AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Entrainement Déviant [PV-FB]

avatar
Klaus Von Blutschild

♦ Localisation : Royaume Archipel Sanderr

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 3 Avr 2018 - 6:27

Son visage passait de droite à gauche tandis que le souffle des coups l'effleurant venait soulever ses mèches écarlates. Un pas en arrière, une flexion sur le coté... Et c'était le moment de contre attaquer...
Alors que son adversaire envoyait son poing vers son visage, il venait de l'esquiver avec une facilité déconcertante malgré son importante carrure... Et voilà que son poing venait se loger au creux de l'estomac de son camarade marine, arrachant à sa bouche un râle puissant ainsi qu'une giclée de bave visqueuse.

Se redressant, il referma le poing devant lui, faisant un instant craquer ses doigts, dominant de toute sa hauteur son opposant désormais au sol. Puis un sourire vint adoucir ses traits dur et il tandis une main secourable vers son vis à vis.

Ce dernier se tenait l'estomac, grimaçant de douleurs, mais ne put réprimer un léger ricanement.


"Kss kss... J'te jure Klaus un jour j'aurais ta grande carcasse... C'est pas possible que t'esquives pour toujours avec un corps pareil !"

"Kahahahah, ne t'en fais pas Heinrik un jour tu réussiras, je n'en doute pas tu es prometteur, comme tous nos camarades nouvelles recrues nous avons encore toutes nos preuves à faire pas vrai ?"

"Ouai surement, mais t'as quand même un peu d'avance sur nous avec ton passé de Givrelame."


Se frottant la nuque quelque peu gêné Klaus marmonna vaguement une réponse.


"Mais... Non pas du tout... Ça ne change pas tant que ça..."

Alors qu'il tentait vainement d'esquiver les louanges de son camarade, un applaudissement lent et mesuré survint dans son dos, se faisant de plus en plus fort à mesure que les voix se taisaient au sein de la salle d'entrainement.
Attrapant une serviette pour se la passer sur le visage, Klaus se tourna finalement pour voir approcher dans sa direction le responsable de la 555e Division de la marine : Gintoreno Azrald Kobold.

"Et bien, et bien... Voilà donc ce que les Givrelames ont dans le ventre ? Parfaitement capable de mettre au tapis un bleu à peine sorti des jupes de sa mère ? Quel talent à n'en pas douter..."

Derrière lui, la cohorte d'une demi-douzaine de marine s'esclaffa avant que ce dernier ne lève une main pour les faire taire.


En réponse, le von Blutschild se mis au garde à vous, le poing sur le coeur.

"Lieutenant Azrald, c'est un honneur de vous voir assister à notre entrainement."


Il savait pertinemment que le responsable de la division ne lui ferait pas de cadeau, ce dernier étant particulièrement méfiant vis à vis des Givrelames, voir même hostile selon certains de ses anciens camarades. De plus, c'était pour l’ancien garde royal l'un des principaux suspects en ce qui concernait la corruption du corps de la Marine. Pourtant, de là où il était actuellement il ne pouvait faire grand chose si ce n'était se fondre dans le moule et espérer en apprendre plus au fur et à mesure de son intégration dans les forces de la garnison.

"Hmmph... Un bon soldat que voilà, apprenez donc à l'imiter pour ce qui est de la déférence..." Gin s'avança alors devant le colosse, le toisant alors de bas en haut.

"Ce serait du gâchis que de te voir continuer à amocher tes camarades sans réel enjeux pour toi, tu vas t’encroûter à te maintenir à ce niveau..." lâcha le lieutenant non sans lancer un regard dédaigneux à Heinrik.

"Je me sent très bien avec mes camarades mon Lieutenant, et puis ne devons nous pas apprendre tous ensemble et faire corps ? N'est ce pas là le but de la Marine ?" répondit Klaus toujours souriant.

"Peut être..." se contenta de dire Gin avant de faire un léger mouvement de tête vers l'avant gardant les bras croisés.

En réponse à l'ordre, les six gros bras qui faisaient la suite de Gintoreno vinrent entourer l'ex Givrelame, repoussant comme un fétu de paille Heinrik qui commençait à protester.


"Voyons voir ce que tu vaux réellement, Givrelame..."
Page 1 sur 1