AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Petite sortie entre potes

avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Dim 6 Mai - 13:01



Une semaine s’était écoulée depuis mon opération. Par mesure de sécurité, étant donné ma peau encore fragile et le soleil bien sur Jaya, j’ai toujours le visage recouvert de bandages. En d’autres termes, ni moi, ni les autres avons eu l’occasion d’observer les dégâts. Ma foi, je me sens beaucoup mieux, presque aussi bien qu’avant. J’évite encore de formuler des phrases trop longues, mais je parviens à m’exprimer à peu près normalement. Les séances de kiné me sont très utiles.

Comme promis, Kardelya affrontera un de mes hommes. Cet homme, c’est Yumi, à qui j’ai donné la mission de retrouver une forme physique à peu près acceptable. Que les autres soient physiquement moins bons, excepté Suelto, je peux le concevoir puisqu’ils me sont utiles dans d’autres domaines. Yumi, lui, si ce n’est picoler, il me sert à rien. C’est un peu un test de dernière chance que je lui fais passer actuellement. Je n’ai pas le temps de m’occuper d’enfants, il me faut des hommes responsables et capables de se débrouiller dans les pires situations possibles.

Toujours envisager le pire.

J’ai donc donné rendez-vous dans un terrain vague, entre la ville et la forêt, à toute ma bande, à savoir Mokthar qui nous prépare à bouffer, Robert et Maria qui sont là au cas où ça dérape, et Suelto en simple spectateur. Je suis en quelque sorte un évaluateur aujourd’hui. Un examinateur. Un enseignant. Bref, je m’emporte. Ça nous fera de la bonne distraction. Je ne connais pas les capacités de Kardelya, Yumi est plutôt habile mais je ne l’ai pas tellement vu non plus.

« Captaine, j’ai oublié le poulet, dit brusquement Othar. »

Suelto lève la tête vers le ciel et intervient à son tour.

« - Les piafs au-dessus de nos têtes te conviennent ?
- Ils sont plus gros que les poulets, c’est encore mieux, répond joyeusement Mokthar.
- T’es vraiment pas commode comme type, rétorque Suelto. Je les bute, tu les réceptionnes au sol. Il t’en faut combien ?
- Huit.
- Comme si c’était fait.
- Merci Suelty ! T’es un chic type, dit-il en sautillant partout. »

Le rouquin a du mal à comprendre le fonctionnement intellectuel de Mokthar. Pour lui, c’est un individu incapable de vivre seul en autonomie. C’est un déjà un véritable miracle qui sache aussi bien cuisinier, une création de dieu conçu uniquement pour cette tâche. Accessoirement pour effrayer les enfants avec son physique. Suelto Visconti dégaine alors son fusil accroché à son dos, puis tire huit fois. À chaque tire, un oiseau tombe.

C’est alors qu’approche Kardelya avec son môme, en arrivant de la ville, toujours en fumant sa clope. De l’autre côté, sale et à moitié à poils, sortant de la forêt où se trouvent normalement des pirates. D’un point de vue géopolitique, j’espère seulement qu’il n’a pas foutu la merde là-bas, Jaya prospère enfin dans une paix convenable. Les deux sont maintenant en face de moi. Je déploie ma lame en la tournoyant, puis je l’observe quelques instants.

« Tiens, Yumi. Attrape ça et combat dignement, dis-je en balançant l’épée. »

Tranquillement installé sur un rocher, je n’ai aucun regret. Mais les autres ne comprennent pas.

« - Tu lui donnes ton meitou, comme ça ? T’es encore moins commode que Mokthar, s’interroge Suelto.
- M-Mais… Mais… CAPTAIN !  MERDE ! C’est votre putain d’lame avec laquelle vous avez tant combattu ! J’peux pas accepter.
- Ta gueule. Commencez le combat avant que je ne décide d’intervenir. »

Il radote trop. Mais je vois son bras trembler. Non pas que Divinité soit physiquement trop lourde, mais bien que le poids des nombreux combats réalisés qui parcourent tout le corps de Yumi. J’ai ressenti ça la première fois que je l’ai porté également. Je devais m’en séparer, car cette lame me rendait réellement fou. J’ai commencé à tuer avec celle-ci. Un combat intérieur entre mon fruit du démon qui me tempère et Divinité qui ressort l’animal.

« C’est l’une des pires décisions que tu aies pu prendre, Ragnar Etzmurt, rajoute désespérément le rouquin. »

J’étais curieux de voir ce que donnait un assemblage entre un type déjà et une propriété qui va le rendre encore plus fou. J’esquisse un sourire et me languis d’avance de suivre les aventures de Yumi. Je le sens déjà s’exciter le con. Kardelya, toujours aussi impassible, attend tranquillement le moment de commencer. Je tourne la tête vers Visconti qui tire un coup de feu dans le ciel pour donner le signal de départ. Yumi sourit comme un débile en faisant joujou avec Divinité.

Yumi:
 

« Honneur aux dames, dit-il en fumant sa clope. »

Je jurerais voir une âme maléfique englober son corps. Mais ce n’est pas vraiment le cas. Un type bien répugnant sans aucune tenue se tient face à cette femme si élégante.

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Dim 6 Mai - 15:25

La dernière semaine est passé tellement lentement que j'avais l'impression de tourner en rond durant un mois complet.
Sachant que j'allais bientôt devoir m'entraîner avec l'équipage de Ragnar, je tâchais de m'entraîner comme je pouvais de mon coté, histoire de me tenir prête, mais j'avais surtout une grosse boule au vente, à m'imaginer devoir combattre devant mon Capitaine, chose que je n'ai jamais faite au fond.
Lors de notre première mission, nous étions sur deux navires différents et il m'a juste vu à la fin, blessée assez sévèrement. Il y a clairement mieux comme première impression et je ne vois toujours pas ce qui l'a incité à vouloir me prendre dans son équipage... Peut-être parce que je dois avoir à peine deux trois neurones de plus que certains membres de son équipage, qui sait?
Je passe aussi quelques heures par jour avec Mibu, histoire de visiter Jaya plus en profondeur, ainsi que ses environs, histoire de décompresser un tantinet. Mine de rien, Jaya est notre première île visitée de Grand Line, les escales du voyage vers Parisse ne comptant pas, étant bien trop courtes pour visiter.

Finalement, Ragnar me convoque sur un terrain vague que je connaissais surtout de vue, pour être passé devant deux trois fois pendant la dernière semaine.
Une fois sur place, Mibu à mes cotés, je vois à peu près tout le monde rassemblé, de Ragnar au dénommé Yumi, en passant par Suelto, que je commençais plus ou moins à connaitre.
Malgré le fait qu'ils soient parfois "trop détendus" et fassent trop souvent la fête, je savais pourtant bien qu'ils étaient redoutables, une fois qu'ils se mettaient sérieusement à l'oeuvre.

Je vois alors Ragnar balancer son sabre à Yumi, ce qui suscite une vague de réactions diverses et variées et je comprenais plus ou moins pourquoi. De ce que j'ai pu entendre à gauche à droite, ce sabre est une épée plus puissante que la moyenne et Ragnar semble avoir pas mal de faits d'armes avec...
Au fond, le voir se séparer d'une arme qu'il semble avoir depuis longtemps rajoute à ma nervosité et à ma boule au ventre... On sent bien qu'il va partir en mission d'ici peu et qu'il commence à prendre ses dispositions vis-à-vis de son équipage et je ne serai même pas étonnée de voir traîner un testament de sa part...

Au final, je me rends compte que je vais affronter Yumi, ce qui me laisse perplexe. Je vais avoir du mal, en tant que pugiliste, à affronter un épéiste. Après, j'ai entendu parler de ces armes et de leur maniement particulier, qui peut même changer d'un Meitou à l'autre. Peut-être que je pourrais profiter du fait que Yumi dispose d'une arme qu'il doit encore apprendre à maîtriser...
De toute façon, c'est pas en restant plantée là que je vais avoir des réponses à mes questions.

Je balance ma cigarette d'une chiquenaude sur la gauche et, avant même que le mégot ne touche le sol, je fonce déjà sur Yumi, avant de bondir au-dessus de lui, arrivé à son niveau. Je passe dans son dos en tournoyant sur moi-même et je lui assène un violent coup de pied dans la nuque, avant d'atterrir et de m'avancer encore de quelques pas, hors d'atteinte d'une quelconque riposte.

~~~

Pour l'instant, Mibu s'installe sur un petit rocher, à quelques mètres de Ragnar, observant Kardelya à l'oeuvre, en déglutissant, n'étant jamais vraiment à l'aise de voir sa Capitaine combattre.
Si elle finissait encore blessée grièvement, elle risque encore d'être d'une humeur massacrante...
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Lun 7 Mai - 10:40



Les blagues sont terminées. Kardelya ouvre les festivités, le regard de Yumi s’obscurcit. Il constate que son adversaire n’est pas une personne destinée à seulement réfléchir, mais aussi à se faire une place dans ce monde de brutes par ses propres moyens. D’une facilité déconcertante, elle s’envole au-dessus de sa tête, se réceptionne au dos du bretteur et accélère son attaque en direction de sa nuque. L’alcoolique de Yumi n’a eu de cesse de suivre son adversaire du regard, jusqu’à finalement placer sa lame derrière lui, protégeant sa nuque du coup de son adversaire.

« Ça m’emmerde pas mal de me battre contre une gonzesse, mais si en plus elle se bat à mains nues… Tu ne préfères pas m’envoyer Suelto, captain ? »

Suelto, allongé au sol et bloquant une brindille d’herbe entre ses dents, reste totalement indifférent à l’intervention de son collègue.

« Tu n’as aucune chance face à moi, minable, rétorque-t-il simplement. »

Pour ma part, je me contente simplement de regarder Kardelya, lui transmettre toute la confiance que j’ai en elle. Yumi se retourne alors vers cette dernière et se gratte la tête de sa main libre. Il finit même se sentir les aisselles, constatant qu’il dégage une odeur corporelle fortement désagréable. Mes sens très affûtés ont naturellement senti cela dès son arrivée. C’est épouvantable, vraiment. Je ne sais pas ce qu’il a foutu durant cette semaine.

L’épéiste se sent en danger par sa propre lame dont il a l’impression qu’elle dévore son âme. Il se retourne vers moi, effrayé par ce qu’il ressentait. Son combat n’est pas seulement contre Kardelya, mais aussi contre Divinité qui n’hésite pas à dévorer l’âme de son hôte. Qui es-tu réellement, Yumi ? Et bien Yumi n’est pas le petit soldat docile que l’on pourrait s’imaginer. Je ressentais en lui quelque chose d’assez étrange, qu’il tentait de faire sommeiller en lui avec l’alcool.

« Bon, j’vais devoir faire avec ça, ma belle, dit-il en parlant à sa propre lame. »

Il esquisse un sourire avant de simplement lever sa main vers le ciel, effectuant un mouvement vertical, d’où se dégage une lame de vent en direction vers Kardelya. Mais ce sombre alcoolique décide de se déplacer à toute vitesse, pour se mettre au dos de la demoiselle, afin de l’attaquer dans son dos pendant qu’elle tente de parer une attaque qui lui arrive de front. Comment Kardelya va-t-elle pouvoir réagir ? Dois-je intervenir ?

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Lun 7 Mai - 11:56

Ce combat me stresse de base énormément, mais il y a aussi une autre raison, hormis celle où je suis amenée à faire mes preuves devant mon capitaine. Cela fait un sacré bout de temps que je ne me suis pas entraîné face à un adversaire en chair et en os et je pense que je ne peux que compter sur ma réactivité d'esprit, pour esquiver et lire les mouvements de l'épéiste.

Pour l'instant, mon premier coup était là pour jauger ses réflexes, qui semblent être très bons, vu qu'il se défait rapidement de mon coup porté à sa nuque.
Cependant, l'entendre tranquillement parler aux autres, alors que nous sommes en plein combat, ça me fait bien grincer des dents et serrer les poings:

-Hoy! On est en combat là, pas à un salon de thé!
Et je suis pas une "dame" ou une "gonzesse", mais une Révolutionnaire!


Je déteste quand on me prend à la légère comme ça! Je me doute bien que ce type doit être plus puissant que moi, à l'image de l'ensemble de l'équipage de Ragnar... mais... mais se fiche de ma tête comme ça, ça me rend folle de rage!

Je fais un rapide pas de coté, pour esquiver la lame d'air projetée par l'adversaire. Je vois alors le bretteur disparaître de mon champ de vision en un éclair et je ne me pose pas trente-six mille questions. Soit il est en haut, soit sur les cotés ou soit dans mon dos; donc je pars vers l'avant!
Alors que je me jette en avant, je sens une vive brûlure dans mon dos, me faisant grimacer. Pas assez rapide, bon sang...
Posant mes mains au sol dans ma chute, je fais tournoyer rapidement mes jambes, pour faucher l’épéiste avec mon Rotating Kick.
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Mer 9 Mai - 17:31



Le comportement de son adversaire l’agace. Il faut admettre que Yumi ne prenait que trop rarement les choses au sérieux. D’autant plus qu’il combat quelque chose qu’il croyait impossible, à l’intérieur de lui. Kardelya est touché au dos, mais elle aurait pu être tranchée en deux. Sa réactivité est probablement ce qui l’a sauvé. D’ailleurs, ignorant la douleur, elle enchaîne aussitôt avec un mouvement assez spectaculaire.

Mais là encore, son adversaire est loin d’être un peintre.

Pour éviter un contre mal venu, il plante Divinité au sol, qui encaisse le coup de la demoiselle. À l’aide de ses bras, il prend appui sur sa lame pour prendre de la hauteur. C’est durant sa phase d’envol qu’il arme son poing vers l’arrière, et ce, afin de coupler la vitesse de la descente avec sa propre force. Cette pourriture est plutôt bon, c’est pas un enchaînement qu’on peut penser à réaliser n’importe quand.

Un impact a lieu, mais Yumi ne frappe que le sol, créant un léger trou. Le blonde réussi à esquiver le coup en roulant simplement sur un côté de libre. Le bretteur a manqué de vitesse. Il saisit sa lame à distance de bras de ce dernier, puis balance une lame d’air en direction de son adversaire, qui reprend tout juste ses appuis. L’enflure n’a pas voulu la laisser respirer sur cette séquence. En même temps, c’est le but d’un combat.

« Prête à réellement en découdre, Révolutionnaire ? J’viens de finir mon échauffement, dit Yumi en narguant son adversaire. »

Il reconnaît les capacités de Kardelya, c’est pour ça qu’il décide de la prendre au sérieux. En effet, un fort potentiel se dégage de cette Kardelya, ses réflexes et mouvements sont très bons. Qu’importe la position dans laquelle elle se trouve, elle parvient à riposter. Yumi sait percevoir les talents en éclosion, et le sourire qu’il est en train de lâcher, c’est celui d’un type totalement fou qui voit un démon grandir en face de lui. Cette femme en face de lui le surpassera un jour.

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Mer 9 Mai - 22:46

Là encore, ce ne sont pas tellement mes réflexes, mais plutôt ma prudence qui me sauve la mise. Je partais de base extrêmement prudente sur ce duel, avec un épéiste en face et le simple fait qu'il suffise de m'effleurer le dos pour manquer de me déchiqueter en dit long sur la dangerosité du combat et surtout de l’adversaire.

Bref, je parviens à me jeter sur le coté et éviter un violent coup de poing qui semble sortir de nulle part ou plutôt tomber du ciel.
Bon dieu de... Ce type est drôlement agile pour sa carrure plus baraquée qu'autre chose!

Je me remets à peine debout que je vois arriver une nouvelle lame d'air vers moi. Et m... Trop vite!
Je me jette sur le coté, la lame d'air horizontale lacérant en partie ma hanche droite, ma faisant émettre un léger cri et une grimace de douleur. Il me "grignote petit à petit, alors que je n'ai pas réussi à placer un seul coup. C'est mauvais, très mauvais...
Et voilà qu'il commence à me narguer...

Je soupire, cherchant avant tout à récupérer mon self-control... Je devais rester concentrée sur le combat et ne pas répondre aux provocations de Yumi; c'est le meilleur moyen de me faire embrocher ou découper en morceaux...

Je profite de la brève accalmie pour retirer ma veste de costume, tailladée et ensanglantée. Je soupire et la balance dans un coin, me mettant en posture de combat, toisant mon adversaire.

-Tu me dois une veste de costume, mais pour le bottage de fesses que je te réserve, ça sera gratuit.

Je lui fais un signe de la main, l'incitant à approcher.
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Jeu 10 Mai - 11:36



« Va falloir penser à m’attaquer si tu veux avoir une chance, Révolutionnaire, insiste Yumi. »

Elle se fait tailler en pièces petit à petit. Soit elle a un plan derrière la tête, soit elle est complètement dos au mur. Je crois qu’elle comprend peu à peu que nos entraînements sont assez barbares, mais à mon sens il est nécessaire de se rapprocher le plus possible des conditions de la réalité. Kardelya pourrait réellement se retrouver face à un mec aussi fort que Yumi ou Suelto. Elle ne peut pas gagner, à moins de trouver un point faible, mais elle peut fuir et survivre.

« Tout est autorisé, Kardelya, dis-je innocemment. Je vous demande seulement de ne pas vous entretuer. »

La deuxième partie de ma phrase est plutôt destiné au bretteur qui peine à garder contrôle sur lui-même. Je peux le ressentir grâce au haki. Son coeur s’emballe mais pas à cause du combat, seulement des pulsions meurtrières qui s’agitent. Et puisque son adversaire n’osait pas venir à lui, c’est lui qui irait lui rendre visite. Oui, c’est pas nouveau, Yumi est quelqu’un de très aimable et de très sociable .

D’une puissante impulsion, il recouvre la distance qui les séparait tous les deux. Kardelya est surprise par la vitesse de déplacement de son collègue. Ils sont quasiment tête contre tête. Le bretteur balance un puissant coup de lame. On pourrait croire qu’il tranche la demoiselle, mais son coup se dirige en réalité en direction de son capitaine, projetant une lame de vent. Suelto hausse légèrement un sourcil mais ne bouge absolument pas. Au même moment, il termine son pivot avec un coup de pied en direction de Kardelya qu’elle parvient à bloquer avec les paumes de ses mains.

Par respect pour l’un de mes partenaires, j’arme mon bras de haki et repousse son attaque d’un simple revers.

« Qu’est-ce que c’était que ça ? »

La question qui résume tout. La blonde profite de ce moment d’inattention pour attaquer son adversaire. Ça lui apprendra à changer de cible en cours d’attaque.

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Jeu 10 Mai - 13:20

Clairement, je n'avais pas vraiment d'options sous la main, pour gérer cet épéiste et répondre à ses provocations ne va pas vraiment m'aider. Avec les quelques actions qui ont été entreprises d'un coté comme de l'autre, je voyais bien que l'adversaire était bien costaud et agile et ce serait compliqué de gérer comme ça.
Je peste intérieurement, devant les propos de Ragnar. Merci, ça m'aidait bien pour la suite; je me doutais bien que le but du jeu n'était pas de tuer l'adversaire, au cours d'un entraînement. Mais bon, face à un épéiste, il était bien "logique" qu'un pugiliste comme moi risque de se prendre des coups d'épée dans le tas. Le soucis, c'est plutôt que le ratio de coups portés est clairement en ma défaveur.

Je grimace, en voyant Yumi casser la distance entre lui et moi à une rapidité terrifiante. Moi qui me considérait rapide et agile, je viens de trouver un sacré opposant!
Je vois alors son attaque de lame d'air se diriger rapidement vers Ragnar, ce qui me fait hausser un sourcil; à quoi il joue enfin?!?

Je profite de l'occasion cependant pour porter un violent coup de pied sur le poignet tenant l'épée, avant d’enchaîner avec un violent Gatling Kick, distribuant une grande rafale de coups de pieds sur Yumi, pour chercher à tout prix à le désarmer et le désorienter.
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Jeu 10 Mai - 17:28



Et elle en profite, comme le ferait n’importe quelle personne un minimum lucide. Un coup de pied sur la garde de l’épée du bretteur, suivit d’une multitude d’autres coups pieds au même endroit. Peu concentré et prit de surprise, Yumi lâche son arme qui tombe quelques mètres plus loin. Ne comprenant probablement pas ce qu’il venait de se passer, ce dernier reste statique et encaisse quelques coups de pied aléatoire, le faisant reculer.

« - Est-ce qu’on estime qu’elle gagne au moment où elle réussie à désarmer l’autre alcoolique ? me suggère Suelto.
- Juste au moment où elle parvient enfin à le toucher ? Ne serait-ce pas injuste ?
- Connaissant l’autre imbécile, ça va le ronger et il va tuer Kardelya. Après, j’dis ça, j’dis rien.
- Permets-moi de croire en ses capacités, j’attends un peu.
- Mec, Yumi ne se bat même pas à fond. Cette fille a un grand potentiel, c’est indéniable. Ses mouvements sont techniquement meilleurs que ceux de son adversaire. Cela dit, ce combat a lieu quelques mois trop tôt à mon sens…
- Tu sais, Suelto ? J’ai une théorie.
- Que dieu me rende sourd, rétorque-t-il. 
- Une vêtue de manière si masculine, c’est forcément qu’elle a vécu un truc durant son passé, ou alors qu’elle cache des séquelles corporelles. Quoiqu’il en soit, elle a dû s’en prendre des routses dans la gueule et elle est toujours là. Ce combat a lieu au moment, cette possible défaite la rendra encore meilleur.
- C’est la théorie la plus stupide que j’ai pu entendre… Mais c’est toi le capitaine, je m’en cogne. »

Il se retourne. Non pas qu’il boude, c’est juste qu’il ne veut pas assister au massacre. Un massacre, oui. Yumi ne daigne même pas ramasser son épée. Son regard s’obscurcit et sa marche assez lente. Je ne sens qu’un vide intersidéral en lui et uniquement cela. Son seul objectif n’est autre que détruire ce qu’il y a en face de lui. La voir déjà blessé par ces futiles attaques n’ont font qu’une proie encore plus alléchante. Il s’en lèche les babines, le porc.

Tous deux s’élancent l’un contre l’autre, échangeant de nombreux coups de poing et pied. Kardelya est bien plus habile, Yumi est plus fort et plus rapide. Malheureusement, la demoiselle s’essouffle aussi bien plus rapidement. Un alcoolique, bien entendu qu’il l’est. Mais ça reste aussi un bon combattant à son échelle. Ni moi, ni Suelto doutons des capacités de Yumi qui sont destructrices. Il ne vit que pour l’alcool, les femmes et l’effusion de sang. Il aurait été un parfait pirate.

À un moment, il baisse rapidement son centre de gravité, emmagasine de la poussière du sol, qu’il reverse sur son adversaire au moment de se redresser. L’instant suivant, sa jambe finit dans les flottantes de sa belle camarade, qui valse quelques mètres plus loin. Maria et Robert sont prêts à lui prêter secours, je leur fais signe de la main d’attendre un peu. Suelto ne réagit absolument pas, toujours dos au combat. J’observe la suite avec attention, je sens encore la flamme jaillir du coeur de Kardelya.

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Jeu 10 Mai - 19:24

Bon, au moins, j'ai réussi à désarmer ce type, mais je dois maintenant gérer avec un autre facteur: il me semble plus costaud que moi et je vais devoir la jouer très serré, pour pouvoir espérer le dominer en pugilat.
Mais bon, j'ai déjà pas mal rééquilibré les forces, en lui retirant cette épée qui pouvait aisément me découper en morceaux. Maintenant, il fallait gérer le combat à mains nues et c'était encore une autre paire de manches.

Je croise les coups de poings et de pieds avec Yumi, accusant difficilement le coup, avec les deux blessures causées par ses coups d'épées qui commençaient à bien me picoter.
Je reçois alors un tas de poussière en pleine figure et j'ai à peine le temps de faire un bond en arrière, pour esquiver toute possible attaque d’opportunité, qu'un coup de pied me frappe les cotes et m'expédie sur le coté, me faisant tomber lourdement à terre. Je roule sur moi-même et me redresse, essuyant rapidement la saleté sur ma figure d'un revers de manche.
Ce type abuse franchement!

Je fonce sur lui, finissant en tacle glissé sur ses jambes, pour le faucher et le faire tomber sur le ventre, pendant que je passe en-dessous de lui et dans son dos et j'abats mon pied sur sa nuque, pour lui enfoncer la tête dans le sol.

-Manges donc la poussière tiens!
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
avatar
Ragnar Etzmurt
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 7399
Popularité: +757
Intégrité: -361

Jeu 10 Mai - 22:39



Tous ces enchainements là, c’est génial ! Caché derrière mes bandages, on ne pouvait probablement rien voir, mais Suelto m’entendait certainement m’enthousiasmer. L’enchaînement du coup bas et du coup de pied était beau également, Kardelya a bien ramassé. Et voilà qu’elle se relève tout naturellement. C’est-à-dire que même moi j’en viens à me demander si elle ressent réellement quelque chose.

Elle s’active pour faucher les jambes de Yumi qui, par inattention, n’a pas relevé la présence de son adversaire et se fait tabler comme une sombre merde. Une fois au sol, la blonde plaque sa tête au sol avec son talon sur la nuque. Je devrais être content mais mon visage se ferme. Je crois que l’alcoolique ne va vraiment pas accepter cette situation. Ses mains sont d’ailleurs contre le sol, en position de pompe…

« C’est pas comme si je ne t’avais pas prévenu, Rag’… »

Kardelya sent son pied incapable de retenir le corps de Yumi qui se décolle du sol.

« Yumi déteste par-dessus tout qu’on lui fasse bouffer le sol, poursuit Suelto. »

Aussi forte soit Kardelya, son adversaire est tout simplement bien plus fort. Elle comprend rapidement que son pied n’a pas de poids sur ce dernier, qui finit par entièrement se redresser. Son regard est méconnaissable. Tel un animal qui n’agit que par instinct, le bretteur bondit sur sa proie en saisissant son coup, puis enchaine en lui collant violemment son genou dans le bide. Ensuite, il arme son bras libre pour lui foutre un puissant coup de poing sur la tronche, l’envoyant valser quelques mètres plus loin.

Celle-ci, probablement à moitié consciente, tente de se relever mais tremble de partout. Yumi se lance à sa poursuite pour l’achever. C’est un véritable démon qui se fiche de tuer un membre de son équipage. Je vais devoir refaire son éducation. Je descends aussitôt de mon rocher, me saisis de mon ancienne lame encore au sol, puis balance une lame de vent qui freine la course de mon soldat. Lorsque celle-ci passe, c’est moi qui suis entre sa proie et lui-même.

Lisant à peu près ses actions, je ressens son envie de m’attaquer. Dès le clignement de l’oeil, je lui tends sa propre au niveau de la gorge. Une exerçant une pression, je le fais naturellement reculer et il commence à prendre conscience de la situation. Mais non. Pas du tout. À moment donné, il a décidé d’arrêter de reculer et plutôt d’avancer, quitte à se faire transpercer. Il sait surtout que je ne le ferais pas.

Je lâche la lame et recule d’un bond en arrière. Il saisit sa lame et me fonce dessus aussitôt. Je dégaine ma guitare que je renforce en haki. Il m’envoie un coup horizontal pour seul but de me trancher, sauf que la lame me traverse simplement sans m’infliger le moindre dégât. Ma guitare déjà armée, je lui fous un puissant revers prise deux mains, qu’il encaisse de plein fouet et qui l’envoie voler au loin. Fin de partie pour ce dernier.

Robert et Maria s’empresse de s’occuper de Kardelya. Je prends de ses nouvelles mais à priori elle va s’en sortir. Elle a même envie de poursuivre le combat. Malheureusement, c’est son adversaire qui est hors-circuit. Son coeur bat encore et je l’entends respirer, c’est l’essentiel. Au moins, c’est clair, je pense que l’entraînement aura été bénéfique pour celle qui aspire à de grandes choses. Son adversaire du jour, c’est presque du menu fretin contrairement à ce qu’elle pourrait rencontrer sur Grand Line.

À priori, tant qu’elle restera sur Jaya, sa vie ne sera pas en danger.

http://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttp://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
avatar
Kardelya Koshin

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: -64
Intégrité: -45

Ven 11 Mai - 0:37

Dans l'idée, je ne savais pas trop à quoi m'attendre de la part de cet adversaire. Parfois, il me semblait pataud, parfois redoutable, parfois dédaigneux et je n'arrivais plus vraiment à le cerner.
Dans tous les cas, sentir une forte résistance sous ma botte me fait vite frémir, alors que je devinais clairement que j'avais affaire à quelqu'un de plus fort que moi.
Je bondis en arrière, voyant Yumi se redresser, tel une furie, avec des yeux injectés de sang; c'est pas bon du tout ça...

D'une pointe de vitesse surhumaine, l'épéiste se colle à moi, me saisissant à la gorge brutalement et je n'ai pas le temps de décocher un coup de genou dans son estomac qu'il me fait ce "plaisir" et il enchaîne sur un violent coup de poing qui me casse facilement le nez, m'expédiant sur plusieurs mètres en arrière.
Je tombe lourdement à terre, complètement sonné, entendant des bruits à gauche à droite, légèrement en écho. Je me redresse difficilement, voyant alors Ragnar s'opposer à Yumi et le combat tourne vite court, mon capitaine défaisant aisément le bretteur, avec sa guitare enduite d'une étrange couleur noire, qui ne doit pas être naturelle, vu qu'il peut parer un coup d'épée avec.

Deux personnes viennent vers moi, mais je les repousse d'un geste de la main, me redressant et me mettant difficilement debout, massant mon nez et inspirant, pour calmer le saignement de nez.
J'imagine que le duel est terminé.
Je laisse finalement les deux compagnons de Ragnar, Robert et Maria il me semble, s'occuper de mon nez, de mon dos et ma hanche, observant au loin Mibu, qui était blême. Je lui fais un signe de tête, avec un sourire en coin et il semble enfin se décrisper, s’affaissant sur lui-même...
Je ne savais pas vraiment quoi penser de ce combat, mais une chose était sûre: Grand Line risque d'être bien sportive comme zone...
http://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#http://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshinEn ligne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1