AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Laïra, récompense

Laïra Estum
Laïra Estum

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 820
Popularité: 20
Intégrité: 0

Jeu 9 Mai 2019 - 22:30

Kosmagique:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t21471-pas-si-cruelle-diablessehttp://www.onepiece-requiem.net/t21499-laira-fiche-technique
Alexandre Kosma
Alexandre Kosma
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 3510
Popularité: +141
Intégrité: 126

Jeu 20 Juin 2019 - 14:49

Hoy Laïra, voilà la récompense avec les trois autres loustics sur Manshon.

On commence par un petit point forme, non exhaustif, j’ai arrêté le relevé assez rapidement :
« un crouton » > « croûton »
« bouibouis » > « boui-bouis »
« Laïra, trop lucide et pas assez maîtresse d'elle-même à la fois, n'avait même pas négocié son salaire pour être sûr d'en avoir un. » > « sûre »
« Entré là dedans elle s'attendait » > « Entrée »
En règle générale peu de fautes, pense à bien te relire, ça éliminera les erreurs d’inattention.


Et on commence le point fond, et je vais faire ça chronologiquement, post par post, histoire de ne rien oublier.
Me manque dans les posts d’introduction de l’introduction. Les deux révos, vous parlez de grabuge que vous avez provoqué sur l’île, sans jamais remettre de contexte. Je me doute que vous avez dû faire ça dans un précédent Rp, mais, pensez au lecteur qui lui, n’a pas forcément lu, et se demande à quel point vous vous êtes faits remarquer, qu’est ce que vous avez bien pu faire pour être persona non grata sur l’île, bref, pourquoi vous êtes si flippés d’être repérés ?
Secondo, l’introduction de pourquoi vous êtes ici ? Une mission d’infiltration. Certes. Mais pour infiltrer qui ? Et dans quel but ? Parce que quand Jacob « Torpille » une mission dont le lecteur ne connaît pas les tenants et les aboutissants en gueulant dans un bar, on se dit qu’il aurait aussi bien pu la bousiller en se faisant cuire une flammekuche tant on ignore tout de ladite mission.
Ensuite, c’est au tour de Laïra de s’auto-détruire, elle vient d’empocher de l’argent, peut potentiellement en gagner trois fois plus, et elle ouvre sa gueule pour trahir son employeur, elle a pas trois sous de jugeote la petiote. D’autant qu’elle le fait par réflexe, réflexe de quoi ?
Ensuite, vient l’introduction du côté Peeter, et là, c’est plutôt bien fait, on comprend ce qui se passe, c’est clair concernant la réception des armes, la fabrication de la poudre (qui était clairement dite aussi dans le post de Laïra, juste que là, on a enfin, au bout de quatre posts posé l’intégralité des bases de la situation). Mais la situation exposée par Peeter me fait tiquer quant à la mission des révos. Ils sont censés infiltrer le hangar pour récupérer les armes ? Sachant que tout le monde les connaît alors aucune chance d’infiltrer ? Du coup, ils préfèrent gueuler dans un bar pour avoir une idée d’où chercher, pourquoi pas, mais pas à deux, ils n’ont aucune chance de s’en sortir après… Bref, tout ça me fait dire que la Révolution est toujours aussi peu capable de faire des plans d’action efficaces, utiles et intelligents.
Le post suivant de Canaille ne fait pas vraiment avancer l’intrigue, du coup difficile de dire quoi que ce soit dessus, vous êtes juste sortis de l’auberge (pas de mauvais jeu de mots).
Puis vient la blagounette de Jacob qui va acheter ses clopes pour éviter une poursuite inutile et dangereuse, car les mafieux sont effectivement beaucoup plus nombreux que vous. La décision de temporiser est bonne. Cela dit, vous avez laissé partir votre « piste », sans savoir ce que sait Laïra sur les affaires qui vous intéressent (finalement pas grand-chose, le gars n’a pas eu le temps de lui dire ce qu’il attendait d’elle).
Faut faire attention quand on reprend ce qui s’est passé dans les post précédents de son point de vue, à ne pas changer le cours des événements : « À peine sur pied que la crasseuse venait l'alpaguer, l'excentrique à la corde sur les talons ». Quand Canaille vient chercher Laïra, Jacob ne peut pas être sur ses talons, puisqu’il a filé presto s’acheter des clopes dans un élan de manque intense. À part ça, Laïra justifie effectivement qu’elle a trahi le mafieux sans aucune raison valable et elle s’en fout d’obtenir le reste de la paye, soit. Mais elle va avoir la mafia au cul et ça, elle a pas l’air d’en avoir grand-chose à faire non plus, elle préfère aider de parfaits inconnus qui pourraient être bien pires que les mafieux, on ne sait pas.
Puis elle évite à Jacob de se prendre une balle d’un tireur d’élite qui cherche à le buter et elle se la prend dans le flanc ? Mais il visait quoi ? Les couilles du type ? L’abdomen ? Le plus simple quand on a un beau fusil à lunettes et qu’on sait s’en servir, ce qui semble être le cas du type puisqu’il a été formé comme tireur d’élite par la marine, c’est sans doute de viser la tête ou à la limite le torse. Et il n’y a pas mention d’un problème de trajectoire de la balle, juste de Laïra qui se fout dans celle-ci. Ou alors Laïra a les flancs au niveau de la tête ou du cœur de Jacob ?
Ensuite Canaille fait un aller-retour à l’endroit où est supposé être le tireur d’élite sans vraiment chercher à le retrouver et en retournant sur ses pas pour aider Laïra, dont elle ne sait rien, mais qu’elle suppose amie parce qu’elle les aide et qu’elle ne semble pas attirée par l’argent. Qu’est ce qui lui fait se dire ça ? A priori, Canaille n’est pas au courant de la transaction entre le mafieux et Laïra, aucune raison pour qu’elle sache qu’en vendant la mèche elle a perdu l’opportunité de gagner un paquet de fric. On a l’impression que Canaille sait énormément de choses sur Laïra alors qu’ils ont à peine échangé trois mots.
Ensuite, ils lui cherchent un médecin, bon, pourquoi pas, elle leur a dit qu’elle pouvait les aider. Mais aucune mention du fait que peut-être le tireur d’élite est toujours là quelque part, ils ont pas l’air de faire trop gaffe. Puis on enlève la balle, on la recoud à l’arrache, ok. Puis Jacob se barre, sans avoir les infos de Laïra ? Pourquoi ? Il l’a soignée juste pour ça, et il se barre, alors qu’en l’état, avec le sang qu’elle a perdu et qu’elle perd sûrement encore, parce que l’hémorragie interne, c’est rarement bon, on se dit difficilement qu’elle va le suivre. Puis Jacob se fait à son tour tirer dessus et se fait toucher… Au mollet ! Mais là, on a la justification, qui est vraiment bienvenue, parce que sinon, on commencerait à se dire qu’il est vraiment nul ce tireur d’élite.
« Restait que piquer les armes avant qu'elles ne soient en possesion de Carbopizza était le meilleur stratagème possible. »
Je cite ici une phrase d’un post de Canaille parce que ça résume un peu tout ce que je pense de votre mission de révolutionnaires : Piquer des armes au moment où c’est le moins difficile, c’est pas un stratagème. Le stratagème, c’est la façon de le faire, et le moment fait partie de la façon. Mais pour l’instant, votre manière de faire n’est très certainement pas la meilleure possible. Vous faites un bruit de dingue alors que vous n’êtes que deux et tout ce que vous avez réussi à récupérer sur les armes, c’est potentiellement leur planque et deux balles, une dans Jacob, une dans Laïra… Si vraiment vous êtes persuadés d’agir pour le mieux, alors la révo est condamnée, parce que stratégiquement, ça n’a aucun sens, c’est un plan de bourrins pas très au courant des forces en face.
Et plutôt que de fuir sachant qu’ils vous ont perdu de vue et que vous pourriez foncer directement à l’entrepôt, mais non, vous vous remettez dans la ligne de mire du sniper et allez vous battre. Mais pourquoi ? Pour avoir une séquence de baston ? Il suffisait de ne pas sortir ce genre de phrase : « ils en profitèrent pour passer d'un toit à l'autre sans être vu. Même le sniper ne les avaient pas encore remarqué. » Si vous n’êtes pas vus, que vous vous baladez sur les toits, barrez-vous, vous êtes dans la merde ! Ah non, pas tant que ça, le sniper vise dans les pieds de Canaille, probablement qu’il doit penser que vous êtes comme Achille, vulnérables au niveau des talons.
Petite parenthèse spéciale Jacob qui a demandé un avis sur le duel avec le tireur d’élite : En soi, c’est bien écrit, c’est plutôt chouette à lire, bien construit, l’effet fonctionne. Le seul truc que j’ai à reprocher c’est le manque complet d’opposition du gars. C’est un ancien Marine, tireur d’élite, et il fuit ? Il a pas une autre arme sur lui ? Il est pas capable de tenir un peu ses nerfs ? Mais il devrait être canné depuis longtemps le bonhomme alors… Du coup, ce zoom express sur ce passage en particulier ne fait que préciser mon impression générale sur le Rp : Vous faites des trucs sensass, du spectaculaire, avec des blessures, des bastons, des incendies, des fusillades, mais vos personnages passent à travers tout sans les difficultés qu’ils devraient subir. (Non, pour moi une balle n’est pas une difficulté, la preuve, c’est que vous continuez à combattre sans vraiment de problème après) Et vu le merdier dans lequel vous vous êtes mis, et avec la tactique que vous adoptez, vous êtes morts une demi-douzaine de fois dans ce Rp pour moi.
Bref, je reviens au déroulé avec le post suivant de Laïra et enfin, les révos apprennent où est l’entrepôt. C’était moins une qu’ils crèvent avant même d’avoir essayé de réussir leur mission… Puis Laïra gambade et tue du mafieux sans plus tenir compte de sa blessure…
« Toi aussi lecteur, tu trouves qu'elle se laissait distraire par un rien ? Et encore, vous ne l'avez pas vu durant son cycle menstruel. » Ça, vraiment, je trouve ça d’un très mauvais goût. Ca ne sert à rien, ne fait pas avancer l’histoire, suppure le machisme et la misogynie, c’est vraiment très bof.
Outre ce petit passage, Canaille vient de se prendre une balle dans l’épaule, de se faire souffler par une explosion contre un mur et malgré tout ça, elle continue de se battre comme si de rien n’était, c’est magique. Et elle pare des balles avec son sabre ? Je suis allé zieuter le fiche technique et y a bien la toupie qui peut protéger Canaille, mais contre les balles ? C’est un peu fort de café. D’autant que Canaille dit qu’elle lui laisse une chance de se défendre, pourquoi ? C’est un peu stupide, vous êtes pas en bonne posture et Canaille laisse attaquer son adversaire ? On a l’impression que c’est juste pour caler la technique, c’est dommage. Et un chouïa grosbill. Elle se prend malgré tout des blessures au niveau des jambes, j’espère qu’elle a du mal à se déplacer pour la suite…
Bah non… Elle court comme une gazelle… Bon, de toute façon, je crois que vos blessures vous font finalement pas grand-chose, Laïra a une hémorragie au flanc, Jacob, une blessure à la jambe, une autre au cou, et désormais une bastos dans le bide, Canaille est blessée aux jambes et à l’épaule et devrait souffrir de l’explosion, ça commence à faire pas mal pour une équipe qui réussit malgré tout à toujours continuer.
Et là, pour moi, avec le dernier post de Jacob, on arrive à l’apothéose du grosbill. Le gars est au bord de la mort, il peut à peine déglutir, il se fait bazarder à la flotte, mais comme il a une corde, ça devient super man. En plus, il s’attaque à un bateau qui est censé arriver dans une demi-heure selon les gars à bord et il zigouille tout le monde dans un baroud d’honneur, puis pense à foutre un drapeau pour prévenir ses potes qu’il a réussi à récupérer les armes parce que franchement, il est trop fort. Non. Juste non. C’est pas possible. Vous aviez aucune chance de réussir cette mission et pourtant, vous y arrivez…
Et Canaille et Laïra arrivent à se défaire de Peeter et à nager jusqu’au navire, qui doit quand même pas encore être arrivé sur le port puisqu’il n’y a plus personne pour naviguer.
Dernière petite citation de Canaille : « Elle n'avait même plus la force d'aller vérifier la marchandise qui se trouvait en cale, et pria pour qu'ils ne se retrouvent pas avec des sacs de contrebande plutôt que les armes qu'ils devaient voler ». > Très sincèrement, étant donné le déroulé scénaristique du Rp, j’hésite à valider cette option…

Commentaire général, vous écrivez bien, vous marchez bien ensemble, y a des séquences qui sont vraiment chouette, mais il manque un scénario. Ou au moins des décisions un peu logiques et des difficultés qui soient réellement traitées. Parce qu’une blessure, oui, ça peut être une difficulté, mais quand celle-ci n’a aucun impact sur les actions que vous faites après, ben… C’est juste grosbill et pas très intéressant.

Bref, je vais en terminer avec cette récompense par un petit point personnel pour chacun :
J’ai plutôt apprécié ta plume, et même si parfois, certains posts reprenaient beaucoup les précédents -chose que je n’aime pas du tout à moins que ça apporte un vrai plus, ce qui est le cas de ton premier post- tu te débrouilles plutôt pas mal. Après, les décisions que prend Laïra sont un peu invraisemblables, c’est dommage, pourquoi trahir les mafieux ? Pourquoi aider les révos ? Pourquoi ne donner le lieu du hangar qu’à la fin ? Et ce que j’ai trouvé le plus dérangeant dans ta partition, c’est le fait que tes blessures soient alternativement vivables ou non. À certains moments tu te tords de douleur au sol, puis tu exploses tous les ennemis qui sont autour de toi comme si de rien n’était. Faudrait essayer de donner un peu plus de cohérence dans tout ça, là ça fait vraiment faux raccords.

Et on passe aux points patates, je vais partir sur 260 Dorikis et 20 PP (Pas de PI, le gouvernement n’a rien à voir là dedans et je doute que la Mafia leur en fasse part)

On arrive donc à 760 Dorikis, 20 PP, PI inchangés

Voilà, si t’as des questions, n’hésite pas.
http://www.onepiece-requiem.net/t11736-rest-in-peacehttp://www.onepiece-requiem.net/t11858-tout-ce-qu-il-faut-savoir
Page 1 sur 1