AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Jeu 14 Fév 2019 - 20:54

Invasion du tour 4. Cette carte sera ponctuellement mise à jour durant les tours.

Spoiler:
 


La Folie des Iom


Début de soirée, la fête bat son plein. Les "je le veux" résonnent encore dans les langues de certains invités et, si beaucoup dévalisent les tables heureusement surchargées en nourritures diverses, de plus en plus d'hôtes se prennent à danser sur les rythmes enthousiastes de l'orchestre présent, ou profitent d'une petite baignade tant que le soleil battant toute la journée influence encore la température de l'eau de la piscine. La villa Iom ressemble à une énorme dé blanc d'où vont et viennent les domestiques et serveurs, les bras armurés de plateaux et verres vides. Au menu, des plats simples, mais magnifiés par la qualité de leurs ingrédients ainsi que le savoir-faire des cuisiniers:
Le chef cuisinier, un certain Rhee K. Killiaz a écrit:

Mise en bouche : carpaccio d'artichaut ( pour les coeurs d'artichauts héhé ) avec son eau de rose ( pour les nunuches), herbes de south blue

Entrée : Comme une déclaration - salade florale, bourrache, bégonia, dahlia ( noir, si ça tourne mal ), fleurs et boutons de capucines. Vinaigrette passion ( il en faut dans une relation ), toast de pain retrouvé ( how how )

Deuxième entrée : Homard plancha flambé devant les convives ( pour Brigetbar D. Eau, la fameuse activiste ) . Palets de poireaux rôties, bouillon de l'empire de east blue levant gingembre-soja-céleri-vinaigre de riz

Entracte : Salsifis maintenant ! Coeur glacé de poire-salsifis, paprika

Plat : Pigeon ( pas le marié, un autre ) tourné à la broche, réduction vin rouge montée au beurre, arc-en-ciel de choux du jardin ( pour les ligues LGBT )

Pré-dessert : l'Alliance : mini Paris-Brest habillé de sa feuille d'or. Un anneau pour les gouverner tous

Et si les softs se composent de jus de fruits naturellement pressés la matinée même, certaines mandarines de Cocoyashi ont eu droit à une procédé de fermentation pour créer la Cocozaki 12 ans d'âge, un alcool frais et assez traître, mais bien rafraichissant par ces chaleurs. Sans oublier les bières de Hat Island.

A la table principale, entre roucoulades et échanges d'usage envers leurs invités, le couple Iom fait une petite pause entre la nourriture et les tours de table pour profiter un peu de ce moment à deux. Si Adamant s'est peint en noir pour simuler les motifs d'un costume, France est vêtue de blanc. Mas sa traine a depuis longtemps été coupée avec son couteau de chasse et son voile doit flotter quelque part du côté de la piscine. A son allure de soldat en toute circonstance, contraste une voix douce et terriblement sereine. Une voix qui séduit les hommes et inspire les femmes.

Vous semblez soucieux, Monsieur Iom.
Négatif, citoyenne-mariée. Ceci est le plus beau jour de ma création.
C'est vrai ? Mieux encore que celui où tu as perdu au morpion ?
Touché, ce jour est le second plus beau jour de ma création. Mais cette cérémonie reste magnifique. J'aurais aimé que ma carte-mère soit là pour nous voir.

Elle rit pour deux sous son regard rouge et fixe. Mais elle le sait, que ça l'amuse également. Lorsque ses zygomatiques se détendent, elle lui caresse le visage, froid mais vivant.

Qu'est-ce que tu regardes ?
Visage de Madame Iom. Plan Italien.
Hin hin ! Garde de la mémoire pour le dessert mon escaméra. Il y aura d'autres plans à immortaliser.

Une trappe dans la nuque d'Adamant s'ouvre pour laisser échapper de la vapeur, ainsi qu'une fusée qui s'élance dans les airs pour exploser en feu d'artifices rouge et blanc. A une époque, les armes qu'il renfermait étaient bien plus dévastatrices. Devant le soudain intérêt teinté d'incompréhension de l'assistance, Adamant se lève et précise à la foule, avec les geste accentués d'un acteur de théâtre pour contrebalancer son timbre artificiel:

Pas de panique, citoyens-invités. Ceci était l'annonce de l'heure du gâteau. En espérant que vous serez réjouis par les saveurs subtiles de ce paradis sucré.

Il invite le personnel à apporter la-dite pièce et se réinstalle. La musique enjouée continue de motiver les danseurs improvisés et de revisiter des thèmes populaires. En ce moment, c'est le Yohohoho de Brook, un classique. Peu après la disparition des derniers rayons solaires, la pièce principale arrive sous les éclairages des lampions et applaudissement de l'assemblée. La mariée dégaine une machette pour en distribuer les parts. Lorsqu'elle se rend compte, entre deux flashs des journalistes admis à la fête, que le public contenu derrière la grille à changé. Ceux qui étaient une nuée de bras et appels ou encouragement sont à présent une marée calme, bien endiguée derrière les barreaux. La même seconde, elle se met à scintiller de lueurs rouges, les mêmes que celles que possède Adamant. L'orchestre se tait quand plusieurs silhouettes passe par-dessus le rempart pour investir les jardins. Personne ne comprend véritablement la situation, mis à part Adamant qui aura immédiatement reconnu la main d'oeuvre du terrible Docteur Z.

Citoyens-invités, veuillez rester à couvert. Ceci est une invasion.


France le fixe, craignant avoir compris aussi bien que lui ce dont il s'agit. Mais hors de question de gâcher ce jour. C'est elle la mariée, la mariée a tous les droits le jour de son mariage. Alors, plutôt qu'une énième part de gâteau, c'est la cage thoracique d'un chien mécanique qu'elle perfore d'un coup puissant et immobilise en lui atteignant le coeur de métal rougi. Avant que la cérémonie ne soit pas un fiasco, elle improvise, à l'attention de tous les guerriers parmi les convives:

Vous pensiez vraiment que le paradis sucré, c'étaient des calories ? Animateurs, aux armes ! Une prime attendra les plus acharnés d'entre vous à offrir un spectacle de son et lumière à tous les invités.

Lui emboîtant le pas, Adamant se lève et renvoie aux grilles une autre monstruosité dont la tête explose avec l'artifice qu'il lui a collé dans le cou. Insuffisant, toutefois, l'humanoïde se relève et poursuit son avancée. Il semble que la seule façon de les éteindre soit bien de détruire leur coeur rouge.

Citoyens-animateurs, l'ennemi est l'équipe du Docteur Z. Nous serons donc les A, la A-team. Permission de massacrer tout cyborg illicitement introduit sur le domaine accordée. Ils ne passeront pas !

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  28i5dow
Spoiler:
 


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Hannem10


Dernière édition par Minos le Mer 20 Fév 2019 - 13:14, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5386
Popularité: +311
Intégrité: -216

Jeu 14 Fév 2019 - 21:53

Zone 4 - Tour 0

Comment avait-il rencontré France pour la première fois ? Franchement, il avait encore un peu de mal à se rappeler de cette soirée. À l'époque, il n'était encore qu'un jeune croupier, un petit gars plein de rêves qui commençait une nouvelle vie et se frottait à des gens plus snob que lui.

Elle lui avait tapé dans l'oeil. La frange rebelle, un brin de folie, nature et entreprenante.

Il en avait vite oublié son professionalisme.

Les fois suivantes, ils étaient devenus bons amis et avaient gardé le contact. D'année en année, elle avait crevé l'écran et le petit bout de femme était devenu une célébrité épanouie et mondialement reconnue. Lui était resté un vagabond.

Son sourire se fendit d'y repenser, un verre de whiskey à la main, il contemplait le bal des convives aller et venir. Quelques têtes étaient connues, mais il n'avait franchement pas l'envie d'engager la conversation.

Le cou serré dans le col d'un complet bleu-nuit, il attendait son moment pour aller féliciter les mariés -cela devrait probablement attendre que le gâteau se coupe et que l'impressionnante file d'admirateurs ne se disperse- l'invitation avait été plaisante mais il n'avait pas encore vraiment l'esprit à la fête. Ces célébrations le renvoyait à trop de ces emmerdes présentes.

Peut-être que le verre suivant l'aiderait un peu plus à apprécier la soirée.

Sans que ses yeux ne clignent, son verre vide disparut de sa main gantée -une élégante réplique le déposa sur un des buffets alentours- et le temps d'un battement de sourcil, un verre plein y réapparaissait -une autre réplique, plus maladroite, rattrapait les deux flutes qu'elle avait renversé ce faisant avant de disparaître à son tour- puis un autre.

L'alcool était le remède de tous ces maux.

Résumé:
 

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Poudla10
Spoiler:
 


Dernière édition par Raphaël Andersen le Dim 17 Fév 2019 - 20:00, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttp://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Jeu 14 Fév 2019 - 22:26

Zone 1 - Tour 0

- Je n’arrive pas à croire que cette fille puisse se marier avec un… être pareil. Tempêtait Myo.

- Parce qu’il est mécanique ? Répondit nonchalamment Scarlett en prenant une gorgée de jus.

- Mais non enfin darling ! Elle a passé toute sa vie à jouer aussi mal qu’une grue sur tous les écrans et elle se marie avec quoi ? Une poubelle retapée de bon cœur par le Gouvernement à qui on a daigné donner une nationalité parce que personne ne sait d’où il vient… C’est d’une tristesse confondante.

- Ah ça, vrai que France était une actrice infâme, j’espère qu’elle arrête le cinéma.

- Va falloir qu’elle arrête les petits fours aussi, on va la croire enceinte avant la nuit de noces si elle continue à se gaver !

Myosotis et Scarlett gloussèrent d’un rire franc à demi teinté d’un machiavélisme éhonté. En tant qu’ambassadeur du Gouvernement, Myo’ avait été forcé dans la liste des invités pour s’assurer qu’Adamant ne présente aucun signe défectueux. Après leur mariage, le Gouvernement ne couvrirait absolument plus rien concernant ce projet et il pouvait bien s’éteindre que personne dans la Brigade Scientifique ne lèverait le petit doigt. Il leur en avait fait perdre de l’argent, oh ça oui beaucoup de berries ! Il avait emmené Scarlett avec lui, son équipière de toujours et garde du corps officielle. Ils marchaient à présent au beau milieu du jardin, s’exilant un peu de la foule tout en sirotant leurs jus de mandarine… Aaah, le jus de Cocoyashi, c’était comme rentrer à la maison pour le jeune homme !

- Est-ce que t’as vu le reste des invités aussi ? Ils sont tellement mal fagotés…

- Mon dieu oui ! C’est pas comme nous ça tu vois, on sait avoir la classe en toutes circonstances. Mais les gens n’ont aucune gêne. Ils n’ont AU-CUNE gêne. On est à un mariage, un événement quand même un peu mondain, personne ne fait d’efforts.

- En même temps à quoi est-ce qu’on s’attendait ? Une actrice de films nanars, ils servent de la bière en plus de ça… On s’est trompés, c’est peut être le festival de la saucisse !

Il en fallait bien, dans tous les mariages y a toujours deux ou trois personnes qui viennent cancaner et ragoter sur les mariés, les invités, la famille, le buffet… Bref, ceux qui mettent l’ambiance ! Et cette fois ci, c’étaient Myo et Scarlett ! Après tout, partout où ils passaient il devaient être le centre d’attention. Et il n’allaient pas se gêner de voler la vedette au couple de mariés, quand bien même l’un d’eux possédait une petite notoriété.

- Dis, t’as pas entendu un bruit ?

- Non. Tu as vu quelque chose ?

- Je sais pas… entre les broussailles là-bas…

- Hé mais c’est vrai, on dirait qu’il y a quelque chose…

_________________


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  1500824581-kakyoin



Spoiler:
 



Dernière édition par Myosotis De Ville le Ven 15 Fév 2019 - 18:16, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosotEn ligne
Le Cavalier
Le Cavalier

♦ Localisation : Rokade-South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2030
Popularité: -45
Intégrité: -35

Jeu 14 Fév 2019 - 23:30

Zone 1 - Tour 0

Un peu en retrait de l’animation, une ombre sinistre perdue dans les fourrées farfouillait dans son ample soutane à l’abri des regards. L’amas de tissus se révélait un adversaire coriace, dont le labyrinthe de plis et de replis utilisait l’obscurité naissante à son avantage. L’éclat des braseros disposés aux quatre coins du jardin manquait d’intensité pour révéler dignement la silhouette rabougrie du vieil homme et sa danse chaloupée. Plongé dans ses pensées, le Cavalier se remémorait la surprise de recevoir les faireparts de la boîte-à-conserve. Qu’il se soit souvenu de lui pour ses épousailles d’une part, mais surtout qu’il épousait autre chose qu’un boulon. Les deux hommes avaient partagé après un naufrage une année entière sur une île déserte. La marine, les pirates et autres tracas de la vie derrière, ils s’étaient retrouvés à n’être plus que deux hommes apprenant à survivre et à se découvrir. De ce temps passé loin de tout, une amitié forte était née. Bien que plus familier des enterrements, le vieux brigand n’avait pas hésité longtemps avant de prendre son balluchon sur le dos en direction du mariage. Ne s’arrêtant que pour voler un cadeau sur le chemin.

La cérémonie s’était révélée forte sympathique en cette journée radieuse, la bière aidant pour beaucoup tant le soleil s’était montré généreux toute la journée. La victuaille quant à elle avait laissée de marbre le boucanier. Le rat frit et autres joyeusetés lui ayant inhibé le goût au fil des décennies, il avait dorénavant besoin de plus relevé et consistant que de l’herbe aromatique pour avoir l’impression de manger. Au loin les applaudissements avertissant de l’arrivée imminente du gâteau l’encouragèrent à presser son affaire. Secouant son engin énergiquement avant de le rentrer, il s’extirpa du parterre pour tomber sur deux pignoufes la mine de travers. Conscient des bonnes manières, il les régala de son plus beau sourire histoire de leur laisser la place avec courtoisie.

- B’soir monsieur dame, belle nuit pour pisser trouvez pas ?
http://www.onepiece-requiem.net/t14330-il-sortira-des-blues-un-jour-ou-l-autrehttp://www.onepiece-requiem.net/t14965-fiche-technique-du-dada#1
Laïra Estum
Laïra Estum

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 820
Popularité: 20
Intégrité: 0

Ven 15 Fév 2019 - 0:32

Zone 1 - Tour 0

- Touche pas à ça, le mioche ! Va jouer ailleurs...

Laïra, avec un soupir nerveux, confisqua prestement le gros pétard coloré des mains du marmot, qui fila sans demander son reste. Il rejoint au trot son petit groupe qui courait sur la pelouse, un peu plus loin. Déjà le troisième qui venait jouer les curieux... La jeune femme ne se faisait pas trop d'illusions, si ce n'était lui, ce serait un autre gosse qui viendrait l'asticoter sous peu. Riche idée qu'avaient eu les organisateurs de cette sauterie, tout de même, que de ne même pas lui fournir un endroit tranquille et sûr pour stocker ses petits explosifs !

Entendons nous bien, c'était pour elle une aubaine que d'avoir trouvé un tel boulot. On lui avait allongé ce qu'il fallait pour que les feux d'artifice soient grandioses, on lui avait même proposé de se joindre aux festivités, c'est dire. Mais pour la blonde, le moins de temps elle passait dans une foule fardée et bruyante, le mieux elle s'en portait. Il lui avait déjà fallu toute sa présence d'esprit et sa retenue pour éviter que ce job alimentaire bien payé ne lui file pas sous le nez par... disons manque de civilité, alors elle n'allait pas tenter le diable outre mesure.

Le calme revenu, Laïra se remit à taper du pied par terre, regardant les invités qui se pressaient autour du buffet. Très beau buffet, d'ailleurs Elle-même n'aurait rien eu contre un petit quelque chose à grignoter réflexion faite. Loin de là même, mais elle pensait à sa précieuse caisse. Mais aller se remplir la bouche et la pogne avant de revenir, voilà qui semblait un plan tout à fait raisonnable. En espérant qu'elle éviterait tout le monde... Un rapide coup d’œil suffit à vérifier que les petits garnements ne semblaient plus rôder dans le coin.

- Oh, puis merde hein !

Abandonnant son poste, la jeune femme se dirigea d'un pas énergique vers le banquet. Avec ses vêtements ternes et froissés, ses cheveux en désordre et ses cornes recourbées, Laïra jurait indéniablement avec le reste des invités.
http://www.onepiece-requiem.net/t21471-pas-si-cruelle-diablessehttp://www.onepiece-requiem.net/t21499-laira-fiche-technique
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Ven 15 Fév 2019 - 6:50

Zone 2 - Tour 1 (action conservée)

S'est enfin tiré de fichu soleil. J'te jure, du cagnard en fin d'année, non mais des fois faut vraiment que la météo n'aille pas bien. 'reusement, aujourd'hui j'ai piscine. Une olympique, pas les espèces de conneries de bassins creusés en forme d'empreinte de panda pour faire genre on est sportif, mais uniquement au moment de pousser son gros derche ankylosé hors de la flotte. Non, là, c'est correct. Et c'est un mec de six mètres qui te le dit. Bon, contrairement à la feuille qui tombe à l'eau et hurle "j'ai pas pieds", moi faudrait drôlement de la volonté pour me noyer. Mais j'ai les noyaux au frais dans c'te baignoire et doit bien avoir ses deux mètres de pelletées. Assis en tailleur, je me prélasse avec juste les bras pour y brasser l'air.

Devant mes mirettes d'un blanc laiteux, je compte les boucliers. Que d'écus. Bien emaillotés dans des tissus qui respirent, quand les rondaches ne sont pas celles qui dévorent leurs propres lanières. J'ai jamais aimé les strings, ça ne te cache qu'un fion que des fesses cachaient déjà. Si ton délire, c'est de sentir tes frocs te masser les miches à chaque enjambée, joue simple: ne mets rien en dessous. Il y a d'autres façon de se torcher les traces de freinage, non ?

Tiens, des guiboles barbotent à côté de moi. J'apostrophe l'invité, dont je n'ai pas demandé le nom et qui a eu la décence de m'offrir le même désintérêt. Ca n'empêche pas de partager une bonne conversation.

Ils t'ont mis pigeon à toi ?

Ouais, on picore sur le rebord, de vrais gue-dins sans race. Ils sont faits pour ça t'façon.

Non, moi j'ai demandé sans viande, alors...

Ah. Ben moi j'ai rien demandé, il m'ont mis pigeon.

Vous voulez qu'on échange ?

Nooon, sûrement pas. Y a que des fruits dans ta gamelle. Tu bouffes vraiment de la merde, toi.

J'aime les fruits. Je me dis qu'un jour, peut-être, je consommerai un fruit du démon.

Pwah, laisse donc va. Si c'est pour passer pour un naze, t'as pas besoin d'un fdd.

Charmant...Soyons réalistes, les fruits donnent de super pouvoirs.

La chiasse c'est un super povoir ? Ben dis donc, on tutoie les étoiles par chez toi. Puis aussi, c'est pas un peu tarlouze de devoir sa force au fait d'avoir mordu dans un truc ? Hmm, dit comme ça ok c'est sans équinoxe, mais tu vois ce que je veux dire. Je vais te dire, il y a une chose, une seule, que je tiendrai toujours pour vérité absolue et leçon de vie de la part d'un détenteur de fdd. Une parole que seule eux peuvent prodiguer avec la justesse due à leur condition.

Et qui est ?


Je contracte les abdos pour laisser remonter une série de bulles à la surface. Autant dire que j'ai perdu l'attention du petit baigneur, blasé le mec. Tandis que moi, je rigole à en faire déborder l'eau.

Je vais me prendre du gâteau. Bonjour chez vous.

Le zig s'éloigne pour me permettre ma séance d'observation des invités. Il y a des gens qui évoquent Adamant autour de la piscine maintenant, puis plutôt hostiles avec ça. Les mariés informent que c'est une animation. Cool, j'adore les artistes itinérants. En plus, ceux-là se donnent, y en a même un qui arrive à tenir son personnage décapité. C'est ça qu'on appelle réciter de tête ? Franchement, si j'avais su, j'aurais apporté des petites pièces.

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  28i5dow
Spoiler:
 


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Hannem10
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Caramélie
Caramélie
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : Dans la mouise

Feuille de personnage
Dorikis: 2392
Popularité: 70
Intégrité: 58

Ven 15 Fév 2019 - 8:25

Zone piscine !


Cher journal,

J'aime les mariages ! C'est l'occasion de rencontrer plein de gens, d'assister à une belle cérémonie, de verser une petite larme au moment de l'union, et surtout de porter une jolie tenue (pour ma part j'ai opté pour une jolie robe de cocktail mi-longue en soie mauve, avec une jupe ample qui me permet d'être élégante tout en gardant les jambes relativement libres de leurs mouvements, et joliment décolletée avec un col en v ; j’ai également des sandales à talon et un sac à main assorti avec plein de poches très pratiques pour le resquillage !).

Même si ça me plaît que tu imagines que je me fais convier à des cérémonies par le gratin de la haute société, je dois te préciser journal que je ne connais absolument pas les mariés. Enfin bien sûr j'ai déjà vu des escargofilm de France Iom comme toute le monde, mais c'est la première fois que je la rencontre en vrai. Quant à Lui c'est un objet, ça ne compte pas !
Je tiens mon invitation de mes parents -eux non plus ne connaissent pas France ni son étrange choix d'union, mais ils ont un très bon ami qui est le cousin de sa mère !- qui n'ont pas voulu venir et qui ont délégué ce devoir à ma grande sœur. Et comme il était hors de question que Réglisophie se compromette dans un événement aussi ridicule, elle m'a refilé le bébé pour mon plus grand plaisir !
Ils ont tort, c'est vraiment chouette d'assister à ça ! Dans les semaines qui vont suivre tout le monde voudra me parler pour me demander comment c'était, récupérer quelques potins, et s'amuser à se moquer de cette pauvre actrice un peu fantasque qui épouse un meuble ! Et moi je pourrais faire l'intéressante, distribuer mes anecdotes au compte-gouttes, et dire par exemple que: "ouiii, c'est bien un robot, vous vous rendez compte ?! Et vous connaissez la meilleure ? Il s'est même peint en noir pour figurer un costume de marié, hi-hi-hi ! Nooon ? Siii, je vous assure ! Et il nous appelait tous citoyens-invités !" Ça va être génial, et rien que pour ça, ça vaut le coup de passer la soirée à ne rien manger d'autre que des petits gâteaux apéritifs parce que je n'aime pas le homard et que les desserts sont servis en tellement petite quantité que je pense sincèrement avoir égaré le mien dans mon assiette.

J'ai peut-être l'air un peu médisante en parlant du robot comme je le fais mais il faut être réaliste: ce mariage ça ressemble vraiment à un caprice de star qui veut faire parler d'elle ! Quelle idée de s'attacher à un simple objet comme ça, comme s'il était vivant ! Tu n'es pas d'accord avec moi journal ?


Il existe plein de profils d'invités récurrents dans ce genre de réceptions. Moi, je suis le genre "pique assiettes-chercheuse de ragots". C'est-à-dire qu'après avoir écumé le buffet je navigue d'un groupe de convives à l'autre, deux verres à la main (l'un avec une boisson, l'autre rempli de gâteaux apéritifs) et je m'incruste dans les conversations. Là je suis en train de parler avec deux dames et on s'amuse à commenter les invités:

"- Regardez, ils ont même fait venir un géant !"
"- Où ça ?"
"- Ce cocktail est un vrai régal."
"- La grande créature là-bas, tout en blanc, dans la piscine."
"- Ah oui"
"- Je m'y connais en cocktails croyez-moi, et celui-ci est une pure merveille !"
"- Vous croyez que c'est une des animations de la soirée ?"
"- Peut-être."
"- C'est cette pointe de rhum que j'aime particulièrement."
"- On devrait aller lui demander. Il fait peut-être des tours ?"
"- Ce n'est pas un peu dangereux ? Il a l'air effrayant."
"- Serveur ? Un autre cocktail je vous prie ! Un tropical love !"
"- C'est vrai qu'il a l'air dangereux, plus que le marié même ! Vous savez, quand on y réfléchit, un mari robot c'est surement moins dangereux qu'un mari humain. Lui au moins quand il se détraque on peut le mettre à la poubelle !"

Nous sommes interrompues dans nos commentaires par la voie dudit marié qui déclare:

"- Citoyens-invités, veuillez rester à couvert. Ceci est une invasion."

Suivi de la voix de son épouse qui nous annonce que... je n'ai pas bien compris journal, mais je crois qu'il s'agit d'une animation. Tu sais, il y a toujours des activités parfois un peu bizarres dans les mariages: je me souviens que pour les noces du cousin Truffus on a dû faire la chenille avec tous les invités ! Là on nous demande de démolir des congénères du marié... Bah ! Tu sais à Marie Joa je connais quelques personnalités qui organisent des chasses aux esclaves !
Je crois tout de même que beaucoup de convives sont un peu réticents à pratiquer une activité aussi physique, et pour ma part je dois avouer qu'avec ma tenue j'hésite un petit peu. Bien sûr que j'ai envie, mais... oh, allez, je vais essayer d'en casser un ou deux juste pour montrer l'exemple ! Ça me fait toujours de la peine quand des gens s'embêtent à être inventifs et que personne ne participe !

Ça tombe bien, une espèce de gros gorille de métal est en train de s'approcher de la piscine, ce qui ne plaît pas trop aux baigneurs. Je dépose mes deux verres puis adopte une posture de combat,  prends mon élan, et m'avance face à la créature métallique. Le monstre avance ses grosses pattounes vers moi et je recule vivement ; j'essaie un pas sur le côté mais il me devance et frappe ! Je fais un rapide bond sur le côté et ses poings s'abattent sur le gazon où ils creusent de profonds sillons ! Hé bah, ça ne plaisante pas avec les activités ici ! Visiblement ce n'est pas destiné à tout le monde !

J'entends quelques invités, pas trop sûrs de ce qui est en train de se produire encore, qui m'encouragent.

"- Regardez, elle le combat !"
"- Courage !"
"- Fais attention à toi, petite !"
"- Mais qu'est-ce que vous faites encore là ? Fuyez vite !!"
"- Vas-y, démolis le !"
"- Halala, si j'avais eu un fruit du démon je l'aurais aidée moi aussi !"

Oh, arrêtez de m'appeler "petite" ! Sans rire, si je m'embête à mettre des vêtements élégants et des décolletés c'est justement pour avoir l'air d'une adulte ! Avoir l'air... non, pour montrer que je suis une adulte !

Qu'est-ce que tu dis journal ? Que ce n'est pas le moment de me soucier de ça et que le gorille me charge ? Mais c'est normal qu'il me charge, c'est mon adversaire !

"- GOAR."
"- Houla !!!"

J'évite de justesse le poing du robot. Moi qui m'attendais à un jeu de massacre gratuit je déchante un peu: il est rapide, et assez fort avec ça ! Mais ça devrait aller...
Avec une élégance qui fait frémir l'assistance et qui rendrait fière de moi mon ancienne instructrice du CP, j'exécute une magnifique soru avec lequel je fends l'espace qui me sépare de mon adversaire. Je suis si rapide que l'on pourrait croire que je me téléporte, seul le froissement de ma robe trahissant mon mouvement. En une fraction de seconde je me retrouve dans le dos du gorille-robot ; je m'élance une nouvelle fois, tournoie dans les airs avec grâce dans un tourbillon de soie bleue, et j'abats toute ma force concentrée dans la pointe de mon talon sur la nuque de la créature !


Résumé des actions::
 


Et puisque j’adore les robes, la tenue de Caramélie Very Happy ::
 
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Atoum Bahara
Atoum Bahara

♦ Localisation : Shimotsuki

Feuille de personnage
Dorikis: 2230
Popularité: +67
Intégrité: -21

Ven 15 Fév 2019 - 10:57

Il y a 5 jours..

Tel un chien truffier, on peut dire qu'Atoum a du flair. N'ayant jamais été très populaire, c'est sans regret que le chasseur de prime n'a pas été invité à la grande cérémonie permettant l'union d'un robot et d'une actrice, bizarrerie de ce monde qui devient fou, surement..
Enfin, arpentant West Blue de fond en comble il est finalement tombé sur un petit primé. Le genre de petite frappe que la Marine recherche pour moins d'un million. Une sorte de pied de nez à ce brigand qui pensait avoir de la notoriété, pas de quoi draguer une quelconque donzelle. Après un rapide enchaînement "coup d'tête-balayette" comme on le nomme si bien, Atoum a neutralisé le bonhomme. En position latérale de sécurité, l'homme laisse tomber un petit carton dont l'alcoolique se saisit automatiquement. Après l'avoir scruté d'une face puis de l'autre il en retient une information : Mariage et qui dit mariage dit cocktail, qui dit cocktail dit forcément Atoum l'ivrogne.

Cérémonie du mariage Tour 1 zone 4                                        


L'union célébré, un oui retentissant qui ravit l'assemblée entière, rien de bien intéressant pour l'opportuniste de chasseur de prime qui se trouve par le plus grand des hasards à côté d'une table où se trouve un grand nombre de bouteilles. Ce ne sont pas n'importe lesquelles car entre l'Impérial de Moët, le Ruinard et autres champagnes coûtant plusieurs millions de berrys, c'est le luxe à l'état pur. Pourtant, exposant tout son art d'ivrogne endurcit, Atoum attrape ces belles bouteilles d'une main et les descends à grandes goulées. Une attitude absolument abject par rapport aux mœurs mondaines, aucune retenu comme l'exige ce genre d'événement. Non, l'alcoolique n'a pas sa place ici. S'enivrant assez rapidement, il continu et enchaîne les culs sec sans se préoccuper de qui que ce soit.

Après moins de vingt minutes un agent de la sécurité vient le taper sur l'épaule, lui signifiant qu'il va devoir se calmer sans quoi il sera expulsé de l'enceinte du bâtiment.

> T'inquiète, j'me calme sur l'alcool, j'vais manger des p'tits fours pour éponger tout ça ! lui assure Atoum. 

Ne souhaitant pas faire de vague, l'agent s'en va tout en se promettant de le garder à l'œil.
Seulement, à peine s'est-il retourné que le chasseur de prime court et glisse au sol pour se cacher sur une table. La foule présente le masque et peu sont ceux ayant fait attention à son action. Aussi, personne ne peut plus le voir. 

> Pfffff des p'tits fours, abrutis va ! 

D'une main maladroite qu'il sort de sa cachette il se saisit d'un couteau trainant sur la table sous laquelle il s'est dissimulé. Puis, enchaînant les petits coups dans la table en bois il commence à la creuser. Voyant une petite fissure à un endroit il chercher à s'y engouffrer et frappe dessus. Après quelques minutes qui ne manquent pas de faire trembler toute la table il parvient à réaliser une petit trou, assez grand pour y passer un pouce. Il glisse sa tête dessous et comme il l'avait calculé il se trouve sous le récipient où se trouve le punch, cocktail absolument succulent.
D'un habile coup de la pointe de son couteau il parvient à percer le saladier et le délicieux liquide coule en jet très fin droit vers le sol. 

> Citoyens-animateurs, l'ennemi est l'équipe du Docteur Z. Nous serons donc les A, la A-team. Permission de massacrer tout cyborg illicitement introduit sur le domaine accordée. Ils ne passeront pas ! 

Ne sourcillant pas, Atoum met la tête en arrière, ouvre grand sa bouche et reçoit le punch directement dans le gosier. Heureux comme jamais, il se délecte de l'alcool qui lui tombe sans qu'il n'ait à faire le moindre effort dans la bouche. Il pourrait y avoir la guerre qu'il ne bougerait pas d'un cil tant il est bien ainsi.
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Ven 15 Fév 2019 - 11:38

Zone 4, Tour 1

" On s'emmerde un peu quand même ici.
C'est un mariage, tu t'attendais à quoi ?
J'sais pas. J'aime pas les mariages. J'aime pas les mariés.
On te demande pas de les aimer, juste de les protéger. T'as été engagé pour ça.
Ouais. Mais ça m'empêche pas de pas les aimer. Ou de me plaindre.
Tu trouves toujours une excuse pour te plaindre.
Faux.
" Le second garde du corps me regarde bizarrement. " Je trouve toujours plusieurs raisons de me plaindre.
Pas faux. "

Si je suis ici, c'est à la demande du couple. Une star de cinéma, ça ne plaît pas à tout le monde. Surtout lorsqu'elle est convaincante dans ses rôles de révolutionnaire et de pirate. Ou bien de marine. Les simples d'esprits n'arrivant pas à faire la différence entre une personne et un personnage ont déjà voulu s 'en prendre à elle. C'est pour ça qu'ils avaient prévu une sécurité basique, au minimum, pour ce jour. Mais lorsque la semaine dernière, un type s'est introduit chez eux et a volé une dizaine de culottes de la future-mariée, puis a voulu l'étrangler avec avant d'être héroïquement repoussé par cette dernière grâce aux cascades apprises durant ses films, ils ont décidé d'augmenter le niveau de la défense des lieux. Et ils ont fait appel à moi. Ils savent qu'un contrat, ça ne se brise pas. Et que tant qu'ils ne font rien pour me chercher, je ne leur ferai pas de mal. Sauf si j'en ai envie. Je suis toujours dans la même salle que les mariés, quoi qu'il arrive. Sauf toilettes et salle de bain, évidemment, j'attends en dehors. Je suis appuyé sur un mur, surveillant les alentours. Rien ne se passe, tout est chiant.

Puis l'automate semble devenir fou, au beau milieu du dîner. Il annonce une invasion. La mariée répond et invite les gens à réagir violemment. Avant de trouer ce qui semble être le cœur mécanique du chien. Mon genre de femme. Si Salem était là, nul doute qu'il apprécierait aussi. Il aime bien les femmes avec du caractère, de mémoire. Le mari décapite un robot, mais ce dernier continue à bouger. Je regrette un peu de ne plus avoir mon logia. Ça aurait déjà été finit ... Mon Empathie toujours étendue sur la zone de la maison, je vient me place près des mariés. Le rôle pour lequel j'ai été payé consiste à les garder en vie et être sûr que tout se passe comme prévu. Ils veulent faire passer ça pour un spectacle, soit. Bon, réfléchissons calmement. Le marié a décapité un robot, il continue de bouger, donc ça ne sert à rien de leur arracher la tête. Il faut leur arracher le cœur rouge. Ils doivent être contrôlé à distance ou avoir été programmé. Le docteur Z travaille pour l'empereur des machines, d'après les rumeurs. Mais je croyais que Teach avait tué ce dernier ... Si c'est bien Gin qui est responsable des transformations, ça peut être chiant. J'avance pour me mettre devant la table des mariés.

" Veuillez rester en retrait je vous prie. A tous les invités, veuillez vous regrouper rapidement et sans panique. Aux personnes voulant jouer avec les robots, on dirait que le cœur rouge soit leur faiblesse et permettent de les mettre hors d'état de nuire. Veuillez le viser en priorité, tout en assurant la sécurité des convives. " Moi j'ai passé les consignes, j'ai transmis les informations, aux autres de se démerder maintenant.

Robot 1:
 

Je vois un gros robot avancer vers nous. Trois mètres de haut, semblant lourd et donc peu rapide. J'attrape un serveur qui traîne et qui ne s'est pas encore chié dessus. " Ramène moi des couteaux utilisés pour couper le pigeon, en cuisine. Pas une merde à la con. J'en veux des aiguisés. Sinon je les utilise sur toi après la fête. " Le type part en courant. Le temps qu'il revienne, le robot aura probablement attaqué les mariés. Alors j'attrape un couteau sur la table et me prépare à réagir. Je suis prêt à combattre, mais alors je pense à un détail que je veux tester aussitôt. Si ça fonctionne, ça nous donne un avantage. Si ça échoue, au moins j'aurais essayé. Je sors deux billes de peinture que j'écrase dans mes mains. Tekkaï kenpo, au cas où. Puis je cours pour arriver devant le robot. Je suis plutôt rapide, donc il n'a pas vraiment le temps de comprendre. Il tente bien de frapper, mais ne touche que le vide à cause de sa lenteur. En faisant mine de le frapper, je marque un symbole sur son armure, avec la peinture de mes mains, puis me recule rapidement pour retourner près des mariés. Quiconque voudra les toucher devra passer par moi. J'attends un peu pour voir si ma technique fonctionne ou pas, et me prépare à riposter, contrer ... Avec ma défense, je peux encaisser plus que la moyenne, donc ça devrait aller pour moi.

" Alors poto, tu veux nous aider ? Prends un verre, même si ça te sert à rien, et aide moi. T'es mon ami après  tout, non ? " Je peux sentir le regard du couple incrédule. Ils ne comprennent pas ce que je fais, mais je m'en branle. J'suis pas payé pour qu'ils comprennent. J'fais du baby-sitting, nuance. Mais ce contrat n'inclue pas les incrusteurs de fête, ceux qui entrent surtout sans avoir été invité, je le crains. Ce qui, je pense, doit être le cas de la personne se cachant sous la table, trouvée par mon Empathie hors norme. Bon, j'avoue, c'est surtout le bruit qu'il a fait en frappant la table et le fait que cette dernière ait vibrée et tremblée sans raison apparente, qui a pu m'aider. Je sais que ce n'est pas un robot, puisqu'un robot ne boirait pas le punch. J'ai, pendant un instant, l'idée de le révéler, mais une seconde idée me traverse l'esprit. Je recule pour m'approcher de la table. J'attrape le poivre d'une main, et, sans quitter le robot des yeux, verse le contenu du poivrier dans le punch. Ça devrait faire réagir l'incrusteur de fête rapidement.

Récap:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Annabella Sweetsong
Annabella Sweetsong

Cœur d'Acier
♦♦♦ Directrice du CP9 ♦♦♦

♦ Localisation : Marie-Joie

Feuille de personnage
Dorikis: 9603
Popularité: 1200
Intégrité: 1200

Ven 15 Fév 2019 - 17:54

Zone 4, Tour 1

À regarder les gens autour d'elle, Anna pensait vraisemblablement que la plupart ne savaient pas pourquoi ils étaient là. Des regards abscons quand les sourires sont forcés, des applaudissements maigrichons pour saluer la gloire d'un couple. Ô mais comme les prochaines années vont être difficiles, ça Anna s'en doutait. Elle ne s'était jamais mariée, mais avait vu les dommages que cela pouvait faire dans un couple. L'union du mariage jusqu'à ce que la mort ou le divorce les sépare.

« - Bwah ! Foutaises. »

Même si elle avait perdu le compte des Cocozakis ingurgités, Anna savait totalement pourquoi elle était là. Une fois de plus, elle avait joué de sa notoriété en tant qu'enquêtrice pour se faire inviter dans ce buffet à volonté. Elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de se rincer le gosier ces temps-ci et devait fêter la défaite du Gouvernement Mondial à Kanokuni comme il se doit : gratuitement et salement. Et si là elle bénissait son cerveau organique qui lui permettait d'oublier l'échec et de sentir l'alcool couler dans ses veines métalliques, elle le maudirait probablement demain.

Enfin, les choses commençaient à devenir un petit peu animées dans le coin et la perception légèrement altérée de la directrice ne lui avait permis de constater l'invasion robotique que bien trop tard. Un épais morceau de gâteau dans chaque main et de la crème barbouillée autour de la bouche, elle avait finalement décidé de quitter l'étalage des plats des yeux pour témoigner du spectacle qui s'offrait à elle.

Aussi, en voyant la première goutte de sang couler, ne put-elle réprimer un « Bouhou ! » scandalisé pour la victime qui s'était misérablement faite avoir et gisait à présent dans une marre de sang, avant de se resservir un verre du nectar sucré. Si l'on peut appeler un saladier un verre.

Finalement, après une longue goulée et une bruyante déglutition, arrachant des regards désapprobateurs des personnes les plus proches, la directrice se fendit d'un tonitruant :

« - Nique la révolution ! ET PUIS NIQUE LES JOURNALISTES AUSSI, TIENS ! »

Définitivement, l'agente ne digérait pas sa défaite. Et ça s'entendait. Mais dans tout ce brouhaha, qui donc pouvait bien prêter attention aux dires d'une alcoolique notoire, hein ?
http://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce-
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Ven 15 Fév 2019 - 18:12

Tour 1 - Zone 1

- Des automates ! Qu’est-ce qu’ils viennent fiche ici ?!

- Une attaque… J’étais sûr qu’on pouvait pas décemment laisser cette saleté de machine en liberté. Quand on rentre à Marie-Joie je fais ordonner à la Marine de balancer cet Adamant à la casse !

Myosotis et Scarlett, toujours au beau milieu du jardin, faisait à présent face à toute une série d’araignées mécaniques émergeant des fourrés. Mesurant individuellement près d’un mètre cinquante, ces êtres horribles étaient munis d’uniquement six pattes de métal pointu qui luisait au soleil. Leur abdomen était pourvu d’une pince extensible qui claquait et semblait prête à tordre de l’acier. Leur ventricule arrière semblait émettre des pulsations et un bruit étrange, un vrombissement de turbine en route prête à parader sans cesse. Mais le plus curieux était sans aucun doute le bocal rond qui trônait au dessus de leur abdomen. Cette sphère de verre était remplie de liquide fluo, tantôt cyan tantôt jaune voire rouge parfois. Au milieu du liquide baignait une étrange masse noire qui dardait tout ce qui passait à sa portée d’un air menaçant. Quand on plissait les yeux pour discerner la créature dans les bocaux on reconnaissait des...anguilles ? Elles ricanaient en regardant l’ambassadeur et la demoiselle et commençaient à avancer vers eux.

[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Latest?cb=20131207015943

- Qu’est-ce que c’est que ce délire ?! On dirait des…

- Des hommes-poissons atrophiés. Ils doivent compenser en pilotant ces genres d’armures mécaniques.

- On va leur faire passer l’envie de se marrer.

Les cyborgs araignées se mirent à charger dans leur direction. Un troisième type semblait se trouver avec eux dans le jardin, mais ni Myosotis ni Scarlett ne lui accordaient la moindre attention. Sortant ses deux armes à feu, la jeune femme se mit à canarder leurs adversaire, les arrosant de projectiles électriques et enflammés. Myosotis, de son côté, tendit sa main gauche et se concentra sur la même araignée que Scarlett et matérialisa un jet d’aiguillons de savon qui fondirent droit vers le monstre. Ce dernier prit de plein fouet la pluie de projectiles, si bien que ses deux pattes avant se déboîtèrent tandis que son bocal éclata en mille morceaux sous la puissance des coups. L’anguille pilote tomba sur le sol en se lamentant, plusieurs aiguilles savonneuses plantée dans sa peau.

- Ok, ils sont pas vraiment résistants. Juste nombreux.

Les arachnides de métal chargèrent, toutes pinces dehors, Myo ordonna à Scarlett de le couvrir pour former un gigantesque nuage au dessus de sa tête. La canalisation prenait du temps mais sa comparse arrivait à tenir tête aux robots. Une araignée arriva à leur portée et attrapa Scarlett au poignet mais la belle réussit à briser le bocal d’un prompt coup de crosse, forçant à relâcher son étreinte. Myosotis, voyant que son amie ne pourrait pas les tenir plus longuement bien loin, décida de lancer le nuage vers leurs adversaires. Le nuage était rond, aussi beau et clair qu’une pleine lune. En un instant, il se mit à pleuvoir des torrents de mousse entre eux et le groupe d’araignées. Certaines se prennaient les cordes de bulles drainantes en plein sur leur carrosserie, tombant à terre car leurs pattes étaient devenues trop glissantes ou car la mousse avait réussi à s’infiltrer dans les bocals pour aspirer la force des anguilles pilotes. Le piège était rudimentaire, mais au moins ça entraverait suffisamment ces gâcheurs de fêtes pour qu’ils puissent les abattre à distance. Et s’ils voulaient s’aventurer dans le champ de mousse, ils n’avaient qu’à essayer à leurs risques et péril !

- Aller, et maintenant on les canarde !

- T’as tout compris darling !

Et Myosotis se mit à charger plusieurs éclairs grâce à sa canne climatique tandis que Scarlett pointait à nouveau ses pistolets, la guerre était déclarée !

_________________


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosotEn ligne
Tim Uzi
Tim Uzi

Donneur de récompenses
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Quelque part sur les Blues
♦ Équipage : Chaque chose en son temps...

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 20
Intégrité: 15

Ven 15 Fév 2019 - 20:23

Tour 1, Zone 4

Que faisait-il à ce mariage ?
Si on pouvait lire cette question dans les yeux du jeune agent, la réponse était que Rei et Scorpio lui avaient traficoté une fausse invitation pour l'envoyer ici. "Une occasion unique de rencontrer Elizabeth Butterfly, inspectrice de renom, et de partager un banquet avec une poignée d'agents de différents pôles", disaient-ils. Sur le papier, ils n'avaient pas menti : l'enquêtrice était bel et bien juste devant lui et deux agents de catégorie III occupaient la même table. Mais disons qu'il aurait préféré faire connaissance avec Butterfly dans d'autres circonstances. Complètement ivre et amèrement déçue pour une raison ou pour une autre, la haut-gradée transpirait tant la rancœur que ses pensées pouvaient presque être entendues par ceux qui étaient à sa table.
Rectification : elles pouvaient clairement être entendues par ceux qui étaient à sa table.

"Bwah ! Foutaises."

Et lui, pourquoi avait-il été choisi pour être ici, lui qui était une recrue aussi fraîche du pôle ? "Un intérêt pour la nouvelle génération du Cipher Pol et une conviction qu'elle nous réserve de nombreuses surprises", selon les dires exacts du directeur et de l'administrateur. Pour l'occasion, Scorpio avait suggéré au sniper de porter une tenue qu'il avait lui-même fait faire chez un tailleur pour l'occasion : un smoking complet entièrement blanc à l'exception de la cravate, qui était rose et faisait écho à la couleur du bout de ses dreadlocks.
À quoi bon ? Il ne connaissait même pas les deux époux, et se fichait au moins autant de cette prétendue actrice à succès que de ce bout de métal géant. Si ces deux voulaient se marier, ça les regardait. Il était évident que lui et les deux autres agents allaient être testés d'un moment à l'autre ; du moins il l'espérait, sinon cela signifiait qu'il n'avait strictement rien à faire ici.

"Nique la révolution ! ET PUIS NIQUE LES JOURNALISTES AUSSI, TIENS !"

"Ben t'es qui toi, t'es un pote du marié ?"

Uzi interrompit brusquement sa réflexion, ramené à la réalité par ce cri de provocation de l'inspectrice destinée à on-ne-sait-qui ici, mais aussi par cette remarque de l'un des agents de sa table. Cette dernière était adressée à un robot humanoïde, ayant la forme d'un grand homme svelte, avec la seule particularité d'avoir deux bustes et deux têtes pour une seule paire de jambes.
L'autre agent était ivre, certes, mais il y avait des limites à la bêtise... Ne pas savoir distinguer un invité d'une réelle menace, au niveau de catégorie III ? Le tatoué donna un coup de pied dans sa chaise, saisit son gigantesque sac et se leva en l'enfilant sur son dos. Il en sortit deux de ses fidèles colts à calibre 9 mm, une valeur sûre en cas d'urgence, et pointa chacun d'entre eux sur l'une des deux têtes de l'énergumène métallique. Par réflexe, le colosse mécanique mobilisa deux de ses quatre mains pour abaisser les deux bras tendus du sniper, pensant le désarmer de la sorte. C'est lorsque que ses deux armes se retrouvèrent au niveau de chacun des deux torses de la chose qu'Uzi décida de tirer. Le résultat fut immédiat : le robot tomba sur son unique paire de genoux avant de se désactiver dans une sorte de décharge violente.
Le jeune agent reprit sa respiration et leva les yeux, constatant les ravages que plusieurs automates de la sorte commençaient déjà à causer. Une flaque de sang, quelques blessés... et ce qui semblait être un invasion robotique. Il souffla un grand coup.

"Trop chaud."

Il posa le poids qu'il avait sur le dos, dénoua sa cravate et déchira d'un coup sec sa veste et sa chemise, ne gardant que son pantalon en tissu blanc et ses chaussures blanches en cuir, avant de remettre le sac sur ses épaules.
Si le Cipher Pol avait prévu cette mascarade, alors le test, c'était maintenant. Si c'était complètement imprévu, alors il lui fallait protéger les invités, et particulièrement les deux agents... sous peine que le test ne soit pas maintenant mais jamais.

_________________

[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Uzimay10
-
C'est difficile de gagner ma confiance, vous savez ?
Moi-même, j'y travaille encore.

-
Ink Skin. (Thème social)
Guns and Swords. (Thème de combat)

-
Pathomètre:
 


Dernière édition par Tim Uzi le Lun 18 Fév 2019 - 22:07, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t21315-tim-uzihttp://www.onepiece-requiem.net/t21326-uziEn ligne
Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1348
Popularité: -50
Intégrité: -20

Ven 15 Fév 2019 - 21:10

Tour 1, Zone 2

Aujourd'hui, c'était jour de fête, un cyborg se mariait avec une femme 100% humaine, une première dans l'histoire. Et ce jour fut gâché par une invasion de robots, drôle d'ironie et de coïncidences d'ailleurs. Ils devaient en vouloir aux mariés.

Comment Abraham s'est t'il retrouvé ici ? A profiter du banquet avec juste une chemise blanche propre et un long pantalon noir comme tenue ? A profiter d'un mariage ou il ne connait personne ? Très simple, il avait voler une invitation. Il devait y avoir un malheureux dehors.

Mais sur l'instant, l'ex chasseur ne pensait guère aux malheurs des autres mais bien au sien, le voila encerclé par quelques machines aux diverses formes mais dont l'ensemble semblait basé sur des modèles humains. De véritables monstres d'acier, fonçant droit sur les rares personnes présentes autour de la piscine et sur Abraham.  

Le natif de l'Amerzone réagit aussitôt, il fonça sur les automates les plus proches des invités présents et s'amusa a en jeter un sur un autre, il plaqua vite un d'eux et lui ouvrit le thorax, le désactivant vite en arrachant son cœur rougeâtre. Abraham s'en fichait sur l'instant, il arracha la jambe de l'automate et s'en servait a présent comme bâton de combat.

Nous avons a présent un roux fracassant des robots avec une jambe de robot. Drôle de tableau, un artiste y verrait de l'art très "unique" en son genre, ainsi qu'une bonne dose d'ironie en voyant du robot détruit par du robot.

" - Vous autres, retourner a la salle du banquet, je vous couvre."

Les invités étaient sidérés en voyant le roux voler presque tel un héros a leur secours, dans la tète de celui-ci, la chose était radicalement différente, si il pouvait, il les laisserait se débrouiller mais il risquait d'être très mal vu par la suite si il fait une tel chose. On va pouvoir dire qu'il est pas sympa.

Abraham continuait donc de couvrir les invités vers la salle du banquet tout en détruisant les robots présents. La chose était longue et pénible mais pas forcément dur et infaisable pour le moment. Ces robots étant très peu robustes.
http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Robina Erwolf
Robina Erwolf

♦ Localisation : royaume de la veine
♦ Équipage : aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 2520
Popularité: 46
Intégrité: 26

Ven 15 Fév 2019 - 21:16

Tour 1, zone 3

Robina avait eu l’agréable surprise de se faire inviter par l’équipe de cuisine du mariage d’une célèbre actrice que notre Sanderrienne n’a jamais vu à l’escargovision et d’un énorme cyborg. Un coup de publicité et de marketing ou un amour véritable ? Elle s’en fichait, son principal objectif était de faire son travail le plus parfaitement possible. Elle se devait d’être professionnelle, car elle représentait sa nation dans ce mariage et en cuisine.

Plusieurs jours que elle était arrivée et s’était installée dans une petite chambre double avec une autre fille du personnel. Elles venaient de régions différentes. Elles avaient les yeux qui brillaient chacune en entendant parler du pays de l’autre et une promesse fut échanger pour venir sur celle de l’autre quand le mariage serait fini.

Le jour de la cérémonie, la cuisinière le passa dans les cuisines à travailler, elle n’avait pas le temps de participer aux festivités comme tout un chacun. Elle était dans l’équipe des patissiers. Elle était en train de dresser des centaines de ronds en pâte à choux qu’elle grillageait avec une fourchette tout le long du rond pour leur donner un bel aspect. Le four immense ingurgita la première tournée de gâteaux.

La seconde ne connaissait pas cette spécialité d’une autre île et elle regardait les différentes recettes avec attention et plaisir, découvrant avec joie ce qu’elle apprenait sur le tas. Alors que la première tournée venait de sortir du four, on y introduisait déjà la deuxième, ne perdant pas de temps avec le nombre de desserts qu’il fallait abattre. La tache finie, on envoya la chasseuse de primes pour servir les desserts.

Elle fit le tour des différents invités, elle se retrouvait maintenant près de la chapelle où avait eu lieu le mariage avec un emplacement pour que les photographes puissent mitrailler l’évènement. Son plateau de paris-brest avec leurs feuilles d’or se baladait à travers la foule tout en se faisant détrousser de ses délicieux desserts pralinés. Un énorme cyborg fit irruption sur le gazon alors que la native de Sanderr se trouvait près de la barricade.

Il essaya de l’attraper par le bras droit mais il prit coup de talon dans son genou ce qui lui fit perdre l’équilibre. La combattante enchaîna sur une frappe de paume de la main droite et la tête cybernétique vola dans les airs alors que les invités la regardaient avec des yeux ronds.

Désolé, mais les invités non désirés n’ont pas le droit aux gourmandises.

Elle pencha la tête sur le côté et sourit à la foule, alors que d’autres robots faisaient eux aussi leurs entrées au mariage.
http://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttp://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 15 Fév 2019 - 22:38

Zone 2 - Tour 1

J'ai comme l'impression que ma sieste au bord de l'eau est entrain de se terminer d'une manière peu orthodoxe. Déjà, le soleil se couche de plus en plus, et j'avoue que je commencerai presque à avoir froid allongée sur mon transat. Mais maintenant, voilà que le monde s'agite autour de moi, ça court, ça crie, ça bouge et fait des courants d'airs. Franchement, y'a plus de respect bordel.

Alors, ayant finalement compris que ça ne servait plus à rien d'insisté et que non, je ne risquais pas de me rendormir maintenant (d'autant que j'ai crue entendre que c'était l'heure de la pièce montée, un moment tant attendue), je me décide enfin à me redresser et à observer la situation.
Une situation peu banale puisque je peux voir des robots se battre contre quelques personnes autour de la piscine tandis que les autres convives désertent le jardin pour aller se réfugier à l'intérieur. Mouais. Bizarre comme animation de mariage quand même. Faudra que je dise à Raphaël de mieux choisir ses amis à l'avenir. Parce que bon, sympa, j'ai bien voulu le conduire à cet événement ou il a été invité, mais dans mon idée, y'avait clairement pas "extermination de robot" en to do list.

Non, moi j'étais plutôt partie sur un cambriolage de petit four et laisser une chance au destin pour que je récupère le bouquet de la mariée. Mais ça, je ne le dirais pas à Reyson, j'ai un minimum de fierté...

Et alors que je regarde les gens s'agiter autour de moi, je prends le temps de m'étirer et.
Je me fais violemment bousculer par un robot. Non mais y'a vraiment plus de respect bordel !

Projetée violemment hors de mon siège, je fais un vol plané en direction de la piscine. Et tandis que l'eau se rapproche dangereusement de mon corps, ou plutôt l'inverse, question de point de vue, je panique et réagit de justesse en faisant apparaître mes ailes de dragon grâce à ma forme hybride de vol et regarde le saleté de méca qui a osé me faire ça.

Autant dire que lui, il peut déjà considérer ces circuits comme grillé !

Une main tendue devant moi, un nuage noir apparaît au centre de ma paume et un éclair en fuse et va se planté dans la carcasse métallique du robot.

Nah. Bien fait pour sa gueule. J'ai jamais aimé les mécas d'abord.

Et après ce grillage en règle, je décide de voleté tranquillement vers la foule à la recherche de Raphaël pour m'assurer qu'il va bien.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Le Cavalier
Le Cavalier

♦ Localisation : Rokade-South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2030
Popularité: -45
Intégrité: -35

Ven 15 Fév 2019 - 23:17

Zone 1 - Tour 1

A peine les pattes robotisées posées dans le jardin, les amis d’Adamant se retrouvèrent sous le feu nourri des gâchettes faciles. Aucune parole, aucun bonjour, pas un mot… le duo énigmatique se contenta de tirer tout ce qu’il pouvait sur les nouveaux venus. L’éventail fourni de projectiles peu conventionnels déboulonna le premier arachnide dans un florilège crépitant sans lui laisser le temps de se présenter. S’écartant à pas légers de la menace, les oreilles assommées par les déflagrations, le Cavalier n’attendit pas de connaitre la finalité. Même en terrain ami, son expérience continuait de lui dicter de ne pas jouer les bons samaritains. Il y en avait déjà bien assez entre quatre planches, pas la peine de jouer du coude pour se faire une place. Dans l’immédiat il préférait retourner en arrière chercher sa longue faux plantée en piquet dans le sol. Les camarades d’Adamant allaient devoir se prendre en main.

Drôle d’idée d’emmener une arme de deux mètres à la cérémonie avait semblé vouloir lui dire la mine renfrognée des pètes-secs, à chaque fois qu’elles se retournaient dans sa direction de fond de salle. Drôle d’idée peut être… mais bonne sans l’ombre d’un doute. Resserrant ses doigts crochus autour de la hampe, il ramena l’arme contre lui prêt à en découdre si les deux dézingueurs du dimanche se décidaient à changer de cible. Mais ils avaient encore à faire... Pensif devant le massacre, une pression se fit soudainement sentir dans son dos. Positionné en travers de sa route pour rejoindre la salle du banquet, il en discerna d’abord le regard, d’un vermeil profond, puis la masse d’acier imbriquée en une structure humanoïde.

 
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  4nd8aY5

- Tu tombes bien, j’sais pas ce qui leur a pris mais ça chauffe. Tes petits gars s’ont morflés sévères…

La mine impassible, le colosse se contentait de bouger la tête dans un grincement métallique, analysant le champ de bataille. Une fumée sombre s'échappait par sa nuque. Ses jambes se plièrent lentement, puis d’un bond il couvrit la distance qui le séparait du Cavalier. Son poing s'écrasa à son emplacement, mais ne rencontra que le sol. Il se souleva sous le choc comme pris dans une déflagration. Se redressant de toute sa stature, la machine plongea son regard vide dans celui de la cible lui faisant face.

- Du calme mon gros, je sais que t’es en pétard, mais j’ai rien à voir avec eux. Un autre coup vola, plus prêt cette fois ci, avec la même intensité. Jt’e dis que je les connais pas moi, voyons c’est moi mon gars. Déconne pas !

Mais la boite de conserve ne voulait rien entendre, à la place il brassait l’air de ses gros bras pour exploser le visage avarié de son adversaire. Esquivant d'un pas de côté, le pirate accompagna le coup suivant de sa lame pour en dévier la portée et glissa par l'ouverture crée un retour de bâton sonnant en plein dans le menton. La carcasse de métal sans appuie décolla du sol, avant de s'écraser par le rappel de pesanteur à quelques pieds de distance. Peu impactée, elle se releva une nouvelle fois. Deux lames circulaires dentelées se différenciaient de ses poings à présent, un vrombissement en flouta les bords pris de mouvement. Jamais le pirate n'avait vu Adamant dans cet état. Refermant sa prise sur sa propre arme, un sourire provocateur se dessina sur les lèvres du vieillard.

- Si tu le prends comme ça, t'sais que j'vais pas retenir mes coups. Prépares toi à morfler.

Laissant les bonds de kangourou pour plus tard, le cyborg s'élança cette fois en ligne droite. L'arme du Cavalier se mit également en rotation, il n'était pas le genre d'homme à se battre pour l'amusement. L'arme tourna, tourna, plus rapidement encore, alors que la distance entre le reste d'homme et le robot s'amenuisait. Lorsque le choc se profila, la Porte des Limbes s'ouvrit sur une première attaque, bénéficiant d'une longue portée, qui frappa le poing meurtrier sur le côté avec suffisamment de force pour le détourner. Mais déjà le retour de rotation abattait la pointe de la faux dans un mouvement vertical. La lame s'enfonça de presque la moitié dans la tête durcie, des tressautements électriques s'en dégagèrent. De sang point...

- Je t'avais prév...

Il ne termina pas sa phrase. La machine se relevait une fois de plus.. L'arme toujours profondément dans le crâne au milieu des crépitements sans qu'elle ne sembla s'en émouvoir. Solidement enfoncée, elle veillait à ce que la faux le reste en la bloquant d'une main ferme. Le regard était maintenant cramoisi.


Dernière édition par Le Cavalier le Sam 16 Fév 2019 - 0:06, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14330-il-sortira-des-blues-un-jour-ou-l-autrehttp://www.onepiece-requiem.net/t14965-fiche-technique-du-dada#1
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5386
Popularité: +311
Intégrité: -216

Ven 15 Fév 2019 - 23:58

Zone 3 - Tour 1

C'est pas possible, ils avaient vraiment organisé ça ?

Les mariages il avait soupé. La plupart du temps en temps qu'animateur, il était assez courant que les bons bourgeois s'encanaillent au cours de ce qu'ils appelaient plus couramment "les grands événements de la vie", mais ce n'était qu'une raison supplémentaire de se laisser aller aux frissons des jeux d'argent et des spectacles extravagants. Un bon placement pour leur patrimoine, une bonne façon d'impressioner les voisins et de faire étalage de sa fortune. Lui, en tant que bonnes mains du destin, avait contemplé cette débauche depuis sa petite chemise bien cintrée et les bonnes manières propres à son rang moindre. Quel gaspillage de fric. Quelle merde.

Et dire que France, toute marrante qu'elle était, finissait dans ce genre de travers.

Et dire qu'aux limites de la décence et du bon goût, ils avaient littéralement organisé une invasion de robots mutos tueurs pour "amuser" et "occuper" leurs invités. Peu pour lui.

Peu enchanté de voir France et son mari embrocher deux créatures mécaniques alors même qu'il aurait voulu leur adresser ses meilleurs voeux, Raphaël avait ravalé son humeur maussade et s'était faufilé entre les convives pour s'éloigner de la A-team, comme ils avaient trouvé judicieux de se renommer, et des pétarades bricolés par des ingénieurs du dimanche. Aucun enjeu. Aucun amusement. On le contrariait.

Si encore, il y avait eu un dragon, des princesses-grenouilles et des miroirs enchantés... Pourquoi pas. Les mariages, c'était autre chose à son époque.

Il s'enfila une nouveau verre de Cognac et cinq autres verres se mirent à flotter autour de lui, tenu de façon plus ou moins sûre par d'élégants gants de soie.

"Quoi, c'est quoi ton problème ?"

Provoqua-t-il un enfant, ahuri la bouche ouverte, visiblement seul à s'être rendu compte de ce phénomène au milieu de la première mêlée. La bouche du môme se referma avant de s'ouvrir une nouvelle fois comme celle d'un poisson rouge en anoxie. La grinche de Raphaël s'épanouit en une moue blasée alors qu'un de ses petits soldats flottants forcaient un verre de liqueur dans la main du gamin.

"C'est bien ce qu'il me semblait, profite de ta soirée."

Il avait décidé de se réfugier un peu plus loin dans le décor de la chapelle, mais s'il quelques instants plus tôt il aurait pu simplement être ennuyés par quelques couples ou aventures naissantes qui cherchaient à s'isoler, il en fut tout autre quand une invasion de parasites sortit du décor pour se mettre à ronger les décors, flamber les coeurs en guimauve et chambouler bouquets de fleurs arrangés et piles de cadeaux.

Un énorme robot fit s'envoler les napperons et les dentelles en atterrissant, ses réacteurs dorsaux ne manquant pas d'y mettre le feu. Il se fit rapidement maîtriser par une jeune cuisinière que Raphaël remercia en son fort intérieur -malgré son apparente grande gueule- pour lui avoir épargné cette tâche, ce qui lui permit du même coup d'aller s'installer sur un des grands bancs - au milieu d'un décor qui commençait à prendre feu, rappelons-le - pour profiter de son isolement et des bouteilles qu'il avait récolté entre temps.

Sauf que...

Un éclair lui arracha le verre qu'il avait en main.

Un courant d'air le frappa à la figure.

Un tremblement fit se casser les pieds de son banc et le précipita le cul sur le sol.

Trois silhouettes enfantines apparurent alors de nulle part, les yeux rouges caractéristiques des soit disant membre de l'équipe Z, une mimine décidée et des mains atrophiées mimant une étrange chorégraphie, sans doute introductive, mais qui en version muette ne faisait point le même effet.

[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  D7arh7t-232f93d3-15ce-40ca-b290-8eb760e79fbb

"Merdeuh...Pffff... Sérieusement ?"


Résumé:
 

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Poudla10
Spoiler:
 


Dernière édition par Raphaël Andersen le Dim 17 Fév 2019 - 20:01, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttp://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Laïra Estum
Laïra Estum

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 820
Popularité: 20
Intégrité: 0

Sam 16 Fév 2019 - 0:02

Zone 4 - tour 1


Ils ne se refusaient rien décidément, ces bougres de mariés ! La nourriture était aussi riche que succulente, aux yeux rustres de Laïra. Une fois un chemin frayé à travers la foule qui papotait gaiement dans la lumière orangée vacillante des braseros, elle s'était ruée sur la première victuaille passant à sa portée, un plat fumant au centre de l'une des tables. Quelques convives bousculés plus tard, et emportant à la main tout ce qu'elle pouvait, la jeune femme s'éloigna d'un pas vif.  La proximité avec tout ce monde l'irritait quelque peu, et les regards peu amènes qu'on lui avait adressé, couplé aux exclamations outrées - bien justifiées il fallait l'admettre - jouaient leur rôle de répulsif.

Elle s'accroupit près d'un des braseros, appréciant la chaleur qui en irradiait, elle s'emplit la bouche des petits fours écrasés dans sa main gauche. Les saveurs se mélangeaient dans une cacophonie gustative pour le moins étrange, et cela plut beaucoup à la blonde, qui engloutit le tout avec avidité, ne prêtant pas du tout l'oreille aux annonces qui avaient lieu autour d'elle. Son autre main, fermement agrippée à la carcasse dégoulinante de jus d'un volatile non identifiée, la brûlait, mais elle n'en avait cure. Manger était un de ces plaisirs simples et directs qui se savouraient même en des circonstances agitées. Jetant quelques regards aux alentours, Laïra nota tout de même qu'on s'agitait de plus en plus. Puis il y eu carrément des coups de feu.

- Qu'est-ce que c'est qu'ça...

La cornue se releva d'un bloc, et mordit nerveusement dans son pigeon tiédissant, cherchant l'origine des tirs, et leurs cibles. En quelques secondes c'était déjà le chaos. Un gus déchira carrément ses vêtements, des assaillants arrivaient d'on ne sait où, ça se battait à droite à gauche, ça hurlait, ça courrait... Un sacré merdier. La seule chose qui vint à l'esprit de la jeune femme fut de battre en retraite. Tout ça commençait à sentir le roussi.
http://www.onepiece-requiem.net/t21471-pas-si-cruelle-diablessehttp://www.onepiece-requiem.net/t21499-laira-fiche-technique
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Sam 16 Fév 2019 - 1:03

Les premières abominations Z gisent ou perdent des pièces de part et d'autre du jardin. La résistance était bien plus conséquente que prévue et même les civils sans aucune formation martiale en restent pantois, convaincus par les animateurs d'assister à une démonstration grandiose de leurs talents respectifs. Il faut avouer qu'entre les invités d'une grande force, de pouvoirs proches du mysticisme ou de techniques secrètes faisant passer la téléportation pour le dernier transport en vogue, le show est assuré.

Tandis que les carcasses peinent à grignoter l'espace des organiques, l'armée Z demeure, pour la plupart de ses soldats, bien cantonnée derrière la grille qu'ils n'essayent même pas de forcer. Les plus gourmands en énergie attendent le soir total pour déployer leurs capacités. Quant aux autres, il observent. Tous enregistrent une série de calculs sur les aptitudes des résistants. Leur vitesse, leur technique, leur gestion des combats de masse, tout est accumulé et renvoyer à un seul cerveau en vue d'améliorer les contre-attaques: celui du méprisable Docteur Zilver "Z" Mouztach.


Zarma, ils z'ont une zacrée réziztance. Ze vais devoir employer une aztuce.

Un des veilleurs s'anime soudain et saute par-dessus la grille avec une souplesse étonnante pour une machine de cette taille. Près de quatre mètres. Sa masse crée même une onde de choc que les invités du banquet peuvent sentir.

[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Bigdda10

Le colosse sombre approche avec une nonchalance bien différente des bestioles diverses toujours occupées à attaquer le bas du domaine. Il fixe Adamant un instant pour lui adresser un coucou amical de la main, puis son oeil vire au rouge cramoisi et active un mécanisme de pendule à l'intérieur de son corps. Le tic tac lent d'un métronome bat son rythme avec le même flegme que la création qui offre un nouveau coucou à une des tables avant de la baigner dans le feu du lance-flammes intégré à sa paume. Toujours ravi de rencontrer de nouvelle tête, il salue les invités les plus proches, l'arme déjà prête à un nouvel usage.

Spoiler:
 

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  28i5dow
Spoiler:
 


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  Hannem10
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Peeter G. Dicross
Peeter G. Dicross

♦ Localisation : North Blue - Manshon.

Feuille de personnage
Dorikis: 1342
Popularité: 26
Intégrité: 0

Sam 16 Fév 2019 - 3:08

Zone 4 / Tour 2

Je me suis toujours méfié des mariages, en général c'est rien d'autre qu'un truc de sentimentaux voué à l'échec, le genre qui s'effrite après quelques années de vie commune. Et encore, pour les plus chanceux. Les seuls activités intéressantes dans ce genre d’événements sont le buffet à volonté qui te rempli le bide pendant une bonne semaine, l'alcool aussi bien fourni qu'un puits sans fond et la possibilité de repartir accompagné par l'une des femmes célibataires profitant des mariages pour trouver le leur, de futur époux.

France est une vieille connaissance, j'allais pas refuser, tout en sachant que de par sa notoriété, des personnalités importantes du monde feraient le déplacement, l'occasion pour moi de me faire connaître auprès des bonnes personnes. J'y aurais peut-être réfléchis à deux fois si j'avais su que j'allais me retrouver au milieu d'un tel merdier. Assis à une table circulaire blindée en petits fours et bouteilles d'alcools forts, j'observe d'un air blasé les balles fusaient, la ferraille se faire neutraliser, les invités se déchaînaient. 'Faut dire que France a bien joué son coup en promettant une prime, c'est motivant.

Je bois mon verre de rhum ambré, analysant le comportement des assaillants. Ils n'ont pas particulièrement l'air intelligents, mais résistants. Enfin, peut-être que le dernier se défend mieux niveau neurones artificielles. Je laisse échapper un sifflement admiratif, c'est un bel engin qu'on a la. 'Doit bien mesurer plus de trois mètres, et sa masse j'en parle même pas. J'irai pas me frotter seul à cette chose à mains nues, clairement. Je mire un bref instant Adamant à qui la boite de conserve géante fait coucou comme un enfant le ferait naïvement à une personne dans la rue.

Sa pseudo-innocence trompe personne, ce machin est dangereux. Y'a son unique œil rouge éclatant et le tic-tac semblable à celui d'une horloge qui m'inquiète. Il s'apprête à nous claquer un petit quelque chose à la gueule ? Une bombe ? Du gaz ?

Eh Zerminator, vise un peu mon beau canon.

L'idée était de capter son attention pour avoir ma cible bien aligné à mon viseur. Je me suis permis d'amener au mariage mon pistolet à silex, c'était une bonne idée. Je tire à trois reprises, en cherchant à viser l’œil rouge uniquement. J'ai comme l'impression que si on explose ce petit truc, il pourra pas présenter aux mariés le cadeau qu'il leur a apporté.

Citation :
Action : Tir trois balles en visant l’œil d'ExZtinctor.
http://www.onepiece-requiem.net/t21474-peeter-g-dicrosshttp://www.onepiece-requiem.net/t21486-peeter-g-dicross
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant