AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Jeu 14 Fév 2019 - 20:54

Rappel du premier message :

Invasion du tour 4. Cette carte sera ponctuellement mise à jour durant les tours.

Spoiler:
 


La Folie des Iom


Début de soirée, la fête bat son plein. Les "je le veux" résonnent encore dans les langues de certains invités et, si beaucoup dévalisent les tables heureusement surchargées en nourritures diverses, de plus en plus d'hôtes se prennent à danser sur les rythmes enthousiastes de l'orchestre présent, ou profitent d'une petite baignade tant que le soleil battant toute la journée influence encore la température de l'eau de la piscine. La villa Iom ressemble à une énorme dé blanc d'où vont et viennent les domestiques et serveurs, les bras armurés de plateaux et verres vides. Au menu, des plats simples, mais magnifiés par la qualité de leurs ingrédients ainsi que le savoir-faire des cuisiniers:
Le chef cuisinier, un certain Rhee K. Killiaz a écrit:

Mise en bouche : carpaccio d'artichaut ( pour les coeurs d'artichauts héhé ) avec son eau de rose ( pour les nunuches), herbes de south blue

Entrée : Comme une déclaration - salade florale, bourrache, bégonia, dahlia ( noir, si ça tourne mal ), fleurs et boutons de capucines. Vinaigrette passion ( il en faut dans une relation ), toast de pain retrouvé ( how how )

Deuxième entrée : Homard plancha flambé devant les convives ( pour Brigetbar D. Eau, la fameuse activiste ) . Palets de poireaux rôties, bouillon de l'empire de east blue levant gingembre-soja-céleri-vinaigre de riz

Entracte : Salsifis maintenant ! Coeur glacé de poire-salsifis, paprika

Plat : Pigeon ( pas le marié, un autre ) tourné à la broche, réduction vin rouge montée au beurre, arc-en-ciel de choux du jardin ( pour les ligues LGBT )

Pré-dessert : l'Alliance : mini Paris-Brest habillé de sa feuille d'or. Un anneau pour les gouverner tous

Et si les softs se composent de jus de fruits naturellement pressés la matinée même, certaines mandarines de Cocoyashi ont eu droit à une procédé de fermentation pour créer la Cocozaki 12 ans d'âge, un alcool frais et assez traître, mais bien rafraichissant par ces chaleurs. Sans oublier les bières de Hat Island.

A la table principale, entre roucoulades et échanges d'usage envers leurs invités, le couple Iom fait une petite pause entre la nourriture et les tours de table pour profiter un peu de ce moment à deux. Si Adamant s'est peint en noir pour simuler les motifs d'un costume, France est vêtue de blanc. Mas sa traine a depuis longtemps été coupée avec son couteau de chasse et son voile doit flotter quelque part du côté de la piscine. A son allure de soldat en toute circonstance, contraste une voix douce et terriblement sereine. Une voix qui séduit les hommes et inspire les femmes.

Vous semblez soucieux, Monsieur Iom.
Négatif, citoyenne-mariée. Ceci est le plus beau jour de ma création.
C'est vrai ? Mieux encore que celui où tu as perdu au morpion ?
Touché, ce jour est le second plus beau jour de ma création. Mais cette cérémonie reste magnifique. J'aurais aimé que ma carte-mère soit là pour nous voir.

Elle rit pour deux sous son regard rouge et fixe. Mais elle le sait, que ça l'amuse également. Lorsque ses zygomatiques se détendent, elle lui caresse le visage, froid mais vivant.

Qu'est-ce que tu regardes ?
Visage de Madame Iom. Plan Italien.
Hin hin ! Garde de la mémoire pour le dessert mon escaméra. Il y aura d'autres plans à immortaliser.

Une trappe dans la nuque d'Adamant s'ouvre pour laisser échapper de la vapeur, ainsi qu'une fusée qui s'élance dans les airs pour exploser en feu d'artifices rouge et blanc. A une époque, les armes qu'il renfermait étaient bien plus dévastatrices. Devant le soudain intérêt teinté d'incompréhension de l'assistance, Adamant se lève et précise à la foule, avec les geste accentués d'un acteur de théâtre pour contrebalancer son timbre artificiel:

Pas de panique, citoyens-invités. Ceci était l'annonce de l'heure du gâteau. En espérant que vous serez réjouis par les saveurs subtiles de ce paradis sucré.

Il invite le personnel à apporter la-dite pièce et se réinstalle. La musique enjouée continue de motiver les danseurs improvisés et de revisiter des thèmes populaires. En ce moment, c'est le Yohohoho de Brook, un classique. Peu après la disparition des derniers rayons solaires, la pièce principale arrive sous les éclairages des lampions et applaudissement de l'assemblée. La mariée dégaine une machette pour en distribuer les parts. Lorsqu'elle se rend compte, entre deux flashs des journalistes admis à la fête, que le public contenu derrière la grille à changé. Ceux qui étaient une nuée de bras et appels ou encouragement sont à présent une marée calme, bien endiguée derrière les barreaux. La même seconde, elle se met à scintiller de lueurs rouges, les mêmes que celles que possède Adamant. L'orchestre se tait quand plusieurs silhouettes passe par-dessus le rempart pour investir les jardins. Personne ne comprend véritablement la situation, mis à part Adamant qui aura immédiatement reconnu la main d'oeuvre du terrible Docteur Z.

Citoyens-invités, veuillez rester à couvert. Ceci est une invasion.


France le fixe, craignant avoir compris aussi bien que lui ce dont il s'agit. Mais hors de question de gâcher ce jour. C'est elle la mariée, la mariée a tous les droits le jour de son mariage. Alors, plutôt qu'une énième part de gâteau, c'est la cage thoracique d'un chien mécanique qu'elle perfore d'un coup puissant et immobilise en lui atteignant le coeur de métal rougi. Avant que la cérémonie ne soit pas un fiasco, elle improvise, à l'attention de tous les guerriers parmi les convives:

Vous pensiez vraiment que le paradis sucré, c'étaient des calories ? Animateurs, aux armes ! Une prime attendra les plus acharnés d'entre vous à offrir un spectacle de son et lumière à tous les invités.

Lui emboîtant le pas, Adamant se lève et renvoie aux grilles une autre monstruosité dont la tête explose avec l'artifice qu'il lui a collé dans le cou. Insuffisant, toutefois, l'humanoïde se relève et poursuit son avancée. Il semble que la seule façon de les éteindre soit bien de détruire leur coeur rouge.

Citoyens-animateurs, l'ennemi est l'équipe du Docteur Z. Nous serons donc les A, la A-team. Permission de massacrer tout cyborg illicitement introduit sur le domaine accordée. Ils ne passeront pas !

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 28i5dow
Spoiler:
 


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 Hannem10


Dernière édition par Minos le Mer 20 Fév 2019 - 13:14, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Atoum Bahara
Atoum Bahara

♦ Localisation : Shimotsuki

Feuille de personnage
Dorikis: 2230
Popularité: +67
Intégrité: -21

Sam 16 Fév 2019 - 7:14

Zone 4 Tour 2

Picoler… il n'y a vraiment que ça de vrai !

Alors que l'alcool sirupeux continu d'emplir la bouche d'Atoum quitte à presque l'étouffer, il avale gorgée après gorgée tout ce qu'il peut. On dirait presque un bébé tétant sa mère, sauf que lui c'est une table qu'il tète. Enfin, le sourire au beau fixe il déchante rapidement.
Alors qu'il se trouve sur un petit nuage c'est une descente en enfer brutale qui le ramène à la réalité. Le cocktail le brûle de manière soudaine et c'est sa gorge qui le tiraille tel un brasier ardent. Le chasseur de prime se tient le cou à deux mains, s'étouffant presque à cause de cette brûlure. Comment éteindre un tel feu ? d'ailleurs d'où cela vient-il ?
Incendié de l'intérieur, l'alcoolique poussé par la douleur et le besoin urgent de soulager son œsophage se relève d'un coup faisant valdinguer la table. Celle-ci manque de peu d'atterrir sur l'un des convives, surement assez important pour qu'un homme à la chevelure rouge s'interpose pour éviter un drame. Puis Atoum dont la gorge est toujours en feu n'a plus aucune lucidité. Il trouve un bol quasiment vide de punch au sol et en prend une louche qu'il porte à sa bouche. S'imaginant calmer la brûlure, il en rajoute une couche tant le cocktail est poivré. L'idiot a simplement remit le nez dans celui qu'il était entrain de boire quelques instants auparavant. Crachant du feu tel un dragon mythologique, Atoum court en dessinant un cercle avec sa course. 

> Oh vous avez vu, ils ont même des cracheurs de feu ! 
> Oui, celui-là est un peu bizarre mais il est fort, le feu reste super longtemps ! 
> C'est vrai tu as raison, lui répond une troisième convive.

Les larmes commencent à monter pour Atoum tant la douleur est vive puis, épuisé il saute sur la première table qui vient pensant y trouver de quoi apaiser sa gorge. 

> P'tain c'trop chaud ! hurle-t-il.

La table incendiée, Atoum s'enfonce petit à petit et si ce n'est pas les robots, il est possible qu'il se tue lui-même avant la fin des festivités. Sautant par reflexe pour s'extirper de ce brasier naissant, les mains légèrement abimées par la chaleur il semble sain et sauf. 

> Bon c'quoi c'merdier ?! fait-il en se rendant enfin compte qu'ils sont attaqués par des robots. L'gros là-bas c'est l'mien, annonce-t-il à l'homme venant de tirer en direction de la machine.

Eteignant presque avec classe son pantalon qui flambait discrètement au niveau de son postérieur, Atoum semble fin prêt pour prendre part à la bataille. Il se met donc à courir droit dans la direction du fameux ExZtinctor. Sûr de ses capacités, le chasseur de prime pense pouvoir faire mouche d'un seul coup de poing. Pourtant, les choses sont bien plus compliquée.

> Attention… bip bip.. lance-flamme activé ! dit le colosse d'acier avec une voix robotisée.
> Pas encore !!!!! 

Les deux mains droit devant lui, le robot déclenche ses lance-flammes et carbonise tout se qui se trouve devant lui jusqu'à 10 mètres en ligne droite. Atoum se trouvant dans la fameuse zone il s'arrête en urgence en pleine course, récupère une femme en détresse qui n'as pas fait de sport depuis un bon moment tant elle a du mal à avancer puis la sauve en esquivant in extremis l'attaque. 

> Merci monsieur… lui dit-elle.
> Cassez-vous qu'vous allez crever ! 
> Heu… oui c'est bon je m'en vais ! 
> Plus vite que ça l'dindon, a bouger ton cul comme ça tu vas t'faire écraser par un d'ces robots ! se moque Atoum.
> Oui, fait-elle vexée. Vous prenez feu espèce de goujat ! 

Se retournant, Atoum voit ses fesses flambant à nouveau. Une salle journée pour lui, le feu, il aura donné. Se frottant par terre il parvient à éteindre les flammes puis, il se range aux côtés du tireur de tout à l'heure. 

> Allez on le défonce ce truc ?! encourage le chasseur de prime.

Puis, avant qu'il n'ai le temps de partir à l'assaut il se font attaquer par un autre robot venant de la gauche. Esquivant un premier coup de poing, Atoum parvient à le frapper d'une puissante gauche mais le métal est dur, très dur et sa main un peu moins.

> J'occupe celui-là un instant, termine l'autre machine ! ordonne-t-il à son collègue de circonstance.

Faisant en sorte de l'éloigner des civils, l'alcoolique se bat avec le robot à l'écart non loin de l'ExZtinctor. Les échanges de coups sont rudes et souvent en défaveur d'Atoum qui en prend pour son grade. Pourtant il n'abandonne pas et parvient, un instant à surprendre la machine. Alors qu'il s'est prit un sacré coup, la machine lui saute dessus alors qu'il est à terre. Elle tente un premier coup de poing mais il l'évite d'un mouvement de tête et la pince du robot s'enfonce dans le sol. Puis un second et le même schéma se reproduit. Sans bras, le trouble-fête est désarmé et le natif de Kage Berg saisit l'occasion. D'un premier coup de tête en plein dans le cœur rouge mécanique il fissure la vitre, puis d'un second il l'a brise et enfin il envoie un puissant coup de poing pour exploser le "cœur" de la machine. Le robot se désactive d'un coup et tombe inerte sur Atoum qui se retrouve coincé sous la ferraille.
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5727
Popularité: 220
Intégrité: 126

Sam 16 Fév 2019 - 11:28

Tour 2 - Zone 4

Arrivant en trombe sur les lieux du buffet à cause du bruit, Myosotis et Scarlett tombèrent nez à nez avec un gigantesque robot affalé sur le sol, recouvrant complètement un abruti qui gigotait sous sa ferraille. Un peu plus loin un autre automate de deux fois sa taille s'amusait à terroriser les convives, carbonisant les tables à la volée. Il ne semblait pas du tout commode et ne serait certainement pas un adversaire simple à mettre au tapis... L'ambassadeur et sa comparse se tenaient prêts tandis que l’ExZtinctor se tournait vers eux.

- Il a pas l’air content…

- Tu m’étonnes, ces deux abrutis n’ont fait que l’enrager avec leurs coups… On se demande bien s’ils nous rendent service !

L’ExZtinctor avait à présent son oeil rouge rentré dans sa coquille. A la place se tenait un imposant canon qui commençait à tirer des gerbes de flammes un peu partout sur les buffets et la pelouse. Ses mains avaient quant à elle fait place à de bruyantes scies circulaires qui tentaient de découper tout ce qui passait à leur portée. Sa carapace se hérissait de piquants et il arrivait que, parfois, le robot les relâche d’un seul coup avant d’en faire pousser de nouveaux. Sur son dos, son deuxième canon se mettait quant à lui à tirer plusieurs bombes à retardement sur les buffets, réduisant à néant tous les efforts de la fête.

- Hghn...C’est pas en deux coups qu’on va le faire tomber celui-là...

- Étudions ses actions un moment avant d’agir, on ferait mieux d’aller mettre en sécurité les invités avant.

- Occupe toi des mariés, je m’occupe des invités !

Fendant la foule, l’ire du robot devenait incontrôlable tant il attaquait tout le monde. Scarlett attrapa deux invité par les mains avant de les pousser vers quelques buissons conduisant vers la piscine. Myosotis, de son côté, courait vers le couple de mariés qui ne bougeaient curieusement pas d’un iota. Un pic propulsé arrivait vers lui et le jeune homme dû plonger en avant pour ne pas finir empalé. Un deuxième le visait, cette fois l’androgyne le dévia avec un éclair mais le projectile termina sa course vers une table qui éclata en mille morceaux. Derrière cette dernière se tenaient plusieurs invités qui s’éparpillèrent sur le champ de bataille comme des souris tétanisées. Myo’ arriva face aux mariés, rejoint bien vite par Scarlett. Adamant fixait l’ExZtinctor tandis que France se cachait les yeux dans les bras de son époux.

- C’est pas le moment de chouiner on est pas dans une caméra cachée ! Bougez vous !

- Je… j’ai trop peeeeeur !

- Myo, attention !

Le robot les avait pris en joue tous les quatre, il entamait à présent une marche lente vers les quatre individus, toutes armes dehors et prêtes à faire feu. Pris en tenaille à cause du couple qui refusait de bouger, Myo et Scarlett n’avaient d’autre choix que de rester pour les protéger. La demoiselle sortit ses armes et commençaient à tirer pour palier aux jets de pics et de bombes dans leur direction. Myo, de son côté, réfléchissait…

- Restez derrière nous.

Le jeune homme dressa un mur de savon au loin que le robot balaya d’un seul coup de scie, arrachant un juron au dignitaire gouvernemental. L’ExZtinctor continuait sa marche cliquetante vers eux, bien décidé à réduire en charpie les mariés. Myo’ eut une nouvelle idée et leva plusieurs pics savonneux pour bloquer la jambe du robot, mais ce dernier fut plus prompt et les scia à nouveau. Ils étaient dans une impasse mais devaient trouver une nouvelle idée…

- Il faut que je relance ma pluie de mousse pour le faire basculer, il pourra plus se relever, mais je vais pas pouvoir canaliser le nuage facilement s’il continue de nous canarder.

- Je te couvre comme je peux, mais si quelqu’un pouvait le distraire ça serait pas du luxe…

Et les deux compères recommençaient leur stratégie opérée sur les araignées automates… Myo’ entamait sa canalisation du nuage de pluie drainante tandis que Scarlett recommençait à faire feu sur tout ce que le robot lançait. Il fallait qu’ils réussissent, le robot continuait d’avancer…

_________________


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Sam 16 Fév 2019 - 12:54

Zone 4 Tour 2

Bordel de merde ! Pour une fois que je réussis à m’infiltrer à un mariage de nobliaux ou je ne sais quoi, mais ce qui est sûr c’est qu’ils sont friqués les salauds ! Bref, comme je disais pour une fois que j’y arrive des connards de boîtes de conserves interromps le festin… dire que je suis venus ici avec une soutane que j’avais piqué au curé de Manshon, pour la deuxième fois de ma vie je me faisais passer pour un homme d’Église et ça doit encore partir en cacahuète ! J’ai les boules ! Je crève la putain de dalle et ces connards sont là !

Mon ventre gargouille, ce n’est pas bon signe, choppe de bière à la main je la bois d’une traite avant de m’en resservir une, admirant le spectacle et en me tenant tout de même à distance.

J’observe bien les gars galérer contre le gros bonhomme métallique… tch. En même temps ils sont bien trop longtemps assis sur leurs conforts, ce doit-être d’autres nobliaux nés avec une putain cuillère d’argent dans la bouche.

Je m’enfile la choppe que je viens de me servir, par la même occasion j’entends ce jeune homme discuter avec la fille comme quoi il faudrait occuper ce robot, tralali tralala.

Bon, j’ai compris. Bien que ce n’est pas mon habitude d’aider les gens, si je veux profiter un peu plus à ce banquet faut bien que je participe. Alors c’est partit !

Ni une, ni deux, alors que l’automate continue son avancée je jette ma soutane sur sa petite gueule de métal, tant pis, je grille ma couverture mais bon, autant le faire avec classe. Ainsi je laisse à découvert mes vêtements habituels, ma cape ornée de fleurs rose et mon kimono noir surmonté de ma longue veste blanche.

Bon, autant dire que la soutane ne servit pas à grand-chose, à peine lancée elle finit déjà en charpie sous les projectiles. Hm. Eheh !

Soudain, une épaisse brume noire se forme autour du robot, eh oui, je sors mon atout. J’utilise alors mon pouvoir à travers lequel personne ne peut voir, ainsi les tirs du robot se font moins précis, de cette manière je peux profiter de cela pour foncer dans sa direction, permettant aussi aux autres invités de pouvoir passer un peu plus sur l’offensive. Bien que je sois le seul à voir à travers cette brume, je touche alors les invités en un clin d’oeil pour qu’il puisse distinguer le robot dans ma fumée noire.

- Allons-y !

Prenant la tête des troupes, je saute, katana en avant sur le robot, par manque de chance, de timing… ou quoi d’autre ? La scie du robot vient contrer mon sabre qui avec l’effet de rotation de la scie produit des étincelles, bordel ! Sous le poids de mon attaque et le fait de ne plus y voir le robot ralentit son avancée, mais cela ne dure pas bien longtemps, avant que son putain de canon qui crache des flammes ne se retourne sur moi et commence à me viser.

- Oh… merde !

Je me projette à l’aide de mon sabre et de sa scie en arrière, m’évitant de finir en putain de poulet rôti. Hinhin. Bon bah les choses ne s’annoncent pas très bien si ça continue comme ça. De plus que des arachnides métalliques se mêlent à tout ça. Hm. Je produis quelques lames d’airs pour nous en débarrasser de quelques-unes mais certaines s’avèrent un peu plus coriaces.

Je me dresse, devant le robot, je me retourne vers mes acolytes de mésaventures et je gueule, comme à mon habitude.

- BORDEL ! BANDE DE MISÉRABLES VERMISSEAUX ! CE N’EST PAS L’HEURE DE DORMIR ! TROUVEZ-NOUS UN PUTAIN DE PLAN ! LA J’AI PAS LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR ! DE BASE J'SUIS LA QUE POUR BOUFFER !

Ce qui est déjà pas mal c’est qu’il semble que nous avons attiré plus l’intention du robot que les mariés, désormais, je me bats avec les quelques araignées qui essaient de me déborder et je dois aussi esquiver la scie de la boîte de conserve géante mais bien qu’heureusement avec son canon de flammes il emporte quelques-unes de ses adorables amies.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Annabella Sweetsong
Annabella Sweetsong

Cœur d'Acier
♦♦♦ Directrice du CP9 ♦♦♦

♦ Localisation : Marie-Joie

Feuille de personnage
Dorikis: 9603
Popularité: 1200
Intégrité: 1200

Sam 16 Fév 2019 - 14:17

Zone 4, tour 2

« - Ghéhéhé... »

Quin...seinze cozo... cocozashis... cocozakis. Ou peut-être une trentaine, elle avait perdu le compte. À présent le regard de la directrice était voilé par un flou artistique, qui déformait les éléments environnants et lui donnait l'impression d'évoluer dans un scaphandre. Dans cet état, tout prenait un sens humoristique : l'arrivée du gros tas de ferraille, les gens qui s'évertuaient à le descendre, qui rataient leur coup... et les apprentis héros qui se délestaient de leur soutane pour rejoindre le combat dans un élan classieux. Probablement n'aurait-elle pas trouvé cela aussi comique dans un état normal, plutôt consternant même, mais voilà que la situation devenait attrayante aux yeux de l'alcoolique à présent.

Sans faire attention à sa force, elle tenta donc de repousser le siège sur lequel elle s'était assise, face au banquet, pour se dresser contre l'ennemi commun, mais ce faisant manqua lamentablement de contrôler sa force et finit par renverser le buffet.

« - Duh... woups. »

Peut-être écrasa-t-elle malencontreusement sous les piles de nourriture et les litres d'alcool renversés certains convives restés attablés. Peut-être, aussi, démasqua-t-elle deux ou trois froussards qui, dans la panique, s'étaient réfugiés sous les tréteaux. Toujours est-il qu'elle n'était pas dans l'état de le percevoir et s'en fichait éperdument : déjà, d'un pas pour le moins claudiquant, elle allait se porter aux côtés du dernier bozo en date à s'être attaqué à la grosse machine qui était apparue quelques instants plus tôt. Bien que ses vêtements avaient été brûlés par un jet de lance-flamme, Anna le considéra d'emblée comme ce à quoi il ressemblait dans son état actuel.

« - Hé.. Hé to.. ! Eleu sabreureu nudiste ! Prête-mo... prêtre-moi tron sarbre. »

Plus facile à dire qu'à faire. Quoi que... Dans tous les cas, c'est ainsi que l'agente alpagua son nouveau compagnon de bataille, tout en balayant nonchalamment du pied les araignées sur son chemin au péril de son pauvre pantalon. Évidemment, elle n'attendit pas la réponse du concerné et chercha instinctivement à s'emparer de son arme. Naturellement, sa vision double la fit échouer... en partie, elle parvint tout de même à saisir, non pas le katana, mais le poignet tendu qui le saisissait.

« - A-allez... pas deu schischis... »

À ce moment, le regard de l'espionne était déjà rivé sur sa prochaine cible, si bien qu'elle ne porta aucune attention à la nature de son sabre et le brandit instinctivement dans les airs. C'était son heure de gloire.

Sans prêter garde aux protestations de l'escrimeur, elle enjamba alors les quelques mètres qui la séparaient de la boite de conserve et enroba son arme de Haki pour porter un coup puissant qui fit lourdement résonner la coque en métal et, à défaut de l’ébrécher, fit perdre son équilibre à la machine.

Par cette habile manœuvre, la directrice venait de projeter l'adversaire à terre et offrir une brèche potentielle dans sa défense inébranlable.
http://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce-
Sakina
Sakina

♦ Localisation : Zaun

Feuille de personnage
Dorikis: 2945
Popularité: 74
Intégrité: 23

Sam 16 Fév 2019 - 15:38

Zone 4, Tour 2




ExZtinctor Pfff la blague, je sais pas qui c’est l'organisateur de la soirée mais c’est un génie ! Scroutch, scroutch, scroutch............ Glop! L'idée c’est qu'il met le feu puisqu'il l'éteint ? Hahaha, j’me demande SCROUTCH ! Mou fait qui font fafer che Glop ! Ces extincteurs.

J'attrape un verre à côté, là, sur le plateau du robot serveur aux yeux bleus et glou, glou, glou que ça fait du bien. Ca fait longtemps que je me suis pas divertis comme ça ! Nous mettre des robots à disposition, juste pour nous. C’est quand même magnifique !

Né Né Né !

Ho merde le robot serveur a un bug !?

N'hésitez pas à laisser un pourboire.

[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 Robot_10

L'air apeuré le petit robot blanc aux yeux bleus ne semblait pas savoir ou donner de la tête, c’est trop bien fait, il a même faillit me donner pitié mais comme c’est le jeu !! J'attrape mon gun dissimulé dans mon ignoble petit sac à main noir, acheté spécialement pour l'occasion et d'après Bastet parfaitement assemblé à cette stupide robe noire, légèrement pailletée de vert qui m'empêche toutes pauses décontractées. PAN !

Ha ha !! Petit, inoffensif mais vachement décontractant ! Tirez sans risque d'être réellement blessé en retour  ! Il commence à faire chaud avec ce feu, faudrait commencer à l'éteindre, enfin c’est leur spectacle.



Alors que je tente de trouver une position plus ou moins agréable à tenir pour contempler le spectacle un gars commence à gueuler dans ma direction !

-EH MAIS VOUS ÊTES FOLLE !!! Pourquoi avoir tiré sur Servbot !!???

Quelques secondes plus tard le serveur se retrouve sous le buffet, il semble avoir pris un gros coup dans la chute. Quel comédien ! Toute cette nourriture complètement gâché ! C’est ça qui a commencé à me mettre le doute sur la nature de "l'événement distractif de la soirée".

La blague ça devient chelou là ! Purée en plus Bastet c’est fait la malle, faut que j’la retrouve avant que ça parte trop en couille.

Je saute de ma chaise à la recherche de Bastet, en passant je regarde de plus près le combat. Mes yeux s'écarquillent, je crois halluciner j'ai l'impression de reconnaitre quelques têtes valant de belles sommes. Non c’est ridicule, "de belles sommes"... J'ai tendance à partir en euphorie quand je vois une trop grosse sommes affichées, j'aime m'imaginer ce que je ferais avec leur tête en poche. Si ces espèces de jack pot ambulant combattent c’est que ça doit être sérieux !

BASTET T'ES OU, RAPPLIQUES !!! BASTET !!!

Je cours où ça à l'air le plus calme, elle ne doit pas être loin, au passage je touche un inviter de ma main gauche, une cible loin de moi ça peut toujours être utile si un moment délicat se présente.

BASTET !!!!

Récapitulatif du tour: un robot (gentil) tué en zone quatre, un inviter "ciblé" (fdd) en zone quatre et je pars vers zone deux chercher Bastet (et si on peut faire deux zones direct, je vais à la une en criant Bastet tout du long ?)  !


Dernière édition par Sakina le Sam 16 Fév 2019 - 18:05, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t19175-sakina-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t19251-fiche-sakina
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Sam 16 Fév 2019 - 17:51

Dans le ciel.

Bon, il est où Raphaël dans tout ça ? J'ai beau chercher, les gens courent tellement dans tous les sens que je ne le vois pas. Alors je bas des ailes en faisant un vol stationnaire sans réellement me préoccuper des robots qui ont l'air d'avoir cessée leurs attaques vers l'extérieur. Forcement, il y a toujours quelques irréductibles, mais il reste assez de combattant sur place pour les contenir et surtout les anéantir.

Alors Raph, où te planques tu ? J'espère qu'il ne s'est pas fait écrasé par un robot pendant que j'étais entrain de prendre mon bain de soleil...

Et puis, finalement, je repère enfin sa tête verte qui se faufile vers la chapelle. Mais alors que je vais pour le rejoindre, celle ci commence soudain à s'enflammer !

Zone 3 - Tour 2

Non mais sérieusement quoi ! Du coup, je change de plan et reste en hauteur pour survoler la zone en feu et, sur mon passage, je libère une large zone de nuage pluvieux pour arrêter cet incendie. Puis, parce que moi je ne crains pas le feu, je fonce dans le bâtiment en feu pour aider toute personne restée dedans à l'évacuer en les attrapant en plein vol parce que, forcement, beaucoup préfère encore mourir dans les flammes que d'être tués par Izya Tahgel.

Je vous raconte pas leurs têtes stupéfaites lorsque je les dépose en lieu sur... Et oui, en vrai, la pirate que je suis n'est pas méchante du tout. Rahlala, tous ces préjugés...

Mais c'est après mon troisième allez-retours que je trouve enfin mon partenaire de mariage foireux préféré. Et, le pauvre, à l'air complètement beurré en plus d'être sauvagement agressée par trois petits robots fillettes qui sautent si bien qu'on croirai presque qu'elles volent !

Et tandis que l'une d'elle se glisse dans le dos du vert, j'exécute un Soru et la gifle au vol d'un coup de patte en en profitant pour créer une prison de nuage pour enfermer fermement ce petit corps robotique.

Voilà que je te laisse quelques heures t'amuser et je te retrouve dans une chapelle en feu, complètement ivre et agressé par des fillettes robots. En vrai, c'est toi qui les attire les ennuis, pas vrai ?

J'adopte ma forme hybride de combat et me met dans le dos de Raphaël pour couvrir ses arrières. Ces deux petites créatures restantes n'ont qu'à bien se tenir !

récap :
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Caramélie
Caramélie
Donneuse de récompense
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : Alabasta

Feuille de personnage
Dorikis: 3029
Popularité: +169
Intégrité: 129

Sam 16 Fév 2019 - 18:42

Zone 2, Tour 2


Cher journal,

Quand je raconterai à mes amis ce que j'ai vu d'intéressant à ce mariage, je leur dirai en premier qu'il y avait une femme avec des ailes de dragon !!! Elle a volé au-dessus de la piscine, détruit un robot avec une attaque tape-à-l'oeil, et c'était vraiment impressionnant !!! Il faut absolument que j'aille la voir de plus près si je la retrouve ! Evidemment, je suis sûre qu'il y aura bien un petit pénible dans le lot à vouloir faire le malin en me faisant remarquer que des femmes-dragon il n'y en a pas tant que ça à travers le monde et que la plus connue est aussi très recherchée, mais à celui-là je lui répliquerai que France Iom n'aurait tout de même pas invité des pirates à son mariage !

De mon côté, si je me suis permise d'admirer la femme en question c'est que j'en ai fini avec mon robot. Après quelques coups bien placés, ce dernier gît lamentablement sur le bord de la piscine. Les quelques machines ayant été détruites l'endroit est redevenu plus calme ; j'entends bien un peu de bazar à côté mais c'est toujours comme ça de toute manière: les gens ne savent pas s'empêcher rire et crier fort quand ils sont en groupe ! Il y a également encore quelques robots un peu plus loin mais je vais les laisser aux autres invités pour qu'ils puissent s'amuser eux aussi !
Là ce que je veux c'est me procurer un nouveau verre, parce que j'ai laissé les miens sur une table quand je suis allé participer à l'activité et je ne les ai pas retrouvés à mon retour. C'est fou ça journal ! Est-ce que tu crois que ça veut dire que quelque part un invité est en train de boire mon jus de fruits et de manger dans mon verre rempli de cacahuètes ?!


Me voilà de retour avec un verre au contenu de nature inconnue, mais vert et surtout muni d'un petit parasol en papier qui indique qu'il est consommable ; comme j'ai trouvé le buffet un peu désert j'ai carrément fauché une petite assiette avec des trucs plutôt amusants dedans. Je serais incapable de dire de quels aliments il s'agissait avant leur transformation, mais comme disait ma gouvernante j'ai dû me griller les papilles à force d'abuser des sucreries.
J'aimerais bien retrouver mon verre de cacahuètes quand même parce qu'il n'y en a plus au buffet et que je les aimais bien !

Tu sais journal, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup moins de convives que tout à l'heure. J'ai peut-être manqué une information pendant que je cassais le robot et la suite des évènements se passe à l'intérieur ? Ou alors je n'ai pas bien compris... mince, tu crois que je viens de passer à tabac un des parents du marié sans le faire exprès ?! Zut zut zut ! Bon, je vais me faire discrète...
Le géant albinos, lui, est toujours assis dans la piscine. C'est amusant, vu sa taille on dirait un peu un bonhomme dans sa baignoire ! Autant curieuse qu'amusée je m'approche de lui et lui demande, en espérant qu’il comprenne ma langue:

"- Vous n’auriez pas vu un verre rempli de cacahuètes, par hasard ?"

Après avoir discrètement vérifié ce qu’il avait dans les mains (absence de cacahuètes et absence de crâne humain sanguinolent) je m'assieds à côté de lui avec mon verre et mon assiette à la main, en mode "Caramélie s'incruste", et poursuis:

"- Si j'avais su qu'il y avait une piscine j'aurais emporté un maillot de bain moi aussi !"

J'entends comme un bruit d'explosion dans le bâtiment. Ils doivent bien s'amuser là-dedans !
Résumé des actions:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5386
Popularité: +313
Intégrité: -216

Sam 16 Fév 2019 - 19:14

Zone 3 - Tour 2

"Venant de quelqu'un qui, lorsqu'elle s'emmerde, provoque la marine pour se faire boucler dans une chambre froide, c'est gonflé." répondit-il à la dragonne sans sourciller.

Voir qu'Izya s'était enfin décidée à quitter sa chaise-longue pour remplir son rôle d'accompagnatrice ne le réjouissait pas plus que ça. Il était vrai qu'ils avaient déjà fait équipe à l'occasion d'un mariage, c'était d'ailleurs en tentant d'empêcher sa ruine qu'ils avaient appris à se connaître, mais les rares fois où ils s'étaient retrouvées depuis avaient été agitées.

Pourtant, lorsqu'il avait reçu son invitation et que, guettant par-dessus son épaule, la dragonne s'était enjouée de pouvoir l'accompagner en prétendant avoir toujours été une grande admiratrice de France, il l'avait cru.
L'actrice avait sa petite renommée et il ne lui avait pas paru étrange que la dragonne ne s'entiche d'une figure si forte de la femme du XVIIème siècle. Il avait tout naturellement accepté qu'elle l'accompagne.

Mais passées des heures de vol difficiles, et alors qu'il s'était galament proposé de lui présenter la mariée, la rousse s'était enfuie à la recherche des petits fours et de la pièce montée, n'assistant même pas à la cérémonie.

... Et lui, de la place qu'il avait conservé libre sur les bancs de l'Eglise jusqu'à la paire de verre qui l'avait accompagné depuis le début des festivités,  s'était tourné en ridicule en l'attendant.

Et forcément, c'était ce moment qu'elle choisissait pour réapparaître dans un nuage d'orage, grand sourire, punchline cinglante et une averse faite pour ruiner la métaphore de sa mauvaise soirée en même temps que les heures qu'il avait passé à appliquer de la cire sur ses cheveux.

"Merci pour le brushing d'ailleurs."

Une des robots-fillettes en profita pour tirer une salve de tirs d'air sous pression qui firent éclater encore un peu plus du mobilier et des décors en carton. De la main de la seconde sortir une gigantesque masse d'armes - au moins trois plus grand qu'elle - que la gamine se mit à faire tourner comme une hélice.

Enroulant sa queue autour d'eux, Izya les protégea des débris. Cela agaça encore un peu plus Raphaël, mais lui-même dut quitter ses mauvaises humeurs lorsque l'énorme boule de pics fonça brutalement sur eux.

Ses mains s'enrobèrent de haki et adoptant la même posture qu'un gardien de but, il en projeta trois paires devant eux pour faire écran et réceptionner l'énorme ballon de fonte. Le choc de l'impact fut si violent qu'il en éparpilla les nuages de pluie de la dragonne.

"Bordel..."

Ses dernières réserves de cognac gisaient à ses pieds, dégoulinant sur les pavés où leurs contenants s'étaient brisés.

Pressé par l'urgence de la situation, les verres lui avaient échappé.

Il serra les poings.

Une armée de mains noires apparurent alors dans les airs.

Raphaël grogna, alors que toutes l'imitaient.

"Quelle... animation... de.. merde!"

Les cyber-demoiselles allaient passer un sale quart d'heure.

Résumé:
 

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 Poudla10
Spoiler:
 


Dernière édition par Raphaël Andersen le Dim 17 Fév 2019 - 20:06, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttp://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Tim Uzi
Tim Uzi
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Quelque part sur les Blues
♦ Équipage : Chaque chose en son temps...

Feuille de personnage
Dorikis: 1510
Popularité: 20
Intégrité: 15

Sam 16 Fév 2019 - 19:34

Tour 2, Zone 4

Il semblait que l'on pouvait désactiver les intrus en visant la zone étrange correspondant à leur cœur. Aussi, un sabre chachka à double-tranchant dans chaque main, le tatoué finissait d'achever un trio de robots-chiens en leur plantant chacun la lame dans le dos et en la faisant ressortir par le buste.
Était-il malchanceux à ce point ? Un robot gigantesque dont le nom lui paraissait si ridicule qu'il ne voulait même pas y penser venait de survenir au sein de la zone 4, et celui-ci avait une arme bien spécifique... Le feu. Bon sang, alors que le combat venait juste de commencer, pourquoi ? C'est que si la chaleur avait des effets dévastateurs sur l'agent à la peau brûlante, il n'osait imaginer ce que le feu pouvait lui infliger.

"A-allez... pas deu schischis..."

Son esprit de nouveau reconnecté à la réalité, Uzi se retourna en entendant la voix de l'enquêtrice. Celle-ci se tenait debout et portait d'un seul bras un bretteur qui portait lui-même un sabre. Si la situation était loufoque, elle devint beaucoup plus sérieuse lorsque la demoiselle couvrit son "arme" de haki offensif et frappa de toutes ses forces l'adversaire, au point de l'envoyer voler un peu plus loin.
Plusieurs questions se bousculaient dans l'esprit d'Uzi, qui n'avait encore jamais vu de ses propres yeux quelqu'un utiliser le haki. Comment une simple inspectrice pouvait-elle le maîtriser ? Venait-elle de soulever d'un seul bras un homme adulte, ivre qui plus est ? Qui était cette femme ? Mais il devait saisir ce moment pour aider à éliminer au plus vite ce lance-flammes qui étaient clairement une trop grande menace pour lui. Il rangea les deux chachkas dans son sac avant de ressortir deux de ses barillets longs et d'y insérer ses fidèles stylets. Il lui fallait s'attaquer à l'interstice entre la tête du robot et ses épaules, probablement la source de ses capacités incendiaires.
Et quoi de mieux pour ôter efficacement une tête ? Un shoot chirurgical.

Shoot.

Récapitulatif:
 


Dernière édition par Tim Uzi le Dim 17 Fév 2019 - 12:04, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t21315-tim-uzihttp://www.onepiece-requiem.net/t21326-uzi
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 8988
Popularité: +1136
Intégrité: 1058

Sam 16 Fév 2019 - 21:02

Z4T2

-…Et c’est comme ça que j’ai sauvé le royaume d’El Jazeda !
-Ah mais c’est fou quand même !
-Oui surtout ce moment où vous faites traverser à ce monstre titanesque la moitié de l’ile avec votre poing du capitaine !

Charmante réception, y’a de l’a boire, y’a de l’a manger et plein de groupies. Y parait que c’est un mariage, je n’ai pas trop cherché à m’intéresser à l’évènement, je ne suis pas trop mondanité. Quoi qu’il en soit j’ai été invité en tant que marin le plus gentil du monde mais aussi en tant qu’héros honoraire de la cause du gouvernement. Ce qui signifie que j’ai la méga classe. C’est alors qu’un gars bedonnant, au smoking trop serré s’approche de notre petit groupe. Directement le mec se présente, il se prénomme Ové Baulle, scénariste, auteur, réalisateur et interprète.

-Alors toi mon gars, t’es Kodak c’est ça ? J’peux t’appeler champion ? Allez je vais t’appeler champion, est ce que ça te dirait de jouer dans mon prochain film ! C’est une histoire touchante dans laquelle tu zigouilles des révolutionnaires ! J’vais faire de toi quelqu’un de célèbre ! une idole !
-Ah bé, Yama il est déjà tout ça et même plus donc vous ne pouvez pas faire de lui, vous êtes bètes.

Elle s’est becky, elle n’est pas très fute fute, pour ne pas dire complètement attardé. Elle était venue avec son groupe de copine me rejoindre alors que je réalisais une tâche ardue. Donc j’étais presque heureux de l’irruption du bonhomme, Je vais enfin pouvoir retourner à la mission que je m’étais confié en arrivant ici, faire honneur à l’ensemble des boissons et des mets du banquet ! Mais ce pas n’importe comment, bouffer et boire comme ça c’est trop simple. Donc j’avais demandé à la collaboration d’un célèbre joueur de baes-ball de me balancer de la bouffe que je devais gober en l’air. Et ce avec les yeux fermé et les oreilles bouchées pour avoir plus de défi. Malheureusement on a été séparé. Je fais quelques pas pour m’éclipser discrètement quand la fameuse Becky braque son regard sur moi bien décidé à me demander pour la treizième fois comment je l’ai sauvé de la noyade il y a 4 ans de cela… évènement que j’ai totalement oublié. Et comme je ne peux ni mentir ni l’avouer, je risque de passer pour un gros con. Je me résous alors à prendre une mesure d’urgence. D’un soru et d’un one step by dogs, je disparais et me propulse entre les convives pour prendre le plus de distance possible.

Je finis alors ma course derrière une haie, par contre y’a juste un souci, y’a déjà un gars de planqué. ‘Fin un gars, on dirait plus un robot, sans doute un convive qui a aussi des soucis.

-Exterminer ! Exterminer !
-Moins fort, je me planque aussi !

C’est alors qu’il tente de m’attaquer avec son bras lance-crayon, étrange, cela me rappelle quelque chose. Quoi qu’il en soit on n’attaque pas impunément un héros de la marine, surtout quand il est poursuivi par une nana en robe et en talon. D’un déplacement rapide, je me retrouve donc dans le dos du robot et lui assène du tranchant de ma main un coup à la nuque, pour l’assommer. Sauf que bon, ça lui brise la nuque… merde… je repose délicatement la tête sur le corps du robot et part me planquer ailleurs.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1348
Popularité: -50
Intégrité: -20

Sam 16 Fév 2019 - 22:29

Tour 2, Zone 2


" - Allons bon… Enfin un peu d'air...

Abraham achevait enfin le dernier robot qu'il pouvait du coté de la piscine, enfonçant sa botte droite dans le thorax de l'automate luisant d'un éclat rouge. Bataille longue et pénible, il y avait eu quelques aides, notamment un… Dragon ? Qui lance des éclairs ? Le roux n'avait pas eu le temps de se focaliser dessus mais la surprise fut présente. Au moins ca avait eu son petit effet.


Le chasseur allait enfin se reposer et… Et finalement non, des robots dans la salle du banquet, en grand nombre et des gens les combattant, qui était t'il pour rêvasser et profiter quand d'autres pulvérisent de la ferraille en continu ? Il commença donc a courir vers la salle du banquet, sautant par dessus la piscine et arriver pied joint sur le crane d'un robot, l'éclatant a terre avant de lui arracher le cœur rouge avec sa main droite dans son instant de faiblesse.

Tour 2, Zone 4

Une vraie foire, tant de combattants réunis, tant de diversité et surtout TANT d'automates en tout genre.
Abraham notait aussi la présence d'un automate particulièrement massif qui se faisait doucement mettre en pièces. Cela en faisait déjà un de moins et non des moindre. Le rouquin décidait donc de s'attaquer a tous ceux qui lui passait sous la main.


Quelques robots s'avancèrent vers lui, chose qu'ils n'allaient pas pouvoir regretter longtemps si ses êtres avaient une quelconque conscience. Chose qui énervait d'ailleurs le chasseur, pour lui un robot doit rester un outil et ne doit pas supplanter l'autonomie humaine et ses merveilles.

Rien que cette pensée faisait monter le roux dans une rage noire, il saisit vite un robot pour sauter très haut au dessus d'un rassemblement d'entre eux. Il le mit devant lui, posant son genou droit sur son cœur rouge et il se laissa chuter tel un météore sur le banc d'automates qui se fit fracasser pour un véritable objet volant non identifié.

One Winged Devil

L'impact fut brut et nombres d'automates finissait a la casse. Et Abraham ressorti des restes de ferrailles pour continuer la bataille, toujours aussi enervé.




http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Sam 16 Fév 2019 - 22:54

Tour 2, Zone 4

Allons bon, un gros robot à la con se pointe à la fête, alors qu'on en pas encore finit avec les autres. Un type tire des balles dans l’œil du super robot. L'alcoolo caché sous la table se relève, renverse la table et crache du feu. Comme quoi ma méthode a fonctionné. La boite de conserve se met à cracher du feu avec son lance flamme, youpi. Un type chelou, même pour moi, c'est donc dire, se met à faire du savon. Il va faire quoi ? Lui lustrer le bout ? Lui polir ses lames ? Puis il crée un mur de mousse qui se fait trancher d'un coup. Un inconnu se révèle être Daemon, petit pirate des Blues à ma connaissance. Mais un pouvoir intéressant, un truc noir. Un truc de gothique quoi. Par contre, j'aime pas comment il me parle. Si ma mission n'était pas de protéger le couple, j'aurais attrapé le gamin et l'aurait balancé droit sur le robot lanceur de flamme, tête la première. Je m'en serais servis comme on se sert d'un bélier pour défoncer une porte. Et ce, peu importe si la tête finit explosée. Sauf qu'une gonzesse le fait avant moi. Et elle le recouvre de haki, en plus. Cool, j'suis sauf donc. Les mariés sont dans un coin et ne bougent pas, les invités qui étaient dans la salle sont désormais près d'eux. Par chance, de la pluie vient éteindre les flammes qui commençaient à ravager la maison. On se demande bien à qui la faute ... Un empoté de serveur finit par apporter les couteaux demandés que je range dans ma ceinture.

Bon, on s'pose trois secondes, et on réfléchit. Il lance des flammes, à des scies à la place des mains. Il est plus évolué que les autres. Mon color trap n'a pas fonctionné sur eux. Je suis sûr que quelqu'un les contrôle. Le timing est trop parfait pour être une coïncidence. On devrait ptet trouver le responsable ... J'hésite à arracher un pan du mur ou faire s'effondrer le plafond pour enterrer le machin et nous faire gagner quelques précieuses secondes. Mais l'imbibé d'alcool fonce vers lui avec Daemon. Je suis sûr que le sacrifice du pirate sera héroïquement inutile. La bestiole robotique semble solide sur ses appuis, et je ne suis pas sûr que l'attaque au sabre humain sera efficace. Solution simple, briser ses appuis. Et c'est ce que fais l'albinos. Elle réussit à faire tomber le robot avec son "meitou". Et merde. Soru pour apparaître au dessus du robot. Je fais diversion pour que le charmant couple, qui donne envie de gerber, dégage et se foute en sécurité. J'suis sûrement celui avec la meilleure défense ici, l'albinos étant l'exception avec son haki. Il m'a repéré et tente de me frapper, plutôt rapidement pour sa masse. J'esquive en coup puisque je le vois venir de très loin, avec mon Empathie. Puis je me mets à marteler son torse dans le but de faire un trou pour que l'émo/gothique/androgyne/okama/machin puisse faire son truc avec sa chose. Je frappe encore, et encore, et encore, et encore le même point, avec une précision chirurgicale. Je sens la couche de son armure se fissure légèrement. Mais c'est assez pour la suite. Toujours avec mon Tekkaï kenpo, j'encaisse le coup qu'il m'envoie, pour voir sa force. La bestiole réussit non seulement à me faire bouger mais à me repousser. J'ai entendu des os se frotter étrangement les uns aux autres. La douleur m'indique que visiblement, mon avant-bras gauche a un os qui dépasse.

Mais trop tard, le mal est fait. Son attention est focalisée sur moi. Je sors rapidement les couteaux et les lance en l'air, au dessus du mécha, avec un temps de latence entre chaque. Le métal conduit l'électricité. Ça devrait être utile à l'okama. Oui, c'est pas un okama, mais c'est un truc comme ça. Putain, c'fou les préjugés que j'ai quand même. Je sais que c'est un endrogrine. Engrodine. Attends .. Andros Andros c'est fort en fruit. C'est donc un andro, et ça rime avec Régine. C'est un androgyne. Oui, bah on retient comme on peu, hein. Bref. J'ai ptet pas fait le meilleur mouvement, mais comme ça Andros a du temps. Quoi qu'il en soit, c'est plus de mon ressort. Un coup d’œil montre le couple et les invités encore en vie, pas attaqué pour l'instant, toujours dans leur coin à la con, comme je l'ai demandé. Cool, un bon point pour moi si les machines à fric restent en vie. L'androgyne a du temps pour finir de faire son je ne sais pas trop quoi. Il peut à la rigueur sceller le robot avec sa mousse bizarre. Ou s'insérer dans son corps pour le court-circuiter. Ou l'électrocuter. J'ai volontairement pris le coup pour dégager de la zone imminente du robot, surtout, j'avoue. Je ne sais pas quelle puissance ils peuvent déployer, alors sait-on jamais. J'imagine mal mon épitaphe "mort à un mariage, tué par un robot". Non, hors de question.
Récap a écrit:
Fracassage du torse du robot à un point précis au beau milieu.

# Paving Breacker / Marteau Piqueur
Clotho bouge ses membres extrêmement rapidement. Plus que la pupille humaine ne peut suivre. Il délivre une centaine de coups en l'espace de quelques secondes.


Dernière édition par Clotho le Sam 16 Fév 2019 - 23:17, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttp://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Le Cavalier
Le Cavalier

♦ Localisation : Rokade-South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2170
Popularité: -45
Intégrité: -35

Sam 16 Fév 2019 - 23:07

Zone 1 - Tour 2

- Hum...

Depuis que le Cavalier se trouvait retenu à deux mètres du robot, l'arme toujours coincée dans son crâne l’empêchant de s'approcher ou de s'éloigner, il commençait à douter de bien faire face à son vieil ami Adamant. Les bras métalliques étaient bien là, la tête métallique aussi, la parfum d'huile de moteur également... mais pas la moustache. Plus de costume non plus. Comprenant s'être fait berner, l'invité accentua la pression mais rien à faire la faux refusa de s'enfoncer davantage.

Le rejeton du Docteur Z plia les jambes et s'éleva de nouveau dans les airs, le Cavalier toujours accroché à son manche. L’atterrissage hasardeux permis au moins au pirate de débloquer son arme. Des tressautements irréguliers ternissaient dorénavant la posture de son opposant. S'enfoncer aussi profondément dans la tête avait tout de même eu quelques impacts. L'heure de retourner à la casse approchait.

Les deux duellistes reprirent la même posture, mais cette fois ci lorsque le robot chargea ses bras pris de tremblements semblèrent bien moins menaçants. Lorsqu'il fut à portée, le Cavalier ouvrit la Porte des Limbes en trois puissants coups successifs plongeant dans l'entaille de l'armure. L'attaque en forme de bec s'enfonça jusqu'au tronc de la machine, clôturant ses loyaux services avec grands fracas. S’asseyant sur le torse inerte de la masse d'acier, il inspecta le chaos qu'avait laissé les deux autres.

- Y'aura du boulot pour retaper ça..

Seul le feulement d'un chat, queue dressée lui répondit.
http://www.onepiece-requiem.net/t14330-il-sortira-des-blues-un-jour-ou-l-autrehttp://www.onepiece-requiem.net/t14965-fiche-technique-du-dada#1
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 17 Fév 2019 - 4:52

Tour 3

Zerminator ? Mais voyons, ze n'est pas un Zerminator du tout ze modèle ! Il doit confondre avec le TerminaZor, qui lui rezemble davantage. Ha ! Confondre un Zerminator et un TerminaZor, qu'il est bête !

Mais le Docteur Z ne savoure pas son triomphe bien longtemps. Les tirs de Peeter dévident la lentille de sa machine et une des balles se loge même dans ses circuits cérébraux, rendant la créature aveugle.

Zarma ! Mais il me l'a bouzillé zet abruti ! Bon, je vais devoir utilizer la vizion des zautres Z. Mais la verzion ExZtanktor en exztérieur offrira pluz de carnage.

La créature artificielle se tord et forme une nouvelle version, plus offensive, mais moins équilibrée. Les défenseurs luttent, cherchant un moyen de mettre en déroute l'abomination aveugle. C'est une attaque chargée par deux animateurs qui lui fond finalement perdre pied, après plusieurs mécanismes pour l'empêcher de nuire à une assemblée à la fois effrayée et admirative des moyens employés pour lui donner l'impression d'une véritable guerre. France, qui peine depuis un moment à masquer son envie de se battre, s'avance pour attaquer les envahisseurs. Mais c'est la main du seul artificiel à lui avoir ravi le coeur qui la stoppe d'un poigne ferme sur l'épaule.

Madame Iom, tu quittes la zone de sécurité délimitée par le citoyen-Clotho.

Tu ne vois pas ce qu'il se passe ? Nos amis mettent leur vie en jeu pour nous défendre, et nous devrions rester là sans rien faire ? Hors de question.


Nous ne sommes pas inactifs.

Vraiment ? Et à quoi on sert ?

Protéger les civils. Un état de panique augmenterait les pertes des citoyens-invités. Nous sommes l'étendard, nous assurons le calme des innocents. Je n'aime pas non plus voir les nôtres souffrir au combat, mais mon rôle est de maintenir la cohésion des citoyens sans défense. France, reste dans ton rôle et continue le tournage. Au lever du soleil, nous aurons gagné.


S'il reste des gens pour savourer l'aurore.


France reprend sa place initiale et expire en observant le combat. La vue du dragon, de la zone d'ombre, les innombrables bruits de métal froissé, de pièces détachées, ce chant de bataille la berce d'un nouveau regain de sérénité. De plus, Clotho n'est plus seul à les couvrir, d'autres convives frment un mur, protègent les faibles et empêchent les mécaniques de définitivement conquérir le terrain.

Là !


Sa résolution se brise lorsqu'elle recueille Clotho, blessé, le bras gauche ouvert par son propre os brisé.

C'est moche. Je parle de la blessure.


France cherche dans sa sacoche-banane de combat pour en extraire une serviette hygiénique. Levant les yeux vers ceux de leur gardien, elle arque un sourcil et se justifie, quasi sur le ton du reproche.

Ne me juge pas, ok ? Je te jure que ce truc à autant d'utilisations que des capotes en zone de guerre. Bon, tu vas penser très fort à quelque chose que tu aimes bien et surtout la fermer.

Dit-elle en soulevant le bas de sa jupe déjà tailladée pour dégrafer sa jarretière. D'une poigne ferme, elle Applique la serviette sur la plaie, comprime sans ménagement, puis noue un bandage de fortune avec son sa pièce de robe. C'était douloureux, mais rapide.

Quand la jarretière sera bien imbibée de rouge, ça te fera un super bandana. Je te conseille de jouer les sabreurs manchots pour ce soir. Et tiens, plutôt que de bêtes couteaux de cuisine, sers-toi de ça.

Elle lui tend sa machette, une lame mate avec un manche en ivoire. Lorsque Clotho s'en saisit, non seulement il en constate l'équilibrage parfait pour le lancer, mais en plus son poids est bien plus conséquent que prévu; la machette semble faite de plomb tant elle es dense. Son tranchant, par contre, n'est pas parfait du tout, mais c'est normal pour ce genre, d'autant que l'actrice la manie en pure force.

C'est mon arme préférée, je l'ai trouvée entre les dents d'un monstre marin. Y avait pas encore le manche à l'époque. Fais-y gaffe et n'oublie pas que maintenant, je n'ai plus d'arme pour me défendre. A vous de gérer.

Elle lui tape dans le dos et adresse un clin d'oeil amical avant d'entendre son nom prononcé par son mari. Ses épaules se hérissent, elle sait ce qu'il va dire. Tout en se retournant, elle justifie:

Quoi ? Je sais, c'était imprudent de quitter la zone de sécurité. Mais tu voulais quoi, qu'on ne protège pas notre garde-du-corps ?


Peux-tu m'aider ?

Adamant soulève la carcasse qui écrasait Atoum. Comme il semble encore respirer, la mariée se précipite vers lui et le met à l'abri auprès des autres civils le temps qu'il récupère. Aucune fracture, il a juste eu droit à un massage bien rude sur tout le dos. Cette fois, c'est Adamant qui fait barrage. Des feux d'artifices ne tiendront pas grand monde à distance, mais c'est mieux que rien. Une voix douce le fait sourire, derrière ses capteurs sonores.

Tu sais que je t'aime toi ?


La nuit progressant, de nouveaux Z s'activent et escaladent les grilles. Si la première vague était composée d'éclaireurs, des modèles d'infanterie apparaissent, plus vifs et mieux préparés aux capacités de leurs opposants après les avoir observés. Les modèles animaliers grimpent également d'un cran. Les chiens et araignées laissent place aux loups, cougars et autres serpents.
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 4970
Popularité: +355
Intégrité: -114

Dim 17 Fév 2019 - 5:47

Tour 3 Zone 2 - Action conservée

Cher journal intime,

Je suis bien content de ne pas savoir écrire, parce que ce que j'aurais à te raconter serait tellement zarb' que même toi tu te foutrais de ma gueule. Tu connais le conte le plus classique ? Le chevalier affronte le dragon et sauve la princesse. Etape typique de l'obstacle  à franchir pour remporter quelque chose. Ben là, j'ai vu une autre version. J'ai vu le chevalier en armure pousser la princesse dans l'eau. Jusque là, rien de bien méchant, surtout que c'était une bombe la roussette-poussette. Et une bombe qui fait la bombe, ça se tient. Sans parler du fait que si elle ne pouvait pas nager, je pouvais la sauver. Enfin non, je devais la laisser se noyer, puis la sauver avec un baiser d'amour. Un baiser d'amour et quarante litres de pression dans les poumons en un souffle salvateur pour lui faire recracher tout le chlore du bassin. Classique quoi.

Mais là, que dalle ! La princesse, plutôt qu'avoir les vêtements transparents en ploufant comme tous les persos féminins qui se respectent, pouf, direct elle se change en dragon. La princesse se sauve elle-même du chevalier en devenant un dragon, non mais c'est moi où tout fout le camp ? Je l'ai vue, là, agiter les deltoïdes pour s'envoler vers d'autres cieux. Et comme par hasard, peu après, le décor qui flambe. Comme par hasard ! Ah ça, piquer une petite tête, non, se faire friser les tifs ça ferait vulgaire. Mais cramer des tables, normal, avec je te traite toutes les taupes du jardin si tu veux. Y a plus d'époque. Y a même plus de légende, c'est dire.

Heureusement, pendant que j'agite mes petits petons pointure septante-deux sous la flotte, y a une autre donzelle qui radine. Une animatrice, je l'ai vue taper un des mecs déguisé en cosplay de la Kuma expo. Mignonne comme un morceau de steak encore tiède que tu retrouves sous tes pâtes, alors que t'étais persuadé d'avoir fini le dernier. Souriante comme un chat en contre-plongée qui prend le soleil, dans une robe si petite que j'ai déjà utilisé des mouchoirs plus gros pour me moucher. Et elle veut me causer, ça se voit. Mais tout ravi que je sois, je sais ce qu'elle va me demander. "T'es un géant ?" Question de merde bien récurrente. Ou alors, le fameux "dites, vous pourriez m'aider à attraper ce pot de nustella ? Il est trop haut dans les rayons bou hou hou, comment je vais faire mon deuil de ma rupture amoureuse sans ça ? sniff sniff". Truc du genre quoi, les nanas sont encore plus prévisibles que nous niveau phrases d'approche.

"- Vous n’auriez pas vu un verre rempli de cacahuètes, par hasard ?"

Ah, euh, merde, on me l'avait jamais faite celle-là. Je regarde autour de moi, au cas où. Mais rien, ni cacahuète, ni amandes grillées, ni graine de tournesol. En même temps, je suis en slip. Elle m'aurait demandé du feu que j'aurais été tout autant emmerdé.

Un verre rempli de cacahuètes par hasard ? Il faut à tout prix que ça soit par hasard ?

Je veux bien lui en dégoter un à l'occasion en allant me rechercher un pigeonneau, mais ça sera prémédité comme acte, faudra pas alors chouiner parce que j'ai pas eu l'idée tout seul. Mais je perds la notion du problème quand elle cause maillot de bain. Réflexe de guerrier, j'imagine son corps sans tous ces vêtements en avec le plus strict maillot trois pièces. Ou un sling ? Naaan, pas le genre. Elle a beau bouffer des cacahuètes, ça ne doit pas être de celles arômes pisses du jour des brasseries. Pas de rétention d'eau due à la flotte, pas de grosses cernes du pèlerin des déliriums, pas même un coin de dents jaunes de la vieille fumeuse qui tété son filtre comme s'il fallait éviter d'alourdir ses poubelles. Non, là c'est une nénette de la haute, le genre à boire des smoothies en s'assurant que c'est agréable et avoir un ami qui s'appelle Jean-Platon, avec une écharpe blanche autour du cou au début de l'automne et la poignée de main ben molle comme s'il t'offrait une anti-stress. Ce genre de gars. Mais bon, vais pas râler parce qu'une bobo me dit qu'elle veut exposer son nombril. Je lui en serais même reconnaissant quelque part, parce que j'ai l'air rustre à être l'un des seuls à porter si peu de vêtements. Et s'il y a bien un truc dont j'ai pas l'habitude, c'est qu'on me trouve brute. T'façon, c'est pas l'allure qui garantit le raffinement. Un bon mot, ça transforme le pire primate en brillante élite mondiale. Démonstration:

Si tu plonges sans, je te promets de t'en imaginer un magnifique.

Hey, la classe non ? Au début j'avais pensé à un machin genre "gente dame, le reflet de la lune sur une eau troublée – bien légitimement - par votre corps demeurerait votre plus congruente parure." Mais j'aurais dû me cracher à la gueule et me rouer de coups pour avoir porté atteinte à la virilité la plus élémentaire.

Plus loin, la dragonne pique vers l'église. Je pouffe de rire et pense tout haut.

Voilà que maintenant, c'est le dragon qui sauve des princesses des chevaliers. J'y comprends plus rien. Au fait, moi c'est le Roi Minos, mais tu peux m'appeler Minos. Bien ta chorégraphie avec l'autre comédien. Vous êtes un genre de guilde de cascadeurs ? Si vous voulez de l'aide, hésitez pas.

_________________
[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 28i5dow
Spoiler:
 


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 Hannem10
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Sakina
Sakina

♦ Localisation : Zaun

Feuille de personnage
Dorikis: 2945
Popularité: 74
Intégrité: 23

Dim 17 Fév 2019 - 11:41

Zone 1 ,tour 3

J'arrive dans un grand jardin, mon gun dans la main droite. Les bouts de métal jonchent le sol si bien qu’un de mes talons se pose sur l'un d’eux et me fait glisser. Bastet retombe toujours sur ses pattes, j’y pense à chaque fois que je trébuche pour finir ma course face contre terre. Je me relève rapidement hors de moi ! Une fois debout j'arrache ces bidules de mes pieds comme je peux, remplie de haine.

Putin de mariage à la con !

Je balance mes chaussures par-dessus l'épaule de la main gauche, avant de toucher le sol celle-ci change de direction et se dirige vers la zone quatre en direction de « l'invité cible » touché.

Je me sens déjà bien mieux sans ces merdes à mes pieds, j'ai horreur de ça. Au même moment j'entends le miaulement de ma Bastet ! Elle semble apeurée c’est vraiment bizarre, elle est plus courageuse que moi d'habitude !

Je la cherche du regard et j'aperçois le dos d'un homme, assis sur un robot. Rien à dire, il a la classe, peut-être sait-il où est ma Bastet ! Alors j'approche naturellement.

Ho BASTET t'es où !! HO, ho !!!! M’sieur je vous avais pas vu, contente de tomber sur quelqu'un ! Vous auriez pas vu mon chat, je l’ai perdue !?

En plus cet homme a l'air fort. Plus je m'approche plus je vois les dommages sur la machine sous lui, il va pouvoir m'aider à me mettre en sécurité le temps que je monte un plan ! L'homme se tourne doucement vers moi en pointant un endroit du doigt. Bastet !!

Elle semble terrorisée, elle a les yeux rivés sur l'homme qui se tourne vers moi et HAAAAAAAAAAAAAAAA !! Il est horrible, il semble très malade, ou mort depuis quelques semaines à votre convenance. Dire que je me suis emmerdée toute la soirée avec mes talons et ma robe pour être belle, alors qu'il y a des invités horribles comme lui.

Heureusement deux robots arrivent sur la pelouse au moment où mon cri de terreur, face à la face de ce type, retentit. Un physique comme ça c’est dur à porter, c’est surtout dur à regarder de mon point de vue. Tant mieux, avec la venue de ces nouveaux ennemis j'ai autre chose à faire !

Bastet viens m'aider bordel ! Maintenant !!!


[St Val 2019] Acte I: Wedding War Z  - Page 2 Latest?cb=20160201202428&path-prefix=pt-br

La machine approche, elle fais plus ou moins ma taille. Bastet reste apeurée mais viens quand même vers moi en contournant le gars effrayant. Ca prend trop de temps si bien qu’un des deux robots est déjà tout près de moi, les deux bras levés prêt à les écraser plus ou moins sur ma tronche.

Je tape une esquive à la Matrix version Sakina, je finis dos au sol, mon arme toujours bien dans la main droite. C’est la que ça devient bien plus compliqué. La deuxième attaque arrive, je me redresse pour m'approcher du tas de ferraille et l'envoie de ma main gauche dans les airs. On pourrait croire que j'ai une super force jusqu’à ce que le robot change radicalement de trajectoire et aille vers la zone quatre par les airs.

L'enfoiré de bout de métal, c’est pas un jeu c’est sûr là !!!

Je pointe mon arme suivant sa trajectoire et j'envois cinq balles dans cette foutue machine volant vers d'autres zones. A ma gauche un gros bruit raisonne j'ai à peine le temps de me tourner que je vois le type horrible bloquant l'attaque du deuxième robot qui m'était destinée.

Ca fait peur et ça fait mal aux oreilles. Le bruit d'une détonation est bien plus agréable que ce bruit de ferraille s'entrechoquant. Je devrais dire merci, c’est pas normal de devoir compter sur un monstre, surtout quand Bastet est là !

Merci !!

Bastet c’est assez rapproché pour que je l'attrape par la peau du cou de ma main libre, ni une ni deux, je recule de quelques pas en gardant le visuel sur le combat qui se passe juste à côté.

Bastet reprends-toi !

Ouais !

Il y a des zéros à se faire ici j'ai pas voulu calculer, tous ces chiffres risquent de me faire perdre connaissance mais on a du travail bon sang !! Et merde j'ai pas mes gants, j'ai plus l'autre cible !! Quelle merdier !

Viens on se casse au buffet c’est là que tout se passe !

Mouai, attends !


La moindre des choses est d'aider "l'homme" qui m'a évité de prendre une sale beigne. Il me reste sept balles dans ce chargeur, je les lui consacre et tirerais si je le vois en difficulté.

Aller m'sieur vous allez y arriver !!!

Je l'encourage de loin au cas ou. Bastet reste silencieuse, elle semble avoir beaucoup de mal avec ce gars, si bien qu'elle me parle à peine alors que c’est un vrai moulin à parole.


Recap: robot de zone 1 envoyer en zone 4 + combattre en zone 1
http://www.onepiece-requiem.net/t19175-sakina-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t19251-fiche-sakina
Tim Uzi
Tim Uzi
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Quelque part sur les Blues
♦ Équipage : Chaque chose en son temps...

Feuille de personnage
Dorikis: 1510
Popularité: 20
Intégrité: 15

Dim 17 Fév 2019 - 15:14

Tour 3, Zone 4

Le combat faisait rage, et quelques combattants commençaient déjà à sortir du lot. Certains étaient des représentants du Gouvernement que le tatoué connaissait très bien de vue et de nom, d'autres des pirates dont il avait eu bien plus d'un écho. Il se retourna vers la gauche, là où lui, les deux agents et l'inspectrice étaient attablés quelques instants plus tôt. Les deux incapables étaient à couvert sous la table, tremblant de tout leur corps. Il tourna la tête vers eux et la hocha, restant vigilant en vue de la vague de robots plus consciencieux qui semblait arriver.

"Aidez, bon sang. Pourquoi vous croyez que nous sommes là ?"

"Bah c'est que moi j'étais juste venu pour un mariage tranquille, de base ! C'est pas dans mon contrat !"

"C'est vrai, moi en plus je suis au Cipher Pol 2 ! Je suis pas supposé me battre !"

Uzi n'eut pas le temps de soupirer que son attention fut captée par un bruit de pression de l'air assez conséquent. Il leva la tête et put apercevoir un robot à taille à peu près humaine, peut-être même plus petit que lui, lui tomber droit dessus depuis la zone 1. Son premier réflexe fut de saisir une poudrière à calibre large et de tirer en plein dans le centre de la poitrine de l'automate, avant de changer de position d'un grand bond pour éviter de le recevoir dans la figure. Il ne pensait pas pouvoir réussir à sauter si haut. Son entraînement pour le Rokushiki commençait-il peut-être à montrer des résultats ?
Lorsque la machine atterrit enfin et se releva presque instantanément sans broncher, le sniper constata avec une sidération sans pareil envers lui-même que le robot n'avait pas un, mais deux cœurs bioniques, un de chaque côté de sa poitrine. Il venait donc de gaspiller une balle pour rien, erreur qu'il détestait commettre.

Ce n'était pas le seul problème. Une demi-dizaine des araignées-robots, intimidées par l'ambassadeur Myosotis et attirées par le bruit, commençaient à se diriger vers le nouvel adversaire qu'elles voyaient en l'agent. Celui-ci tenta de réagir rapidement et rangea son arme à feu avant de se mettre volontairement dans l'espace entre le robot à deux cœurs et les arachnides mécaniques qui avançaient vers lui, et de sortir quatre kandjars sans fourreaux de son sac. Ces couteaux semblaient en effet être l'arme de la situation, connus pour leur lame recourbée qui rebondissait sur le métal et pour leur pointe qui était des plus affûtées de l'histoire de l'arme blanche jusqu'alors. Ceux que le tatoué avait dans les mains étaient vieux et n'étaient pas forcément taillés à la perfection, et le plan qu'il avait en tête était ridiculement fou, mais il n'y avait plus le temps d'y réfléchir.
Il lança le premier couteau vers la jambe droite du robot humanoïde. Comme prévu, il rebondit et vint directement se loger dans l'une des armures-araignées, déstabilisant au passage l'équilibre du robot en face de lui. Il tenta la même chose avec la jambe droite, ce qui lui permit de neutraliser une autre anguille-arachnide et de faire chanceler le double-cœur qui avait été heurté à l'autre jambe. Il répétât l'action deux fois de plus, puis reprit deux de ses fidèles colts neuf millimètres pour avoir d'un coup chacun des deux cœurs du bonhomme.
Après avoir pris ce risque énorme, il avait tout de même réussi à éliminer les cinq adversaires qui se trouvaient autour de lui.

Sauf qu'ils étaient six. Ayant négligé qu'il restait encore une araignée derrière lui, l'agent se vit directement perforer son avant-bras gauche par une patte mécanique pointue. Il serra les dents, avala sa salive et tenta de hurler pour avertir quelqu'un de sa blessure. Ce avant de se rendre compte que, ne criant jamais, il en était incapable.
Tombant sur les genoux, il effectua une vive rotation du bassin et reprit son colt droit pour tirer dans le bocal de ce qui venait de trouer son biceps.

S'il était à la merci de l'adversaire s'il restait plus longtemps dans cette position, ce moment d'inaction lui permit de réfléchir pendant quelques secondes. Les robots commençaient à prévoir ses mouvements. Il s'en rendait compte lorsque, réutilisant les techniques dont il s'était déjà servi, elles devenaient inefficace face aux nouveaux arrivants. Ce n'était pas tant un problème, puisqu'il avait en réalité autant de techniques que la place dans son cerveau libéré de plusieurs émotions lui permettait d'avoir. En revanche, cela signifiait très certainement que quelqu'un avec une logique humaine, test du Cipher Pol ou pas, était derrière cette mascarade.
Sa première pensée vint à l'inspectrice maîtrisant le haki. La cherchant du regard, il finit par la trouver non loin de l'endroit où elle était lorsqu'elle avait brandi l'homme au satgat. Il leva alors les yeux et aperçut, au bord du toit de la villa un robot maigre à la tête disproportionnée et complètement immobile. Son cœur se trouvait directement sur sa tête, et s'apparentait à une longue-vue, ou à une objectif de visio-dial ; ce dernier était directement dirigé vers l'enquêtrice.
Des caméras. Les automates qui filmaient étaient sans doute trop précieux pour être envoyés au combat, ce qui expliquait pourquoi il ne bougeait pas.
Préférant garder une collaboration avec les pirates en tout dernier recours, il se releva avec l'aide de son bras droit et courut vers le commandant Yamamoto pour s'organiser avec lui par rapport à cette situation.

"Commandant, agent Uzi du Cipher Pol 5. Plusieurs robots sont cachés dans des recoins et servent de caméras à celui qui commandite cette attaque. On peut les distinguer des autres, ils sont entièrement passifs. Si vous ne comptez pas vous occuper d'eux, faites au moins passer le message."

Le bras gauche toujours ballant, il fonça vers le premier robot-observateur. Une fois devant lui, il rangea avec moins d'aisance que d'habitude son colt droit, puis récupéra son colt gauche avec sa main encore opérationnelle avant de faire de même. Il ressortit sa fidèle poudrière et la chargea avec les dents avant de se mettre en face de la supposée caméra et de la briser, désactivant le robot inoffensif par la même occasion.

Neutraliser les yeux de l'adversaire était toujours une bonne stratégie.

Récapitulatif:
 


Dernière édition par Tim Uzi le Dim 17 Fév 2019 - 22:15, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t21315-tim-uzihttp://www.onepiece-requiem.net/t21326-uzi
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 17 Fév 2019 - 15:16

Tour 3 - Zone 3

Non mais alors là ! T'es quand même gonflé !

Bon, d'accord, je lui ai menti sur mes raisons de venir à ce mariage. Comme si j'en avais quelque chose à faire des actrices ou autres. Mais en même temps, il aurait pu s'en douter ! Et puis c'est la St Valentin alors je trouvais ça plutôt romantique de la passer à un mariage avec Reyson.

Forcement, il a pas voulu venir et j'allais certainement pas insister pour dire "non mais t'as vu c'est quelle date que ça se passe ?", alors je me retrouve ici avec Raphaël et des petits fours.
Et demain, quand nous rentrerons à Armada, je compte bien poser subtilement mon bouquet durement gagner sur la table de chevet de Monsieur Je-suis-trop-occupé-pour-t'accompagner-a-un-mariage-de-gens-que-je-connais-pas.

Mais bref. Maintenant, Raphaël m'en veut de l'avoir laisser profité de la cérémonie sans moi, après tout, j'avais rien a faire là, et monsieur m'attaque avec des réflexions à la cons pendant que les autres robots fillettes font de la merde.

C'est sûr que carbonisé par les flammes, il aurait fait fureur ton brushing !

Mais le feu autour de nous commençait déjà a disparaitre tandis que Raphaël attaqua pour renvoyer une boule de fonte piquante à l'envoyeur en dispersant mes nuages au passage.

Et tandis que Monsieur s'énerve et fait apparaitre de trop nombreuses mains pour que je les compte chargé de haki, achevant sur le coup les deux teignes robotiques, je l'entends marmonner un truc qui me plait guère.

Ça ? Une animation ? T'es sérieux là ?
C'est c'qu'ils ont dit, oui.
Pfff. N'importe quoi.
Quoi, tu ne me crois pas ?
Oh, hé, tu te calmes hein ! Je dis juste que si c'est une animation, c'est vraiment du grand n'importe quoi ce mariage !
Mouais.
Et si c'est une animation, pourquoi j'ai l'impression qu'on risque vraiment notre peau à buter du robot ?!
Qu'est ce que j'en sais moi. Tiens, y'en a un autre là bas.

Et effectivement, derrière moi, un nouveau robot est entrain d'entrer dans la chapelle encore fumante du à l'incendie maintenant éteint. Sans en attendre plus, je dégaine mon fidèle meitou Narnak et balance une violente lame d'air qui vient s'écraser sur la poitrine du robot, le renversant au sol en lui ouvrant sa structure métallique du torse.

Bon, si je t'offre un verre pour me faire pardonner, tu arrêtes de grogner ? Ou alors je te laisse là et je retourne sur mon transat...

Au seul soucis prêt que mon transat à couler au fond de l'eau et que c'est pas Raphaël qui va pouvoir m'aider à le récupérer. Cela dit, y'avait un mini géant dans l'eau quand j'y étais, peut être que lui acceptera de me le récupérer...

réusmé:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Le Cavalier
Le Cavalier

♦ Localisation : Rokade-South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2170
Popularité: -45
Intégrité: -35

Dim 17 Fév 2019 - 17:29

Zone 1 - Tour 3

Dubitatif sur l'aide que pourrait apporter la nouvelle arrivante en robe de soirée, le Cavalier se résolut pourtant sans grande difficulté à la laisser se dépatouiller d'une des machines pendant que l'autre lui faisait face. Quitte à être inutile, autant servir de diversion.. Cette fois ci pas de question à se poser, rien à voir avec Adamant. Il ressemblait davantage à un jouet de par ses formes, mais la même dureté persistait à l’empêcher de le couper en morceau. Chaque frappe du monstre d'acier faisait reculer le pirate de quelques pas. Décidant de réutiliser sa technique du Bec de Corbeau, à renommer la technique de l'ouvre-boîte, il reforma une spirale avec sa faux pour envoyer de nouveau à pleine puissance trois coups successifs sur le même point. Mais au lieu de lui arracher le thorax comme souhaité, l'arme s'écrasa contre un pièce d'armure renforcée et rebondit violemment en arrière, emmenant le Cavalier avec elle. C'est de cette position mi planant, mi tombant qu'il vit une scène qui en d'autres circonstances l'aurait laissés sur le cul. D'un coup de paume, la gamine venait d'envoyer la machine pesant sans problème la centaine de kilo valdinguer au loin...

Le robot restant n'en perdit pas une vis non plus, réévaluant sa liste des priorités il se dirigea au pas de course vers la plus grande menace du jardin à abattre. Le Cavalier laissé-pour-compte se releva plus rapidement que sa physionomie le laisser penser et fit quelque chose qu'il aimait peu : il courut. Il savait pertinemment qu'il allait le payer le lendemain, mais il ne pouvait s’empêcher de trouver dommage de laisser la jeunette après son coup d'éclat, se laisser percuter par le quart de tonne parce qu'elle s'amusait à faire pan pan dans le ciel. Comble de l'inexpérience sur un champ de bataille. Comblant la distance en trois longs pas, il balança sa lame courbe à pleine puissance sur la route du poing métallique. Un son puissant explosa à la rencontre.

- T'ention gamine..

Ferraillant ferme pour trouver une ouverture, les encouragements de la petite le laissa de marbre. Jusqu'à ce que deux détonations percutèrent ce qui servait d'yeux à la cible lui laissant un bref instant de répit. Ce style d'encouragement alourdi au plomb lui convenait bien mieux, il signifia de continuer d'un geste. Si les parties renforcées ne pouvaient être traversées, la physionomie des bonhommes les avait dotés de membres moins épais. Deux nouvelles détonations, elles ne parvinrent pas à percer le vitrage blindé des récepteurs optiques mais permirent au Cavalier de s’engouffrer dans une brève ouverture. Pris de vitesse la lame faucha le premier bras, puis la jambe opposée d'un mouvement. Avant qu'il n'atteigne le sol, les deux autres membres subirent le même sort. La machine restait en marche, mais elle n'allait plus faire de mal à grand monde. Le vieil homme en profite pour savoir sur son dos.

- Pas mal gamine Hé hé.. Hum.. Une idée de ce qui se passe ?


Récapitulatif a écrit:
Robot ne pouvant plus bouger dans le jardin, débris partout. Bref instant de calme à nouveau.
http://www.onepiece-requiem.net/t14330-il-sortira-des-blues-un-jour-ou-l-autrehttp://www.onepiece-requiem.net/t14965-fiche-technique-du-dada#1
Caramélie
Caramélie
Donneuse de récompense
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : Alabasta

Feuille de personnage
Dorikis: 3029
Popularité: +169
Intégrité: 129

Dim 17 Fév 2019 - 19:34

Zone piscine, tour 3


Cher journal,

Le géant comprend ma langue, ça va être bien plus simple pour communiquer ! Heureusement parce que je crois que je serais partie s'il m'avait répondu un truc comme "graaaeuuuu bagabaga !", enfin ça parle comme ça les géants, je crois. Je me dis aussi que j'ai bien fait de ne pas l'aborder en disant "Bonjour, toi comprendre moi ?" comme j'ai failli le faire, parce que la j'aurais vraiment eu l'air bête !

"- Un verre rempli de cacahuètes par hasard ? Il faut à tout prix que ça soit par hasard ?"

Je lui réponds gentiment, tout sourire, avec l'assurance de celle qui sait qu’aucun homme, même de six mètres de haut, n’est équipé pour résister à quatre centimètres de talon appuyés au bon endroit.

"- Il vaudrait mieux. Tu as vu ce que j'ai fait à l'autre robot ? Je pourrais faire pareil avec un voleur de verre de cacahuètes !"

Il est vraiment grand tu ne trouves pas, journal ? Je profite de ce qu'on papote pour mater discrètement, même si en fait je n'ai pas besoin d'être discrète quand ma cible occupe la moitié de la piscine (oui, oui j'exagère, on le sait très bien journal. Mais avoue que quand je raconterai ma soirée les gens seront nettement plus impressionnés si je leur dit que je me suis faite draguer par un géant qui occupait toute la piscine comme une baignoire ! Il était même tellement grand qu'elle lui servait juste de pédiluve ! Non, attends, j'en fais trop je pense).

"- Si tu plonges sans, je te promets de t'en imaginer un magnifique."

Je fais la moue:

"- Je ne préfère pas, je n'ai pas envie d'avoir mes sous-vêtements trempés pour la suite de la fête. Et puis s’il y a des voleurs de cacahuètes par hasard j’ai bien peur qu’il y ait aussi des voleurs de robe par inadvertance !"

D’ailleurs… désolée pour lui, mais j’ai bien peur de ne voir aucun pantalon de deux mètres de long roulé en boule sur le bord de la piscine, ni ailleurs. Enfin ça ne me regarde pas après tout ! Et puis je ne vais pas lui dire, mais le genre de sous-vêtements qu’on porte sous une robe comme la mienne ne se prête pas trop à la baignade ! Une blague paillarde ? Je ne vois pas ce que tu veux dire journal. Je ne connais pas de blagues paillardes moi. Et puis mes problèmes de maillot sont vite éclipsés par LA révélation: monsieur s'appelle Minos, le ? Roi Minos. Il... est plutôt élégant finalement pour un géant, tu ne trouves pas journal ? Il parle bien en plus, il est surement intelligent !
Oh, quoi, ne me juge pas ! Ce n'est pas tous les jours qu'on peut rencontrer un roi, comme ça. Surtout un énorme roi tout blanc et musclé en slip dans une piscine !
Évidemment je ne connais aucun roi Minos blanc de six... non, sept ou huit mètres qui soit affilié au GM, mais c'est sûrement un monsieur très bien quand même puisqu'il a été invité au mariage de France Iom ! Et puis ce n'est peut-être pas une majesté mais juste le roi de la piscine, ou le roi des cascadeurs. Il a parlé de cascadeurs non ? Il faut dire qu'étant toute perdue dans mes pensées à cause de cette révélation je ne fais pas très attention à ce qu'il me dit ensuite. Il me félicite pour avoir cassé le robot je crois ? Oui, moi aussi je suis très fière de moi, mais je ne le montre pas. Et puis ce genre de démonstration ça ne fait pas très lady.

"- Oh je préfère laisser les autres invités s'amuser. J'ai juste participé par politesse. D'accord c'était plutôt drôle de casser ce robot, mais c'est un peu étrange de faire ça à un mariage."

Je lui souris, et même si j'ai encore quelques doutes concernant sa royauté je lui dis avec entrain:

"- Je suis Caramélie d'Isigy, de Goa. Enchantée, votre majesté ! Tu viens de quel royaume ?

Oui je sais journal, c'est évident: il vient du royaume des géants ! Belle baffe, ou un truc comme ça ! Erbaf, merci journal. Mais c'est l'occasion de lui faire parler de son chez lui et de savoir si c'est bien un roi ou si Roi c'est son prénom.

Pendant que nous discutons, d'autres robots entrent en piste. Je ne leur prête que peu d'attention jusqu'à ce que l'un d'eux se positionne juste en face de nous, sur l'autre bord de la piscine. Il a l'aspect d'un humanoïde, mais avec des formes plus carrées et des couleurs pétantes à base de bleu, rouge et blanc. Soudain il se met à s'agiter et voilà que sa forme change ! Sous mon regard un peu surpris ses bras se replient, son torse s'allonge, sa tête se déplace, et il prend peu à peu l'apparence d'une diligence ! Puis la diligence change à nouveau, les roues laissent place à des nageoires, le siège du conducteur à une mâchoire, et le robot se transforme en requin-robot qui plonge dans la piscine !!

Je commente:

"- C'est vrai que c'est super bien fait, mais je ne comprends pas trop ce qu'ils font là. Ça n'a pas vraiment l'air de plaire aux invités."

Le requin-transformeur glisse dans l'eau en laissant obligeamment son aileron dorsal émergé, fonce dans ma direction, et bondit juste devant moi ! Je fais un pas en arrière pour éviter d'être trempée, et bien m'en prends car il a une gueule vraiment pleine de dents et il n'a pas l'air très précis dans ses mouvements. Il aurait pu me faire mal !
Je prends une voix douce mais un peu exaspérée pour le réprimander, un peu comme pour m'adresser à un vilain chien qui aurait mordu un enfant alors que d'habitude il est adorable (le chien, pas l'enfant. Les enfants sont des criminels en puissance, ils n'ont aucune morale !):

"- Non ! Psssht psssht, file ! Laisse-moi tranquille, je ne veux pas jouer avec toi !"

Et puis zut quoi, je parle avec un roi tout nu là ! J'ai autre chose à faire que jouer avec un robot !
Mais le monstre ne comprend rien. Pire, il a l'air très agressif ! Il fait "- Clac, clac" avec ses dents, prend son élan dans l'eau, et essaie une nouvelle fois de bondir dans ma direction !

"- Oh c'est malin, je vais être trempée après ! Dis, roi Minos, au lieu de m'imaginer des maillots de bain tu voudrais bien l’attraper pour que je puisse le désactiver ?"

Résumé des (trépidantes) actions:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant