AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -38%
Machine Espresso automatique avec mousseur Philips ...
Voir le deal
249.90 €

Retrouvaille mouvementée

Savane au chocolat
Savane au chocolat

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 14 Juil 2011 - 0:00

La journée débuta comme n'importe qu'elle journée pour le pirate Attila. La teinte du ciel était d'un magnifique bleu azur, le tout orné d'une légion de nuage blanc qui vacillait lentement dans cet océan céleste. Les oiseaux chantonnaient leur mélodie enchanteresse comme à leurs habitudes, et l'on pouvait apercevoir le soleil à son zénith tel un dieu gouvernant son palais. Les rayons étincelant de l'étoile éternel réchauffait la peau brunâtre du corsaire qui venait de débarquer sûr une nouvelle ville sur l'île du karaté. Bien qu'il se leva ce matin en pensant que cet journée serait aussi banal que les précédentes, il était alors loin d'imaginer qu'il allait être confronté à une vieille connaissance.
Devant ses yeux s'étendait une ville plutôt ordinaire, rien de bien excitant. Quelques maisonnettes, des commerces en tout genre, des rues aussi ressemblantes les uns des autres rendant cette endroit encore plus mortellement ennuyant pour un homme de la trempe d'Attila.
En effet ce qu'il cherchait chaque jour était quelque chose d'ahurissant qu'il prendrait plaisir à mettre à feu. Comme beaucoup d'homme, il souffrait d'une anomalie psychologique le poussant à tendre vers la folie lorsqu'il brûle quelque chose. C'est ce qu'on appel plus communément la pyromanie. En effet, Attila voyant dans le feu une forme d'art brute à l'état pur. Vouant ainsi un véritable culte dans le feu. Mais pour lui il restait un artiste à par entière dont l'art favori était d'embraser n'importe quoi. Néanmoins il avait prit pour habitude de se lancer des défis personnel, en cherchant à enflammer des édifices toujours plus grand. Une manière de faire progresser son art en quelque sorte. Cette aspect original de sa personne datait de l'époque où il travaillait pour un seigneur fou allié dont le passe temps favori était d'envoyer son champion mettre à feu toute sorte d'habitation pour imposer une puissante dictature.
Seulement aujourd'hui rien ne semblait attirer son attention. Alors qu'il ne voyait devant lui que des rues pratiquement vides, il se rendit dans la taverne la plus proche pour savoir se qui clochait dans cette ville qui pourtant était peuplé de nombreuse habitation. Attila le pirate poussa à paume ouverte les portes de la taverne à la façon des cow boy de western. Le même schéma dans la pièce, pratiquement personne, l'endroit était presque vide. Seulement un pauvre homme seul à une table qui sirotait son rhum, dont l'apparence semblait désigner qu'il était alcoolique, et deux ou trois autres pecnots qui discutaient ou jouaient en compagnie de petites mouches qui semblaient prendre un malin plaisir à squatter ceux qui restait de leurs cuire chevelu. Personne ne le regarda immédiatement malgré la force présence qu'il imposait en permanence. Il resta immobile quelque seconde afin de scruter la pièce au peigne fin. Il se dirigea alors vers le comptoir où se tenait un barman apparemment chef des lieux étant donné son apparence de vieux monument, qui nettoyait de manière lasse un grand verre dont les clones suivaient à la queux sur le comptoir en bois.


"Qu'est-ce qui se passe ici? Pourquoi la ville est aussi déserte?"

Le tavernier leva lentement ses yeux vers l'homme qui venait de lui adresser la parole. Tout en continuant son activité très passionnante, il répondit à son interlocuteur sur un ton familier.

"Oh vous n'êtes pas du coin vous... aujourd'hui c'est le grand tournoi de l'île du karaté, beaucoup de pratiquants d'arts martiaux et de combattants de l'île entière se rassemble pour s'affronter, alors tout le monde va au spectacle. C'est une coutume de notre île."

Les mots "combattant" et "tournoi" avaient attisé sa curiosité. Puisqu'il n'avait rien à faire de mieux il décida de s'y rendre pour voir de ses yeux un spectacle qui promettait d'être pour le moins... distrayant. Devant ses paroles, Attila esquissa un de ses sourires dont il a le secret.

"Je vois, et où je peux trouver le lieu des combats?"

Il s'arrêta un instant de sécher son verre avec son torchon et fit des signes de main pour diriger Attila.

"Vous n'avez cas continuer de marcher tout droit, vous verrez tout de suite un grand stade au bout du chemin, vous ne pouvez pas là louper. Vous comptez y participer?"

Le pirate tourna les talons sans répondre au tavernier et leva sa main en guise de remerciement avant de s'en aller pour le stade du tournoi. Pour un homme tel que lui dont l'âme n'a d'existence que dans l'action, une chance pareille de faire preuve de violence sans représailles de la par des autorités, était une chance inespérée qu'il se devait de saisir à toute prix. Au bout de quelques minutes de marche pendant les quels il ne put retirer son éternel sourire, il arriva enfin à destination. Devant lui, une grande entrée dont les angles formaient un parfait rectangle, donnait sur un petit couloir qui se séparait en deux chemins opposés. Avant d'apercevoir les deux soldats de la marine dont les tailles variait, posté chacun d'un côté de l'entrée, Attila eut le temps de trouver que la forme de la porte était dépourvu d'une quelconque originalité. Qu'elle architecte aussi médiocre pouvait bien réaliser se genre d'édifice pensa-t-il. Le pirate continua comme si de rien n'était jusqu'à ce que les gardes ne le stop dans sa marche en croisant leurs lances devant lui.
L'un deux lui demanda d'une manière peu courtoise s'il avait son billet d'entré. La réponse du corsaire les forcèrent à faire une bref rencontre en deux temps avec deux jumelles propre au pirate qui les mires en sans réponse pour une durée indéterminé diront-nous. En d'autre mort le titan leur décolla un furieux coup de poing qui les cloua au sol après que leurs crânes se soient violemment embrassés par les soins d'Attila. Comme il n'y avait aucun témoin il n'avait pas à s'en faire. Il passa par dessus les corps inertes des soldats de la marine comme si rien de tout ça c'était passé, puis arriva à une table où une femme siégeait derrière assise sur une chaise. En occurrence il s'agissait de la responsable des inscriptions.


"C'est encore bon pour s'inscrire?"

"Les combats ont déjà débutés mais vous pouvez encore vous inscrire si vous le désirez... c'est à quel nom?"

"Attila"

"Très bien, vous pouvez y aller c'est sur votre droite, sachez que les armes sont interdites!"

"Je n'en n'ai aucune!"

Attila partit donc avec un petit papier sur lequel était inscrit le chiffre 7. Il arriva à la fin du couloir pour arriver dans un espace plutôt grand où étaient installés les autres participants. Beaucoup était vêtu de kimono orné d'une ceinture pour soutenir le tout, le tenu ancestral des pratiquants d'art martiaux. D'autres avaient des dégaines totalement différentes, certains même vraiment déluré et décalé, peut être même peu adapté à la situation. Il y avait vraiment de tout, des femmes, des hommes, des gamins, des vieux, et même des handicapés. Après tout nos amis les manchots sont avant tout des êtres humains et pour certains même de redoutable combattant malgré leurs handicapes. L'ancien empereur des mers Shanks le roux en était le parfait exemple. Une icône incontournable parmi les pirates, un épéiste d'une puissance qui n'avait d'égale que son charisme légendaire.
Attila avança pour voir l'arène où se battaient les participants.


Retrouvaille mouvementée  232284164


Il y vit la foule abondante en délires dans les tribunes dont les applaudissements et les cries résonnaient en parfaite symbiose comparable à celle d'une symphonie. Puis au centre une grande arène constituée de grosses dalles polies soigneusement. Il y avait une place bien assez importante pour mener le plus incroyable des duels. L'ambiance plaisait bien au pirate qui se sentait comme un poisson dans l'eau. Il put voir également qu'une autre pièce faite pour les adversaires de celle-ci se trouvait à l'extrême opposé, bien dissimulé derrière l'arène surélevée. Bientôt il allait voir son opposant qui s'avança fièrement sur l'estrade sous l’acclamation de la foule en délire après l'annonce de son nom. Ce même nom qui n'était pas inconnu du pirate qui comprit très vite qu'il s'agissait d'une vieille connaissance quand la voix de l'animateur présenta brièvement le combattant comme étant un soldat de la marine plutôt connu dans les environs de South Blue. Il ne pouvait s'agir que de lui. L'étonnement d'Attila lui coupa le souffle, puis laissa place à son sourire quand la silhouette de son adversaire se dessina peu à peu quand il atteint le centre de l'arène en saluant la foule avec un léger sourire.
La journée semblait vraiment particulière tout à coup pour le corsaire. Il n'aurait jamais pensé revoir si vite son ennemi jurée, et encore moins dans ces conditions. C'était belle et bien lui, vêtu légèrement, d'un panta-court moulant et d'une petite veste léopard sans manches lui arrivant au niveau des côtes laissant paraître sa parfaite musculature plutôt similaire à celle du colosse qu'était Attila. Tout d'eux étaient des forces de la nature, néanmoins ils n'avaient pas eux le temps de se départagé lors de leurs premier affrontement. Devant fuir à l'approche de la marine, ce jour là Attila n'avait pas peu avoir raison de son ennemi fidèle. Mais aujourd'hui il allait pouvoir l'humilier en publique après l'avoir battu. Son sourire n'avait jamais été aussi large et sadique d'aujourd'hui, une ombre s'installa sur son visage tel un mal incurable qui reflétait ses plus bas instincts. Son sang bouillonnait rien que de le voir se mouvoir joyeusement et ignorant de sa présence. Un ricanement débuta lentement dans sa gorge pour laisser place à un éclat de rire incessant non loin d'énerver les concourants autour de lui. La voix annonça le pirate au moment où celui-ci montait lentement les escaliers en se délectant de l'expression de visage de son adversaire qui changeait peu à peu. Lui qui vouait en Attila une certaine colère à première vue.


"Ça faisait longtemps... hein Jimmy!"

L'arbitre annonça le début du duel mais Jimmy semblait abasourdit par la présence de son vieille ennemi. Une petite discussion s'imposait avant d'entamer les hostilités semblait-il.

PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 15 Juil 2011 - 21:41

Y'avait pas à dire, marine c'était la belle vie, surtout quand on obtenait enfin quelques congés. Il fallait dire qu'ils étaient drôlement mérités ceux-là, la plupart des matelots engagés étaient pressés de revoir leurs familles mais pour Jimmy, cela avait une saveur tout à fait différente car c'était quand il était en civil qu'il pouvait le plus entrainer chaque muscles de son corps. Après tout, les missions ne laissaient pas beaucoup de temps libre même si elle étaient toutes très instructives. Si il y avait quelque chose que notre protagoniste adorait faire, c'était bien combattre, ainsi il avait choisi la bonne carrière pour lui. Petit, ses parents se demandaient bien ce qu'ils allaient faire d'un mioche aussi bagarreur. Le petit avait trouvé la réponse de lui même.

En ce moment, notre adepte des affrontements passait ses vacances sur l'Île du Karaté. Bien évidement, il y avait une raison à tout cela : après tout, ce bout de terre n'était-il pas réputé pour ses tournois, organisés régulièrement ? Comment un gars comme Jimmy aurait pu éviter un passage par un lieu qui s'annonçait aussi prometteur ? Notre type avait déjà en main son numéro et jubilait pendant la longue attente que créaient les combats des autres participants. Il y avait là tout type de gens, plus où moins baraqués, vieux ou non? C'est alors que le marine entendit un petit ricanement suivi d'un «Ça faisait longtemps» savamment complété par son prénom. Notre homme se pivota et se retrouva en face d'une de ses vieilles connaissances...

A... A... Attila ? C'est toi ? Mais qu'est ce que tu fou là ?

Avant de lancer à l'arbitre d'une voix forte qu'il faudrait attendre un peu. Attila... Ce pirate avec qui il n'avait jamais pu se battre de part son statut... C'était jubilatoire de savoir que cette vieille querelle allait bientôt cesser.
Savane au chocolat
Savane au chocolat

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 15 Juil 2011 - 22:58

Alors que l'arbitre venait de sonner le gong les deux opposants échangèrent quelques parole sous l'énervement de la foule qui attendait avec impatience que le combat commence. Vraisemblablement Jimmy le soldat de la marine était plus que surprit de revoir Attila traîné dans les parages, et dans des conditions pareilles. Le pirate souriait pendant que son adversaire abasourdit par sa présence resta figer un instant à le fixer, puis le demanda la raison de sa venue.

Retrouvaille mouvementée  238741135

Ce dernier lui répondit aussitôt.

"Oh je suis simplement venu me divertir, mais je ne m'attendais pas à te voir ici"

On pouvait entendre les complaintes des spectateurs dont l'animosité semblait se transmettre peu à peu vers Attila qui sentait son sang bouillir d'impatience. Il baissa légèrement la tête en gardant la même expression de visage. L'ombre s'intensifia sur son visage et entre ses veines qui ressortaient un peu partout sur son corps. Il serra les poings de toute ses forces et lâcha ceci à son homologue marine.

"Tu les entends Jimmy? Ont devraient commencer sinon tu vas finir par décevoir tes fans!"

http://www.google.fr/url?sa=t&source=video&cd=2&sqi=2&ved=0CDcQtwIwAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D9jMXtLa7-6g&rct=j&q=sum%2041%20over%20my%20head&tbm=vid&ei=zZ8gTtHmEsjKtAbb0LW3Ag&usg=AFQjCNFsr3YI06syU7IkaSo1Xc346FwtCg&cad=rja

C'était bien évidement une remarque ironique, un simple prétexte pour couper cours à la discussion. L'heure n'était plus à la parlote mais bien au combat. Les palpitations du cœur d'Attila s'intensifièrent lentement. Comme quand on s'apprête à faire une attraction à sensation forte, il ressentait exactement la même chose. Des légers picotements et l'adrénaline qui gorgeait ses veines. S'en prévenir, il s'élança tel un damné sur sa proie. Les dents et les poings serrés à leurs paroxysmes, il avait d’ores et déjà l'intention d'y aller sérieusement dès le début des festivités. Juste avant d'atteindre son ennemi, il braqua son bras droit en le contractant, avant de le balancé violemment en pleine visage du soldat de la marine. Le crochet était plutôt rapide mais rien de bien méchant à esquiver, c'est pourquoi le pirate compléta son assaut par une ribambelle de coup pour faire mouche.
il enchaîna donc avec un second crochet du gauche, suivit d'un uppercut furieux en prenant soin de ramener son poing de bas en haut pour viser le ventre, voir même le menton. Il remit de suite un directe du gauche, puis un fulgurant fouetté visant le visage de sa cible. Son pied monta aussi haut que prévu, sa vitesse d’exécution des mouvements permettait de voir son réel potentiel dans le combat rapprochés. Une telle fluidité de mouvement ne pouvait provenir que d'un être talentueux de la trempe des véritables "fighter". Seulement ce n'était pas tout à fait terminé. En jouant de sa manœuvre, il se servit de son élan pour réaliser un coup de pieds retourné visant le même endroit que l'attaque précédente, seulement cette fois avec le tranchant de son pied. Puis quand il posa le pied à terre, il enfonça la pointe de son genou au niveau du ventre de Jimmy pour le faire reculer. Ce fut un enchaînement vraiment impressionnant à voir pour les spectateurs qui ne semblaient pas déçus d'avoir attendez quelques instants. Une fois son assaut achever le pirate se mit en garde pour prévenir à la contre attaque de son ennemi.


Retrouvaille mouvementée  713650attila2

"Ahahahhaha j'attendais se moment avec impatience Jimmy!"
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 20 Juil 2011 - 21:52

La foule commençait à s'impatienter voyant les deux protagonistes du combat desserrer les poings et se taper la papote mais après tout, notre marine s'en foutait royalement. Il s'était maintenant remis de la première surprise qu'il avait eu en voyant Attila et était assez excité. L'attente de la baston faisait monter en lui une envie encore plus profonde et grande d'écraser ce pauvre type, c'était particulièrement jouissif, cette montée en puissance de l'adrénaline. Les muscles de Jimmy voulaient attaquer, frapper, déchiqueter et ce dernier les retenait en attendant le moment propice pour commencer l'affrontement.

Tu les entends Jimmy? Ont devraient commencer sinon tu vas finir par décevoir tes fans!


Cette phrase lancée par le pirate sonna le début du combat. Attila s'était d'ors et déjà élancé sous les hurlement déchainés du public. Il voulait du spectacle ? Il allait en avoir c'était assuré ! Notre marine se plaça en position défensive afin de prévenir un coup qui pourrait arriver bien plus vite que prévu aux vues de la rapidité de son adversaire. Notre protagoniste évita le premier crochet qui s'était voulu bien violant pour un début de bataille mais après tout, cela faisait tellement longtemps que les deux hommes voulaient se confronter qu'on comprenait tout de suite mieux. La seconde offensive échoua de la même façon que la précédente mais Jimmy ne put éviter un coup puissant qu'il reçut en plein ventre. L'efficacité de l'attaque l'avait même envoyé valser quelques mètres plus loin en le faisant reculer bien comme il fallait. Il avait de la force le bougre.

Le marine eut encore à encaisser une ou deux attaques qu'il ne put éviter puis se redressa en crachant un peu de sang. On voyait déjà son visage se teinter d'un peu de mauve, les premières ecchymoses apparaissaient mais il était venu l'heure de rendre les coups et c'était un point sur lequel notre Jimmy national était plus doué déjà. Ses gros muscles l'empêchait peut être de prendre une certaine rapidité mais ses coups avaient de l'ampleur ce qui compensait. Après avoir lâché un bref «parle pas et profite» à son adversaire, le tigre passa à son tour en mode offensif et enchaina trois ou quatre coup de poings directs avant de passer derrière son adversaire et de viser ses jambes avec une rapide balayette. Le marine frappa alors plusieurs fois le sol à l'aveuglette, sans réellement faire attention aux dégâts qu'il provoquait. Un épais nuage de poussière recouvrit la zone de combat.
Savane au chocolat
Savane au chocolat

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 22 Juil 2011 - 21:21




Le valeureux guerrier lion encaissa certaine attaque du pirate qui ne lui laissa qu'un gout amer. Le pirate le faisant perdre de la distance réussi même à lui faire poser un genou à terre. Son opposant avait néanmoins réussi à esquiver avec souplesse certain coup du forban. Quand il se redressa pour faire face à son ennemi juré, on pouvait voir un filet de sang dégoulinant le long de son menton. Le brave soldat allait maintenant contre attaqué, il semblait aussi réjouit que son homologue pirate qui s'amusait de ce magnifique duel. Bien qu'il ait mené la première passe d'arme, Attila savait combien Jimmy était doué pour la contre offensive. Mais rien ne pouvait entamer sa joie et son sourire inébranlable. Celui que l'on surnomme l'homme lion bondit tel un fauve sur son opposant pour le mettre à mal.
Et c'est effectivement ce qui se passa. Attila trop occupé à s'esclaffer bras ouvert devant la foule fut surprit par les coups de Jimmy. Il se prit de plein fouet le premier directe donné par le soldat de la marine, on pouvait voir un peu de salive s'échapper de sa bouche quand il recula légèrement. Puis le second le fit cracher un peu de sang quand il perdit presque l'équilibre. Attila réussi tout de même à parer les autres coups de poing qui fondait sur lui tel des missiles.

Voyant que la garde d'Attila était infranchissable, il profita du manque de visibilité occasionné par ses bras croisés devant son visage pour changer d'approche. Jimmy se baissa rapidement et passa derrière son adversaire pour lui faire une rapide balayette. Son mouvement était parfait, digne d'un vrai maître dans l'art du combat rapproché. Sa jambe fit trébuchet violemment le pirate qui malgré tout réussi à se rattraper au dernier moment sur le sol. Attila déplaça tout sa force dans ses bras et ses épaules pour pouvoir garder l'équilibre sur ses mains. Il fit une rotation en s'aidant de ses jambes presque en grand écart pour pouvoir touché Jimmy pensant qu'il serait encore derrière lui. Mais en quelques instants son challenger souleva un écran de fumé tout autour d'eux pour brouiller sa vision. Dans se brouhaha il ne savait pas s'il avait touché son ennemi mais maintenant il semblait dans de beau draps.
Quoi que Jimmy non plus ne devait pas y voir grand chose. Pour enlever toute ses poussières le pirate sauta le plus haut possible au dessus du nuage noirâtre. Il enleva en l'air son épaisse corde qui lui servait d'écharpe en temps normal. Il l'enroula autour de sa main et de son avant bras pour augmenter la dureté de ses coups et frappa de toute ses forces le sol quand il retomba. La déflagration émise par l'impact du coup éloigna le nuage de poussière. Attila releva la tête en souriant et se redressa, son visage semblait signifiait qu'il était prêt pour le second round.



"Héhéhéhé! Approche homme lion!"



PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 28 Juil 2011 - 15:00

Attila était devenu impressionnant de par sa force et son agilité. Non pas qu'il ne l'avait pas été précédemment, non, simplement il avait du progresser depuis leur dernière rencontre ce qui était en y repensant tout à fait logique. Jimmy avait également profité de ce temps là pour s'entrainer bien qu'il n'était pas sûr à l'époque qu'il revoit son ennemi un jour. Précédemment, quand il avait aperçut ce visage dans la foule, l'envie de faire ses preuves avait grandie en lui, inexorablement. C'était celle-ci qui avait pris le pas sur la raison mais maintenant que le combat avait réellement débuté, le marine profitait juste à fond de ce moment.

Le pirate écarta la poussière que notre protagoniste avait soulevé avec une force à peu près similaire à celle de l'officier. Leurs niveaux respectifs étaient sensiblement égaux ce qui accroissait l'intérêt de l'affrontement. Les adversaires se replacèrent en position défensive.

Héhéhéhé! Approche homme lion!

Le second round commençait. Après avoir lancé un «parle moins et agis», Jimmy sauta sur sa cible, enlaçant sa taille avec ses jambes dans le but de l'écraser au sol avec toute la force dont il disposait. L'action plaçait les deux combattants dans une situation plus ou moins identique car le marine conservait de toute façon l'avantage de plaquer Attila. Advienne ce qu'il pourrait.
Savane au chocolat
Savane au chocolat

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 31 Juil 2011 - 0:22

Le second round allait débuter, la foule était en extase devant un tel affrontement. Alors que les deux forces de la nature s'échangeaient coup pour coup sur l'île du Karaté, le temps lui commençait à se gâter, comme si les dieux guettaient de près cette confrontation.
Attila venait de faire fort avec sa dernière action, balayant ainsi le nuage de poussière d'un coup de poing, il révéla la position de son opposant qui n'était pas très loin de lui.

Le pirate somma le soldat de la marine d'approcher pour entamer la deuxième partie du combat, ce qu'il fit sans broncher en lançant une petite pique habituelle pour stimuler son opposant. D'après Jimmy Attila était un grand bavard, se qui était vrai, sachant tout de même savoir se taire lorsqu'il le fallait.
Ils ne se quittaient pas une seconde des yeux, comme si deux bêtes affamés se battaient pour déterminer qui seraient le meilleur, et bien là c'était en tout point similaire à cette situation. Ils s'analysaient l'un l'autre, exploitant la moindre faille ou occasion pour frapper fort et mettre à bat leurs convictions.

Jimmy fonça donc sur Attila qui attendait l'assaut de son rival. L'homme lion fit un mouvement dont Attila n'aurait pas put prévoir mais qui pourtant allait tourner à son avantage. Le soldat de la marine se jeta littéralement sur le pirate, entourant sa taille de ses jambes pour faire chuter le pirate. Attila accompagna donc le mouvement du marine, poussé par sa vitesse extraordinaire pour qu'il se fracasse violemment les jambes sur le sol.
Pour cela il fortement saisit les bras du soldat en coulant son corps au sien. De cette manière Jimmy allait s'éclater les genoux par terre, et avec un peu de chance en perdre l'usage. Mais ce n'était pas terminé, une fois au sol, il prit son visage d'une poigne de fer et le baissa de sorte à se qu'il lui foute un bon coup de boule pour le sonner.

Il essaya par la suite de le faire basculer sur le côté pour passer sur lui cette fois et l'asséner d'un puissant coup de poing enrouler de sa fameuse corde. Avec ça Jimmy allait déguster sérieusement, mais le combat n'en serait peut être pas achevé pour autant. Attila espérait bien que son ennemi juré en est encore sous le pied.


"T'en veut encore?"

[Désolé, c'est un petit poste mais j'ai vraiment aucune inspiration se soir et je suis trop crevé --']
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 5 Aoû 2011 - 11:05

Les dégâts étaient bien trop important, l'action était irréfléchie, beaucoup trop impulsive mais en même temps correspondait très bien à Jimmy. Après tout, ce n'était pas comme si on pouvait réellement faire une pause dans une baston et crier, «attends mec, j'ai besoin de penser un peu, j'ai un plan mais je ne sais pas si tu vas pouvoir le contre carrer et puis, il a quelques failles donc bon, on fait un break de cinq minutes ?» avant de s'assoir sur un rocher. C'était... Débile. Les meilleures attaques n'étaient-elle pas purement spontanées ?

Le marine avait cependant réussi à réduire l'impact sur ses genoux en desserrant un peu la prise qu'il avait sur Attila ce qui avait permis à l'ennemi de foutre un coup de boule magistrale à notre protagoniste. Un peu sonné et les genoux en sang, l'officier ne capta pas tout de suite que le pirate était en train de retourner la situation entière à son avantage. Ce dernier lâcha d'ailleurs encore une parole inutile qui permit tout de même à Jimmy de se ressaisir et de prendre une impulsion suffisante sur le corps de son adversaire pour s'écarter de lui.

Une grimace due à la douleur et quelques roulés-boulés violents au contact du sol plus tard, le marine se releva avec mal, essayant le filet de sang qui sortait de sa bouche. Le combat n'allait pas pouvoir durer indéfiniment, il avait trop morflé sur la dernière action.
Savane au chocolat
Savane au chocolat

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 9 Aoû 2011 - 5:10

L'affrontement battait son plein, les deux ennemis s'en donnaient à cœur joie bien que leurs coups commençaient à perdre en puissance dû à l'acharnement soutenu auquel ils se soumettaient pour faire plier l'autre. Et par chance c'est le pirate qui fit basculé la balance de son côté. Grâce à sa grande réactivité il put retourner la prise de Jimmy le guerrier de la marine, à son avantage. Bien que celui-ci malgré des genoux ensanglanté réussi toute de même à asséner un violant coup de boule au pirate qui le fit vaciller quelques secondes.
En effet il se prit l'attaque de plein fouet, enfonçant son crâne dans celui de son opposant, la tête du forban s'encastra presque dans la roche au sol. Ce qui le fit perdre de précieuse seconde pour la contre attaque musclé. Heureusement Jimmy lui aussi atteint par un mal considérable ne put qu'encaisser l'offensive du corsaire qui le fit se plier au sol. Jimmy encaissa une volé de coup de poing qui ne le firent perdre d'avantage de terrain.

Il réussi tant bien que mal à se hisser hors de l'étreinte de son adversaire pour se relever difficilement. Ses jambes semblaient le lâché quelque peu, ainsi que ses esprits. Apparemment la dernière série de coup l'avait plutôt bien affaiblit. Son regard était presque fermée, son souffle d'une lenteur accablante et sa posture plus que relâché. A un point où l'on pouvait voir qu'il portait son corps difficilement.
Attila se releva lui aussi dans un piteux état, son front dégoulinait de sang à travers son bandeau et jusqu'au menton. Et l'arrière de son crâne était à peu près dans le même état. Sa chevelure se teintait peu à peu d'un rouge écarlate. Mais malgré les apparences Attila semblait en meilleur forme que son fidèle rival. La victoire ne semblait plus si loin que cela pour le hors la loi qui jubilait déjà en accentuant son ricanement démoniaque.


"Héhéhé tu ne semble plus aussi fringuant qu'au début Jimmy... je suis désolé mais parfois les choses doivent finir, et c'est ta fin que je vois venir homme lion!"

Voilà que le moment décisif approchait, le pirate avançait lentement vers sa proie en brandissant son poing enrobé de son énorme corde. Il lui avait donné du fil à retordre à un tel poing que personne jusqu'ici ne l'avait malmené à ce point, hormis son ancien roi au temps où il était encore garde du corps d'un seigneur de South Blue. Mais pour l'heure, le dénouement temps attendu sonnait.
Le flibustier saisit le visage de son opposant, lui rendit son coup de boule puis allait le donner le coup de grâce avant de lui souffler ces dernières parole.


"Tu m'auras bien amusé Jimmy!"

Et soudain une balle de fusil venu se loger près du pirate. celle-ci frôla son épaule, le déchirant au passage quelque bout de peau. Juste de quoi arborer une blessure superficiel. Les deux soldats qu'il avait assommés c'étaient réveillés et avaient sonnés l'alerte pour arrêter Attila sur le point d'achever ni plus ni moins et ceux sans aucune retenu le marine le plus gradé de cette ville. J'ai nommé Jimmy le guerrier lion qui était une véritable star.
Dorénavant Attila n'avait d'autre choix que de quitter l'arène sur le champ pour fuir l'approche des soldats.
Il n'eut pas même le temps de dire au-revoir à son cher rival, finalement c'est que le destin en avait voulu autrement.
En ce qui concerne le dénommé Attila, personne ne le retrouva, il semblait s'être mêlé à la foule en panique avant d'avoir fuit par les canalisations d'égout qui siégeaient un peu partout sous l'arène. Une fin plus que regrettable, une fois de plus il n'avait put aller jusqu'au bout de son amusement.
Et c'est ainsi que s'acheva l'épopée d'Attila l'amusé.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1