AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -49%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
46 €

Blues Brothers [Yamamoto et Gharr]

Gharr Hadoc
Gharr Hadoc

♦ Équipage : Ghost Dogs

Feuille de personnage
Dorikis: 4454
Popularité: 239
Intégrité: 468

Mar 23 Avr 2019 - 17:22

Escargophone à voix calme, mais avec les sourcils froncés. Encore plus que ce que Gharr les fronce d'habitude.
Commandant Kogaku ? Ici le Commodore Hadoc. Félicitations pour votre parcours. Je n'avais eu que trop peu l'opportunité de vous le souhaiter. Et aussi, bonne année !

Escargophone avec une tronche assez étrange et voix feutrée.
-Bordel personne m'appelle jamais et ça m'arrive maintenant... ah merde j'ai décroché...Oh ! Commodore Hadoc, et bien vous aussi.... Hé mec ! Bouffe pas tous les chips !... Ca fait longtemps hein ?

Escargophone mimant quelques bouffées de tabac à l'écoute de Yamamoto, avant de reprendre d'un léger sourire accompagné de son ton plaisantin-sans-rire.
Merci, Commandant, néanmoins mon parcours s'est stabilisé depuis un moment déjà. Je comprends que vous êtes en plein travail, alors je tâcherai d'être bref.

M'est parvenu par l'un de vos clients que vous employiez et même maîtrisiez le haki. Son utilité aux Blues demeure restreinte et sa science méconnue, voilà pourquoi je me suis documenté via divers ouvrages et récits d'officiers. La plupart des témoignages parlent d'une réaction instinctive face à un danger mortel, ou un traumatisme profond. Comme un éveil d'une chose que nous posséderions tous.

Je comprends intellectuellement la manipulation du détonateur, mais cela m'est insuffisant, insatisfaisant pour être exact. Je voudrais non pas approcher cet art de la transcendance par accident mais par pure étude et compréhension logique, froide et canalisée. Cela m'amène à vous. Pourriez-vous me dire dans quelles circonstances vous avez été éveillé à la vôtre ? Et, si vous maîtrisez bien mieux ce talent aujourd'hui, la façon technique de l'employer. Si vous en avez le temps bien entendu. Je serai amateur de toute information utile.


Silence de quelque temps puis réponse assez rapide à moitié couverte par un bruit de chute d'eau
-Bon, dans ma situation actuelle, je ne suis pas censé savoir de quoi tu parles... ni être un officier mais passons, j'ai trouvé un coin... disons à l'abri des oreilles indiscrètes. Alors pour avoir éveillé deux hakis et pas mal expérimenté moi même, je doute qu'à notre échelle on parvienne à une compréhension pure du bousin. Sauf bien sûr si vous parvenez à me pondre entre deux bière un traité sur le fonctionnement des fruits du démon. Car il s'agit, du moins dans mon expérience, quelque chose de purement non rationnel... même s'il serait intéressant de voir si la méditation permet de trouver la voie, mais soit je me perds. La première fois que ça m'est arrivé, c'était ... instinctif, au cours d'un entrainement avec ce  bon vieux Salem... hum... le vice-amiral Fenyang, mon corps a réagi à une attaque dévastatrice alors que j'étais groggy. Mon second éveil, était... j'ai pas vraiment envie de me souvenir de la situation. Mais en situation de péril, c'était la volonté implacable de sauver mon équipage. Des évènements... presque courant dans notre champ, ce qui demande sans doute un déclic ou un don préalable, faute de quoi tout le monde l'aurait.
Pour son utilisation... comment dire...une fois le déclic passé... c'est... vous savez siffler ? vous vous souvenez du moment où vous avez trouvé le truc avant de le faire sans peine ? bah c'est ça. Tout n'est plus qu'une question de pratique après. Bon ça fait long pour un passage aux latrines, je vais tenter d’être plus précis quand je trouverai un moment plus... propice.


Je comprends, vous travaillez. Contactez-moi quand vous le voudrez, si je ne réponds pas c'est que je suis également en rendez-vous. Et si cela peut vous aider, demandez Heardt McGuilty, je jouerai le rôle pour protéger votre couverture.

A plus tard, Crapule d'Elite.


Dernière édition par Gharr Hadoc le Jeu 1 Aoû 2019 - 4:38, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1888-le-capitaine-hadoc-a-emhergehttp://www.onepiece-requiem.net/t1985-le-set-samourai
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9202
Popularité: +1141
Intégrité: 1043

Sam 4 Mai 2019 - 19:38

Escargophone avec une tronche assez étrange et voix feutrée.
-Bordel personne m'appelle jamais et ça m'arrive maintenant... ah merde j'ai décroché...Oh ! Commodore Hadoc, et bien vous aussi.... Hé mec ! Bouffe pas tous les chips !... Ca fait longtemps hein ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Gharr Hadoc
Gharr Hadoc

♦ Équipage : Ghost Dogs

Feuille de personnage
Dorikis: 4454
Popularité: 239
Intégrité: 468

Jeu 9 Mai 2019 - 22:53

Escargophone mimant quelques bouffées de tabac à l'écoute de Yamamoto, avant de reprendre d'un léger sourire accompagné de son ton plaisantin-sans-rire.
Merci, Commandant, néanmoins mon parcours s'est stabilisé depuis un moment déjà. Je comprends que vous êtes en plein travail, alors je tâcherai d'être bref.

M'est parvenu par l'un de vos clients que vous employiez et même maîtrisiez le haki. Son utilité aux Blues demeure restreinte et sa science méconnue, voilà pourquoi je me suis documenté via divers ouvrages et récits d'officiers. La plupart des témoignages parlent d'une réaction instinctive face à un danger mortel, ou un traumatisme profond. Comme un éveil d'une chose que nous posséderions tous.

Je comprends intellectuellement la manipulation du détonateur, mais cela m'est insuffisant, insatisfaisant pour être exact. Je voudrais non pas approcher cet art de la transcendance par accident mais par pure étude et compréhension logique, froide et canalisée. Cela m'amène à vous. Pourriez-vous me dire dans quelles circonstances vous avez été éveillé à la vôtre ? Et, si vous maîtrisez bien mieux ce talent aujourd'hui, la façon technique de l'employer. Si vous en avez le temps bien entendu. Je serai amateur de toute information utile.
http://www.onepiece-requiem.net/t1888-le-capitaine-hadoc-a-emhergehttp://www.onepiece-requiem.net/t1985-le-set-samourai
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9202
Popularité: +1141
Intégrité: 1043

Dim 19 Mai 2019 - 19:43

Silence de quelque temps puis réponse assez rapide à moitié couverte par un bruit de chute d'eau
-Bon, dans ma situation actuelle, je ne suis pas censé savoir de quoi tu parles... ni être un officier mais passons, j'ai trouvé un coin... disons à l'abri des oreilles indiscrètes. Alors pour avoir éveillé deux hakis et pas mal expérimenté moi même, je doute qu'à notre échelle on parvienne à une compréhension pure du bousin. Sauf bien sûr si vous parvenez à me pondre entre deux bière un traité sur le fonctionnement des fruits du démon. Car il s'agit, du moins dans mon expérience, quelque chose de purement non rationnel... même s'il serait intéressant de voir si la méditation permet de trouver la voie, mais soit je me perds. La première fois que ça m'est arrivé, c'était ... instinctif, au cours d'un entrainement avec ce  bon vieux Salem... hum... le vice-amiral Fenyang, mon corps a réagi à une attaque dévastatrice alors que j'étais groggy. Mon second éveil, était... j'ai pas vraiment envie de me souvenir de la situation. Mais en situation de péril, c'était la volonté implacable de sauver mon équipage. Des évènements... presque courant dans notre champ, ce qui demande sans doute un déclic ou un don préalable, faute de quoi tout le monde l'aurait.
Pour son utilisation... comment dire...une fois le déclic passé... c'est... vous savez siffler ? vous vous souvenez du moment où vous avez trouvé le truc avant de le faire sans peine ? bah c'est ça. Tout n'est plus qu'une question de pratique après. Bon ça fait long pour un passage aux latrines, je vais tenter d’être plus précis quand je trouverai un moment plus... propice.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Gharr Hadoc
Gharr Hadoc

♦ Équipage : Ghost Dogs

Feuille de personnage
Dorikis: 4454
Popularité: 239
Intégrité: 468

Jeu 1 Aoû 2019 - 4:37

Je comprends, vous travaillez. Contactez-moi quand vous le voudrez, si je ne réponds pas c'est que je suis également en rendez-vous. Et si cela peut vous aider, demandez Heardt McGuilty, je jouerai le rôle pour protéger votre couverture.

A plus tard, Crapule d'Elite.
http://www.onepiece-requiem.net/t1888-le-capitaine-hadoc-a-emhergehttp://www.onepiece-requiem.net/t1985-le-set-samourai
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9202
Popularité: +1141
Intégrité: 1043

Mer 19 Fév 2020 - 17:52

Hola Nugget McCroquette, c'est moi, ça fait un bail hein ! Vous n'imaginez pas le temps que ma nouvelle attribution me prends, mais elle avance bien. Je suis juste désolé que mon subalterne ait été en partie forcé de changer de formation, il passe de la logistique à l'action il est fou de joie... *soupir*... Vous vous en sortez de votre coté avec votre nouvel hobby ?
Pour ma part, je développe mon dernier aussi, j'ai pas mal cogité à votre dernière requête. Vous voyez les cals sur vos mains, ils n'ont pas toujours été la. Et bien, je pense que c'est pareil, pour ce dont nous parlions la dernière fois. Le corps développe parfois de nouvelle chose sans que vous le perceviez, vous ne savez pas depuis quand, mais c'est la et vous avez l'impression que c'est toujours la... Oh d'ailleurs vous saviez, que les dents du bas sont en retrait par rapport à celle du haut ? Quand on voit des cranes ou des représentations on a toujours l'impression qu'elles sont superposés mais non ! Ca m'a fait un choc quand je m'en suis rendu compte, comme si mon corps n'était pas comme je le croyais. Au début tu cogites tu cogites, puis d'un coup tu te rend compte que ça a toujours été la, et ca devient naturel. Ca marche comme ça, quelque chose qui échappe à notre conscience, quand on l'entraperçois, on joue avec on essaye de comprendre, puis un jour cela fait partie de nous. Pour l'instant ne vous en faites pas, j'ai trouvé un coin où je suis pleinement à l'aise, posez vos questions et je ferais de mon mieux pour y répondre. Mais avant, quoi de neuf de votre coté et dans notre branche ? je suis coupé de tout ici, je n'ai plus trop de nouvelles.

En espérant vous entendre de nouveau, amicalement votre.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Gharr Hadoc
Gharr Hadoc

♦ Équipage : Ghost Dogs

Feuille de personnage
Dorikis: 4454
Popularité: 239
Intégrité: 468

Sam 22 Fév 2020 - 18:44

Voix calme, proche du méditatif.

Salutations, Commandant. Oui, tout va bien ici. Je suis en prison. Ca devient une habitude, d'autant que cette fois encore je n'ai opposé aucune résistance. A ma décharge, cette fois j'ai droit à tous les bonbons que je veux.

L'escargophone sourit légèrement.

J'étais au courant, pour les dents. On le sent nettement en passant la langue contre. Tant qu'on est dans les spécificités du corps humain, le nez et les oreilles sont les parties qui ne cessent de grandir tout au long de notre vie, là où l'oeil a sa taille finale dès sa formation. De bien étranges voisins.

Ce que vous dites concernant le développement latent est pertinent. J'ai étudié le haki de l'empathie et suis persuadé qu'il n'est qu'une extension de ce que tous les guerriers développent comme instinct pour anticiper une attaque, ou les enquêteurs qui résolvent une scène de crime en y posant le premier pied. Je ne sais pas si le haki est inné ou s'il se forge avec l'expérience, mais on dirait une forme d'identification qui ne repose que sur une convention commune, comme on dit des poivrons et des pommes de terres qu'ils sont des légumes, alors qu'on pourrait davantage les classifier comme des fruits et des tubercules. Je maîtrise le sakki, qui me permet de sentir l'instinct meurtrier, mais ne suis pas doté du haki. Je peux marcher sur la neige sans l'écraser, mais n'ai pas le haki. Un maître du color trap peut employer des couleurs pour manipuler autrui sans y être lui-même sensible, mais ne connait pas le haki de l'empathie.

A-t-on raison de le penser ? J'ai l'impression que connaître le haki est une fable, qu'il est difficile de déterminer si on tranche du métal avec un papyrus parce qu'on possède un don précis, comme celui de la vue ou d'un fruit du démon, ou si on ne place pas tout ce qui nous semble homologable en tant que haki dans cette catégorie. Après tout, le don de l'Armement est supposé permettre de détruire l'indestructible, de toucher l'intangible et de ne pas être touché par tout corps étranger. Partant de là, je comprends que ce haki que je poursuis est une forme d'affranchissement des règles naturelles, une transcendance. Se posent alors deux problèmes que je ne peux résoudre.

Ai-je vraiment le droit de transcender ma nature ? Je ne cesse de dépasser ce que mon corps peut faire et peux accomplir des petits miracles, ou des tours d'une grande habileté. Mais cette chose tant convoitée qu'on lui donne un nom spécifique, a-t-on vraiment le droit de l'exploiter ? Je suis un senseï, je connais des techniques interdites que je n'enseigne à aucun élève. Selon cette logique, le haki doit être appris, mais pas enseigné. Pourtant, je connais des techniques interdites parce qu'elles m'ont été transmises et que je m'en sers avec ce que j'estime être du discernement. Mais encore une fois, mon discernement n'est qu'un panier de légumes, j'y mets tout ce que j'estime bon, sans véritablement savoir ce qui devrait réellement y figurer. Je n'ai pas la sagesse nécessaire pour être certain de mon savoir, personne ne l'a. Pourtant, les gens utilisent le pouvoir du haki. Des sages, des déments, des gens de toutes origines et pour toutes les motivations possibles. C'est ce qui m'a motivé à apprendre, cette idée que si le haki ne juge pas son apprenti, il peut être acquis à qui de droit. Du moins, de mérite, car il semble que ce soit avant tout un don qui se mérite. Néanmoins, j'ignore si je dois me transcender, même si je le mérite.

L'autre problème concerne mon surmoi. J'ai appris, au long de ma vie, à tout contrôler, du moins un maximum de choses. La raison avant la passion, le devoir avant les envies. Cet état d'esprit est ce qui m'a formé et qui me rend fiable. Le haki n'est pas affaire de raison, c'est un instinct révélé dans des circonstances particulières, préparées ou non. Je n'ai pas d'envie particulière de fendre une pierre avec un éventail, ce n'est pas le genre de chose qui me rendrait fier. Mais ce n'est pas ce que je veux qui compte, c'est ce que je dois faire pour poursuivre ma voie du guerrier. Nonobstant ce savoir du devoir, le haki me demanderait de faire primer ma passion du détriment du contrôle pour se développer. Je ne pense pas qu'il soit raisonnable de devoir se soustraire à sa passion pour nourrir son devoir. Mon surmoi bloque là-dessus. Voilà pourquoi je tente de me soustraire à un événement du type "proche de la mort" pour laisser l'instinct invoquer un deus ex-machina fait de haki. Je préfère votre exemple du sifflement: Au début ça semble impossible, puis un jour on y arrive, on cherche à reproduire et plus on s'entraîne, plus on décode la méthode. C'est ce qu'il faudrait, mais mon surmoi fait de raison et une raison qui ne pourrait être accomplie que par l'instinct s'opposent et m'amènent à un conflit que je n'arrive pas à résoudre. J'en suis là, bloqué.
http://www.onepiece-requiem.net/t1888-le-capitaine-hadoc-a-emhergehttp://www.onepiece-requiem.net/t1985-le-set-samourai
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1