AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Extinction des feux

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 9 Mar 2018 - 0:20

Shoma avait tenu parole, il avait conduit sur le Nouveau Monde Annia de l'organisation Oz, comme convenu, la jeune femme lui indiqua qu'il allait recevoir l'argent qu'il souhaitait. Les deux protagonistes n'avaient plus besoin de rester liée par l'accord qu'ils avaient signés, mais l'un avait quand même besoin de l'autre.

Dans le but de devenir de plus en plus puissant et peser encore plus dans la balance qui l'oppose aux empereurs des mers, Shoma et les Spectres avaient besoin d'être ravitailler en arme, toujours plus d'arme, toujours plus de munition et le seul fournisseur qui pouvait livrer de telle quantité se trouvait être Oz.

De même, Oz se retrouvait dans l'incapacité de faire confiance à d'éventuels acheteurs compte tenu du revers subi sur le Nouveau Monde, ce qui limitait grandement les actions de l'organisation au corbeau. Pour le moment Seul les Spectres étaient en mesure de se procurer leurs armes tout en ayant la certitude que ces derniers avaient suffisamment d'argent pour payer.

Par chance les deux groupes s'entendaient à merveille bien que Shoma titillait toujours son acolyte afin de rencontrer directement la tête du réseau. Dans cette optique de coopération qui marchait, Annia s'invita sur le navire de Shoma. Au lendemain du meurtre d'Edward, l'agent qui avait trahi Oz, Annie et ses hommes avaient décidé d'acheter un manoir avec l'argent récupérer. Revoir si rapidement la jeune femme donna le sourire au capitaine pirate et comme toujours il fit en sorte de la recevoir comme il se doit.


"Annia, mon ami, je te manque déjà ?"

La jeune femme accepta l'invitation de son partenaire de partager le repas. En tête-à-tête dans ses appartements, Shoma servit la jeune femme, puis s'installa en face dans sa chaise de capitaine, d'ailleurs il prit même la peine de le faire remarquer à la jeune femme. Une chaise en bois de chaîne façon grand luxe. Cette chaise venait de lui couter un bras, alors il en était quelques peu fier.

"Que puis-je faire pour toi ?"

Annie ne tourna pas autour du pot, ce n'était pas son genre. Tout en jetant la coquille vide d'une moule dans le sot prévu à cet effet elle enchaîna.

Annia:J'ai besoin que tu me rende un petit service. "
"Développe."
Annia:"Mes hommes sont actuellement occupé à préparer notre retour sur le Nouveau Monde avec comme première base Sekan. J'ai les mains prises, alors je voudrais que tu élimines deux, trois types pour moi."
"Je vois, mais moi j'y gagne quoi ? Ces types ne mon rien fait à moi, mais peut-être qu'une rencontre avec ton patron pourrait me motiver."
Annia:"Je ne suis pas sa mère, si le boss veut te rencontrer ce serait déjà fait. Exécute ses hommes et tu auras des prix vraiment intéressants lors de tes ravitaillements en arme et en munition."
"On parle de 30%, 40% de réduction là ?"
Annia:"Je parle de véritables avantages, on parlera chiffre quand ça sera fait."


Shoma est quelqu'un de très pragmatique, il n'agissait qu'une fois que la situation était claire et net, mais l'offre de sa partenaire semblait vraiment intéressante. Il est vrai que son stock d'arme était suffisant pour le moment, mais avec ses projets, il allait devoir très vite penser à accroître ses réserves. Un accord financier avec une organisation spécialisé dans la vente d'arme ne pouvait que lui être favorable. S'il devait descendre quelques types pour avoir de quoi mettre en oeuvre ses ambitions, alors ce n'était pas cher payer.

"Dis m'en plus sur mes cibles."

Comme le pensait Shoma les cibles que voulait éliminé Annia se trouvaient être celles qui avaient participé de près ou de loin à l'échec de l'implantation d'Oz sur le nouveau monde. Edward avait renseigné son bourreau avant de subir le supplice de l'aigle de sang, maintenant ces personnes allaient suivre leur compagnon dans la tombe. Cela ne gênait en rien le pirate de traquer de tuer des cibles tant qu'il y trouvait son compte au final. Une demi-heure plus tard, le repas se termina et Annia prit congé du supernova. De son côté, Shoma convoqua certain de ses lieutenants afin de débuter sa mission.

Avant de foncer tête baissée, Shoma voulait s'assurer d'avoir les renseignements adéquat. Sekan étant un bastion de la marine, il ne pouvait se permettre de monter au premier venu qu'il se trouvait sur l'île à attendre gentiment qu'on vienne le cueillir. Maria et Opacho n'étant pas connu des services du gouvernement, ils étaient les maillons essentiels à sa prise d'information. La première victime ne se trouvait pas loin. Il s'agissait d'un agent des douanes officiant quelque part ici sur les dock de Sekan.


"Maria je veux que tu te renseignes sur les officiers des docks. Ils ont forcément des rites ou des habitudes. Certains peuvent peut-être te renseigner en échange d'argent ou de faveur, trouve moi tout ce que tu peux sur l'officier supérieur Andrew. Opacho, j'ai remarqué quelques orphelins qui traînent entre les docks et le marché non loin, certainement des voleurs à la tire, recrute en quelques-uns, j'aurais peut-être besoin d'eux sur ce coup là."

Le plan de Shoma allait dépendre de la capacité de ses hommes à se débrouiller pour lui fournir assez d'information utile pour agir en toute discrétion. Hishiji qui n'avait pas reçu d'ordre de mission concernant l'agent des docks se retrouva face à face avec son capitaine. Shoma n'avait pas besoin de lui pour Andrew, mais pour une autre cible. Lui aussi allait devoir partir à la chasse aux informations, mais concernant une tout autre personne.

Pendant que chacun vaquait à sa mission, Shoma avait le temps de s'occuper d'affaire plus personnelle. Quittant son navire pour la terre ferme, il se rendit au chantier naval de Sekan. Un bel édifice, un monstre de travail presque aussi imposant que le chantier naval de Water Seven. Fraîchement payé par ses partenaires de la pègre, Shoma comptait déjà investir dans la construction d'un nouveau navire flambant neuf.

En entrant dans le hall immense du chantier naval, le capitaine pirate demanda son chemin afin de rencontrer l'architecte en charge de la construction de navire. Sur place on lui indiqua qu'il avait l'embarras du choix, car plus d'une vingtaine de personnes se partageait cette charge. Quelques milliers de berry en moins, on lui indiqua la personne idéal pour lui. Un architecte talentueux et très peu regardant sur le client. L'homme parfait, du moins la femme parfaite, car c'était vers une femme qu'on l'envoya.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 9 Mar 2018 - 1:16

Inutile d'entrer dans les détails de ce qui se passa à l'intérieur du chantier naval, car cette histoire sera racontée dans peu de temps. Une semaine plus tard, Maria était revenu avec les informations qui intéressaient Shoma. L'homme qu'il cherchait, l'officier Andrew Layer n'était pas un homme de terrain, il restait principalement dans son bureau toute la journée entourer d'une bonne dizaine de ses collègues de travail et dispose d'une ligne direct avec la 306ème compagnie terrestre et la 307 flotte maritime. S'il n'avait pas l'étiquette de gros bonnets, il avait dans ses relations des personnes assez influentes pour l'aider dans ses activités de contrôle. D'après Maria, rien ne pouvait entrer sur l'île sans son consentement.

Dire que l'officier Andrew était corrompu est un euphémisme, les riches marchands qui commercent avec les grandes entreprises de l'île par voie maritime lui versent de grosses sommes d'argent afin de payer moins de taxe sur leurs marchandises ou pour bloquer l'accès au dock de leurs concurrents. Cet homme n'était pas facilement approchable à moins d'y mettre le prix. Maria avait fait un excellent travail et Shoma ne lui posa même pas la question afin de savoir comment elle avait réussi à obtenir autant d'information sur lui. Elle aussi avait ses cadavres sous le lit et avait parfaitement appris aux côtés de son capitaine les nombreux moyens pour faire parler les hommes.

Shoma n'allait pas rencontrer Andrew en lui indiquant qu'il était pirate et qu'il comptait établir un commerce illégal sur Sekan. En le dénonçant à ses amis de la marine il toucherait bien plus d'argent qu'en faisant affaire avec lui. Il fallait trouver un autre moyen afin de l'approcher. Heureusement pour Shoma, Maria n'en avait pas terminé. Tous les soirs, plusieurs officiers des douanes se retrouvaient dans un bar et décompressaient avant de se rendre à leur domicile. Attaqué au milieu d'un bar semblait être une chance plus propice, mais comment ne pas se faire repérer une fois à l'intérieur. Aucun étranger ne pouvait passer inaperçu.

Entrer dans le bar avant qu'il n'ouvre et empoisonné les bouteilles d'alcool était un plan infaillible, mais il n'y aurait pas qu'une selle victime. Toutes les personnes présentes succomberaient au poison et si une personne succombe avant la cible, il est fort probable que celui-ci décide de ne pas consommer. Il fallait trouver autre chose. Une méthode qui permettrait d'attaquer, sans être vu et sans alerter la marine. Une fois de plus la réponse arriva de la bouche de Maria.

La jeune femme expliqua à son capitaine qu'à chaque cargaison importante c'était Andrew qui s'occupait de la réception. L'officier Andrew ne faisait pas confiance à ses collègues et se déplaçait en personne pour récupérer son argent. Quand cela ce produit il n'est accompagné que de deux compagnons et cela ne se passe que la nuit. La source de Maria lui avoua qu'il avait d'ailleurs prévu dans son planning de travailler tard en fin de semaine. S'il s'agissait d'un navire qui accostait dans la nuit, alors il était peu probable qu'il reste dans son bureau. Si tel était le cas, alors Shoma disposait d'un créneau de deux heures pour agir.

Grâce à son intervention, Maria venait d'apporter de l'eau au moulin. Annia se fichait de la manière, elle ne voulait que des résultats. Si cela n'avait que peu de sens pour son partenaire, pour Shoma ces informations étaient de l'or en boite. Dans un créneau de deux heures où il était officiellement au travail, Shoma disposait d'une petite marge de manoeuvre afin de mettre en place son plan. Avec ces nouvelles informations en tête, Shoma imagina un plan d'action. Tout ce mettait en place petit à petit, pièce par pièce, Shoma savait comment il allait s'y prendre. Ce n'était plus qu'une question de temps.

Le plan de Shoma ? Allez, je vous l'explique. N'ayant pas assez d'hommes à sa disposition pour couvrir l'intégralité des dock, Shoma allait se servir des petits orphelins. Dans la réalisation de ce plan, ces petits être allaient servir de maillon essentiel. Ils étaient nombreux et connaissaient cette partie de l'île à merveille, pas un coin ne leur échappait étant donné qu'il s'agit du territoire sur lequel ils chassent les personnes naïves et distraites. Der plus dans la pénombre il serait encore plus difficile de les repérer. Afin de s'octroyer l'armée au complet de pickpocket, Shoma avait dû y mettre le prix.

Enfoiré d'Opacho qui se prenait pour un grand négociant, mais qui n'avait pas réussi à tirer le prix de la main-d'oeuvre au plus bas. Ce n'est qu'en dépensant quelques 300000B que le chef de ce petit groupe de voleur acceptait de mettre ses hommes aux services des pirate. Pour Shoma ce n'était pas grand-chose, d'ailleurs heureusement que ce dernier n'avait pas révélé pour qui il travaillait, certainement que le prix aurait été revu à la hausse. Bref. Mais 300000B c'était ni plus ni moins ce que Shoma dépensait en un mois pour son simple train de vie personnel. Pour une simple mission d'intérim, c'est vraiment cher payer.

Quoi qu'il en soit ce sont ces soldats intérimaires qui devront lui révéler le quai où le navire accostera. Ce sera également eux qui devront s'assurer de voler les deux compagnons de l'officier Andrew. Le plan de Shoma ne pouvait fonctionner que si le groupe se retrouve séparer. Une fois distrait, Shoma fera en sorte d'arriver le premier, prendra la vie et la bourse du marchand avant de saisir l'opportunité qui s'offre à lui et tuer sa cible. Le plan était simple, rien de bien compliquer. Avec ce plan non seulement il mettra un terme à la vie de l'officier, mais y trouverait son compte en récupérant son argent si ce n'est plus.

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Dim 11 Mar 2018 - 23:51

Shoma n'avait rien trouvé d'autre à faire que de passer son temps au casino. Pirate hautement rechercher, le capitaine des Spectres se dirigea bien évidemment vers un casino clandestin, les établissements ordinaires de la ville n'aurait sans doute pas permis la présence d'un tel individu. Comme tout bon joueur il alterna le bon et le moins bon, mais cette fois-ci, Shoma accepta d'y laisser des plumes afin de ne pas se voir trahir par le maître des lieux bien qu'étant dans l'illégal lui aussi. C'était la dure vie d'un homme avec la marine au fesse sur Sekan.

Par chance l'ennuie fut de très courte durée et le jour de l'assassinat de l'officier Andrew arriva très vite. Le jour J, Shoma donna à Opacho l'ordre d'aller délivrer le paiement à son intermédiaire afin de s'octroyer le service qui était convenu. Shoma chargea également son petit compagnon de délivrer en son nom la partie du plan qui concernait le groupe d'orphelin. Par mesure de précaution le capitaine des Spectres avait jugé utile de garder pour lui son plan jusqu'au jour de l'exécution de celui-ci. Afin d'éviter toute fuite, c'était la meilleure chose à faire.

Le plan de base avait quelques peux changer au fil des jours qui passaient. L'assassin avait modifié quelques aspects de sa stratégie afin de prendre en compte d'éventuels perturbations. Être prudent est le strict minimum lorsqu'on ne souhaite pas être surpris par l'inconnu. Tous les pions en place, il ne restait plus qu'à attendre l'heure du crime. En attendant d'entrer en scène, Shoma se la coulait douce sur son navire. Narguilé, repas de prince, petite sieste, tout était bon pour attendre que le soleil se couche.

Une fois la nuit tombée, Shoma attrapa son masque, le regarda et quitta son navire pour attendre au sommet du hall de stockage des marchandises. Assis en tailleur sur le point le plus haut de la zone d'arrivage des navires, le pirate patienta. Maria ne lui avait pas donné plus de renseignement sur l'heure à laquelle devait se passer l'échange, alors il se devait de rester assis à attendre qu'un navire fasse son apparition.

Il était déjà tard et la ville commençait à fermer rideaux, les commerçants fermaient leur boutique, les employés rentraient chez eux après une dure et longue journée. Les maisons s'illuminaient avant de fermer les volets. La vie était assez paisible sur Sekan, loin de toute menace, loin du danger. Shoma se demanda, assis sur son perchoir si les habitants de cette île savaient qu'ailleurs sur terre, il y avait des gens qui dormaient en se demandant si le danger n'allait pas les réveiller en pleine nuit. Sans doute qu'ici le seul danger provenait du volcan.

Une heure plus tard, la ville qui semblait presque endormi se réveilla. Place au monde de la nuit. La jeunesse doré de Sekan était dehors. Les petits gosses de riches retrouvaient leurs amis, les bars s'ouvraient, les discothèques accueillaient les premiers fêtards. Nul doute que l'argent allaient couler à flot. La jeunesse doré dans toute sa splendeur, insouciant des problèmes des adultes, à mil lieux des dangers de ce monde. Shoma ne faisait pas partie de ce monde et n'avait jamais désiré une telle vie. Sans trop se tromper, il pouvait affirmer que les jeunes vivants sur cette île n'allait pas manquer de travail ou de ressource pour s'en sortir.

Il y avait des exceptions, il va s'en dire, mais cela représentait qu'une infime partie de la population de l'île. Le travail ce n'est pas ce qui manque sur cette île qui se vante d'être le centre du monde. D'ailleurs, combien de personnes arrive ici chaque jour dans l'espoir de s'y faire une place. Sekan est en soi un petit eldorado qui apporte son lot de richesse à qui sait chercher. Mais il ne faut pas se faire d'illusion, comme tout paradis, Sekan possède aussi sa part d'enfer. Il n'est sans doute pas facile de s'élever dans une société aussi bourgeoise. L'argent est roi, mais gare à ne pas dépenser sans compter, car on peut tout aussi bien finir sur la paille.

En regardant le va et viens de passant dans les rues voisines Shoma s'imaginait y instaurer un régime de terreur. La peur et l'effroi dans les yeux et le regard des habitants de cette île. Le désarroi et le désespoir de ceux qui ont toujours vécu dans un monde de paix et de vanité. En s'imaginant cela le capitaine pirate se dit qu'il était prêt à payer pour assister à pareil spectacle, mais ce n'était qu'un rêve bien loin, très loin d'une réalité possible.

La marine avait fait de cette île un bastion et son autorité était incontestable. Aucun pirate n'avait jamais réussi à prendre le port, ni même arriver dans la baie sans se voir couler au fond de la mer. Rien que d'y penser relevait du suicide. Mise à part la puissance d'un empereur pirate, personne n'était capable d'assaillir cette île, ce qui laissait les habitants de Sekan dormir parfaitement sur leur deux oreilles à l'abri de tout danger extérieur.

Afin de trouver le navire marchand, Shoma jouait au jeu de la bataille navale et le plateau de jeu était immense. Le manque de lumière augmentait le niveau de difficulté et à force de ne rien trouver, l'étoile du sud commençait à penser qu'il tournait en rond. Le navire avait de quoi s'orienter avec la lumière du phare, mais de son côté, Shoma n'avait aucun indice, c'était lui et sa chance et pour le moment elle ne lui souriait pas du tout.

Il restait un autre moyen afin de trouver où allait se passer la transaction, mais pour cela il fallait attendre qu'Andrew et ses hommes y aillent. Agir en même temps que l'échange se passe était un risque élevé, car si un seul témoin arrive à communiquer avec un Den Den Mushi où ne serais-ce qu'alerter une personne, la présence des Spectres sur l'île serait révélée et après le mauvais tour qu'il avait joué sur l'île en fête, nul doute qu'il se retrouverait coincé. L'important dispositif militaire de Sekan aurait vite raison de son équipage, sans compté que le trilog n'avait toujours pas rechargé.

Une bonne demi-heure plus tard, une lumière blanche brisa la pénombre de l'océan. Utilisant son instrument de navigation, Shoma jeta un rapide coup d’œil. Le bâtiment se trouvait encore loin et ne pouvait être distingué, mais n'ayant pas d'autre alternative, le pirate y plaça ses attentes. Se devait être le navire du marchand qui est destiné à payer le pot-de-vin de l'officier. Il ne pouvait en être autrement. Sans en être vraiment certain, Shoma estimait l'arrivée du navire à environ trente minutes. S'il ne se trompait pas, il se trouverait encore dans la fourchette horaire où est sensé encore travailler sa cible.

Trente minutes, il fallait maintenant que ses petits soldats arrivent à lui faire gagner autant de temps que nécessaire, alors utilisant son Den Den Mushi, Shoma envoya un signal à Maria afin qu'elle enclenche le plan. L'opération vol à la tire débuta. L'armée d'orphelin devait occuper les douaniers le temps que le navire approche des quais et accoste, le reste ce serait entre ses mains.






Dernière édition par Mantle Shoma le Sam 17 Mar 2018 - 23:50, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 17 Mar 2018 - 22:18

Alors qu'il avait les yeux rivé sur ce monde de la nuit qui commençait à revenir à la vie, un feu d'artifice éclaira le port. Une fusée bon marché qui faisait presque tâche dans la nuit qui berçait Sekan. Ce feu n'était pas là par hasard, c'était le signal d'alarme qu'attendait le capitaine pirate. Opacho qui avait réussi à se payer la brigade des orphelins avait eu comme seconde mission de rester en planque tout près de l'office des agents de douanes et d'enclencher la fusée une fois que la cible quitterait son fort imprenable. La mission entrait maintenant dans sa phase la plus importante.

Andrew n'avait pas tardé à quitter son bureau pour se rendre sur le port, cela signifiait que le moment d'agir était arrivé. L'explosion du feu n'alerta pas ce dernier, sans doute pensait-il qu'il s'agissait de petits plaisantins profitant des joies de leur île. Manque de pot, c'était exactement pour cela que le pirate jugea utile de recevoir un signal aussi visible, car après tant d'année bercé par la vie paisible et la sécurité de l'île via ses relations, Andrew ne s'estimait plus ou pas du tout en danger. Grave erreur qui allait lui coûter cher aujourd'hui.

La visibilité en direction de la mer était proche de zéro, mais la lumière du phare aidait le pirate dans sa quête. Maintenant que la cible était dehors, il fallait trouver le quai où le navire allait accoster. Compte tenue de ce qui allait se passer, Shoma avait pensé que l'échange n'allait pas se situer proche du bureau des douanes, là où il était plus facile de se faire surprendre par quelques étrangers. Il fallait un endroit assez reculé et loin de l'agitation de la ville, voilà pourquoi Shoma avait fait placer une grande partie de ses troupes vers la fin du débarcadère.

Cette zone était couverte de stand de pêche et de boutiques spécialisé dans la navigation. L'endroit idéal pour une négociation clandestine. Les magasins étaient fermés, il n'y avait pas de passant et aucune habitation, mais cette zone s'étendait tout de même sur plusieurs centaines de mètres ce qui n'étaient pas forcément évident pour se déplacer sans être vu. La technologie avancée de l'île en matière d'éclairage ne laissait que peu de zone d'ombre pour se dissimuler, voilà pourquoi utiliser des enfants étaient si crucial pour Shoma.

Le plan de Shoma fonctionnait à merveille. Les petits remplissaient leur rôle à la perfection en faisant tourner en bourrique les douaniers, pendant ce temps Shoma observait l'arrivée du navire. Tout se passait comme selon ses prédictions. Le temps passa très vite et le navire fini par se placer dans les derniers emplacements libre. Aussitôt, Shoma quitta son perchoir afin de s'assurer de se trouver en présence du bon navire. Filant aussi vite que ses jambes lui permettaient, le pirate fini par devancer tout le monde. La chance était de son côté et il ne lui restait plus qu'à attendre le moment venu pour frapper.

Du moins c'était ce que pensa le supernova, pas peu fier d'avoir presque réussi. Quel n'était pas sa déception en voyant que le navire qui venait d'accoster n'était qu'un misérable navire de pêche ne pouvant transporter que quatre marins et très peu de poissons. C'était clairement pas le genre de personne capable de soudoyer un officiel, même en donnant l'équivalent de leur prise en berry, il n'y avait pas de quoi subvenir au dépense journalière d'Opacho en bonbon.

En parlant d'Opacho, ce dernier appela Shoma pour lui dire que les douaniers avaient arrêté de poursuivre ses troupes. Un des enfants avait réussi à surprendre l'appel reçu par ses poursuivants. Le navire était arrivé, voilà pourquoi ils avaient préféré abandonné. Sur le coup, Shoma se sentait énervé, car son plan tombait à l'eau, mais son compagnon lui expliqua que ce même enfant avait suivi le groupe et se trouvait sur le quai numéro 40. Se retournant pour voir le numéro de quai où il se trouvait, Shoma compris qu'il n'était pas si loin que ça du navire, alors il fit demi-tour et fonça tel un ouragan vers le lieu de l'échange.

En arrivant sur les lieux, Shoma se plaça légèrement en retrait un quai plus loin et observait la scène. Les trois douaniers attendaient patiemment. Ils étaient essoufflé et se tenaient les genoux. La course sur le port pour rattraper les espions payés par les pirates n'avaient pas été de tout repos. Sur le navire, on commençait à s'activer afin de faire descendre la marchandise au sol. Quelques minutes plus tard une fois que plusieurs caisses formaient une pile le long du bâtiment, un homme bien habillé qui ne semblait pas être un marin fit son apparition. C'est à ce moment que Shoma utilisa son ombre afin de se placer sous le ponton.

Ce n'était pas le plan, mais au vue des difficultés rencontrer, il n'y avait pas d'autre méthode pour s'approcher du groupe. Au-dessus de lui, l'activité de déchargement du navire ne lui laissait que très peu de marge de manœuvre, par chance son fruit lui permettait d'agir avec une grande liberté d'action. C'est avec l'aide du fruit des ombres que Shoma allait frappé sa cible.

Kage Kakumei

Maintenant qu'il contrôlait le marchand, ce dernier s'approcha des douaniers comme si de rien n'était. Le plan B du pirate entrait en action. Une fois qu'il était assez proche de son partenaire en affaire, l'homme d'affaire présenta une bourse, cela devait être l'argent, mais c'est à ce moment précis que l'ombre du pirate pris la direction des opérations. L'homme se jeta violemment sur l'officier Andrew. Le choc jeta le douanier au sol. Le marchand s'écriait qu'il ne savait pas ce qu'il faisait tout en lui rouant de coup. Devant la scène surréaliste, les deux camarades d'Andrew le forcèrent à le lâcher, mais les mains du marchand s'accrocha au cou de l'officier.

Les deux douaniers frappèrent le marchand et bien qu'il semblait sonné et déjà dans les vapes, son corps refusait de céder. La pression était telle que l'officier succomba. Ses mains touchèrent le sol et le marchand resserrait encore plus son étreinte. Comprenant que les coups ne suffisaient pas, l'un d'entre eux sorti une arme, ordonna au marchand de relâcher son supérieur, mais sans réponse de sa part, il fit feu. Un coup. Une balle sortie du canon de l'arme. Le corps tomba et l'étreinte pris fin. Le silence de la nuit se brisa avec violence et si les boites de nuits aux alentours ne couvraient pas la détonation, le voisinage aurait été alerté.

Le second douanier se jeta sur son collègue afin de voir s'il respirait encore, à ce moment Shoma tendis l'oreille afin d'écouter le pronostic vital de sa cible. Il n'y avait plus rien à faire. Andrew était mort. L'autre douanier attrapa le Den Den Mushi de son supérieur, appela la marine et ordonna à l'équipage de ne plus bouger. Ils étaient tous en état d'arrestation. Shoma avait fait son boulot, Andrew était mort. La marine qui avait été alertée n'allait pas tarder à envahir les lieux. Nul doute que les deux douaniers trouveraient une excuse valable afin de se sortir d'affaire et éviter toute accusation de corruption.

Avant de s'en aller aussi vite qu'il était arrivé, le capitaine des Spectres s'approcha du corps via sa position sous le ponton, récupéra son ombre et observa le corps sans vie de sa victime. D'ordinaire il aurait récupéré une preuve de son crime afin de confirmer le décès de ce dernier, mais il avait besoin que les deux compagnons de ce dernier continuent de penser que le coupable était le marchand.

S'il ne pouvait confirmer lui même la mort de l'officier, Shoma se plaça de telle manière à assister à l'arrivée des troupes de la marine. Une fois sur place, un légiste confirma la mort par strangulation et plaça le corps sous un sac plastique noir. Il n'y avait plus de doute à avoir. Mission accomplie. En voilà un qui payait pour ses agissements crapuleux.







# Kage Kakumei

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1