AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Île du Navire de Guerre [PV Percy Gal]

avatar
Elric
• Caporal d'élite •

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 955
Popularité: 18
Intégrité: 17

Mar 20 Mar 2018 - 23:02

Île du Navire de Guerre




Elric et Shadrack avaient à peine rejoint les forces de la marine, ils rejoignirent une troupe de dix hommes et un bateau de fonction avec un lieutenant du nom de Nexus. Nexus et son équipe, partirent en mer pour surveiller la côte de Logue Town. Comme première mission ce n'était pas grandiose, mais c'était une mission quand même. Bon revenons à nos moutons, Nexus et sa bande de joyeux marines reçurent un appel sur l'Escargophone du navire. Elric décrocha le combiné, il entendit une voix qui demandait de l'aide au navire de la marine le plus proche. Elric répondit à la personne, Nexus pris le combiné avant que le champion ne dise une bêtise et demanda la position de l'interlocuteur, et les raisons de son appel.


- Bonjour ici Nexus, lieutenant de la 102ème division de la marine. Qui êtes-vous et d'où nous contacter vous ? Sur un ton autoritaire.

- Je...Je suis le maire de l'île du navire de guerre, nous sommes actuellement en grand danger. Des pirates pillent et brûlent nos maisons, certains ont même osé brûler la mairie, je vous en supplie ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils nous trouvent tous ! Un vacarme affreux se faisait entendre derrière le maire.

" L'île du Navire de Guerre" pourquoi ce nom, c'était tout simple, elle était appelée ainsi en raison de sa forme qui faisait penser à un énorme navire de guerre. Une Île banale, sans histoire, avec dessus aucune base de la marine pour la protéger. Mais étant assez proche de Logue Town, les troupes faisaient parfois quelques rondes, quand le maire de l'île demanda de l'aide à la marine. Voilà, en gros, ce n'était qu'une grande Île avec un village peuplé de 30 habitants, que des paysans et des vieillards ainsi que des enfants. Nexus nota la position de l'île du navire de guerre, il rassura le maire avant de raccrocher le combiné.

- Nous ne vous en faites pas, la 102ème division arrivera bientôt, essayée de fuir dans la forêt pour vous cacher le plus longtemps possible. Il raccrocha le combiné.

Nexus ordonna à Shadrack de se rendre sur l'île du navire de guerre, le navigateur pris sa boussole et se dirigea avec l'équipage près de Red Line là où se trouvait l'île, Nexus fit un récapitulatif de la situation à l'équipage, Elric était assis sur la tête de proue du navire en boudant. Nexus soupira, il n'avait pas le temps avec les enfantillages de son caporal. Elric était vexé, c'était lui qui avait décroché en premier, il boudait. Les soldats quant à eux, étaient déjà prêts a débarqué sur l'île. Shadrack qui était un navigateur exceptionnel, évita quelques rochers et autre embûche sur le chemin, par chance le vent leur était favorable. En à peine une heure, le navire arriva aux côtes de l'île. Elric cessa de faire la tête dans son coin, il remarqua un navire avec un drapeau noir dessus.

- Roar ! À ton avis navigateur, qui peut être ses pirates !?En s'adressant à Shadrack.

Shadrack n'avait encore jamais vu ce symbole sur le drapeau auparavant, même dans les archives du C.P, Nexus demanda à Elric de ne pas impliquer de civil dans ses combats. Elric poussa un cri, et promis à son lieutenant de ne pas impliquer d'innocente victime dans ces combats. Les troupes présentes sur le navire se demandaient, où pouvait bien sortir ce mec, leur chef de division était une personne très réfléchi avec un grand cœur, leur caporal était un homme sans cervelle. Les soldats n'étaient pas rassurés en compagnie du caporal, mais ils avaient tout de même foi en les compétences du champion, il n'était pas caporal pour rien. Ils arrivèrent finalement au port de l'île, Elric sauta de la tête de proue pour atterrir violemment sur la terre ferme, il courut à toute vitesse en direction du village enfin c'est qu'il croyait. Nexus constata trop tard que son troufion était une nouvelle fois parti sans prévenir, le lieutenant essaya de contacter le maire avec l'Escargophone du navire. Il reçu une réponse, le maire et quelques habitants avaient finalement réussi à fuir dans la forêt.

- Lieutenant de la 102ème....


- Oui ! Je sais qui vous êtes, dites-moi que vous êtes arrivé ! Nous sommes avec quelques habitants du village dans la forêt, mais les pirates ont pris certain de nos compatriotes en otage. Disait-il sur un ton épuisé.

- Ne vous inquiéter pas, mon caporal est parti pour vous venir en aide, nous arriverons d'ici peu dans le village. Mais au fait, votre village se trouve au bien à l'Est de l'île ?


Le maire répondit.

- Non monsieur, notre village se trouve au nord de l'île, vous ne pouvez pas le manquer c'est celui qui brûle. Mais où vous trouvez-vous ?


Shadrack regarda sa boussole, il soupira en regardant le lieutenant.

- Nous allons faire vite, nous sommes actuellement au sud de l'île.


Nexus et ses soldats levèrent l'ancre, ils se dirigèrent vers le nord de l'île. Tendis qu'Elric cet idiot, se dirigeait vers l'Est, il traversa une grande forêt, avant d'être stoppé par une falaise.

- Roar ! Où suis-je ?


Pendant ce temps au village, les pirates qui avaient brûlé et piller ce dernier. Continuèrent leur massacre et pillage, ils avaient dix otages en cas de débarquement de la marine.

- hyar, hyar ! C'est trop facile, nous sommes des pirates, pas des enfants de cœur !


- Arg ! Disaient les hommes à l'unisson en brandissant leur sabre.

Un homme se trouvait au milieu du massacre en compagnie des otages et de ses hommes, il était aussi idiot qu'Elric, mais sa force n'avait rien n'a envier au champion. Cet homme, n'était pas simplement un simple pirate, non... Il était à l'origine de ce massacre, effectivement, c'était le capitaine de l'équipage des pirates aux mains moites, Van Epsen Bren autrement surnommé "Grasse Pogne".

http://www.onepiece-requiem.net/t20750-ft-du-champion
avatar
Percy Gal

♦ Localisation : North Blue / InuTown

Feuille de personnage
Dorikis: 485
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 26 Mar 2018 - 0:06

214 835 B - On est loin du compte (Percy)

Deux années d’une vie de mercenaires œuvrant pour le bien des plus faibles ne nous avaient pas permis de réunir le million qui nous manquait tant pour financer ma licence de chasseur de prime.  On avait eu des hauts et des bas. Les missions ne se trouvaient pas facilement et les entrées d’argent étaient donc très irrégulières. Nous avions déjà atteint le record de 746 499 B l’été dernier, après avoir réussi à enchaîner un travail de quelques mois et une mission juteuse. Cependant l’hiver qui suivi fut pauvre en contrat et nous avions lentement grignoter notre « presque ¾ de Million », comme le nommait Petyr à l’époque.  On ne parlais plus de notre « même pas ¼ de Million » depuis un moment déjà quand cette mission providentiel est tombée.  Un riche notable de North Blue était prêt à nous remettre un vrai million, complet, avec son un et tout ses zéros. Son jeune fils avait fugué depuis plusieurs semaines et ses responsabilités l’empêchaient de laisser l’information devenir public. Il refusait donc de faire appel aux forces de l’ordre ou à des groupes trop important et s’était donc tourné vers nous.


Notre enquête nous mena jusqu’à East Blue. Nous étions sur un navire marchand auquel nous avions offert notre protection.  C’est pourtant au prix d’une lourde bourse que le capitaine consenti à nous accueillir dans sa traversée jusqu’à Loguetown, où nous devions retrouver un informateur qui prétendait avoir vu le gosse.

Je me tenais au côté du capitaine alors qu’il maniait son bâtiment. Petyr était accoudé à la rambarde non loin et jouait avec une pièce, face à la mer. C’était une grosse pièce. Alors qu’elle tournait entre ses doigts et volait entre ses mains, des rayons lumineux rebondissait sur elle avant de frapper ma rétine, tel de petits éclairs blancs noyés dans l’azur. 

J’observais l’horizon nous encerclant. Il séparais le bleu profond des frémissements de la mer et celui plus clair et tacheté de blanc cotonneux du ciel. Rien n’avais franchi cette frontière depuis que nous avions perdu RedLine de vue. 

-Navire de guerre en vue !

*plouf*
Le clown avait failli passer par-dessus bord. 

214 830 B – Satané clown ! (Percy)

-Petyr ! Cesse de laisser s’envoler nos précieuses ressources, va trouver mon écu !
Capitaine, la vigie voit-elle un pavillon ? Sont-ce des ennemis ? 

-Bwaaaaaaahahahaha.  Vous êtes à mourir de rire tout les deux ! Je suis pas déçu de vous avoir fait venir à bord.

-Au prix que ça nous a coûté, vous pourriez nous dédommager pour le divertissement, escroc. 

-C’est pas vraiment un navire.  C’est une île, mais on l’appelle comme ça à cause de ses falaises. Vous comprendrez quand on sera plus proche. On passe pas par là normalement. Les vents nous ont joué des tours, mais nous serons bientôt à Loguetown.  


A mesure que nous approchions, je trouvais que cette tâche obscure dans le paysage troublait davantage le calme ambiant que les marins s’activant sur le pont et les mâts au grès du vent. Cette forme sinistre voguait vers nous alors que les hommes de bord reconduisaient la même routine, au même rythme devenu monotone. J’étais piqué par la curiosité en voyant les falaises saillantes. Je brûlait d’envie de savoir quel intrigue de la nature avait sculpté cette montagne.  

-Je suis intrigué, Capitaine. Pouvez vous m’en dire plus sur cette île ?

-Boaf, y a pas grand-chose à savoir. Y a un village de pêcheurs de l’autre côté de la montagne. L’autorité de la base de Loguetown fait que c’est un coin assez paisible. Personne viendrait risquer une embrouille avec la Marine pour quelques barques et des cannes à pêche  


Ma soif n’était pas étanchées. Je voulais connaître les mystères de ce pic. Nous étions coincés à bord depuis bien trop longtemps pour que je refuse cet appel de l’aventure. Notre contact à Loguetown ne nous attendaient pas avant deux jours et la tranquillité des lieux ne nous retarderais sûrement pas trop.

-Capitaine,  que diriez vous de me prêter une de vos chaloupe pour me permettre de visiter l’île.  Je vous la rendrai demain au port de Loguetown.

Il se courba alors en arrière laissant sortir sa bedaine velue et un rire bruyant. 

-Bwaaaaaaahahahaha. Je vous dirai que vous êtes vraiment un excentrique, Ser Gal. Et je parle pas seulement de l’armure. C’est un ensemble. Le truc, c’est que vous en aurez pour bien six bonnes heures à ramer et on ne s’attarde pas sur Loguetown. Le pire c’est que j’vous sens pourtant capable de faire le périple avant qu’on mette les voile.  Je vous aime bien les gars mais va quand même falloir me laisser un petit paquet de pognon si vous voulez partir avec un élément de sécurité d’urgence essentiel à la survie de mon équipage en cas de défaillance du système de flottaison du bateau. En garanti.

64 830 B – Il aurait pu prendre un objet de valeur sentimentale  (Petyr)

_______


Nous ramions donc en direction du bien nommé navire de guerre en laissant le capitaine s’éloigner derrière nous…
JE ramais. Petyr se contentait de tenir sa paire de rames en bougonnant.

-Tu devrais te rendre utile après ta maladresse. Tu devrais avoir honte de semer ainsi notre butin. Tu sais son importance. 

-Sérieux ? Vous me reprochez ces 5 malheureux berries alors que vous venez d’en jeter 150 000 pour une ballade en forêt ? 

-Nous les reverrons, insolant.

-Tu vois, c’est ça ton problème. Tu ne fais pas confiance en ton prochain. Tu pense que tout le monde est aussi perfide et lâche que toi. C’est pour ça que tu échoues tout ce que tu entreprends.

Il bougonnait de plus belle mais avait repris la rame. 

-Et nous ne partons pas en ballade. C’est une ascension qui t’attend. Je veux savoir ce que cache cette montagne et tu dois t’endurcir, faiblard. 

-…

_______


Depuis l’endroit ou nous amarrions notre barque, le Navire de guerre était bien plus impressionnant. Une immense tête de proue granitique nous surplombait et l’on n’apercevait rien du reste de la montagne au dessus.  Une écume d’émeraude nous empêchait d’en voir la base. Nous quittions la plage en laissant la chaloupe dissimulée dans un bosquets. Elle abritait mon armure,  mes armes et le restant de notre maigre fortune. Je ne gardais sur moi que la machette emprunté par Petyr à un marin, une corde et mon heaume. Je voulais garder toute ma mobilité pour cette expédition. Mon suivant portait son pistolet et un sac contenant le minimum de survie. Quelques bandages, du bœuf séché et des gourdes. Nous étions prêts à nous confronter à cet environnement. 

-Vous n’avez pas songé à répartir la charge plus équitablement ? 

-Cet corde seule pèse aussi lourd que ton sac, hypocrite. 

-Pas de mon point de vue…


Depuis le navire commerçant j’avais repéré une zone où les premiers plateaux rejoignaient la forêt en contre bas. Je me dirigeai dans cette direction quand j’ouïe le clapotis de l’eau contre des rochers moussus. Comme je l’espérais, l’eau choisissait ce chemin pour rejoindre la mer. Nous longions le ruisseau pour rejoindre les plateaux, suivis par les gazouillis d’oiseaux et les bourdonnements d’insectes. 

Une fois sur ces premières hauteurs, je compris vite que l’ascension demanderai plus d’efforts que prévu. Ici l’eau ruisselait le long de pente abruptes ou se jetait de  plusieurs mètres de haut. Je remarquait aussi qu’une partie de cette eau stagnait à la base de la falaise, abritant une ribambelle d’algues, d’insectes et de batraciens. Mieux valait s’envoler tenir à nos réserve pour le moment. 
Je préférai contourner la montagne à la recherche d’un chemin plus sur.  J’allais me résigner à escalader la paroi à en endroit où les racines de la végétation des étages supérieurs courraient sur la roche quand j’entrevis une silhouette en contre bas. Je m’approchais du bord du précipice de quelques mètres qui nous séparait pour l’interpeller.

-Holà manant ! Connaîtriez vous un moyen d’atteindre le sommet de cette montagne ?

(C'est trop la merde de mettre en page sur téléphone.  Je finirai demain)
http://www.onepiece-requiem.net/t20839-percy-gal-en-a-gros-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t20868-percy-gal
avatar
Elric
• Caporal d'élite •

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 955
Popularité: 18
Intégrité: 17

Mar 27 Mar 2018 - 18:17

Île du Navire de Guerre





Le lieutenant Nexus et l'équipage étaient déjà arrivés au port du village, enfin ce qu'il resté du village. Les soldats prêts à posé pied sur la terre ferme, les fusils à la main avec l'envie de ne pas mourir. Le lieutenant Nexus, se tenait devant ces hommes sur la tête de proue. Il leva sa prothèse mécanique en l'air, les soldats brandirent leur sabre qui était attaché à leur ceinture.

- N'oubliez pas messieurs, une justice indiscutable. Voilà, battez-vous jusqu'au bout de vos forces et ne perdait pas courage en la justice que nous représentons !

Sur ces mots le lieutenant Nexus parti en sautant du navire avec la plupart de ses hommes, seul le navigateur était resté sur le navire pour assuré sa sécurité. Les soldats coururent avec le lieutenant vers le village, une fois en plein cœur de ce dernier. Il n'y avait plus personne, il ne restait que les décombres et les ruines des maisons et bâtiment. Nexus ordonna à ses hommes trouver ne serait-ce qu'un survivant, les soldats se dispersèrent fusil à l'épaule.

- Apparemment, le caporal s'est perdu, où il est mort.

La fumée qui sortait des ruines des maisons calciné mélangé avec l'odeur du sang, ce fut insupportable pour le lieutenant. Il mit un mouchoir devant son nez, il sortit un Escargophone de sa poche et contacta le navigateur.

- Blululululu....

Shadrack répondit.

- Allô !

- Shadrack nous avons du nouveau, le village est complètement détruit, il y règne une odeur nauséabonde. Je crois qu'il y a eu un massacre, d'après ce que je vois, à part des cadavres brûler sous les débris des maisons. Il n'y a plus personne ici, nous cherchons des survivant.

- Heu... Ce n'est quand même pas El...Heu, je veux dire le caporal Elric qui aurait fait ça en combattant les pirates ?

- Pour être franc, je ne suis même pas sûr qu'il est survécu, si jamais il avait rejoint le village.

Un soldat trouva un blessé encore conscient, il interpella le lieutenant.

- Lieutenant ! Il y a un survivant, il est encore conscient !

Nexus raccrocha au nez de Shadrack, le navigateur avait entendu le soldat hurler. Nexus arriva près d'un homme gravement blessé, il avait du mal respirer. Le lieutenant ordonna de vite le transporter sur le navire, mais le civil attrapa le bras de Nexus. Des larmes coulaient sur son visage, l'homme avait la quarantaine avec des cheveux noirs et un T-shirt vert et un pantalon bleu.

- J...Je vais mourir.... S'il vous plaît, ne me laissez pas seul. Après ces mots, il rendit l'âme.

Sa main glissa lentement sur le bras du lieutenant, elle toucha le sol. Nexus ne pouvait plus rien pour ce village, il ordonna à ses hommes de fouiller la forêt pour mettre la main sur ces maudits pirates.

Pendant ce temps, dans la forêt, Elric s'était paumé. Il s'agitait dans tous les sens, il regardait partout, en montant sur les arbres, des insectes bourdonnaient tapis dans l'ombre. Elric marcha sur des orties en descendant de l'arbre. Il se grattait la jambe comme pas possible, des oiseaux chantaient au-dessus de lui. Quelques animaux inoffensifs observèrent le champion, la forêt était dense, très sombre aussi impossible de percevoir quelque chose. Le caporal était frustré de ne pas pouvoir combattre aux côtés de ses compagnons. Il entendit derrière lui, quelques cailloux qui tombèrent d'une falaise. Elric se retourna et constatait qu'il n'était finalement pas seul dans le coin, il regarda deux hommes en haut de la falaise enfin cela ressemblé plus à un plateau. L'un avait un casque de chevalier sur la tête, et l'autre était sans importance. Des étoiles brillaient dans les yeux d'Elric, il serrait les poings en ouvrant la bouche.

- Roar ! Un chevalier, je ne peux pas le croire ! Un vrai chevalier, avec une épée et l'armure !

Notre champion courut en direction du chevalier, il sauta puis s'accrocha à la falaise, il grimpait lentement mais sûrement, ce plateau serait dur à franchir, le caporal mit toute sa force dans cette épreuve. Il défia même les lois de la pesanteur, il était accroché si profondément dans la pierre, qu'il était suspendu à cette dernière. Il arriva finalement aux pieds du chevalier, il mit le pied droit à la verticale sur le plateau, puis il arriva à monter. Elric regarda le chevalier avec des yeux d'enfant, il inspecta les moindres recoin de Percy. Le champion lui posa une question, il semblait très contrarié.

- Hm... Si tu es un chevalier, elle où ton armure et ton épée ?!

http://www.onepiece-requiem.net/t20750-ft-du-champion
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1