AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un marin d'élite en plus

Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:40

Le premier exercice était lancé. Il fallait que je trouve l’île ne portant pas de nom et voguer jusqu’en son sein. Pourquoi pour rentrer dans la marine d’élite. Vous savez cette marine combattive, qui forme comme son nom l’indique les hommes les plus hargneux et violent de la marine. J’avais pu étudier quelques cartes et en avait repérer une qui ne portais aucun nom sur plusieurs d’entres elles. Il me restait plus qu’à naviguer par là et ainsi pouvoir m’enrôler dans cette grande famille. Mais est-ce qu’on allait pouvoir me recevoir dans tests ? Je ne crois pas et je me demandais même comment je pourrais m’enrôler dedans sans me faire matraquer dés le début. Il paraitrait qu’une petite poignée de soldats sortaient vainqueur en marine d’élite ce qui prouvait que l’entrainement devait être sacrément dur. J’avais le trac mais il fallait que j’y arrive. Je prenais donc une embarcation et voguait vers cette ile. Le voyage se passa sur une mer calme et un beau ciel bleu.

Arriver à bon port, je débarquais mes affaires et sautais les pieds dans l’eau il n’y avait qu’un ou deux mètres qui me séparaient du rivage mais je pouvais distinguer les bâtiments de la marine face à moi. Je longeais m’enfonçait dans la forêt où l’humidité était omniprésente. C’était donc là que se passait les entrainements ? Purée y avait de quoi crever rapidement. Au bout d’une heure de marche si je ne passais pas mon temps à faire le tour des arbres j’arrivais devant l’entrée du QG. Une barrière avec deux soldats était fixe de chaque coter de celle-ci. Là un soldat pas très grand ni très muscler m’arrêta.

-Halte tu fous quoi là ?
-Je viens pour m’engager je m’appe...
-Hé tu ne bouge pas ou je t’éclate je vais appeler mes supérieurs.

Ok donc le mec veut la jouer agressif. Vaut mieux pas bouger à en croire ces unités si on ne respecte pas les règles on fini en chair à pâté.  Il rentra dans une sorte de petite vigie et appela probablement des hauts gradés pour connaitre la marche à suivre. Et si j’avais fait une connerie ? Après tout qui vient se présenter un baluchon à la main et sortir je veux m’enrôler ? Même le dernier des crétins ne ferait pas ça. Mais il était trop tard si je bougeait j’étais mort. Après quelques minutes qui paraissaient interminables, le garde revenait vers moi et me dis d’un ton sec :

-C’est bon tu peux passer tu va à l’accueil on va te recevoir.

La barrière se leva et je passais autour des garnisons. On entendait brailler et des ordres étaient donnés sur différents endroits du camp. Un groupe courait comme jamais sous cette humidité omniprésente. Ils étaient tous synchroniser et ne chômaient pas. Certains avaient du mal à suivre la cadence mais les autres membres du peloton les aidaient durant cette épreuve. Je longeais les bâtiments jusqu’à arriver au niveau des bureaux qui s’étalaient sur leurs longueurs. Je toquais à la porte quand un puissant « ENTREZ » retentit. Pendant quelques secondes je n’osais pas et j’avais peur de me faire tuer. Mais il fallait que j’y arrive.

Je rentrais et vit un mec d’1m70, 60 ans environ et un regard à tailler la pierre en un mouvement de cil. Il était assez froid et me regardait fixement. Cela me mettait presque mal à l’aise mais je me redressais et me tenait droit face à lui.

-Asseyez-vous je m’appelle Tiger on va causer vous et moi.

Sans plus tarder je m’exécutai. Je me disais que si c’était lui qui me recevait il devait en un claquement de doigt vous mettre la pâtée sans que vous vous en rendiez compte. Je m’installais sur la chaise qui était face à moi et ne bronchait pas je n’osais même pas écarter un tant soit peu mes lèvres de peur de m’en prendre une.

-C’est simple d’habitude on recrute pas comme ça. Mais t’as fait l’effort de trouver la base et en plus te pointer alors que t’aurais pu mourir on va te mettre au défi d’arriver les tests. On verra de quoi t’es capable mais on ne te laissera pas une seule chance. T’en as qu’une à toi de t’arracher. Tu peux aller commencer magne toi.
-Merci Chef !

J’avais dit cela tout en me levant et mettant la main pour saluer mon instructeur. Du moins un des instructeurs. Je posais mes affaires dans un dortoir et courais en direction du premier entrainement la course d’endurance. Sous cette chaleur et cette humidité je ne savais même pas si j’allais tenir le coup.


Dernière édition par Monrow Hisako le Lun 30 Juil - 13:51, édité 1 fois
Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:41

Premier entrainement la course. J’étais habillé comme le reste. Entre le premier instructeur et le deuxième j’avais juste eu le temps de me changer et de me faufiler dans les rangs. Le deuxième instructeur me regardais déjà de travers et pris la parole devant une ligne que nous formions.

-C’est simple ici c’est moi qui commande. J’m’appelle Garry Cooper, je vais vous entrainer sur le physique, discipline, et la cohésion de groupe. Zavez intérêt à suivre mes instructions sinon jvous bouffe.

Il avait dit ces mots en criant pour que ça nous imprime bien dans la tête. Il était assez carré et assez imposant. Il respirait le respect mais aussi la testostérone. A mon avis si tous les jours on devait s’entrainer avec lui ça serait pas une mince affaire. Il n’avait pas l’air de vouloir plaisanter mais plutôt de nous crever à l’entrainement. Il nous cria un ordre simple mais compréhensible par tous les pompes. Ça commençait par 50 pompes ensuite 50 abdos et pour finir une course complète autour de l’île. On allait en baver par ce climat hostile. Et il fallait le suivre sinon c’était retour à la case départ chez nous. Je m’étais entraîner quelques temps auparavant mais je ne m’attendais pas a ce que les exercices soit aussi ardus.

Après les pompes et les abdos certains vomissaient déjà. Effectivement le chef avait tenu une cadence assez soutenue pendant cet exercice et moi-même je ne me sentais pas très bien. Puis une fois terminé on commençait la course à pied autour de l’île. La cohésion de groupe commençait déjà au bout de quelques mètres. Moi-même j’avais le souffle court et du mal à avancer mais la détermination était la clé du succès durant ces épreuves. Je suivais le groupe tant bien que mal et une fois terminé on pouvait un peu souffler.

Mais l’entrainement n’était pas fini. A peine le temps de reprendre notre souffle qu’on nous filait une arme entre les mains et on se mettait devant des cibles. Transpirant, tremblant, dégoulinant tout ce qu’on pouvait rejette il fallait maintenant faire mouche dans la cible devant nous. Comment voulez-vous y arriver ? L’instructeur se présenta il ressemblait comme deux gouttes d’eau à Garry. C’était son frère jumeau Henry. Il était plus doux que son frère et rigolait.

Il nous intima l’ordre de tirer et toutes les cibles avaient été touchées. Mais aucune au centre. Mon tir se logea dans le coin supérieur gauche de la cible. Pas vraiment ce a quoi je m’attendais. C’était probablement du aux exercices d’avant.

-Pour ceux qui ont pas touché c’est pas grave on va faire de vous les meilleurs tireurs a n’importe quelle arme ou explosif vous en faites pas j’suis la pour ça.

Le ton était donné on allait devenir vraiment des surhommes enfin presque. Une fois l’entrainement terminer c’était place au repas. Repas simple et rapide pour ne pas perdre de temps. En tout cas ca tenait au corps surtout après les successions d’entrainement et d’exercice du matin. Une fois le repas terminer c’était encore d’autres exercices qui nous attendaient. L’instructeur Castel Roc dit la montagne qui nous formait à la discipline l’armement et la navigation. C’était je crois le meilleur instructeur à mes yeux car calme et doux. Par contre d’une intransigeance hors normes et un sens de la justice exacerbé. Il nous apprenait tous les rudiments de la navigation, apprendre le jargon savoir naviguer où l’on veut en lisant les cartes, nous apprenait la discipline pour qu’on puisse marcher au pas et obéir aux ordres et l’armement sur un bateau. D’après ce qu’on avait compris chaque jour on aurait droit au sergent Garry Cooper et les autres étaient un jour sur deux. Il fallait qu’on fasse rapidement de nous des hommes capables d’affronter n’importe quelle situation.
Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:41

Le deuxième jour on avait le droit à l’entrainement avec Garry Cooper et sa course légendaire. Il avait augmenté un peu le niveau qui faisait qu’on serait courbaturé à la fin de l’entrainement. Déjà là on sentait les muscles qui tiraient et il n’était pas facile de le suivre avec des courbatures fraiches. Mais ce n’était rien à ce qu’on subirait par la suite nous avait-il prévenu. Effectivement le niveau était assez important et dur à suivre. Puis on découvrait encore d’autres exercices de la journée et d’autres instructeurs. En plus des trois déjà présenté on avait eu le droit à d’autres spécialisé dans des domaines diverses et variés. Apres l’entrainement du matin on avait eu Bobby Hoobermind spécialisé dans le codage, les transmissions et la législation. La nuit avait été difficile mais il fallait que l’on reste concentrer malgré la course matinale. Ce gars était impressionnant par son charisme mais aussi la culture qu’il avait.

Puis vint le même repas que la veille et encore d’autres instructeurs. Jango sanclair, Lyanna flores ainsi que Andrew Harrick. Tous les instructeurs nous apportaient quelque chose. Il était évident que des matières me plaisaient plus que d’autres. Mais il fallait essayer de tout retenir pour enfin prétendre être un marine délite. Mais celui dont j’avais le plus peur était quand même Jango. Une tortue des hommes poissons qui n’hésiterais pas à vous réduire en poussière si vous l’ennuyer ou n’écoutez pas.

Il n’était pas évident de retenir tous ce qu’ils nous disaient avec la fatigue et les membres qui commençait sérieusement à faire mal, mais c’était un mal pour un bien. Ils nous apprenaient tant de chose et j’avais tant de soif à découvrir ce métier et mes nouvelles fonctions que je me forçais à en apprendre le plus possible. Je voulais y arriver et je voulais qu’on soit un tant soi peu fier de moi, que je sois moi-même fier de moi. Il était évident que ce ne serait pas en un jour que je m’améliorerais mais il fallait faire des efforts assez conséquents.

A la fin de la journée mon cerveau me faisait mal et mes courbatures aussi j’avais de la peine à me lever de ma chaise pour aller dormir. Mais il fallait récupérer un maximum avant de recommencer une nouvelle journée. Les oreilles aussi prenaient un coup a force d’entendre des ordres brailler et quand on bossait les exercices d’art martiaux je ne vous raconte pas… Il paraitrait qu’on devait ensuite effectuer une mission au bout de quelque mois mais on ne savait pas c qu’ils allaient nous demander. Toujours est-il qu’il fallait qu’on arrache nos tripes pour avancer et surtout faire en sorte qu’on devient des marines.
Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:42

Cela faisait 4 mois que j’avais intégrer le Ban et cela faisait 4 mois que j’en chier littéralement. Je me poussais à bout pour parvenir à lutter contre l’envie d’abandonner mais on se rapprochait du but enfin. Le temps passait vite et les exercices devenaient pour certains plus facile comme le tir, l’explosif ou encore l’infiltration et le camouflage et d’autre était en cours d’apprentissage comme la navigation ou alors le repérage. Pour ce qui est des tactiques de combat et interrogatoire comment vous dire que cela on devait le maitriser parfaitement mais que notre instructeur n’était pas tendre ? Il ne laissait aucun moment d’égarement ou de flottement entre les questions/réponses et il fallait qu’on se démène pour exceller dans cette matière.

Durant ces quatre mois nous étions au départ plus d’une centaines pour au final se retrouver diminuer de pas mal de membres qui avaient décidés d’arrêter la formation pour reprendre un mode de vie plus simple et plus classique. Il était vrai que chaque jour qui passait augmentait le niveau de difficulté notamment au niveau de la course d’endurance. Désormais l’instructeur courait vite et beaucoup plus longtemps que le début. Il voulait qu’on fasse preuve de cohésion et nous y parvenions. Nous nous encouragions mutuellement pour finir tous ensemble la course.

Pour ce qui est des tirs nous étions aussi presque parfaitement dans le mille à chaque fois. Seuls quelques tirs rates étaient dans le premier ou deuxième cercle de la cible. Ce qui montrait que même lorsque nous étions fatigués nous pourront viser juste. Les explosifs étaient le plus drôle car nous pouvions manipuler tout ce qu’on voulait et les ratés n’était jamais au rendez vous sauf une fois ou un gars à allumer la mèche trop tôt et s’est presque fait sauter avec. Eléphant man on aurait dit.

L’instructeur Andrew Harrick nous disait « réfléchissez avec votre tête avant de faire quoique ce soit » ce qui allait de soi pour du repérage. On avait bien assimilé les différentes techniques d’analyse et de planification. Il était plutôt content du groupe que nous formions et tous ensemble on s’y mettait pour faire les meilleurs rapports possibles. Et surtout les meilleures planifications d’attaques. Du moins sur papier car pour l’instant nous n’étions jamais allé sur le terrain.

Pour l’instructeur Lyanna Flores elle ne parlait pas beaucoup hormis pour apprendre à contrer les différentes attaques mais aussi pour nous apprendre le camouflage et l’infiltration. Il était assez simple de se faire à ses cours et les ordres qu’elles nous donnaient était simples et clairs pas besoin de tergiverser 50 ans on comprenait ou elle voulait en venir et nous exécutions. On était devenu des bon élèves je pense car nous nous en sortions assez facilement.

Jango Sanclair que vous dire de lui ? On n’aimait pas ses cours, son regard, sa voix ses méthodes. Il était du genre à faire flipper un rottweiler qui vous charge. Il nous apprenait tout mais on se méfiait de peur qu’il ne nous tue pendant des exercices en temps réel.
Castel Roc nous avait appris comment naviguer l’armement du bateau bref tout ce que l’on devait savoir sur un bateau et aussi la discipline. Il en manquait un peu au début mais au fil du temps et maintenant 4 mois après nous étions l’équipe la plus discipliné depuis des temps immémoriaux. On n’osait pas désobéir et on savait se taire et surtout écouter et comprendre ce que l’on nous demander.

Puis pour finir la revue des instructeurs Bobby Hoobermind. Il avait un savoir de folie et nous avait appris beaucoup de choses même si il en restait encore à apprendre. Il nous avait assuré qu’une fois sur le terrain on développerait toutes les capacités à devenir un bon marine et on n’en doutait pas vu l’équipe excellente d’instructeur.
Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:43

La fin était là dernier mois de formation. Nous étions épuisés mais on nous avait laissé une journée de repos pour nous en remettre complètement. Avant la remise des attributions de service et des missions individuelles que nous recevront. Enfin nous pourrions au vu des résultats de nos missions rejoindre ou non bien entendu la marine d’élite. Nous étions préparés à résoudre n’importe quelle mission et foncer dans le tas si besoin en cas d’attaque. C’est pour cela d’ailleurs que la base n’avait ni murs ni remparts. Ca faisait longtemps que je n’avais pas souris et bientôt il serait l’heure d’enfin de connaitre les résultats. J’avais hâte et me permis de respirer à plein poumons cet air frais.

Le lendemain l’heure était venue. Au son des clairons on rejoignait le centre de la base là où tout avait commencé et nous nous rangions droit comme des I. Nous étions au garde à vous lorsque l’équipe d’instruction venait devant nous. Ces instructeurs qui gardaient leurs sérieux et que nous aimions malgré ce qu’on avait subis. Juste là pour nous entrainer et faire en sorte que nous nous dépassions. Nous étions comme leurs enfants jusqu’à un certains point. Au début chien fou maintenant parfait chier de garde. Puis ce fut au tour de Tiger de venir. Il prit la parole devant nous :

-Soldats repos. Nous nous exécutions. Si vous êtes ici c’est que vous avez mérité vos efforts et que vous êtes récompenser. Nous sommes fiers de vous et vous avez était de très bon soldats depuis le début félicitations. Passons maintenant au résultat.

Le stress montait et nous étions tous impatient de savoir les résultats je tendais l’oreille pour pouvoir entendre mon grade et savoir si je suis admis.

-Marins d’élites : John, Flick, Edward, Armando, Allan, Michel, Lorus, Pierre


Des acclamations se firent entendre et les nouveaux soldats étaient fiers. Je n’avais pas été cité. J’espérais être au moins dans les prochains groupes sinon je savais que je n’étais pas pris. Mes tests avaient été bons mais pas parfaits non plus ce qui me laissait qu’une courte marge de manœuvre.

-Caporaux d’élites : Monrow…

Je n’écoutais pas le reste même si cela m’intéressais je nageais dans le bonheur. J’étais caporal d’élite. Enfin mon rêve devenait réalité il me restait juste encore une épreuve la mission sur le terrain. Je ne savais pas exactement ce que ce serait mais j’étais déjà fier de porter mon grade.
Invité
Invité


Lun 30 Juil - 13:45

A la fin des nominations nous avions tous un instructeur qui nous donneraient notre mission et je suis tombé avec l’instructeur Lyanna Flores. Bizarrement celle-ci me reçut dans son bureau et me donna l’ordre de m’assoir. Je m’exécutais et la trouvais bien plus causante que la plupart des exercices.

-Alors Monrow te voila caporal félicitations donne moi des retours sur ta formation.
-Hé bien pour tout vous dire j’en ai bavé vraiment. Ce fut plus dur que je le pensais et je croyais plus d’une fois abandonner mais j’ai tout fait pour essayer de rester et me voila caporal.
-Si tu es dans ce bureau c ‘est que tu as obtenue ta meilleur note en art martiaux et infiltration. Donc ta mission si tu veux bien est contenue dans ce dossier. Si tu veux bien en prendre note.

J’ouvrais le dossier et aperçu mon ordre de mission.
« Vous devez éliminer un pirate qui est coupable de plusieurs délits. Débarrassez-vous de lui comme bon vous semble.
Nom : James le bleu
Emploi : Pirate
Crime : Contrebande/meurtre/vol de richesse
Localisation : West Blue-Kage Berg

Je refermais le dossier et m’imaginer le pirate. Il était de chez moi en plus, il avait du faire du grabuge et je ne le laisserai pas s’en tirer.

-Je sais que c’est chez vous mais vous ne devez pas faire dans les sentiments utilisez tout ce que l’on vous a appris. Ce pirate n’est qu’une petite frappe. Allez-y !

-Bien chef !

Je me levais saluait comme il fallait l’instructrice et parti en direction de ma mission prêt à en découdre avec ce fauteur de trouble.



Je prenais un navire pour aller jusqu’à ma ville natale et essayais de me fondre dans la masse avec des vêtements que les habitants portent ici. J’avais changé un peu d ‘apparence car plus muscler et mes traits étaient tirés par la fatigue mais il allait de soi que mes proches me reconnaitraient. J’allais en direction d’un des bars pour consommer quelque chose à boire car fatigué de ce voyage et surtout assoiffée. Je n’avais pas prévu assez de provision il faudrait que je fasse le plein en partant. En rentrant dans le bar je vis ce pirate accompagnée de ces homes il faisait chier le barman et cela se ressentait dans leurs propos. Il n’avait pas l’air très costaud mais toujours assez pour rivaliser avec un marine. Il ne fallait pas y aller de main morte avec lui.

-Hé barman ramène ton rhum et plus vite que ca sinon je vais te flamber ta boutique.
-J’arrive de suite ne vous en prenez pas à ma boutique.
-Hé du con tu te calme ou je te calme.

J’avais dit cela directement au pirate. Je ne sais pas ce qui m’avait pris peut être l’adrénaline d’être chez moi et aussi celle d’être devenu un marin d’élite. L’autre me regardait comme deux ronds de flans. Je le regardais il mesurait une tête de moins que moi et était assez fin. Il avait une cicatrice sur le front des cheveux noirs et un sabre à la main. Je voyais sur son cou que des veines commençaient à grossir sans doute sous l’effet de la colère de l’avoir défié. Il se leva et je fis pareil. Nous sortions devant le bar et ses hommes sortaient avec nous.

-C’est simple l’ami soit tu dégage soit ta vie s’achève ici
-Qu’est ce que tu crois fumier moi et mes gars on est plus nombreux mais je te prends en 1 contre 1 essaye de me toucher déjà on verra ce que tu vaux.
-Vas y je t’attends essaye !

Le pirate fonça droit sur moi pour essayer de me transpercer en frontal. Je me poussais et pis ainsi prendre un angle d’attaque différent. Avec mon sabre je lui assenais un coup au dos. Il allait garder une balafre avant de mourir c’était sur. Mais ce fumier me porta un coup dans les jambes pour me faire tomber. Une fois au sol il frappa verticalement et je parai le coup en interposant ma lame. Je le poussais avec mon pied pour finalement me relever et me remettre en garde. Il était plutôt costaud mais les techniques de combat apprissent me servais complètement. Finalement il retenta l’opération en levant son sabre pour m’assener un coup au crâne. Je lui fonçais dessus et lui planta mon sabre directement dans le ventre. Il restait sur place alors que je retirais mon sabre. Il tomba raide mort sur le devant du bar.

-Votre capitaine est mort vous le laissez là et dégager sinon vous êtes mort aussi.

Son équipage sans capitaine ne servait plus à rien. Une fois ma mission terminée je pris des provisions pour le retour et faire mon rapport à Lyanna Flores.

Une fois de retour dans son bureau elle me dit :

-Bienvenu à vous caporal vous avez parfaitement rempli votre mission félicitations et bonne continuation.

Je la saluai et partit en direction de mon Nouveau QG pour prendre mes nouvelles fonctions. Enfin j’étais marine.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1