AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
Voir le deal
10 €

La tragédie d'Erina Loung (partie 1):Vers les bas fonds

Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 132
Intégrité: 31

Ven 3 Aoû 2018 - 2:09

Qu'est ce que l'échec ? Beaucoup pensent qu'il s'agit du fait d'échouer inévitablement pour faute de n'avoir même pas vraiment essayé. Comme si le fait d'essayer y changeait vraiment quelque chose. Mais cette conception est fausse ca, si l'on devait mettre des mots sur nos actes manqués, notre absence de réussite, aussi glorieuse que l'image donnée à la notion d'effort, un échec ne serait autre que la fatalité inévitable qui tombe sur tous, riche comme pauvre, génie comme personne dénoueé de tout talent. L'échec n'est autre que la plus pure des justicse, impartiales et absolues. Rien ne peut s'y opposer, ni l'effort ni le talent, ni le milieu social, pas même un pot de vin afin de changer la façade apparente de tout fait.

L'échec fait mal, très mal, mais il est nécessaire. Car, en dépit de son effet démoralisateur, ceux qui le surmonte en sortent plus grand plus fort, bien évidemment en attendant l'échec prochain et ainsi de suite jusqu'à arriver au bout de son objectif, quoi qu'il puisse être.

Suite aux événements survenus plus tôt, Rey vivait l'acquisition de son fruit du démon comme son plus grand échec, le résultat de sa propre incompétence, provoquant la suspension temporaire de son supérieur et père spirituel en raison de la réaction démesurée et non nécessaire qu'il avait eu à l'égard de l'as de la révolution. Pour cela il n'était pas utile d'en informer quiconque à ce propos, pas même Mika, nul ne devait savoir à propos de ce pouvoir, d'ailleurs Rey ne l'utiliserait qu'en cas de vie ou de mort ou encore sous la façade du justicier masqué qu'il désirait faire valoir. Le petit et pitoyable Rey resterait là, un lambda, une personne faible qui préférerait se faire torturer que de riposter. En suivant cette promesse, le jeune soldat parvint finalement à surmonter le mur qui paraissait infranchissable de sa propre incompétence,  bien aidé par le fait que Woodstone avait, dans le but de préserver son soldat, ordonné à tous ceux présent dans le cadre de la mission de garder le silence sous peine de se voir quitter les rangs de la révolution, et, persuasif qu'il était cela ne manqua pas de produire l'effet voulu.

Pendant que l'équipage était de repos forcé, Rey accompagné de sa fidèle partenaire Mika étaient d'escale sur Loung Castel Garden, dans le but aussi tristement simple que de se changer les idées. L'île vue sur la carte avait une forme plus ou moins circulaire, avec une grosse densité végétale au nord ouest, cette dernière s'étendant quelques peu au sud ouest . Pour ce que qui était du reste il s'agissait surtout d'espace urbain où les Hommes avaient pris le dessus sur la nature, en soit l'île n'était pas bien grande, de taille moyenne tout au plus mais la densité de la population en faisait une des plus peuplée d'Est Blue, près de 800 000 habitants, soit un chiffre de 500 habitants le mètre carré.

Concernant la position politique de l'île, on était dans ce qu'on pouvait appeler une zone de bon droit de façade, la marine était présente sans pour autant y être à tous les coins de rue, une base au Sud Est contenant une garnison de quelque millier d'Hommes affiliés à l'emblème de la mouette. Il n'était pas dis que la révolution ne serait pas tolérée, mais un changement de système vers une émancipation du gouvernement mondial semblait invraisemblable tant les locaux, d'après les dires semblaient être de la classe haute moyenne classe à très fortuné.

Une fois à bon port, Rey ne parla pas beaucoup à sa compère durant tout le trajet qu'ils avaient fait à bord d'une embarcation prêtée par Woodstone, un petit navire destiné à l'accostage en toute discrétion tant cela ne laissait nullement paraître le moindre danger. De ce fait une fois à terre, mettre fin à ce silence pesant satisfaisait les deux soldats, enfin un autre sujet de discussion possible et surtout Rey pouvait plus facilement changer de sujet et éviter le plus possible de parler de sa précédente mission en explorant la première ville portuaire, Fisher City land.

Malgré l'appellation faisant penser à petit village pêcheur d'escale avant les grandes villes qui suivraient, cela était loin d'être le cas. Des enseignes à perte de vu, certes des bateaux de pêche par dizaine amarrés mais rien ne laissant penser une certaine pauvreté ou statue social peu glorieux. Bien au contraire, il semblait même que le métier de pêcheur là -bas était très prisé et jouissait d'une reconnaissance particulière à regarder les enfants tous bien habillés, propres sur eux, regardant avec émerveillement les arrivées et les départs des pêcheurs se voyaient accueillis par des vrai petist supporteurs. Le marché ouvrait tôt le matin et fermait tard le soir vers le coup de vingt-heure, c'était un constat qui interpella particulièrement les deux jeunes gens, mais au vu du fait que le poisson semblait être la première denrée du village, une dépendance quasi totale à cette ressource organique imposait un certain rythme de vie.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mer 15 Aoû 2018 - 17:11, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 132
Intégrité: 31

Ven 3 Aoû 2018 - 2:10

Les deux jeunes révolutionnaires passèrent la nuit dans une des nombreuses auberges sous le thème du poisson et de la mer. Cela était fort en odeur, pas forcément du goût de tous, mais l'ambiance y était plaisante, tout le monde traitait les touristes et les nouveaux arrivants avec respect et un sourire aux lèvres.

Au lendemain de la première nuit dans le village, il était l'heure pour les deux étrangers de faire le plein de provision pour se préparer à la prochaine escale, la capitale de l'île Golden City.

Une partie de la traverseé fut faite à l'aide de Bonsam Aritain, d'un villageois payé pour presque rien en raison d'absence de réelle route praticable à moins de contourner l'île. Il les fit traverser une forêt, petite mais pas moins dense et, au vu de son âge avancé et de la connaissance du trajet sur le bout des doigts il devait être une des seule personne à offrir ce service. Le vieux Bonsam était une personne à la fois peu marquante mais très appréciable, à l'image de ses homologues de Fisher City Land. De petite taille, le dos courbé sous le poids des années, il était bien maigre dans sa marinière bien trop grande pour lui, un pantalon court exposant ses tout aussi maigre jambes couvertes de cicatrices.

Son teint était pâle, accentuant ses cernes violacées et tombantes, son regard aux prunelles couleur azure toutefois était pétillant malgré les apparences. Il arborait souvent un large sourire édenté. De son chapeau de paille dépassait de très rare fine mèches grises mi-longues, laissant supposer une masse capillaire peu fourni.

Durant presque l'entièreté du trajet, il se montra très bavard avec un accent bien franc et campagnard, racontant tantôt les histoires de ses dernières prise à la pêche tantôt les mésaventures de son petit fils, Jambonsam Aritain. Dans l'ensemble bien que quelque peu agaçant par moment, le vieux grand-père fut attachant, mais il fallait dire qu'avec le peu de lumière de la forêt et l'étrange calme des lieux, il tenait fort bien compagnie.

Une fois au bout il déposa les voyageurs en leur laissant quelques indications à suivre pour rejoindre Golden City
-C'tici qu'j'vous laisse les jeunes, il faudra juste prendre l'route de gauche puis t'jours suivre le nord, vous manqurez po  Golden City.  Moi j'vais po plus loin. A la prochaine les jeunes !


Les deux révolutionnaires le remercièrent et le saluèrent d'un signe de la main pendant que l'homme disparaissait dans l'obscurité de la forêt.

La route vers Golden City fut fatigante et dura près d'une heure et demie en suivant le chemin mis à disposition et fort heureusement aucune rencontre avec des bandits de grands chemins de faite.

Une fois à l'entrée de Golden City les deux révolutionnaires furent subjugués par la beauté des lieux, des maisons en pierres polies arborant des toitures en or plaqué, des commerces à perte de vu. Les gens, à l'image à l'escale précédente, étaient fort bien vêtus, propres sur eux, des vêtements tantôt d'un blanc immaculé tantôt de couleur vivre, pas la moindre salissure ne serait ce que sur leurs souliers. Il y avait même des hommes et des femmes en costume, le genre qu'on porte que pour les grandes occasions en temps normal. Une odeur fleurie flottait dans l'air, et dans cette ambiance apaisante et saine les gens arboraient leur plus beau sourire et se saluaient avec la plus grande des politesses, dans les règles les plus pures et parfaites du savoir vivre.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mer 15 Aoû 2018 - 17:18, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 132
Intégrité: 31

Ven 3 Aoû 2018 - 2:16

Recherchant un endroit pour dormir et continuer leur épopée sans réel motif que celui de passer le temps et échapper aux tourmentes omniprésentes dans l'équipage, ils trouvèrent une première auberge, luxueuse et grande fort bien entretenue et dont la clientèle était des plus raffiné. S'adressant à ce qui semblait être le gérant, un homme dans la trentaine, un costume en queue de pie noir et blanc un nœud papillon couleur bordeaux, il était aimable et accueillant, souriant mais toujours dans le plus grand des professionnalisme.

-Bonjour messieurs dame en quoi puis-je vous aider ?

-Il nous faudrait une chambre pour les prochain jours. Quels sont vos prix ?

-750 000 Berry la nuit, pour les repas  ce sera en supplément.

-Vous n'avez rien de moins cher ?

-C'est  le prix de la chambre la moins chère, cela  peut aller jusqu'à 2  million la   nuit pour nos suites les plus luxueuses.

-Je vois, merci tout de même.

-Mais c'est bien  normal,  bonne journée messieurs dame.


Les deux compagnons sortirent encore sous le choc des prix annoncés et rien qu'en échangeant un regard avec Mika ils s'étaient bien assez dit, ils avaient compris qu'il fallait chercher davantage pour des prix plus abordables et moins exorbitants.

Mais hélas, malgré avoir cherché plusieurs heures en tentant leurs chances dans plusieurs auberges rien à signaler. Toutes les auberges étaient plus ou moins du même calibre, luxueuse, avec une clientèle fortuné et au tarif plus que chers..

Mais c'est en sortant de leur dernière tentative, prêt à rebrousser chemin et repartir en direction de l'équipage de Woodstone qu'un individu interpella les deux soldats. Il s'agissait d'un homme de petite taille caché dans la pénombre d'une ruelle sous une cape noire poussiéreuse on ne distinguait pas grand-chose de son apparence si ce n'est la balafre qu'il avait sur l'oeil gauche, clos, il n'avait très certainement qu'un seul oeil de viable. Tout dans le personnage tranchait avec Golden City, ville de tous les luxes, que ce soit son apparence ou encore sa façon de s'exprimer et de se tenir.

-Je vous ai suivi  chers voyageurs, vous semblez chercher un logis pour la nuit.

-C'est possible,  mais je vois pas ce que cela peut vous faire.

-Allons allons, tant d'hostilité.  je ne suis là que pour aider  mon prochain, je sais où vous pourrez trouver ce que vous cherchez.

Rey et Mika se concertèrent quelques secondes, tournant quelque peu le dos à l'inconnu plus que douteux.

-Tu en penses quoi ?

-Je le sens pas, il est pas net, ça sent le coup fourré.

-Je suis d'accord,   mais je pense que ça se tente tout de même, après tout on est deux et  de ce qu'on l'on voit jusqu'à maintenant il est pas armé et nous si.

-Soit, mais au moindre truc suspect je le bute de mes mains, je te préviens.

-Cela va de soit. Alors, on est bon ?

-On est bon.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mer 15 Aoû 2018 - 17:23, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 132
Intégrité: 31

Ven 3 Aoû 2018 - 2:21

Les deux jeunes soldats  revinrent alors à l'homme de petite taille, lui jetant un regard froid qui en disait long sur ce qu'il lui arriverait en cas d'entourloupe.

-Je vois qu'on à un accord.

-La ferme demie-portion et accouches !

-Oh je vois que la dame a du caractère  Héhé.

-La dame t'as demander de parler alors parles.

-Ouh. Ce que j'aime cette froideur !  Pour revenir au sujet, je sais où trouver  une auberge plus dans les prix des communs des mortels et je peux vous y emmener en personne.

-Qu'est ce que t''y gagnes dans l'histoire ?

-Oh une bagatelle,  200 000 berry, sans garantie de remboursement en cas d'incident.

-Tu veux nous  entuber et  tu veux qu'on disent oui avec le sourire ?! C'est bon je  vais le buter ce nabot !

-Du calme Mika, cela ne va que nous causer que des ennuies , surtout devant tout le monde, et si on faisait ça au  fond de la ruelle, je le bâillonnes tu lui fais sa  fête.*dégainant son sabre*

-Oh volontiers. *dégainant son sabre* Après tout  si on est que de passage personne ne sait qui nous sommes.

Pris  de panique   et se voyant  forcé d'aller uniquement vers le fond de la ruelle, les deux soldats lui bloquant le passage, il changea vite de ton et ses prix par la même occasion.

-Attendez ! Hé ! Stop ! Ok j'ai compris, 100 000 c'est mieux non ? C'est bien non ?

-Vois plus bas et tant qu'on y  est une garanti de remboursement  aussi.

-Disons 50 000  alors ok ? Ne me  tuez pas par pitié !

-Et la garantie.

-Oui oui la garantie aussi ! On a un accord ?

-On a un accord.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Mer 15 Aoû 2018 - 17:25, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Rey Bolgarski
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2215
Popularité: 132
Intégrité: 31

Ven 3 Aoû 2018 - 2:28

Pas fière d'intimider une personne de petite taille, mais bon il fallait toujours mieux assurer ses arrières, cela nous met à l'abri des mauvaise surprises.

Une fois l'accord « trouvé », les deux révolutionnaires furent guidés par l'inconnu jusqu'aux limites de la ville en suivant des ruelles à l'abri des regards jusqu'à arriver à un endroit qui contrastait totalement avec Golden City. Une espèce d'amas de maisonnettes disposées en bloque compacte, tout y était délabré et sale, quelques réverbères illuminait tant bien que mal les rues obscures de l'endroit, une odeur de cadavre putride dans l'air et des mendiants par millier. Tout le monde dans les rues semblait soit au bord de la mort, sûrement à cause de mal nutrition, soit peu fréquentable.

Le guide reprit alors.
-Vous voilà dans le coté obscure de Golden  City,  le ghetto des outsiders,  Noland. Tout ce qui  ici  n'est que mort et pauvreté.

-Comment cela se fait il ? Golden City  dispose de tant de richesse pourtant. C'est insensé !

-Ha, encore un utopiste ! Le sens n'a pas lieu d'être ici, presque tout le monde à grandi, vécu et mourra sûrement ici.

-Et si on en venait  à cette auberge plutôt. * ininterrompue Mika*

-Voici l'adresse si vous être perdu, c'est à quelques rues d'ici   vous ne pourrez pas louper.

-Et vous venez pas ?

-Moi j'ai du travail qui m'attend. Allez tachez de ne pas mourir.

Et le voilà reparti en chemin inverse, sûrement à la recherche d'autre voyageur perdu à ramener à Noland. Suivant les instructions données par le guide ils arrivèrent finalement vers le Bateau Ivre, c'était le nom de l'auberge. En entrant le constat fut frappant, tout était en piteux état, de petites tables, des chaises rafistolées au système D, des voyous déjà installés qui les dévisagèrent quelques secondes avant de reprendre leurs discussions, bruyamment. Le gérant vêtu d'un simple pantalon en tissu et d'un haut de corps troué ainsi que d'un tablier usé, couvert de tâches. Il avait l'air simplet et la carrure charnue et courbé , un homme aux cheveux mi-long gras dans la cinquantaine.

-B'soir, vous êtes là pour quoi ?

-Pour une chambre.

-C'est 10 000 berry la nuit,  si vous n'avez pas assez  vous dégagez.

-On a ce qu'il faut. On est venu par le  moyen d'un petit homme en …

-Ah Veniton ? Je vois qu'il a bien fait son job.  Ah dans ce cas c'est 5000  seulement. Voici les clés de la chambre, c'est la première à  droite  à l'étage.   Pour le repas c'est 2500  en plus.

-Merci. Mais vous avez souvent recours à des gens comme Veniton ?

-Des passeurs ?  Un peu mon n'veu,  c'est comme ça que ça marche ici.

-Nous restons quelques jours, en espérant ne pas trop vous déranger, on se fera discret.

-Pas d'soucie  les jeunes,  personne n'est discret ici d'tout façon...

Montant l'escalier grinçant jusqu'à leur chambre, deux petits matelas à même le sol, des couvertures poussiéreuses et des têtes d'oreillers tâchées. Le tout dans un petit huit mètres carré, avec une petite fenêtre ouverte, mais couverte de barreau, pour éviter que l'on pénètre de l'extérieur. Pas la moindre décoration, une prison en guise de chambre, pris entre quatre murs.
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1