AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


C'est l'histoire d'un roux qui rentre dans un bar.[PV Daemon Wall]

Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1258
Popularité: -50
Intégrité: -20

Mar 19 Fév 2019 - 1:59

" - Mec je te jure ! Ce mec la, il a fait voler la tète d'un con de marine en un coup de coude ! La tète a voler sur la façade d'la baraque de la vielle tantine, c'était un de ses spectacles !"


" - Arrête de déconner, il a pas l'air aussi costaud ton gars. Ok il est plutôt grand mais t'a vu son corps ? C'est pas assez musclé pour décapiter un mec a coup de coude. Ok avec un sabre mais sans ?

" - Mais je te jure, l'histoire c'était que l'vieux la, le mec qui gère le bar, Ba il a emmerder un marine, un p'tit nouveau j'pense. Il venait tenter d'imposer la "loi" comme ils disent la.

" - Et ?"

" - Ta gueule j'y viens ! Donc… Le marine, y faisait chier, jeunot qui emmerde, le pire c'est qu'il était accompagné par d'autres jeunots. Les mecs de la marine ont dû avoir un belle livraison de nouvelles tètes de cons mais bref… Il cassait les couilles au patron et la… Ce mec la, le roux, il débarque et tapote sur l'épaule du marine.

" - Et ?"

" - Et il s'est fait entouré par la bande de marines, ils faisaient les malins puis le roux a mis une coup de coude tellement violent sur le mec qui emmerdait l'vieux que sa tète a voler loiiiiiiiin ! Les autres se sont chier dessus et se sont barrés."

" - Ils sont cons aussi, la zone est contrôlé par les Audifreedi, ca reste un endroit ou ils trainent pas trop les marines… En même temps c'est dur de passer sur l'ile. Les rares marines qui passent sont déguisés en civils, c'était le cas pour eux ? "

" - Ouais mais le jeunot s'en vantait tellement fort que c'était sur ! Et sa bande de potes qui se ramène, c'est sur de chez sur !!!"


Rumeur du jour, un roux qui arrache la tète d'un marine. Au moins, Abraham avait pas attendu avant de se faire remarquer, pourquoi avoir fait ca ? Simplement car le jeune marine l'agaçait, le vieillard tenant le bar était un ancien criminel reconverti mais il faisait un mélange de breuvage que le rouquin raffolait. Ca lui faisait des trous de mémoire tellement c'était fort.


Le voila donc assis dans un bar, a recevoir des verres gratuits par le proprio tout heureux d'avoir une nouvelle vedette dans son bar qui attire des clients curieux de voir le "tueur de marines", nul doute que la mafia local allait vite en entendre parler malgré le fait que le conflit Marine/Mafia fasse quelques morts de temps a autre mais pour le moment, Abraham profitait de sa nouvelle vie de flibustier au nid de vaches a un petit temps de trajet de Manshon.


Des gars du coin parlaient avec Abraham, il répondait simplement. "T'a arracher la tète d'un marine ?" il répondait "oui", "T'a fait comment ?", il répondait "Je lui ait mis ca dans la gueule." en tapotant son coude droit. Il était toujours aussi fier de son "Bull-Hammer", le premier coup fort qu'il a mis au point. Au moins il avait un certain succès. Mais pour le moment, il était l'heure de boire, encore et encore pour oublier un peu sa foutu vie de pirate recherché et les emmerdes que cela apportait.

Il demandait encore un bon verre plein de mélanges mais ce coup-ci, il le fit glisser vers un grand borgne barbu.

" - Cadeau l'ami, je suis de bonne humeur."

L'alcool parlait plus que le bloc de glace qu'il pouvait etre en général, au moins sa bonne humeur se voyait et le voila très généreux.
http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5005
Popularité: -474
Intégrité: -451

Mer 20 Fév 2019 - 20:48

On vient de rentrer d’un énième pillage contre les Tempiestas, décidément ils doivent me détester.

Rien à foutre, au moins je me fais des thunes facilement, puis faut bien rappeler à ces petits mafiosis qui c’est le vrai padre.

Ni une, ni deux, une fois rentré au bercail je prends le chemin de la ville, je vais aller boire quelques coups, pareil pour mes gars, ils ont leur journée de libre.

Tige en bouche, c’est parti !

Quoi de mieux de profiter de l’argent des autres une fois qu’il est dans ta poche ?!

Mine de rien, je commence à pas avoir une très bonne réputation dans les parages vu que la plupart de la populace de ces maudits culs-terreux sont affiliés à la Mafia, ils passent plus de temps à leur lécher le cul qu’autre chose maudits vermisseaux, je l’ai tuerai tous si j’en ai l’occasion.

Après une petite demi-heure de marche j’atteins le bar du coin dans cette ville miteuse, en même temps j’ai pris refuge dans ce coin délabré de Manshon, ce n’est pas pour rien, nous sommes plus à l’abri des regards.

Une fois devant la porte, j’écrase mon mégot sur le sol, expire la fumée et j’enfonce la porte à grand coup de pied. Oui, je sais, aucune originalité mais j’aime défoncer les portes des bars, surtout quand je suis un peu le Némésis de l’île mouahahah ! J’adore me faire remarquer et faire des entrées plus ou moins spectaculaire.

Je m’avance à travers le nuage de poussière, la taverne auparavant bruyante et « chaleureuse » possède désormais une atmosphère pesante et silencieuse.

Je renifle un bon coup et crache sur le sol, ouais, je suis comme ça, faut que j’extériorise le mollard.

Suite à ça j’attrape une nouvelle clope et mon paquet d’allumette pour l’allumer. Je tire une taffe et je parcours quelques mètres jusqu’à arriver au comptoir là où le barman essuie ses verres, silencieux, quelques gouttes de sueurs sur le front.

Je reste assis quelques secondes à attendre qu’on me serve ou tout du moins que l’on prenne ma commande. J’en profite pour regarder autour de moi, je vois quelques pécores assis un peu plus loin, un rouquin pas loin de moi accoudé au comptoir et deux autres poivrots entre nous.

Un rouquin, on en croise pas souvent tiens.

Après avoir observé un peu autour de moi, je vois que l’on ne m’a toujours pas servi, je finis par frapper le comptoir avec mon poing.

- Une bouteille de rhum et que ça saute bordel ! J'vais pas attendre jusqu'à la nuit tombée ici !

Le barman, encore en train d’essuyer les verres sursaute et fait tomber le verre qu’il astique suite à mon action. Ce con réussit à m’arracher un ricanement tellement qu’il est maladroit.

J’espère qu’il ne fera pas tomber ma bouteille, ça ne vas pas le faire sinon.

Un journal se tient non loin de moi, sur ma droite, je l’attrape et commence à lire les nouvelles.

Quand aux autres ils retournent petit à petit à leur discussions tout en gardant un ton assez bas, comme ci ma présence les empêchent de parler. C’est bien. Ils me craignent… à vrai dire ils n’ont pas tords si c’est vraiment pour ça qu’ils ferment leurs gueules.

Mon rhum finit par arriver. Le barman la dépose sur la table et essaie de parler, il bégaie maintenant le con.

- Ça… ça… ça fera…. Ça fera 200 berrys.

Mais c’est qu’il est coincé du cul le vieux.

Je lui balance une petite bourse de 1 000 berrys et avec mon plus grand sourire narquois je lui réponds.

- Tiens, avec le reste vas te payer une femme, j’sens qu’t’à les pruneaux hyper compressé Ducon. Hm… Bon ! Voyons voir les nouvelles du jour !

Je commence à lire le journal à voix haute, la plupart des articles que je lis parle de mes derniers méfaits, le casse chez Tempiestas, les différents accrocs qu’il y a eut et que vois-je ?

Un roux qui décapite un Marine avec son coude ! Ma foi ! Je ne sais pas qui c’est ce gars mais il me plaît !

- C’qui le rouquin qui a décapité le Marine le vieux ? Au moins un péquenaud qui a des couilles dans cette île ! Bien qu’j’sois le seul à oser taper sur des mafiosos! HIN ! BANDE DE TAPETTES DE MES DEUX !

Oui, je le cris haut et fort ! Tout en regardant l’assemblée dans la taverne, je n’ai pas peur de défier ces pauvres lâches ! Et oh que oui, j’aime les emmerdes !
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1258
Popularité: -50
Intégrité: -20

Jeu 21 Fév 2019 - 21:28

Entrée fracassante c'est le moins qu'on puisse dire. Abraham avait dresser instantanément la tète et s'était fondu dans le paysage, l'ambiance forte venait de prendre un virage sec et foudroyant. Qui était cette homme ? Il avait attiré l'attention de manière spectaculaire certes mais quand le calme retombait enfin, les messes basses a portée d'écoute faisait comprendre au rouquin que cette homme portant un cache-œil n'était pas n'importe qui.

" - C'est Daemon Wall, j'parie qu'il revient d'un pillage. Des rumeurs parlent que les mafieux l'aiment pas !"

Daemon Wall, le pirate qui a plus de 90 millions de berrys sur sa tête ? "Que diable fait t'il ici ?" Les pensées d'Abraham s'organisaient rapidement pour arriver a une conclusion simple mais plausible. L'appat du gain facile mais conséquent. Il était certain que "l'étoile montante" qu'est Wall ne chipotait guère contre des cibles faciles, comparé a Grand Line, les blues manquaient de combattants capables de faire trembler le monde, faire régner la terreur et piller une de ses mers était relativement facile si on sait comment s'y prendre.

Abraham était intrigué mais aussi légèrement énervé, pirate a presque 100 millions ou non, insulter le vieillard qui gère le bar n'était pas une chose que le roux appréciait. Il faisait un super cocktail, la moindre des choses était de l'aider en cas de soucis. Au moins il payait bien et Barrett se doutait qu'il n'avait pas les capacités pour le vaincre a la régulière, mais qu'est donc l'honneur chez un pirate ? Tout les avantages sont bons a prendre sur un "potentiel" adversaire.

Pour aujourd'hui, pas d'attaques en traitre sur un gros morceau, de plus il n'était plus chasseur de primes, cela ne lui rapporterait rien pour le moment a part peut être une effroyable prime ou la mort, dans les deux cas, cela ne lui plaisait pas.

- C’qui le rouquin qui a décapité le Marine le vieux ? Au moins un péquenaud qui a des couilles dans cette île ! Bien qu’j’sois le seul à oser taper sur des mafiosos! HIN ! BANDE DE TAPETTES DE MES DEUX !

Abraham passa ses mains dans ses cheveux et fit un chignon avec, se levant et écartant ses "admirateurs", on l'appelait, pourquoi ne pas répondre a celui ci ?

" - On m'appelle visiblement."

Abraham se posa a coté de Wall, une main sur le comptoir et observant le vieillard tremblant et secouant lentement la tète vers le roux d'un air de dire "Non fait pas ca."

" -Laisse vieillard, je m'en occupe, sert nous plutôt un bon verre de ton cocktail que j'aime tant, un chacun."

" - Très bien… Deux verres gratuits… La maison qui offre..."

Cela écorchait un peu l'homme d'offrir un cocktail a Wall visiblement mais il n'était pas en position de lui demander de payer, il avait offert bien plus que 200 berrys juste avant et si il le voulait, il pourrait probablement réduire en miettes le bar.

" - Bien... Qu'est ce que moi et mon cher coude pouvont pour un homme de ta stature, Daemon Wall ?
http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5005
Popularité: -474
Intégrité: -451

Jeu 21 Fév 2019 - 21:55

Un frisson me parcours l’échine dorsale. Putain ! Voilà enfin un gars qui porte ses couilles ! Je le sens ! Je plonge mon regard dans le sien. Il ne faiblit pas le con ! Je l’aime bien celui-là, Arhye a un potentiel immense mais lui… lui aussi c’est une putain de perle rare !

Je tire une grosse latte sur ma cigarette avant de lui recracher la fumée dans sa petite gueule envahie de poils cramoisis.

- Merci pour le verre amigo. En voilà une petite frappe qui en a dans le futal. C’que j’te veux Rouquemoute ? J’veux que tu me racontes comment tu as fait pour décapiter un putain de soldado avec ton putain de coude ! Ce devait être magnifique à voir.

Mon regard parcours la salle, les pécores semblent totalement muet, la tension est à son paroxysme.

Je sens dans le regard de mon interlocuteur qu’il m’en veut légèrement et qu’il n’aime peut-être pas trop comment je le surnomme. Ni une, ni deux, le cliquetis de mon chien s’armant résonne dans toute la pièce, caché sous mon manteau mon pistolet que je viens d’armer, visant en direction du petit gars.

- Fais gaffe à ce que tu fais Jimbo. Une balle peut vite partir. Tu vois, avant que tu ne me répondes, je vais te dire qui tu as en face de toi. Un fou, un dégénéré mental, une putain de raclure qui serait prêt à vendre n’importe quel membre de sa famille pour une poignée de berrys. La pire rognure, le pire pirate qu’est connu l’humanité jusqu’à maintenant. Seulement… tout ça c’est une question de temps. Le temps que mes plans prennent vie.

Je sirote le doux cocktail servit par le vieux un peu plus tôt.

Je dépose alors doucement mon flingue sur le comptoir, comme pour provoquer la petite frappe, voir ce qu’il va faire. Va-t-il me frapper ? Essayer de prendre le flingue pour m’abattre ? Ou encore tout simplement me répondre ? J’aime voir comment les petites frappes comme lui réagissent au stress. Te voilà dans une situation bien délicate toi, l’homme à la chevelure ardente.

Je débite d’autres paroles avant qu’il ne me réponde, cassant de nouveau ce pesant silence.

- Tu sais p’tit gars, j’t’aime bien dans le fond, tu me plais, j'te rassure, rien de sexuel, tout le monde sait que le bon vieux Capitaine Wall aime les femmes. Tu fais ce que tu désires, tu veux déboîter du Marine tu le fais. Ne veux tu pas devenir quelqu’un de plus imposant qu’une simple petite frappe ? J’ai la solution à ce problème si tu veux.

Un dernier ricanement s’échappe. J’enlève mon sugegasa* dévoilant ma longue chevelure noire tombant jusqu’à mes épaules. Je décide alors de boire mon verre d’une traite et de soupirer de joie.

- Un autre vieillard s’teu plait.


Sugegasa*: Chapeau chinois, les chapeaux en forme conique.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1258
Popularité: -50
Intégrité: -20

Ven 22 Fév 2019 - 3:58

Voila un individu bien singulier, et… "Rouquemoute" Par Red, quel atroce surnom, Abraham n'en revenait pas, intérieurement il fut dégouté pendant un instant mais le sentiment de dégout fit place a celui de la fierté. C'est vrai que tuer un homme avec son coude était impossible a voir dans la vie de tout les jours, même chez les pirates. Abraham était plutôt fier de son "Bull-hammer".

Il décida même de faire une "demi démonstration", il replia son bras droit, mettant son poing sur son torse puis il mis toute sa force dans son coude droit. Des veines surgirent violemment du bras en question et celui-ci pris de la taille, le front d'Abraham prit aussi des veines gonflés a bloc.

" - Nous avons tous nos petites techniques, je te présente le bull Hammer."

Mais Daemon eu l'idée de menacer le roux avec une arme caché sous ses vêtements, il était méfiant et il faisait bien, il était toujours bon d'être plus prudent que d'ordinaire quand on rencontre un nouvel individu qui pouvait avoir un peu de répondant. Et Wall commença sa description du parfait petit pirate taillé pour le métier, a croire qu'il vivait pour ca, ce qui devait être le cas.

" - Il y a plusieurs options a cette situation, je te frappe et te brise la nuque ou bien t'es résistant et tu te chope un sale torticolis mais je me prend une balle dans le ventre et je vais sans doute ramper jusqu'à ce qu'on m'achève ou que je me barre par miracle. Une fin digne d'un pirate en gros... Autre option, on fait rien a par boire car le vieux m'aime bien et m'offre les verres… Je préfère boire, pas toi ?"

Abraham baissa son bras lentement, celui-ci reprenant lentement une taille ordinaire avant que…Un homme n'arrive et pose une main sur l'épaule d'Abraham.

" - Eh le roux ! Déboite moi ce..."

Il n'eu jamais l'occasion de finir sa phrase, par reflexe, Abraham replia son bras et éclata la cage thoracique du malvenu, celui-ci laissa juste une longue trainée de sang avant de traverser la porte d'entrée tel une comète. Le doux son de craquements et … De morceau de viande juteux s'éclatant sur une surface dur se fit entendre jusque dans le bar.

" - Donc... Pour répondre a ta question... Je n'ai jamais eu comme objectif de rester une petite frappe, je compte bien m'élever parmi les plus puissants et dompter Grand Line a qui je doit mon dos brulé et nombre de mes cicatrices... vous la connaissez sans doute bien mieux que moi Wall, donc je vous ecoute."

Pendant ce temps, le viellard ne se fit pas prier pour servir plusieurs verres aux cotés de Wall et de Barrett, la peur parlant autant que l'envie d'etre enfin en paix, il avait invité les diables dans son bar, a son grand desespoir. Nul besoin de préciser que le reste de la salle se fit plutot discret suite a la spectaculaire scène qui venait de se derouler a l'instant.
http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5005
Popularité: -474
Intégrité: -451

Dim 24 Fév 2019 - 21:52

Vraiment… très intéressant ce gars-là ! Je sens que je vais pouvoir me distraire avec lui ! Eheheh ! Une idée des plus sombres me vient en tête. Un large sourire parcourt mon visage, je toise le Roux, je tire une longue taffe sur ma clope.

- Très bien. Alors si tu es de la partie, j’ai un casse à faire encore chez les mafieux. Au cas où tu ne le sais pas, je suis recherché, par la Marine et ici par les mafieux aussi. J’ai braqué le Casino des Tempiestas, j’ai lancé plusieurs raids sur eux. Faut dire que je m’enrichis bien sur leurs gueules, alors si tu veux gagner des thunes tout en défonçant des crânes je te propose ce marché-là, viens avec moi fracassé quelques mafiosis, tu survis, tu as ta part, tu meurs… beh j’ai ta part fufuffufu. Bien sûr, ces parts seront équitables. Marché conclu ?

En attendant sa réponse je commence à déguster mon nouveau verre servi par le vieux, mais je n’ai pas le temps de m’en délecter qu’un groupe de mafieux fait irruption dans le bar, braquant tout leurs flingues sur ma petite gueule d’ange.

Fufufu, un peu d’action.

- Bon. A mon tour de faire un peu de spectacle.

La taverne tout entière sombre dans une immense brume noire, je me lève de mon tabouret, le faisant grincer sur le sol. Le bruit de mes pas résonnent à cause du craquèlement du bois sous mon poids.

- Danse… mortelle !

Sans plus attendre je débute ma danse macabre, je dégaine mon sabre dans une main agilement et mon pistolet dans l’autre.

Je me faufile jusqu’au groupe de péquenauds qui affolés ouvrirent le feu un peu partout.

Seulement pour eux, chacun de mes coups de feux ou coups de sabres équivaut à un mort chez eux.

Je colle mon pistolet à bout portant envers un de mes ennemis avant de lui faire exploser la cervelle, me réjouissant de ce spectacle je reçois quelques morceaux de cervelle. Le suivant je le découpe en deux, de bas en haut, et il est tranché net, je pense qu’il n’a pas eu le temps de souffrir fufufu.

Le prochain lui il a le droit à une lame d’air qui le tranche et le propulse sur une table de convives qui jouaient aux cartes. Oups.

Quant au dernier, autant le faire devant tout le monde. Que tout le monde en profite.

Ma zone d’ombre se dissipe d’un coup, laissant les restes perceptible des macchabées que j’ai provoqué à la vue de tous.

Le seul en vie, brandit encore son sabre malgré la vue horrifique qu’il eut le droit.

Un sourire des plus sadique adressé à cette pauvre victime. Oh.. dommage pour toi Pédro. D’un coup puissant de sabre je le désarme, envoyant se planter son épée dans le mur de l’auberge miteuse.

Par la suite je lui tranche un bras. Lui arrachant un terrible cri de douleur. Désolé mon coco, mais tu vas être le bouc émissaire de tonton Daemon. Sans lui laisser de répit je lui tire une balle dans la jambe et une autre dans le pied. Je me retourne ensuite vers le bar, fixant la petite frappe.

- Je dois l’abattre ? Ou le laissez en vie ?

Je hausse les épaules, je range mes armes, l’homme malgré sa douleur intense continue d’implorer pardon et de le laisser en vie, il croit que je vais le laisser en vie, il m'a manqué de respect avec son groupe et il croit rester en vie... l'espoir... l'espoir fait vivre.

En deux temps trois mouvements, je lui donne un coup de pied dans l’estomac et vas-y que je me mets à califourchon sur lui et sauvagement je lui mets une déferlantes de coup de poing, plus puissant les uns des autres, ne m’arrêtant que quand ce fils de catin ne ressemble plus à rien ! Jusqu’à que sa propre putain de pute de mère ne le reconnaisse pas !

Je le sens vibrer, je sens que ces nerfs bougent tout seul, sans même qu’il n’en donne plus l’ordre, il commence à convulser sous mes coups. Sa mâchoire tout comme le reste de son visage est entièrement déformé, mes mains sont dégoulinantes de sang, j’attrape un chiffon dans ma sacoche, tout en me redressant sur mes deux jambes je les essuies, d’un coup de tête sur le côté je remets mes quelques mèches en place, histoire qu’elles ne gênent pas ma vision.

- Alors ce marché ?
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Abraham Barrett
Abraham Barrett

♦ Localisation : Sur les eaux.
♦ Équipage : Aucunement actuellement.

Feuille de personnage
Dorikis: 1258
Popularité: -50
Intégrité: -20

Lun 25 Fév 2019 - 22:40

Abraham était relativement surpris. Non pas par l'attitude du pirate qui était plutôt fidèle au portrait qu'il s'était imaginer suite aux quelques mots échangés auparavant. Ce qui le surprenait était ses capacités, un pirate a plus de 90 millions de berrys devait bien se battre mais cette...Brume noire... Une capacité bien singulière... Pour le pirate roux, pour lui, il n'y avait qu'une chose capable de ce genre de phénomènes.

Daemon Wall avait un fruit du démon, et plutôt utile semble t'il. Abraham n'y voyait pas a un mètre. Quel était son concept ? Le brouillard ? Et de quel catégorie était t'il ? De ce qu'il avait pu lire, les fruits du démon possède trois catégories... Il n'était définitivement pas un Zoan... Une chose était certaine, le carnage qui s'en suivit démontra un bout de la force de ce monstre engendré par les mers les plus dangereuses de ce monde.

Les tirs fusèrent pendant le carnage du pirate Wall, quelques tirs auraient pu tuer Abraham si il n'avait pas eu le réflexe de se planquer derrière le comptoir du bar ou le vieil homme gérant l'endroit était. Mains sur les oreilles, allongé a terre et les yeux clos, attendant que la tempête sanglante de Deamon se termine.

Il entrouvrit les yeux pour apercevoir Abraham, a terre a côté de lui, fixant en l'air avec une tête si sérieuse et sévère qu'il pourrait avoir des rides naturels si il froncait toujours autant les sourcils.

La zone fini par se dissiper avec un calme plat, le seul bruit peut être perceptible aurait été les genoux du dernier survivant mafieux devant le démon de Manshon. Abraham s'appuya sur le sol et eu le temps de voir un bras se faire trancher ainsi que deux tirs dans les membres inférieurs de la victime.

Une mise à mort, original mais efficace pour impacter des esprits fascinés d'admiration ou de peur. Dans ce cas là, le tuer ou le laisser en vie ? A quoi bon le laisser en vie ? Les mafieux de la zone connaissaient Daemon Wall et son image était déjà noire comme l'encre vis a vis d'eux, il ne pouvait servir a rien pour le moment et lui trouver une utilité demanderait un temps tout aussi inutile que lui.

" - TUE LE. "

Pur et brut, ses deux mots sonnèrent le glas du jeune mafieux qui ne ressemblait plus a rien quelques instants plus tard. Après la miriade de coups de poings de Wall, il s'adressa a Barrett qui s'approcha lentement mais sûrement.

" - J'accepte ce marché, je compte bien avoir mon propre navire et équipage pour naviguer sur les blues et Grand Line. Considère moi comme ton nouvel allié, Daemon Wall le fléau de la mafia."

Sa phrase se finissait sur une main tendu vers Wall, ils discuteront sans doute vite de leurs parts d'argent respectifs mais au moins, l'opportunité de piller des mafieux au côté d'un tel pirate fut une aubaine pour Abraham.

" - J'espère que ton coup vaut son pesant d'or, un navire digne de ce nom pour entamer une vie de capitaine pirate est plutôt coûteux."




http://www.onepiece-requiem.net/t21140-abraham-barrett-chasseur-et-savant-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t21185-fiche-technique-abraham-b
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5005
Popularité: -474
Intégrité: -451

Dim 3 Mar 2019 - 21:59

Lorsque j’écoute la réponse du roux, un long sourire qui en dit long se dessine sur mon visage. Un sourire assez malsain, j’ai trouvé mon homme décidément. Il est temps de prendre la route pour retrouver se magasin et faire un nouveau casse.

- Très bien l’ami. Saches une chose, mes braquages quand je les fais, c’est soit tu as du pognon à la clé, soit parce que je veux chier sur ceux que je cible, là, je dirais qu’il y a les deux options réunies

Je me lève et prends la direction de la porte, esquivant les cadavres encore chauds jonchant sur le sol.

- Par contre… c’est tout de suite ou jamais. Suis-moi.

Nous sommes au milieu de la nuit, l’heure parfaite pour commettre nos méfaits. De plus que ce magasin là est fermé, j’ai vu qu’une porte à l’arrière donnait sur une ruelle, parfaite pour cambrioler.

Je m’allume une clope, prenant la route du magasin. Accompagné du rouquin.

Nous marchons au beau milieu de la nuit dans les rues peu animées de Manshon, sans doute à cause de l’heure tardive, une heure qui où les malfrats décident de sortir. Bien que les mafieux, se sentant en sécurité, eux ils dorment sur leurs deux oreilles, organisant seulement quelques patrouilles la nuit histoire d’avoir certains gardes aux alentours de leurs points de revenus.

Je fume tranquillement ma cigarette, cachant mon visage à l’aide de mon sugegasa, laissant seulement la fraise de ma clope éclairée de sa teinte rouge mon nez et mes yeux.

Nous évitons les patrouilles, nous empruntons ensuite les ruelles histoire de nous faufiler à travers cette ville malfamée. Le fait qu’elle abrite des criminels ça je m’en fous, c’est que je suis déjà recherché dans les parages. Je ne veux pas attirer plus l’attention. Je veux seulement piquer tout ce que je peux et me casser !

Malgré que mon nouveau partenaire de route veuille amasser des sous, mois aussi j’ai besoin de fric, je suis aussi Capitaine ! Le fameux Capitaine Wall ! Future Terreur de tous les Océans confondus.

Juste en y pensant je ricane intérieurement. Quand je serai riche à ne plus savoir quoi en faire, quand tout le monde me fuira… ahlala, cela semble si loin et si proche à la fois.

Ma foi, nous voilà devant la boutique, nous devons traverser une artère principale et nous y sommes. Malheureusement, ce ne sera pas si facile. Depuis que j’ai réalisé mes actions hostiles envers les mafiosos, je ne croyais pas qu’ils allaient renforcer leurs sécurités si vite.

Il se trouve que des gardes protègent l’entrée, d’autres sont postés sur le toit et il me semble avoir vu non une patrouille mais désormais trois d’une dizaine de mafiosis. Voilà qu’un banal casse se finit en mission d’infiltration.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1