AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


À l'école des sorciers

Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5656
Popularité: 220
Intégrité: 126

Ven 5 Avr 2019 - 19:32

- An-der-sen Raphaël !

- Présent !

- A parlé sans permission…

Un vieillard au visage revêche faisait face au groupe de nouveaux élèves, tous prêts à faire leur rentrée. Posté au sommet d’un escalier d’une dizaine de marches, l’homme portait un long manteau écarlate qu’on pouvait aisément confondre avec des tentures ou des rideaux. Dans sa main gauche, il tenait un immense bâton au pommeau luisant comme une luciole. Dans son autre main, il y avait un rouleau de parchemin qu’il lisait consciencieusement en scrutant du regard chaque élève qui levait la main en silence après avoir appelé leur nom. Ce vieux type était nulle autre qu’Héross, éminent professeur de la Cloud’Academia, présentement chargé de faire l’appel des nouvelles recrues avant de les conduire dans la grande salle principale. Raphaël se renfrogna suite à la remarque de l’enseignant, alors que plusieurs autres élèves pouffèrent doucement. Myosotis, agacé, leva les yeux au ciel avant de croiser les bras.

Myosotis et Raphaël se retrouvaient au beau milieu d’une bande de gamins. On aurait pu croire qu’ils auraient fait tache… mais pas du tout. Car oui, eux-même avaient été transformés en enfants suite à une rencontre malencontreuse avec Lance Yanaka, capitaine supernova des pirates Rascals Babies. Ces forbans de la nouvelle vague s’amusaient donc à transformer plusieurs personnes en chenapans avant de causer leur mystérieuse disparition. Myo’ et Raphaël s’étaient donc retrouvés piégés et oeuvraient désormais pour élucider leur petit mic-mac, les pirates les ayant conduit à l’académie de magie climatique. En plus de tout cela Myosotis recherchait activement une clé spéciale pour une carte au trésor, mais tout ce qui lui importait pour le moment c’était de retrouver sa véritable apparence…

- C’est pas un rigolo lui on m’a dit. Glissa Félix aux oreilles de ses deux compagnons. On m’a raconté qu’il frappait les élèves dissipés, et que les petits richous étaient toujours ses préférés.

- On sait déjà lequel de nous deux il va aimer du coup… siffla Raph’ qui faisait toujours la moue.

Félix n’était pas un élève comme les autres enfants présents. Il était membre des Boucliers de Weatheria, grands défenseurs de l’île. Mais s’il était présent avec eux aujourd’hui, c’était pour continuer son enquête contre les Rascal Babies… et pour garder un oeil sur Myosotis en qui il n’avait pas totalement confiance. D’autant plus que maintenant, le petit garnement savait qu’il était éminent dignitaire du Gouvernement Mondial. Il était impératif qu’il ignore tout de l’implication d’Izya sur l’île de la Météo… Sur la tête de Félix était posé Ramsès, le poulpe ami de Myosotis, qui roupillait tranquillement en attendant l’heure de manger. Héross avait terminé de faire l’appel, personne ne semblait absent. Il ordonna au groupe d’attendre un moment avant de disparaître derrière une porte.

- Il va prévenir le directeur. Vous allez bientôt être répartis dans les maisons de l’école !

- Les maisons ? Quelles maisons ?

- Ça ne t'arrive donc jamais de lire ? Fit Myo' en arquant un sourcil. La brochure de l’école fait mention de quatre maisons dans lesquelles sont répartis les élèves : Slytherain, Ravencloud, Grifthunder et Hufflegust. Chaque maison a ses particularités, différents dortoirs, et différents professeurs titulaires en charge du bon fonctionnement de la maison.

- Et elles ont quoi de si spécial ?

- Slytherain prône la noblesse et l’ambition, et le professeur titulaire est spécialiste en magie de la pluie. Les élèves de Ravencloud sont tous choisis en fonction de leur sagesse et créativité, ils sont dirigés par un expert en magie de la brume. Grifthunder demande des élèves courageux et forts, leur prof’ principal est donc un mage de foudre. Et enfin, Hufflegust est la maison pour les élèves loyaux et travailleurs. Elle est dirigée par Alizée, la maîtresse de l’éventail climatique et experte en magie du vent.

- Ça rime à quoi de séparer les élèves comme ça ?

- Je n’en sais rien. Mais j’ai grande hâte de te voir leur ressortir le même discours qu’à moi sur la définition de ta personne.

- Tu veux vraiment qu’on s’explique maintenant ?! Tu vas recommencer à…

- Chut vous deux ! Intervint Félix pour calmer le jeu. Vous allez pas vous y remettre… Vous parlerez plus tard, pas d’esclandre maintenant.

Autour d’eux, les autres nouvelles recrues commençaient à échanger entre eux sur tout et rien. Certains parlaient de leur île natale et de leurs familles, d’autres de magie et des matières qu’ils avaient hâte d’apprendre. Le professeur Héross reparu bien vite en demandant aux élèves de le suivre. Tous montèrent les marches et passèrent à leur tour par deux imposantes portes dorées conduisant à une immense salle ressemblant presque à celle d’une cathédrale. Le plafond était illuminé par des voiles d’aurore boréale provoqués par plusieurs outils climatiques complexes, causant des éclats de voix de plusieurs enfants éberlués.

- C’est un plafond magique. Je l’ai lu dans l’Histoire de l’Academia. Frima Myo’ en s’adressant à Raphaël qui l’écoutait à peine.

Plusieurs tables en forme de nuages étaient disposées ça et là dans la pièce. Des élèves plus âgés y étaient assis, arborant tous des robes de sorciers sur lesquelles étaient brodées divers astres comme des soleils ou des étoiles. Parfois l’un d’eux était coiffé d’un chapeau au style intrigant, tôt bariolé de plumes ou tout simplement pointu. Au bout de la salle se tenaient l’intégralité des professeurs, tous assis face à l’assistance autour d’une table en demie-lune. Héross fit s’avancer les enfants juste devant le corps des enseignants, leur intimant de rester tranquille. Il frappa le sol à l’aide de son bâton et forma un gros nuage parfaitement blanc à un mètre du sol. Un homme barbu en diable et portant un chapeau à la pointe vertigineuse se leva alors, le visage guilleret. Il s’agissait de Merlin, directeur adjoint de l’école mais officieux dirigeant de l’établissement en l’absence d’Izya. Le silence se fit d’un coup, et il put alors prendre la parole :

- Bienvenue à la Cloud’Academia. Je suis Merlin Pinpin, votre directeur, et très heureux d’accueillir aujourd’hui de nouveaux visages en cette belle rentrée. Avant que nous nous jetions tous sur les victuailles du dîner, nous allons procéder à votre répartition dans les différentes maisons. Vos professeurs titulaires s’occuperont de vous parler du règlement intérieur une fois dans vos salles communes. Je vous souhaite à tous, nouveaux comme anciens, une très heureuse nouvelle année ! Professeur Héross, je vous laisse la parole.

- Bien. A l’appel de votre nom, vous avancerez et plongerez votre main dans le nuage. Votre concentration provoquera un phénomène climatique qui décidera de votre placement. Le premier d’entre vous est donc… Andersen Raphaël.

L’intéressé s’avança, non sans plusieurs encouragements de la part de Félix qui lui souhaita bonne chance. Myosotis, quant à lui, ne pipait mot et se mit à plisser les yeux lorsque son compagnon d’infortune arriva face au nuage. Le petit aux cheveux céladons plongea alors son bras droit à l’intérieur de la masse cotonneuse en retenant son souffle. Il ne fallut que quelques secondes au nuage pour réagit. En un instant, plusieurs excroissances commencèrent à se former de toutes parts de la masse condensée. Elles explosèrent alors toutes en même temps, laissant un douce caresse s’échapper alors. Héross affichait une mine formelle :

- Cette brise ne trompe pas. Tu es bel et bien un Hufflegust !

- Comment le nuage fait pour décider ? Ce n’est qu’un nuage.

- D’après ce que je sais il a été développé par l’ingénieure climatique de l’école, Mélina. Elle mêle science et magie dans son art, et elle a réussit à créer ce nuage en combinant le Climat Tact et les pouvoirs d’émotions du Color Trap. Je comprend pas les détails… mais ça a l’air de fonctionner.

Plusieurs élèves se mirent à applaudir, laissant Raphaël partir s’installer parmi eux. Il fallait l’admettre, cette brochette d’étudiants ressemblaient beaucoup à Raphaël. Ils avaient la même mine que l’aventurier : une bonne tête débonnaire, tous soucieux et appliqués, mais semblant tous ne s’intéresser qu’à une chose en particulier. Myosotis enrageait presque intérieurement de voir son camarade aller folâtrer avec ces parfaits inconnus. Héross appela de nouveaux enfants. La petite Claire Ahrteil provoqua la sortie de plusieurs arcs électriques hors du nuage, la conduisant à Grifthunder. Tandis que l’enfant poisson Greg Carpina fit se dessiner des belles volutes de fumerolles un peu partout au dessus de leurs têtes, il était bon pour Ravencloud. Vint alors le tour de....

- De Ville Myosotis ! Appela le professeur Héross.

- Bonne chaaaaaance, souhaitant encore Félix en chuchotant.

- Polooooop, émit Ramsès également en agitant ses tentacules.

La tête haute, Myosotis s’avança en ajustant son manteau. Sa canne climatique ressemblait plus à un grand bâton maintenant qu’il était redevenu enfant. Les yeux étaient rivés sur lui, mais Myo’ conservait toujours son air impérieux même redevenu môme. Il glissa sa main gauche dans le nuage décideur… qui ne réagissait pas. Il se mit alors à changer de couleur, former des genres de grumeaux de coton pour ensuite les ravaler. Comme s’il ne savait pas comment réagir. L’androgyne tourna sa tête vers Héross, qui ne paraissait pas plus alarmé que ça.

- Le nuage met parfois plus de temps pour placer certain élèves. Précisa le professeur. Il agit comme ça lorsque l’élève pourrait être placé dans plus d’une maison. Il va finir par décider.

Le temps semblait long pour Myo’ face à ce satané cumulus miniature. Derrière lui, les élèves commençaient à chuchoter bruyamment tandis que les instituteurs le scrutaient d’un regard curieux. Qu’est-ce qui pouvait bien empêcher ce nuage d’en finir vite ? Entre quoi est-ce qu’il hésitait ? Il repensait à ce que Raphaël lui avait balancé en pleine figure la veille. C’était peut-être son côté inquisiteur que lui reprochait Raph’ qui tourmentait à présent ce pauvre nuage. Le garçon se perdait dans ses pensées en regardant la masse blanche flottante, repensant à leur discussion et réfléchissant sur lui-même. Il se rendait compte que l’amitié envers Raphaël qu’il faisait miroiter tout seul dans son esprit n’existait pas. Ils ne se connaissaient pas, avaient juste vécu des moments forts sans jamais prendre le temps de considérer l’autre un seul instant. Raph’ ignorait tout du passé de Myo’, et ignorait de ce fait les raisons de son comportement. Et Myosotis ne savait rien de ce que l’aventurier avait vécu loin de lui non plus…

… Plic !

Myosotis fut coupé en pleine réflexion. Il remarqua alors une goutte sur le sol de marbre, juste en dessus du nuage. Elle était tombée d’un seul coup, calmant alors la folie colorée de l’amas de vapeur. D’un seul coup une trombe d’eau se mit à se déverser par terre, suivant la première gouttelette, ce qui donna alors naissance à un sublime rideau de pluie. Tous les élèves avaient arrêté de parler, certains s’étant même mis à parier sur la maison du jeune homme après une si longue attente. Merlin et les autres profs étaient eux aussi remarquablement attentifs. Héross, d’un calme olympien, s’exclama alors :

- Ah, enfin ! Incroyable… cinq minutes d’attente. Ça n’avait jamais été aussi long ! Manifestement, vous êtes un Slytherain.

Les autres étudiants de la maison élevèrent alors une grande clameur, applaudissant avec fougue leur nouvelle recrue. Myosotis s’éloigna, suivi de Félix, pour s’installer à la table des élèves de Slytherain. Ils paraissaient tous ravis de leur nouveau camarade, tous parés de robes de sorciers très chics et bien coupées. Il échangea un regard avec Raphaël, au loin, avant de lâcher un soupir fugace. Le destin était bien ironique, et finalement leurs maisons leur correspondait bien.

Raphaël, l’enfant libre du Vent.

Myosotis, l’enfant noble de la Pluie.

_________________


À l'école des sorciers 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5386
Popularité: +311
Intégrité: -216

Jeu 22 Aoû 2019 - 16:37

À la lueur des dials phosphorescents, une silhouette de garçon se faufila hors de la cuisine. Il était minuit passée sur le méridien au-dessus duquel flottait Weatheria et, outre les grandes festivités de la cérémonie de répartition, la première rentrée de la Cloud’Academia n’avait pas été de tout repos pour ses jeunes recrues. Découvrir leur emploi du temps, essayer de ne pas se perdre pendant la visite guidée de l’école (conduite par des apprentis météorologues, anges pour la plupart qui avait participé à la construction du lieu et, n’ayant pas encore l’expertise de leurs maîtres, avaient eux-aussi été répartis entre les quatre maisons) et enfin avoir le plaisir de se découvrir les uns les autres dans leurs impressionnantes salles communes.  

Toute la journée, et malgré les remontrances des accompagnants, tout le monde n’avait fait que s’enthousiasmer et fantasmer à leur évocation. Celle des Hufflegust était tout à leur goût, parée de grandes tapisseries ocres et zébrées d’ébène, un mobilier tribal qui rappelait l’automne et la saison des arbres balayées par la foudre. Des coussins et des canapés de nuage étaient répartis un peu partout, et tandis que certains se déplaçaient de cercle en cercle pour se faire connaître, d’autres s'amusaient déjà ensemble des petites tornades qui servaient d’accès aux dortoirs.  Mais l’attrait exceptionnel de la maison Hufflegust, et ce qui avait attisé la curiosité gourmande de ses élèves, était l'intéressante proximité de cette salle commune avec la merveilleuse cuisine. Les papilles ravivées à l’évocation de leur dernier déjeuner, un des anges, adolescent dans la moyenne d’âge et profil type de celui qui aimait se faire voir, n’avait eu aucun mal à convaincre ses cadets de s’embarquer dans une petite excursion nocturne. Il connaissait après tout un passage secret qui devait leur éviter d’être vu.  

"Raphaël, tu ne viens pas ? "

Un autre garçonnet émergea à travers un voile d’étoiles, une miche de pain lunaire à moitié entamée entre les mains. Il avait vu le vert, gamin des mers bleus pas très bavard -timidité avait-il pensé au moment de l’inclure dans leur groupe- rebrousser chemin alors que les autres étaient déjà en train de tester les limites de leur appétit, se servant abondamment dans les plats d’argent qui semblaient avoir été laissés là pour eux. Raphaël lui avait tout de suite paru sympathique, le sourire facile malgré son air préoccupé, il se distinguait du lot en ne semblant être ni ange, ni fils de bonne famille à qui on avait prescrit la dernière éducation en vogue. Cela l’avait rendu curieux et il avait voulu s’en faire un ami, mais maintenant qu’il s’éclipsait cela n’attisait qu’un peu plus sa curiosité.  

"Léo, fais comme si de rien était... Je vais juste aller faire un tour avant de me coucher, besoin de me dégourdir les jambes tu comprends ? Profite. "

L’expression de Léo ne cacha pas sa déception, toutefois bon camarade et bien élevé il comprit sans détour qu’il n’était pas convié à cette excursion nocturne. Il hocha la tête, la bouche de travers mais compréhensif, et l’autre gamin lui adressa un clin d’œil de confiance avant de s’éloigner au pas de course dans la nuit.  

Le petit gamin de South Blue vit encore quelques instants son ombre danser sur les murs avant qu’elle ne fût engloutie par la nuit. Chassant son humeur maussade et ses trop nombreuses questions d’un haussement d’épaule, il se décida à retourner profiter du banquet de minuit.  

***

"Mais où est-il encore passé... " répétait inlassablement un petit garçon aux cheveux sombres en tapant du pied "Tous les Hufflegust sont arrivés depuis au moins une demie-heure !
-Il s’est ptet’ perdu, c’est grand ici. Tu crois qu’il serait tombé dans un puits de nuages ?...
-Non mais ce n’est même pas la question, on n’arrive pas en retard à son premier cours !
- Maintenant que tu le dis.... Je ne l’ai pas vu non plus pendant le petit déjeuner. C’est louche de ne pas se lever pour le petit déjeuner... il lui est peut-être arrivé quelque chose...
- On se lève une heure en avance s’il le faut, on demande son chemin à plus dégourdi que soit, mais on n’arrive pas en retard bon sang !... " et jetant un œil à sa montre à gousset "Bon... tant pis, on va devoir y aller sans lui... "

Sitôt qu'il voulut tourner les talons, une main vint tapoter sur son épaule. Myosotis se retourna brusquement, prêt à donner un coup de canne à son agresseur mais ne trouvant personne derrière lui, il arrêta son geste.  

Raphaël descendait les escaliers de marbre céleste au pas de course, une besace de cuir contenant une bonne partie de ses affaires de cours à l’épaule, il leur intima de l’attendre. Les trois compères ne s’étaient pas rassemblés depuis qu’ils avaient été répartis la veille et ils avaient probablement beaucoup d’informations à s’échanger. Lorsqu’ils avaient eu leurs emplois du temps en main, sans avoir besoin de se concerter, ils avaient immédiatement identifié les cours communs des Slytherain et des Hufflegust –au moins un par jour à leur grand avantage- et le vert n’avait pas voulu perdre de temps pour retrouver la trace des Rascal Babies.  

Trop s’afficher en compagnie de Myosotis et Félix aurait été suspect. Déjà il faisait partie de deux maisons différentes, ensuite le bouclier –bien qu’il ne soit pas encore connu de tous les nouveaux élèves- restait une célébrité. Ils s’étaient inventé une histoire tous les deux pour justifier que le prodige vienne reprendre quelques cours, mais si on ajoutait à cela que les Rascals avaient vu leurs visages adultes et qu’on les ait inscrits sous leurs vraies identités, cela commençait à faire beaucoup. Par chance, et même s’il était connu, Myosotis avait complètement changé d’apparence en rajeunissant, ce qui leur avait semblé être un potentiel de doute chez leurs adversaires infiltrés. Quant à lui, il n’était connu mondialement que sous l’identité de Rafton Anderswag, terrible forban échappé de Jotunheim, le lien ne serait pas très difficile à établir pour ceux qui les sauraient rajeunis, mais la moindre longueur d’avance qu’ils pourraient conserver était précieuse.  

"Pas trop tôt...
- Désolé j’avais à faire... L’endroit est vaste et il y a beaucoup plus de monde que ce que je pensais et... aucune trace des Rascals. " conclut-il avec une grimace qui laissait entendre qu’il ne disait pas tout.
-Ca pourrait être n’importe qui oui...Et du reste ?
- Rentrons plutôt, je vous raconterai ça, on va être en retard. "

Lorsque le vert franchit nonchalamment le pas de la porte, Myosotis était si outré que le rouge lui monta aux joues. Un peu plus et on était en train de l’accuser d’être la cause de leur retard. Mais l’empoignant gaiement par la main, Félix tâcha aussitôt de détendre l’atmosphère.  Seulement avant qu’ils ne pussent se féliciter de cet exploit ou pester contre le retard des autres, une légère brise balaya la brume qui s’échappa en un tourbillon de pétales roses. Tel un ruban de gymnaste, l’élégant phénomène climatique disparut en faisant claquer la porte et laissant apparaître aux yeux ébahis de ces spectateurs, une femme au corps athlétique, parée de tissus de soie légers qui ne semblait pas peser plus lourd qu’un nuage.



"Whaouh ! Trop cool Alizée , c’était trop de la balle ce tour de dissimulation ! C’est ce que tu vas leu... hum... nous apprendre aujourd’hui ? " se corrigea Félix qui n'arrivait décidement pas à tenir sa couverture d’étudiant.
- Je vous remercie M. Windwings. Nous y viendrons sûrement un jour, mais aujourd’hui nous allons nous initier à la maîtrise des vents. Comme cela la prochaine fois que toi ou ton camarade oublieraient de vous lever, peut-être que l’un des deux arrivera à souffler l’autre jusqu’à la salle de cours.
-  Excusez-nous, nous nous sommes perdus. " ne purent s’empêcher d’intervenir les bonnes manières de Myosotis, qui jetant un coup d’oeil haineux sur le côté vit que Raphaël s’était -par un étrange tour de passe-passe- déjà installé et avait déjà sorti ses affaires et sa baguette climatique sur son pupitre.  

"Oh je suis sûre que vous arriverez à trouver votre chemin jusqu’aux places qui sont encore libres... "

Il ne restait plus qu’une place au premier rang, à côté d’une Slytherain à l’air très sérieux et une au fond, près de Raphaël qui s’affairait déjà à découper une feuille de parchemin en plusieurs morceaux.

_________________
À l'école des sorciers Poudla10
Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttp://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Page 1 sur 1