AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Nouvel horizon.

Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 7847
Popularité: -1015
Intégrité: -808

Mar 16 Avr 2019 - 19:02


De retour chez-soi, la Reine Rouge se réjouit d'être enfin chez elle. Il faut dire qu'elle a grandement besoin de se détendre après sa mésaventure à Jotunheim. D'un autre côté, elle doit aussi s'assurer du bon fonctionnement de l'ex-cadran d'Armada. Et voir sa cité en extension ne peut que la réconforter. Au moins, à défaut de perdre une bataille, elle arrive toujours à garder le contrôle sur son œuvre. Et pourtant, ce n'est pas une mince affaire. Si elle veut devenir un jour Impératrice, il lui faut sous sa coupe des îles d'intérêts et des fidèles qui peuvent se reposer sur elle. Et pour commencer, elle doit avoir la main mise sur la seule chose qu'elle dispose. S'occuper d'une zone archaïque telle que les Précieuses n'est pas aussi évident, mais Aoi ne peut s'empêcher de se sentir vivante. Plus que d'ordinaire. Elle y trouve un but, une passion. Elle se voit comme une mère voulant du bien à ses enfants.

Capitaine Nakajima? Vous êtes prête?

C'est la voix de Rufus Harkness, un médecin qu'elle a rencontré à Jotunheim. Ce dernier souhaite intégrer l'Équipage des Ombres du Chaos afin de montrer sa redevabilité. À l'heure actuelle, il estime qu'il est plus avantageux de voyager avec la Reine Rouge plutôt que n'importe qui d'autre. En effet, ses compagnons d'autrefois l'ont complètement délaissé à son triste sort. Il trouve en Aoi une femme avec une certaine bienveillance bien plus louable que son ancien Capitaine. Il sent un avenir prometteur en restant avec elle. Et il veut saisir cette aubaine. Il a montré sa valeur en sa qualité de médecin, car c'est lui qui s'est occupé de remettre sur pied la rousse. Étant contraint de l'amputer durant la traversée de Grand Line, il a été obligé de mettre par la suite une prothèse rudimentaire. Maintenant que Dame Nakajima est enfin chez elle, elle peut désormais bénéficier du membre en coquillage de la défunte Maria Mansion. Cette arme est bien plus redoutable qu'un simple bout de bois. De plus, ça permet de rappeler son exploit à Thriller Bark.

Je suis prête.

Assise sur une chaise, Aoi tend son membre inférieur vers son docteur. D'un geste vive, celui-ci ôte l'appareillage et remplace immédiatement par la nouvelle. N'étant pas encore bien habituée, la quarantenaire se lève avec une légère difficulté. Il faut dire que la matière qui compose la coque est bien plus robuste et lourde qu'on pourrait le croire. Refus l'aide à garder l'équilibre l'espace d'un instant. La Capitaine des Ombres du Chaos fait quelques pas pour connaître le poids de cette nouvelle jambe. Après un petit moment de réajustement, elle n'arrive toujours pas à se tenir droite. Quand elle aura pris l'habitue d'ici quelques jours, cela lui donnera une autre allure, presque l'air triomphant. Seulement, pour le moment, elle se trouve pathétique. Déçue, elle renvoie son médecin.

Tu peux disposer, Rufus. C'est du bon boulot.
Je préfère me tenir pas trop loin pour m'assurer que tout se passe bien, si vous le permettez. Ressentez-vous encore le gèle de Jotunheim?

Depuis son voyage là-bas, la Reine Rouge peut trembler par moment. Malgré son séjour bref, il lui arrive parfois d'avoir un mal mystérieux lui rappelant l'immonde froid polaire intense. La simple vue d'une crème glacée suffit pour que la rousse semble se trouver en plein hiver.

À vrai dire, j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose... Ça me ronge intérieurement.
Raison de plus pour vous accompagner. Je ne vais pas vous interdire de bouger, mais tant que je ne saurai pas de quel mal vous souffrez, je ne pourrai pas me permettre de partir.

À ces mots, Aoi accepte d'un mouvement de tête. Elle se dirige alors vers la porte d'un pas maladroit, mais révolu. Elle sort donc de son hôtel privé pour se rendre sur la place centrale de l'île. À cet endroit, on y trouve les plus anciennes maisons et importantes de la cité. Une statue s'y dresse au milieu. Elle représente la Reine Rouge entrain de vaincre Togashi Tomoe qui symbolise le joug des Usuriers et des Neufs Flibustiers d'Armada. De là, la quarantenaire entre dans le bâtiment consacré à ses réunions. Elle fait signe au garde de laisser passer Rufus. Il est l'heure de faire le point.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 6 Mai 2019 - 13:19, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 7847
Popularité: -1015
Intégrité: -808

Mar 30 Avr 2019 - 2:55


Une grande salle accueille les différents représentants qui gèrent les Précieuses. L'air est légèrement pesante. Un brouhaha couvre tout. Quelle que soit leur dénomination, il y en a toujours un qui ne peut pas s'entendre avec un autre. Bon nombre de gens discutent encore du fiasco de Jotunheim. Certains prétendent qu'il valait mieux rester à Armada, d'autres, encouragent les citoyens à suivre leur leader. Des poings frappent sur la table et les bouches crachent des insultes à tout-va.

D'ordinaire, Eisenheim Adamovitch représente la Reine Rouge en son absence et est en mesure de calmer les ardeurs de ses concitoyens tant il dégage un respect profond. Seulement, depuis la mésaventure récente lors de l'attaque de la prison du Gouvernement Mondial, l'ambiance générale au sein de l'île semble prendre une tournure tumultueuse. La tension règne alors à son plus fort lorsque la Capitaine des Ombres du Chaos fait irruption avec Rufus. Tous braquent leur regard vers elle et se calment peu à peu, regagnant alors leur place respective.

Je vous écoute. Dit-elle, nonchalant.

Aoi rejoint au bout de table son amant, Eisenheim. Elle invite son médecin à se mettre à côté d'elle. L'atmosphère devient détendue, mais demeure encore fragile. Comme aucun de ses confrères n'ose commencer, c'est le chef principal de la réparation qui prend la parole. Son nom est Frank Koch. C'est un homme d'une trentaine d'années aux compétences axées sur la mécanique et l'ingénierie des fluides. Il est le dirigeant incontournable de la Guilde des Mécaniciens. Il s'assure en collaboration avec le maître-charpentier du bon fonctionnement et de la sûreté de la cité.

Capitaine Nakajima, l'heure est grave. La séparation avec Armada nous a laissé de graves séquelles qui sont les suivants. Des dégradations un peu partout menacent la ville de l'endommager encore plus. Les Abysses ne sont pas encore bien réparées. À l'heure actuelle, nous manquons cruellement de moyen pour tout remettre en état. J'ai peur que nous devenons impopulaire au point de n'attirer aucun pirate notable sur l'île.

Immédiatement, des grognements se font entendre. Certains mêmes l'injurient au risque de replonger la salle dans le chahut. Avant même que la rousse ne demande de reprendre le calme, une voix s'élève avec autorité.

Yark!! Yark!! Yakr!! Avorton, tu insinues quoi, là?! Que la Capitaine Nakajima nous portera pas jusqu'au sommet? Attention à ce que tu dis, couille molle.

On peut deviner une aura noire émaner du forban indigné. Il s'agit du Capitaine Edward Culliford réputé pour ne pas être un tendre. Il ne fait pas partie de l'Équipage des Ombres du Chaos ou des Précieuses, mais il accompagne pour le moment la quarantenaire pour l'aider à parfaire son Haki de l'Armement. Il estime qu'elle peut grimper les sommets si elle reçoit tout le soutient nécessaire. Et voir Frank aussi pessimiste le répugne. Et surtout, en vue de la situation actuelle, ce n'est pas le moment de démoraliser les fidèles qui entourent Aoi.

Cherchant à se défendre, Monsieur Koch reprend son discours en s'efforçant de ne pas écouter les propos diffamatoires d'Edward.

La situation est vraiment critique. Nous n'avons aucune défense ou aucun moyen de savoir qui peut venir. N'importe qui peut surgir n'importe quand. Quant à la navigation, elle est pitoyable. J'estime que nous dérivons plus que nous ne voguons.

Alors que ça grogne encore un peu, une autre voix s'élève à côté de lui.

Pour une fois que tu ne dis pas de connerie, Franky.

Ex-petite amie du mécanicien, il s'agit d'Elizabeth Lyons, la navigatrice responsable de mener les Précieuses à bon port. Elle contribue à la bonne navigation dans les eaux de Grand Line et s'intéresse particulièrement à la météo. Membre de la Guilde des Cartographes, elle reste une personne importante pour les Précieuses. En temps normal, les deux ne peuvent pas s'empêcher de s'envoyer des reproches ou des piques lors des débats importants.

Sans Log Pose ou d'Eternal Pose, je ne peux pas assurer mon rôle. Du moins, tant que nous n'avons pas les moyens pour voguer plus efficacement, je ne pourrais pas être à cent pour cent sûre de rester loin de dangers qui nous guettes. Dois-je rappeler que nous avons, ne serait-ce, au moins un Yonkō à dos? Sans compter qu'Armada pourrait bien nous nuire encore. Non pas que nous voulons vous offenser, Capitaine Nakajima, mais nous devons absolument repartir sur des meilleurs bases.
Et sans vouloir offenser nos chers camarades, nous ne pouvons vraiment pas compter sur eux en cas de problème majeur. Du moins, lorsqu'ils sont seuls. Nous voulons croire en vous, Capitaine Nakajima, pas en eux.

Beaucoup élève la voix, particulièrement ceux de qui on médit, mais la Reine Rouge se met à parler. Le fait d'ouvrir la bouche permet d'obtenir à nouveau le silence. Le visage grave, elle commence son énoncé avec autorité, mais avec une pointe de sincérité.

Je comprends votre position craintive. Je ne veux pas vous cacher que je n'ai rien à offrir pour le moment. Les temps sont durs, oui. Pour les Précieuses, pour vous, pour moi. Pour tout le monde.

Aoi est nerveuse et tente de ne pas le montrer. De part leur position, seuls Rufus et Eisenheim le détectent. Tenir de tels propos peut être risqué. Ce qui fait la Reine Rouge aujourd'hui ce qu'elle, c'est une communauté qui croit elle. La rousse le sait bien, mais elle préfère jouer la carte de l'honnêteté. Elle continue sans savoir comment l'assembler va réagir.

Ces derniers temps je ne sais plus sur qui compter ou même où me diriger. Oui, je doute comme tout le monde, mais j'essaie de faire ce qu'il y a de mieux pour vous. Vous êtes bien plus que de simples pirates pour moi ou bien plus que de banals ouvriers dans une grande cité en évolution.

La quarantenaire ne veut pas traiter les gens qui la suivent comme de la merde. Et ces derniers le savent. On peut sentir dans sa voix de l'émotion, les joues légèrement rouges.

Vous êtes ce que j'ai de plus chers à mes yeux et non les Précieuses en elles-mêmes. La ville peut se faire détruire à répétition, mais pas les êtres qui la composent. Ce qui fait vivre notre communauté, c'est vous. Nous sommes une grande famille. Et nous devons nous serrer les coudes jusqu'au bout.

Afin de rassurer tout le monde, elle termine avec un dernier point.

Nous sommes peut-être vulnérables pour le moment, mais d'ici peu de temps, ça changera. Il y a de fortes chances que nous allons nous mettre sous l'égide de l'Impératrice Kiyori Tashahari.

Il existe bien une défense au sein des Précieuses, mais elle ne suffit pas. En effet, pour le moment, les Gardiens constituent le seul rempart face à l'adversité. Beaucoup doutent sur leur efficacité au point de se demander si même la Reine Rouge peut assurer leur protection, mais savoir qu'il est possible d'être sous l'étendard de la Déesse Enfant remet en cause ce doute. Ou le souligne. La réunion redevient alors un brouhaha parce que tous sont partagés.

N'étant pas vraiment convaincu, Frank répond. Il est un peu rude dans sa manière de faire.

Porter les couleurs d'une Impératrice de là où nous sommes sur Grand Line ne sert à rien. Elle ne peut pas intervenir en cas de besoin. N'ai-je pas raison?
Je pensais accueillir du monde sur Grand Line, puisqu'il s'agit du centre entre les Blues et le Nouveau Monde, mais j'avais effectivement tord. Dès que nous pourrons naviguer, nous irons faire nos preuves ensemble là-bas. C'est ce qu'il y a de mieux à faire.
Je peux me charger de ça alors, Capitaine Nakajima.
D'ici là, nous devons continuer à ramener les ressources primaires. Bois, vivre, armement, outil et main-d'œuvre. Nous sommes des pirates. Alors, ce que nous n'avons pas, nous le prenons aux autres.

La tension baisse. Les personnes semblent être plus à l'écoute. Pourtant ayant fait ses preuves, ils attendent de la rousse sa protection et sa bienveillance. La réunion exténue la Capitaine des Ombres du Chaos. Rufus lui demande à voix basse si elle peut encore tenir.

Capitaine Nakajima, vous êtes sûre de vouloir poursuivre?
Il le faut.

Tout le monde devine sans mal que la Reine Rouge n'est plus aussi forte qu'auparavant. Cependant, malgré cette faiblesse, beaucoup veut croire en elle et refuse de l'abandonner.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 6 Mai 2019 - 13:31, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 7847
Popularité: -1015
Intégrité: -808

Jeu 2 Mai 2019 - 8:26


L'assemblé reste partagée, car les murmures reprennent de plus belle. En voyant ça, la Reine Rouge attire son attention. Son visage devient ferme.

J'accepte les gens qui veulent construire une nouvelle ère avec moi. Ceux qui se relâchent, qu'ils partent. Je ne les retiens pas.

Tout le monde l'écoute attentivement.

Cependant, je ne permet pas qu'on m'insulte sans subir les retours de flammes. Je suis une femme tolérante et indulgente, mais pas une moins que rien qu'on s'amuse à se moquer. Alors n'abusez pas de ma gentillesse.

La Capitaine des Ombres du Chaos est consciente que laisser quitter des gens est un grand risque. Bon nombre pourrait la trahir, par exemple. Elle sait que c'est aussi se faire plus d'ennemis, mais elle essaye de se montrer comme une pirate prête à pardonner. Ce cheminent lui demande beaucoup d'effort. Ce n'est pas évident d'accepter ce nouveau principe. Et pourtant, au fin fond de son esprit, elle entend une voix qui lui hurle d'être plus ferme avec ses fidèles. Ne montrer aucun signe de faiblesse. Elle ne doit pas laisser partir les forbans n'ayant plus la foi. Seulement, Aoi veut outrepasser ce raisonnement. Laisser partir ceux qui le veulent est une preuve de bonté.

Je ne poursuivrais ce débat que lorsque je serais avec les gens qui me considèrent encore apte à diriger. Les autres, partez sur-le-champ.

Aussitôt, les chaises raclent le sol ou tombent à la renverse. Les personnes se lèvent sans se soucier du mobilier ou de son voisin. La cohue dure quelques instants, juste le temps que tout le monde parte excepté ceux qui veulent encore soutenir la dirigeante des lieux. Monsieur Koch et Madame Lyons sont encore là. En effet, ils veulent faire bien plus pour la cité et désirent aider Aoi dans son projet concernant les Précieuses. Tout à l'heure, ils n'ont fait qu'exposer des problèmes. Juste que les conditions actuelles ne sont pas bonnes pour la gestion de l'île.

Voyant le chef des mécaniciens et la représentante de la Guilde des Cartographe encore présents, la quarantenaire leur pose une question.

Vous êtes bien originaires de Water Seven, n'est-ce pas?
Pour sûr.
Oui, c'est exact.

La rousse n'aime pas voir la population de son île se réduire, mais elle préfère faire le point avec des gens qui veulent travailler avec elle. Il est plus encourageant de monter ses propres projets avec le soutient des autres, des amis ou des proches. Elle considère ses fidèles plus que tout. Frank et Elizabeth le remarquent tout particulièrement.

Avez-vous encore des contacts? Des personnes fiables sur qui compter?
Ça devrait bien pouvoir se trouver.
Je pense que oui.

La Reine Rouge est plus sereine. Elle retrouve son calme. Tout en dialoguant, elle s'imagine déjà un vague plan avec les quelques éléments qu'elle possède. Étant la dernière île de la première voie, il est intéressant de marquer le coup. Surtout si elle doit définitivement passer de l'autre côté de Red Line.

Faites le nécessaire. Je veux pouvoir mettre au point le plus grand pillage de chantier naval. J'attends de vous, que vous me communiquez tout ce que j'ai besoin de savoir sur cette île.
C'est comme si c'était fait.
Entendu, Madame.
Vous pouvez disposer.

Alors que les deux partent, Eisenheim se tourne vers son amante.

Aoi, je peux te parler librement une minute?
Bien sûr.
Je ne remets pas en doute ton choix, mais est-ce bien sage de réduire la population pendant une telle période de trouble? Il existe d'autre solution pour maintenir l'ordre. Je peux t'aider à réinstaurer une meilleure ambiance. La plupart des citoyens me connaissent mieux que toi. Ils me comprendront peut-être.

Aoi écoute, mais on sent qu'elle le fait pour respecter son camarade. Sa solution ne l'enchante guère. Le sourire à l'envers, elle lui répond. La façon dont elle s'y prend donne l'impression qu'il l'embête.

Fais ce que tu veux. C'est toi qui dirige l'île.

Eisenheim se doute que la Reine Rouge n'est plus vraiment la même. Il s'inquiète. Il veut la soutenir jusqu'au bout. De tous les habitants des Précieuses, c'est celui qui a pu obtenir le plus de détail sur ses projets ou sur son passé. Le voyant embarrassé, Rufus soutient son regard. Rompant le silence qui commence à s'installer, Edward braille sa vision des choses.

Yark!! Yark!! Yakr!! Yark!! Capitaine Nakajima, la bérézina fait partie de la vie dans ce monde brute, mais elle ne doit pas en aucun cas vous plomber le moral. Je suis prêt à vous soutenir jusqu'au bout, car j'ai l'intime conviction que vous avez l'étoffe d'une Yonkō.

L'esprit d'Aoi reste agité, mais à ces mots, la Reine Rouge reprend confiance. Elle plonge son regard dans celui de son interlocuteur.

Jotunheim m'a appris une chose, Edward. Avancer. Et j'y compte bien le faire. Aujourd'hui s'ouvre un nouvel horizon pour les Précieuses.

La quarantenaire débat encore de la suite du programme. Mettre au point son pillage à Alabasta, contacter quelques personnes, se mettre à jour dans les informations et se préparer pour l'avenir. Le futur peut paraître incertain, mais il reste à portée de main à celui qui le saisi. Et même si la rousse se met à douter, quand elle se redresse, elle en ressort plus convaincue que jamais. Elle est en route pour réaliser ses projets. Et elle commence à accomplir dès à présent au sein de sa cité. Les Ombres du Chaos sont du retour!
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1