voyant la marine galérer face à un fauteur de trouble à peine bon pour les travaux d'intérêt général, tout le monde ne pouvait que douter. Même si Masaki ne représentait pas spécialement un danger pour la population, tout le monde avait vu dans quel état il avait mis les pirates, et personne n'aimerait se retrouver dans un tel état après seulement un coup. Heureusement il n'avait pas fini de casser du sucre sur leur dos, bien que ce soit une petite base et non pas un QG reconnu de la marine. Il réservait même une fin des plus humiliantes pour ces graines de justiciers, mais pour le moment il avait envie de jouer encore un peu avec eux.

Sans plus attendre, le jeune homme se précipita vers le bord du toit, se préparant une seconde avant de sauter sur un autre juste à côté. Le genre de sauts impossible à réaliser sans avoir des ressorts sous les pieds, ou juste sans avoir une grande force dans les jambes. Si le marine n'avait pas autant galéré à monter sur le toit, il n'allait sûrement pas pouvoir le suivre dans un tel rythme. D'autant plus si il devait poser des caisses pour monter sur un toit, sauter sur un autre ce serait la meilleure façon de se torcher dans la ruelle qui les séparait. Maintenant qu'il avait assez discrédité la marine en mettant sur le tapis les nombreuses polémiques qui les touchait, comme le petit salaire, le manque d'énergie pour du menu fretin, et l'absence de collectivité pour ne citer que le plus évident.


-J'espère que tu t'es bien étiré avant de me poursuivre, ce serait dommage d'avoir une crampe ou un claquage en cours de route.
http://www.onepiece-requiem.net/t14996-masaki-no-jimeri
avatar
Karuma Ikeda
• Caporal •

♦ Localisation : Shell town

Feuille de personnage
Dorikis: 615
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 15 Fév 2018 - 11:50

-BONG-

Sa feinte n’avait pas été aussi efficace que prévue. Le projectile avait rebondi sur la tête de l’homme en rouge que sur une plaque. A vrai dire, il ne s’était même pas protégé. De même pour le second coup. Un coup dans lequel Ikeda y avait tout même pas mal d’énergie, qui plus est, dans l’abdomen, n’avait presque rien fait, Si ce n’est faire légèrement reculer son adversaire. Enfin légèrement, de quelques mètres tout de même.

Ikeda - *ce bruit, pas de respiration coupée même momentanément, il est pas normal ce gars

Masaki - Je sais maintenant avec quelle énergie vous poursuivez le menu fretin, c'est pourtant ce qui grouille le plus dans ce monde. Si on apprend que la base n'est même pas capable d'arrêter des pirates lambda, ce sera un coup dur pour vous. Ou peut-être que vous n'êtes pas assez bien payés pour mettre de l'énergie dans les arrestations. C'est classique, un qui travaille et neuf qui se regardent faire !

Apparemment, le fauteur de troubles ne semblait pas comprendre dans quelle situation il se trouvait. Tentait-il de provoquer le marin ? tentait-il de le ridiculiser ? qui pensait-il convaincre ? Perdu dans les rues malfamées du port. Les seules personnes étant à porté de voie était soit des voyous, soit petite frappe qui de toute manière détestée déjà la marines. Après tout, il fait ce qu’il voulait. Pendant qu’il perdait du temps à parler, Karuma pouvait préparer sa prochaine attaque. Lui qui c’était instantanément mis en garde et reculé, il avait été distancé. Profitant de la tirade de l’homme en rouge pour courir sur son adversaire.

Ikeda - *Si je lui rentre dedans suffisamment vite, je le fait tombé du toi, je l’accompagne dans sa chute pour être qu’il ne puisse pas l’amortir et c’est fini.*  

Malheureusement, Ike ne pu mettre en œuvre son plan excellement bien ficelé. Le fugitif se tourna encore une fois, se rapprocha rapidement du bord et sauta. Ce n’était pas un saut de fond mais belle et bien un saut pour rejoindre le toit du bâtiment d’en face. Karuma, qui avait déjà entamé sa course ralentit sur deux pas pour se caler par rapport au bord du toit. Une fois sur que sa jambe d’appui arrivé pile au bord du toit, il réaccéléra de nouveaux. Au bout de quelques pas, son pied droit dépassa légèrement du rebord. Ses bras en arrière il se propulsa en faisant bien exploser son extension vers l’avant. Il lança sa jambe restante et ses deux bras vers l’avant pour augmenter son impulsion. Arriver à mis saut, il ramena ses bras sur le coté pour l’équilibre du saut et ses deux jambes tendues vers l’avant.

Malgré son apparence, son prédécesseur semblait très costaud, et très lourd aussi et son donc avec infiniment plus de souplesse que Karuma rejoignit l’autre toi. Dès que les plantes de ses deux pieds touchèrent, le marin amort sa réception en fléchissant les genoux et bras vers l’avant. Sans perdre tout l’élan de son saut dans sa réception il se propulsa à nouveau en avant pour rattraper son adversaire et lui asséner un nouveau coup de tonfa.

Masaki - J'espère que tu t'es bien étiré avant de me poursuivre, ce serait dommage d'avoir une crampe ou un claquage en cours de route.

Le bougre ne croyait pas si bien dire, Karuma faisait parti de ses gens qui étaient toujours prêt, toujours entrainé et aux aguets. Sans même l’écouter, Ike se rapprocha de lui à toute vitesse. Bras droit en avant pour l’équilibre de la course, tonfas en position standard pour possiblement parer et bras gauche armé en arrière tonfa lui aussi en position standard. Le corps entièrement penché vers l’avant et par la même occasion très baissée pour gagner en vitesse. Karuma arriva à portée et frappa de toute sa force. Bras gauche plier, à l’horizontale. Ikeda avait légèrement dépassé sa cible avec son corps. Il avait comme pour but de faire passer son bras à travers du corps de son ennemie pour le mettre devant lui. Evidemment, comme un lecteur attentif le remarquerai, donner un coup de poing avec un tonfa, il y a un petit bout qui a de forte chance de pénétrer dans le corps de la cible, ou du moins de faire très très mal !
http://www.onepiece-requiem.net/t20646-karuma-ikedahttp://www.onepiece-requiem.net/t20689-karuma-ikeda#224194
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1