AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le Gang des homme-poissons

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 3 Fév 2018 - 14:20

Après sa rencontre avec le Généralissime au palais Ryuugu, Shoma avait retrouvé les siens. L'ambiance était festive, la fête était de mise pour les Spectres et leur alliés. Le nouveau monde était maintenant tout proche et tous avaient de très bonne raison de penser que ce n'était plus qu'une question de jour avant de pouvoir fouler les terres des empereurs et s'imposer comme de véritable candidats au poste vacant de nouveau empereur des mers. Malgré tout Shoma restait sobre. Avant de se projeter vers de nouveau horizon, le capitaine des Spectres comptait mettre en place ses pions ici sur cette île afin d'annexer le royaume.

L'île des Homme-poissons était non seulement un point stratégique dans la quête du nouveau monde, mais possédait un très fort potentiel. Sous la mer le gouvernement mondial n'avait pas son mot à dire et le commerce illégal pouvait être développé à condition que l'armée en place acceptent de fermer les yeux. C'était ça le point qui attirait d'autant plus Shoma. S'il parvenait à convaincre ses nouveaux compagnons d'arme d'investir encore plus dans ses projets, nul doute que cette île deviendrait une véritable plaque tournante du marché noir. Mais avant cela Shoma devait s'assurer de la bonne foie de ses partenaires, car il n'avait pour l'occasion toujours pas reçu l'argent promis de ces derniers.

N'ayant pas vraiment l'envie d'enchaîner fête sur fête, Shoma s'en alla jeter son corps dans le hamac de l'un de ses compagnons. Après la cellule inconfortable de l'armée royale, ce simple hamac était d'un confort divin. Paisiblement allonger, le repos du pirate fut de très court instant. Maria informa son capitaine que durant son absence, une délégation d'homme-poisson était venu à sa rencontre. Des homme-poissons sur l'île des homme-poissons, il n'y avait rien d’infligeant à cela, malgré tout, ces hommes n'avaient rien de noble contrairement aux soldats de l'armée.

La jeune femme décrit sa rencontre avec ces cinq homme-poisson comme tendu. S'ils voulaient rencontrer Shoma et ses alliés, ils n'avaient rien de vraiment accueillant. C'était presque comme si à demi mots, ils souhaitaient leur aide et leur mort en même temps. C'était quelques peux étrange.

Il n'y a rien de plus dangereux qu'un ennemi qui endosse la cape de l'amitié. Un coup dans le dos peut très vite arrivé. La trahison est le maître mot des fourbe et si les homme-poissons voulaient vraiment obtenir quelque-chose de la part des Spectres, alors ils allaient devoir afficher clairement leur intention. Shoma avait bien quelques plans pour cette île, mais étant donné le contexte géopolitique, il devait bouger avec soin et précaution.

D'un côté une armée puissante et nombreuse capable de se passer du gouvernement mondial et qui possède le soutien inconditionnel de la population. De l'autre d'après les rumeurs et différentes histoires qui se racontent, un quartier des homme-poisson très hostile à la présence des humains sur l'île. Leur nombre n’était pas clairement défini après la débâcle subit, mais étant donné qu'ils se trouvent dans leur élément, il est préférable de leur donner l'avantage en cas de conflit.

Il fallait savoir se positionner dans un échiquier aussi vaste, mais complexe. Se mettre à dos un des camps pourrait apporter son lot d'emmerde. Les Spectres se devaient de rester neutre dans ce conflit en attendant d'en savoir plus. Il fallait accepter de rencontrer ces homme-poissons. S'ils apprenaient que Shoma avait accepté de rencontrer l'armée et se refusait à leur accorder audience, nul doute qu'il pourrait très mal le prendre.

Maria donna ensuite un Den Den Mushi à son capitaine avant de se poser près de lui. De l'autre côté se trouvait l'un des homme-poisson venu à sa rencontre. D'après elle, ils avaient insisté pour que Shoma prennent contact avec eux dès son retour.


"Ici Shoma!"
Interlocuteur :"Content d'entendre ta voix"
"Il parait que vous souhaitez me voir ?"
Interlocuteur : "Pas si vite mon ami, il parait que tu était occupé dernièrement ?"
"Oui, l'armée de votre royaume avait quelques questions à me posé"



Mentir ne servait à rien. Dans le but d'établir un semblant de confiance le capitaine pirate joua carte sur table. Les deux hommes étaient sur un pied d'égalité et se parlaient en toute franchise. De l'autre côté de l'escargotphone son interlocuteur le remercia de sa franchise et lui dit qu'il aurait été déçu d'apprendre que les premiers échanges avec l'étoile du sud fut des mensonges.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 7 Fév 2018 - 21:32

Très vite l'homme-poisson au bout de l'escargotphone demanda à Shoma de venir le rejoindre au plus vite. Se voir au plus vite, encore cette phrase. Après le Généralissime, c'était au tour du gang des homme-poissons d'utiliser cette phrase pour convoquer le pirate. C'était comme si Shoma était à la disposition du premier venu. Vous voulez rencontrer Shoma, il suffit de lui dire de venir rapidement. Bien qu'il n'avait rien contre le fait de faire de nouvelle rencontre, être toujours celui qui se déplace commençait à le gonfler.

S'il voulait le rencontrer, alors cette fois-ci c'était lui qui allait prendre ses jambes et marcher jusqu'au niveau de la zone de commerce. Sans compter que le Généralissime avait interdit Shoma de se rendre dans la zone des homme-poissons. Cette fois il ne ferait pas un pas dansa direction de son vis-à-vis. Dans le monde des crapules et sans la possibilité de se mouvoir comme il le voulait Shoma était un otage de choix pour qui le souhaite, alors in déclina l'invitation à moins que ce soit lui qui vienne.

Comprenant que le pirate ne voulait pas se déplacer, l'homme-poisson commença à monter la voix, comme si le supernova devait craindre quelques répercutions. Devant l'hostilité de son interlocuteur Shoma raccrocha. Nul besoin de se faire prendre la tête par un inconnu. Shoma était ici sans aucun parti pris, mais si les problèmes venaient à lui, alors il y ferait face. Qu'importe de qui il s'agissait, tout problème avait une solution et généralement avec l'étoile du sud le sang était la clé de toute chose.

En raccrochant au nez et à la barde de son interlocuteur, Shoma démontrait son caractère. Il n'était pas un pantin que l'on pouvait utiliser. Compréhensif, oui il n'était, jetable, certainement pas. Faire affaire avec lui était possible, mais comme il l'avait montré au départ de cette conversation, il plaçait son vis-à-vis au même niveau que lui et en attendait autant de sa part. C'était donnant-donnant et pas autrement.

Quelques secondes plus tard le petit escargot se mit à sonner et Shma décrocha. C'était la même personne de l'autre côté du combiné. Après une des excuses assez bref et froid, rien de bien folichon, les deux hommes reprirent leur conversation. Le respect s'impose et sans cette preuve de respect mutuel même sans se connaître, Shoma n'aurait pas poursuivi l'appel.

Les deux hommes se mirent d'accord. Shoma allait recevoir dès le lendemain la visite de son mystérieux compagnon de conversation. L'heure était fixée en fin de soirée. S'il ne pouvait se rendre dans le quartier des homme-poisson, Jango, c'était le nom ou le speudo que se donnait la personne au bout du fil devait lui aussi faire profil bas. Visiblement l'armée du royaume avait à l’œil plusieurs personnes dont certaines issu de leur propre île.

Shoma avait déjà eu affaire au Généralissime, certes ils ne s'étaient pas battus, mais rien qu'à voir sa carrure, il était facilement intimidant. Un combattant de sa taille, avec une position aussi élever devait forcément cacher un monstre de puissance. Le Généralissime avait sans doute derrière sa queue de sirène assez de force pour mettre au pas bon nombre de ses citoyens au combien turbulent. Rester discret pour les deux parties étaient de mise.


"Averti les autres de notre rendez-vous de demain."

Bien que le rendez-vous devait se passer à domicile, Shoma devait quand même rester sur ses gardes. Le visiteur était sur ses terres et même s'il prétendait être persona non grata au même titre que les pirates, voir pire encore, rien n'indiquait qu'il ne tenterait rien à l'encontre des intérêts des Spectres. Un coup en douce est si vite arriver. Vivre dans ce monde peut apporter son lot de problème si l'on ne prend pas les précautions adéquat.

Si les avis divergeait quant à la méthode à employer pour procéder à d'éventuel manière de riposter en cas d'attaque, les leaders de l'alliance étaient d'accord sur un point, ne pas rencontrer ces types ne pourraient que leur nuire. Que ce soit dans l'immédiat où le futur.

Un autre point se souleva au fil de la conversation des trois membres de l'alliance. Les homme-poissons savaient que Shoma avait rencontré le chef de l'armée du royaume, ce qui veut dire que leur groupe était épié. S'il était aussi facile d'obtenir ce genre de renseignement, dans le cas inverse, l'armée aussi devait avoir des informateurs et des yeux prêts à moucharder.

Cette dernière information était vrai et importante, mais il n'y avait pas de quoi effrayer le capitaine des Spectres et encore moins la représentante d'Oz. Le Généralissime avait interdit au pirate de se rendre dans le quartier des homme-poissons, mais pas d'en recevoir et puis si jamais la réunion devait tourner court à cause d'un incident, il ne serait que plus facile que de demander un soutien extérieur pour neutraliser toute menace.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 10 Fév 2018 - 20:13

Sous l'eau, il y avait également un lever et coucher du soleil. C'était une première pour Shoma qui était tout émerveillé devant un tel spectacle. Son maître lui avait raconté cela, mais il avait toujours du mal à y croire. Même à plus d'une centaine de mètres sous la surface de l'eau on pouvait observer les rayons du soleil fuir avant de laisser la place à la lueur de la lune. Il fallait le voir pour le croire, ça en valait la chandelle.

Le lendemain, l'heure du rendez-vous approchait à grand pas. Tous les pirates savaient à quoi s'en tenir. Chacun avait une tâche à accomplir, un poste à occuper. Quand un groupe d'homme-poissons se présenta vêtu à la manière de moine, complètement recouvert de la tête au pied, Shoma se présenta sur le pont de son navire et les invita à prendre place abord. Ne connaissant pas les réel intentions de ses invités, ils furent fouillé. Une petite palpation corporelle afin d'éviter qu'un fou ne s'amuse à tenter de faire des trous sur le navire. Ce n'était rien de méchant, mais cela tenait à coeur à l'étoile du sud.

S'ils affichaient leur réticence quant au fait de laisser fouiller, un des homme-poissons ordonna à ses compagnons de se laisser faire. Shoma remercia son invité d'avoir apaiser la colère de ses hommes, après tout, n'était-il pas ici même dans le but d'avoir un entretien cordial ? Une fois les grenades et autres explosifs récupérés, le groupe descendirent au niveau de la cabine du capitaine là où La Quica, Maria et quelques autres têtes pensante de l'équipage se trouvaient.

Tous se trouvaient assis autour d'une table ronde et quatre places vide indiquaient au groupe leur position dans cette rencontre. Une fois installée, de l'eau, du dus, de l'alcool et de quoi manger fut posé sur la table. C'était de coutume que de recevoir des convives et de faire en sorte que chacun soit à l'aise et dans de bonnes conditions. Afin de montrer sa bonne foi, Shoma bu et mangea en premier. Rien n'était empoisonné, tout était consommable.


"Servez-vous vous êtes les bienvenus au sein de mon navire."

Celui qui avait déjà prit les devants l'or de la fouille se démarqua encore et pris la parole tout en se servant une coupe de rhum.

Jango: "Avant tout j'aimerais vous souhaiter la bienvenu sur mon île."

"Merci, mais ne serait-ce pas l'île de tous les homme-poissons ? Le Royaume de Ryuugu de la famille royale ?"

Jango: "Disons que nous sommes dans une situation assez délicate à ce propos, mais cela pourrait très vite changer."


En mettant en avant le fait que l'île appartenait à lui, Jango prenait les devants dans cette discussion. Le conflit qui liait la famille royale au gang des homme-poissons n'était pas de l'histoire ancienne du moins dans sa tête. Malgré tout cela n'expliquait pas pourquoi il avait ressenti le besoin de rencontrer Shoma et son groupe, car eux n'avaient rien à voir avec cette histoire de domination et contrôle. C'était un problème interne au royaume Ryuugu, un conflit entre homme-poisson, alors il devait régler ce problème avec les intéresser.

Tous à cette table pensait la même chose. S'ils estimaient que la légitimité de l'île leur revenait et qu'ils en parlaient avec l'armé, nul doute qu'ils se feraient balayé. Le fort est en place et le faible subit la loi de l'autre. C'était comme ça, ça la toujours été, du coup le camp de Jango était le grand perdant de cette histoire et n'avait pas les reins assez solides pour déclarer une autre guerre ouverte au royaume. Ce qui ramenait encore à cette question, pourquoi rencontrer l'alliance des Spectres ?

Pour aller plus loin, Jango commença à parler de sécurité et de sureté. Pour lui, l'île des homme-poisson n'était plus la paisible île sur laquelle les pirates pouvaient faire tout ce qu'ils voulaient sans conséquence. C'était devenu l'enfer pour les humains et il était facile de le comprendre en voyant le faible territoire qu'il leur était accordé. Les gens de la surface étaient tolérés, mais seulement ceux qui n'étaient pas connus. Pour les autres, ceux qui étaient connus d'une manière aussi peu positive, ils devaient s'acquitter d'une taxe de séjour, taxe qui revenait entièrement au gang des homme-poissons.

En écoutant parler leurs invités, chacun autour de cette table se faisait à peu près une idée générale de ce qui avait motivé les membres du gang à les rencontrer. Shoma ne pouvait penser à la place des autres, mais de son point de vue, il était perçu comme une belle et grosse vache à lait que l'on pouvait tirer le lait à flot. S'il devait choisir, le capitaine pirate se positionnerait du côté de l'armée royale. Un léger séjour en cellule, une conversation rapide et c'était fini, rien de très contraignant. De leur côté bien que plus faible et moins représentatif de l'ordre établi sur l'île le gang espérait lui soutirer de l'argent.


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 11 Fév 2018 - 15:24

En bonne négociatrice Annia prenait des notes et ne lâchait rien de ce que pouvait dire Jango. Rien qu'en la regardant Shoma savait qu'elle n'allait pas tarder à prendre la parole. Le second de l'organisation Oz n'était pas du genre à donner sans recevoir, c'était la base de la contre-bande. La Quica, fidèle à lui-même ne prêtait pas attention à ce qui pouvait se dire. Le trafiquant savait qu'il n'avait pas l'intention de donner un seul berry au gang. Ce n'était pas de cette manière qu'il faisait affaire et tenter de le contraindre réduirait son champ d'action. La mort où l'argent, c'était dans cet ordre là et s'il n'avait pas d'autre choix, alors il enverrait ses hommes faire le sale boulot qu'importe les répercutions.

De l'autre côté il y avait les lieutenants des Spectres. Tous d'anciens capitaines et autres grands bandits plus avide de combat les uns que les autres. Nul doute qu'ils étaient prêts à manger de la brochette de poisson si on leur laissait carte blanche pour régler ce problème. Shoma ne savait pas quelle mouche avait piqué le gang pour estimer que leur offre allait être suffisamment honnête pour contraindre les Spectre de payer de l'argent pour une protection qu'ils n'ont pas besoin. Après un long monologue, Jango en termina avec sa prise de parole et laissa le soin aux autres de participer à cet échange.


La Quica: "Cette île ne me sera d'aucun intérêt, ma réponse est non."

Sans la moindre hésitation La Quica indiqua aux homme-poissons qu'il n'était pas de la partie. De plus, il n'hésita pas un seul instant à poser sur la table un revolvers en guise de précision. Personne ne l'avait volé jusqu'à présent et il était optimiste quant au fait que cela n'allait pas commencer aujourd'hui.

Devant la réponse sans ambiguïté du trafiquant, les homme-poissons se braquèrent et quelques mains se posèrent sur les armes à feu rester en leur possession. Malgré tout le gang était trop peu nombreux pour constituer une réel menace et quand les autres protagonistes se mirent à faire de même la tension redescendit.


"Allons, allons, nous vous avons laissés vos armes à feu, car ils ne constituent pas un vrai danger pour nous, ne nous forcer pas la main, nous avons tant de choses à nous dire encore."

Participante de choix, Annia prit également la parole. La jeune femme était moins catégorique que le trafiquant et apporta de quoi lancer quelques négociations. La jeune femme n'était pas pour rien une des têtes pensantes d'Oz et ne perdait pas de vue l'objectif fixée par son patron à savoir vendre encore et toujours plus.

Annia: "Êtes-vous seul maître abord ?"

Jango: C'est-à-dire ?"

Annia: "Je me suis renseigné un minimum sur ce qui s'est passé sur votre île et jamais votre nom n'est revenue, donc êtes-vous un simple intermédiaire où êtes-vous avec Skylla ?


Devant la première question d'Annia, Jango lui répondit que Skylla n'était plus de la partie et qu'il était chef et décisionnaire dans cette affaire. Tout accord conclu ne pouvait passer que par lui.

Annia: "Dans ce cas vous êtes le nouveau chef de tout le quartier des homme-poissons ? Non, car bon nombre de vos concitoyen mon affirmer que depuis sa défaite plusieurs gangs se partagent le quartier des homme-poissons. Comment savoir que vous êtes celui qu'il nus faut. Il ne faudrait pas qu'un autre gang apprenne cela et tente à son tour de nous pigeonner."

La jeune femme était précise dans ses questions et arrivait à prendre l'ascendant sur l'homme-anguille. C'était comme durant les négociations pour la création de l'alliance entre les trois parties. Elle arrivait à placer ses questions de manière à ce que l'autre se retrouve en position de faiblesse et accorde plus de concession qu'il ne devrait. L'expérience en négociation de grande envergure d'Oz surpassait le gang qui se retrouvait à exposer ses points faibles

Jango ne pouvait affirmer être le seul à contrôler le quartier des homme-poisson bien qu'il disait posséder le plus grand nombre de combattant. De plus il ne pouvait affirmer que Skylla, le leader incontesté de la résistance face à l'armée royale ne ferait pas son retour et contesterait la légitimité de tout accord passer avec des humains. S'il venait à revenir, alors rien ne l'empêcherait de récupérer son pouvoir et balayer d'un revers de main tout deal.

Ce que disait la jeune femme ne tombait pas dans les oreilles d'un sourd. Shoma en décortiquait chaque miette afin de prendre également à son avantage ce qui pouvait se dire. Le quartier des homme-poisson n'avait pas de véritable chef si ce n'est Skylla, mais ce dernier est introuvable. Certain membre de cette zone n'était pas défavorable à la venue des gens de la surface ce qui laissait entrevoir quelques améliorations quant à la présence dites toléré des pirates.

Malgré tout, la position d'Oz se trouva être la même que celle de Los Santos. Aucun accord ne pouvait avoir lieu sans certitude. Oz ne donnerait pas le moindre berry à une milice armée qui ne s'approvisionne pas grâce en armes et munitions à leur réseau. Sans compté que l'accord proposé n'allait que dans un sens et n'offrait que des désavantages à son organisation.

Malgré tout, la position d'Oz se trouva être la même que celle de Los Santos. Aucun accord ne pouvait avoir lieu sans certitude. Oz ne donnerait pas le moindre berry à une milice armée qui ne s'approvisionne pas grâce en armes et munitions à leur réseau. Sans compté que l'accord proposé n'allait que dans un sens et n'offrait que des désavantages à son organisation. Quand elle était impliquée, la parole d'Annia faisait lieu de décision pour son groupe ce qui signifiait qu'elle était catégorique sur le fait que rien n'allait lier le gang à Oz.



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 11 Fév 2018 - 19:58

Avec deux voix contre, le marché proposé par le gang des homme-poissons commençait à prendre du plomb dans l'aile. Il ne restait plus que l'avis de Shoma. Ce qu'il allait dire allait servir comme pierre angulaire pour son groupe. Shoma avait écouté tout ce qui s'était dit. Visiblement le gang était dans une certaine obligation d'obtenir de l'argent. Pourquoi faire, ce n'était pas vraiment important aux yeux du capitaine pirate, mais sous couverts d'obtenir de la part des immortel, nom de l'alliance composée des Spectre, d'Oz et de Los Santos, se tramait une prise de pouvoir encore trouble du royaume.

Après la défaite de Skylla, sans doute que les forces de l'opposition en avait pris un coup. Étaient-ils assez nombreux ? Assez bien armés ? Beaucoup de questions importantes qui pouvaient faire basculer le cours d'une bataille. Pour vaincre il faut plus que les mots, plus que le nombre, il faut des fonds, des armes, des soldats assez bien entraîné, des leaders puissants. Pas certain que toutes ces conditions soit réunie au vue de ce qui c'était dit. Bien que se proclamant nouveau chef du quartier des homme-poisson, Jango n'était pas maître de la situation.

Prendre le pouvoir implique de savoir faire des sacrifices. Faire des exemples pour parvenir à ses fins. Sans savoir ce que lui réserverait le retour de Skylla il était prêt à usurper son titre, c'était couillu de sa part, mais cela mettrait les Spectre dans une situation où ils prenaient parti pour l'un des camps. Les Spectres contre Skylla, du coup du côté de l'armée royale, enfin bref beaucoup trop de risques pour peu de certitude. L'offre si l'on pouvait appeler cela ainsi, n'octroyait aucun avantage au Spectre, aucun bien, ce n'était que du racket, ni plus, ni moins.


"Je suis donc le dernier de parole. Que l'on soit clair, si nous n'avons rien à gagner, il n'y a pas de raison de se rencontrer. Vous pensez que nous avons besoin d'aide parce que nous nous trouvons sur votre île ? C'est mal me connaître."

Après le pistolet de la Quica, ce fut au tour de Shoma de faire passer son message en force. Il attrapa le couteau de son voisin de table, posa l'une de ses mains sur la main du premier homme-poisson qui se trouvait à sa portée et enfonça ce même couteau dans la table. L'arme positionné entre deux doigts effraya le bougre qui s'était même mis à crier d'avance.

La situation monta d'un cran et après que le couteau planta la table tout les protagonistes sortirent leur arme, prenant de cours les membres du gang des homme-poisson. Cette fois c'était clair, au moindre mouvement il ne resterait plus rien d'eux. Ni passé, ni futur, ni présent. Au moindre mouvement ils se feraient tranchés, troués et écartelés.

Le message devait être encré dans la tête et les esprits, il fallait que cela soit aussi indélébile qu'un coup de marqueur sur une page blanche. Du coup Shoma attrapa son Den Den Mushi et contacta ses hommes à l'extérieur. Ils avaient pour ordre d'appréhender tous homme-poissons suspect traînant dans les parages. Toute personne armée où vêtu de manière étrange se retrouvaient devant deux choix possible, jeter les armes et se rendre où mourir. Si les homme-poissons avaient une plus grande force physique, ils n'en restaient pas moins des êtes vivants capable de mourir face au plomb des armes à feu.

Cela pouvait paraître brutal et arbitraire, sans doute même qu'il y avait des innocents dans le lot, mais comme l'habit ne fait pas le moine ceux qui tombèrent entre les mailles du filet se retrouver de gré ou de force contraint d'obéir ou de mourir. Oui, c'est vrai que le Généralissime avait ordonné à Shoma et son groupe de rester tranquille et de faire profil bas, mais c'était de la légitime défense et puis quelques cadavres parfaitement dissimulé ne fait jamais vraiment du mal.


"Combien ?"

"Pirate: Dix en tout."

Dix, c'était le nombre de complice de Jango qui n'avait pas réussi à bluffer l'équipage pirate. C'était potentiellement le nombre de personne qui était susceptible de mourir à cause de la mauvaise décision de leur capitaine. C'est triste à dire, mais ce n'était certainement pas avec ce genre de personne qu'une révolution allait renversé l'armée royale.

Jango: "J'ai dix fois plus d'hommes qui attendent mon retour, si je ne rentre pas vous ne quitterez jamais cette île."

C'était vraiment grotesque de la part de l'homme-anguille de sortir un tel mensonge. Dix fois plus, cela signifiait qu'il était à la tête d'une centaine d'hommes, mais avait choisi de venir avec si peu de force juste pour éviter que l'armée n'intervienne ? Pourtant, l'expression de son visage indiquait clairement qu'il était en train d'avoir peur. C'était ça sa carte maîtresse ? Jouer sur le nombre pour ce faire obéir ? Pathétique.

Que ce soit vrai ou faux il y avait peut-être un élément que n'avait pas pris en compte l'homme-anguille et Shoma se fit un malin plaisir de lui rappeler. S'il s'était constitué une armée comme il était si fier de le dire, ce n'était qu'après la disparition de Skylla, mais qu'adviendrait son groupe si c'était lui qui ne revenait pas ? Rien n'empêchait un jeune ambitieux de se proclamer nouveau chef. Le pouvoir monte vite à la tête et rien n'obligeait le prochain chef à s'opposer au Spectre, peut-être même qu'un autre gang prendrait le contrôle du sien.

Les possibilités étaient nombreuses, tout comme les fins. Se frotter à un gros poisson nécessitait plus que des couilles. Malgré tout et c'est d'ailleurs une chance pour lui, Shoma n'avait pas prévu de se faire des ennemis sur l'île. Qu'ils soient avec le pouvoir en place ou de l'opposition, Shoma restait une personnalité neutre et de passage. Pour l'instant il n'avait pas envie de se retrouver mêler à un conflit. Que ce soit avec la famille royale où n'importe quel membre de gang. Son objectif était simple, faire son temps et partir aussi vite qu'il était venu.

Des projets, Shoma en avait plein la tête, mais l'heure n'était sans doute pas aux révélations. Pour le moment il allait simplement faire profil bas, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Un jour viendra où il déplacerait ses pions pour accomplir ses objectifs. Retirant son poignard de la table, le supernovas retrouva le calme et la bienveillance dont il a su faire preuve jusqu'à présent. Il n'y aurait pas de représailles, pas aujourd'hui.


"Pour le moment votre groupe n'est pas assez intéressant pour constituer un atout pour nous. Ce sont les intérêts communs qui poussent les hommes et les femmes à agir, à s'unir et à faire affaire ensemble. J'apprécie votre visite, mais pour le moment, nous ne serons pas partenaires. Trouver d'autre humain à déplumer."

S'en était fini des négociations et même de cette réunion. Personne ne plierait sous le chantage et le gang partirait sans rien si ce n'est d'avoir profité de l'hospitalité proposée. Maintenant que tout était dit, Shoma espérait ne plus avoir à croiser le chemin de ce gang, car si cela devait en être autrement, nul doute que le sang coulera.

Au final cette rencontre s'avéra être une perte de temps, si elle n'avait pas eu lieu cela n'aurait rien changé à leur vie. Néanmoins, cela prouvait que le fossé de la tolérance inter-race n'était pas à prendre à la légère. Les homme-poissons n'étaient plus aussi naïfs qu'auparavant et ce serait sans doute aux humains de faire en sorte de se faire bien voir et accepté. Shoma qui souhaitait obtenir cette île comprenait que cela ne se ferait certainement pas à coups de baguette magique. Un chemin long et sinueux l'attendait.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1