AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La naissance d'un justicier.

Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 125
Intégrité: 31

Mer 31 Jan 2018 - 12:06

Logue Town, ville de légende, on en dit dans les livres d'Histoire que le premier seigneur des pirates y fut exécuté en place publique et y annonça même son fameux discourt qui donna naissance à cette nouvelle vague de piraterie qui ne fit que croître de génération en génération. Mais que faire de cela la révolution vaut bien plus que cela, comparer les soldats de la justice révolutionnaire à de vulgaire pirates quelle folie ?!Quelle hérésie !! Cela en est rabaissant au possible !
Rey en tant que futur symbole de la justice ne le prenait que plus mal... De vulgaire bandit des mers qui se disent libres ! Ha quel bande d'idiots ! À quoi sert autant de liberté sans objectif directeur....


Toujours est il que le jeune homme et Mikaela s'y trouvaient , la place publique regorgeait de marines à perte de vue et la base était non loin, autant dire que il ne fallait pas s'y attardait si on y prévoyait d'y commettre des méfaits, même si certains pirates y cherchaient la renommé en agissant justement de la sorte.
La jeune femme avait décidé d'accepter l'offre de Rey et décida de lui prêter main forte dans sa folle mission, elle rejoint par la même occasion l'équipage du cavalier de la révolution Woodstone pour le moment.
Aucune mission ne leur avait été imposée par le sexagénaire, ils étaient pour l'heure libre de disposer jusqu'à nouvel ordre.

-Qu'est ce qu'on fait la au juste ? De tout les endroits possible il a fallu qu'on soit dans une île les plus sécurisé d'East blue.
-Ne t'inquiètes pas pour ça on reste inaperçu pour l'instant, j'ai juste quelque chose à récupérer .
-Et ce « quelque chose » c'est ?
-Une épée.
-j'espère que c'est un meito pour le coup vu les risques qu'on prend.
-Pas vraiment mais ça vaut largement le coup.
-Elle quoi de si spéciale justement ? Si c'est pas un meito cela vaut pas le coup.
-Oh crois moi elle vaut le détour.
-j'attends de voir.

À moins d'un kilomètre de la base marine longeant les rues, scrutant boutique par boutique les deux soldats finirent par trouver l'endroit recherché. Une petit commerce en piteux état et mal entretenu, l'interface était en vieux bois, les vitres y étaient presque toutes brisées. On pouvait y déchiffrer le nom sur l'enseigne malgré les lettres manquantes Drop Shop.
L'intérieur n'était guerre mieux, de vieux objets poussiéreux sur les étagères, un comptoir en face de la porte dont un des coins apparents était rongé par a moisissure. L'endroit semblait désert de tout évidence.

-C'est vraiment ici qu'il faut chercher ? Ca m'a l'air fortement compromis cette histoire.
-D'après l'adresse c'est ici.
-*surgissant de nulle part* Drop shop bonjour Kimitsuki pour vous servir !

Un jeune homme, la trentaine passé, cheveux roux attachés en queue de cheval, des lunettes rondes habillé d'un modeste pantalon beige entaché et d'une chemise blanche à colle ouvert et un air toutefois accueillant malgré l'effet de surprise déstabilisant et son apparence négligé.
-Ahhh !? Bon bon bonjour...
-Désolé j'ai du vous surprendre, comprenez qu'on ne voit pas beaucoup de monde ici dernièrement par ici aha.
-Je comprend, pas de soucie.
-Alors qu'est ce qui vous amène par ici jeunes gens ?
-Nous somme la recherche d'une sabre très spécial.
-Désolé nous ne faisons pas dans les meito par ici, si vous en chercher un je peux vous recommander un collègue qui doit sûrement en avoir un en ce moment.
-Non ca ira nous ne cherchons pas cela mais un sabre spécial.

Appuyant bien sur le dernier mot pour lui faire comprendre la requête. Son expression changea le temps d'un instant avant de présenter une expression de façade, il cachait quelques chose et il savait de quoi il s'agissait malgré ce qu'il prétendait.
-Comme je viens de vous dire..
-Nous travaillons sous les ordres de Edward Woodstone.
-Oh! Je vois excusez moi je ne savais pas que vous étiez de la révolution. Veuillez attendre ici si vous voulez bien, je reviens tout de suite.

L'homme s'absenta dans l'arrière boutique par la porte derrière le comptoir, il revînt deux minutes plus tard, munie cette fois ci d'un katana long, le fourreau couleur rouge sang semblait épais , la garde et le pommeau n'avaient rien de particulier. La lame seule devait faire entre quatre-vingt dix centimètre et un mètre. Il dégaina l'arme et la présenta aux clients, exposant un lame de qualité presque médiocre, à peine aussi bonne que celles que Rey possédait déjà. Toutefois un étrange coquillage se trouvait entre la naissance de la lame et la garde.

-Comme vous pouvait le voir il s'agit d'une lame équipé d'une électro dial.
-Une électro quoi ?
-Une dial, c'est un objet qui vient des légendaires îles célestes au dessus des nuages. Celle ci peut absorber l'électricité et la libérer par la suite, il suffit juste d'appuyer sur le bouton que vous voyez, là.
-Fascinant ! Mais comment l'utiliser sans se prendre une décharge également ?
-Pas besoin de vous inquiéter pour cela, la garde et le pommeau sont fait en matière isolante, de plus le fourreau est composé d'une système de refroidissement intégré.
-C'est super mais c'est quoi l'arnaque....
-Comme vous le pointez si bien, malgré que la lame puisse contenir l'électricité en continue après chaque activation elle s'abîme assez vite à force d'être utilisé. Elle appartenait à feux mon père, un ancien collègue de Mr Woodstone.
-Peu importe Mikaela, je te l'avait dit qu'elle était spéciale. * se retournant vers le vendeur * vous en voulez combien ?
-Inutile, c'est un cadeau de la maison, voyez cela comme un geste de gratitude pour tout ce que votre supérieur a fait pour ma mère et moi depuis tant d'années.
-Merci infiniment ! J'en prendrais bien soin.
-Bonne journée à vous, et ne mourez pas trop tôt les jeunes.
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 125
Intégrité: 31

Mer 31 Jan 2018 - 12:09

Ressortant de là, la nouvelle possession dans son dos, il était temps maintenant de profiter un peu de la journée, ou de ce qu'il en restait. Direction la taverne la plus proche pour décompresser un peu, Rey ne buvez pas mais il y appréciait l'ambiance festive et joviale qu'il y faisait parfois.
Une fois arrivés à la taverne la plus proche du port, les deux partenaires s'installèrent à la table la plus au fond. L'endroit regorgeait gens en état proche de l’ébriété , du moins pour la plupart, beaucoup de civil mais toutefois quelques pirates, très probablement pas primés ou peu primés au vu de leur tolérance dans une ville menant une telle politique.
Mikaela s'interrogeait toutefois sur le contenu du sac à dos que portait Rey tout du long, et n'hésita pas à en faire part.

-D'accord on a ce que tu cherchais même si je doute vraiment de sa valeur réelle... Et ce sac ?
-Justement j'allais y venir plus tard mais puisque tu en parles. J'ai trouvé la meilleur manière de faire régner la justice.
Il laissa entrevoir le contenu à Mikaela, des masques anti-gaz ainsi que des polaires de plusieurs couleurs. Cela ne laissa pas la jeune femme marbre, l'incompréhension se lisait sur son visage, Rey décida alors de poursuivre dans l'espoir que cela soit plus clair pour cette dernière.

-Vois tu, je suis quelqu'un, je suis Rey Bolgarski, mais au vu de devenir le symbole de la justice je doit devenir personne.
-D’où le déguisement, je vois, mais je pense qu'il vaudrait mieux être toi même le symbole de la justice au yeux des gens si tu veux influencer.


Mais pas le temps de débattre plus que cela avec Mikaela, ce sera fait en temps et en heure une fois qu'ils seraient de retour sur le navire. Pendant cette discussion concernant le symbolisme de l'idéologie que le révolutionnaire voulait transmettre se déroulait une drôle de scène, un gémissement vînt surprendre les deux soldats. Une des serveuses venait d'être victime d'une main baladeuse par la table d'à coté où était installé un groupe de pirate imposant, un ventre bedonnant, des tatouages sur presque tout le corps. Pendant que l'individu tripotait sauvagement la jeune fille qui débattait tant bien que mal, ses collègues rigolaient à gorge déployée du malheur de personne impuissante. Une agression au yeux de tous mais personne ne semblait vouloir intervenir, quel triste monde dans lequel nous vivons ! Ni une ni deux Mikaela était déjà là pour s'occuper des agresseurs poing en avant. Elle atteint la cible de manière fulgurante en lui brisant le nez, la victime en profita pour s'extirper de sa grippe et alla vite se réfugier.
La réaction des sous hommes ne se fit pas attendre, ils se levèrent comme un seul Homme, prêt à en découdre. Mikaela quant à elle n'était pas du genre à se faire intimider par cela, elle avait eu affaire à ce genre de personne mainte fois par la passé et ce n'était pas maintenant que cela allait changer. Un premier coup en direction de Mikaela s'était amorcé, Rey s'interposa et poussa sa partenaire, prenant le premier assaut à sa place. Il fut projeté par la force brute de l'individu, lui laissant un filet de sang au coins de la bouche, ce qui eu pour effet d'inquiéter la jeune femme qui eut la réaction logique de regarder du coté de Rey. Mais en faisant cela elle baissa sa garde et s'exposa à une nouvelle attaque par derrière par un des hommes plus en retrait, sans réfléchir le jeune homme s'interposa une fois encore malgré la douleur et la sensation désagréable de déséquilibre suite au premier impact.
Cette fois ci ce fut un uppercut qui l'estomaqua le faisant plier genou à terre. Profitant de ce moment de répit avant le prochain assaut, il interpella alors les assaillants.

-Nul besoin de poursuivre ! Ne nous vous gênerons pas, veuillez excuser mon amie, elle est un peu impulsive.
-Ha ?! J'ai pas fini avortons , ce sera fini quand je le déciderais compris ?!
-Bien, poursuivez donc, à condition de nous laisser partir ensuite, on a un accord ?
-Hahah c'est que je t'aurais frappé trop fort !Qu'il est con.


Rey fit signe à Mikaela de rester en retrait pendant qu'il se prenait coup après coup. Leurs frappes étaient lourdes et il ne pouvait qu'endurer encore et encore jusqu'à ce que, après quelques minutes, le groupe commença à fatiguer. Celui qui semblait être leurs leader décida d'un ton essoufflé de poursuivre.

-Ha vous avez votre compte Ha. Je ne veux Ha.. Plus vous revoir ! Ça dégage !
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 125
Intégrité: 31

Mer 31 Jan 2018 - 12:11

S'appuyant sur sa partenaire, les deux personnes sortirent du lieu sous la moquerie du groupe de pirate et le choc des civils sur place. Mais une fois dehors, Mikaela ne manqua pas à pousser un coup de gueule contre ce qui venait de se passer.

-Qu'est ce que tu fais là ?! On aurait pu les enterrer six pieds sous terre sans problème ? Et pourquoi tu me protèges ? Tu me vois comme une femme sans défense ?!

-Calmes toi. Aie ! Ce n'est pas à nous de faire le travail il est temps de laisser la justice faire le travail.

Pas besoin de réponse, elle savait plus ou moins où il voulait en venir. Après avoir panser ses plaies, il recouvra ses esprits et demanda à Mikaela de rester en retrait, et lui confia son nouveau sabre pour ne pas être reconnu, s'habilla d'un manteau blanc et d'un masque anti gaz au fond d'une ruelle, à l'abri des regards.

-Tu a toujours tes boules à fumé ?
-Oui, soit prudent.

Il était inutile, en revêtant ce masque Rey était devenu la justice, les paroles de la jeune femme ne pouvaient plus l'atteindre, il était devenu un être répondant à un seul objectif : répandre la justice, à commencer par le groupe de tout à l'heure pour en faire un exemple. Deux sabres à la ceinture une boule fumigène donnée par Mikaela et le voilà parti dans sa folle croisade.
Vif au possible il entra dans la taverne lâcha la boule fumigène avant de poursuivre. Son entrée ne manqua pas de surprendre les gens à l'intérieur et surtout les hommes de tout à l'heure toujours assis à la même table, buvant encore et encore, bien que la fumé perturba leur boisson. En un tour de main , le révolutionnaire était déjà à porté des cibles encore hébété par l'alcool et l'effet de surprise. Il coupa net les mains de celui le plus à gauche avant d'enfoncer sa deuxième lame en pleine jugulaire avant de l'extirper, le laissant se vider de son sang jusqu'à l'agonie tel le porc qu'il était.
Le deuxième homme, au centre, reprenait peu à peu ses esprits dans ce chaos, pendant que les civils se bousculaient à sortir. Mais bien qu'émergeant, aucun son ne pouvait sortir de sa bouche tant il était en état de choc. Rey en profita pour couper net à sa réaction en lui tailladant d'abord les ligaments de sa jambe droite pendant qu'il essayait de se relever, ce qui eut pour effet de le déséquilibrer dans un cris de douleur, il lui coupa dans un revers de la lame la tête, laissant échapper un jet de sang qui immacula son manteau blanc, symbole de pureté et justice. Le dernier homme, celui responsable principalement de son passage à tabacs, avait eu le temps de reprendre ses esprits et tentait vainement de fuir malgré son corps encore sous l'emprise de l'alcool et tétanisé.
Il le rattrapa sans mal et commença par lui planter une planter une première lame dans les partie intimes avant de faire de même avec la deuxième pour lui embrocher la tête en passant par la zone en dessous du menton, là où la chaire est plus tendre, plus facile à transpercer.
La boucherie ne dura que quelques secondes, abrégeant leurs souffrance de manière rapide et chirurgicale, c'est ce qui faisait que cet acte revêtait plus un symbole de justice pour lui que de la pure et simple barbarie. Il décapita les têtes des deux autres et sortit presque aussitôt en balançant ses trophées encore sanguinolents aux pieds des civils restés dehors.
Au moyen d'un rapide balayage du regard il repéra la serveuse de tout à l'heure et lui adressa des paroles à vive voix, de manière à faire entendre son discours de tous.

-Justice a été rendu ! Aucune homme ne devrait traiter une femme ainsi !*marque un temps* Là où la justice de la marine ne peut vous protéger , ma justice sera toujours à votre service !
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 125
Intégrité: 31

Mer 31 Jan 2018 - 12:12

Pas le temps de poursuivre, des soldats marines étaient déjà en chemin, attirés par ce mouvement de foule. Les gens étaient encore sous le choc mais le message était passé, ou du moins il passera comme une lettre à la poste une fois le calme revenu, du moins il l'espérait.  Prenant  ses jambes à son  coup,  il tenta de distancer la maximum ses poursuivants, mais au bout de quelques secondes, il se retrouvait  dans l'obligation d'agir et de confronter le petit groupe de marine, une petite dizaine, c'était sans doute le premier escadron, les autres suivront  bientôt, alors autant en finir vite.

Chargeant à  vive allure et se contentant d'en assommer   le maximum, toutefois   il se retrouva vite  submergé par leurs surnombre,  si il s'adonnait à les tuer cela irait plus vite et serait plus simple, mais ce n'est pas comme cela qu'il concevait la justice. Mais, dos au mur, à six  contre un et encore endolorie de ses blessures antérieurs, il fut sauvé par un autre justicier masqué, ou plutôt une justicière masquée ! Il reconnaissait la silhouette, c'était sa partenaire qui avait également joué le jeu. Le combat bascula plus facilement à leurs avantages, pendant que le nombre de marines décroisait  Rey avait de plus en plus de mal à tenir debout, il ne pourrait pas gérer une nouvelle slave de marine, il fallait donc partir au plus vite, seul l'adrénaline et la peur de mourir faisait qu'il tenait encore pour l'instant malgré son corps qui lui criait de se reposer de toute urgence.

Alors qu'il ne restait qu'un seul marine encore conscient, à terre,  résigné à abandonner, allant jusqu'à supplier  Mikaela de ne pas le tuer, cette dernière  n'en était pas moins résignée à vouloir mettre fin à sa vie. Mais, titubant quelques peu, fatigué, Rey s'opposa à cela en la rappelant à l'ordre, lui qui était d'habitude calme et poli avec elle, sûrement un des effets de  l'assimilation du personnage de la justice.

-Ça suffit ! On est pas là  pour un bain de sang, nul besoin de tuer, ce n'est qu'un soldat qui n'a rien demander.
-Mais ?! Pff Tu ferais mieux de dégager car la prochaine fois que je te verrais cela ne se passera pas comme ça !

Sans attendre le pauvre soldat disposa en se relevant et tombant à plusieurs reprise avant de  trouver l'équilibre, sans même regarder derrière lui tant Mikaela  avait dû l'effrayé. Se débarrassant le plus vite de leur accoutrement et des masques  prés des marines à terre et inconscients , les deux révolutionnaires allèrent de cacher parmi les civils pendant la patrouille de la marine continuait, après tout comment attraper quelqu'un qui aurait pu être  n'importe qui ici ?

Plus que quelques heures à se cacher  avant le retour du bateau pour repartir une fois pour tout de cet île de cette situation fâcheuse. Toutefois Rey était  envahi par ce sentiment du devoir accompli, il avait  répandu la justice  pour la première fois au nom de son objectif, cela marquait le jour de la naissance du justicier qu'il aspirait à devenir !
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1