AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Quête] Championnat dans l'ombre

avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Lun 16 Juil 2018 - 0:12

Krypt était appuyé contre un mur, la main serrée sur sa poitrine. La blessure qu’il avait reçue sur le Nid de Vache n’avait pas pu être correctement soignée durant le voyage en submersible vers Carcinomia et elle le faisait toujours souffrir. Il prit une grande inspiration et écarta lentement sa main. Lord Silver Hamilgton avait mis des vêtements propres à sa disposition dans le sous-marin, mais la nouvelle chemise du jeune baron se teintait déjà lentement de rouge.

Il referma son long manteau afin de cacher cette pointe pourpre sur sa poitrine. Il ne devait pas faire preuve de faiblesse, il ne devait pas laisser cette blessure l’empêcher d’agir. Bientôt, la grande porte s’ouvrira et Krypt entrera dans l’arène avec les autres champions. Ils étaient tous réunis dans la même salle, séparée du sable de l’arène par deux immenses battants en bois. Le jeune homme avait renoncé à compter ses futurs adversaires, plusieurs dizaines de mafieux étaient représentés par un, voir plusieurs champions. Et tous désiraient remporter le trophée du tournoi ; le Hiso Hiso No Mi. Parmi eux certains se démarquaient et apparaissaient comme les principales menaces que le jeune homme aurait à affronter durant le tournoi…

Assis sur un banc contre le mur se tenait un gigantesque homme poisson qui souriait et semblait rassurer une jeune fille qui tremblait de peur. La fille était une championne de Lord Hamilgton, tout comme Krypt, et elle avait voyagé avec lui dans le submersible. Il ne s’était pas vraiment intéressé à elle durant le trajet, toute son attention étant tournée vers Ghoul et sa blessure. Le jeune baron se demanda, pendant quelques secondes, comment le mafieux s’y était pris pour embarquer cette peureuse qui n’avait vraiment pas la trempe d’une combattante.

C’était l’un de ses pêchés mignons, ce criminel adorait engager de pauvres gens incapables de se battre pour les voir se faire massacrer dans l’arène. La récompense ne l’intéressait pas vraiment, il voulait juste voir couler le sang. C’est son secrétaire, John Jaun, qui avait révélé cette information au Baron Corbeau et Krypt avait sauté sur l’occasion pour se faire engager en misant sur son infirmité. John était en réalité l’un des derniers agents de la famille SombreRivage en activité et ses prévisions s’étaient révélées exactes, le mafieux n’ayant pas résisté à l’idée de voir un jeune infirme mordre la poussière. Il allait être surpris. Et pas en bien.

Krypt se désintéressa de la fille et son attention se reporta sur l’homme poisson. Il avait entendu deux Long-Bras parler de lui et ceux-ci l’avaient décrit comme un habitué de l’arène. Il se faisait surnommer “l’éponge”, en rapport avec sa capacité à encaisser les coups. Toujours d’après eux, ses combats duraient longtemps parce qu’il en passait la plus grande partie à tenter de convaincre son adversaire de se rendre. Une fois certain qu’il n'abandonnera pas, alors “l’éponge” commençait à frapper. À ce moment-là son opposant n’avait que très peu de chance d’en ressortir vivant. On le disait gentil de nature, mais Krypt décida qu’il allait devoir se tenir le plus loin possible de ce colosse tant qu’il le pourra.

Un autre champion attira son regard. Dans un coin de la salle, opposé à la porte, il semblait y avoir une barrière invisible qui empêchait ceux qui se trouvaient non loin d’avancer. C’était une barrière de peur, la peur inspirée par Surprise. Celui-ci était tranquillement allongé et sa queue, hérissée de pointes, reposait à ses côtés. Il portait autour du cou un collier à pointes et une chaîne y était accrochée qui s’enroulait autour de son corps puissant. Surprise était un lion blanc, élevé pour le combat et qui avait grandi dans l’arène en s’abreuvant du sang de ses adversaires. Il était le champion principal du clan Burn qui organisait l'événement. Dans l’autre coin, se rassemblaient les Dresseurs, les autres champions du clan qui avaient pour mission de seconder Surprise. Ils étaient 7 et armés jusqu’aux dents. Ils portaient également des colliers à pointes et seraient une belle épine dans le pied des autres participants.

Cela faisait donc neuf adversaires sérieux. Krypt hésita un moment avant de décider que les deux Long-Bras, dont il avait espionné la conversation, pouvaient également se révéler dangereux. Ils avaient l’assurance de ceux qui combattaient régulièrement et débattaient tranquillement sur les différentes stratégies à tenir pour défaire leurs ennemis sans se soucier du fait que lesdits ennemis puissent les entendre. C’était peut-être même un aspect de leur stratégie. Mais cela avait finalement peu d’importance, lorsqu’il sera plongé dans le combat, le jeune homme se fiera plus à ses réflexes qu’à une stratégie prédéfinie. Ceux qui survivaient aux combats étaient en général ceux qui savaient s’adapter à toute situation imprévue.

Soudain, dans un puissant grincement, les battants de la porte commencèrent à s’ouvrir vers l’extérieur. L’étrange lumière de Carcinomia, qui provenait indirectement du soleil, pénétra dans la salle qui n’était jusqu’alors éclairée que par des torches et les clameurs du public atteignirent les oreilles des champions. Ça allait commencer…

Un par un les occupants de la salle s’avancèrent vers la lumière et Krypt suivit le mouvement, s’appuyant sur sa canne et ignorant la douleur dans sa poitrine. Il ne fit même pas attention aux esclaves qui avaient usé leurs forces pour ouvrir la lourde porte. C’était un aspect du spectacle, le clan Burn adorait montrer ses esclaves et les faire souffrir en public. Et puis s'ils étaient esclaves, c’est qu’ils n’avaient pas dû être assez forts pour prendre leur propre vie en main et défendre leur liberté. Partant de ce principe, ils n’avaient donc aucun intérêt pour le Baron Corbeau.

La voix du présentateur retentissait dans toute l’arène et les champions n’avaient pas pu entendre le début de la présentation. Pendant qu’il parlait Krypt étudiait les gradins. Quelque part parmi les spectateurs devaient se trouver Lord Hamilgton, ses loups, John Jaun, Ulul et Mephisto. Ces deux derniers avaient pris la place de deux gardes du corps du mafieux qui n’étaient "curieusement" pas venus au rendez-vous sur le Nid de Vache et John avait affirmé à son employeur qu'il avait personnellement choisi les deux remplaçants afin d'assurer au mieux sa sécurité. Foster Red devait également être présent, c'était l’organisateur, le chef du clan Burn. Le jeune homme se demanda quelle tête il allait faire lorsqu’il allait constater que son fruit du démon serait remporté par un infirme...
Puis Krypt remarqua les différents écrans qui étaient disposés tout autour de la zone de combat. À quoi pouvaient ils servir puisque les champions allaient se battre dans l'arène, juste sous les yeux des spectateurs ?! Une phrase du présentateur retint son attention.

-...au bout des 5 minutes de phase éliminatoire, la trappe centrale s’ouvrira et les champions survivants pourront s’y engouffrer afin de trouver l’objet de leur convoitise : LE HISO HISO NO MI !! LE FRUIT DU DÉMON MIS EN JEU PAR NOTRE LEADER : FOSTER RED ! Le spectacle risque d’être sanglant et il est possible qu’aucun de nos courageux combattants ne parvienne à atteindre la récompense !


Phase éliminatoire ? Trappe ? Les tournois habituels ne comportaient rien de tout cela ! Dans quoi Krypt s’était-il encore fourré ? Rien ne se passait-il donc jamais comme il l’avait prévu ?!

Les champions se regardaient entre eux, intrigués. Certains paraissaient même prêts à s’enfuir à toute jambe après l’évocation d’une mort probable. Les portes se refermèrent avec un grincement derrière eux. Krypt remarqua que la peureuse s’était rapprochée de lui et qu’elle tenait un long poignard en tremblant. 5 minutes. Il allait devoir survivre au moins 5 minutes s'il voulait avoir une chance d’atteindre le fruit de ses convoitises. Et pour cela, la meilleure stratégie sera de combattre le moins possible et de s’attaquer aux plus faibles. Une fois la trappe ouverte, il sera temps pour le Baron Corbeau de plonger dans l’inconnu. Et quand il en ressortira, ce sera couvert du sang de ses ennemis et brandissant le trophée.


Dernière édition par Krypt SombreRivage le Jeu 2 Aoû 2018 - 20:05, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Apollon de Linciel

♦ Localisation : Là où le vent ou ses camarades d'un soir le mènent
♦ Équipage : La curiosité et l'amour

Feuille de personnage
Dorikis: 1930
Popularité: 5
Intégrité: 0

Mar 17 Juil 2018 - 16:03

Apollon était parti de Zaun d’une manière tout à fait inhabituelle pour une autre île qui allait l’être tout autant. En fait, il avait eu le choix de plusieurs autres destinations bien plus agréables que celle-ci, mais pour lui, le voyage était au moins aussi important. Alors quand il vit un équipage de marchands arriver en submersible, il avait immédiatement jeté son dévolu sur eux : ils n’allaient pas quitter Zaun sans lui, et il ne quitterait pas Zaun sans eux.

Les négociations furent longues et difficiles. Après tout, Apollon n’était doué que pour ce qu’il faisait, alors le compter à bord d’un tel engin, il ne serait d’aucune utilité. Pire même, il serait une gêne incontestable. Il était certes de bonne compagnie, mais dans un espace aussi restreint et un voyage aussi long, il n’y avait aucune place pour le superflux. Pourtant, il se devait de monter à bord d’un sous-marin. Il n’en avait jamais vu, il n’était jamais monté dedans, alors sa curiosité dévorante lui hurlait son besoin d’être assouvie aujourd’hui et maintenant.

Et celle-ci n’avait d’égal que son insistance. Alors l’équipage céda, à l’usure. Bien sûr, il avait promis de se faire tout petit quand il n’allait pas pouvoir être utile, mais bien sûr, il ne put tenir sa promesse. Enfin, il essaya autant que possible.
Si bien qu’à leur arrivée sur l’île de Carcinomia -qui ne manqua pas d’émerveiller le bateleur- ils s’en débarrassèrent avec simplement quelques conseils, les usages habituels : “reste dans ce quartier”, et “ne t’attire pas d’ennui”. La suite ? C’était à lui seul de décider et tant pis s’il ne les écoutait pas.

Alors pour une fois, il ne joua pas les séducteurs -triste conclusion de Saint Uréa- ni les bardes de taverne -triste conclusion de Zaun. Non, il se trouva un coin de rue pour y jouer les artistes qu’on viendrait payer dans le bouffant de son couvre-chef à plume.
Quelques jours plus tard, il prit connaissance d’un tournoi qui allait avoir lieu sous peu. Loin de lui l’idée de s’engager en tant que combattant -il fallait passer par un recruteur de toute façon, et personne n’aurait misé sur lui- il préféra profiter du spectacle depuis les gradins, bien plus en sécurité normalement.

De là haut, il se dit qu’il jugera les adversaires et se mettra à encourager celui qui deviendrait son favoris, d’ailleurs, il se trouvera un groupe qui supportera le sien et qu’il l’encensera à coup de musique hypnotique pour mettre toutes les chances de son côté.

Pop-corn dans les mains, il était fin prêt.
http://www.onepiece-requiem.net/t21105-un-drole-d-olibrius-que-voilahttp://www.onepiece-requiem.net/t21117-note-a-l-editeur
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Lun 30 Juil 2018 - 22:58

-QUE LE TOURNOIIIIIIIIII COMMEEEEEEEENCE !! Que résonne dans l’arène le fracas des lames ! Que se répandent le sang et les larmes ! Que…

La longue tirade du présentateur était dès à présent couverte par les premiers cris de douleur. L’instant de stupeur dû à l’évocation de la phase éliminatoire était vite passé et les participants s’étaient jetés les uns sur les autres, tels des bêtes sauvages désireuses de dévorer leurs proies. Un puissant rugissement résonna entre les murs en pierre : Surprise semait d’ors et déjà la mort dans son sillage.

La peureuse gémissait de frayeur. Elle avait emboîté le pas à Krypt, qui s’était immédiatement dirigé vers la porte, de façon à n’avoir à affronter que les ennemis qui l’attaqueront de face. Il marchait calmement, exécutant sa Danse avec la Mort sans y penser. Son premier adversaire peinait à trouver une faille dans sa technique et le baron l’utilisait donc comme bouclier pour être certain d’atteindre sa destination. Ils tourbillonnaient tous deux parmi les combattants, suivis de près par la jeune femme.

Peu importait à Krypt qu’elle vive ou qu’elle meurt. Si elle pensait que son espérance de vie avait de grandes chances de s’allonger si elle restait à ses côtés, grand bien lui en fasse. Après tout, dans l’hypothèse où elle survivait à l’épreuve éliminatoire, elle pouvait toujours servir de bouclier humain par la suite…

Soudain, le partenaire de danse du jeune homme s’effondra brusquement, manquant de lui faire perdre l’équilibre. Il n’avait pas encore rejoint la porte et se retrouvait exposé au milieu de la mêlée, exactement comme il avait tenté de l’éviter. Et bien, le bouclier humain allait sans doute servir plus tôt que prévu…

-Aaaaaaaaaaah !

La peureuse se jeta sur Krypt qui perdit pour de bon l’équilibre et chuta dans le sable. Maladroite. Bon. Il ne pouvait prendre le risque qu’elle le refasse chuter à un moment plus délicat. Il fallait qu’il s’en débarrasse maintenant. En grognant, il lui asséna un coup de canne qui la fit rouler sur le côté, au moment précis ou un couteau de lancer se figea là où elle aurait dû se trouver.

Le Baron Corbeau roula sur le côté et chercha à localiser le tireur. Deux nouveaux couteaux vinrent frapper le sable. À droite ! L’un des Long-Bras se faufilait parmi les combattants et propulsait de nombreux couteaux qui semblaient apparaître dans ses mains comme par magie ! Krypt dégaina sa lame et fonça dans sa direction… Avant de rechuter. Ce stupide petit bout de femme venait de nouveau de le propulser au sol en s’accrochant à sa mauvaise jambe ! En chutant, il sembla au pirate qu’il venait d’entendre un léger sifflement dans l’air, proche de son oreille gauche… Un autre couteau ! Venant d’une autre direction !

Les Long-Bras avaient donc tous deux choisi leur cible et ce que Krypt avait perçu comme de la maladresse était certainement une tentative pour lui sauver la vie. Et c’était la seconde fois ! Un autre que lui s’en serait peut-être voulu d’avoir songé à s’en débarrasser. Pas lui, il était trop concentré sur le combat à venir pour s’embarrasser de ce genre de choses. Chacun faisait ses propres choix et la fille avait fait celui de l’aider. Cela ne signifiait en rien qu’il devait lui rendre la pareille...

Ses adversaires l’avaient contourné et s’il devait faire face à l’un d’eux, cela donnerait une ouverture à l’autre. Mauvais. Un nouveau couteau jaillit, mais fut intercepté par un autre combattant qui semblait fuir quelque chose. Il s’écroula au sol et un puissant rugissement fit frissonner Krypt. Ah non ! Ce n'était vraiment pas le moment ! Il était temps de s’éloigner de cet endroit maintenant ! Vite !
Le lanceur de couteau en face de lui se tourna vers la menace qui chargeait vers eux et son visage se tordit en une grimace d’appréhension.

Le jeune homme en profita pour faire volte-face et foncer sur le second lanceur, qui s’était également retourné vers Surprise qui renversait tous ceux qui se trouvaient entre lui et sa cible. Ladite cible étant visiblement l’un d’entre eux… Krypt fit tournoyer sa lame et transperça le Long-Bras d’un Bec d’Argent dans le flanc. Il cria autant de surprise que de douleur et le sang jaillit pour colorer le sable jaune.

Un nouveau rugissement retentit et, sans s’arrêter, le champion de Lord Hamilgton changea brutalement de direction, la fille toujours à quelques pas derrière lui. Le blessé poussa un cri d’effroi quand il comprit que Surprise, alléché par l’odeur métallique du sang, l’avait désigné comme prochaine victime. La jambe droite du baron recommençait à le faire souffrir, tout comme sa blessure à la poitrine. Il frappa deux nouveaux combattants qui s’étaient dressés sur son chemin et finit par atteindre l’un des murs, auquel il s’adossa, lame prête à frapper.

Il semblait que personne ne se décidait à l’attaquer dans les prochaines secondes, ce qui lui permit de reprendre légèrement son souffle et d’étudier la situation. La peureuse lui jeta un regard inquiet, elle aussi adossée au mur. Krypt constata avec étonnement que la lame de son poignard était tâchée de rouge… Elle se débrouillait jusqu’à présent plutôt correctement. Et au moins un adversaire avait dû tomber sous ses coups, à moins qu’elle ne se soit blessée elle-même...

Dans le reste de l’arène, la mêlée continuait de faire rage et le nombre de corps d’augmenter. Surprise et les Dresseurs continuaient leur sombre œuvre et semblaient inarrêtables.
Un corps vint s’écraser à côté des deux jeunes gens et l’Homme-Poisson s’avança vers eux en souriant. Il ne manquait plus que lui… Krypt avait vraiment cru qu’il allait pouvoir éviter de se battre sérieusement jusqu’à l’ouverture de la trappe… Combien de minutes s’étaient écoulées ? Combien en restait-il ?

Le public hurlait, chacun soutenant son favori ou huant ceux qui leur avaient fait perdre de l’argent en éliminant leurs champions. Certains encourageaient ou maudissaient peut-être le baron et sa compagne. Quoi qu’il en soit, tout ce bruit n’allait pas les aider à affronter la menace que représentait “l’éponge”. Krypt se décolla du mur et se plaça face à Barry, lame en avant. Si la technique des Yeux Rubis fonctionnait, ils allaient pouvoir échapper à cette montagne de muscle.

“Ils” ? Depuis quand se considérait-il comme étant dans le même navire que la fille ?


http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Jeu 9 Aoû 2018 - 1:10

Barry s’arrêta à quelques pas d’eux. Il avait laissé derrière lui une piste de corps inconscients et ne semblait avoir pris aucun coup en retour, prouvant une fois de plus que son surnom, “l’éponge”, n’était pas usurpé.
La fille se plaça de nouveau aux côtés du jeune homme. Courageux… Elle tenait son poignard sur le côté, ne manifestant visiblement aucune agressivité. Puis elle fit un pas, puis un autre. Ce n’était pas du courage, mais de l’inconscience ! Elle allait se faire massacrer.

Barry la regarda faire et son sourire disparu. Il leva le poing. Krypt se précipita en avant pour l’intercepter, mais sa jambe décida de lui poser un lapin à ce moment précis et il manqua de s’effondrer. Il se releva péniblement et se prépara à la suite du spectacle.
L’Homme-poisson frappa et le Dresseur qui s’approchait, prêt à soulager l’inconsciente de sa tête d’un coup de hache, fut propulsé dans la mêlée, perdant quelques dents au passage.

La championne regarda la scène avec des yeux ronds. Ce qu’elle fit juste ensuite fit rater un battement au cœur du baron. Elle enlaça Barry et eut un rire nerveux.

-Tu m’as fait peur grand bêta !

Il lui tapota le dos avec un sourire de gamin. Elle se décolla de lui et pointa un doigt devant son visage.

-J’espère que tu n’avais pas l’intention de t’en prendre à nous ! Sinon je ne parlerai jamais à ton patron. Compris ?

Elle le sermonnait ! Et il se confondait en excuses, ses joues colorées d’un rouge qui faisait un drôle d’effet sur sa peau d’Homme-poisson. Hésitant, Krypt se rapprocha d’eux, la lame prête à frapper.
La fille se retourna vers lui avec un grand sourire.

-Je crois que nous avons de la chance ! Barry va pouvoir nous aider, pas vrai Bar’ ?
-O... Oui... Promis !

La confusion du jeune homme du s’afficher sur son visage parce que la jeune fille s’approcha de lui, l’air beaucoup plus sûre d’elle que tout à l’heure et avec une mine de conspiratrice.

-C’est un grand timide… Il adore cuisiner, mais n’a jamais osé l’avouer à son patron. Puisqu’il ne sait pas dire non, il accepte absolument tous les combats. Tout à l’heure, je lui ai promis de l’accompagner pour parler à sa place. Je suis sûr que son patron comprendra !

Ils affichaient tous deux un grand sourire. Comment pouvaient-ils imaginer que le patron de l’éponge allait accepter que son champion le plus rentable prenne congé et s’installe dans un petit restaurant !? En tout cas, ils semblaient y croire dur comme fer. Krypt se dit que le bon côté des choses, c’était qu’il venait de se faire un allié de taille. Cette championne était décidément pleine de ressources…

Ils se positionnèrent en triangle, chacun a une pointe, et entreprirent de se déplacer vers le centre de l’arène. Avec cette formation, Krypt et Barry se chargeaient des potentiels adversaires qui passaient à portée de lame ou de poings, tandis que la fille couvrait leurs arrières. Plus ils seraient près de la trappe quand elle s’ouvrira, plus vite, ils allaient pouvoir trouver le trophée !
Il y avait de moins en moins de combattants encore valides et les trois champions espéraient arriver au bout des cinq minutes avant que le lion ne les sélectionne comme prochaines proies. Jusqu’à présent, il était responsable de la moitié du sang versé.

Trois Dresseurs s’approchèrent d’eux. Ils gardaient le centre, et à la vue des nombreux corps qui les entouraient, ils avaient rempli leur mission avec efficacité jusqu’ici. L’un faisait tournoyer une chaîne, un autre brandissait un sabre et le dernier une hache d’abordage.
Instinctivement, chacun des champions avait sélectionné son adversaire et les deux groupes chargèrent l’un vers l’autre.

Krypt para un coup de sabre, la chaîne vint s’enrouler autour du bras musclé de Barry et la jeune femme esquiva de justesse un coup de hache. Le jeune baron ne lui avait même pas demandé son prénom… Mais depuis quand ça l’intéressait ?! Il se concentra plutôt sur son combat. Les premières passes d’armes qu’il échangea lui firent bien comprendre qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui. Visiblement, Foster Red avait envoyé de très bons éléments affronter les champions des autres mafieux… La compétition n’était pas exactement équilibrée.

Les lames s’entrechoquaient à un rythme de plus en plus élevé. Les premiers coups avaient permis aux deux combattants de se jauger mutuellement et ils s’étaient, dès à présent, engagés corps et âme dans l’affrontement. Plus rien d’autre n’existait, juste l’être vivant en face. Son regard, ses mouvements, son arme, ses réflexes, chacun analysait l’autre afin de trouver la faiblesse qui pouvait leur permettre de prendre l’avantage. Et le Dresseur la trouva avant Krypt.

Sa blessure au torse empêchait le jeune homme de tirer pleinement parti de sa vitesse. Il avait appris depuis longtemps à tenir compte de sa jambe infirme dans sa façon de combattre et elle ne le gênait plus. Cela, le Dresseur l’avait compris, et là où un autre adversaire aurait cherché à exploiter cette faiblesse apparente, il s’était intéressé à cette tache rouge sur la chemise du baron. Cette tache qui s’étendait toujours…

Après une tentative de Krypt pour le toucher à la gorge, le champion du clan Burn se fendit et sa lame plongea à travers les défenses du pirate. Il ne dut son salut qu’à ses réflexes et se désengagea, une nouvelle tâche sanglante s’étant ajoutée à la première. La blessure était superficielle, mais elle l’alerta tout de même. Il devait en finir rapidement avant qu’un de ses points vitaux ne soit touché !

Les assauts répétaient ne laissaient guère le temps à Krypt d’élaborer une stratégie… Il dût donc se reposer sur les fruits de son entraînement et entama la technique des Yeux Rubis qu’il avait voulu employer sur Barry. Subrepticement, il incitait son adversaire à parer et à frapper de plus en plus bas, de façon à exposer son visage. Le Dresseur suivit et le jeune homme comprit ce qui allait suivre. Tout allait se jouer en quelques secondes.

Au moment où il allait lever sa lame pour frapper les yeux, celle de l’autre plongerait vers sa poitrine. C’était un coup quitte ou double. Ils l’avaient visiblement tous deux compris. Le moment fatidique approchait, la technique du baron arriva à son terme et il leva sa lame pour frapper. Le sabre du Dresseur se dressa à son tour, mais ne trouva pas la poitrine qu’il devait transpercer…

Le jeune homme avait pesé de tout son poids sur sa mauvaise jambe au moment fatidique, et celle-ci avait lâché sous le poids, soustrayant Krypt à la morsure de l’acier. Il fit tournoyer la lame de sa canne-épée et l’enfonça dans le ventre de l’homme qui grogna de surprise. Puis il bascula sur le côté et lâcha son arme, une écume sanglante sur les lèvres.
L’attention du baron se porta sur ses camarades. Visiblement, l’éponge en avait rapidement fini avec son premier adversaire et il s’acharnait maintenant avec violence sur le corps du second Dresseur, celui qui portait une hache.

Krypt n’eut aucun mal à comprendre pourquoi. La jeune femme gisait sur le côté, bouche ouverte dans un cri muet, les yeux figés vers le ciel. La hache d’abordage avait visiblement trouvé son chemin dans ses chairs et lui avait volé son étincelle de vie. Des larmes coulaient sur les joues de l’Homme-poisson qui hurlait de rage. L’un de ses cris parut encore plus bestial que celui de Surprise et le jeune homme frissonna.

Puis un grincement retentit derrière lui.

-... TERMINÉES ! LES CINQ MINUTES SONT TERMINÉES ET LA TRAPPE S’EST OUVERTE ! Il est temps désormais pour nos courageux champions survivants de plonger dans les souterrains ! Quels dangers renferment-ils ? Nous allons le découvrir en même temps qu’eux grâce à nos Escarmeras !

Il tourna le dos au corps de celle qui avait été la championne de Lord Hamilgton et à son nouvel ami et s’avança vers la trappe. Plusieurs autres champions accouraient vers le centre pour plonger vers la victoire. Mais le Baron Corbeau allait être le premier à explorer les ténèbres.

Il ne lui avait même pas demandé son nom, mais elle lui avait permit de survivre aux cinq minutes… Au moment de sauter à l’étage souterrain, un curieux sentiment de gratitude envahit Krypt. Mais il fut vite submergé par une implacable détermination.
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Ven 10 Aoû 2018 - 14:05

Il faisait sombre. La salle dans laquelle il venait d'atterrir était circulaire et vide. Quatre couloirs s’ouvraient vers quatre directions différentes. Le baron n’hésita que quelques secondes avant d’en choisir un. De toute façon, il était fort probable qu’ils fussent tous piégés et il n’y avait qu’une seule façon de le vérifier. De plus, réfléchir au meilleur chemin à prendre avec les autres champions, Surprise ou les Dresseurs qui pouvaient débarquer à tout moment n’était pas une bonne idée.

Tous ses sens étaient aux aguets, il n’avait pas rengainé sa lame. L’absence d’une luminosité correcte ne posait pas de problème au jeune homme, contrairement aux autres qui devaient également être arrivés dans la salle circulaire. Après réflexion, seuls les Dresseurs et Surprise constituaient une menace à présent. Les autres champions ne songeaient plus qu’à trouver le fruit les premiers. Après les cinq minutes, une autre course contre la montre semblait s’être ouverte.

Plusieurs fois, il repéra des Escarmeras sur les murs qui retransmettaient au public tout ce qui se passait dans le labyrinthe. Car il s’agissait bien d’un dédale dans lequel les combattants devaient évoluer. Krypt avait déjà traversé trois salles circulaires et chacun s’ouvrait sur plusieurs couloirs. L’une d’entre elles proposait deux voies en plus de celle d’où il venait, tandis que les autres en proposaient trois.

Il arriva dans une nouvelle salle à trois chemins et s’arrêta. Une idée commença à germer dans son esprit… Chaque labyrinthe avait sa faille, ce petit détail qui permettait à ceux qui le traversaient de s’y retrouver. Conçu par un esprit humain, il devait y avoir une logique quelque part. Et cette histoire de chemins pouvait bien être un indice. Il fit donc demi-tour et décida de rejoindre la salle aux deux chemins. Si sa théorie était exacte et qu’il prenait le second chemin, alors il arrivera de nouveau dans une salle à deux voies. Et le schéma se répétera jusqu’à ce qu’il découvre une salle à une voie, celle qui allait le mener à la salle du trophée. Du moins, l'espérait-il...

Krypt atteignit son objectif et s’engagea dans le passage qu’il n’avait pas pris la première fois. Les couloirs se ressemblaient tous, ils étaient faits de pierres taillées. De temps à autre, une torche en éclairait un et attirait le regard. C’est ce qui mit la puce à l’oreille au baron. Dans le noir, l’être humain a souvent tendance à se raccrocher à la lumière… Ainsi, à chaque nouvelle salle, il choisissait le chemin le moins éclairé. S’il lui arriva quelquefois de retomber sur des salles à trois voies, sa théorie se vérifiait dans l’ensemble. Il lui semblait qu’il se rapprochait du cœur du dédale…

Un rugissement résonna dans les couloirs, suivi de cris de terreur et de douleur. Il s’était tellement concentré sur son trajet qu’il en avait presque oublié Surprise. Et tout bien pensé, ce rugissement ne semblait pas si éloigné que ça. Le jeune baron redoubla d’attention, redoutant de voir surgir le fauve à chaque instant.

Cela faisait plusieurs minutes qu’il marchait dans le même couloir, sans rencontrer de salle circulaire. Au bout, il apercevait une salle éclairée. Jusqu’à présent, les torches qu’il avait rencontrées se trouvaient uniquement dans les corridors. La prochaine salle était certainement la prochaine étape, la salle à une voie. Elle était carrée et éclairée par une rangée de torches sur chaque mur. En face de Krypt s’ouvrait un autre chemin, sur les côtés se trouvaient des grilles qui fermaient de petites salles et dans les coins, des Escarmeras.

Il s’avança prudemment dans la salle. À peine y fut-il entré qu’une grosse dalle en pierre chuta pour condamner la sortie et toute possibilité de faire machine arrière. Une grille vint également barrer l’autre voie. Et il ne se passa rien d’autre. Le jeune homme attendit quelques minutes sur ses gardes puis il s’avança un peu plus dans la salle, jusqu’à atteindre la grille. Un autre long couloir s’enfonçait dans les ténèbres, mais ses pupilles ne parvenaient pas à les percer à cause de la trop forte luminosité des torches.

Il s’intéressa aux grilles sur les côtés. Sa première intuition avait été la bonne, elles donnaient bien sur de petites salles, peut-être que l’une d’elle renfermait le mécanisme d’ouverture… Le chef du clan Burn était visiblement amateur de petites énigmes dans lesquelles les participants devaient risquer leurs vies. Mais Krypt ne discernait aucun danger immédiat.

Une petite musique s’éleva, vite suivie de la voix du présentateur.

-ET JE M’ADRESSE DÈS A PRÉSENT AUX CINQ FINALISTES QUI SONT PARVENUS À TRIOMPHER DU LABYRINTHE ! TOUT LE PUBLIC SE JOINT À MOI POUR LES FÉLICITER !!


Le pirate plaqua ses mains sur ses oreilles, le son résonnant dans toute la pièce était insupportable. Heureusement, le présentateur reprit plus calmement et le public put discerner une note de sadisme dans les propos qui suivirent.

-Mais avant d’atteindre le lieu de la finale, il vous reste une petite formalité à accomplir… Foster Red, notre leader, a décidé de profiter du championnat pour donner une occasion à un groupe d’esclaves d’acheter sa liberté ! Quelle générosité ! Leur consigne est simple : le champion devant eux NE DOIT PAS ATTEINDRE LE TROPHÉE VIVANT ! Bon courage à tous !


Les grilles sur les côtés se relevèrent toutes en même temps et le baron recula de quelques pas. Il n’avait pourtant vu personne dans les petites salles… Il y avait trois grilles de chaque côté, et chacune avait caché un esclave. Ils étaient maigres et faisaient peine à voir, mais leurs conditions de travail avaient renforcé leurs muscles. Chacun d’entre eux tenait une ou deux armes. Lance, sabres, boucliers et haches… Krypt espéra qu’ils ne sachent pas s’en servir, sinon ses chances, à un contre six, étaient limitées.

Il rengaina sa lame dans sa canne et la laissa tomber. Puis il croisa ses poings devant lui et chargea son premier adversaire. Les esclaves furent tout d’abord surpris avant de se ressaisir. Le premier se porta à la rencontre du baron en hurlant, déterminé à embrocher le champion d’un coup de sabre. Juste avant l’impact, Krypt passa sous sa garde, déploya les lames de ses brassards et bondit dans les airs en s’appuyant sur sa bonne jambe. Ce faisant, il décroisa les bras et traça un X sanglant sur la poitrine et la gorge du premier esclave qui s’effondra en gargouillant.

Quatre des autres esclaves poussèrent un cri d’effroi, mais le cinquième sembla garder son sang-froid.

-Allez bande de fillettes ! Foster vous a donné votre chance, ne la gâchez pas.

Il portait une lance courte et semblait en meilleure forme que les autres. Sous ses exhortations, ses compagnons se ressaisirent et attaquèrent le baron de façon plus ou moins coordonnée. Il esquiva un coup de sabre, faucha les jambes d’un de ses adversaires avant de reculer sous les coups des deux suivants, chacun protégé par un bouclier. Ils le repoussaient vers l’une des petites pièces.

L’homme à la lance donna un coup de pied dans l’esclave qui se trouvait au sol pour qu’il se relève. L’un des porteurs de bouclier ne se contenta plus de repousser Krypt et voulu lui porter un violent coup de hache à la tête. Il en profita pour lui rentrer dans l’estomac et le faire reculer. L’esclave lâcha son arme et le jeune homme put se dégager du piège qui était en train de se refermer sur lui.

Puis, il repartit à l’assaut sans attendre, visant cette fois-ci l’homme à la lance. Le voyant arriver, ce dernier saisit l’un de ses camarades pour le pousser devant lui. Les lames de Krypt frappèrent et de lignes sanglantes s’ouvrirent sur sa poitrine.
En se réceptionnant, le baron put lire de la haine dans les yeux des trois survivants, mais pas dirigée contre lui. L’homme à la lance leur tourna le dos pour se mettre en garde face à lui et l’un des esclaves s’avança, hésitant, jetant un œil à l’Escarméra.

Au moment où celui-qui-ne-devait-définitivement-pas-être-un-véritable-esclave frappa, Krypt se déporta sur le côté et frappa le bois de la lance qui se brisa sous l’assaut de ses lames. Puis il profita de son élan pour balayer ses jambes et l’homme s’effondra sur le sol. Le baron se tourna vers les trois esclaves.

-Je vous offre deux choix. Vous pouvez décider de m’affronter et de mourir en êtres faibles. Ou vous pouvez décider de combattre pour reprendre une place chez les forts. Ce n’est pas la liberté que je vous donne, mais la dignité.


L’homme du clan Burn se releva en le fixant d’un regard haineux. Il dégaina une dague.

-Raclure. J’vais t’envoyer en enfer.

Puis il fixa d’un air surpris la lame de sabre qui venait d’orner sa poitrine. L’esclave qui hésitait quelques secondes plus tôt retira son arme et poussa le corps.

-J’accepte. J’en rêvais de crever c’t’enfoiré.

Les deux autres se regardèrent puis hochèrent également la tête. Les lames de Krypt disparurent dans un léger déclic. Puis il ramassa sa canne et posa une main sur sa poitrine. Il devait économiser ses dernières forces pour la dernière salle, car nul doute qu’il en aura besoin. L’un des esclaves entra dans une petite salle et activa ce qui devait être la commande de la grille. Elle se souleva lentement, libérant le chemin vers la victoire.

Il avança lentement, ménageant sa jambe, les trois survivants derrière lui. Ils affichaient l’air déterminé de ceux qui savaient qu’ils allaient sans doute mourir. Le Baron Corbeau venait de leur donner l’occasion de retrouver leur place d’homme libre pour quelques instants. Il n’avait pas fait ça par compassion ou par générosité. Mais après tout, c’était le résultat qui comptait.

Krypt se demanda quelle devait être la réaction du public, de Lord Hamilgton et de Foster Red devant ce qui se passait… Puis il se focalisa sur son objectif. Combien d’autres finalistes avaient triomphé des esclaves et de leur meneur ? L’écho d’un puissant rugissement lui répondit et l’inquiétude passa dans les yeux des esclaves. Le jeune homme soupira. Après tout, il savait qu’il allait devoir affronter Surprise à un moment ou un autre, mais il avait secrètement espéré que quelqu’un s’en serait chargé à sa place avant...
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Lun 13 Aoû 2018 - 0:58



Au bout du couloir, se trouvait une très grande salle circulaire. Le baron s’arrêta quelques instants pour analyser le théâtre où allait se dérouler le dernier acte de leur pièce. La scène était divisée en trois cercles : un contre la paroi, un au centre et un au milieu. Chacun de ses cercles était séparé par le vide et cinq ponts reliaient les couloirs des finalistes au cœur de l’arène. Au centre du cercle du milieu, se trouvait un autel fermé par 4 grilles, et sur cet autel, le Hiso Hiso No Mi. Enfin.

Il était visiblement le premier arrivé. À ses côtés, les esclaves contemplaient l’arène, bouche bée. Le spectacle était plutôt impressionnant… Celui qui avait tué le sbire de Foster Red s'appelait Samuel, il s’était présenté à Krypt dans le couloir. Il s’avança jusqu’au bord du premier cercle et examina le vide qui s’ouvrait sous lui. Quand il revint aux côtés de ses compagnons, il tremblait de rage. Le pirate l’entendit murmurer.

-Combien d’esclaves sont morts pour creuser ce putain d’trou…

Le Baron Corbeau n’avait que faire de savoir qui était mort pour quoi. Les faibles mourraient, les forts survivaient. On trouve toujours quelque part quelqu’un de plus fort que soit. Et ceux qui n’avaient pas pu empêcher qu’on les prive de leur liberté étaient les plus faibles de tous.
Les autres finalistes commencèrent à arriver.

À droite de Krypt, le Long-Bras sortit du couloir. Il était blessé et marchait avec difficulté. Se débarrasser des esclaves avait dû être difficile pour lui. À moins que ce ne soit la première confrontation avec Surprise… Dès qu’il vit le jeune homme, son visage fut déformé par la haine. Surprise donc… et l’autre devait encore être étendu dans le sable.

À gauche, un vieil homme qui tenait un filet et un trident s’avança. C’était la première fois que Kypt le voyait. Il avait l’air déterminé et fixait les autres sorties, semblant attendre quelqu’un. Le rugissement tant attendu et craint résonna enfin. Comment aurait-il pu en être autrement ?! Surprise jaillit du couloir situé à droite du Long-Bras. Enfin, à la surprise de tous, c’est un groupe d’esclave qui émergea du dernier couloir. Ils étaient dans le même état que ceux que le baron avait rencontré et il était clair qu’ils étaient eux aussi guidés par un sbire de Foster Red...

-QUATRE FINALISTES SUR LES CINQ ONT TRIOMPHÉ DES ESCLAVES DU CLAN BURN ! LES ESCLAVES VAINQUEURS ONT DONC L'OPPORTUNITÉ DE REMPORTER LA RÉCOMPENSE PROMISE PAR NOTRE LEADER ! Les règles de la finale sont simples mes amis... Les grilles qui protègent la récompense ne s’ouvriront qu’au moment où il ne restera plus que deux combattants ! À partir de maintenant, tous les coups sont permis pour atteindre votre objectif ! Offrez nous une belle finale !

Des grilles vinrent condamner les cinq couloirs. Un couteau vint s’enfoncer dans l’œil de l’un des compagnons de Krypt, qui s’effondra. Le jeune homme dégaina sa lame et fit face au Long-Bras qui avançait vers lui, armes à la main.

-Ce monstre a massacré mon frère à cause de toi… Je vais te le faire payer l’infirme…
-ROAAAAR
-Que…

D’un coup de queue hérissée de pointes, Surprise projeta le corps du lanceur de couteau dans les airs. En hurlant, il finit sa course au fond du précipice. Un ennemi en moins. Mais désormais, il n’y avait plus d’obstacle entre le fauve et le jeune homme. Mais c’était du trois contre un. En utilisant judicieusement les deux esclaves, il avait une chance de porter un coup fatal… Il se tourna vers ses camarades...
Sauf que les deux esclaves s’étaient précipités vers l’autre groupe. Samuel voulait certainement aider à libérer ses camarades… Ce n'était pas le moment de faire du sentimentalisme ! Et ils allaient devoir affronter l’autre champion au trident avant… S’il était en final, c’est qu’il avait dû se débarrasser des six esclaves. À deux, ils ne pouvaient même pas espérer l’emporter.

Le vieil homme marcha vers eux, l’air déterminé… Et il les dépassa. Pourtant, Krypt était persuadé que Samuel et son compagnon avaient frappé les premiers. Après quelques secondes, les esclaves reprirent leurs esprits et traversèrent le pont juste devant eux afin d’intercepter l’autre groupe qui passait par le centre. C’était leur priorité. Le champion au filet, quant à lui, avançait toujours vers le pirate et Surprise.

Le fauve blanc se ramassa sur lui-même avant de bondir. Krypt se colla contre la paroi et les crocs de l’animal se refermèrent sur du vide. Lame toujours en main, il fit quelques pas en arrière. Le vieux arriva à sa hauteur.

-Dégage gamin, c’est une affaire entre lui et moi. Va jouer ailleurs.


Gamin ? Il venait de l’appeler gamin ?? Le sang de Krypt ne fit qu’un tour et sa lame vola vers la tête du vieil homme. Mais celui-ci n’était déjà plus à sa place. Il venait de bondir en propulsant son filet vers Surprise. Le jeune homme grogna, son mouvement brusque avait encore attisé la douleur à sa poitrine. Une goutte rouge tomba sur le sol en pierre. Surprise releva la tête, alléché, et chargea vers le baron dont le sang sentait aussi bon. Ce faisant, il esquiva le filet du vieux champion qui réatterit en hurlant de rage. Il bondit de nouveau, trident en avant.

Le Baron Corbeau ne pouvant laisser l’affront de cet homme impuni, il donna un violent coup de lame dans le sol qui se fendit, la fissure s’étendant jusqu’à la cible de Krypt, ce qui déstabilisa le lion qui se trouvait entre les deux. L’une de ses pattes se coinça dans la fissure et il s’effondra en rugissant. Le trident put alors s’enfoncer profondément dans son flanc.

-Celui-là c’était pour mon fils ! Vas en enfer suppôt de Foster !

L’occasion était trop belle. Le pirate offensé fit tourner sa lame dans sa main et bondit, bien décidé à transpercer d’un Bec d’Argent la poitrine de l’offenseur. Mais la bête blessée en décida autrement. Sa queue, lourde de pointes en acier, vint frapper l’endroit où devait se trouver celui qui avait osé lui labourer le flanc, mais à la place elle rencontra la lame de Krypt dans un fracas métallique. Le jeune humain recula sous l’impact. L’autre champion avait déjà retiré son arme du flanc du lion et il avait bondi sur son dos.

-Rejoins tous ceux que tu as tués !


Il leva le trident, prêt à larder de coup la créature qui lui avait volé son seul fils dans un combat purement déloyal. Mais il fut projeté à terre avant d’avoir pu, ne serait-ce que porter un seul coup. Il releva les yeux et croisa ceux de Krypt, toujours cachés derrière ses verres teintés. La lame de sa canne-épée se posa sur la poitrine du vieil homme.

-Qu’est... ce que... tu m'as dit ?!


Sa voix était déformée par la rage. Une lueur rouge commençait d’ailleurs à enrober la main qui tenait la lame.

-Meurs.
-Dégage de mon chemin !

Le vieux lui donna un violent coup de botte dans la jambe droite, ce qui fit perdre l’équilibre au jeune homme. Il retomba à quelques centimètres à peine du précipice. Surprise, de son côté, venait de dégager sa patte du sol. Le vieil homme et l’animal se chargèrent mutuellement en hurlant. Le trident se planta dans l’épaule et l’autre patte de Surprise propulsa le champion vers le mur, lui faisant lâcher son arme. Au même moment, Krypt bondit, voulant frapper le vieux, et son poing s’écrasa sur la truffe du lion, qui chancela sous l’impact.

La fureur aveuglait le baron et il frappa, frappa sans relâche la bête devant lui, persuadé que c’était l’offenseur. Ce dernier se relevait avec difficulté. Un filet de sang coulait de sa bouche, mais il n’avait pas perdu sa hargne pour autant. Il repartit à l’assaut, bousculant le jeune blanc-bec qui tentait de lui voler sa vengeance. Surprise était à lui. Il ramassa son filet au passage et le propulsa vers la patte blessée.

C’est à ce moment que Krypt se releva à nouveau, si bien qu’il fut emporté par le filet dans lequel il s’entortilla. Dans sa rage, il se débattit dans tous les sens pour s’en défaire. Les mailles craquaient, résistant de plus en plus difficilement à la pression que leur faisait subir leur proie. Le vieux esquivait les coups de queue de l’animal, pestant toujours contre cet empêcheur de tourner en rond. Il était désarmé, mais n’abandonnait pas pour autant.

Les mailles finirent par céder au moment où le vieux champion profitait d’une attaque de l’animal pour grimper de nouveau sur son dos. Le jeune baron se releva, le regard meurtrier, l’aura rouge s’intensifiant autour de son poing et les lames de ses brassards déployées. Il chargea et interrompit le rodéo du vieux en tranchant net la patte déjà blessée.

Le rugissement de douleur résonna un long moment dans la salle. Le pseudo chevaucheur de lion bondit sur le sol et se saisit de son trident. Puis il le planta dans la gueule ouverte de la bête, mettant fin au rugissement.

-Alexandre, mon petit...mon fils... TU ES VENGÉ ! TU ENTENDS ? PAPA T'AS VENGÉ ! VENGÉÉÉÉÉ !

Un rire dément s’éleva. Le vieux continua de rire en voyant Krypt foncer sur lui. Il continua de rire en étant projeté vers le vide. Il continua de rire en tombant dans le gouffre. Un craquement. Le vieux ne riait plus. Mais un sourire éclairait toujours son visage...

Peu à peu, la rage reflua et le jeune homme reprit ses esprits. Il lui fallut moins de quinze secondes pour retrouver ses repères. Il récupéra sa lame, rétracta celles de ses brassards, puis se dirigea vers le pont. Ce n’était pas encore fini, mais le principal danger était écarté. Sa jambe, sa poitrine, son bras, il lui semblait que tout son corps lui faisait mal. Ce n’était pas encore fini. Il restait des adversaires. La lame du Baron Corbeau allait encore devoir frapper.
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
avatar
Krypt SombreRivage

♦ Localisation : Jotunheim (Grand Line)

Feuille de personnage
Dorikis: 1355
Popularité: -70
Intégrité: -38

Dim 26 Aoû 2018 - 22:45

Lorsqu’il atteignit la plateforme centrale, les grilles protégeant le Fruit du Démon étaient relevées. Samuel se tenait entre l’autel et Krypt, entouré des esclaves qu’il avait visiblement réussi à libérer. Ils étaient sept, l’un d’entre eux étant resté sur le carreau en se rebellant contre le sbire de Foster. Sept esclaves armés et animés par une détermination farouche.

-On doit t’remercier d’nous avoir ouvert les yeux…


Il y avait un “mais”, le jeune homme le sentait. Ils étaient nerveux, leurs mains serraient si fort leurs armes qu’elles en blanchissaient. S’ils l’attaquaient, sa canne ne lui permettrait pas de repousser autant d’adversaires. Il allait falloir compter sur ses brassards, en espérant que son corps supportera encore quelques instants le rythme qu’il lui imposera.

...mais…

Il se tint prêt à activer le mécanisme pour déployer ses lames.

...y faut qu’on s’débarrasse de tous les autres pour gagner. Si on gagne, on est libres. C’pas contre toi.

Ils s’avancèrent vers le baron, armes pointées dans sa direction. Krypt activa le mécanisme et ses lames jaillirent, déchirant ce qui restait de ses manches. Puis il se propulsa vers eux, avant de bifurquer soudainement vers la gauche. L’esclave devant lui tenait une lourde masse qu’il peinait à soulever. Il tenta de frapper, mais le pirate était déjà passé sous sa garde, tranchant la chair qui s’offrait à lui.
Plus que six.

Il pivota en s’aidant du cadavre qui s’effondrait pour frapper un autre esclave. Celui-là brandissait une lance, mais il n’eut pas l’occasion de s’en servir. Les lames vinrent trouver sa gorge bien avant qu’il comprenne ce qui lui arrivait.
Plus que cinq.

Le jeune homme devait enchaîner. Sa jambe lui faisait mal, mais la vitesse était le seul élément qui pouvait lui permettre de prendre l’avantage. Ils étaient encore trop nombreux. Les plumes d’acier de son bras droit rencontrèrent le sabre de sa victime suivante. Avec celles de son bras gauche, Krypt lui trancha le bras avant de le pousser dans le vide. L’esclave chuta en hurlant autant de peur que de douleur.
Quatre.

Le baron fit volte-face, mais dû reculer pour ne pas se retrouver embroché par une autre lance.
Samuel avait lâché son sabre pour s’emparer d’une des lances tombées au sol. Les autres étaient abrités derrière leurs boucliers ronds et ils avaient tous des lances. Ainsi, ils se tenaient hors de portée des ailes d’acier tout en poussant leur cible vers le vide.
Krypt fit un pas en arrière, puis deux. Un troisième l’aurait envoyé rejoindre le Long-Bras, le vieux et l’esclave au fond du gouffre.

Il se campa donc face à ses adversaires, les sens plus qu’aux aguets. L’esclave le plus costaud qui se tenait à la gauche de Samuel, sûr de leur victoire et emporté par la joie d’être bientôt libre, pressa le pas et donna à Krypt ce qui devait être le coup fatal.
Ce dernier se décala et saisit la hampe, puis il se servit de l’élan de l’homme pour le propulser à son tour dans le vide. Trois. Lance en main, il tournoya et frappa violemment le bouclier de celui qui se tenait à l’extrême droite. Déséquilibré, il chuta à son tour.
Deux.
Mais la lance s’était brisée sous le choc et il n’en restait plus qu’un simple bout de bois.

Il para la lance de Samuel, offrant ainsi son flanc au dernier de ses compagnons. Il saisit l’occasion, frappant presque à l’aveugle. Il mourrait d’envie de fuir, mais savait qu’il ne pouvait pas. Ainsi il fut plus que surpris quand il sentit que son coup avait fait mouche. Puis il comprit seulement ce qu’il avait fait. La hampe brisée avait remplacé la canne du Baron Corbeau dans sa Danse avec la Mort, mais il était tout de même parvenu à entraîner Samuel sur la trajectoire de la lance, en se servant de sa force.
Un.

Repoussant le moribond, le jeune homme s’approcha de l’esclave, tétanisé, et il lui enfonça la hampe dans le ventre. Puis il se détourna de sa victime et se dirigea vers l’autel. Il avait gagné, tous ses adversaires étaient morts. Tous.

Il se tenait devant le fruit, il n’avait qu’à tendre la main. Il profita quelques secondes de l’instant, ce qui lui permit de percevoir un mouvement, derrière lui. Il se retourna d’un coup, mais pas assez rapidement. Le sabre de Samuel s’enfonça dans la chair de son épaule.

L’esclave titubait, il avait mis tout ce qui lui restait dans ce coup. Son énergie, sa détermination, son désir d’être enfin libre… Un voile noir tomba sur sa vision et Samuel mourut. Il avait gagné le droit de mourir en homme fort, plutôt que de survivre en être faible. Krypt sentit une pointe de respect pour les derniers instants de cet homme. Puis la douleur se rappela à lui. Il devait se reposer. Il fallait qu’il se repose…

Il tendit la main et s’empara du Hiso Hiso No Mi.

-Nous avons un vainqueur ! LE JEUNE CHAMPION DE LORD SILVER HAMILGTON REMPORTE LE TROPHÉE ! POUR UNE SURPRISE S’EN EST UNE ! QUI AURAIT PARIÉ QUE CE JEUNE INFIRME POSSÉDAIT AUTANT DE TALENT !?

L’un des grilles s’ouvrit et un groupe d’hommes se dirigea vers Krypt. Le pirate sentait qu’il se vidait de son sang et qu’il ne tarderait pas à perdre connaissance. Pris d’une soudaine intuition, il croqua dans le fruit. Le goût était infect, au-delà de tout ce qu’il avait mangé auparavant. C’est sur cette dernière pensée que le Baron Corbeau, vainqueur du tournoi de Carcinomia, tomba dans les pommes.

---

Quand il se réveilla, la première chose qu’il perçut fut une douce mélodie, de celles qui vous apaisent. Il était allongé sur un petit lit. Visiblement, on avait changé les bandages de sa blessure au torse et on s’était occupé de celle au bras. Mais qui était ce “on” ?

-Jeune maître ? Dieu merci vous êtes réveillé !

Le visage de Mephisto apparut au-dessus du lit, un pli soucieux barrant son front.

-Vous avez dormi quelques jours, difficile de donner un chiffre précis étant donné que nous sommes sous terre et que je ne saurais dire si la lumière qui éclaire cette grotte est artificielle ou si elle est captée directement à la surface… Mais si c’est bien la lumière de notre soleil que nous captons, cela fait donc cinq jours.

Krypt se redressa en grimaçant. Son majordome se pencha et lui murmura.

-J’ai personnellement veillé à ce que vos verres teintés restent correctement à leur place, bien que je dusse batailler fermement avec ce drôle d’énergumène juste là. Il prétend qu’il ne peut chanter correctement vos exploits sans se permettre une rime sur vos yeux…


Ledit énergumène était assis sur une chaise prêt de la porte. C’est de son luth que provenait la mélodie qui enchantait la pièce. C’était un jeune homme vêtu d’une tenue jaune et rouge proche de celle d’un troubadour, avec de la dentelle en plus. Ses yeux étaient d’un bleu clair. Sur une chaise à ses côtés, se tenait Ulul, l’air renfrogné. Ses yeux à lui alternaient entre des regards noirs au nouveau venu et un regard protecteur sur un petit tas de draps.

Krypt se leva difficilement et marcha directement vers ce tas. Ghoul y était allongé, toujours plongé dans le sommeil. Il souleva délicatement son ami, heureux de le tenir contre lui de nouveau.

-Que s’est-il passé depuis l’arène ?


C’est le barde qui lui répondit. À l’entendre, la suite des événements avait été une véritable épopée. Il se nommait Apollon de Linciel, et il faisait parti de ceux qui avaient soutenu Krypt durant son combat. Après sa victoire, les hommes de Foster l’avaient emmené. Sentant le coup fourré, Apollon avait entraîné tout un groupe de “fan” pour retrouver leur champion ! Ils étaient parvenus à intercepter les sbires qui transportaient discrètement le corps vers la demeure du chef du clan Burn et à prendre possession du corps de Krypt.
L’homme mimait le moindre détail, prenant pose théâtrale sur pause dramatique, créant rebondissements et surprise sur une histoire qui n’en possédait pas forcément à la base.

Ainsi, portés par la musique, ils protégèrent le corps et l’emmenèrent en sécurité.
Mephisto prit le relais, et alors que le barde allait protester, un grognement d’Ulul le fit asseoir, rouge d’indignation.
La suite fut donc bien moins épique et plus simplement racontée par l’Honnête. Ulul et lui, qui s’étaient fait passer pour des hommes de main de Lord Silver Hamilgton, avaient faussé compagnie au mafieux à l’instant où le corps du baron avait été évacué. Ils étaient ainsi tombés sur le groupe de soutien du champion et les avaient aidés à affronter les sbires. Puis ils s’étaient cachés dans cette petite maison qui appartenait à un membre du groupe de “fans”, qui avait gagné une véritable fortune en pariant sur lui.
Puis, le groupe s’était séparé et ne restait dans la maison que son propriétaire, Apollon, Krypt, Mephisto et Ulul. Sans oublier Ghoul.

-Et l’autre emplumé a chanté tous les jours… un miracle qu’on soit pas encore repérés.
-Emplumé ? Ah, mais je ne te permettrai pas plus longtemps de me rabaisser ainsi ! Une brute comme toi ne peut saisir toutes les subtilités de mon art…
-Allons allons du calme, je vous prie ! Tout n’a pas encore été dit ! Notre hôte m’a informé ce matin que lui et ses amis tiendront un submersible à notre disposition pour nous enfuir d’ici ce soir même. J’hésitais encore, ne voulant pas vous transporter inconscient, jeune maître, mais votre réveil tombe à point nommé !
-Parfait. Nous partons donc ce soir.

Apollon se leva soudainement, et fit une extravagante révérence devant Krypt, faisant voler tissus jaunes et rouges et dentelle autour de lui.

-Si vous le permettez, c’est avec joie que je vous accompagnerai Baron Corbeau ! J’emploierai tout mon talent à sublimer vos exploits pour les faire connaître au monde entier ! Bientôt, votre nom résonnera dans toutes les chansons, des Blues jusqu’au Nouveau Monde !

Le jeune homme écouta attentivement la tirade du barde puis étudia de nouveau le personnage. Certes, il ne devait pas être mondialement connu, son nom ne lui disant rien. Mais avoir un barde à ses côtés pour consigner ses “exploits” était une perspective alléchante. Après tout, c’était une façon comme une autre de faire connaître le Baron Corbeau…

-Soit.


Mephisto toussota et murmura de nouveau à l’oreille de son ancien élève.

-Maintenant jeune maître, je pense qu’il serait opportun de vous habiller…


Krypt baissa les yeux. En effet, ils avaient dû lui retirer ses vêtements pour le soigner, mais préoccupé par l’état de Ghoul et le déroulement des choses depuis son évanouissement, il n’avait rien remarqué.
Refusant catégoriquement de se sentir humilié, il se dirigea vers la pile de vêtements que lui indiquait son majordome. Mais si un seul osait faire la moindre remarque, il passerait l’arme à gauche sans même comprendre ce qui lui arrivera.

Puis les préparatifs s’enchaînèrent et, le soir venu, le groupe était fin prêt. Leur hôte était venu les chercher et il les guidait à présent vers le Secteur 1 et le lac qui allait leur permettre de quitter Carcinomia. Apollon lui avait fait une longue tirade sur l’importance de la tâche qui lui était confiée, et l’homme s'acquitta de sa mission le plus sérieusement du monde. La phase la plus délicate fut la sortie du Secteur 3, le secteur du clan Burn. Foster Red était bien décidé à récupérer son bien, ou plutôt celui qui avait osé le manger. La victoire d’un champion autre que le sien avait dû le surprendre au plus haut point.

Ils durent donc éviter les différentes patrouilles et quittèrent le secteur en laissant derrière eux les corps de deux gardes qui avaient été un peu trop attentifs et en avaient payé le prix.

La suite se déroula sans encombre, ils parvinrent à rejoindre le submersible et après des adieux émouvants, pour l’hôte en tout cas, ils prirent la mer et traversèrent le courant qui les fit sortir de l’immense caverne. Le pilote du submersible était également un admirateur, et il ne put s’empêcher de rejouer oralement pour ses passagers la moindre des actions du baron lors du tournoi.

Krypt n’écoutait que d’une oreille. Il caressait le plumage de Ghoul, dont l’état semblait s’être légèrement amélioré. Il pensait à Lord Silver Hamilgton et à Foster Red. Deux ennemis potentiels à ne pas négliger… ça commençait à faire beaucoup. Pour atteindre son objectif, il s’était également mis à dos la famille Audifreddi sur le Nid de Vache. Mais il décida qu’il s’en soucierait en temps voulu, pour l’heure, il avait d’autres projets. Il avait eu vent d’une certaine rumeur avant le tournoi, et il comptait bien s’assurer de sa véracité. Ils partaient pour Grand Line, plus précisément pour Armada, l’île des pirates !
http://www.onepiece-requiem.net/t20844-ft-du-baron-corbeau#22541
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1