AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


A la mémoire de Red.

Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 29 Mai 2018 - 16:47

Quelques jours plus tôt...

Pulupulupulupulup

Madame ?
Alfred... Comment tu as su que c'était moi ?
C'est mon devoir de vous servir Madame, si je ne sens pas quand vous m'appeler, je serai un piètre Majordome...
Soit, soit... Cela dit, c'est un peu flippant quand même.
Préféreriez vous que nous recommencions cette conversation ?
Non, non. Ça ira, maintenant qu'on en est là.
Comme vous le souhaitez Madame.
Oui, oui, je le souhaite, passons.
Très bien, Madame, que voulez vous savoir ?
Ah ! Tu ne le sais pas ça, hein ?
Voudriez vous que je le saches, Madame ?
Un bon majordome le saurait, évidemment !
Vous souhaitez enfin que je vous fasse un rapport détailler de la situation sur Armada.
...
Madame ?
Flippant. Tu es sûr d'être sur Armada et pas dans mon dos ?
Où souhaiteriez vous que je sois ?
...
Inutile de regarder dans votre dos, je suis bien évidemment sur Armada Madame, puisque c'est là que vous souhaitez que je sois.
Mouais... Passons.
Très bien Madame.
... Alors, ces infos ? Tu sais pourtant que je ne suis pas très patiente Alfred !
J'attendais que vous me le demandiez puisque mes initiatives vous font peur, Madame, mais pour en revenir au sujet de votre appel, la tête d'Armada est légèrement déchirée depuis plusieurs mois.
Red étant mort, elle ne devrait pas être déchirée mais inexistante, non ?
Vous vous doutez bien que Malatesta n'a pas pu s'empêcher de se réjouir de l'absence de marque noire à son cou. Et il a bien évidemment voulu s'octroyer la place de notre cher défunt Capitaine.
Évidemment...
Cela dit, il n'est pas le seul. Le groupe des Flibustiers essayent lui aussi de s'imposer à la tête de la cité, revendiquant haut et fort qu'ils sont les gardiens du code de la piraterie et donc les plus à même de maintenir un certain ordre dans la ville.
Un jour, il faudrait que je le lise, ce fameux code, quand même. Et du coup ?
Du coup, Malatesta et le reste des Usuriers essayent d'amadouer une bonne partie de la population tandis que les Neufs font de même de leur côté, avec un léger avantage cependant, car ils possèdent les cadrans des Abymes et de Fortune Carré, tandis que chez les Usuriers, seule Johanna contrôle un cadran, le Kraken. Mais la pauvre est tombée dans une dépression sans précédant depuis que Red est tombé... Alors Malatesta est peu à peu entrain de lui voler son autorité.
C'est vrai qu'elle était complètement amoureuse de Red... D'ailleurs ça me fait penser... qu'en est-il de Damien ?
Damien Madame ?
Oui, Damien, le petit merdeux, fils de Red.
Maintenant que vous me parlez de lui... Pardonnez moi, mais j'ignore totalement ce qu'il est devenu.
Il n'était quand même pas avec la flotte lors de l'attaque de Thriller Bark ?
Non, cela m'étonnerait beaucoup que Red l'ait laissé venir... Mais qui sait s'il n'a pas déjoué cette interdiction.
Bon, essayes d'en apprendre un peu plus sur lui avant que nous arrivions.
Très bien Madame, je ferai de mon mieux.
Et aussi, des nouvelles de Wilson ? Il a survécu ?
Oui, il reste avec les anciens de la treizième. Tout comme moi, pour l'instant, ils ont refuser de prendre parti.
Et Sibyl ?
Elle attend le retour de Monsieur D. Anstis en restant dans l'absolue neutralité pour le moment. Bien qu'entre nous, si vraiment nous devions choisir, nous pencherions pour les Flibustiers.
Mais il n'est de toute façon pas question de choisir entre la peste et le colera. Tu sais très bien qu'il est hors de question que j'obéisse à qui que ce soit, Alfred. Et que si je suivais Red, c'était par amitié et non par obligation.
Je sais Madame, mais je doute que les habitants d'Armada vous acceptent à la place de notre regretté Capitaine.
Ce qui tombe bien puisque je ne compte pas le remplacer. Et je ne permettrai à personne de le faire. Où Reyson, à la rigueur, mais je ne crois pas que le poste l'intéresse. Non. J'aime le fonctionnement tel qu'il était avec Red, donc conservons le comme tel, juste sans Red.
Madame ?
Les chefs de cadrans n'avaient de compte à rendre qu'à Red. Sans Red, ils n'auront plus de compte à rendre à personne. Bien sûr, il faudra tout de même instaurer quelques règles de bases, afin d'éviter que le Gouvernement ou un Empereur ne s'invitent chez nous. Et si une décision doit être prise pour l'ensemble d'Armada, ce sera lors d'un conseil.
Pas sûr que Malatesta apprécie votre idée.
C'est pas comme si je lui laissais le choix. Je vais d'ailleurs te demander de créer un rassemblement de tous les Libres Pirates présents ainsi que des Usuriers et des Flibustiers. A priori, nous devrions arriver dans quelques jours. Je te recontacterai lorsqu'Armada sera en vu histoire de pouvoir organiser cette rencontre rapidement. Mais en attendant, dis leur de se tenir prêt.
Très bien Madame, ce sera fait.
Merci Alfred, je compte sur toi.
Vous pouvez, comme toujours.

Gotcha.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8955
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mer 30 Mai 2018 - 11:39

    « Tu m’en veux probablement encore pour Weatheria, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre ta conversation… Tu comptes faire des Libres Capitaines les dirigeants d’Armada ? Les neufs Flibustiers possèdent deux cadrans et les Usuriers un seul. Avec la disparition de Red, je ne suis pas certain qu’ils accepteront ton idée sans opposer un minimum de résistance… Que feras-tu alors ? »

    « Que ferons-nous. Je l'ai dit à Alfred, je ne compte pas prendre la place de Red. Donc si tu n'es pas d'accord avec mes idées, dit le moi franchement, parce que je ne souhaite pas agir seule. »

    « Je ne veux pas prendre sa place non plus. Un cadran me suffit, je ne veux pas être le gardien ou le protecteur de tout Armada. Un conseil me semble pas mal, si aucun de nous deux ne souhaitons devenir le grand patron. Nous aurions alors notre mot à dire avec nos deux voix. Mais si les Flibustiers et les Usuriers s’y refusent, seras-tu prête à prendre les armes pour défendre ton idée ? Voire contre Armada tout entier ? Nous ignorons la volonté des autres Libres Capitaine après tout… »

    « Oui, je prendrai les armes s'il le faut. Et puis, je le ferai même avec plaisir… J'ai jamais pu supporter Malatesta… Quant aux Flibustiers, je les pense suffisamment raisonnable pour reconnaitre la voie du plus fort. Et les plus forts, c'est nous. Cela dit, même contre Malatesta et les autres qui se rebelleraient, je ne compte pas faire couler le sang. Une barque au milieu de Grand Line, et le destin gèrera leurs sorts. Mais si c'est effectivement tout Armada qui se rebelle, ce qui m'étonnerait grandement, alors j'essaierai de les raisonner par les mots, et si vraiment ça ne marche pas, ce sera tant pis pour eux. Je ne me battrai pas pour une cause qui ne veut pas de moi. »

    « Très bien. Si tu y es préparée, je supporterais donc ton idée. Mais garde bien en tête que les Flibustiers possèdent déjà deux voix dans ton fameux conseil. S’ils venaient à prendre le contrôle d’autres cadrans ou à rallier des Libres Capitaines à leur cause, ils pourraient devenir les maîtres d’Armada malgré tout. Et ils essaieront probablement de le faire sitôt que nous aurons le dos tourné. Sans Red, les choses ne seront plus aussi faciles qu’avant… Ne pouvons-nous pas placer nos cadrans sur une île céleste, comme ton peuple ? »

    « Tu voudrais vraiment abandonner Armada ? »

    « Si tout souvenir de Red y a disparu… S’ils ont tous tourné le dos à leur ancien protecteur, pourquoi les aider ? »

    « Il y a encore la treizième sur Armada, tu sais, les ex marines qui nous ont récupéré à la sortie d'Impel Down juste pour aider Red. Alfred en faisait partie d'ailleurs. Johanna, quant à elle, fait partie des Usuriers, est à la tête du Kraken et était éperdument amoureuse de Red. Alors non, je ne crois pas qu'ils puissent tous avoir tourné le dos à leur ancien protecteur. Et nous étions ses plus proches lieutenants. Même si je ne me suis jamais considérée comme telle. Bref, je ne dis pas que tout le monde sera de notre côté. Nos longs mois d'absences ne risquent pas de passer inaperçu... Mais nous sommes là, de retour, à nous de montrer qu'on en veut, et qu'on veut protéger cette cité des dangers qui la menace. Et ça, ce sont pas les Usuriers, ni les Flibustiers qui peuvent le faire. »

    « Nous verrons bien Izya. Nous verrons bien… »

http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 31 Mai 2018 - 9:21

Armada, la cité aux mille pirates.

Là voilà enfin, qui s'étend à l'horizon. Gigantesque amas de bateaux entassés les uns sur les autres, formant des rues, des places, et traversé par des canaux que l'on peut emprunter en barques et autres chaloupes.

Armada, le projet fou de Red.

Qui grâce à ces énormes roues à aubes, les sœurs Yanagiba, vogue au gré des courants de Grand Line. Ville en perpétuel mouvement, insaisissable navire-cité. Mais un navire laissé sans Capitaine à la barre.

Armada, notre foyer.

Devenue dragon au côté de Reyson, je quitte les nuages de Weatheria et vole jusqu'à rejoindre son centre. J'ai laissé des directives à Haredios, ils nous rejoindrons bientôt afin de pouvoir accueillir des charpentiers dignes de ce nom pour construire mon grand projet d'école de climat. Mais ils ont le temps, ils n'ont que ça à faire pour le moment.

Tandis que nous deux, nous les Libres Capitaines Pirates d'Armada, nous avons à faire. Nous ne pouvons plus ignorer plus longtemps l'organisation de notre foyer, notre chère citée. Il est tant de faire définitivement le deuil de Rossignol Edouard Désiré. Et de montrer à son équipage que nous ne l'avons pas abandonné.

Alors je fonce, tête baissée vers le centre de la ville, vers mon quartier. Alfred doit m'y attendre, comme tous les Usuriers, les Flibustiers et les Libres Capitaines ou leurs représentants présents sur Armada. Sur mon passage, des têtes se lèvent, des murmures se dispersent, quelques cris retentissent. Les habitants nous remarquent et certains montrent clairement leurs soulagements de nous revoir tandis que d'autres nous regardent avec méfiance, voire même avec dédain. Mais la joie des autres m’enivre, alors je me pose sur l'un des navires formant une rosace autour de mon cadran et, inspirant à fond, je rugis. Je rugis comme jamais je ne l'ai fait afin de signaler à la ville entière mon retour, notre retour. Des flammes sortent de ma gueule, ajoutant au spectacle.

N'ayez plus peur, peuple d'Armada, le Dragon est de retour et il vous protègera.

Le ton étant donné, je quitte mon perchoir et me dirige au pied de mon hôtel où Alfred attend de pied ferme.

Joli prestation, Madame, de quoi finir de contrarier ce bon vieux Malatesta.

J'attends que Reyson descende de mon dos pour redevenir ange.

Je n'ai pas fait ça pour lui, tu te doutes bien que je ne me soucis gère de son avis.
Bien évidemment Madame, mais il n'empêche qu'il doit se dire qu'il ne peut maintenant plus vous convaincre de simplement de partir ailleurs tout en faisant comme si vous n'étiez jamais revenu, aussi bien l'un que l'autre.
De toute façon, il va passer une très mauvaise journée, et ce, même si on essayait de le ménager. D'ailleurs, ils sont prêts ?
Bien sûr Madame, ils n'attendent plus que vous.

Alfred m'invite à le suivre, ce à quoi je réponds par un simple signe de tête. Malgré toute mon assurance, je ne peux m'empêcher d'éprouver un certain stress. Un stress de début de bataille. Alors j'attrape la main de Reyson, sa présence me donne du courage, je sais qu'il est de mon côté.

Et ensemble, nous sommes capable de tout.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 1 Juin 2018 - 11:40

Ecoutez, Mademoiselle Tahgel, je pense que vous avez suffisamment à faire avec vos îles célestes, non ? Laissez les Usuriers reprendre le contrôle total d'Armada, après tout, qui ici n'a pas de dette à nous rembourser ?
Je ne te dois rien Malatesta, à toi où à ta guilde.
Moi non plus.
Ah ? Vous êtes sûr ?
Oui, on est sûr, oui.
Bon, peut être. Mais ce n'est pas le cas du reste d'Armada. Et en tant que créancier de la population, il me semble normal que ce soit les Usuriers qui prennent les décisions pour la cité.
Je ne vois vraiment pas pourquoi de simples banquiers serait les mieux placé pour diriger une ville.
Parce que l'économie fait le pouvoir ! Mais ça, je concoie vieux crouton dans ton genre ne puisse pas le comprendre.
Moi non plus, je ne comprends pas Malatesta. Et je te prierai de rester poli.
JAJAJAJA ! T'es dans d'beau draps, Malatesta ! JAJAJAJA !
La ferme, Ragondin.

Le silence revient sur l'assemblée. A ma droite, en plus de Reyson, Alfred et Sibyl, il y a les représentants des Libres Capitaines Pirates en vadrouillent soit Clotho, Izumi et  Adell Golden Dandy. A ma gauche, ce sont les Flibustiers qui siègent. Et en face, ce sont les Usuriers, arrivés en premiers sur le lieu de rendez vous pour assurer à Malatesta d'avoir le siège qui lui permettrai de se mettre le plus possible dans la position du roi.

Tu sais, Malatesta, je ne suis pas sourde à ta requête. Mais dis moi, comment pourrais-tu, toi et ta guilde, contrôler les Libres Capitaines qui gèrent les cadrans ?
Enfin, Mademoiselle Tahgel, vous n'êtes pas stupide pourtant... Vous savez bien que dans ce bas monde, l'argent contrôle tout !
Foutaises. Seul le code à ce pouvoir.

Je lève ma main gauche tout en lançant un regard en coin à l'Ancêtre pour l'intimer au silence afin que je puisse répondre moi même à cette ordure d'Usurier.

L'argent contrôle beaucoup de chose, en effet. Mais, moi, qui n'ai pas besoin de ton argent Malatesta, comment feras-tu pour me faire obéir ?
Et bien... Euh... Hfm hfm. Euh...
On pourrait aussi détruire ton hôtel. Ou même ton cadran.

Je souris. Eleanore ose me menacer, vraiment ? Ma peau se recouvre soudain d'écailles sans pour autant devenir complètement un dragon. Mais avec des cornes sur la tête, un teint rouge et des griffes, je deviens tout de suite plus intimidante. Alors Eleanore déglutit et Malatesta blêmit tandis que je me lève doucement de ma chaise, une main appuyée sur la table, et je me penche au dessus de celle ci pour me rapprocher un peu d'eux malgré le meuble qui nous sépare.

Oh, mais je vous en prie, essayez donc pour voir et je peux vous garantir que les poissons des Abymes seront ravis de déguster vos cadavres.

Mon ton n'est pas dur, ni colérique. Au contraire, je reste très sereine, augmentant encore plus l'angoisse de ces deux arnaqueurs mais aussi de toute l'assemblée.

Allons, allons, ce n'est peut être pas le bon moment pour perdre son sang froid...

Doucement, je me tourne vers l'Ancètre et reprends mon apparence d'Ange.

Tu as raison, si besoin, nous aurons tout le temps après cette réunion pour ça.

Je me rassoie et regarde avec un sourire en coin les deux qui ont osé me menacer.

Nous en étions donc à dire que certes, l'argent à du pouvoir, mais il n'a pas tous les pouvoirs. Il me semble donc que vous êtes hors jeu dans cette recherche de "Capitaine" pour la cité. Je ne vous retiens donc pas plus longtemps si vous ne désirez pas rester.

Furieux, Malatesta se lève puis se penche vers Johanna pour lui intimer l'ordre discret de le suivre. Écoutant en silence depuis le début, la mine sombre, elle hoche la tête et commence à se lever pour lui obéir.

Johanna ? J'aurai souhaité que tu restes s'il te plait. Après tout, tu n'es pas simplement un membre de la guilde des Usuriers, mais aussi une Libre Capitaine Pirate d'Armada que Red avait choisi lui même.

Forcément, entendre se nom fait réagir Johanna et une petite étincelle vient briller au fond de ses yeux. Alors, sans décoller son regard de ma personne, elle se rassoit et attend que Malatesta quitte enfin la pièce, rageur. Les autres Usuriers, eux, ont décidé de rester. Même Eleanore ainsi que Sal Veol qui reste dans l'ombre de la pièce.

Et doucement, Alfred se penche à mon oreille.

Vous savez comme moi, Madame, qu'il ne va pas rester sans rien faire.

J'hôche la tête, attentive à ses murmures.

Me permettez vous d'enquêter sur ses intentions ?
Vas Alfred, mais sois prudent.
Cela va de soit.

Et il disparait dans l'ombre de la pièce sous le seul regard de Sibyl qui se demande certainement se qu'il fabrique.

Bien, venons en au vif du sujet. On est bien d'accord que tous les cadrans d'Armada sont représentés lors de cette assemblée ?
A vrai dire, les Abymes ne le sont pas. Tomoe est introuvable depuis quelques temps.
Et j'ai pas vu Aoi, ni son manant.
Elle a quitté Armada.

Je réfléchis un instant... Aoi... Ce serait pas cette fameuse rousse au magma ? Si elle est partie, je ne vais certainement pas m'en plaindre.

Et qui la remplace ?
JAJAJAJA !
Personne.
Comment ça ? Son cadran ne peut pas rester sans chef...
JAJAJAJA !
Son cadran n'est pas resté.
Hein ? Qu'est ce que tu veux dire ?
Elle veut dire qu'Aoi D. Nakajima, en plus d'avoir abandonné Armada à son sort, l'a amputé d'un Cadran.
Quoi ?! Mais c'est possible ça ?

A défaut d'Alfred en qui j'ai toute confiance, je me tourne vers Sibyl, debout derrière Reyson, et cherche son approbation du regard. Elle hoche légèrement la tête tout en me fixant avec des yeux où un mélange de haine et de respect se mèlent.

Alors c'est vraiment possible...

Et, ça fait combien de temps ?
Quelques temps...

L'ancètre tire une grande bouffée sur sa pipe.

Le même quelques temps que Tomoé, c'est ça ?
La dernière fois que je l'ai vue, elle partait affronter Nakajima pour l'empêcher de désosser une partie d'Armada.

Je souffle, contrariée par cette nouvelle.

Evidemment, vous auriez été là, ce genre de chose ne serait pas arrivé.
Dans un sens, vous nous avez, vous aussi, abandonné.

Sal Veol nous désigne, Reyson et moi du regard. Et je vois que ce reproche est partagé par le reste de l'assemblée.

Vous n'êtes pourtant pas sans savoir que nous étions les plus proches lieutenant de notre défunt Capitaine. Sa mort nous a tous atteint, certain plus que d'autre.

Je pose mon regard sur Johanna, compatissant à sa douleur.

Les blessures ne guérissent pas toujours aussi vite qu'elles ne le devraient, pour nous ça a pris des mois, pour d'autres ça sera peut être des années. Mais elles finissent toujours par guérir, un jour ou l'autre, laissant de plus ou moins belles cicatrices. Aujourd'hui, je peux enfin dire que ma blessure est guérie, et cette cicatrice me rappelle ce que Red a commencé, ici même.
Pour lui, pour sa mémoire, je ne laisserai pas Armada sombrer.


Prenant mon verre, je le lève devant moi.

Alors Libres Capitaines, je vous en prie, trinquons ensembles. Levons tous nos verres : A la mémoire de Red.
A Armada.
Redonnons à cette ville sa gloire perdue !
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 4 Juin 2018 - 12:18

Adossé sur le bord d'une habitation bordant une ruelle d'Armada, je rejoinds Alfred qui surveille la demeure de Malatesta en buvant une tasse de thé. A côté de lui, il y a la fameuse théière posée sur un plateau d'argent, une tasse sur une soucoupe, une petite cuillère et un sucrier le tout m'attandant sur un tonneau en face d'une chaise.
Décidément, Alfred est vraiment trop prévoyant.

Prenant place, je me sers tout en m'adressant à Alfred.

Alors ? Qu'as-tu découvert ?
Il est furieux. Je crois qu'il hésite sur la procédure qu'il veut suivre : où bien vendre Armada à la marine, voire à Ravrak, en espérant en profiter pour se racheter une place de choix dans l'un de ces camps, où bien vous menacer encore, avec des arguments plus poignant que lors de la réunion...
Oh, vraiment ? Et comment le pourrait-il ?

Portant le thé à mes lèvres, j'en bois une gorgée, aussi inquiète par ces informations que part le repas de ce soir...
En fait non. Je suis clairement plus inquiète par le repas...

Et bien, Madame, vous savez, vous m'avez demandé d'enquêter sur la disparition de Damien...

Bon, finalement, le repas est peut être moins inquiétant. Je pose ma tasse et redresse un sourcil.

Ne me dis pas que...
Soit, je ne dirais rien. Je n'ai de toute façon aucune certitude à ce sujet, simplement de gros soupçon qui se confirme petit à petit avec son comportement d'aujourd'hui.
Maudit gosse...

Je n'ai jamais aimé les enfants. Ce sont tous des menteurs, des piailleurs et des emmerdeurs. Et Damien l'est particulièrement, en plus d'avoir pris la grosse tête parce que Monsieur est le fils de Red... Cela dit, je ne l'ai pas revu depuis Thriller Bark, personne ne l'a revu d'ailleurs. Je suppose que ça tête a du en prendre un sacré coup.
Toujours est-il que là encore, ce gosse risque de tout faire foirer. Enflure de Malatesta. Il ne s'en tirera pas pour autant.

Je reprends ma tasse et continue ma dégustation tout en regardant dans la direction de la demeure de l'Usurier.

Et vous, comment c'est fini la réunion ?
Ils ont fini par accepter mon idée, non sans réticence aussi bien chez les Usuriers que chez les Flibustiers. Après tout, ceux qui ne possède pas de cadrans se sont dit "lésés" par cette idée. J'ai du leur rappeler qu'en vérité il en avait toujours été ainsi et qu'il n'y avait donc aucune raison que cela change. J'ai eu la chance d'avoir le soutien de l'Ancètre, qui a réussi à rapidement calmer ceux de sa guilde. Quant aux Usuriers, ils sont reparti la queue entre les jambes, excepté Johanna qui est restée de marbre bien que j'ai senti sa détermination augmenter un peu et Ragondin qui a passé son temps à rire...
Bref, on doit sans doute s'attendre à un sale coup de leur part aussi.

Et vous savez ce que vous allez faire d'eux ?
Et bien... J'ai pensé à les abandonner en pleine mer, en leur disant bon vent. Mais y'a un risque pour qu'il camoufle une vive card et qu'on se retrouve avec le gouvernement ou un empereur sur les bras, et je préfèrerai éviter. Cela dit, l'idée est possible, mais pas tout de suite... Avec la désertion de Nakajima, je me dis qu'elle ne doit pas être là seule. Et je voudrais sécuriser au mieux Armada pour le moment. Ce qui signifie refaire toutes les vive card. Mais pour ça, il faut d'abord que chaque Libre Capitaine reviennent pour en obtenir une nouvelle... Bref, il va falloir préparer cela et tant que ce n'est pas fait, pas question de se séparer des ordures... Alors en attendant, ils deviendront des "Tire la treize".
Nous pourrions aussi les éliminer sur le champs.

Je pose ma tasse maintenant vide et me lève au côté d'Alfred.

Non, ce ne sont clairement pas mes méthodes.

Bien que je l'ai déjà fait par le passé... Mais ma rage et mon envie de vengeance avait pris le dessus. Et Malatesta ne mérite clairement pas une attention particulière de ce genre.

Laissant Alfred derrière moi, j'avance seule avec l'intention d'en finir avec ce problème.

Madame ? Monsieur D. Anstis n'est pas avec vous ?
Non. Sibyl souhaitait l'avoir pour elle seule afin de pouvoir gérer la Mascarade.
Sait-il que vous risquez une fois de plus de vous mettre en danger ?
En danger ? Enfin Alfred... Qu'est ce qui pourrait bien m'arriver ? On parle de Malatesta là, même s'il le voulait, il ne pourrait rien me faire !
Si vous le dites, Madame, si vous le dites...

Laissant Alfred à ses doutes, je reprends mon chemin et avance jusqu'à la demeure de l'Usurier n°1.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mer 6 Juin 2018 - 1:58

*BAM*

D'un coup de pied, je fais voler la porte d'entrée de la demeure de Malatesta.

Rebonjour Malatesta ! Je crois que nous devons parler tous les deux !

Autant dire que la couleur de la discussion est annoncée. Cependant, malgré mon entrée fracassante, je n'entends aucun bruit. Faisant un pas pour entrer chez l'Usurier, je fouille la pièce principale du regard sans voir autre chose que des meubles que cet escroc à du payer une fortune.

Malatesta ?

Pas de réponse. Je jette un coup d'œil derrière moi, cherchant le regard d'Alfred qui me fait signe d'avancer, confirmant de ce fait qu'il l'a bien vu entrer. Bon, soit. J'entre. Et parce qu'on est jamais trop prudent, je dégaine Narnak, quand même.

Parcourant les pièces du regard une à une, je cherche Malatesta sans le trouver, jusqu'à finalement tomber sur une porte s'ouvrant sur un escalier descendant dans les profondeurs du navire où réside cet énergumène. En bas, je peux voir de la lumière.

Prêt ou pas, j'arrive !

Parce qu'il est temps que cette partie de cache-cache se termine. Je suis pas venue ici pour jouer mais bien pour le déposséder de tous ces prétendus pouvoirs sur Armada.

Sans plus attendre, je descends les marches qui mène au sous sol, et cette fois, je perçois enfin des bruits.

Allez ! Bouge toi je te dis, où je te bute !
Non ! Lâche moi vieux débris ! C'moi qui commande ici ! Alors obéis !
T'as pas encore compris gamin ?! T'es plus rien maintenant ! PLUS RIEN ! Alors arrête de faire le malin avec moi et avance !
BAM !
AIEUH ! Bouhouhouhou ! Izya te le fera payer vieux crouton ! Elle va te tuer et ce sera bien fait !

Ahlala... Damien Dalton Désiré. Il a de la chance d'être le fils de Red, lui. Parce que niveau emmerdeur de première, il se pose là.

Ne tirons pas de conclusion trop hâtive, vous voulez bien ?

Je sors de l'angle du couloir que dessert l'escalier et me retrouve devant les deux zigotos au milieu d'un décor style "cale de navire". Malatesta tient fermement un Damien ligoté d'une main, le traînant sur le sol. Et en me voyant apparaître devant lui, il le ramène entre nous deux et lui colle direct un couteau sous la gorge.

Je soupire, baissant la tête en l'agitant faiblement de droite à gauche pour lui signifier que c'est pas comme ça que les choses doivent se passer.

Edouardo Malatesta... Tu me connais mieux que ça pourtant...
BOUGE NE SERAIT-CE QU'UN SEUL MUSCLE ET LE GOSSE MEURT !
AAAH !

Je fronce les sourcils. Je crois bien que c'est la première fois que je vois Malatesta aussi stressé. Et c'est connu : le stress fait faire n'importe quoi au gens.

Qu'est ce que tu veux Edouardo ?

Ça doit être la première fois que je l'appelle par son prénom, histoire de le déstabiliser un peu plus, mais surtout pour lui faire comprendre ma supériorité dans cette affaire. Parce qu'il n'est rien. Qu'un insignifiant et horripilant personnage qui a tenté de jouer pendant que les grandes personnes n'étaient pas là, et qui se retrouve désormais face à la réalité du jeu depuis qu'elles sont de retour.

Que tu repartes. Armada a pas besoin de toi ! Elle avait pas besoin de Red non plus ! Vous nous apportez que des emmerdes ! Alors cassez vous, vous et vos grands projets !
Tu sais aussi bien que moi que c'est trop tard pour ça, Edouardo. Armada est devenue la cible de beaucoup trop de grosses pointures... Si je ne reste pas, lorsque Ravrak viendra régler ses comptes à la cités, que feras-tu ? Ou mieux, Teach ! Que feras-tu lorsque Teach aura décidé d'assouvir sa vengeance sur la ville ? Parce qu'il viendra, lui ou Ravrak ou n'importe qui d'autre.

Il reste silencieux, réfléchissant sans trouver de solution adéquat. Parce qu'il n'y en a pas.

Alors, oui, je conçois que "peut être" que Red est allé trop loin, qu'il s'est surestimé et d'ailleurs il en a payé les frais. Mais ce qui est fait est fait Edouardo. On ne peut clairement pas revenir en arrière et à l'heure actuelle, ce qu'il faut à Armada, c'est des moyens pour se défendre des erreurs du passé. Je fais partie de ces moyens, que tu le veuilles ou non. Tout comme Reyson, Tomoé et tous les Libres Capitaines Pirates qui sont capables, en plus de diriger leur cadran respectif, de le défendre au péril de leur vie.
Chose que toi, tu es incapable de faire, Edouardo, je me trompe ?


Non, bien sûr que non, je ne me trompe pas. Edouardo n'est qu'un lâche profiteur. A la moindre difficulté, il préfère prendre la poudre d'escampette voire même retourner sa veste.
Des gouttes de sueurs perlent sur son front, il est de plus en plus mal à l'aise.

Alors... Si c'est ça... Laisse moi au moins reprendre ma guilde !
Non. Tu sais très bien que c'est impossible maintenant. Souviens toi Edouardo, la seule et unique raison pour laquelle Red t'as permis de rester sur Armada lorsqu'il l'a mise à l'eau, c'est qu'il pouvait te "contrôler" avec la marque noir. Malheureusement je n'ai pas ce pouvoir, et aucun des libres capitaines ne l'a. Nous ne pouvons donc pas nous assurer ta loyauté. Et tu n'es clairement pas digne de confiance. Ce qui ne nous laisse que peu de choix quant à ton avenir ici...

Sa main qui tient son couteau tremble, et Damien en profite pour se débattre et tenter de fuir. Alors l'usurier resserre sa prise, comme pour dire qu'il n'en avait pas fini.
Sauf que moi, j'ai dis tout ce que j'avais à lui dire, et je suis las de cette conversation.

Alors je profite que Damien gigote pour réaliser un Soru qui me permet d'être juste à côté des deux hommes. D'une main, je touche le couteau qui menace la gorge du fils de Red et l'entoure de nuage, le rendant beaucoup moins menaçant. De l'autre, je colle Narnak sous la gorge de ma cible.

Cette fois c'est terminé pour toi Edouardo Malatesta. Armada va devoir se passer de tes services de créancier. Mais ne t'en fait pas, je suis sûre que nous te trouverons une jolie cellule doré et que tu feras un parfait "Tire la treize".

Il lâche enfin Damien et me regarde avec des yeux remplis de haine.

Ça ne se passera pas comme ça !
Si. C'est exactement ce qui va se passer. Alors soit sage maintenant et tais toi !

Et alors que je lui indique l'escalier des yeux pour le sommer d'avancer, Damien nouvellement libérer se rue soudain sur Edouardo dans l'intention de le rouer de coups. Rapide comme l'éclair, je me change en femme dragon et enroule ma queue autour du gamin avant qu'il n'arrive à atteindre sa cible.

Laisse le moi ! Je vais le buter ! Des mois qu'ils me fait croupir ici ! Je vais le tuer, le trucider ! Il va voir qui je suis moi ! Je vais lui montrer ! Lâche moi !

Pendant qu'il parle, j'inspire profondément, cherchant en moi ce pouvoir que j'ai travaillé sur Weatheria avec Reyson. Le Haki Royal. Et lorsque je le tiens, je regarde Damien, les yeux noirs de colère.

TU.LA.BOUCLES.

Une faible vague de Haki traverse la pièce et touche les deux hommes, juste ce qu'il faut pour les calmer, sans pour autant les assommer. Presque terrorisé, Damien cesse de bouger.

Cette fois, il est temps de sortir de là afin d'offrir à ce gosse une nouvelle vie d'orphelin et à ce criminel un repos bien mérité derrière des barreaux.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mer 6 Juin 2018 - 15:32

Aaah... Quelle journée.

Me voici enfin de retour chez moi, au dernier étage de mon hôtel dans l'Atterrissage du dragon.

Tout s'est passé comme vous le vouliez Madame ?

Vautrée dans mon grand canapé de velour rouge, je me déchausse négligeamment, balançant mes chaussures au hasard devant moi afin de profiter au mieux de ce moment de quiétude bien mérité.

Plus ou moins, disons. Mais j'ai réussi à atteindre les objectifs que je m'étais fixés : briser les rêves de grandeurs de Malatesta, le mettre derrière les barreaux, imposer le Capitanat des Libres Capitaines Pirates et trouver un guide autre que moi pour ce sale mioche...
Un guide, Madame ?
Oui, un guide. Parce que seul, Damien fait vraiment n'importe quoi. Et bien que Red ait joué le rôle de l'oncle attentif à mon égard, je ne peux clairement pas en faire de même avec son fils, je risquerai trop de finir par l'étriper tellement il me rend chèvre. J'ai donc décidé de le confier à quelqu'un d'autre. Et pas n'importe qui !

Me redressant, je m'assoie en tailleur et regarde Alfred dans les yeux, plutôt fière de mon choix.

Il va pouvoir apprendre à mieux se gérer avec Johanna.
Johanna Madame ? Vous êtes sûre de votre choix ? C'est tout de même une membre des Usuriers...
Oui. C'est vrai. Et c'est d'ailleurs elle qui va remplacer Malatesta à leur tête. Et si les autres membres de cette guilde refusent de se plier à ses décisions, alors ils iront rejoindre leur ancien chef. Et puis, Johanna à un peu le même parcours que Red : elle travaillait pour le gouvernement avant de virer de bord. Pour le suivre, d'ailleurs. Un peu comme toi et le reste de la treisième.
Certes, mais Damien est loin d'être comme Red... Et puis, vu l'état émotionnelle de Johanna, je doute qu'elle réussisse à véritablement le surveiller...
Elle a justement besoin de ça, d'une nouvelle raison d'avancer et de voir plus loin. Que ce soit Damien ou autre chose. Mais l'intérêt de Damien, c'est qu'il a un lien avec Red. Et puis, je l'ai bien vu dans ces yeux lorsque je lui ai ramené le morveux, j'ai vu que ça irait pour eux.
Alors dans ce cas, tout est réglé ?

Je retombe en arrière sur mon tas de coussin et fixe le plafond.

Malheureusement non... Il reste l'affaire Nakajima à gérer... Pour récupérer Tomoé... Et puis, il faut comblé le trou qu'elle a fait, aussi. Et rassembler les Libres Capitaines encore en vie, histoire de voir s'il y a d'autres déserteurs... Et organiser un peu plus les affaires d'Armada, car sans chef unique, il nous faut des volontaires pour gérer les affaires communes de la cités... Et il y a le problème de Ravrak et de Teach, aussi, rapport au fait qu'on est trop faible... Il va nous falloir trouver des alliés puissant de par le monde, histoire de pas se faire bouffer, voire peut être même présenter des excuses à Ravrak ? Mais j'suis pas sûre d'avoir envie de faire ça...
Bref, c'est loin d'être fini.


Et je suis déjà fatiguée de cette simple journée.

Alors reposez vous ce soir. Je vous aiderai dans vos tâches de demain.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1