AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La tragédie d'Erina Loung (partie 4 ): L'enquête écarlate au funeste destin

avatar
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2080
Popularité: -83
Intégrité: -24

Ven 3 Aoû 2018 - 3:26

Demandant l'adresse au vieil aubergiste, il partit alors en direction de l'adresse. Une maisonnette de fortune en bois avec un toit en taule comme des milliers d'autre ici, une fenêtre brisée et la porte entrouverte. Rey rentra alors prudemment, ses deux sabres dégainés en cas d'éventuelle attaque. Et là il y découvrit alors l'intérieur sans dessus dessous, le même charlatan agonisant sur le sol. Après un rapide tour des lieux il constata qu'il n'y avait personne, mais au vu de l'état du docteur l'agression devait avoir eu lieu quelques minutes avant son arrivée. Il se pencha alors vers l'escroc qui ne réagit pas plus que ça à la vu du révolutionnaire, comme s'il s'y attendait.

-Alors t'es venu finir le travail...

-Cela dépendra de ce que tu as à dire.Qui a fait ça ?

-Qui ? Bonne question.Qu'est ce que ça change au final... Moins tu en sais mieux c'est crois moi petit.

- Oh crois moi je vais le savoir tôt ou tard, alors craches le morceau. Est ce que c'est Edgard qui a fait ça ?

-Edgard ?  Ah oui c'est vrai qu'il s'appelle comme ça maintenant.  *crache un peu de sang*


-Tu sais quoi, j'ai rien à faire  que tu meurs ou  pas. Je trouverais bien  par moi même.

Il enfonça alors sa main dans une des plaies béante du mourant et serra le premier organe qu'il trouva sur son passage, en déchirant par la même occasion un peu plus la plaie. Le charlatan cria et voyant son corps de tordre de douleur, pris de spasmes incontrôlés.

-Tu vois, tu vas certes mourir mais il t'appartient  de  choisir  comment ça va se passer. Cela peut être en douceur  ou beaucoup moins en douceur....

-Aghh !! Arrêtes je dirais tout ce que tu veux mais arrêtes !

-Tu vois  quand tu veux. Allez parles, cet Edgard, je le trouve où ? Et tant que tu y es son vrai prénom.

-Il est a Golden City, il  a réussi à se faire un place dans la classe moyenne la bas.

-Une adresse ?! Dit il en  enfonçant encore plus profondément  sa main.

-Aggghhh !!!  58 Rue des   palmier, il y tient une boutique de souvenir là bas. Le   Bon Voyage.

-Sous quel nom je peux le trouver ?

-Je sais pas comment il s'appelle maintenant,  mais son vrai nom est Martinz Litt, c'était mon capitaine pirate à l'époque. Mais tu le reconnaîtra à sa cicatrice   sur le  bras droit, tu ne pourras pas la manquer.

- Je vois j'ai ce qu'il faut.

-Tu ne m'achèves pas ?  T'avais promis.

-J'ai menti. Je ne sais faire  que ça. Dit il avec une mine  maussade.

Rey repartit alors  vers la sortie laissant l'homme  à son agonie, ne se retournant même  pas quand le mourant lui adressa un dernier message.

-Tu sais,  je suis désolé pour la petite, je l'ai reconnu  l'autre jour, j'ai tout de suite su que ça allait mal finir cette histoire. Je suis sincèrement désolé pour elle...

Toutefois, il ne pu contenir sa colère à cette dernière phrase.  Il prit un de ses katanas  et le planta en  plein  crane,  le tuant sur le coup. Il lança alors une dernière parole, plus rhétorique qu'autre chose en direction de sa victime.

-Ne parles pas comme si tu la connaissais.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Aoû 2018 - 19:41, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2080
Popularité: -83
Intégrité: -24

Ven 3 Aoû 2018 - 3:31

À son retour  à l'auberge, Mika était déjà là mais pas Veniton, il n'allait sûrement pas tarder. Il s'isola alors avec Mika pendant que les enfants prenaient soins d'Erina.

-Alors t'as obtenu des infirmations sur les Loung ?

-Oui mais la  mère  est morte l'année dernière des mêmes symptômes qu'Erina. J'ai trouvé  la tante qui occupait la maisonnette des Loung. D'après elle,  les plaques noires sont apparu  peu après qu'elle est ait rencontré Edgard.

-Elle savait pour Erina et Edgard ?

-Malheureusement  elle savait mais elle ne pouvait rien faire d'après ses dires nous reporte la sœur, elle avait tellement profondément    sombré dans l'alcool qu'elle préféra  faire subir  ce cauchemar à   sa propre fille que …

-Je vois, il est inutile  d'insister sur cette piste.  Je vais m'occuper d'Edgard.

-Tu  ne l'avais pas déjà fais ?

-Non j'ai du   enquêter sur autre chose.  

-Tu as besoin d'aide pour ça ?

-Non... En fait si, trouves moi  un endroit reculé. Si possible insonorisé.

-J'imagine que  je ne devrais pas demander pourquoi..

-Il est préférable que tu ne demandes pas. Aussi  fournis moi quelques tiges en métal, des chalumeaux de soudures ou tout ce qui s'en rapproche, une scie,  des sacs plastiques de grande taille, une bâche et des ficelles ainsi que des gant  résistant à la chaleur et des sacs  en toile de grande taille également . Tu devrais trouver ça chez des bricoleurs et des forges du coin. Les hommes de Ventiton t'aiderons pour le transport et les préparatifs.

-Ca marche.  Eh Rey... Ne fais rien de stupide.

-Promis.


Encore une promesse qu'il ne pourrait pas tenir, la colère, la rage et une envie de meurtre baignée dans le sang, tels étaient les seuls moteurs de sa motivation actuellement. Une jeune fille allait perdre la vie pour le péché d'un homme, Edgard, Martinz Litt ou peu importe son nom tant que lui s'occuperait de son cas personnellement. Veniton arriva à point nommé, accompagné de ses hommes de main.

-J'ai eu votre demande, décidément  vous pouvez pas  vous passez de moi Hehe.

-Il semblerait bien.  J'ai besoin  que tu envoies des hommes aider  Mika pour  trouver et transporter du matériel  vers un endroit isolé et insonorisé, si possible à la frontière entre  Golden city et Noland.

-Ca va être dur de trouver ça mais je peux toujours chercher.

-J'ai besoin que tu m'accompagne pour  voir quelqu'un.

-Je suppose que tu ne vas pas juste le voir.

-Cela pose problème ? Si t'as une objection n'hésite pas à la formuler.

-Non pas vraiment,  j'ai   déjà reçu pire comme demande.

-Parfait , attends moi ici je reviens.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Aoû 2018 - 19:44, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2080
Popularité: -83
Intégrité: -24

Ven 3 Aoû 2018 - 3:35

Rey suivit une fois fois encore son instinct sortant seul dehors l'air de rien, rentrant par la ruelle en face de l'auberge. Il n'avait fait que quelques pas qu'il entendait déjà d'autres pas résonner avec les siens de manière proche. Cela confirmait ses doutes, il était suivi depuis qu'il avait rendu visite au médecin. Tournant de ruelle en ruelle, il s'arrêta finalement quand il entendit que les bruits de pas étaient moins fréquents. Il repaira un cadavre bien entamé, dénudé , il le souleva et le mis droit sur un côté de la ruelle pendant qu'il se décomposait encore. Il lui fit revêtir son manteau et se plaça du côté opposé et attendit , le sabre à la main. L'attente ne fut pas bien longue puisque les pas se rapprochaient dangereusement et devenaient de moins en moins bruyants. Une silhouette surgit alors , main tendue et tira trois balles sur le cadavre grimé en sa personne. Le son de la détente ne se fit pas entendre, il avait très certainement un silencieux équipé. Rey profita de cet instant pour le prendre de court et décapiter par derrière l'assaillant.

Le sang gicla abondamment, tachant au passage l'auteur du meurtre. Pendant que la tête encore chaude roulait sur le sol il constata que sa victime était vêtu d'un costume trois pièces noir, assez imposant bien que de taille moyenne , dans les un mètre quatre-vingt. Ce n'était pas le genre de personne qui se trouvait ici, à Noland, il devait être envoyé de Golden City par Edgard, et c'était sûrement lui qui avait laissé le docteur agoniser chez lui. S'il avait affronté en face à face son poursuivant il aurait perdu, que ce soit au vu de sa supériorité physique ou au vu du fait qu'il ne pouvait être plus rapide qu'une balle, surtout à bout portant.

Ce qui frappa également Rey était le cadavre qu'il avait grimé plus tôt. De prime à bord il ne l'avait pas reconnu, mais en regardant de plus près il reconnaissait le vissage défiguré par les balles. Il s'agissait du docteur de Golden City, il n'était jamais rentré chez lui et avait péri d'une manière ou d'une autre. S'agissait-il de l'oeuvre d'Edgard ? Ou cela était juste la fatalité qui frappait tous les « bourgeois » de Golden City mettant les pieds à Noland ? Dans le premier cas cela voulait dire qu'ils étaient suivis depuis longtemps, dans l'autre cela voulait dire que Rey était celui qui avait précipité la mort du pauvre homme en le ramenant ici. Dans les deux cas cela n'annonçait rien de bon.

Une fois après s'être changé, pour ne pas sentir la mort et sang devant sa victime, lui laissant soupçonner leur provenance, il partit avec Veniton à l'adresse donnée par le charlatan. Il était dix-huit heures à leur arrivée, l'enseigne était bien entretenu et le changement de lieu se faisait ressentir, passer de la noirceur et les fléaux de Noland à la lumière et la propreté omniprésente de Golden City. Surtout après avoir passé plusieurs jours là-bas.

Veniton restait caché à couvrir les arrières du soldat, pendant que ce dernier rentra alors dans la boutique. Cette dernière était bien organisée, des cartes postales sur des supports, des portes clés sur le comptoir et un homme assez vieux les cheveux courts gris, la peau plissée, le regard perçant, un nez crochu, muni d'un respirateur, quelques taches ronde noires apparente malgré le fait qu'il semblait avoir maquillé la quasi-totalité. Il apparaissait de prime à bord souriant. Rey s'efforça alors de faire de même et de paraître sympathique également malgré la folle envie de le tuer ici même.

-Bonsoir,  monsieur, vous désirez  acheter des souvenir ? C'est  de la bonne qualité, on est les meilleurs par ici.

-Ah en effet, on dit de vous que vous êtes le meilleurs ici.

-Ah  c'est bien gentil monsieur. Alors qu'est ce qui vous ferait plaisir ?

-Mettez moi un carte postal de la ville ainsi qu'un porte clés à l'effigie de  l'île s'il vous plait.

-Parfait je vous fais ça.

-Dites moi donc, c'est une bien  grosse cicatrice sur votre bras. Il vous ai arrivé quoi si ce n'est pas trop indiscret ?

-Oh ça ? C'est une  blessure  que j'ai eu en travaillant dans les chantiers  dans ma jeunesse.

-Vous avez dû  faire beaucoup de sacrifice pour en arriver là.

-Haha si vous saviez. Mais comme quoi tout est possible, tout est question de volonté.

-C'est bien vrai.

Il lui tendit les souvenirs  demandés   en échange d'une sommes relativement normal pour les standards de Golden City et se saluèrent  avant de se quitter. Mais ce que Rey retenait c'était surtout que  ce salaud avait   souillé la pauvre Erina et l'avait condamné à une mort inévitable. Il  devait mourir de ses mains, peu importe le prix à payer.


Dernière édition par Rey Bolgarski le Jeu 16 Aoû 2018 - 20:06, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
avatar
Rey Bolgarski
♠ Valet de la révolution ♠

♦ Localisation : East blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2080
Popularité: -83
Intégrité: -24

Ven 3 Aoû 2018 - 3:49

La nuit tombée, les rues se vidaient,  il n'y avait plus  personne.  Mika au bout du file, elle avait trouvé ce qu'il cherchait et les préparatifs avaient été installés pendant que Rey et Veniton surveillaient la boutique.

-C'est bon, tout est prêt. Cabane abandonnée  et insonorisée à   500 mètres de ta position.

-Bien reçu.

-Rey.

-Oui ?

-Sois prudent.

-Toujours.

Rey revêtit son costume de Justice, un manteau polaire blanc immaculé, la capuche par-dessus la tête et un masque à gaz à vitres teintées sur le visage. Il prit son katana long et surgit devant le vielle homme, surpris. Il tenta alors prendre son revolver sous le comptoir mais sa main était tremblante et pas assez ferme pour s'en saisir correctement. Si bien qu'il lâcha aussitôt son arme des mains. Rey activa alors une des electro dial sur son épée pour mettre en contrat de la peau de la victime. Cette dernière au vu de son stade avancé dans la maladie s'évanouit sur le coup. S'il avait activé son autre dial sans doute que cela aurait arrêté son coeur et une mort aussi douce il ne la méritait certainement pas !

Après un rapide coup d'oeil pour constater qu'il n'y avait toujours personnes dans les parages. Il fit signe à Veniton de le rejoindre avec son grand sac en toile qui avait déjà servi pour y mettre le médecin de Golden City, mort depuis. Au vu de sa petite taille le sac traînait derrière lui pendant que le nain accélérait sur ses petites jambes. Une fois la cible ligotée et bâillonnée, elle fut mise dans le sac fait pour la transporter jusqu'au point de rendez-vous.




Le transport fut risqué malgré la relative courte distance, mais fort heureusement personne à l'horizon, à croire que personne dans la moyenne et haute bourgeoisie de Golden City ne sortait au-delà de son confort pour fréquenter ces chemins, encore moins à cette heure. Une fois non loin de la cabane abandonnée, Mika et les hommes de Veniton étaient en visuel. Mais avant de commencer les hostilités, Rey tenait à remercier Veniton qui s'est montré plus qu'utile durant cette vendetta.

-En remerciement pour tous tes loyaux services  jusque là  j'ai quelques chose  de spécial pour toi.

-Je ne cherche rien de spécial, de l'or me suffit, beaucoup d'or de préférence.

-Ce sera fait mon ami n'ait crainte. Videz la  boutique et la maison de l'homme, ses biens doivent valoir beaucoup d'or. Le trois quart vous reviendra, le reste sera pour nous qu'en penses tu Veniton ?

-Je pense que  c'est notre jour de chance ! Au plaisir de vous revoir et faire de nouveau affaire avec vous.

-Tout le plaisir est pour nous.

Sans attendre Veniton et ses hommes partirent se saisir des biens promis. Bien que suspicieux à propos du petit homme, il avait su se montrer plus qu'utile. Rey en arrivait même à avoir beaucoup de sympathie pour celui qui les avait fait sombrer dans les bas fond de la ville, à Noland. Et surtout sans lui il n'aurait jamais connu Erina, les enfants et leurs tragiques histoires. Mais rien qu'à cette idée il se rappela son but en ces lieux, il n'était plus là pour passer le temps depuis longtemps déjà, il était là pour accomplir la justice au nom d'Erina.

-Rey avant que tu ne commences je...

-Oui ?

-Erina nous a quitter  cette après midi, peu après ton départ.

-Je vois...*sert  les poings avant de les relâcher* Est ce qu'elle avait l'air heureuse ?

-Oui, elle l'était.

-Parfait, j'aurais fais quelques chose de bien aujourd'hui.  Il ne me reste plus qu'à continuer sur cette lancée.
http://www.onepiece-requiem.net/t14949-dobro-pojalovat-reyhttp://www.onepiece-requiem.net/t15051-priviet-mina-san
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1