AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'attraction.

Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line.

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Ven 3 Mai 2019 - 6:44


Ça fait combien de temps que j'ai pas fait de vacances? Autant que j'arrive à me rappeler, depuis un sacré bail. Usé, fragile et démonté moralement, je m'accorde une bonne série de jours consacrés au repos. J'entrecoupe mes journées d'activités diverses par de la muscu' dans la salle de l'hôtel, de la plongée sous-marine avec les Homme-Poissons, du massage et d'autres trucs sympatoches. Bref, je suis jamais senti aussi bien depuis des lustres. Aucune tuile à déclarer, aucune poisse pour moi. Que du bonheur!

Je m'autorise un break d'une semaine le temps d'embrayer avec mon nouveau taff. Le Cipher Pol s'est terminé. Plus jamais ça. J'ai perdu cinq précieuses années de ma vie dans l'alcool et la tristesse, car j'ai trop vu de mauvaises choses. Côté Gouvernement Mondial comme malfrat. Le milieu est relativement fermé. Au début, je voulais disparaître de la circulation, devenir autre chose qu'une bête pour la Justice, mais je m'étais sacrément bien foutu le doigt dans l'œil. Et jusqu'à l'omoplate! Période trop sombre pour que j'en fasse les éloges. Cette partie de mon existence me répugne à chaque fois que j'y pense.

Maintenant, une nouvelle route se dessine. Grand Line m'attend avec de nouveaux défis. Je vais pouvoir me déchaîner, me libérer, être moi-même. Je rentre dans la Marine d'Élite, un univers taillé pour moi. Je suis presque impatient de commencer. J'ai la carrure pour frapper tout ce qui bouge sans broncher. Au moins, je me sentirai plus utile là-bas. `fin bref, en attendant de faire mes preuves au sein de la 101ème section d'Élite, j'ai encore plein d'activé à essayer.

Heureux comme pas possible, presque rayonnant, je me dirige vers une nouvelle attraction de l'île. J'ignore ce que c'est encore. Je laisse la surprise. D'un pas décidé, je traverse la ville depuis l'hôtel jusqu'à ma destination. La matinée est bien entamée déjà. L'air est chaud, y'a du soleil, une belle atmosphère qui se profile à l'horizon. Je vois plein de gens de toute sorte, mais surtout des chiards et leurs parents.


Dernière édition par Baal Z. Aran le Mar 25 Juin 2019 - 16:42, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Caramélie
Caramélie
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Enies Lobby

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 15
Intégrité: 0

Lun 13 Mai 2019 - 16:12

Cher journal

Suna Land, c'est vraiment trop un endroit pour les gamins ! Quel genre de personne irait transformer son île en parc d'attractions géant ? Et quel genre de personne irait faire un voyage en bateau de plusieurs semaines juste pour le plaisir de faire la queue devant la grande roue avec une barbapapa collante à la main et des enfants qui crient tout autour ? Les gens sont vraiment immatures ! Heureusement qu'il existe encore des personnes qui savent faire la part des choses et se comporter en adultes dignes.

Mais je te vois venir journal, avec tes gros sabots et tes questions: si ça ne me plaît pas je n'ai qu'à aller voir ailleurs, alors pourquoi est-ce que je me rends là-bas ?! Eh bien sache que je suis là pour une mission ! Eh oui, une vraie mission, comme on en donne aux vrais agents ! Tu es fier de moi, non ? Moi en tout cas je suis très fière ! Mon ordre de mission est le suivant... hum, le mieux c'est encore que je te le colle directement ici, ça rendra super bien !

[





]

...Non attends en fait c'est idiot: j'étais censée détruire mon ordre de mission une fois que je l'aurai lu. Zut zut zut ! J'aurais dû le brûler quand je le pouvais, ou le déchirer et le jeter à l'eau. Tant pis, je vais le manger. C'est ce que font les vrais agents secrets, et ça fait très professionnelle ! Et puis même si ce n'est pas très bon le papier, ça ne peut pas être pire que de manger une de leurs barbapapas ridicules toutes collantes et qui font grossir. Pfff, dire qu'il y a vraiment des touristes qui achètent ça. On devrait appeler cette île Pigeon Land plutôt !

♦♦♦♦

Cher journal,

Oublie tout ce que je t'ai dit avant, Suna Land c'est trop bien !!! C'est une île parfaite pour s'amuser et passer du bon temps ! Les bâtiments sont jolis et pimpants, tout est coloré, et il règne ici une atmosphère de joie et de bonne humeur ! Ça fait plaisir des voir des familles s'amuser ensemble, des gens souriants, et l'un des employés du stand de tir où j'ai gagné une peluche de chat m'a dit qu'il faisait toujours beau ici !

Je pensais passer le moins de temps possible sur cette île, mais je me rends compte maintenant que ce serait un véritable gâchis ! Il faut toujours profiter des occasions quand elles se présentent journal, et ce n'est pas tous les jours qu'on se fait offrir par son travail un séjour tous frais payés sur le meilleur parc d'attractions du monde, meilleur même que celui de Shabondy (ça, c'est la dame du manège où j'ai décroché le pompon qui donnait droit à un tour gratuit qui me l'a dit ; j'étais montée sur un cheval vert avec des ailes) !
Avec l'assurance de celle qui représente la plus haute autorité des agents gouvernementaux, je déambule parmi les rues de l'île-parc-d'attraction dans une tenue qui allie la classe d'une agent en mission avec le chic d'une vacancière élégante. J'ai délaissé mes tailleurs noirs pour une petite robe d'été légère avec des motifs floraux, et des sandales à talon confortables, qu'une veste légère et un chapeau noirs sont là pour compenser cet aspect insouciant. Ma peluche-trophée dans une main, ma barbe à papa dans l'autre, je...
Quoi journal ? Oui, j'ai acheté une barbe à papa. Elle ne coûtait que 199 berrys ! Et puis c'est un accessoire pour me fondre dans la masse, pour ne pas trop attirer l'attention, tu vois ? Je me fais passer pour une touriste ! D'ailleurs elle n'est pas si sucrée que ça et quelque chose d'aussi léger c'est forcément bon. En plus j'avais besoin de quelque chose pour m'aider à faire passer le goût de papier de mon ordre de mission.

Bref ! Avec ma barbe à papa tout à fait appropriée à la main, je me fonds parmi les passants. Très vite je remarque une affiche qui attire mon attention:

GRANDE COURSE DE CAISSE A SAVON !!! INSCRIPTION LIBRE À NOTRE STAND SOUS LA GRANDE ROUE TIGRÉE !!! RÉCOMPENSE D'UNE VALEUR D'UN MILLION DE BERRYS POUR LE GAGNANT !!!!!! VOUS AUSSI TENTEZ VOTRE CHANCE !!!

J'ai essayé de te faire une reproduction fidèle, mais en vérité il y avait plus de couleurs, des motifs tarabiscotés, et même un dessin d'une caisse à savon dévalant une pente à toute allure. De toute façon tout ça est ridicule, journal ! Il n'y a que les petits garçons de dix ans et les adultes qui sont encore des gamins dans leurs têtes qui peuvent avoir envie de faire ça. Qui irait risquer de se casser la jambe en s'exhibant et en se ridiculisant devant plein de monde juste pour ça ? Et qui serait assez bête pour promettre un million berrys pour un truc aussi risible ?
Si j'ai décidé de me rendre malgré tout devant la grande roue tigrée, c'est uniquement pour voir quel genre de personne ferait ça. Et puis si la course attire plein de monde, j'y trouverai peut-être aussi ce que je cherche ? Je n'ai évidemment pas l'intention de participer, ce serait vraiment trop ridicule ! Est-ce qu'on a déjà vu la fille de nobles de Goa, une agent du Cipher Pol qui plus, faire un truc aussi immature ? Même pour un million !
D'un autre côté, c'est beaucoup un million. Et puis ça a l'air un petit peu amusant quand même. Et puis c'est gros, un million...
Bon d'accord, je vais voir comment on s'inscrit.

http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line.

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Lun 20 Mai 2019 - 16:50


Une course de tacots? 'Faut être con pour se laisser duper. ฿ 1.000.000, c'est limite une prime. C'est gros pour une récompense où les participants sont censés êtres des gamins. En parlant de ça, je remarque sur la grille de départ qu'il y'a plus d'adultes que de mômes. Bon, pour un prix aussi alléchant, à leur place, je vais pas laisser mon chiard faire la compétition pour moi. Ça serait insensé! Il reste encore dix minutes avant le départ, mais il manque encore quelques inscriptions. En tout cas, ça attire beaucoup de spectateurs autour des meules de foin et des gradins. Je vois pas la piste dans son ensemble, mais je me dis que ça doit pas être folichon.

— Dégagez le passage. Mais poussez vous, bon sang!

C'est une voix qui vient de derrière moi. Elle provient d'un type visiblement pressé. Trop, peut-être? Maladroitement, il me bouscule sans gêne tout en braillant encore.

— Mais pousse-toi de là, boîte de conserve!!

Les gens savent même plus faire la queue... Je roule des yeux. Un peu crasseux, le gars à la dégaine agaçante continue son chemin en poussant quelques péquenauds afin d'atteindre rapidement le stand des inscriptions. Des stressés de la vie, j'en ai vu, mais de là à être irrespectueux, pas trop. Je suis en vacance, alors j'essaie de me contenir. Après tout, tant qu'on m'emmerde pas, j'ai aucune raison de me foutre en rogne. Seulement, un second lascar se heurte en pleine face contre ma carcasse mécanique. Le bruit de la résonance se fait aussitôt, suivi d'un juron. Se tenant une main contre son visage, le bouseux ose l'ouvrir.

— Putain! Ça fait mal!! Vous ne pouvez pas regardez devant-vous?!

Il est gonflé. Le mec me rentre dedans de lui-même. C'est à lui de faire attention. Autour de moi, la foule semble partagé. Certains évitent de regarder et d'entendre la petite altercation. D'autres ayant observé toute la scène, se rangent de mon côté. Indigné, le malheureux me contourne sans piper mot. Je le devine sans mal marmonner dans sa barbe. Pourquoi faut-il que je tombe sur deux baltringues pareils?! Y'a quoi de plus dans cette récompense?? OK, ça peut rendre gaga, mais de là à perdre son sang-froid? Où va le monde... Une maman choquée par l'évènement m'adresse la parole.

— Vous avez raison de ne pas répondre. La violence n'attire que la violence.
Ça vaut surtout pas le coup que je m'énerve. Je suis là pour me détendre, pas pour cogner des imbéciles sans foi ni loi.

Mon interlocutrice fait des gros yeux à cause de mon langage. Maintenant qu'elle me fait plus chier, je me remet sagement dans ma file. Je vois encore le premier troufion pousser sans crier gare une ado' chargée d'une barbe à papa et d'une peluche de chat. Je secoue la tête d'un air agacé.

Bon nombre de gens se placent dans les gradins et derrière les barrières de sécu'. Libéré par la foule, je me dirige vers le stand des inscriptions. J'ai besoin de poser deux trois questions. Ça m'intrigue un peu toute cette agitation. Faisant gaffe à pas bousculer des personnes, je me faufile jusqu'à ma destination, rattrapant même la pauvre gosse surchargée. J'aborde alors l'employé au guichet.

Bonjour, l'aminche. Comment ça se fait qu'on laisse pas les jeunes participer à la place des vieux comme nous?!
— Eux. Bonjour, Monsieur. C'est que... C'est un peu dangereux, voyez-vous? Il faut avoir plus de seize ans pour participer. Vous voulez vous inscrire?
T'as vu ma trogne? Je tiens pas dans vos savonnettes.
— Ne vous en faites pas, si vous voulez faire la course, on peut vous en trouver une.

Je passe ma main gauche sur mon front. Je réfléchie. Bon, pourquoi pas? Je suis là pour me détendre de toute manière. Alors, dévaler une pente à toute allure tout en évitant des obstacles ça peut être fun en fin de compte. Puis, j'ai deux types à narguer. À surveiller aussi.

Quelles sont les modalités?
— Le port du casque est obligatoire. Il est interdit de bousculer les autres concurrents, de mettre les mains hors du véhicule ou de tricher d'une quelconque façon.

Je roule des yeux. Quelque chose me dit que bon nombre de types vont pas appliquer ces règles... Et je vais pas me gêner pour les entraver.

Autre chose?
— Ah!! Les armes sont interdites. Et le tournoi décline toute responsabilité en cas d'accident.

Je regarde le bonhomme à l'autre bout de son stand, l'air intimidant. C'est un gringalet à peine mature. Il galère à garder son calme.

— Si... Si tout est en règle, Monsieur, vous pouvez joindre la grille de départ vous trouver un bolide. Tenez, vous avez le numéro trente trois. Je vous souhaite bonne course.

Sérieusement? Je vais jamais tenir dans ce truc ridiculement petit... Au pire, j'en fait de la trottinette... Bon, je vais me débrouiller.


Dernière édition par Baal Z. Aran le Dim 2 Juin 2019 - 0:36, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Caramélie
Caramélie
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Enies Lobby

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 15
Intégrité: 0

Jeu 30 Mai 2019 - 0:40

Cher journal,

Nous sommes plusieurs dizaines de concurrents déjà à nous affairer autour de nos caisses à savon, et vu la taille de la file d'inscription le nombre va encore augmenter ! Ça ne fait pas très sérieux de voir tant d'adultes raisonnables (ou sensés l'être) faire autant d'efforts pour une simple attraction pour jeunes ados, mais je ne juge pas journal: c'est sans doute culturel. Il faut dire qu'un million de berry c'est une somme alléchante pour un individu moyen. Ah, la populace... Et je te vois venir journal, l'air de me dire "mais toi aussi tu participes Caramélie, et toi aussi ça t'arrangerait bien d'avoir ce million !", ce à quoi je répondrai: "gnagnagnagna, de quoi j'me mêle ?" avant d'ajouter, l'air supérieure: contrairement à eux, moi j'en ferais quelque chose d'utile. Oui journal, renouveler ma garde-robe c'est quelque chose d'utile !

Une fois inscrits et en possession de leur véhicule très basique -un petit caisson monté sur des roulettes et muni de pédales-, la plupart des participants s'affairent à finaliser leurs préparatifs et s’alignent sur la piste de départ. Et c’est là que l’on remarque la différence évidente entre les professionnels et les amateurs: alors que beaucoup, comme moi, sont venus les mains dans les poches s’inscrire au dernier moment, d’autres se sont visiblement préparés à l'événement depuis des semaines et arborent des caisses à savon dignes de chars de carnaval !  Au ravissement des petits et des grands, certains bolides arborent de magnifiques peintures chatoyantes, des ailerons sur les côtés, des fanions colorés, une figure de proue ou des extensions en planches plus ou moins exubérantes qui imitent divers moyens de locomotion, des piquants fixés sur les rebords, faux ajustées sur les roues...

Attends quoi ?! Visiblement c'est du sérieux cette course ! Si tout le monde a un beau véhicule je vais avoir l'air d'une cruche si je ne fais pas un petit effort moi aussi !
Sans plus d’hésitations, je me faufile parmi les participants l'air de rien. Je récupère un long rouleau de cordage qui n'appartient certainement pas à cette grande dame aux allures de valkyrie, et j'emprunte un pot de peinture au sale type qui m'a bousculée dans la queue tout à l'heure, profitant du fait que ce dernier soit concentré sur l’installation de je-ne-sais-quoi sous le ventre de son véhicule.

Après quelques préparatifs, mon bolide est prêt et il est magnifique, visionnaire même ! J'ai toujours su que j'avais manqué une carrière d'artiste !
La caisse à savon est méconnaissable sous sa triple couche de peinture rouge pétant ! J'ai saucissonné la peluche que j'avais gagnée sur le devant en guise de figure de proue, et j'ai trouvé l'idée tellement chouette que j'ai décidé d'en récupérer quelques autres peluches (oh ça va, elles ne m'ont pas coûté si cher que ça journal !) que j'ai attachées tout autour de ma caisse à savon avec la grosse corde et que j'ai peintes en rouge elles aussi pour faire bonne mesure ! Je pilote à présent le bolide n°32: la Peluchomobile !

♦♦♦♦

Mon bolide étant prêt, je peux observer les autres concurrents et bavarder avec mes voisins. Ma voisine de gauche m’ayant envoyée balader avec un “Mama mia, tou vois bien que yé souis occoupée, gamine !” je m’intéresse plutôt à mon voisin de droite, un grand costaud couvert de métal qui s’efforce de rentrer tant bien que mal dans un bolide tandis qu’un des organisateurs à côté de lui essaie de le convaincre que c‘est parfaitement à sa taille ! Nos regards se croisent, et je lui dis avec enthousiasme:

"- Très chouette votre déguisement de chevalier ! Vous êtes un habitué de la course ?"

Et c’est à ce moment journal que la connexion se fait dans ma tête… enfin je veux dire… non évidemment, j’avais tout prévu, j’étais venue ici rien que pour ça grâce à mon instinct, mais…
...Mais ce grand bonhomme à moitié de métal qui ressemble à un adulte dans un manège pour enfant dans sa caisse trop petite, n'est autre que Baal Aran, cyborg de son état, actuellement nouvelle recrue de la 101ème section de la marine d'élite mais surtout ex-membre du Cipher Pol 5 ! D'où ma présence ici: si le Cipher Pol tolère tout à fait la mise à la retraite ou la reconversion de ses membres, ces derniers seraient naïfs de croire qu'on va les laisser partir comme des fleurs sans s'intéresser un minimum à ce qu’ils font de leur nouvelle vie. Et se renseigner au passage sur leurs fréquentations, sur ce qu'ils racontent autour d'un café, ou encore comment ils occupent leur temps libre. Sait on jamais... C'est aussi, évidemment, un moyen de s'assurer que personne ne va chercher à leur causer des ennuis en croyant le trouver en position de faiblesse, etc, etc, je ne vais pas te faire toute la liste journal, mon cours là-dessus occupe tout un classeur ! … Ce qui importe c’est que, étant la dernière recrue en date et donc la seule membre de son ancien pôle qu’il ne connaît pas, je suis la personne toute désignée pour cette mission ! Je trouverais bien des dizaines de contre arguments à opposer à cette affirmation, mais le chef Rei avait l’air très sur de lui quand il m’a confié ce travail.

Pour une première impression je t'avoue que je suis un peu déçue journal: quitter la plus prestigieuse organisation au monde pour aller jouer au petit garçon sur une caisse à savon, ce pauvre homme est tombé bien bas (et j'insiste moi c'est différent j'ai une bonne raison !).

M'arrachant à notre petit échange, une voix enthousiaste retentit dans l'escargoparleur géant situé sur la tribune principale:

"- Mesdames et messieurs, la course est sur le point de commencer ! Comme chaque année nous accueillons une foule de participants, des enthousiastes inconsc... néophytes venus tenter leur chance jusqu'à nos vétérans, nos stars de la piste, et tous sont venus avec un seul but: vous éblouir pour votre plus grand plaisir et remporter le fameux trophée d'une valeur d'un million de berrys !"

La foule en liesse pousse des acclamations. Malgré moi je me sens soudainement pleine d'enthousiasme, bien décidée à montrer le meilleur de moi-même !

"- Je veux un tonnerre d'applaudissements pour nos stars: Maria la plombière notre championne en titre, Moustaches-Noires le sanglant dont la tête est mise à prix cinq millions de berrys…" -je le reconnais journal, c’est lui qui a bousculé tout le monde dans la file et à qui j’ai vol… non rien- "...Michel Bottier la légende des pistes, Sa Majesté Jennyfer II la reine pilote,..."

Il cite plein d'autres noms, mais il ne parle ni de moi ni de ma rutilante Peluchomobile.Je suis un peu déçue, et j'imagine que je fais partie des pauvres “enthousiastes inconsc… néophytes” anonymes qui vont servir de faire valoir aux vrais champions. Eh bien ils vont voir, tiens !

"- [...] exceptionnelle ! Concurrents, à mon signal: trois... deux... aiiiiiinnnn..."

BANG !

"- C'est PAAAA-RRRTIIIII !"
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line.

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Mer 12 Juin 2019 - 11:57


Y'a pas à dire, la bouse qui me sert de boîte à savon est juste un enfer niveau confort. À cause de sa forme inadaptée pour une personne de mon gabarit, je fais un faux-départ qui fait marrer plus d'un. J'ai littéralement fait décoller mon engin tellement c'est pas taillé pour moi. `fin, une partie. J'ai donné un coup puissant pour démarrer en quatrième vitesse. J'ai pas pensé au désastre... Le cul parterre, mon bolide se ratatine sur le macadam. Grognant un coup, je vois les derniers me dépasser en me narguant. Ils disent que je sais pas conduire. En même temps, c'est vrai. Je suis loin d'être un sacré pilote. Mon domaine, c'est dérouiller du méchant. D'où le fait de rentrer dans la section d'Élite après mon séjour à Suna Land. Reprenant mon véhicule, j'entends l'autre présentateur à la con brailler.

Oh! On dirait que le concurrent n°33 semble avoir un petit problème.

Je t'en foutrais des "petits problèmes", moi. Ni une, ni deux, je mets qu'un pied dans la boîte à savon et je m'en sers comme d'une trottinette. Je galère à tenir en place avec ma main gauche. Au départ, je me retrouve à faire des demi-tours à tout va. Et malgré la pente, pouvant pas maîtriser cette horreur à roulette, je cumule du retard. Je me fiche de gagner, je veux m'amuser. Je garde quand même un œil sur Moustaches-Noires tout en dévalant la piste. `faut dire que cette attraction en jette. Z'ont mis le paquet! Du haut de ma position, je peux voir les autres participants se bousculer un peu et pénétrer dans la première étape qui consiste à éviter des obstacles. En m'approchant trop rapidement, j'esquive malgré moi une boule |comasse|. J'échappe alors un cri.

Wouho!! `Sont pas sérieux?!

P'tain, ils ont osé. Et dire qu'ils autorisent des ado'... Mon cul, ouais! Cette organisation est pour les plus vieux tellement c'est compliqué. Et dangereux, surtout!! Moi, je risque rien, mais je donne pas cher à la fillette avec sa peluche. Boarf. Après tout, je m'en branle s'il lui arrive quelque chose. Pour sûr, de tous les participants, elle doit être la seule de son âge. J'imagine pas la tronche de ses parents. ` bref, je continue mon chemin avec une certaine ardeur. Même si je suis pas intéressé par la récompense, je cherche quand même à me donner un fond. Je suis comme ça, j'essaie d'apprendre et de prouver que je peux.

Évitant la dernière boule, je dépasse déjà quelques uns. Ça se chahute un peu dans le respect des règles, mais je sens que tôt ou tard y'en a un qui va faire le mariole. D'où ma présence à cette course débile. Je rattrape la gamine de tout à l'heure, mais je suis toujours à la traîne. C'est clair que c'est une fillette immature vu comme elle m'a parlé tout à l'heure sur la grille de départ. Et franchement, c'est quoi cette couleur pour son bolide?

Pousse-toi de là! Laisse passer le chevalier.

Je parviens à la doubler sans trop la secouer. Je sais pas pourquoi, mais j'ai peur qu'elle me redouble plus tard. Je reste un piètre amateur aux allures grotesques. Peu de chance que je remporte la victoire. Du moins, dans l'honnêteté... En parlant de flair-play, je vois à cinq bolides devant moi le fameux pirate qui se prive pas de gagner une place avec ses stratagèmes douteuses. Le présentateur remarque rien et ça commence à me titiller. `Faudrait pas qu'il me bouscule, sinon je lui en colle une. Je me met à aller plus vite, mais c'est pas évident de maintenir le cap sans trop faire n'importe quoi. Cette course risque d'être longue...
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Caramélie
Caramélie
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Enies Lobby

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 15
Intégrité: 0

Mar 25 Juin 2019 - 14:56

Cher journal,

Indifférente au bruit de la foule et au décor exubérant qui défile de chaque côté, je me concentre sur la course bat son plein ! Ma peluchomobile double sans trop de difficulté la masse des concurrents "remplissage" dont personne n'a pris la peine de retenir les noms et je me retrouve rapidement en tête du peloton du milieu, devancée principalement par les stars de la course (au cas où il te viendrait à l'idée de me faire la remarque journal, sache que je suis l'héroïne de toute façon donc peu importe que le jury me nomme ou non. D'ailleurs ce serait vraiment stupide que je sois célèbre alors que je suis une agent secrète !).

Il est vraiment illusoire de croire que l'on peut piloter une caisse à savon comme on pilotait un attelage ou un yagara. Là, il s'agit principalement de se laisser emporter par son poids, par la vitesse de son véhicule, et s'essayer d'appréhender le moins mal possible les virages ! Dans ce genre de course le poids est un atout si on sait l'utiliser, autant que l'adresse et la maîtrise. C'est ce qui profite au cyborg engoncé dans sa petite caisse qui me double à ce moment: filant comme un pirate à qui l'on aurait annoncé que sa prime vient d'augmenter vers le panneau d'affichage, Baal fait une remontée spectaculaire parmi les concurrents ! Il me crie quelque chose que je ne comprends pas, mais dans le doute j'essaie de lui répliquer quelque chose d'équivalent:

"- Bonne chance à vous aussi !"

Il me fait sourire ce drôle de bonhomme: installé comme il est, on dirait un papa qui aurait piqué le jouet de ses enfants ! Pour le reste je dois avouer que sans sa récente appartenance au CP5, juste en le jugeant à son faciès, je l'aurais rangé d'emblée dans la catégorie "brute et criminel en puissance". Mais en fait non journal, le fait qu'il ait été au Cipher Pol rend cette catégorisation tout à fait probable !

"- Halala ! La "Peluchomobile" n°32 talonne de près le "Chevalier Engoncé" n°33 mais ne parvient pas à le rattraper ! Le chevalier manque de se faire engloutir par le bord de la piste mais... OUIII, il passe !"

Un petit sourire aux lèvres, satisfaite que tout se passe plutôt bien pour le moment, je me contente de suivre placidement le cyborg en m'arrangeant pour qu'il ne creuse pas trop l'écart avec moi. Contrairement à une filature classique je n'ai même pas de raison d'être particulièrement discrète et c'est extrêmement reposant !

Nous nous débrouillons relativement bien pour des débutants lui et moi, si bien que nous rattrapons à la faveur d'un virage la fameuse caisse n°5 pilotée par une des favorites de la course, la fameuse reine-pilote Jennyfer II. A la voir je me pose pas mal de questions: c'est probablement une vraie reine vu qu'elle porte une couronne, mais pourquoi se retrouve-t-elle dans une course à Suna Land ? Attention journal: ça n'a rien d'anormal que les souveraines prennent du bon temps, faire des activités sportives c'est même très royal ! Sans parler du prestige aux yeux de son peuple puisque ça fait d'elle une championne. Mais comment peut-elle être sûre de gagner si elle ne joue pas dans son royaume ?
Bon après tu vas me dire, il y a bien des pirates qui se prétendent rois et reines alors on est plus à ça près... si même les royaumes ne se respectent plus...

Ma caisse dévale toujours la piste à toute allure ! En bonne suiveuse je me contente d'imiter les mouvements de l'homme -du robot ?- devant moi avec l'avantage de pouvoir réagir deux secondes plus tôt que lui. Nous virons à droite, puis à gauche dans un crissement de roues pour esquiver un énorme obstacle aux dents pointues qui nous manque de peu et nous force à parcourir une large arc de cercle, puis nous débouchons sur une large piste glissante où s'affrontent déjà au coude à coude les meneurs de la course.

SPANG !

Un projectile vient violemment heurter mon véhicule, manquant de me faire perdre complètement ma trajectoire ! Puis un second, et cette fois-ci je distingue très clairement son origine: c'est cette espèce de sauvage de reine Jennyfer qui est en train de me bombarder ! J'esquive un troisième projectile avec une embardée puis je vire encore plus à gauche, quitte à racler un peu le bord de la piste, afin de profiter de la relative largeur du circuit à cet endroit pour mettre autant que possible mon ami cyborg entre elle et moi. Et ça marche puisque Sa Majesté se met à le bombarder à son tour !

Franchement, quel manque de savoir-vivre ! Une véritable reine n'aurait jamais fait comme ça, elle aurait plutôt envoyé ses serviteurs prévenir les autres concurrents avant la course que tous ceux qui finiraient avant elle se verraient invités à essayer leur véhicule en pleine mer, attachés aux commandes et lestés avec quelques sacs de cailloux. C'est comme ça que les choses fonctionnent en bonne société ! Ce à quoi on assiste en ce moment c'est bien la preuve de ce que je te disais: on donne la royauté à n'importe qui de nos jours !

"- Attention mesdames et messieurs, nos concurrents approchent du point d'orgue de la course: LES SPIRALES DE FLAMMES INFERNALES ! Un spectacle pyrotechnique et une installation audacieuse qui vous sont offerts par l'ANTRE AUX TRÉSORS ! L'Antre aux trésors, c'est une incroyable salle aux enchères où vous trouverez votre bonheur à-coup-sûr !"

Mon attention attirée par l'annonce du présentateur, je ne manque pas, en relevant la tête, de remarquer les rideaux de flammes qui s'élèvent autour et au-dessus de la piste dans de grands arcs incandescents en répandant une forte odeur de pétrole. C'est impressionnant, magnifique... et je n'ai pas la moindre idée de comment on va faire pour passer ça !
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line.

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Jeu 4 Juil 2019 - 11:06


Je sais pas de quel royaume cette Jennyfer II débarque. Vu son allure, probablement celui des bisounours et des sucreries. Probablement âgée de 16 ou 17 ans, je pense qu'elle est juste une enfant sans parent qui s'est auto-proclamée. `fin, c'est ma théorie, car j'ai aucune info sur elle. Toujours est-il qu'elle sait conduire et surtout viser. Cette peste ose me balancer des projectiles à moitié collant. Sûrement un mélange d'amalgame entre une pâte à gâteau et de sucre pour bonbec. Faisant pas vraiment gaffe plus que ça, je me mets à la fixer du regard.

Exaspéré, je secoue de droite à gauche la tête. Soudain, une de ses boules dégueulasse vient se loger sur une de mes roues. Le présentateur ne réprimande pas, mais au contraire, fait une remarque très positive sur son exploit. Il se permet même de me régresser. Je commence à douter sérieusement sur la légalité de la conduite des participants de cette course à la con.

Aïe! Aïe! Le "Chevalier Engoncé" se fait victimiser par notre célèbre Reine-Pilote. Va-t-il pouvoir s'en sortir dans cet Enfer?!

Je pars en sucette, car ma roue gauche fonctionne difficilement. Par intermittence, elle se bloque et me fait perdre vite le contrôle. Cette fois, je force un coup pour entrer complètement dans mon bolide quitte à perdre des morceaux. Je sens que ça grince. Mon tacot supporte pas mon poids. Il risque de craquer à tout moment. C'est à cause de la Peluchomobile que je suis dans cette situation critique. Alors que je tente de sauver les meubles, je la laisse me doubler pour tirer profil d'une manœuvre délicate. S'il est possible de jouer avec le règlement, alors je vais pas m'en priver. Prenant aux mots, je braque ma main gauche dans la direction de Jennyfer II afin de lui lancer un grappin. Le public retient son souffle. Autant, je suis pas un as du pilotage, autant, je suis un pro pour bousiller des trucs quand je passe en mode vénère.

Alalalah!! Serait-ce la fin de la pilote n°5, notre concurrente préférée?

Dans la fournaise, mon projectile entre dans l'habitacle de ma cible. Je tire un bon coup vers moi pour qu'elle valdingue loin derrière moi afin de faire un carambolage avec les retardataires. Désormais, je dois me considérer comme à nouveau dernier. Sans me soucier des dégâts et des potentiels blessés, je continue de poursuive mon objectif. Je garde en tête que je surveille Michel Bottier. Je fais pas attention au spectacle pyrotechnique autour de moi et je descends frénétiquement cette spirale des enfers. Je prends du retard, mais ma roue se libère à cause de la chaleur. Rapidement, on sort de cet endroit pénible de la course. On fait quelques passages grotesques sous des yeux admirateurs pour finir dans une nouvelle section. Alors que le présentateur fait son speech de présentation, je vois trois concurrents devant moi perdre le contrôle de leur engin pour se retrouver à la flotte. Après le feu, la banquise. Logique... Je manque de peu de déraper sur la pauvre fillette.

Bordel!


Dernière édition par Baal Z. Aran le Ven 19 Juil 2019 - 20:18, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Caramélie
Caramélie
••• Agent de catégorie III •••

♦ Localisation : Enies Lobby

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 15
Intégrité: 0

Dim 7 Juil 2019 - 18:05

Cher journal,

Je m'avance peut-être un petit peu, et tu vas peut-être encore me traiter de trouillarde, mais je trouve que cette course est drôlement dangereuse pour une simple attraction ! En plus certains concurrents sont vraiment agressifs et prennent de gros risques ! Est-ce que tu penses que je pourrais noter dans mon rapport que ma cible profite d'avoir quitté le CP pour participer à des activités violentes et agresser des gens ?

J'ai passé la partie avec du feu pratiquement en gardant les yeux fermés, et à présent que la piste ressemble à une patinoire j'ai complètement perdu le contrôle de ma caisse à savon ! Pour ne rien arranger je suis passée devant Baal Aran: il a manqué de me percuter violemment plusieurs fois, mais j'ai été finalement emportée à toute vitesse sur la piste sans rien pouvoir maîtriser de ma trajectoire ni de ma vitesse ! Cela dit je suis également passée devant plusieurs membres du groupe de tête alors ce n'est pas comme si cette situation avait encore un sens !

"- La Peluchomobile fait une incroyable remontée devant le Chevalier-Engoncé, [quelques-concurrents-dont-on-se-fiche] et en met plein la vue à Moustaches-Noires ! Mais on sait que ce dernier n'a pas dit son dernier mot !"

Il n'arrête jamais ce commentateur, et on dirait qu'il éprouve un malin plaisir à voir les participants se faire mal. Moustaches Noires, je ne sais pas si tu te souviens (mais tu devrais, si je t'écris tout ce n'est pas pour que tu oublies journal !) c'est le bousculeur malpoli de la file d'attente. J'espère ne plus le recroiser celui-là !

Bref, avec toutes ces bêtises je suis au coude à coude avec Michel Bottier, une des stars de la course. Alors ça va te paraître plutôt chouette dit comme ça, mais en vérité il faut plutôt imaginer qu'on ressemble à deux barques en perditions prises dans un tourbillon ! Filant à toute allure sur la piste, nos caisses à savon  virevoltent sur la piste à pleine vitesse sans que nous ne puissions rien maîtriser de notre trajectoire !

Sur la carcasse de mon véhicule sont toujours accrochées quelques boules collantes que m'a jetées la reine-pilote. Prudemment, avec mon mouchoir, j'en décolle une. Difficile de te la décrire, je crois que le mot le plus approprié est "beurk". Pas question que je touche ça avec mes doigts ! Je lance donc mouchoir et boule en direction de mon concurrent... et touche droit au but !

"- Ho ho, on dirait que la ravissante et extrêmement douée pilote de la Peluchomobile passe à l'attaque."

Si, c'est vrai, c'est ce qu'il a dit. Il ne m'a pas du tout appelée "la petite pilote de la Peluchomobile", ça n'aurait pas été approprié !
Bref, encouragée par mon succès je détache une seconde boule aussi précautionneusement que possible et la lance à son tour ! Paf ! Elle se colle en plein dans l'essieu du véhicule de Bottier et la...

"- Oh la la mais que se passe-t-il ?! Michel Bottier perd le contrôle de son véhicule ! Il penche sur le côté, il se renverse et oooooh, il vient de passer par-dessus la rambarde ! Quelle catastrophe mes amis ! Quelle horreur, je préfère ne pas regarder ! Est-ce la fin du champion plusieurs fois vainqueur de cette course, écrasé et broyé par sa propre caisse à savon ?!"

Le ton du commentateur dément complètement ses propos, comme s'il trouvait ça fascinant au contraire. Et le fait de l'entendre décrire d'une voix enthousiaste comment mon concurrent effectue un vol plané de plusieurs mètres pour finir le corps écrasé sous son véhicule me met franchement mal à l'aise ! Et pourtant j'en ai vu des trucs glauques journal, crois-moi...
J'ai un peu honte de moi quand même, j'espère qu'il n'est pas trop blessé.

Je n'ai pas trop le temps de m'apitoyer car la course continue. La partie glissante de la piste finit par se terminer heureusement, remplacée par une série de pentes et de montées abruptes.
BANG ! Baal Aran me percute une nouvelle fois !

"- Hé mais faites un peu attention ! C'est une course pas une bagarre !"

... bon, si, d'accord. Juste un peu. Mais je n'avais pas prévu ça moi !

"- ... Vous avez vu comme je suis dangereuse en plus, n'est-ce pas ?"

Je sais ce que tu vas me dire journal et je t'arrête tout de suite: je n'ai honte de ce que j'ai involontairement fait à Michel Bottier que quand ça m'arrange.

"- Nos concurrents arrivent dans la dernière ligne droite ! Maria est toujours en tête suivie par la Peluchomobile, elle-même talonnée par le Chevalier-Engoncé ! Le terrible Moustaches Noires n'est pas loin derrière, et il rattrape son retard avec sa hargne habituelle ! La course est plus intense que jamais et que c'est beau mes amis ! Que c'est beau !"
http://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttp://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#23135
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Lieutenant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Alvel, Grand Line.

Feuille de personnage
Dorikis: 5042
Popularité: +226
Intégrité: 216

Ven 19 Juil 2019 - 20:16


Je contrôle absolument rien. Nada. Je cogne sans le vouloir la petite et d'autres guignoles. Vu mon gabarit, `faut me pardonner. Jamais j'aurais dû entrer dans cet engin ridicule. En plus, je perds des morceaux à force de me faire percuter de tous les côtés. Je suis pas sûr de finir, en fait. Je me dis même qu'au final, cette course ne rime à rien de rien. Je bite que dalle à ce qu'il se passe. J'ai presque oublié ma raison d'avoir voulu participé. J'ai carrément plus envie de voir ce que Michel Bottier manigance. Il est trop apprécié par le public. Ça me met mes sens en alerte, mais je dois me rappeler que je suis en vac'. Alors, qu'importe comment se finit cette putain d'attraction, tant que je peux m'amuser après.

La dernière ligne droite est juste improbable. Je me demande réellement comment tout le monde peut encore faire cet ultime effort. Comme si j'avais pas assez de misère, mon bolide perd soudainement une roue. Je maîtrise plus rien au point de percuter violemment la concurrente sur ma droite. Pendant une fraction de seconde, j'ai cru dégommer la pauvre fillette à barbe à papa. Heureusement, c'est que cette mégère de Maria. Nos véhicules dérivent jusqu'aux limites. J'essaie de redresser la situation, mais cette folle m'injurie de tous les noms avec son fort accent. Elle tente aussi à sa manière de rester dans la course, mais sans succès. Fatigué, je lui lâche malgré moi une énième phrase.

C'est pas contre toi, mais je vais devoir...

J'ai pas le temps de terminer que je fais un vol plané dans le décor. Mon engin s'écrase sur ma gueule. J'encaisse en grognant. Cette garce de Maria parvient finalement à reprendre sa route, mais de toute évidence, elle se fait devancer par Moustaches-Noires et la pilote de la Peluchomobile. Des spectateurs me demandent si je vais bien. Je leur répond pas et je me relève pour mieux observer la fin. Si seulement le présentateur pouvait arrêter de brailler. Lui aussi je le trouve louche à sa façon de parler. À croire qu'il prend plaisir à voir les coureurs se faire déglinguer. Et là, il débite si vite que je peine à capter ce qu'il dit. Il fait monter la tension pour finalement dévoiler le nom du vainqueur.

De toute manière, c'était soit l'un, soit l'autre.

Tout le monde applaudit. Je suis quand même étonné de voir autant de personnes juste pour une course à savon, même si le parcours est complètement absurde. Je fais un rictus. Je me suis inquiété pour rien, on dirait. Au moins, j'ai pu rigoler un peu contrairement à d'autres qui ont pris ce jeu trop au sérieux. Tout ça à cause de cette prime à la con!

Je demande pas mon reste et je bazarde mon équipement. Je me dirige ensuite vers une énième attraction. Je suis prêt à remplir d'activités ma longue journée. J'ai d'autres chats à fouetter pour courir après les méchants de toute façon. Et c'est plus mon rôle pour une semaine. Je sais pas ce qui m'a poussé, en réalité. Le Gouvernement Mondial est peut-être responsable si je soupçonne le premier lascar qui pue le pirate. Au pire, je m'en fous?
http://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602http://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1