AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Croquettes à l'orange et effets secondaires.

Shana Isis Aestra
Shana Isis Aestra

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 7
Intégrité: 5

Lun 4 Fév 2019 - 21:19

Non mais c’est quoi ces manières ! Sous prétexte que j’aime pas son poisson chat mariné le marin m'a jetée par-dessus bord ! Heureusement qu'il allait mouiller sur Orange et que j’ai qu’une trentaine de mètres à faire à la nage. C’est pas bon pour mon sniper de prendre un bain, va falloir que je le démonte pour l’essuyer le pauvre. Le courant est faible et en quelques minutes j’arrive à la plage toute trempée. Hors de question de continuer l'aventure tant que je suis dans cet état.  C’est très désagréable d'avoir des vêtements tout collants et plus lourds que d’ordinaire. Pendant que je me déshabille je repense à l'autre enfoiré de marin et je souris, avec son acte irréfléchi il me permet de m’en aller sans payer et ça,  radine comme je suis,  ça m’arrange ! J'essore mes chaussettes,  mon pantalon, ma veste et mon tee-shirt avant de les poser sur le sable chaud. Avec ce grand soleil je pense qu’il seront secs dans moins d’un quart d’heure mais vu les nuages noirs au loin il ne serait pas impossible qu’il pleuve dans quelques heures.

Le léger vent d'ouest fait parvenir à mes oreilles un ricanement.  D’instinct ça me fait penser à une jeune hyène mais en cherchant du regard l’origine du bruit je détecte quelque-chose. Derrière un rocher un objet fait un reflet avec le soleil,  c’est probablement du verre. Mine de rien y’a deux cent bons mètres alors je peux pas en déterminer la nature avec précision. Et pensant à la précision une idée me viens.  Je prends mon fusil de précision, pose son trépied sur le sable et m'allonge sur le sol.  L'œil aligné dans la lunette je vois au loin…  Deux jeunes garçons rouges comme des tomates, et visiblement euphoriques.  Je comprends vite la cause de tout cela, c’est moi. Je suis en sous-vêtements et ces jeunes garnements se rincent les mirettes. Non mais sérieux,  c’est quoi ces manières ! Ils ont tous une case en moins ou quoi. Ah ça me plaît pas d'utiliser mon arme alors qu’elle est toute humide mais je dois faire cesser ces gosses au plus vite. Ni une ni deux,  je démonte le canon et prend une grande inspiration pour souffler dans le tube. C’est une méthode précaire pour y enlever l’eau mais,  me dis-je,  c’est toujours mieux que rien. J'insère une balle dans la chambre, sans me soucier de quel type de munition il s'agit et je tire sur le rocher. Des éclats de cailloux volent lors de l'impact et ma volonté est faire. Apeurés ils s'enfuient.

•••


Rhabillée et bien contente d’être au sec avec en prime des vêtements chauds, j’ai maintenant le moral au plus haut. Je m'engage donc sur la seule route qui dessert la plage en me demandant ce que je vais bien pouvoir faire ici. Je n’ai pas d’objectifs particuliers et ma bourse atteint quasiment le million donc ce n’est pas ma priorité de me faire de l'argent. Sauf si bien sur l'occasion vient à se présenter,  évidemment que je ne cracherai pas dessus. Je marche tranquillement sur la route bordée de barrières de bois et je vois un village au loin. Il m’a l'air d’être à deux trois kilomètres, mais ce n’est pas ça qui attire ma curiosité car autre chose attire mon attention. C’est un chien non loin de moi. Pourquoi un chien m'intrigue pensez vous.  Premièrement il est tout orange, faut avouer que c’est pas ordinaire. Et deuxièmement il fait une multitude de choses à la fois : il se gratte le museau au sol,  l'oreille avec une patte puis l’arrière train à la barrière.  Visiblement une saloperie le démange affreusement. Mais de quoi s’agit-il,  je l’ignore.  Pour le moment en tout cas,  je vais pas laisser ce mystère planer. Je l’abandonne à son sort en lui lançant un regard compatissant et me dirige vers le village où j'en apprendrai davantage.

Le village se rapproche à vue d’œil et je repense encore à l'animal,  tardivement une idée m’est venue pour l'apaiser.  J'aurai pu tirer une balle spéciale par terre,  une munition qui au contact lâche un gaz somnifère. Mais j'aurai pu si j’en avais,  et ce genre de munitions je n’en ai pas.  De toute façon,  s’il se gratte à cause de puces lui aussi aurait été endormi.  Il se serait donc gratté à son réveil. Mais dans ma tête je remercie l'animal de m'avoir inspiré une nouvelle munition. À force de penser je remarque pas ma marche automatique et j’arrive finalement au village.  Il dois bien exister une taverne dans ce petit patelin.
http://www.onepiece-requiem.net/t21408-shana-isis-aestrahttp://www.onepiece-requiem.net/t21419-ft-sia
Haru No Pandragon
Haru No Pandragon

♦ Localisation : East blue-orange
♦ Équipage : Pas de nom encore

Feuille de personnage
Dorikis: 182
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 5 Fév 2019 - 22:53

Orange n'était pas une grosse île en deux voir trois jours, on avait vite fait de faire le tour de l'île sans rien trouver que le village. Il y avait néanmoins une jolie plage plutôt tranquille, je dois l'admettre, d'un coté ce n'est pas plus mal. C'est un lieu idéal pour s'entraîner. j'étais seul cette fois pour m'entraîner, depuis le départ de Kosaki son remplacent refusais de sortir de la chambre que l'on avais louer, ce qui voulais dire que j'étais tout seul pour m'entraîner  ce qui étais vraiment dommage, car s'entraîner seul, c'est bien beau, mais on est limité alors que si on est plusieurs, on peut faire beaucoup plus de choses comme des combats par exemple. Après un petit entraînement plutôt tranquille, je m'étais installé sur un arbre qui longer la plage et me reposa un peu.

Me réveillent quelques heures attirées par le bruit provenant de la plage, je pus remarquer une fille qui sortait de l'eau visiblement jeter d'un bateau elle se déshabilla et elle étais plutôt bien foutu à vrai dire. Son arme me rappela Kosaki, elle utiliser donc également un sniper. Coïncidence où signe du destin. Quoi que l'on s'en fou, j'ai envie de dire continuons d'observer, cette jolie fille. C'est alors que des rires attirèrent ma curiosité. De ma hauteur, je voyais deux silhouettes de petites tailles sûrement des gamins, je n'avais pas cherché longtemps avant de comprendre pourquoi il rigoler, c’était la jolie file en sous-vêtement qui les amusaient . Je me demande si c’était moi aurais t'ils aussi rigoler ? Des fois, je me demande pourquoi je me pose des questions bizarre fin bons ça prouve que je suis saint d'esprit ou pas du tout fin bref.

Elle posa son sniper visa et tira une balle dans le rocher. Ce qui eu pour effet d'effrayer les gamins qui disparaissent aussi vîtes qu'ils pouvaient se qui ma fais bien rire. Elle s'était rhabillée et c'était mise en route vers le village. Sortant de mon arbre, je passai aussi à côté de l'étrange chien et j'ai fini par arriver à sa taille.

"Salut comment allez vous ?  Moi c'est Haru. Tu m'as bien fait rire quand tu as tiré sur le rocher pour leur faire peur. "

Replacent mon sabre en place et mis une mèche de cheveux qui me gêner le visage derrière une oreille avant de me placer face à elle et en marchant à reculons.
http://www.onepiece-requiem.net/t19667-haru-no-pandragonhttp://www.onepiece-requiem.net/t19673-haru-no-pandragon
Haru No Pandragon
Haru No Pandragon

♦ Localisation : East blue-orange
♦ Équipage : Pas de nom encore

Feuille de personnage
Dorikis: 182
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 10 Fév 2019 - 16:36

La jeune fille qui avait débarqué sur la plage à la nage et qui s'était déshabiller pour faire sécher ces vêtements. Puis qui avaient tiré sur un rocher pour faire peur à des gamins qui la mater. M'avais bien faire rire alors que j'étais descendu de mon arbre pour la rattraper puis je l'interpela, mais elle fit comme si je n'étais pas là. Tournant les talons en soupirant, je retournai voir le chien bizarre qui n'avait pas bouger, mais qui ne se gratter plus du tout et il avait même de la compagnie les deux enfants  qui mater la jeune fille. Arriver à côté du chien et des enfants, je caressais le chien avant de gronder les deux gamins qui se mirent à pleurer avant que je ne sèche leurs larmes et les ramène chez eux en expliquant ce qu'ils fessais sur la palge.

C'est alors que j'appris que les deux gamins étais frère l'aîné des deux étais un rouquin aux yeux verts et qui répond au nom de Maliki alors que son petit frère lui était un brun aux yeux noirs et qui répond au nom de mako. Leur parent me proposait de rester pour le repas ce que je fis avec plaisir. Le repas était du plus convivial, blagues et petite histoire drôles furent rire toute la petite famille. Une fois, le repas finit, je  les abandonnai pour partir m'entraîner de nouveau avant la tombé de la nuit. Comme quoi certaines personnes sont très sympa.
http://www.onepiece-requiem.net/t19667-haru-no-pandragonhttp://www.onepiece-requiem.net/t19673-haru-no-pandragon
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1