AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Big Bang Theory

avatar
Unwin Vail

♦ Localisation : Sur le Big Bang Joe
♦ Équipage : Gun and Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 2013
Popularité: -157
Intégrité: -284

Mer 8 Déc 2010 - 21:14

Quelque part sur North Blue, sur un petit bateau pirate, un bruit retentissant se fit entendre, faisant vibrer les eaux calmes de l'océan. Et, tandis qu'un soudain nuage de fumée enveloppait l'embarcation, une voix s'éleva. Enfin, une voix commença par tousser avant de s'élever.

"Bordel gamin ! Je t'ai déjà dit de pas jouer avec ces putains d'explosifs sur mon bateau !"

Oui, nous nous trouvons bien sur le Big Bang Joe, l'embarcation des Gun and Gun's, l'équipage sous la direction d'Unwin Vail, tireur inconnu de 42 ans. Enfin, équipage, faut le dire vite... En effet, les Gun and Gun's n'étaient pour le moment constitué que de deux membres, dont un qui risquait de se faire passer par-dessus bord s'il n'apprenait pas à calmer ses pulsions explosives. Heureusement pour Tim, car c'était bien de lui qu'il s'agissait, Vail était tout de même assez calme pour avoir un seuil de tolérance suffisamment large pour accepter ses imbécilités. Quoique... Tout homme a ses limites et fallait voir à pas trop pousser non plus. Unwin tenait au Big Bang Joe autant qu'à ses armes, alors il ne souhaitait pas vraiment le voir détruit suite à une malencontreuse et énième explosion produite par son second.

Epoussetant sa chemise blanche et grommelant dans sa barbe mal taillée, Unwin observa les dégâts sur le bateau et constata avec plaisir qu'il n'y en avait aucun. Niveau bombe, le vieux pirate avait vu plus efficace. A moins que ce soit parfaitement volontaire de la part du gamin de produire plus de bruit que dégâts. Dans les deux cas, ça arrangeait bien Unwin. D'ailleurs ce dernier, maintenant qu'il avait enlevé les résidus de l'explosion de sa précieuse et classe chemise, se dirigea vers son second pour lui coller un bon coup de pied au cul. C'était pas parce qu'il était calme qu'il était pacifique, et fallait arrêter de déconner maintenant !


"Bref, je disais quoi avant que tu fasses tes putains de conneries ?"

Non, contrairement à ce qu'on pouvait penser, Unwin n'était pas en colère et ses jurons se manifestaient par pure habitude plutôt que par agacement. Il avait évacué son énervement passager en collant un coup de pompe à son second, et maintenant, il se repenchait sur une carte de North Blue qu'il avait sortit quelques minutes plus tôt pour expliquer le projet de l'équipage. En effet, l'inactivité et les petits coups qui ne rapportaient rien, ça allait bien deux minutes, là, il fallait un peu d'action.

"Ah ouais, merde, c'est ça, tu connais Manshon ?"

De toute manière, qu'il connaisse ou pas, Unwin s'en tapait un peu. Il introduisait juste les choses avec la logique qui le caractérisait. Il aimait faire les choses nettement et bien, alors forcément, quand il avait besoin de présenter un plan, il faisait tout bien comme il fallait : intro, détail du sujet, présentation du plan et de ses différentes parties et conclusion. Une bonne petite dissert digne de celles faites par un bon étudiant de lettres. Mais on s'écarte du sujet là, alors reprenons.

Unwin était donc concentré sur sa carte et pointait du doigt la ville de Manshon, célèbre pour son église. Mais plus que l'église, ce qui intéressait le pirate, c'était son horloge et ses composants. Ses engrenages plus particulièrement. Des engrenages dont Tim et lui auraient besoin dans le futur pour des améliorations pour le Big Bang Joe. Posant une coupure de journal où on apercevait une photo de l'église Manée, Unwin poursuivit :


"Tu vois la putain d'église qu'il y a là-bas avec tout son bordel d'engrenages pour l'horloge ? Si on veut améliorer le Joe, on va avoir besoin de tout ça."

Explication claire et concise, pas besoin d'en dire plus, Vail ne doutait pas que son second avait compris tout ce que ce plan impliquait. Car oui, si en théorie, tout paraissait simple, il ne fallait pas oublier que la ville de Manshon grouillait de marines et que, s'ils leur tombaient dessus, ils risquaient d'être sacrément emmerdés. Ils n’étaient pas trop de deux pour faire ça, mais tout de même, le pirate aurait apprécié avoir au moins un membre de plus dans l’équipage. Mais là, ils avaient pas le temps de faire du recrutement. Ils n’étaient pas loin de l’île Barnanos et il était hors de question de faire un détour. Et puis en plus, Unwin commençait à s’ennuyer un peu, donc bon, tant qu’à faire, autant aller au cœur de l’action directement.  Enfin bref, avant tout, il leur fallait un plan et Vail attendait de voir ce que son second comptait lui proposer. Pour une fois, il allait devoir faire travailler ses neurones pour autre chose qu’une bombe.
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Jeu 9 Déc 2010 - 20:24

Non de non de non de non de non! Pourquoi ça voulais pas marcher comme il le voulais. Telles furent les pensées du jeune homme que vous aurez surement reconnu comme étant le terrible TNT.
Il fallait dire, le pauvre jeune homme avait de quoi s'énerver. Cela faisait trois jours qu'il s'acharnait à essayer de trouver un système d'explosifs capable d'occasionner un bruit intense, et beaucoup de fumée. Le problème c'est qu'il avait soit l'un, soit l'autre, et en l'occurrence, là c'était le bruit qu'il avait eut.
Encore assourdit par la terrible explosion, et perdu dans le carnet dans lequel il notait quelques autres idées de combinaisons chimiques possibles, il n'entendit ni ne remarqua le Unwinus Ferocis Vulgarius qui s'approchait de lui.

Déjà pourquoi le capitaine serait furieux contre lui? il travaillait à l'établissement d'un nouvel explosif, qui à terme, permettrait de construire un canon qui permettrai de caché un abordage dans un boucan d'enfer. Il voyait déjà le nom : urlante mama, la mère hurlante. Ça c'était un nom qui déchirait, ça c'était un nom viril.

Cela dit, notre ancien mafieux fut interrompu dans ses réflexions par un évènement saugrenu auquel personne de viril n'aurait put s'attendre. En effet, un projectile non identifié de forme plus ou moins cylindrique entra en collision avec ce que nous appellerons pour plus de correction, le postérieur de Timuthé. Le postérieur sus-nommé, sous la pression de cet objet, que nous identifieront plus tard comme le pied de Unwin Vail, capitaine du navire, effectua un mouvement de translation vertical de quelques centimètres. A noter que le visage du fabricant de jouet se déforma de manière très intéressante durant le processus, qui ne dura que quelques dixièmes de seconde.
Un effet particulier de ce geste technique remarquable que les experts appelle "un grand coup de pieds au cul", fut que le jeune homme en pleine crise d'adolescence regagna toute suite sa capacité à écouter, et ne fut plus du tout assourdit. C'est dingue parfois les coïncidences...

Cela dit, ce n'était pas parce qu'il pouvait entendre qu'il écoutait. En effet, pendant que le capitaine étalait la belle carte de North Blue qui n'intéressait absolument pas TNT, parce que les cartes, c'est un truc de filles, le jeune homme se mit en quête d'une réponse métaphysique majeur. Devait-il, oui ou non, prendre se coup de pied comme un rejet de sa propre virilité masculine et brutale, avec de la testostérone et des jeune filles qui piaillent? Si oui, aurait-il devoir d'opposition à son capitaine qui était bien plus fort que lui, et qui en plus, n'avait rien fait d'autre qu'exprimer une pensée on ne peut plus masculine. Ben oui, quoi de plus viril que : "tu me saoules, tu vas casser mon joujou je vais te péter la tête"?

C'est alors que le jeune homme vit la photo et entendit le mots engrenage. C'est alors que son cerveau se mit en mode "le boss dit peut être un truc intéressant", et qu'il préta attention à ce qui lui fut dit. Bon bien sur me direz-vous, il n'aura entendu qu'une phrase au final, oui mais après tout c'était un surdoué, il était capable de deviner que cette église dont le capitaine voulait les engrenages était situé sur une île, celle qui avait été montrée du doigt, et plus particulièrement dans cette ville, qu'il y avait sur la photo.

Sans attendre un mot supplémentaire de son capitaine, son esprit intellectuellement sur-développé décida de se mettre en marche, et fit défiler toutes les données. Tout d'abord, il vit l'essentiel. Il y avait une grande ville, donc un fort contingent de la marine. Qui plus est si l'église était passée dans le journal, c'était qu'elle était importante, donc pas mal surveillée. Cela dit, beaucoup de monde correspondait à une plus grande facilité pour se cacher dans les foules...

*bruit de frein qui crissent*

Le cerveau du jeune homme tilta alors qu'il allait aborder une stratégie intelligente. En effet, son encéphale était revenu sur la donnée plein de gardes, et il fut alors possédé par le démon du "machoman with muscles and big iron fist". En effet, beaucoup de garde, c'était beaucoup d'adversaire. Beaucoup d'adversaires, c'était l'occasion d'un combat perdu d'avance avec du sang partout. Un combat perdu d'avance avec du sang partout, c'était un truc qu'on voyait dans tous les western et autres récits où on mettait en jeu des hommes des vrais. Il fit donc par à son capitaine d'une stratégie très intéressante d'un point de vue romanesque, mais beaucoup moins si on s'attardait à des détails tels que la survie de l'équipage des Gun and Gun's.

D'abord on les marave, ensuite on les éclate, et à la fin on les fume !

Après avoir émit cette stratégie digne de Napoléon ou Hannibal (le général, pas le tueur sanguinaire), TNT se pencha à nouveau sur la carte, en allumant une nouvelle cigarette. Il commença malgré lui à établir une demi-douzaines d'autres plans, qui bien sur était plus perfectionnés que celui qu'il avait émit avant, à base d'explosion, de massacre et de grand mère qui traverse la route. Il prit même une nouvelle page de son carnet, où il écrivit des trucs dans un code qu'il avait inventé lui même, faisant la liste de tout ce dont il aurait besoin.

En attendant, il était plutôt content de son plan. Après tout hein, c'était aussi rigolo que voir les méfait d'Hannibal (le tueur sanguinaire, pas le général). Et puis, avec un peu de chance, ça lui donnerais une occasion de montrer qu'il était assez viril pour se promener nu dans une grande ville, avec une main attachée dans le dos, et un bandeau autour des yeux, tout ça pour affronter une garnison entière à la petite cuillère, comme tout homme viril se doit de faire. D'ailleurs existait-il une autre méthode pour arpenter une ville?
avatar
Unwin Vail

♦ Localisation : Sur le Big Bang Joe
♦ Équipage : Gun and Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 2013
Popularité: -157
Intégrité: -284

Jeu 9 Déc 2010 - 21:04

Lorsqu'il avait exposé son plan à Timuthé, Unwin avait oublié un léger détail. Léger détail qui, pourtant, conduisait la personnalité de son second. Ce détail était simplement cette tendance obsessionnelle et insupportable du jeune homme à paraitre virile. Virilité par-ci, virilité par-là... C'est que ça lui pompait l'air à Vail parfois. Et dieu seul sait qu'il en fallait pour le sortir de son habituel flegme. Mais parfois, comme ça, quand on accumulait un peu tout, une goutte d'eau finissait par faire déborder le vase, une goutte d'eau de trop et c'était le tsunami. Mais heureusement pour le jeune Tempiesta, le capitaine des Gun and Gun's ne faisait que frôler le bord incertain des limites de sa colère. Aussi, après avoir écouté en silence le plan de l'adolescent, après avoir soupiré bruyamment (c'est ainsi, qu'entre gens civilisés, on indique un sentiment profond d'agacement), il lui dégagea sa cigarette de la bouche, la jeta par-dessus bord et déclara avec une légère tension dans la voix :

"Si tu veux pas que je t'éclate ta jolie gueule de gonzesse, tu me trouves un plan valable gamin."

Ouch, c'était pas gentil ça. Pas gentil du tout ! Vilain Unwin, vilain ! Mais comme nous avons ici à faire à un pirate et non à un mignon petit chiot qui avait pissé sur le canapé, nous allons retirer cette réaction. A la place, nous allons nous contenter de penser que, pour cruelle qu'elle soit pour les complexe de Timuthé, cette remarque de la part de Vail était parfaitement légitime et justifiée. En effet, les deux pirates ne se préparaient pas à aller piquer la caisse d'une minable supérette d'un village de bouseux, non, ils prévoyaient de s'attaquer à l'une des villes les plus connues de North Blue. Et qui dit grande ville dit marines. Alors bordel, non, ils n'allaient pas maraver tout le monde dans le plus grand chaos. Ca, ce serait pour plus tard. Les engrenages d'abord ! Et même si Timuthé semblait concerné par la situation et qu'il faisait même l'effort de prendre des notes, Vail se réservait le droit de le rappeler à l'ordre.

"On s'occupera de tout faire péter après avoir piqué ces putains d'engrenages. Avant ça, je veux un plan rapide, discret et efficace qui nous collera pas tous ces enfoirés de marines sur le dos."

Car oui, dans le fond, Unwin n'était pas totalement contre l'idée de bien manifester sa présence à Manshon par un petit massacre dans les règles. Quitte à taper dans le gros vol, autant montrer à la face du monde qui il était. Et puis, il avait l'intention d'aller sur Grand Line dès qu'il aurait recruté un peu d'équipage. Mais aller sur Grand Line sans avoir la moindre petite prime sur sa tête, ça craignait un peu et ça ne faisait pas vraiment classe. Merde, un peu de notoriété, ça faisait pas de mal ! Quand bien même cette notoriété serait négative. De toute manière, du moment qu'il était connu et qu'il affichait bien la supériorité technologique des Gun and Gun's, ça lui allait. Il était un pirate ("bordel !"), il n'allait pas se formaliser d'être mal vu de la population. Il n'allait pas se la jouer Bisounours qui aide la veuve et l'orphelin. D'ailleurs, curieusement, Unwin était persuadé que son second pensait la même chose. Après tout, quoi de plus viril (et classe) d'être craint de tous ? Bon, on ne mentionnera pas que, pour l'instant, les seuls qui les craignaient se comptaient sur les doigts d'une main. Dur d'être un pirate.

Bref, revenons donc au sujet initial : vol à main armé et massacre dans les règles. Pour commencer, Tim et lui devraient se débrouiller pour entrer dans la ville sans se faire repérer. Bah déjà, ça, même si ça faisait mal à Unwin de l'admettre, c'était gagné. Ils étaient de parfaits anonymes pour le gouvernement. Ensuite, s'introduire dans l'église, piquer l'horloge, la ramener au bateau, fumer tout le monde, le tout sans se faire prendre. Là, tout de suite, c'était plus délicat. Surtout pour l'aspect discrétion. Tim était pas du genre passe partout avec son foutu réflexe de tout faire péter pour n'importe quelle raison. Surtout qu'avec la concentration de marines dans la ville, ça allait vite être le bordel. Faudrait trouver un moyen de les éloigner le temps qu'ils dépouillent l'église de son précieux bien. Ah, et fallait aussi trouver de quoi transporter les engrenages, parce que c'était pas le truc le plus léger et facile à transporter qui soit. Tu parles d'une misère. Ils étaient pas rendus avec tout ça ! Mais Vail faisait confiance à leur intelligence commune pour gérer la situation et mettre au point une stratégie qui n’aurait pas pour conséquence de les envoyer à Impel Down. Quoique techniquement, Impel Down c’était pour des criminels d’une plus grande envergure qu’eux. A la fois rassurant et déprimant… Bah, de toute façon, au point où il en était, Unwin allait pas se laisser miner par cette simple idée. Ca avait du bon d’être blasé parfois.
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Ven 10 Déc 2010 - 9:26

Ça s'était pas gentil, vraiment pas gentil. Oser reprocher à l'albinos son teint pâle et son visage lisse qui était un tantinet efféminé c'était franchement cruel! Tim en avait fait explosé pour beaucoup moins que ça du temps où il était à la mafia. Bon en fait il n'avait jamais eut besoin d'excuse pour faire explosé des choses/gens/chanteuses canadiennes (rayer la mention inutile), mais parfois il le faisait parce qu'il fallait. Un choix cornélien se posa donc une nouvelle fois. Allait-il devoir exploser la tête à ce capitaine irrespectueux, puissant, et qui plus est était le seul du duo à savoir utiliser le navire...

Suite à la constatation de ce dernier détails, TNT décida qu'il allait montrer qu'en temps que mec il savait aussi montrer une certaine magnanimité très virile, et que du coup il exploserait pas la tête à Unwin. Bien sur, il ne faisait pas ça parce que l'autre était plus fort et meilleur combattant que lui, ça aurait pas été un comportement de mâle. Et puis de toute façon il avait eut plein d'idée, alors il pouvait toujours montrer qu'il était le plus grand, le plus fort et le plus malin en exposant des plans tellement parfois que jamais le boss ne pourrait remettre en doute sa position de mâle dominant.

Cela dit, avant toute chose, de la classe que diable ! TNT alluma donc une nouvelle cigarette, parce mine de rien, un beau gosse rebelle qui explique comment il compte prendre d'assaut une ville super défendue avec une clope à la bouche, ça déchire ! Bon, le fait que le jeune homme cassa 5 allumettes avant de réussir à allumer la cigarette déchirait beaucoup moins, mais bon, l'intention y était.

Une fois ceci fait, il reprit son crayon posa son carnet sur la carte, à côté de la ville-cible. Il allait devoir être clair et précis, car même si le capitaine n'était pas stupide, il n'avait pas l'intelligence supérieure du petit mafieux. Et oui, que voulez-vous, on se venge comme on peut... Tim tourna ensuite quelques pages de son carnet, retournant en arrière, et revenant sur un vieux plan qu'il avait tracer, lors d'une idée qu'il avait eut de faire des petits bateau explosifs se déplaçant sur l'eau par un ingénieux système d'engrenages et de pompe.

Tout d'abord, si vous r'gardez ce plan, vous r'marquerez que tous les composants de l'horloge de l'église seront nécessaire pour faire le système. Par contre, comptez pas sur moi pour le construire tout seul, il m'manque des connaissance en hydraulique.

En prononçant ce mot, le jeune homme cracha dans la mer. L'hydraulique, c'était lié à l'eau, et l'eau c'était LE truc pas viril par excellence. Ben oui, l'eau ça n'explose pas. Si ça n'explose pas, c'est pas viril.
Ce détails souligné, Tim revint sur la page du carnet qu'il avait montré au départ, afin d'exposer le plan qu'il avait établit. Enfin, le plan A, parce qu'il y avait aussi trois autres plans, établis et sûr derrière. En fait seuls les deux derniers plan qu'il avait en tête avait des failles, mais bon, avouez qu'en 5 minutes, être capable d'établir 6 plans d'assaut d'une église différents, s'était déjà pas trop mal.

Pour moi, le meilleur plan auras lieu en trois ou quatre phases, et repose sur une coordination parfaite entre les différentes composantes. On risque d'être pas mal séparés durant toute la deuxième moitié de son application, mais à priori, ça devrait marcher.

Ah oui, parce qu'en bon scientifique, le destructeur en puissance raisonnait toujours par phases. Bon là, avec ses quatre phases, il annonçait déjà un plan plutôt complexe, mais cela n'était rien comparé à son plan en 27 phases qu'il c'était préparer à mettre en œuvre, le jour où il avait prit d'assaut à la poupée explosive un pauvre marchand de poudre sans défense, et que Unwin avait dut rembourser...

Avant d'énoncer très clairement son plan, Tim pencha la tête sur son carnet, et se rendant compte que son capitaine ne comprendrait pas un traître mot de ce qu'il lirait, il enregistra toutes les informations qu'il avait inscrit, puis ouvrit une nouvelle page, vierge, afin de tracer un schéma complet du plan d'assaut. D'ailleurs, il se rendit compte qu'il avait oublié un détails, c'était le fait qu'il ne connaissait pas exactement le nombre de marines qu'il y avait dans la ville. Cela changeait tout ses calculs.

Il leva une main faisant signe au boss que si le temps d'attente était long, c'était normal, puis retournant une nouvelle fois là où il avait commencé, il écrivit quelques autres choses. Il venait d'avoir une idée qui permettrait de faire de ce plan un véritable succès, et qui plus est d'en faire un succès qui lui permettrait de montrer à quel point il était viril et masculin. Vous vous rendez-comptes? Bon, par contre se plan ne comprenait pas de détour par la maison close de la ville, ni par un bar à strip tease, donc, évidemment il pouvait être amélioré. Cela dit, comme les filles de joies et strip teaseuses ne sont pas indispensable dans l'attaque d'une ville surpeuplée, on peut estimer le plan comme étant de bonne qualité.

Dans un premier temps, nous devrons réunir une barque, des chaînes, un chariot remplit de foin, et du matériel pyrotechnique, dans la plus grande discrétion. Théoriquement, la barque et les chaînes devraient être trouvés sans trop de difficultés sur les docks, le chariot et le foin, s'il y a un marché ou une auberge, il y en aura. Le matériel pyrotechnique devrait poser un peu plus de problèmes, si vous avez une idée pour le prendre sans attirer l'attention, je vous écoute.

La dessus, le jeune homme leva la tête. Il espérait sincèrement que le capitaine ne pense pas au fait d'organiser un peu plus loin une dispute quelconque où simplement de hurler au vol pour attirer le marchand de feus d'artifices dehors, le temps que le qu'un autre récupérait le matériel. Ça lui aurait donner une excuse pour tout faire péter. Ben oui, que voulez-vous, on ne se refait pas...
avatar
Unwin Vail

♦ Localisation : Sur le Big Bang Joe
♦ Équipage : Gun and Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 2013
Popularité: -157
Intégrité: -284

Dim 19 Déc 2010 - 16:34

Eh bah voilà, suffisait de gueuler un peu pour que le gamin arrête de débiter des conneries de plans suicidaires. Peut-être qu'un jour, Unwin devrait expliquer à son second que les morts ne peuvent pas prétendre à la virilité... Ouais, bof, dans le fond, il n'était pas convaincu que ça servirait à grand chose, et puis là, dans l'immédiat, c'était son souci principal. Vail se préoccuperait de gérer le gamin dès qu'ils auraient un plan valable pour attaquer Manshon. Attaquer Manshon... Non mais franchement, le vieux pirate ne pouvait pas trouver plus difficile pour commencer ? Pourquoi pas attaquer une base de la marine tant qu'ils y étaient ! Quoique... L'idée est à creuser. En effet, les bases marines, y'a de l'argent, du matériel et des armes... Sans compter la renommée à gagner ! Ah oui, vraiment, en fait, l'idée était sérieusement à creuser s'ils survivaient à Manshon. Mais laissons ces divagations inutiles de côté et revenons donc au super plan que Timuthé ne tarderait pas à concocter - si ce n'était pas déjà fait - à la demande de son capitaine. Et il avait plutôt intérêt à en filer un censé parce que sinon, le jeune homme risquait de suivre le trajet de sa précédente cigarette dans l'océan. Juste histoire de se rafraichir les idées. Mais bon, Unwin doutait avoir besoin de recourir à de telles extrémités. Aussi, avec son flegme caractéristique, il se contentait d'attendre. Il patienta donc deux bonnes minutes, le temps que Timuthé ait cassé cinq allumettes, qu'il pose ses petites affaires tout bien comme il faut... Bref, le temps qu'il s'installe quoi. Une vraie gonzesse !

Laissant ses commentaires de côté afin de ne pas perdre plus de temps, Unwin se repencha toutefois sur la table pour observer à son tour le carnet de Timuthé. Enfin, dans une tentative pour observer les notes du jeune homme. En effet, le vieux pirate avait parfois tendance à oublier (on se demande bien pourquoi...) que son second était plutôt du genre surdoué. D'ailleurs, il n'était pas le seul à l'oublier et Timuthé était donc en train de faire une démonstration aussi brillante qu'incompréhensible à son capitaine à l'aide de notes parfaitement illisibles. Et Unwin avait beau être intelligent, il savait que le gamin l'était sans doute plus que lui. Et ce faisant, il était bien incapable de déchiffrer le langage codé de son second. Mais il lui demanderait de lui apprendre à l'occas'. On ne savait pas dans quelle situation ils pouvaient se retrouver, alors s'ils étaient en mesure de communiquer de manière sécurisée, ce serait un atout de taille. Décidément, il en avait de bonnes idées aujourd'hui notre Unwin ! Il était en forme. Bon, ses idées n'étaient pas forcément les plus saines qui soient, et elles étaient sans doute un chouilla dangereuses, mais bon, vous savez ce qu'on dit : on n'a rien sans rien ! En tout cas, l'aspect positif des choses était qu'ils n'allaient pas foncer tête baissée dans une ville bourrée de marines.

Et comme pour souligner ce fait, le gamin eut la décence de réaliser qu'il fallait qu'il explique un peu mieux ses notes et se mit à refaire un schéma compréhensible pour le commun des mortels. Pour peu que ce commun des mortels sache lire, mais bon, fallait pas pousser non plus, évidemment que la plupart des gens savaient lire. Enfin, peut-être pas d'ailleurs, mais on allait dire que oui, hein ! Bref, arrêtons de chipoter sur des détails absurdes. En tout cas, Tim avait bien de la chance que Vail soit patient et d'un naturel calme (ou blasé, ça revient sensiblement au même...), parce qu'il en mettait quand même du temps à recopier ses foutus notes et à faire tout son bordel. Même s'il n'était pas plus irrité que cela, Unwin prit tout de même la peine de laisser échapper un petit soupir afin de laisser deviner au gamin qu'ils avaient pas toute la journée. Pour toute réponse il eut le droit à un geste de Tim pour lui signifier, enfin à ce que le pirate comprenait, qu'il devait attendre encore un peu. Bon, si le plan que prévoyait son second était aussi fiable que ça, on allait dire que ça valait le coup de patienter. Pour peu, Vail se serait même mit à faire mumuse avec ses pistolets, mais bon, fallait pas pousser le vice non plus, il n'attendait pas depuis aussi longtemps que ça. Et puis de toute façon, Tim avait enfin terminé et s'était enfin motivé à s'expliquer.

Ouais, donc du matos pour voler encore plus de matos... C'était le cercle sans fin dans lequel l'équipage allait sans doute s'engager. Et oui, quand on veut créer un équipage de scientifiques, on a besoin d'un peu plus de choses que quelques boulets de canon et de la bouffe. Ils n'étaient pas rendus... Mais bon, pour le moment, comme l'avait dit le gamin, ce dont ils allaient avoir besoin serait plutôt facile à se procurer. Par contre, le matériel pyrotechnique, ça allait être plus difficile. Quoique... Qui dit feu d'artifice dit poudre, et qui dit poudre, dit Unwin Vail.


- Bordel gamin, tes conneries de feu d'artifice, tu crois qu'on va se faire chier à aller les piquer ? Y'a besoin que je te rappelle que je suis un putain de spécialistes d'armes à feu ? T'es plus con que t'en as l'air quand tu t'y mets. Mais pour tout le bordel restant, on prendra ça sur place, t'as raison.

Et oui, niveau poudre, on va dire qu'Unwin s'y connaissait un petit peu quoi... C'est pas qu'il avait vécu un peu plus de vingt ans chez des fabricants d'armes à feu, mais bon, voilà hein ! Bon, après il n'était pas non plus un expert en feux d'artifices, mais il savait en faire. Sur sa petite île, lors de certaines fêtes, Vail & Fils s'étaient chargé des festivités pyrotechniques, et évidemment, Unwin avait eu le droit à son initiation dans le domaine. Certes, il y avait eu malgré tout quelques incidents explosifs, mais rien de bien méchant.

- Bon tu m'expliques ton foutu plan après, on met le bateau en route, on va pas trainer quinze plombes par là. On n'est pas loin de Manshon, alors autant se mettre en action maintenant. Et magne-toi si tu veux pas te prendre un autre coup de pied au cul !

Et voilà qu'Unwin repartait dans sa finesse et sa délicatesse naturelle. Ca allait festif à Manshon... Mais bon, fallait bien quelques coups d'éclat quand on est pirate ! Bref, vent dans les voiles et droit sur l'objectif. Quant au plan ? Eh bien vous verrez quand nos valeureux pirates seront en ville...
avatar
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Lun 20 Déc 2010 - 12:01

Et une magnifique action décisive d'Unwin qui bouleverse toute les prévision de TNT en une réplique cinglante et dévastatrice. En effet, le capitaine souligna un point fort intéressant dans le raisonnement de notre gentils poseur de bombes. C'était vrai que, jusqu'à un certain point, la poudre des feu d'artifice n'était pas quelque chose à récupérer d'extrême urgence quand on considérait que le bateau avait deux canons, un tireur d'élite, et un poseur de bombes. En fait, Timuthé avait les compétences pour la fabriquer lui-même la poudre, et il était fort probable qu'Unwin aussi. Cela dit, il décida qu'il allait adopter la véritable réaction de l'homme, du vrai, face à cette remarque pertinente de son capitaine : ne rien dire et faire comme si l'idée venait de lui.

Il n'eut même pas le temps d'expliquer le reste de son plan que le boss l'interrompit et lui suggéra à sa manière si douce et poétique d'aller mettre en marche le bateau avec lui. Et oui, le gros défaut de ces bateau hyper technologiques, c'était qu'il fallait beaucoup d'énergie et de travail pour le mettre en œuvre. Rapidement, notre jeune homme rangea donc toute ses affaires dans les poches de sa veste, laissant là la carte de North Blue, pour des raisons pratiques évidentes.

C'est alors qu'il se rendit compte que l'ordre du patron était de se mettre en action. Erreur grossière de Unwin, vu que du coup, TnT commença à se diriger vers les ateliers du bateau pour se fabriquer quelques bombes supplémentaires. Après tout, se mettre en action c'était être viril, être viril, c'était soit faire des bombes, soit exploser des bombes. Cela dit, il y avait un soucis dans son raisonnement : le capitaine, n'était pas un fou dangereux poseur de bombe LUI.



Un ou deux coup de pieds dans le postérieur plus tard, TnT s'en revenait sur le pont du bateau pour le diriger vers Manshon..



Il commença alors à se diriger vers le tableau de commande à l'avant du bateau, afin de s'occuper de déployer les voiles. A noter d'ailleurs que le mot tableau de commande était très surfait, dans le sens où il n'y avait pour l'instant que deux boutons qui se battaient en duel. Cela dit, le mot tableau de commande était vachement plus viril, donc, pour Tempiesta, c'était le tableau de commande, et si vous étiez pas d'accord, il vous présenterais son prototype expérimentale de poupée terminator kamikaze qui ne fonctionnait d'ailleurs absolument pas.

En fait, il ne savait même pas si le boss avait bougé ni même si c'était ce qu'il attendait de son second, mais bon un homme viril, ça avait le sens du devoir, et ça prenait des initiatives, même si c'était des initiatives qui ne servaient à rien.D'ailleurs, quand on y pensait, dans n'importe quel film sympa, c'était le moment où le héros viril plaçait une bel réplique virile qui faisait baver toute les filles pré-pubères en manque de sexe symbole. Or, des fois que vous ne le sachiez pas, Tim voulait être un héros viril plaçant une belle réplique virile qui faisait baver toutes les filles pré-pubères en manque de sexe symbole. Il se dirigea donc vers l'avant du bateau, mis un pieds sur le rebord, comme tout bon héros de film, leva un index volontaire et...

Vers l'infinie et au-delà !


Euh, on va où déjà?


Bienvenu dans notre jeu, qui va taper TnT aujourd'hui, où vous pourrez peut-être gagner un bon de réduction de 5% sur tout entreprise de démolition chez vous. les quatre réponses du jour son "Unwin Vail", "La mère michelle", "le légendaire dabus des montagnes", ou "obiwan kenobi" !
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1