AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Apprentissage dans les Nuages

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Mer 23 Mai 2018 - 18:30

Mouais, je suis sceptique...
Mais non, faut pas. C'est juste que tu n'arrives pas à visualiser Haredios.
Mais, c'est un très gros projet quand même !
Vous êtes sûre que c'est possible ?
Certaine. En tout cas, en ce qui concerne le bâtiment, après, ça dépend de vous, bien entendu.
Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée...
Pourquoi ça ? Tu veux pas que Weatheria soit connu sur toutes les blues et Grand Line ?
Et bien... Y'aura beaucoup de gens qui vont venir du coup...
Des étudiants, oui. Des gens qui auront qu'une envie c'est d'apprendre votre science !
Ça nous changerait de ces dernières années...
Et puis, comme ça, on ne tomberait plus dans l'oublie !
Mais c'est déjà pour ça qu'elle est là, Elle.
Oui, c'est pour ça que je suis là, Moi. Mais je ne peux pas non plus tout le temps être avec vous. Je vous ai promis de vous sécurisé au maximum et cette idée va dans ce sens.
Mouais... Je vois vraiment pas en quoi.
C'est pourtant simple ! Plus il y aura de gens sensibilisés à la cause de Weatheria, plus vous aurez de chance d'avoir de l'aide en cas de besoin. Bien sûr, je viendrai aussi, mais qui sait le temps que ça me prendra si je suis au bout du monde ! Et puis, si vous apprenez la science du climat à de jeunes gens, en cas d'attaque, vous serez plus nombreux à pouvoir vous défendre !
Mais oui ! C'est évident !
Allez Haredios, avouez que ce projet est super intéressant !
Ah ! Merci Merlin.
Intéressant peut être, mais il n'empêche que moi, je ne pense pas qu'il soit réalisable.
Comment ça ?
Bah, vous voyez bien qu'il n'y a pas la place sur Weatheria !
Quoi ?! Mais, et cette prairie là ? C'est quoi si ce n'est de l'espace libre ?!
C'est une prairie. Moi je l'aime cette prairie.
Haredios... Tu serais pas entrain d'essayer de trouver des excuses bidons juste pour me contredire ?
Pas du tout.
Ah ! Mais je sais ! Je me souviens maintenant ! Haredios aime juste pas les enfants !
Hein ?! Que. Pas du tout !
Mais enfin, Haredios, c'est pas une école au sens propre du terme que je te propose, vois ça plus comme une université, un lieu réservé à des personnes suffisamment mûres pour comprendre l'art subtil du climat !
Ah ? Vraiment ?
Oui, oui, vraiment !
Dans ce cas, faites comme bon vous semble, mais moi, je n'y participerai pas.
Ah mais je ne comptais pas te demander d'y prendre part de toute façon. Tu es déjà en charge de Weatheria, je ne veux pas te surcharger de responsabilités.
Ah. Bon. Fort bien, fort bien. Dans ce cas, je suppose que vous n'avez plus besoin de moi.
Je t'en pris, tu peux disposer, on se voit sans doute plus tard Haredios.
Oh, ne vous y sentez surtout pas obligée.
Si, quand même, mais ne t'inquiète pas, je te gênerai pas. A plus tard alors.

Je regarde Haredios s'éloigner tandis que je reste auprès de Merlin et  Alizée pour peaufiner les détails de mon projets. Une école de science du climat. De quoi ouvrir les frontières de Weatheria avec le monde terrestre, encore plus qu'avec l'aide qu'ils apportent déjà à travers le monde. Bien évidement, je ne pourrais revendiquer ce projet comme le miens à cause de ma réputation, mais qui sait, un jour, cela me sera peut être utile de montrer au monde que je ne suis pas qu'une vilaine pirate...

Quand nous serons sur Armada, je demanderai aux charpentiers de séjourner chez vous le temps des travaux. Il y en a pour plusieurs mois de travail, mais je sais qu'ils peuvent être rapide et efficace si on les motive correctement.

Avec un peu de chance, Kiril Jeliev sera dans le coin et je pourrai lui confier de nouveau ce projet. Mais encore faut-il qu'il soit prêt à le faire... Je suis pas sûre qu'il ait véritablement apprécié travailler pour moi lors de la construction du Repos des Cieux.

Regardant devant moi, vers cette prairie vierge de toute construction, j'essaye de visualiser mon projet.

Des nuages... Il faut que ce soit fait en nuages.
Oui ! Super idée ! Avec des colonnes ! J'aaaadoooore les colonnes !
Des colonnes ? Oui... Oui pourquoi pas ! Vendu pour les colonnes !
Personnellement, je verrais bien des bâtiments séparés...
Oui, c'est possible aussi, avec des patios et autres terrains d'entrainements...
Ouiiiii ça va être géniaaaal !
Ravie de l'entendre Alizée !
Mais un problème se pose tout de même...
Quoi donc Merlin ?
Et bien... Où trouverons-nous l'argent pour construire cet édifice ? Weatheria n'est pas vraiment riche et...
Oh, ne t'en fait pas, c'est mon projet, non ? Alors c'est moi qui régale ! Bien sûr, l'inscription des étudiants ne sera pas gratuite, ne serait-ce que pour pouvoir payer toute la nourriture et autres besoins des élèves et des professeurs, mais je compte sur vous pour faire en sorte que j'en sorte gagnante, peu importe le temps que ça prendra !
Ouui ! Nous ferons de notre mieux !
Parfait, il faudra juste penser à taire mon nom, quoi qu'il arrive. Ce projet est le mien, mais y'a que vous qui devez le savoir.
Et Haredios.
Et Haredios. Bref, je vous laisse trouver des scientifiques prêts à s'investir en temps que professeur de climat et je vous nomme officiellement Vice-directeur et Vice directrice de Cloud'Academia !
Quoi ?! Ah non ! Pas moi ! Moi je veux enseigner !
Ah, vraiment ? Dans ce cas... Merlin, tu te sens d'assumer ce rôle tout seul ?
Évidemment.
Alors qu'il en soit ainsi.

Jetant un oeil derrière Merlin, j'aperçois Reyson au loin qui s'entraine seul avec Shusui. Un sourire vient dessiner mon visage en le voyant. Il m'a l'air d'avoir finalement décidé de vivre après tout ce qu'il m'a faite vivre depuis nos retrouvailles et cela me ravie.

Et du coup, je pense que nous en avons terminé pour aujourd'hui. Je vous laisse à votre tâche de recrutement et vous tiendrai informés des travaux quand j'aurai trouvé des constructeurs.
Très bien. Merci à vous pour votre confiance Reine Izya.
Oui ! Merci beaucoup !
Merci à vous deux. Et laisse tomber le "Reine" Merlin, entre nous, c'est trop solennel.

Je pose une main sur son épaule et leur souris poliment avant de partir tranquillement retrouver Reyson. Un moment, je reste dans l'ombre, non loin de lui, et le regarde travailler sa technique, mesurant ses gestes, détaillant ses mouvements.

Et alors qu'il brandit son sabre de haut en bas, Argument Décisif vient croiser le fer de Shusui, le surprenant dans sa concentration grâce à la rapidité de mon Soru.

Pas sûre que le vent soit un très bon adversaire pour améliorer ta technique. Et tu as de la chance, j'aimerai aussi savoir un peu où j'en suis...

Rapport que notre année sabbatique m'a peut être un peu trop rouillée, et bien que je me sois entraînée avec Eloras, la meilleure guerrière de Stymphale, pas sûre qu'elle m'ait permis de retrouver mon niveau de forme d'avant Thriller Bark...

Après tout, c'est sur Armada qu'on se rend là. Faudrait pas qu'on soit à la ramasse...

Une lueur de défie brille dans mes yeux tandis que je me mets en garde en face de lui.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Jeu 24 Mai 2018 - 10:34

    « Le vent peut pourtant s’avérer très puissant. N’est-ce pas ce que tu avais envoyé sur plusieurs navires à Logue Town ? »

    Et de toute façon, je n’étais pas forcément là pour améliorer ma technique, mais plutôt pour la récupérer. Des mois sans pratique m’avaient causé du tort, semblerait-il. En temps normal, un simple régiment des Blues n’aurait pas dû parvenir à m’atteindre. Pas une seule fois. Et pourtant j’eus cette balle dans l’aine. Comment l’expliquer si ce n’était une faute d’inattention et d’absence de pratique ? J’avais perdu mes aptitudes de combat et je me devais de les retrouver.

    Pourquoi ? Pour éviter de perdre Izya. Pour qu’elle ne poursuivait pas le même chemin que Red et tant d’autres avant lui. D’autant plus si nous avions quelques Empereurs sur le dos, en plus du gouvernement. Oui nous nous rendions sur Armada. Sur une île en sursis dont nous ignorions l’avenir. A quand la prochaine attaque sur cette dernière ? Vaudrait-il mieux l’abandonner tant qu’il était encore temps, ou la renforcer ? Que pensaient les autres Capitaines Libres ? Nous le saurons bien assez tôt. Mais pour le moment, il valait mieux nous y préparer.

    « Méfie-toi, je ne vais pas me retenir. Même pour toi. »

    Je lui souris avant de la charger, tentant de trancher en diagonale, de haut en bas en passant par la base du cou. Mais Izya ne moucheta pas, gardant sa position initiale. Je m’arrêtais alors, ma lame frôlant sa peau.

    « Je croyais que tu ne devais pas te retenir ? »

    Humpf. Soit. Je reculais de deux pas tandis que son sourire s’était élargi davantage. Elle m’avait bien eu sur ce coup là.

    « Tu es prête ? On peut y aller sérieu… »

    Izya chargea avant de me laisser terminer…
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Jeu 24 Mai 2018 - 16:12

Il n'y a pas à dire, sa concentration n'est pas la même que lorsqu'il s'entrainait seul. Alors je profite de cette faiblesse, le forçant à se focaliser sur mes coups plutôt que sur ma personne. Fonçant sur lui, je l'attaque de bas en haut tandis qu'il parle encore. Sa lame pare la mienne de justesse. Il recule d'un pas, conservant son équilibre. Moi, entraînée par mon mouvement, j'avance sur le côté et abaisse ma lame vers son flanc. Le métal parcoure sa peau sans la couper.
Après tout, ce n'est qu'un entrainement alors je n'ai pas de raison d'utiliser le tranchant d'Argument Décisif.

Je fais deux pas de plus dans le dos de Reyson, puis me retourne vers lui.

On avait pas dit qu./

Le fourbe contre attaque ! Je jubile et pare son offensive de justesse. Suivant sa lame des yeux, je réplique avec mon propre meitou, ne lui laissant aucune ouverture bien que sa technique vaille la mienne. Il ne lui manque qu'un peu de rapidité... Préparant ma riposte, j'esquive sa dernière attaque en me jetant vers le sol. Je réalise une pirouette pour de me remettre sur pieds au plus vite. Mais alors que je me redresse, sa lame est déjà sous mon menton.

Quoi ?! Mais comment ?!
Je t'ai dis que je ne me retiendrai pas.

Éloignant sa lame de ma peau, il se redresse, recule de deux pas et se remet en garde me faisant signe de venir d'un simple geste de la main. Avec ses doigts pointus. Ah, alors il la joue comme ça. Alors soit. D'un Soru, je fonce sur lui, le prenant de cours. Mais il s'y attendait : Shusui bloque mon sabre d'un geste rapide et précis. Nous reprenons nos échanges d'hostilités, aucun de nous ne souhaitant donner du terrain à l'autre. Jusqu'à ce que ma main gauche lâche mon meitou et vienne chercher Narnak à ma ceinture. Rapide comme l'éclair, il se désengage, esquivant cette arme et prend du recul.

Tricheuse !
Toi même.

Taquine, je ne lui laisse pas le temps de se plaindre plus et fonce de nouveau, une lame dans chaque main. Telle une furie, je me déchaîne sur Shusui qui réussit toujours à se mettre sur ma route. J'attaque en continue, une main après l'autre. Je saute, tournant sur moi même pour donner plus de puissance à mes coups. Je bouge, l'obligeant à me suivre dans une danse effrénée.

Mon pouls s'accélère autant que ma respiration. L'endurance me fait défaut. Je me demande si Reyson fatigue, lui aussi. Pas question que je lâche l'affaire avant lui, question de fierté. Portant une nouvelle attaque double, je regarde son visage une seconde. Il n'attendait que ça ! Modifiant l'angle de Shusui, il me repousse d'un geste et reprend l'avantage.

Pourquoi je l'ai regardé !? Stupide erreur d'inattention ! Quelle nulle !
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Ven 25 Mai 2018 - 14:23

    Une question d’endurance ? Oui, c’était bien souvent le facteur départageant deux combattants d’une même trempe. Ça, et les quelques atouts que l’on pouvait garder en main. Dans mon cas, il s’agissait de mon fruit du démon. Ceux que je n’arrivais pas à abattre d’une frappe puissante, je les matais sur la durée. Et comme je l’avais annoncé à Izya : je ne me retiendrais pas. Il s’agissait donc d’une course contre la montre : soit elle me battait suffisamment rapidement, soit elle perdait.

    Pourquoi ? Parce que l’endurance lui faisait défaut pour une raison bien précise : je diffusais une hormone sur le même mode que les phéromones. Mais cette fois, il s’agissait de FNA, une hormone qui baissait le rythme cardiaque. Alors le sang circulait moins rapidement dans le corps de la reine guerrière. Ses mouvements étaient ralentis, ses efforts plus intenses, et elle pouvait peut-être même sentir un début d’étau autour de sa poitrine si elle poussait le bouchon trop loin. Après tout, son corps était un grand consommateur d’énergie et sa pompe ne suivait pas le rythme.

    Alors je combattais sur la défensive, ne tentant pas de lui porter de coups fatidiques mais cherchant simplement à parer les siens, attendant l’heure. Mon heure. Je repoussai ses deux lames vers le haut, laissant son corps à ma merci, et j’abattis ma lame vers son flan, avec le côté non tranchant. Mais elle para alors que ses bras étaient encore en l’air. Sa queue draconique nappée de noire s’était invitée à la fête. Comme si deux armes ne lui suffisaient pas déjà…

    Ses deux lames allaient fendre sur moi tandis que sa queue s’enroulait autour de Shusui, empêchant toute défense. Mais si elle utilisait des meitous et un fruit du démon comme moi, elle venait aussi de faire usage du haki. C’était à moi de lui dévoiler cette même carte : une vague royale qui perturba momentanément sa concentration et son geste et qui me permit de placer mes doigts pointus au contact de sa gorge, sans pour autant pénétrer sa chaire.

    « C’était bien tenté, mais mes doigts sont tout aussi meurtriers que ma lame. Ce contact signe ta défaite. »

    Ma lame prisonnière dans sa queue noire, ses deux sabres au-dessus de ma tête, et mon autre main à son cou.

    « Mais sur un combat purement d’escrime, tu m’aurais battu je pense. Hélas c’est bien pour ça que je suis un pirate : je triche pour l’emporter. »
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Ven 25 Mai 2018 - 15:35

Moi, perdre ? Allez, je la lui concède cette victoire. Car dans un véritable combat, j'aurai usé de mes pieds et mes poings, chose que je me suis refusée de faire. Après tout, je n'ai pas envie de lui faire mal.

Alors ça fait un partout.

Redevenant une simple ange, je me laisse tomber en arrière sur le sol de nuage de Weatheria, les bras en croix, afin de mieux pouvoir reprendre mon souffle.

Ça ne compte pas, je n'étais pas prêt.
De quoi tu parles ?
De ton point. Enfin, de ton absence de point plutôt.
Mais mon point date d'il y a looongtemps ! C'est même un point encré dans le marbre ! Ou dans le métal, si tu vois ce que je veux dire...
Ah ?
Souviens-toi, ce jour où je t'ai forgé ce bracelet.

Redressant juste ma nuque, je tens Narnak vers son poignet et y soulève le fameux bracelet avec une flamme que je lui ai fait pour qu'il ne subisse plus ces démons d'Impel.

Un demi point seulement pour toi : je n'avais que la moitié de ma tête cette fois là.

Je lève un sourcil, surprise par sa mauvaise fois.

Voire aucun. Parce que je n'avais plus du tout ma tête.
Mauvais joueur ! Mon point en vaut au moins deux comme le tiens puisque tu voulais vraiment me tuer cette nuit là !
Si je l'avais vraiment voulu, tu serais morte.
Bah voyons… Toutes les excuses sont bonnes pour refuser cette défaite, hein ? Alors qu'au fond, elle ne t'a apporté que des bonnes choses. Par respect pour elle, tu pourrais au moins la reconnaître !
Mouais mouais… ok...

Je m'assoie face à lui et le tire vers moi pour lui signifier mon contentement en l'obligeant à se mettre à mon niveau. Soit par terre.

Prochaine manche je t'enfermerais dans le frigo.
Encore faut-il que tu en trouves un.

Après tout, je suis reine ici, et si je décide que tous les frigos doivent disparaître, ils disparaîtront. Enfin, c'est bien que Reyson le pense, même si Haredios ne sera jamais d'accord. Moqueuse, donc, je l'embrasse un instant, couchée sur ce sol presque moelleux. Et tandis que je le regarde dans le blanc des yeux, je repense à ma défaite.

Il a usé de son Haki pour perturbé mon esprit et m'avoir... Ce fameux Haki que je sais vivre en moi, et qui pourtant m'échappe.
M'asseyant en tailleur, je ramasse mes lames et les range dans leurs fourreaux respectifs avant de reporter mon attention vers Reyson qui me fait face.

Dis moi, Reyson, toi qui maîtrise le Haki Royal depuis si longtemps... Tu voudrais pas m'aider à le dompter ? Car pour l'instant, je n'arrive à l'utiliser qu'en état de crise, sans jamais réussir à en cerner le mécanisme...
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Ven 25 Mai 2018 - 19:59

    « Le Haki royal hein ? Je n’ai jamais été professeur donc je ne sais pas trop… Mais je peux toujours essayer. »

    La couleur de l’intimidation. La plus rare des trois, et pourtant… Pourtant je l’avais vu chez nombre de mes camarades. Tahar et Red. Izya aussi, même si elle disait ne pas bien l’avoir dompté encore. Sans doute une histoire de palier, la différence entre la découverte et la maîtrise proprement dite.

    « L’état de crise est en effet la meilleure situation pour y faire appel. Je ne suis pas un expert des deux autres Haki, mais il me semble que le royal est celui qui se base le plus sur la volonté. »

    Je ne connaissais absolument rien de l’empathie. Sans doute étais-je trop enfermé dans ma bulle pour ça ? Trop focalisé sur mes propres idées pour comprendre celles des autres. Quant à celui de l’armement, il ressemble davantage à un outil de combat servant à attaquer ou à se défendre. A faire du mal ou à se protéger. Il est davantage instinctif : l’instinct de survie notamment est ce qui le réveille bien souvent.

    « Le Haki que tu cherches à dompter porte bien son nom : royal. Que fait un roi ? Toi qui es reine, tu devrais connaître la réponse. Mais ma formulation risque de te mettre sur la mauvaise piste alors permets-moi de me rectifier : qu’est-ce qui fait d’un roi un roi ? »

    Ou d’une reine une reine ?

    « Hm... Il y a tellement de choses selon moi... La bienveillance, notamment. Mais c’est pas ça que tu veux me faire dire, non ? Après tout, tous les rois ne sont pas bienveillants... Alors je dirai le pouvoir. J’ai juste ? »
    « Le pouvoir en quelque sorte oui. Le fait de pouvoir donner des ordres et d’être écouté. De plier autrui à ta volonté et à tes idéaux. De faire entendre ta voix. Voici ce qu’est le Haki royal. »

    Mais pour se faire entendre, encore faut-il avoir quelque chose à dire. Ce qui nous ramène à cette question :

    « La situation actuelle te convient-elle ? »
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Sam 26 Mai 2018 - 12:28

Euh, oui, pourquoi elle ne me conviendrai pas ?

Sa question me fait douter. Aurai-je loupé quelque chose ? Un sentiment de malaise inavoué que l'on aurait pas encore dépassé ? Non... Non, s'il te plait Reyson, c'est pas ça, hein ?

Hum... Parce que ce Haki se manifeste notamment chez ceux qui ont la volonté de faire bouger les choses, de changer leur situation, voire celle du monde… Cela aurait été un bon moteur et une bonne piste pour ton entraînement.

Ouf, ce n'est pas ça. Il ne s'en rend pas compte, mais ma respiration s'est bloquée l'espace d'un instant. Un instant de peur, de doute. Mais ça va maintenant. Il a juste joué avec mes nerfs sans le vouloir.

Comment s'est-il éveillé chez toi ?

Chez moi ? C'est vrai que je suis restée longtemps dans l'ignorance de ce pouvoir que pourtant je désirai. Quand était-ce déjà, la première fois qu'il s'est manifesté ?
Ah. Oui. Ce jour là. Ce fameux jour où Léo a refait irruption dans ma vie alors que dans ma tête, il était mort depuis de longues années. Ce fameux jour où, au lieu de profiter de passer du temps avec Reyson, j'ai tout gâché.
Mais ce n'était pas ça le déclencheur, bien qu'il soit fort possible que la situation est été plus propice ainsi.

Euh... hm...

J'hésite un instant. Je ne veux pas reparler encore de mes erreurs passées. Reparler de Léo, encore. Mais après tout, ce n'est pas lui qui en était la cause ? Il n'était que l'oiseau de mauvais augure ce jour là.

Quand j’ai appris la mort de mon père. Pas Tahar... Tahar je m’en fou maintenant. Mais celui qui m’a élevée. Je... je ne voulais pas le croire...

Et pourtant, c'était vrai. Tout était vrai ce jour là. Du retour de Léo, au chamboulement de mon cœur en passant par la mort de Géralt Sélindé, l'homme qui m'a tout donné et que je n'ai jamais vraiment remercié. Pire, malgré tout ce que ma mère, sa femme, peut me dire, je porte en moi une part de responsabilité dans cette mort.

Et tu as fait entendre au monde ton désespoir ce jour-là… Tu as forcé les personnes autour de toi à partager ton malheur et ils ont plié sous ta volonté, ton partage…

Mon partage... En repensant à ce jour, je pensais plus à un déchargement de mes sentiments à l'extérieur de mon corps qu'à un partage de volonté. Peut être est-ce pour cela que je bloque dans cette maîtrise ?

As-tu déjà rencontré une personne avec une aura meurtrière ? Il n'a même pas besoin de prononcer le moindre mot que tu sais déjà qu'il compte te tuer ?

Je cherche un instant dans ma mémoire quelqu'un qui pourrait correspondre à cette description. Et soudain, une image me vient.
Une vision rouge sang.

Tahar... Le jour où il m’a agressée... C’est la seule et unique fois de ma vie où il m’a faite peur...

Le jour où j'ai enfin compris sa véritable nature... Et pourquoi le monde entier le redoutait. Le redoute encore.

Ce serait dû au Royal ? Ce serait juste l’expression de la volonté de celui qui le possède ?
C'est bien ça. Même si je ne saisis toujours pas pourquoi Tahar aurait agressé sa fille… Mais c'est ça. Faire comprendre aux autres la force de ta volonté sans le moindre geste et écraser la leur, de volonté, pour ne laisser que des personnes à l'écoute autour de toi, sans que qui que ce soit ne te contredise. Le Haki des rois, la force d'assujettir ou de se faire entendre, selon le point de vu de chacun.

La force de se faire entendre. Je regarde Reyson qui a l'air de chercher quelque chose autour de nous. Si c'est bien ce que fait ce pouvoir, alors je dois le maîtriser au plus vite. Ainsi, je serai capable de lui faire entendre, à lui qui ne me croit qu'à moitié... Je pourrai lui faire entendre ma volonté de rester à ses côtés et peut être alors retrouvera-t-il confiance en moi ?

Tu vois l'ange qui marche là-bas ? Fais lui comprendre ta présence d'ici.
Hein ? Non. Je vais pas agressé mes anges juste pour m’entraîner... Ils le prendraient mal...
Tu veux apprendre oui ou non ? … Ah, essaie alors sur une mouette. Si tant est qu'on puisse en trouver à cette altitude.

Une mouette hein ? Je regarde autour de nous à la recherche d'un quelconque volatile. Il n'y a ni mouette, ni autre oiseau. Alors faut-il vraiment que je teste mon pouvoir sur un ange ?
Non, c'est hors de question.

J’ai mieux. Je crois qu’il y a une ferme un peu plus loin. Allons voir.

Le prenant par la main, je le tire avec moi dans la direction de la fameuse ferme qui élève quelques vaches célestes et autres animaux de ferme. Lorsque nous arrivons près de la clôture, je le lâche finalement et pose mes mains sur la planche de nuage qui délimite l'enclos.

Allez, je te regarde.

Je lui fais un simple signe de tête pour lui signifier que je me lance. Me concentrant, je regarde cette vache blanche comme la neige brouter paisiblement l'herbe verte comme si mes yeux tiraient des lasers, oubliant même de respirer, ne pensant qu'à une seule chose : "Allez sale bête, regarde moi bordel !"

Et finalement, à bout de souffle, j’expire un grand coup, légèrement irritée par ce nouvel échec. Et comme pour se moquer de moi, la vache lève enfin la tête dans ma direction.

Elle m'a vue, ça compte ou pas ?

De toute façon, les vaches, ce n'est bon qu'à donner du lait pour mon chocolat et finir en steak dans mon assiette. Alors je ne suis pas sûre que je puisse vraiment réussir à m’entraîner avec...


Dernière édition par Izya le Dim 27 Mai 2018 - 13:31, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Dim 27 Mai 2018 - 11:16

    « Ca ne compte pas non… » dis-je un sourire amusé sur les lèvres après avoir observé la façon dont Izya essayait de s’y prendre.

    « Faire usage du Haki royal et lutter contre une constipation sont deux choses différentes. »

    Taquin, je lui posais une main sur l’épaule pour lui faire comprendre la boutade avant qu’elle ne se vexe. Le sujet semblant lui tenir à cœur, elle risquait de mal le prendre. Puis je bondis par-dessus la barrière pour pénétrer dans l’enclos, d’abord ignoré par la majorité des vaches présentes.

    « Le Haki, quand il sera maîtrisé, peut être utilisé à différent niveaux de puissance. Tu pourras cibler les personnes que tu souhaites atteindre, évitant tes alliés. »

    L’une après l’autre, les vaches levèrent la tête dans ma direction tandis que je leur tournais le dos. Je faisais face à Izya qui se trouvait à la barrière de nuage.

    « Sur un animal agressif, tu pourras lui retirer l’envie de t’attaquer. Un peu plus, et tu les forceras à s’immobiliser devant ta présence. »

    Les bêtes de l’enclos continuèrent de m’observer, tremblant sans bouger de leur position.

    « En modulant l’ampleur, tu pourras leur faire prendre peur et les pousser à s’enfuir. »

    Derrière moi, les vaches se mirent à reculer d’abord lentement, avant de se mettre à courir à l’autre bout de l’enclos.

    « Voire, et c’est l’effet explosif souvent démontré chez ceux qui ne maîtrisent pas encore le Haki, les écraser sous ta volonté. »

    Les vaches tombèrent toutes en même temps, la bave aux lèvres. Toutes sauf une.

    « En imposant ainsi ta présence, tu peux même te faire obéir des animaux. Mais pour faire appel à ce pouvoir, tu ne dois pas vouloir leur intimer un ordre précis. Ça, ce n’est qu’un outil pour mieux diriger ton Haki. C’est plutôt un sentiment particulier qui doit te servir de moteur : celui d’exister. De se sentir exister et d’être reconnu.
    Quand le tiens s’est dévoilé, c’était parce que tu voulais atteindre ton père adoptif. Qu’il ressente ta présence. C’est le principe du Haki : se faire remarquer. C’est la définition d’un roi. D’une reine.
    Imagine-toi au milieu d’une foule. Tout au bout se trouve ton père adoptif, qui s’éloigne peu à peu. Ta voix ne l’atteint pas et les gens ne s’écartent pas, ne te laissent pas passer, quoique tu fasses. Mais tu souhaites désespérément que lui t’entende. Que ton père te remarque et se retourne. Que la foule cesse de t’ignorer pour te laisser passer.
    Le Haki des rois n’est rien d’autre qu’un cri. Silencieux certes, mais il s’agit d’un cri. D’un appel à la reconnaissance.
    Essaie encore. »

http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Dim 27 Mai 2018 - 14:40

Reyson D. Anstis, terreur des vaches.

Mon esprit bougonne. Moi, jalouse ? Absolument. Lui il n'est Roi de rien du tout et il le maîtrise parfaitement, son Haki des Rois. Ce n'est clairement pas juste.
Mais après tout, c'est moi qui lui ai demandé de m'aider. Alors je ravale ma fierté et je l'écoute.

Cela ne veut pas dire pour autant que je ne suis pas contrariée. Juste que je ne le montre pas. Pas vraiment. Après tout, si ce n'est un ange, qui se douterai de mon état émotionnel en me voyant seulement battre des ailes à un rythme lent et régulier ? Ce même rythme qu'une humaine normale utiliserait en pianotant des ongles sur la table.
Personne, évidement. Où alors quelqu'un qui maîtrise le Haki de l'Observation, mais ni lui ni moi n'en sommes là, une chance pour moi.

Je l'écoute donc, attentive lors de sa démonstration, et touchée par son conseil. Cette nouvelle émotion mélancolique a le mérite de me faire oublier ma jalousie déplacée.

Alors je fixe cette vache qui n'a d'yeux que pour Reyson, qui ne sait pas trop ce qu'elle doit faire. Elle a peur de lui et pourtant elle ne bouge plus. Forçant sur mon imagination, je tente de voir mon père, Géralt, à la place de cette vache. Mais une vache est une vache, et mon père n'est pas là.

Pour m'apaiser, je souffle un grand coup, calmant ma respiration, détendant mon corps et mon esprit. Mes ailes cessent de battre. Je ferme les yeux.

Cette fois, je le vois. Mon père.

Je le vois qui regarde ailleurs. Qui ne me voit pas.

Papa ?

Ma voix résonne dans ma tête, seul bruit de ce monde onirique. Et pourtant, elle ne l'atteint pas. Il ne m'entend pas. Alors je décide d'avancer vers lui, de le rejoindre. Et soudain, une foule se met entre nous, une mer de gens. Les poussant, je tente de me créer un chemin vers mon but, vers cet homme qui m'a enseignée tant de choses. Mais alors que je l'aperçois, droit devant moi, je le vois qui me regarde, qui me sourit. Et qui, tel un nuage de fumé, disparaît, emporté par le vent.


J'ouvre les yeux. En face de moi, la vache n'a pas bougé, Reyson non plus. Seule une larme coule sur ma joue.

Ça n'a pas marché. Le Royal enfouie en moi ne s'est pas manifesté. Mais je sais pourquoi : je l'ai déjà accepté, cette mort. Je me suis déjà résignée à ne plus jamais lui parler.

Alors, d'un geste vif, j'essuie cette larme sur ma joue et met ma main devant moi, comme pour forcer Reyson à ne pas bouger.

Pas un mot, s'il te plait. Je crois avoir compris.

C'est grâce à mon père si j'ai découvert que j'avais ce pouvoir en moi, mais ce n'est pas grâce à lui que je réussirai à le maîtriser. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie depuis ce jour. Beaucoup de peines. Trop de peines. Mais s'il y a bien une chose que j'ai compris c'est que malgré toutes ces épreuves, malgré tous ces coups durs de la vie, il y a encore une chose sur cette Terre pour laquelle je veux me battre, pour laquelle je donnerai ma vie.

Une chose, une vie, que je ne pourrai plus jamais abandonner, pour laquelle je ne pourrai jamais me résigner de la perdre.

Soufflant une nouvelle fois, je réitère l'exercice. Une fois de plus, dans ma tête, la vache devient un homme.
Un homme qui ne me regarde pas, qui ne me voit pas. Pire, le voilà qui me tourne le dos, qui s'en va.

Non ! Reviens !

Je me lance à sa poursuite, désespérée. La vague de gens revient, me bouchant le passage. Déterminée, paniquée aussi, je les pousse, je les chasse. Mais ils sont trop nombreux et bientôt, ce dos qui s'éloigne ne sera plus qu'un mirage.

POUSSEZ VOUS ! JE DOIS PASSER !

Mais personne n'écoute, personne n'entend. Mon sang bouillonne : je ne le permettrai pas. Je ne le laisserai pas partir. Et soudain, je le sens, au fond de moi, je le sens ce pouvoir capable de transmettre ma volonté, capable de me faire écouter. Alors je me concentre dessus, en trouvant l'origine. Et je le relâche.



REYSON !

Une vague de puissance sort de mon corps et atteint tout ce qu'il trouve dans les alentours, sans distinction aucune. Balayant cette vache, l'herbe, les maisons, tout.

J'ouvre les yeux. Devant moi, l'animal est tombé, de la bave au museau.

J'ai réussi !

Je me tourne vers Reyson...

Reyson ?

Mes yeux le cherche un instant sans le voir, puis se pose au sol.

Merde !

Sans plus de réflexion, je saute la barrière et me précipite pour le rejoindre, m'agenouillant près de lui qui est à terre. Fort heureusement, il est conscient. Alors je l'aide à se redresser.

Excuse moi, je ne voulais pas... Désolé.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Dim 27 Mai 2018 - 23:58

    « HAHAHA. Tu devrais voir ta tête Izya… Je vais bien, je vais bien t’inquiète pas. »

    Je me redressais très bien, même si Izya ne m’avait pas aidé. Mais à son regard interloqué, elle ne semblait pas comprendre. Ou plutôt : elle avait peur de comprendre. Sans doute pensait-elle ne pas avoir réussi l’exercice. Que tout ceci n’était qu’une farce. Que j’avais fait baver la dernière vache avant de m’allonger au sol. Mais ce n’était pas ce qui s’était produit. Enfin, pas tout à fait.

    « Désolé. Je n’avais pas pu m’en empêcher. Quand j’ai vu le groupe de deux anges là-bas tomber en même temps que la vache, j’avais compris que tu y étais allée beaucoup trop fort et j’avais trouvé ça drôle de me mettre par terre moi aussi. »

    Et il fallait avouer que ça l’était. Drôle. Il n’y avait qu’à voir la tête d’Izya pour le comprendre.

    « Félicitations ma chère reine, tu sais à présent comment faire appel à la couleur de ton statut. Il reste néanmoins à en travailler la précision et la force, car je ne suis pas certain que tu avais dans l’intention d’assommer des anges, à moins que tu ne m’aies menti tout à l’heure… Et j’ignore jusqu’où ta vague a frappé. Si ça se trouve tu as endormi toute l’île…
    Rassure-moi : Weatheria n’a pas besoin d’un pilote conscient pour poursuivre sa route sans encombre n’est-ce pas ? Parce que si c’est le cas, c’est peut-être moins drôle que je ne le pensais initialement.
    Dans le cas contraire, que fait-on à présent ? On affine ta maîtrise ou on les réunit tous pour que tu puisses leur faire des excuses officielles ? Au risque de les réassommer à la prochaine tentative. L’avantage maintenant c’est qu’ils ne tomberont pas plus bas…

    Punaise c’est drôle quand même. Finalement enseigner le Haki c’est pas mal. »

http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Jotunheim

Feuille de personnage
Dorikis: 9294
Popularité: 749
Intégrité: -528

Lun 28 Mai 2018 - 10:38

Ha. Ha. Ha. Hilarant. Vraiment.

Vraiment ? Non pas du tout. A quoi il pense bon sang ? Il s'attend vraiment à ce que je rigole de sa "plaisanterie" ?

Dans le même registre, j'pourrai me barrer, me cacher quelque part, et regarder ta tête aussi, ça pourrait être au moins aussi drôle ! T'es pas d'accord ? Bien sûr que non, parce que ça n'aurait rien de drôle !

Mon ton est dur, cinglant. Non ce ne serait pas drôle. Pourtant, c'est exactement ce qu'il vient de me faire, en un sens.

En fait, tu t'en fous complètement de ce que je peux ressentir, c'est ça ? A aucun moment tu t'es dis "si je fais ça, elle va s'en vouloir encore, et encore, et encore...". Non parce que c'est vrai que je culpabilise pas assez, déjà. Rajoutons en une couche, c'est tellement drôle !

Je lui tourne le dos, vexée de son humour de merde. Les bras croisées sur mon ventre, mes poings se sèrrent sous l'énervement. Non loin de moi, une vache commence à retrouver ses esprits. Pattes branlantes, elle se redresse comme elle peut, tangant sous son poids. Enervée que je suis, je lui lance un regard noir.

Toi, c'est pas le moment de ramener ta fraise.

Au fond de moi, je vais chercher cette source de Haki. Et à travers mes yeux, je la déploie vers cette vache, qui soudain me regarde, me fixe et s'allonge sans bouger, attendant une permission, la tête posée sur le sol en signe de soumission. Je reste quelques secondes à la regarder, furieuse. Puis ma colère redescend.

Merci, pour le cours. Restons en là, si tu veux bien. Je te laisse reprendre ton entrainement à l'escrime. On se revoit plus tard.

La colère a laissé place à de la tristesse. Je me sens blessée, incomprise. Alors je préfère m'isoler, comme je le fais toujours...
Je m'arrête sous cette pensée et me tourne vers Reyson.

Dans la journée. On se revoit dans la journée. Je te laisse juste le temps de m'occuper des anges et de Weatheria.

Alors ne fais pas de conneries, compris ?

Car effectivement, je ne sais pas jusqu'où est allé mon Haki. Cela dit, avec un peu de chance, si tous les anges ont été assommés, il n'y aura personne pour se souvenir de ce qu'il s'est passé, non ? Je vais bien voir ce qu'il en ait. Au pire, Haredios m'engueulera et je n'aurai qu'à lui dire que c'est pour le bien de tous que je dois maîtriser ce pouvoir Royal.

Enfin, bref. Actuellement, j'ai juste besoin de me changer les idées.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003En ligne
avatar
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8508
Popularité: -662
Intégrité: -550

Lun 28 Mai 2018 - 17:20


    ...
    Mais
    ...
    Mais c'était drôle pourtant
    ...
    Non ?
    ...
    Et merde.
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1