AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Sotto la montagna il mare

avatar
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6361
Popularité: +553
Intégrité: 475

Lun 30 Juil 2018 - 19:03

Résumé de l'épisode précédent:
 

Nous avons laissé le vaisseau dont nous nous étions emparé à la base de MegaVega, l'échangeant contre nos nouveaux ordres de missions. Je les aime bien, ces ordres. C'est presque comme des vacances, en fait. Sauf qu'on continue à travailler.
Renvoyés sur les blues, South Blue en particulier, nous allons passer au QG de la marine de South Blue, échanger notre navire contre plusieurs plus petits et nous séparer pour "patrouiller" et venir en aide à la marine locale. C'est tranquille. Et ça me rappellera mes débuts dans la marine d'élite, ça. Sauf que j'étais à East Blue.
J'aurais honnêtement préféré North Blue, mais faut croire qu'ils veulent pas que je passe à la maison saluer mes parents. J'y pense, South Blue c'est pas là qu'il y a l'autre Inu Town, celle qu'ils appellent Hinu Town ? Faut que je vérifie. Ces sales copiteurs de noms. Ma vengeance sera inexistante !

En attendant, nous arrivions à l'entrée de la Flaque, ce qui est, d'après mes connaissances acquises dans la marine -hier quand Doombeast me l'expliquait pour la cinquième fois- un réseau de tunnels partiellement inondés permettant le passage de navires de Grand Line aux blues. En même temps il avait pas besoin de me l'expliquer. Il croit que j'ai fait comment pour aller de North Blue à East Blue ? Tout le monde passe par-là. C'est le plus simple, c'est protégé par la marine ... et c'est un peu la seule solution. Faudrait être fou pour éviter les passages cartographiés de la Flaque, on ne peut pas quitter Grand Line sans devoir traverser les Calm Belt, et Reverse Mountain ne fait pas redescendre dans les Blues.

En plus dans la Flaque, il ne pleut pas, ce qui est bienvenue après les trois jours de pluie qu'on vient de prendre sur la tête. J'aime pas la pluie. En plus en mer ça fait plein de vagues. Au moins contrairement aux bains et à la mer, la pluie c'est comme les douches, ça me vole pas mon énergie.
C'est quand même bizarre les fruits du démon.
Je suis un peu fatiguée, alors ces jours-ci je reste pas mal à l'intérieur et je laisse ma moitié, Gianna, s'occuper de faire le capitaine. Elle est moi aussi, donc c'est bon. Je suis deux Lieutenant d'Elite de la marine à moi toute seule, et c'est pas tout le monde qui peut en dire autant. Je me demande si deux Lieutenants ça vaut un Commandant. Mathématiquement, je veux dire. Niveau hiérarchie c'est le Commandant qui gagne, c'est sûr. La hiérarchie aime pas les mathématiques. Ça tombe bien, moi non plus. On peut pas taper dessus pour que ça marche mieux, plus vite ou plus simple. Ça fatigue et ça fait vite mal à la tête. Bref, ça n'apporte rien de bon à personne et surtout pas à moi.
Surtout que je suis déjà fatiguée, alors je vais pas en plus faire des maths.
J'vais plutôt dormir tiens. Elle peut se débrouiller l'autre Gallena.

*****

Ici Gianna demi-Scorone, qui prend la tête des opérations et de la narration !
Gallena est fatiguée, alors je la laisse se reposer. Pendant ce temps, à moi la casquette de capitaine ! Sauf que j'ai pas vraiment de casquette pour ça, j'ai les insignes de lieutenant mais j'ai pas eu de nouvel uniforme. Donc pas de casquette avec.
C'est pas bien grave. Je peux vivre sans casquette. Sauf métaphorique, je suis quand même la chef de ce bateau moi, en l'absence de la vraie Gallena. Ca fait trois jours que ça dure, depuis qu'on est secouées par la mer démontée. Je crois pas qu'elle a attrapé le mal de mer, elle a pas vomi ses repas et on a jamais eu le mal de mer. Et si elle avait la nausée, je le sentirais. On est ... liées, elle et moi. On se parle pas dans la tête, mais on sent ce que l'autre sent. Si je me pique, elle aura presque aussi mal. Si elle se cogne, moi aussi j'aurais une bosse. C'est une sensation assez bizarre à décrire. Déjà quand j'ai tenté, enfin quand elle a tenté d'avoir plus de deux yeux, c'était bizarre. Mais elle avait qu'un seul cerveau pour quatre yeux. Maintenant on se répartit les tâches, on a pas eu a y penser. C'était ... c'est magique.
C'est quand même cool la magie. Je peux plus aller au parc aquatique tranquillement, mais les avantages valent presque les défauts.

J'aimais bien pouvoir prendre des bains moi... mais dans la marine de toute façon on a que des douches, voire des seaux quand le bateau n'est pas bien gros ou trop ancien. Se laver au seau, c'est pas génial. Mais on fait avec ce qu'on a. Des fois on a que ça.
Sur le brick on a que ça. Mais bon, en mer on se lave pas tant que ça non plus. Le sel ça colle à la peau et l'eau douce on a aucune chose à en faire que la gaspiller. On peut pas compter sur la pluie, sur Grand Line. La météo est beaucoup trop imprévisible.
J'ai eu de la chance quand même, j'y ai passé quoi, un an ? Pas eu trop de tempêtes ou de tornades. Pas mal de beau temps, même s'il y a des exceptions. Le brouillard de Nebelreich, par exemple. C'était pas drôle Nebelreich. Surtout avec .. les trucs là, les gros sangliers. Je sais plus comment ils appelaient ça. Les scramblax ?

C'était pas si drôle.
Depuis que j'ai quitté Adell, y a eu plein de trucs pas drôles.
Avant aussi, y en a eu. Reverse Mountain, Goa ... c'était pas génial. Mais y a eu des trucs bien aussi.
J'aime pas quand les gens meurent. Moi aussi je vais disparaitre, bientôt. Mais je serais encore là, en Gallena. Les gens, ils ont pas cette chance normalement.

De la chance, c'est sûr que j'en ai. Tant mieux, je vais pas dire le contraire.
Comment être la meilleure du monde sans chance ? C'est possible mais c'est bien plus difficile.

En parlant de chance, il va m'en falloir pour franchir les barrages de la marine, ceux qui contrôlent les passages dans la Flaque. Sauf que non, ahah ! Je suis de la marine et j'ai mes ordres de mission sur papier, passage tranquille assuré !

Je croyais....

- Bonjour, contrôle des papiers. Vous avez l'autorisation de naviguer sur ce canal ?
- Bonjour oui, pas de problème. Voici notre ordre de mission et les autorisations de passage.
- Vi vi, voyons-voir ... Vi .. 53éme d'élite ?
- C'est nous.
- Où est le capitaine .. Gallena Scorone ?
- C'est moi.
- Vi ... vi. Voyons .. Vi...

Vi vi vi.. ça me rappelle quelqu'un, mais qui ?
Hum ...
C'était pas à Innocent Island ...
...
Au Marteau peut-être ?
...
Je sais !!

- Le vieux gâteux de Shell Town ! Je reconnaîtrais ces vivi entre mille !
- ... Vi ? De quoi ? Quel gâteux ?
- Vous avez de la famille à Shell Town ?
- Vous voulez sans doute parler du sergent Alfronste, stationné à Shell Town. C'est mon père. Vous n'avez pas à l'insulter.
- Ah, je me disais, vous êtes plus jeune. Désolée pour le gâteux, j'ai pas gardé un très bon souvenir de ma rencontre avec votre père.
- Vi vi, c'est possible. Il peut être fatiguant ... mais restez quand même polie. Vous comptez continuer à me pointer du doigt encore longtemps ?
- ... Pardon.
- Merci. Bon, vos papiers sont en règle, vous pouvez passer. Prenez ce tunnel, c'est le plus direct pour aller à South Blue.
- Merci ! Bonne journée.
- A vous aussi.

Nous reprenons la route, direction South Blue !!

*****


- South Blue ? Ah non ici c'est pour Marie-Joie. Vous devez prendre ce tunnel, tourner au troisième tunnel à gauche et vous adresser au poste là-bas pour qu'ils vous guident.

*****


- South Blue ? Oui, vous prenez le B36 jusqu'à atteindre le tunnel Jaune, que vous n'empruntez pas, mais vous tournez dans le tunnel en face jusqu'au prochain poste.

*****


- Ça intéresse quelqu'un un tournoi d'échecs ?
- On a un échiquier ?
- Depuis cinq minutes, oui.

*****


- Hein ? Mais on t'a mal guidée ma pauvre. Le mieux c'est que vous faisiez demi-tour. Mais avec le manque d'espace dans le coin, ça va vous faire faire un tour. Pour ça vous prenez le tunnel à droite dans 200m, vous tournez toujours à gauche, sauf au troisième croisement où vous devez absolument aller tout droit. Le passage de gauche est normalement condamné et avec des panneaux indicateurs, mais faites attention. Si vous voyez que le courant s'accélère brusquement, vous êtes sur la mauvaise voie et à part si vous réussissez à faire une marche arrière, vous êtes morts. Donc faites vraiment attention à ne pas y aller.
- On fera gaffe.

*****

- C'était pas le bon passage, c'était pas le bon passage ! Gallenaaaa !! Sors du lit on a besoin de tes pouvoirs !! Vite !!!

*****


- Gianna, t'es sûre de pouvoir gérer la suite ? Je n'ai pas envie de remonter sur le pont toutes les dix minutes.
- T'inquiètes pas Galle, ça ira bien. Juste un petit accident, ça ne se reproduira plus. Reposes-toi.
- Fais plus attention hein.
- Mais oui, t'inquiètes pas. Tout ira bien.

*****


- Dame de pique.
- Pioche.

*****


- Voilà on a fait demi-tour, et maintenant pour South Blue ?
- C'est à South Blue que vous allez ? J'avais lu North Blue sur ces papiers. Mince. C'était la bonne direction alors. Le mieux c'est que vous remontiez jusqu'au bassin à six cent mètres, tourniez là-bas et reveniez ici. Et vous prenez la première à gauche.
- ... D'accord.

*****


- On mange ?
- Bientôt.
- J'ai faim maintenant.
- La bouffe est pas cuite.
- C'est pas grave ça !
- L'aubergine crue c'est dégueulasse Gianna.
- Je suis sûr que non, passes-en moi une.
- Tiens.
*croque*
- Pwha ! T'avais raison en fait.

*****


- Bonjour, vos papiers ?
- Tenez.
- Ça m'a l'air tout bon. Bon voyage.
- Merci.

*****


- Aaaah, pourquoi il y a des crabes qui tombent du plafond ?!
- Pourquoi ils nous attaquent ? J'en sais rien. Tais-toi et cogne Malik, cogne plus fort !
- Je crois qu'on est plus dans une zone balisé Gal ! Gianna.
- T'as sûrement raison. On fait demi-tour !
- Ici ?!
- On a la place ici, on l'aura peut-être pas plus loin.
- Attention, un gros bloc de crabes vient de se détacher du plafond !
*crash*
- Saleté. Ils ont bien abîmé le pont ceux-là.
- Un autre !!
- Je hais ces grottes !!
- Moi aussi Gianna !!

*****


- Bonjour, vos pap.
- Bonjour ! Papiers ! South Blue ! Direction ?
- Houlà, du calme ma p'tite dame. Vous m'avez l'air bien énervée, quelque chose à cacher. On va contrôler votre cargaison.
- Ranne !! Je peux les taper ?
- Mauvaise idée lieutenant, ils vont râler.
- Mais ils m'embêtent !
- Les menaces ne vous mèneront nul part ma p'tite dame.
- On a pas de cargaison, on est de la marine d'élite, on est perdus dans ces tunnels à la con et on cherche à se rendre à South Blue. Vous pouvez contrôler toute notre cargaison autant que vous voulez sans avoir à vous bouger les fesses de votre chaise, vu qu'on en a pas. Et oui, je commence à en avoir marre de cette Flaque.
- Protestez tant que vous voulez, mais laissez nous enquêter.
- Pff ... allez-y ... on sera encore coincés dans ces tunnels dans une semaine, à ce rythme.
- Ça, ce n'est aucunement mon problème.

*****


- Belotte. Rebelotte.
- Encore ?

*****


- Déviation, risque d'éboulements ?! Mais c'est pas vrai.
- Tu sais Gianna, dans une grotte c'est pas tellement surprenant.
- Peut-être Ranne mais il n'empêche que j'en ai marre. Et pourquoi ils indiquent rien ? Y a pas une seule direction marquée dans ces grottes stupides.
- Je crois que c'est pour perdre d'éventuels pirates ou autres indésirables.
- Mais nous on est pas indésirables, on est de la marine. On est dans le même camp.
- Je sais pas si tout le monde le pense. Surtout le type dont t'as insulté le paternel.
- Quel type ?
- Le premier.
- Euh .. ah, "vivi". J'ai juste dit qu'il était gâteux son père, le gars était d'accord.
- N'empêche qu'on est paumés depuis qu'il nous a indiqué les directions.
- .. C'est vrai ça ! Si je le retrouve, je le ... je sais pas ce que je ferais, mais il va pas aimer.
- Le jeter à l'eau peut-être ?
- Bonne idée !

*****


- Ah non, pour emprunter ce tunnel il vous faut le formulaire A38. Vous ne l'avez pas, vous ne passez pas. Attendez ... tendez .. voilà. C'est une carte du coin. Vous pourriez prendre cet autre chennal-là, mais il est réservé aux vaisseaux de l'amirauté. Vous il vous faut emprunter celui-ci, il est plutôt étroit mais ça sera plus rapide pour vous que si vous empruntiez ce quatrième, plus large mais qui fait un détour assez important.

*****


- Unguda !
- Uh .. Gianna ? Tu pourrais venir voir ?
- Oui ? Il se passe quoi ? Pourquoi on a ralentit ?
- Ugunda ! Uguguda !
- Il y a ces types à l'avant, qui bloquent le chemin avec des pirogues.
- On peut passer en force.
- Ugudada !
- On pourrait voir ce qu'ils veulent ? Si c'est une embuscade ...
- Une embuscade ici, dans le réseau marijoan ? Et il y a des tribus sauvages qui s'y cachent ?
- Unguda uguda !
- Ben ... ils y ressemblent en tout cas.
- .. Tant pis, on les vire. Je suis pas d'humeur et ils savent rien dire que leurs cris bizarres ugunda ugadada. On a déjà perdu assez de temps comme ça. Ecartez-vous, on passe !
- Ugunda unguda uduga ungunda !! Ugu..aaaah !
- Bon débarras.

*****


- Contrôle des papiers, s'il vous plait.
- Tenez. South Blue c'est par où ?

*****


- Dites voir Lieutenant, on est pas déjà passés ici ?
- Si, t'as raison Lumière. Je reconnais cette bande de stalactites.
- C'est pas des chandeliers, quand ça touche le sol ?
- Peut-être ... ou des colonnes ?
- C'est vrai que ça ressemble à des colonnes.
- Tu t'y connais en grottes toi ?
- Pas du tout, et toi Lieutenant ?
- Pas plus.

*****


- Bonjour, contrôle des papiers. Vous avez l'autorisation de naviguer sur ce canal ?
- Bonjour les ... vous !!
- Moi ? Ah ! Vous !
- Comme on s'retrouve !
- Qu'est-ce que vous fichez ici ? Vous devriez être ailleurs !
- Vous nous avez perdu ! Vous avez fait exprès.
- .. Non.
- Non ? Menteur !
- Mais non, mais non.
- Ça fait des heures qu'on erre dans ces tunnels à cause de vous !
- Fallait pas insulter mon père.
- Vous étiez d'accord !
- N'empêche, ça ne se fait pas. Surtout quand on est pas de la famille.
- Pff .. je m'excuse, d'accord ? C'est par où South Blue ?
- Mouais .. excuses acceptées. Pour South Blue, c'est ce canal-là et c'est tout droit. La seule fois où il faut tourner, il y a un fort, vous leur demanderez là.
- Merci. Ranne, on l'embarque !!
- Eh, mais ? Lâchez-moi !
- On vous posera à la sortie, y a forcément une base qui contrôle l'accès.
- Mais .. mais non. J'ai du travail ici moi.
- Fallait y penser avant de nous faire perdre la journée.
- Vous ne pouvez pas faire ça !
- Mais si, mais si. On vous réquisitionne comme guide pour rattraper notre retard. Je suis sûre que c'est autorisé quelque part dans un règlement ou l'autre.

*****


Enfin sortis ! On a posé ce type au dernier poste de surveillance qu'on a croisé, après qu'eux aient confirmé qu'on arrivait bien sur South Blue. Ça y est, nous sommes arrivés ! Direction le QG, et ensuite on va s'éclater ! A commencer par éclater l'unité. Je me demande bien ce qu'on va pouvoir faire, mais on aura sûrement des tas de choses à faire pour les aider. Surtout en n'étant pas coincés sur des zones de la même façon que la régulière l'est.
Tremblez pirates, car nous voilà ! La 53ème est sur les lieux !

Je descends sous le pont, rejoindre Gallena. J'espère qu'elle a pu se reposer, malgré l'incident de mi-parcours. On a besoin d'elle. J'ai besoin d'elle. J'ai besoin de moi.
http://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttp://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
avatar
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6361
Popularité: +553
Intégrité: 475

Lun 30 Juil 2018 - 19:03

"Plus loin de nous, pas tellement trop loin, il y a deux navires. Ça doit bien faire depuis hier qu'on a croisé personne et là, deux d'un coup.
C'est marrant. Enfin, je trouve ça sympa moi. J'aime bien les gens. Sauf quand ils sont fatigants. Mais en général ils permettent de pas trop s'ennuyer. J'aime pas m'ennuyer.

On est un peu loin pour voir leurs drapeaux, mais ça va pas tarder. En tout cas avec ses voiles, c'est clair que le plus proche de nous est de la marine. Ils ont un oiseau peint dessus. Je me demande s'ils sont de la régulière ou de l’Élite."

...
La suite. C'était quoi déjà la suite ? Silver Bart de la régulière contre Carl Björnstal le pirate, avec Gallena Scorone en super-prestigieuse invitée dans l'histoire.
Ah, mais faudrait peut-être que je change leurs noms ? Ils risquent de pas aimer s'ils se reconnaissent non ? En même temps Björnstal c'était un sale pirate pas propre, il a pas le droit de se plaindre que je me serve de lui comme personnage alors qu'il a fait des trucs vraiment pas classe. Du genre tuer des gens et pirater des bateaux. Quand à Bart, il devrait être content d'être dans une histoire avec quelqu'un d'aussi classe que moi. Surtout que c'est une histoire vraie. Je me demande ce qu'il est devenu. Il continue à écumer les mers ou il est allé s'enterrer dans une base terrestre, comme une tortue ? Et pourquoi je dis ça moi ? Ça vit pas sous terre les tortues. C'est les ragondins qui vivent dans des terriers.

Bref, on l'aura compris, je profite que Gianna mène la barque et de l'excuse, réelle, d'être un peu fatiguée, pour commencer à écrire mes mémoires. Enfin ma biographique. Enfin des notes sur les aventures géniales pour certaines, moins géniales pour d'autres, que j'ai vécu. Je sais pas trop si mon style personnel de super-écrivaine ça plaira aux gens, mais c'est pas grave, si je fais publier ça un jour j'aurais un éditeur qui corrigera mes fautes. C'est comme ça que ça marche non ? C'est comme les aventures de l'amiral Poivr Kontnu. Lui c'est un vrai héros. Vraiment génial comme type. Dommage qu'il soit sûrement mort de vieillerie, depuis le temps. Enfin que le vrai bonhomme qui a inspiré le personnage de Poivr Kontnu. Poivr Kontnu est un personnage de fiction, il peut pas vraiment mourir du coup. Sauf si on le tue. Mais ça serait bizarre. On peut tuer de l'encre ? Je ne sais pas. Bonne question.
Bah, c'est pas grave, je m'en fiche. J'en étais où déjà ? Le combat épique entre la marine et la bande de pirates pourris de Björnstal. Celui où j'ai gagné sa hache. Elle doit être à la maison maintenant, dans ma chambre. J'espère que Pappa et Mamma l'ont bien accrochée comme je leur avais demandé.

Y a pas de raisons qu'ils ne l'aient pas fait après tout.
Je baille, commence à me frotter les yeux. Voilà, je réfléchis trop. Faut pas. C'est désagréable. Allez, je reprend l'écriture ! Et sans réfléchir ! C'est parti !
http://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttp://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Page 1 sur 1