AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Adventure Time !

avatar
Myosotis De Ville
Admin en Chef

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 4708
Popularité: 108
Intégrité: 76

Mar 8 Mai 2018 - 18:02

- Whiskey Peak...drôle de coin pour cacher une clé. L’endroit n’est pas franchement notable.

- C’est vrai. Mais bon la carte pointe ce coin. C’est peut être parce que l’île n’a rien de sensas qu’on l’a caché ici.

- Hm, ça se tient. Quel gâchis… Y a deux ans un équipage de pirates est passé par là pour ravager un QG de l’agence BNA. Depuis, ils font que de l’agriculture. Quel ennui.

- Non attend regarde là-bas sur les docks ! Ce bâtiment porte le drapeau de la BNA !

- Alors ils l’ont reconstruit. Bonne nouvelle !

Tournant la tête, Myosotis constata en effet que ce que disait son frère était vrai. Le bâtiment n’était pas vraiment imposant mais une nouvelle agence de chasseurs de primes avait été dressée ici pour remplacer la précédente détruite par les Ombres du Chaos en 1625. Whiskey Peak avait l’air de rien, mais c’était une île chargée d’histoires. Un siècle auparavant, elle était le territoire d’un Capitaine Corsaire dont le nom faisait encore trembler d’effroi. Depuis, l’île avait été un lieu de traque et d’affrontement entre les pirates et les chasseurs de primes, un jeu de chat et souris centenaire qui a permi d'agrémenter les collines du coin de ravissantes croix tombales. Il y en a tellement que ces grandes buttes ressemblaient dès lors à de gigantesques cactus hérissés. Des cactus, il avait fini par en pousser mais ces derniers étaient tous petits et servaient juste à fleurir ces stèles que jamais personne ne venait honorer.

Il ne restait qu’une semaine de congé à Myosotis avant qu’il ne soit forcé de retourner vers son administrateur pour sa prochaine mission. Et pour cette dernière semaine l’agent avait décidé de partir en excursion en compagnie de son frère, leur première aventure en duo. Oui, Scarlett, grande amie et coéquipière de Myosotis, s’était accordée des petites vacances de son côté dans un spa de Mariejoie pour laisser le temps aux deux frères de se retrouver. Même Ramsès, leur poulpe mascotte, était resté avec Scarlett. Milan et Myo’ venaient à peine de se retrouver et ses amis comprenaient bien qu’il fallait leur laisser un peu de temps pour eux.

- Bien descendons et essayons de nous renseigner, les locaux saurons certainement de quoi il s’agit.

- J’espère, les brochures touristiques ne mentionnaient rien. Juste des pépinières de cactus, la cuisine au cactus, chapeaux cactus et des cactus cactus.

- C’est...rustique.

Myosotis et Milan descendirent de la navette Marine qu’ils avaient pris pour faire la route jusqu’ici et débarquèrent enfin sur le port de Whiskey Peak. S’ils avaient choisi une destination aussi singulière plutôt qu’un île plus paradisiaque pour leurs vacances, c’était non pas pour son environnement sobre mais plutôt parce qu’ils étaient à la recherche d’une clé spéciale : la clé squelette. La clé squelette était la première des sept clés qu’il fallait réunir pour pouvoir accéder au trésor de la carte qu’avait récupéré Milan avant de quitter Cocoyashi en suivant son petit frère. La carte indiquait d’ailleurs l’emplacement des clés et les lieux où les trouver, mais pour ce qui était de trouver ces lieux et comment était dissimulée la clé, ça restait un mystère. Milan avait déchiffré que la clé squelette se trouvait à Whiskey Peak, plus précisément au “Sanctuaire Cactus”, quoique cet endroit puisse être.

- On repassera dans cinq jours, ça vous laisse le temps de régler vos affaires. Fit le capitaine du navire en descendant à quai.

- Merci, on vous appellera en cas d’urgence.

Myo’ et Milan commencèrent leur route pour sortir du port et enfin rentrer dans la petite cité. Avec la reconstruction de la BNA, les chasseurs de prime repointaient le bout de leur nez et les boutiques touristiques fleurissaient ainsi que les hôtels, les armuriers ou autres marchands d’armes. C’était plutôt plaisant de constater que la vie revenait en ces terres récemment désolées par un équipage bien trop barbare. Myosotis jeta un regard furtif à son frère, il marchait la tête haute et il avait l’air relativement heureux de pouvoir enfin marcher à l’air libre. Quelque jours auparavant, le pauvre était encore cloué sur un lit d’hôpital dont il ne fut tiré que par la venue de son petit frère. Aujourd’hui, il pouvait vagabonder fièrement avec ce dernier et recoller les morceaux avec lui.

- Tout ces chasseurs, un petit bout de paradis pour ceux qui s’aventurent sur Grand Line.

- Ça leur fait une étape d’entrée pour pouvoir s’approvisionner et bien se préparer au reste de la route, c’est plutôt un bon endroit oui.

- Hé ça a l’air extra ces jus de cactus !

Milan pointa du doigt plusieurs groupes de chasseurs qui se baladaient avec des coques fendues peintes de couleurs bariolées, avec des pailles plantées et des petits parasols de papier. Plusieurs enseignes et baraques étalées sur la rue proposaient effectivement les toutes nouvelles recettes de jus de cactus aromatisées au cookie, au thé vert ou même au guppy pour les hommes-poissons. Ces boissons rafraîchissantes venaient souvent avec des brochettes de lézard grillé ou des beignets fourrés à la confiture.

- Ça a l’air bon. On en prendra pour le goûter.

- Avec des muffins ?

- ...avec des muffins.

Jetant un coup d’oeil devant lui, Myosotis s’arrêta brusquement. Milan stoppa également sa marche, intrigué par l’attitude de son frère. L’agent plissa les yeux et tordit la bouche en continuant de braquer son regard droit devant. Myo' semblait à la fois embêté et circonspect, le genre de regard qu'on ne jette que lorsqu'on se retrouve dans une situation imprévue et inconcevable. De toutes les îles existantes en ce monde, il fallait que ça tombe sur celle-ci, au moment où lui aussi décidait de débarquer.

- Non...Lui ? Ici ?

Au loin, un bellâtre avec une tignasse verte machouillait une brochette avec vigueur. Il avait l’air tellement concentré sur son morceau de viande qu’il n’avait pas encore remarqué Myosotis. Deux ans après leur rencontre à Logue Town, il n’avait pas changé. Raphaël... Myo’ avait essayé de le plumer quand il était encore cartomancien ! Et il aurait réussi si un type complètement ivre n'avait pas décidé de ruiner ses plans et de l'accuser du départ de sa femme...mais ça c'était une autre histoire.

- Hm...ça c’était pas prévu.

_________________






Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosotEn ligne
avatar
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 3258
Popularité: +167
Intégrité: 87

Ven 11 Mai 2018 - 19:34

En même temps que les voiles du sloop s’éloignaient, les poches d’un aspirant archéologue se creusaient. Le métier n’était pas beaucoup reconnu, et malgré un prestigieux diplôme décerné à Ohara, le vert n’avait jamais su faire de ses recherches une priorité : elles ne rapportaient rien et il avait d’avantage une vocation d’explorateur. Seulement quand on lui avait promis des voyages sur les mers les plus mystérieuses du monde contre son retour d’expérience et le partage de ses découvertes, il n’avait pas pu résister à l’appel de l’aventure. Seulement, avant de le débaucher de sa confortable position de croupier, on ne l’avait pas prévenu que le chèque ne tomberait pas si facilement…

Voilà comment, un premier reportage satisfaisant bouclé – la version officielle le qualifiant de passable à potentiel limité- sur la navigation alternative de la Flaque, on avait proposé à Raphaël de réaliser son prochain sujet à Whiskey Peak. Et bien sûr, période d’essai à durée indéfinie aidant, il avait dû voyager à ses frais depuis le cap des jumeaux…Et quand l’option de la co-navigation ne fonctionnait pas, il fallait passer par la Translinéenne… et raquer.

"Un de ces jours, il faudra que tu me rappelles pourquoi on a dépensé toutes nos économies dans un Magnétopose...
- Change de disque, je me suis déjà excusée. Le temps de notre séjour ici, on va se négocier une petite embarcation et on va gagner en indépendance ! Ça va être bien, je te le garantie !
- *kof*"

La rousse leva les yeux au ciel. Le pessimisme de son accompagnateur ne l’atteignait pas, mais cela l’embêtait toujours de le voir si préoccupé par leurs problèmes d’argent. Ils n’étaient pas à plaindre, leurs revenues n’étaient plus aussi réguliers qu’à bord du Gambling Blue, le casino où ils s’étaient rencontrés, mais ils n’avaient encore jamais manqué de rien. Et puis s’il le fallait, ils pourraient toujours se débrouiller pour trouver des petits boulots et mettre un peu de côté. Le temps ils n’en manquaient plus, personne ne les attendait, le monde était à eux.

*Gaaaaargblrgblbl*

Certes… La faim était encore un problème, ils n’avaient pas décroché le cheatcode.

"Bordel, ça fait du bien ! "

En s’intéressant un peu à ce que l’île avait à offrir, ils se firent assez vite à la faune locale. Touristique et avenante, l’île cactus avait cela de charmant que les commerces y étaient très abordables. Les familiarités étaient bienvenues et sans qu’on ait besoin de le demander, on venait se presser vers vous pour répondre au moindre de vos besoins, s’intéresser à votre vie et aux raisons de votre passage sur l’île. Bien entendu, si Raphaël et Nova avaient été mieux renseigné sur le piège à hors-la-loi qu’était cette première île de Grand Line, leur conscience et leur prudence les auraient probablement d’avantage titillés, mais en bons inconscients, ils profitaient de tout ce qu’on pouvait leur offrir dans la limite de leur budget.

C’est ainsi que, très concentré sur l’onctuosité de sa brochette d’agneau, Raphaël ne repéra pas son observateur, qu’il aurait de toute façon eu beaucoup de mal à reconnaître d’un coup d’œil. Il ne remarqua pas non plus qu’un nuage de poussière gonflait au bout de la ruelle, se rapprochant d’eux avec une fougue animale et violente.

"MYO, FAIS ATTENTION !"

Alerté par le hurlement de la tempête de sabots qui commençaient doucement à couvrir le vacarme de la foule, un jeune homme avertit son accompagnateur en même temps que le reste des badauds. Un troupeau ovin, visiblement affolé, était en train de foncer droit sur eux. Occupant toute la largeur de la rue, ils ne semblaient prêts à s’arrêter sous aucun prétexte et encore moins pour les pauvres touristes. Concert de bêlements, panique et perte de sang-froid étaient au rendez-vous.

Mais ce qui interpella bon nombre de ceux qui n’avaient jamais mis les pieds sur Whiskey Peak, c’était bien ceux qui animaient le cortège. Chevauchant chacun un mouton à l’arrière de la troupe, un ananas et une fraise, de taille immense mais surtout dotés de membres et d’un visage, étaient en train d’animer la folie des pauvres bêtes. Faisant claquer leurs fanes et leurs feuilles, proférant des injures, ils dirigeaient comme des chiens de bergers enragés.

"DEHORS LES FRUGIVORES !
- ALLEZ EXPLOITER VOS PROPRES NOUVEAUX-NÉS !
- FINI L’ESCLAVAGISME ET LA MORT, LA FIN DE VOS ELEVAGES OU UN CARNAGE !
-Yahooooooooooooooo ! "

Raphaël, comme beaucoup d’autres, se jeta sur le côté au dernier moment, profitant du piètre abri que lui procurait un étalage pour ne pas se prendre un mouton en pleine gueule. Nova, plus vive avait secouru un jeune garçon dont le chapeau pointu dépassait à peine son coude, le pauvre avait été complètement pris au piège dans la panique des adultes.

Quand l’écho du troupeau se perdit au loin, on se releva pour constater les dégâts. Boutiques, étalages et devantures avaient triste mine, complètement ravagés pour certains, des moutons paniqués par un obstacle humain ayant dévié leur trajectoire dans une vitrine pour d’autres, c’était un chaos innommable. Mais aux insultes et aux grognements près, aucun insulaire ne semblait avoir été choqué par ce qu’il venait de se passer.

"Nova ?
- Rien de cassé… Par contre le petit n’a pas l’air bien… il est blessé !… Et ce n’est pas récent ! Petit, tu es toujours là ? Réponds-moi ?! "

Et alors que Raphaël s’agitait pour trouver de l’aide, le jeune homme enturbanné qui avait prévenu tout le monde pris les devants.

"J’ai de quoi procuré les premiers soins, est-il conscient ? "

Un souffle gémissant lui répondit que oui, et aidé par Nova ils vérifièrent l’état du petit garçon qui tremblant tenaient ses mains crispées sur les rebords de son chapeau, comme pour cacher nerveusement son visage au monde.

Personne d’autre ne sembla se soucier de son état, ni même de s’assurer que quelqu’un d’autre soit blessé. Le vert partagea un regard avec l’accompagnateur de l’enturbanné, lui aussi avait cet air choqué et inquisiteur. La curiosité leur brûlait les lèvres, et si son visage lui parut familier, il sut tout de suite qu’il allait avoir tout le temps d’y réfléchir. Quelque chose ne tournait pas rond ici.

"Merci pour le gamin… La solidarité n’a pas l’air d’être la spécialité de l’île…
- Hmpf… L’île est censée être réputée pour son agriculture et son commerce particulier pas pour… " l’homme aux cheveux roses eu du mal à trouver ses mots, à vrai dire Raphaël n’aurait pas su quoi dire de plus. C’était tout bonnement indescriptible.
" Raphaël Andersen, vierge ascendant lion. Et elle c’est Nova, ravi en tout cas d’avoir croisé la route des seuls mecs un peu près empathiques de l’île.
- Milan. Pareillement.
- "

_________________
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttp://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
avatar
Myosotis De Ville
Admin en Chef

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 4708
Popularité: 108
Intégrité: 76

Sam 12 Mai 2018 - 23:36

Tout ce remue-ménage au beau milieu de la rue avait soulevé un nuage de poussière relativement dérangeant. Myosotis hoqueta quelque peu avant de s’épousseter l’épaule d’un geste agacé. Ce petit être à l’apparence curieuse avait causé toute une agitation dont les vendeurs de nourriture et de souvenirs se seraient bien passé. Des insultes se mirent à fuser de la part de ceux situés près de leur petit groupe, leurs viandes et pâtisseries maculés de saleté à cause des fruits sur montures. Un type enturbanné à la peau brune martelait son étal de coups de poings rageurs en voyant ses brochettes souillés par ces détritus, il avait l’air relativement énervé mais parlait dans une langue que Myosotis ne comprenait pas. Plusieurs chasseurs de primes se réunissaient en petits groupes et commençaient à discuter nerveusement, certains parlaient à voix haute et Myo’ arriva à entendre plusieurs bribes de conversation ça et là. Elles mentionnaient toutes deux tribus singulières habitant au fin fond de Whiskey Peak : les fruits et légumes vivants.

*Alors ils existent réellement… Et moi qui pensais que l’archiviste qui avait classé ça au CP était ivre...  *

- Myo’, ça va ?

Myosotis reporta son attention sur son frère, toujours accroupi aux côtés du petit homme qui était tombé près d’eux. Raphaël n’avait pas l’air de l’avoir reconnu et était lui aussi absorbé par toute l’agitation qui venait de se produire. L’agent porta ensuite son regard sur son accompagnatrice, une rouquine vêtue de jaune qui avait l’air aussi énergique qu’une puce droguée à la caféine. Elle piaillait aux côtés de Milan en lui tendant des bandages qu’elle avait conservé dans une petite sacoche, elle aussi concernée par le blessé. Le croupier ne l’ayant pas reconnu, Myo fut un peu soulagé mais restait quand même sur ses gardes. Il avait quand même essayé de le plumer, qui sait comment Raphaël pourrait réagir s’il s’en rappelait. La prudence était de mise, s’il avait réussi à arriver sur Grand Line c’est qu’il n’était pas qu’un simple amateur d’alcool. Cette tignasse verte était plus dégourdie qu’elle en avait l’air…

- Oui. Mais vous n’arriverez à rien si vous lui retirez pas son chapeau ! Répondit Myo’ un peu agacé par ce contretemps.

- Je suis pas sûr que…

Trop tard, Myosotis s’était déjà avancé vers eux. S’accroupissant, il retira son manteau de fourrure blanc et noir pour le tendre à son frère avant de prendre les bandages que Nova lui avait donné. Myosotis pensait d’abord que c’était un petit garçon, vu sa taille et sa carrure. Mais en le voyant de plus près il réalisait qu’il était impossible de déterminer quoi que ce soit en raison de son apparence hors du commun. Il était frêle, mais arrivait à cacher cela avec un pantalon bouffant et une tunique bleu ciel avec de grosses manches retroussées. Sur sa tête trônait un immense chapeau dont la pointe retombait et devait surement gigoter à chaque fois qu’il bougeait. Mais le plus curieux chez cet être, c’était son visage. Myo’ n’arrivait pas à savoir si c’était réellement sa tête ou s’il portait un masque, ce qui était en train de le perturber relativement. Car hormis deux pupilles jaunes et rondes comme des billes, tout le reste de sa face était noire comme le plumage d’un corbeau. Le jeune homme voulut lui retirer son couvre-chef mais d’un geste prompt le petit lui saisit le poignet, le faisant sursauter.

- Non ! Non ! Pas mon chapeau ! Fit-il en émettant un cri plaintif.

Il avait une petite voix aigüe, légèrement nasale. Se redressant vivement en attrapant son chapeau pour empêcher Myo de lui enlever, il se mettait à gigoter en remuant ses jambes. C’était comme s’il n’avait plus rien, comme s’il n’était même pas blessé. Il partit se réfugier dans les jambes de Nova, comme un petit enfant qui a besoin de sa maman.

- Hm...ça m’apprendra à vouloir rendre service. Rétorqua Myosotis en dardant le petit de ses yeux perçants et reprenant son manteau de fourrure des mains de Milan.

- P...pardon… répondit-il timidement. C’était un réflexe...je voulais pas…

- Vous l’effrayez ce p’tit bout de chou, le paaaauvre. Il est pas super adorable Raph’ ? Comment tu t’appelles ?

- Jack.

- Enchanté p’tit Jack ! Fit Raphaël en souriant amicalement. Moi c’est Raphaël, tu peux m’appeler Raph ! Mon amie c’est Nova. Voici Milan, qui s’est empressé pour te soigner. Et il voyage avec...euh comment vous avez dit que vous vous appeliez déjà ?

Raphaël regardait Myosotis en continuant de sourire. Alors il n’avait réellement aucune idée de qui Myo’ était ? Pinçant la bouche, Myo’ réajusta un peu ses manches avant de feindre un faciès à peu près réjoui.

- Myosotis. Frère de Milan. Siffla-t-il avant de reporter son attention sur Jack. Tu es du coin ?

- Ou...oui.

Il n’osait pas regarder Myo’ dans les yeux, baissant sa tête avant de lui répondre. Jack avait visiblement bien peur de l’agent. Peut être était-il capable de ressentir sa puissance ? Ou alors il craignait que Myo’ n’essaie de lui retirer son chapeau une fois de plus ? En tous cas, Myo’ commençait à taper du pied, impatient et insatisfait par les réponses peu développées de son interlocuteur. Milan le remarqua et s’empressa d’enchaîner :

- J’arrive pas à croire que des fruits puissent bouger et parler...Depuis quand ils attaquent la ville ?

- C’est récent. Ils ont jamais été aussi téméraires. Je sais pas ce qui leur donne autant confiance, mais ça doit être fort !

- Les chasseurs de primes ne font rien pour aider les locaux ?

- Les chasseurs ils demandent cher, par ici les gens roulent pas sur l’or. Les plus justiciers aident à défendre quand ils peuvent, mais le reste considère que c’est pas leurs affaires…

- On est pas des chasseurs nous p’tit Jack ! On va voir ce qu’on peut faire !

- Oh ouiiii ! J’ai toujours voulu faire mes tours de cartes à des fruits !

- Mais tu connais pas de tours de cartes…

- J’ai vu des tutos sur la Denden Télé ! Et vous ? Ça vous dit de venir ?

Milan paraissait tout excité à l’idée de rencontrer des fruits et légumes vivants. C’est vrai qu’il avait passé les trois dernières années dans le coma, et cette rumeur concernant des légumes vivants sur Whiskey Peak n’était venue aux oreilles du Cipher Pol, il venait à peine d’en apprendre l’existence. Lui qui était passionné de contes, de légendes et de mystères, c’était un parfait cadeau de la providence pour sa première aventure. Myosotis baissa les yeux et se remit à toiser Jack.

- Le Sanctuaire Cactus, ça te parle ?

Cette fois Jack secouait sa petite tête en la tenant avec ses mains, il paraissait encore plus terrifié que tout à l’heure. Myo n’avait pourtant qu’évoqué un lieu, mais il y avait peut être une histoire plus sombre là dessous. Jack n’avait pas l’air de vouloir en dire beaucoup, mais sa réaction prouvait à Myo’ que ce sanctuaire existait bel et bien.

- Oui, près du territoire des fruits et légumes...mais c’est dangereux comme endroit ! Personne n’y va.

- Nous, darling, on ira.

Myo esquissa alors un rictus malicieux qui fit frémir Jack, toujours dans les jambes de Nova. Il aurait droit à un guide jusqu’à la clé squelette ! Il fallait avouer qu’il se fichait éperdument des fruits et légumes, mais ça faisait tellement plaisir à Milan de les voir qu’il acceptait de faire un effort pour son grand frère. Raphaël invita Jack à ouvrir la marche et ce dernier, tenant la main de Nova pour se rassurer, s’exécuta sans discuter. Milan se rapprocha de son frère, lui chuchotant à l’oreille :

- T’as l’air nerveux, tu les connais ?

- Le gars, oui. Je t’expliquerai en route.

- Hé vous deux ! S’écria Raph’ en riant amicalement. Vous complotez ?

- Nous ? Jamais, darling. Jamais...

_________________






Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosotEn ligne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1