AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un mystérieux entraînement.

avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:12

Je me sens bien.. Je me sens reposé.. Dans un monde paisible et sans problème. Aucun danger autour de moi. Me voilà ainsi plongé dans une dimension depuis je ne sais trop combien de temps et pour la première fois je me sens reposé, comme si je venais de naître.. Soudain, quelques secondes plus tard un rayon de lumière traverse de plus en plus mon environnement. Cela s'éclaircit de plus en plus.. Toute cette luminosité qui m'envahit ne me fait pas vraiment du bien.. Quelques minutes plus tard j'entendis une petite voix. Cette voix s'épaissit et devient de plus en plus clair au fur et à mesure que les secondes passent.

- Faaaaagaa...
- Faaagaaaammm.
- Fagaammiiii !
- Fagamïr !!!!

La voix s'arrête et quelques instants plus tard, je sens comme une secousse au niveau de ma tête s'intensifier. Comme par réflexe, mes yeux s'ouvrent au monde extérieur.

- Mais t'vas te r'veiller bon sang !?

Séménin après avoir beuglé comme une chèvre, empoigna les draps au-dessus de moi et tira de toutes ses forces. Tandis que Marvin, lui est en train de ricaner sur la chaise juxtaposant mon lit. Une sensation de froid extrêmement désagréable me prends dès que mes draps me soient enlevés. Je me lève donc de mon lit, furieux contre ce vieux croulant et lui crie aussitôt dessus.

- C'est pas possible ! On ne peut pas être tranquille cinq minutes dans cette maison !? J'étais en train de faire un rêve si paisible que..
- Rien à fout' ! Si ço' continue comme ço' mon ptit' bonhomme, tu n'vas pas rester ici très longtemps ! C'est mo' qui te'l'dis !
- Et toi qu'est-ce que tu regardes gamin ?
- Oooh rien, juste un gros nul ..
- Allez, allez ça suffit, c'est bien beau d'se disputer mais faut' qu'on parte dans pôs longtemps pour l'entraînement ! Et pis faut manger le cass'croute avant aussi !

Ainsi s'achève cette noble discussion. Nous nous dirigeons donc tous en cuisine pour préparer le petit-déjeuner. La préparation est concise et rapide, du pain, du beurre, du lait, du sel, que de bonnes choses. Pendant que nous mangeons tous, Séménin m'explique où est-ce que nous allons aller et quoi prendre pour l'entraînement. Nous allons donc aller dans la forêt voisine à la maison et pour ce qui est de quoi préparer c'est assez simple. De quoi me défendre, il en va sans dire que je vais brasser de l'air avec mon épée. Des vivres, car nous allons manger là-bas. Et aussi de quoi tuer le temps, car selon le vioc' trop remuer pendant la digestion c'est mauvais pour le corps et l'esprit, voilà une chose où je suis bien d'accord avec lui ! Ses explications finis nous voilà déjà en train de faire la vaisselle.

Plusieurs minutes plus tard nous finissons de nettoyer la vaisselle et nous commençons donc la préparation de notre petit voyage. Je saisis donc ma petite besace, rentres mes deux seuls et uniques livres ainsi que de l'eau et de la nourriture, mets dans une poche de ma longue veste ma pipe. Je rentre au même moment ma fidèle épée dans son fourreau et part en direction de la grange voir comment se porte « Meuh-Meuh » ma fidèle vache. Je m'empresse donc pour me diriger vers la porte de la grange. J'ouvre la porte et je vois « Meuh-Meuh » toujours en train de dormir. Pour la première fois dans ma vie, à ce moment-là, j'aurais voulu être une vache, pas de problème, tu peux dormir quand tu veux, manger quand tu veux.. Bon, on arrête de réfléchir à autre chose et on commence les préparatifs. Aussitôt pensé, aussitôt fait. Je monte ma fidèle monture et en avant ! Je rejoins donc au plus vite Marvin et Séménin qui sont sur le point de partir. Et c'est donc sans attendre, que je pars avec mes deux compères vers la forêt voisine pour un entraînement mystérieux..
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:20

Il est à peine huit heures du matin et nous sommes déjà en route pour ce fameux entraînement, moi sur ma petite vache et mes deux autres hôtes à pied. Cependant, cet entraînement me remplis de nombreuses questions. J'engage donc la conversation avec le vioc' pour en savoir plus sur ce qui se trame.

- Hum.. Séménin ? Est-ce que je peux te poser quelques questions ?
- ...
- ...

Un grand moment de blanc pendant plusieurs secondes se produit après ma question. Il ne prend même pas la peine de me regarder, comme s'il n'avait pas entendu. Je pense donc que vu son âge plutôt conséquent il ne serait pas bête de lui répéter la question. À peine j'ai eu le temps d'ouvrir ma bouche qu'il me regarde et ..

- Non.
- Hein ? Pourquoi non ? Je ne vais pas te suivre sans me préparer l'esprit un minimum avant, c'est idiot..
- Non, je n'vais pôs répondre à tes questions. Les seules choses que j'peux te dire sont que l'endroit où nous allons, est quelqu'part dans cette immense forêt que tu vois devant toi, que je n'vais pôs répondre à tes questions, car les surprises font partie de l'entraînement et que Marvin, ici présent, à subit cet entraînement et n'est toujours pôs mort à s'que j'sache !
- Bon... baah très bien. Je ne vais pas insister plus longtemps, merci quand même..

C'est quand même étrange ce qui se passe avec ce vioc', j'espère qu'ils ne vont pas m'abandonner à mon sort dans cette forêt ou bien pire m'assassiner et me voler tous mes biens !

Je réfléchis donc à tous les scénarios possibles et inimaginables pendant de longues minutes avant de me calmer pour de bon, en me disant tout de même que ce n'est pas sur une petite île paisible comme celle-ci qu'un tueur en série peut aussi bien se camoufler. J'empoigne, mets au bec ma pipe et commence à fumer celle-ci en attendant d'arriver à destination.

Plusieurs dizaines de minutes se sont écoulés après la discussion que j'ai eue avec ce bougre de Séménin. Nous nous enfonçons de plus en plus loin dans la forêt. Le chemin que nous suivons devient de plus en plus impraticable heureusement que je n'ai pas à me fatiguer à marcher. Quelques secondes plus tard et c'est le summum ! Il n'y a plus de chemin, de la boue partout.. En effet malgré cette chaleur insurmontable il est difficile pour la boue de sécher dans une forêt avec autant peu de lumière. Et maintenant se dresse devant nous une haies de buisson aussi haute que deux vaches empilées l'une sur l'autre. Impossible de passer c'est beaucoup trop dense, même pour ma vache, impossible de forcer l'accès.

- Par ici.

A peine après avoir entendu sa voix je le regarde lui et le vois, la moitié de son corps dans le branchage et l'autre moitié en dehors.

- Suis-nous !

Je ne perds donc pas de temps et m'empresse de le suivre, moi et ma vache à travers les fourrés. C'est un petit peu difficile de passer avec la largeur d'une vache, mais en forçant un peu tout est réglé. Ma tête sortie des branchages, c'est un tout nouveau paysage que j'observe actuellement. Une minuscule clairière, lumineuse, entourée de gigantesque arbres. Des nuances de verts se mélangent et forment un paysage magnifique. Au milieu de cette clairière se trouve une pierre circulaire, haute d'environ 50 cm et large de 3 m. Eblouie par cette beauté, je descends de ma vache et dépose ma besace au pied d'un arbre, tout en prenant le temps de regarder la faune avoisinante.
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:28

- Allez ! Hop, hop, hop ! On s'active, mets-toi en place !

Le vieux me regarde perché sur la pierre tout en frappant ses mains pour me faire comprendre de me dépêcher. Mais me dépêcher à quoi ? Me dépêcher à combattre, à faire une soupe aux champignons, à lui masser les pieds ? Je comprends grâce aux gestes que me fait Marvin que je dois m'asseoir en face du vieux comme s'il récitait un écrit sacré à ses disciples. Ceci fait il prend donc la parole d'un ton fort et puissant son accent campagnard disparaissant à la même occasion.

- Ainsi, prends place un énième entraînement ayant lieu à Kage Berg et plus précisément dans cette même clairière. Les instructeurs levés vous..

Marvin se lève en regardant son grand-père tout en ayant un air solennel..

- Quoi !? Lui un instructeur ? C'est pas possible il ne pourrait même pas être mon fils !
- Chu-u-u-u-ut, tais toi et reste attentif.

J'essaie donc de me calmer tout en rechignant un minimum, parce qu'il ne faut pas déconner se faire éduquer au combat par un gamin n'ayant même pas 10 ans, on peut me prendre pour un con, mais pas à ce point-là.. Le vieux ne s'attarde pas et recommence son sermon.

- Merci, vous pouvez vous rasseoir.

Ce que fais automatiquement Marvin

- Maintenant c'est à vous de vous lever. Les élèves levés vous..

Je comprends, sans difficulté, que ces paroles me sont destinés. Je me lève et accepte d'être, en quelques sortes, l'élève de ce gamin. Le vieux me sourit et répond à mon action.

- Merci, vous pouvez vous rasseoir également.

J'obéis et m'assois sur l'herbe couverte de rosée, devant Marvin tout en continuant de regarder le vieux.

- Les préliminaires sont terminés, ainsi nous pouvons commencer... à partir de cet instant il perdit son ton solennel pour l'échanger avec son accent campagnard. Avant toute chose je vais t'expliquer quel est l'but de cet entraînement.

Séménin enchaîna donc sur un long monologue expliquant que les conditions physiques et psychologiques associé à la connaissance et l'utilisation de son environnement est primordial afin d'être déclaré vainqueur d'un combat. Il m'explique ensuite à l'aide de plusieurs métaphores que dans un combat l'honneur c'est bien, mais continuer à vivre c'est mieux. Il finit ensuite son speech par le déroulement de l'entraînement, il y a une première épreuve à passer avec un temps limité de huit heures et si et seulement si tu arrives à réussir celle-ci alors tu pourras participé à la seconde partie de l'entraînement. Sinon retour à la maison.

- C'est bon t'as tout compris jusque lô ?
- Oui, oui ! J'ai tout compris ! Même si ça me paraît un peu..
- Bien.. Il me coupe dans ma phrase sans même l'avoir écouté Nous pouvons maintenant passer aux explications d'la première épreuve. Comme t'peux l'voir actuellement nous sommes dans une clairière d'environ dix mètres de diamètre. La première règle est que nous n'pouvons sortir de l'espace symbolisé par un cercle de quinze mètres de diamètre ayant pour centre cette pierre. De t'façon c'est très simple si vous sortez de cet espace vous l'saurez très rapidement, car soit vous traversez un cours d'eau, soit vous traversez la grande haie d'buisson presque impénétrable. La première règle ainsi énoncé j'peux passer à la seconde règle. Cette règle est très simple, l'instructeur possède une paire d'grelot qu'il doit protéger, mais toujours porter visible sur une partie d'ses vêtements. L'élève, lui au contraire doit lui arracher ses grelots de toutes les manières possibles. Ainsi pour finir la quatrième et dernière règle : Pas d'mort et tous les coups sont permis ! Ah j'allais oublier ! Le décompte de huit heures commence maintenant chers élèves !
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:33

Après avoir fini son discours, Séménin s'allonge et commence une petite sieste sur cette énorme pierre... Bon, si j'ai bien compris j'ai juste à voler une paire de grelot à un gamin et le tour est joué. Je me lève et me retourne dans l'instant afin de voler cette paire de grelot actuellement possédé par Marvin. Mais en me retournant je ne vis que de l'herbe, aucune trace du gamin ni des grelots.. J'imagine que l'entraînement à déjà commencer. Et à ce moment même je sens comme une puissante douleur derrière mon genou gauche ce qui me fait perdre l'équilibre et donc tomber dans les touffes d'herbes présentes devant moi. Au même instant j'entends derrière moi la voix de Marvin.

- Allez, tchao le vieux ! Bonne chance quand même pour les grelots !

Qu'est ce qu'il peut être arrogant quand il le veut ce gosse, insupportable ! Je vais lui montrer qui c'est le patron. Je me lève et regarde derrière moi le plus vite possible, non sans mal, et encore la même scène. Quelques touffes d'herbes, pas de grelots ni de Marvin.. Encore la même situation, je regarde donc autour de moi, je fais le tour de la pierre présente au milieu de la clairière et personne. Il n'y a que moi, bien sûr il y a le vieux aussi mais bon, il ne compte pas. Bon je vais donc devoir le trouver et lui arracher ses grelots de force. J'imagine que ça ne va pas être compliqué vu la zone ridicule que je dois chercher. Je m'empresse à chercher les buissons devant moi et continue à chercher de façon hasardeuse la présence de Marvin.En effet d'autant plus compliqué que Marvin aujourd'hui est vêtu d'une nuance sombre se rapprochant de la couleur verte du paysage..

Pendant de longue heure ce fut le même schéma, chercher, écouter, re-chercher, re-écouter. J'entendais quelques fois des bruits de pas, mais hélas cela ne menait souvent à rien jusqu'au moment où.. J'entendis le bruit du grelot. C'était seulement à quelques mètres sur ma droite dans un buisson. Je brandis donc mon épée et court vers l'endroit où j'ai entendu ces bruits de grelots. Arrivé face à cet endroit ma déception est grande, aucune trace de Marvin, j'ai eu beau chercher un petit peu les alentours de la provenance du bruit rien n'à faire.. Aucune trace de grelots et encore moins de gamin..

Quelques minutes plus tard, survient le même bruit de grelot, mais cette fois venant de derrière moi. Alors, sans aucune hésitation je me lance vers l'origine du bruit de la même manière que la dernière fois. Mais hélas même résultat, il n'y a personne. Plusieurs dizaines de minutes passèrent avec toujours le même bruit et le même résultat, personne dans les buissons et aucune trace de grelots.. Après ces nombreuses minutes que je perdais, j'ai commencé à m'impatienter et je viens tout juste de me rappeler l'une des règles :

« Le décompte de huit heures commence maintenant chers élèves ! »

Il faut que je me dépêche sinon je n'arriverai jamais à trouver Marvin et lui prendre ses grelots. Je réveille le vioc' toujours allongé sur la pierre en criant :

- Heeeeey ! Il me reste combien de temps-là vieillard !?

Prenant son temps à se réveiller et à regarder sa montre il me répondit ensuite :

- Ooooh il te reste environ trois heures à partir de ... Il leva son doigt dans les airs et le descendit aussi vite que possible dans l'instant suivant sur sa montre ... Maintenant !

Ok, Fagamïr, il faut se motiver un peu là ! Je ne sais pas actuellement à quoi ça va me servir leur entraînement, mais mon esprit de compétition m'empêche d'abandonner aussi facilement ! Je dégaine mon épée prêt à absolument tout, ça fait plus de cinq heures que je cherche ce môme et je ne me déshonorerais pas face à une épreuve aussi ridicule ! À ce moment précis j'entendis la sonorité que j'attendais tant, encore un son de clochette.

Je me projette en sa direction à une vitesse dont je me sentais incapable, arriver au niveau du buisson qui est à l'origine du bruit, je le taillade à quatre reprises. Au même moment, où je tailladais le buisson, j'ai compris qu'il y avait quelque chose de bizarre qui se tramait. En effet j'entendis les mêmes bruits de grelots, mais cette fois-ci juste devant moi, dans ce même buisson, que j'ai tailladé à quatre reprises. Surpris et dans une incompréhension totale je me penche donc et m'agenouille vers ce buisson. Je l'examine puis le secoue, de ce qu'il en reste, d'une main ferme et assurée.
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:38

CLING CLING CLING

En effet, c'est bien ce que je pensais, ce buisson est à l'origine du bruit.. Mais comment est-ce possible qu'il fasse ce bruit-là.. Je commence alors, une lente et minutieuse recherche de la source de ce bruit. En effet, après avoir passé au peigne fin le buisson, je trouve une paire de grelot attaché aux branchages du buisson. Mais ça veut dire quoi ça.. J'ai gagné ? La première étape est terminée ? Je montre les grelots aux vieux en lui disant.

- Bon baaah j'imagine que c'est terminé là, non ? J'ai réussi à avoir les grelots.
- Ahlalalalaaaaa.. il se cogna la paume de sa main sur son front J'aime pas me répéter, mais je vais faire une exception pour toi. « l'instructeur possède une paire de grelot qu'il doit protéger, mais toujours porter visible sur une partie de ses vêtements. L'élève, lui au contraire doit lui arracher ses grelots » Maintenant je vais te poser une dernière question : Est-ce que tu penses vraiment que ces grelots sont sur Marvin ou encore protégé ..?

Je ne prends même pas la peine de lui répondre, je comprends que j'ai été piégés. Il faut tout de même que j'arrive à savoir comment est-il arrivé ici. Bon l'origine du bruit n'est plus dorénavant un mystère.. Mais comment s'est il mit à sonner tout seul ..? J'essaie de le saisir et voit que ce même grelot est relié à un fil qui descend vers le sol tout en entourant la branche. Arrivé au sol le fil est lui-même fixé à hauteur de terre à l'aide d'une sorte de sardine. Je retire donc la sardine qui retenait le fil au sol et suis celui-ci, pour savoir jusqu'où il est attaché.. Cela traverse plusieurs buissons, touffes d'herbes pour arriver finalement à s'accrocher en haut d'un arbre là où de multiples branches se rejoi...

- BANZAÏÏÏ !!!

A peine j'ai eu le temps de comprendre ce qui se tramait que me voilà, à nouveau dans une embuscade. En effet Marvin sauta de son arbre les deux pieds dans ma direction avec la volonté dans découdre. J'essaie d'esquiver, mais c'est trop tard l'un de ses pieds toucha mon épaule droite et l'autre mon abdomen. J'encaisse le coup et essaie de ne pas perdre l'équilibre comme la fois précédente.. Je recule tout de même d'un bon mètre afin de rester pied sur terre. Toujours avec ma fidèle épée dégainé, je regarde alors Marvin, frais comme un gardon avec aucune égratignures en effet il n'avait pas cherché pendant de longues heures dans les buissons celui-là. Il était juste resté percher là, en haut d'un arbre, à se foutre de moi tout en me regardant chercher partout. Il me regarde, lui aussi, plusieurs mètres plus loin, avec son air joueur et moqueur. J'ai l'impression qu'il essaie de me montrer quelque chose qui est logé dans sa main.

- C'est ça que tu veux vieillard ?

Tout en me disant cette phrase il me montra les seuls et uniques grelots que je cherchais. Ils sont tout proches. À quelques mètres de moi se trouve mon objectif. En un instant je réfléchis à tous les scénarios possibles plus ou moins certains d'aboutir à l'obtention de ces grelots. Mais le taux de réussite est faible, en effet en mesurant nos forces j'imagine être plus fort que ce sale gosse, mais son agilité ne me rendrai clairement pas à l'aise dans un combat rapproché. J'analyse l'environnement et comprends que je ne suis pas seul et sans allié, il y a ma vache « Meuh-Meuh » qui peut m'aider et pourquoi pas me faire sortir vainqueur. Ouai, c'est ça ça me paraît être un bon plan. Devant lui il sera attaqué par moi-même et derrière lui par ma monture. Aucune échappatoire. J'ai plus qu'à capter l'attention de ma vache et c'est gagné ! En quelques secondes j'avais décidé de la marche à suivre la plus sûr. Il faut que je continue à lui parler tout en le faisant reculer près de « Meuh-Meuh ».
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:44

- Alors ? Je ne t'entends pas.. Peut-être qu'après cette chasse au trésor tu es trop fatigué ?
- A vrai dire un peu, c'était une bonne idée de ta part de me faire tourner en rond comme ça. J'ai perdu pas mal de poids je pense !
- Ouai je t'avoue que ce n'était pas compliqué...

Il m'explique pendant de longues minutes comment il a procédé pour mettre en place tous ces grelots, afin de me faire tourner en rond et donc me faire perdre du temps. Mais pendant ses explications je mets mon plan à exécution. Un pas devant l'autre je le force inconsciemment à reculer jusqu'à être à portée d'une charge par ma monture. Celle-ci nous remarque et comprends grâce à mon épée dégainée dans la direction de Marvin que de l'aide serait fortement appréciée dans une situation comme celle-ci. Après avoir compris cela elle se poste ainsi dans une position d'attaque, prêt à charger lorsque je lui donnerai l'autorisation.

Voyant cette scène se dérouler devant mes yeux, je juge donc que le moment est venu. Je coupe sans plus attendre Marvin dans son explication.

- Très bien, mais ce n'est pas finis.

J'esquisse un léger clin d'oeil sur mon visage, avant de crier.

- CHAAAAAAARGE !!!

Dès l'instant où j'ai eu finis de crier, Meuh-Meuh commença à charger Marvin qui, sans surprise, se fait projeter au sol quelques mètres plus loin, assez près de ma position. Sans tarder je prends avantage de cette situation et le maintient au sol avec mon épée délicatement posé sur sa gorge. J'essaie malgré les mouvements du gamin étant au sol de localiser ses grelots en analysant de haut en bas les vêtements de Marvin. Quelques dizaines de seconde passent avant que je réussisse à repérer mon objectif. Ils étaient accrochés sur la manche droite de son t-shirt, mais plus maintenant ! Enfin je les ai ! Après toutes ces heures à chercher ces maudits grelots je les ai enfin !

- Hey regarde ça le vieux ! J'ai réussi ! On peut maintenant passer à l'autre partie de l'entraînement sans plus attendre !
- Pfff.. C'était un coup de chance..
- C'est bien ! Mais non. Il est un peu plus d'une heure d'l'après midi, et je n'compte pas faire des pratiques physiques l'ventre vide ! Donc ... CASS-CROUTE !

Sans attente nous passons donc à la préparation du déjeuner. Au menu : « Patates sur son lit de carottes accompagné de sa sauce aux champignons ». De très grands mots pour pas grand-chose, mais au moins ça à l'air bon ! Pendant la préparation du repas Séménin et son petit-fils me posent des questions sur comment et pourquoi je suis arrivé sur cette île, mais aussi sur ma situation actuelle. Je leur explique donc toute mon histoire, mes quelques antécédents avec la marine, ma vie de pirate malgré moi. Même si ça à l'air plutôt rafraîchissant après l'avoir goûté. Après avoir raconté toutes mes péripéties, nous prenons les couverts pour déguster ce délicieux met qui s'offrent à nous.
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 13:55

- Maintenant qu'on a commencer à manger, je peux savoir qu'est ce qui m'attend dans la seconde partie de l'entraînement ?
- D'accord, mais d'abord essaies d'répondre à cette question : Pourquoi cette première épreuve ? Et c'que je veux dire par là c'est : Pourquoi des grelots, pourquoi une chasse à l'homme dans un périmètre restreint, pourquoi tout ?
- Alors..


Je me mets donc à réfléchir pendant de longues secondes, mais rien n'en sort. Je n'en sais absolument rien.

- Eh bien après mûre réflexion je ne sais pas.. Rien ne m'a traversé l'esprit.
- Vas-y explique lui Marvin.
- Bon alors écoute bien mon vieux je ne vais pas le répéter, cette épreuve n'est rien qu'une simulation ultra simplifié de la recherche de vache en pleine nuit par le vacher. Tu vois j'étais la vache, toi le vacher, les grelots la cloche attachée au cou des vaches et les buissons et bien simulaient la nuit pour pas que tu ne vois la vache, donc moi, directement. Bon bien sûr j'ai rajouté quelques difficultés tu l'as bien compris j'imagine. Et cette épreuve a pour but de savoir si oui ou non tu es apte à apprendre une technique beaucoup plus efficace pour localiser les vaches et d'ailleurs tout autre animaux, à savoir aussi si tu le mérites. Et justement ça, ça sera la deuxième partie du fameux entraînement. Normalement ça se transmet de génération en génération dans notre famille de vacher, mais on fais une petite exception pour toi. Et pourquoi toi me diras tu ? Eh bien tu as une vache désormais donc ça pourra te servir et t'avais l'air gentil.
- Bien Marvin, assez bien résumé !
- Donc si j'ai bien tout suivis. Cet entraînement spécial est destiné à apprendre une technique qui sert aux vacher de Kage Berg ?
- Oui mais pas que ! Par exemple sur d'autres îles qu'la notre ce pouvoir peut être aussi bien utiliser par des chasseurs qu'par des braconniers. Mais bon assez discuté, l'repas est en train d'se refroidir. Allez, mangez !


Nous continuons, assied sur l'herbe, de manger ce repas bien mérité jusqu'à ce qu'il n'en reste plus aucune miette. Peu de temps après avoir fini de manger l'heure était à la digestion. Qui dit digestion, dit sieste pour certain, mais pour moi se sera lecture. Je m'assois au pied de l'arbre où ma besace repose et sort de celle-ci un des ouvrages y étant renfermé, « Les fruits du démon ». J'avais déjà commencé cet ouvrage il y a de cela quelques semaines et en était rendu au cinquième et dernier chapitre, l'énumération de tous les fruits du démon connut jusqu'à aujourd'hui. Ce livre m'a éveillé un désir encore inconnue à moi-même, un désir de pouvoir. Après une bref lecture en diagonale, plusieurs fruits me choque ou bien me trouble. Mais deux m'ont particulièrement tapé dans l'oeil : « Le fruit de l'ébéniste » et « Le fruit du bois ». Je demande donc quelques explications à Séménin, le plus sage (malgré son accent) d'entre nous, qui essaie de trouver sommeil sur la pierre au milieu de la clairière.

- Désolé encore de te déranger dans ta sieste Séménin mais, est-ce que tu t'y connais en fruit du démon ?
- Un p'tit peu pourquoi cette question ?
- Eh bien je suis en train de lire un ouvrage expliquant, les pouvoirs de ces fruits et malgré l'énorme désavantage qu'apporte ces fruits je me sens fortement attiré par deux d'entre eux..
- Oooh ! Attention jeunot il n'faut pas prendre la décision d'aller traquer ses fruits à la légère ! Tous ces fruits pourris par l'argent et la violence coûtent extrêmement cher, plus d'100 Millions de berrys pour certains ! Et tout c'qui est cher attirent des gens avec d'mauvaises intentions..
- Tu as sûrement raison, mais avec un tel pouvoir toutes mes oeuvres concernant l'ébénisterie serait largement plus artistique et je pourrais assouvir mon désir de créativité à créer des pièces encore impossibles avec ces fruits ! Sans compter que je pourrais me défendre plus facilement ! Donc si tu sais quelque chose tu dois me le dire mon vieux ! Ce n'est pas comme si j'étais con à me jeter dans la gueule du loup. Si je sens ce rêve trop inatteignable et bien je me résignerais..
- Tu m'promets de rien faire d'idiot !? Hein !?
- Bien sûr je te le promets..
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
avatar
Fagamïr

♦ Localisation : Kage Berg

Feuille de personnage
Dorikis: 863
Popularité: 2
Intégrité: 0

Ven 11 Mai 2018 - 14:09

- Bon j'te crois. Mais j'te préviens direct, je n'sais pas grand-chose ! C'était il y a trois ans, à la foire d'la vache. Comme chaque année j'investis dans quelques vaches et les ramène chez nous, dans les pâturages à côté d'la maison. Sauf que cette année je n'ai pas réussi à trouver d'belles bêtes, donc pour m'remonter l'moral j'suis allé à la taverne du coin. J'te la fait pas à rallonge. Je m'éternise dans la taverne, dépense mon argent et déblatère avec un ami vacher. Mais cette situation ne dura plus très longtemps car, l'patronne d'la taverne s'énerva contre un des clients, qui était inconnu au bataillon et sapé comme un gars d'la haute ! Le client, lui aussi commença à s'énerver, mais étant beaucoup trop saoul, il n'tenait même pôs debout. Il s'est donc fait raccompagner. Et devine par qui !? Par moi et mon pote ! Donc on commence à l'ramener chez lui. Mais pendant tout le trajet il nous racontait toute sa vie en détail, ses parents, ses amis... Et avec une langue trop pendue il nous a dit des informations sur ses trafics avec sa bande sur une île située pas très loin de Kage Berg. Il disait faire du trafic d'pas mal de choses et maintenant que j'm'en souviens il m'a aussi parlé d'un trafic de fruit du démon. Bon au final on l'a bien raccompagné et ses collègues nous ont grassement récompensé.
- Et comment s'appelle l'île en question !?
- Elle s'appelle « Las Camp » l'cancer de West Blue.


Après avoir entendu le nom de cette île je le grave automatiquement dans ma mémoire. Me voilà avec un nouvel objectif qui me rendra plus fort, j'en suis sûr. Mais il ne faut pas que je me précipite. C'est avec de la précipitation que l'on finit au fond des mers. Je me concentre donc d'abord sur cet entraînement et ensuite je passerai à autre chose. Après cette discussion l'heure n'est plus à la digestion, mais à l'action. Marvin se réveilla peu après sa sieste et nous rejoignit prêt à en découdre avec la seconde partie de l'entraînement.

- Bon on peut commencer parce que j'ai plus envie d'attendre moi !
- Oui, oui c'est bon on commence. Alors mettons nous en position sur l'herbe et débutons cet entraînement.


Ainsi commença le début de la deuxième phase de cet entraînement si particulier, il n'y avait rien de sorcier à première vu. C'était juste de la méditation un petit peu plus poussée, mais tout se jouait dans l'esprit, ce qui rendait la concentration obligatoire durant tout l'apprentissage de cette technique. Il fallait ressentir mentalement l'environnement extérieurs sans aucune perturbation dans sa concentration. En ressentant l'environnement, il est désormais possible de ressentir la présence d'animaux autour de soi. Il me fallut un petit peu plus d'une semaine pour réussir à comprendre et manier cette technique. Une longue semaine à re-faire le même chemin vers le même terrain d'entraînement. À re-faire les mêmes gestes. Cela a été dur mais finalement, j'ai réussi.

Quelques jours après avoir complètement maîtrisé la technique de « Wild Hunt » j'en remercie mes deux hôtes non sans pleurs pour toutes ces journées passées avec eux, tous ces souvenirs que je laisserais à jamais avec moi. Je leur fais donc mes adieux et repart vers le port en direction d'une nouvelle île sur le dos de ma monture.
http://www.onepiece-requiem.net/t13795-fagamir-dit-le-nonchalanthttp://www.onepiece-requiem.net/t13935-fiche-de-fagamir
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1