AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Deux plus un égal trois.

Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Sam 27 Juil 2019 - 21:50

L'espace disponible sur la barque du sabreur commençait à se remplir peu à peu. En effet, voilà qu'il quittait le Baratie, accompagné d'un nouveau membre d'équipage jusqu'à son arrivée au Nouveau Monde, Mizu Haku.
L'homme-poisson n'était guère trop impressionnant physiquement, bien qu'il s'entraînait pourtant, et que ça pouvait se voir à certains endroits.

A priori, le semi-homme était croisé avec une carpe, au vu des caractéristiques spécifiques de cet espèce. En effet, sa tête s'avérait relativement plate, et un brin allongée, alors que sa gueule laissait pendre des sortes de moustaches de peau au niveau des lèvres inférieures et un peu plus bas dans le cou. Ses yeux, bien dans leurs orbites, étaient d'une couleur brune, rare point commun qu'il entretenait avec son nouveau capitaine. Ses joues tombaient mollement au niveau de son cou, comme il était souvent le cas pour les personnes ayant un âge assez avancé. Une raie d'écailles se trouvait sur son crâne, descendant jusqu'au début de son échine.
L'homme-poisson était relativement musclé, s'entretenant un minimum physiquement, à priori, comme on pouvait le constater grâce à des avants-bras légèrement gonflés, tout comme ses bras, et également au niveau de son torse, ses pectoraux s’avérant, à défaut d'être un peu plats, bien sculptés. Au niveau de ses avant-bras, d'ailleurs, on trouvait une première raie d'écailles relativement courtes, alors qu'un peut plus haut, juste sous le coude, s'en trouvait une d'environ une trentaine de centimètres. On aurait presque pu croire qu'il était capable de couper quelque chose avec. Ses jambes était dans les mêmes idées de proportion, Mizu faisant environ un mètre quatre-vingt pour une soixantaine de kilos. Finalement, pour compléter le tableau, le cuisinier voyait son corps recouvert d'écailles, logique, étant donné qu'il était un homme-poisson, mais également de petites tâches orangées, au niveau des bras, entre autre, et aussi sur les coudes, et les avant-bras.
En guise de tenue, le poisson portait encore sa tenue de cuisinier, toute blanche, avec quelques tâches diverses, ici et là. Il avait toutefois abandonné sa toque, l'ayant sûrement laissé sur le Baratie, comme un souvenir de toutes ses années de bon et loyaux service.

Les deux pirates avaient pu échanger alors que Genkishi était occupé à ramer, l'homme-poisson lui expliquant qu'il avait quitté sa contrée natal voilà de ça il y a une vingtaine d'années, écumant les mers bleues depuis, afin d'en apprendre toujours plus sur les techniques de cuisines, et les spécialités servies à la surface. Si le sabreur était relativement posé, alors Mizu Haku était certainement une force tranquille. Sa voix, presque monotone parfois, ne haussait pas de ton, malgré les vagues qui s'écrasaient contre la petite embarcation. L'épéiste avait également pu définir qu'il était un peu âgé, sans toutefois lui avoir demandé directement son âge. Effectivement, on aurait dit un sage d'un autre temps, lorsqu'il s'exprimait. Et ce n'était pas qu'une impression, mis à part la cuisine, le cuisinier, oui, avait l'air d'en connaître pas mal sur les différentes mer du globe. On sentait l'expérience qui parlait, en tout cas.

Pendant le voyage, les deux hommes avaient notamment discutés du fait de se trouver un navire digne de ce nom assez rapidement. Il était absolument évident qu'il leur était impossible de continuer en barque plus longtemps, au vu des dangers dont ils avaient au moins entendu parler, sur la Route de tous les Périls.
Et aussi, pour que le poisson ait la possibilité de cuisiner sur le navire, ce qui était primordial, afin de maintenir la bonne forme de l'équipage. Sait-on jamais si ils avaient à naviguer une petite semaine, et qu'ils n'avaient pas la possibilité de préparer quelque chose de consistant, ça pourrait vite devenir compliqué.

Alors qu'ils échangeaient quelques broutilles de plus, la barque pénétrait bientôt dans la zone de ce qui avait l'air d'être un archipel. Des îles se trouvaient ici et là, dont beaucoup d'entre elles semblaient recouvertes par des déserts de cendre, d'autres, par des reliefs montagneux qui empêchaient tout espoir de pouvoir s'amarrer à quoi que ce soit, et de les explorer. Genkishi n'avait jamais rien vu d'aussi exotique, et semblait fasciné, alors que ses bras commençaient à fatiguer de cette nouvelle traversée, qui avait encore bien duré une petite journée, et une nuit, durant laquelle ils s'étaient échangés les rôles avec son nouveau camarade.

Bientôt, ils finirent par apercevoir une sorte de grande muraille, à même la mer, et en se rapprochant, ils ne purent que constater que celle-ci, en plus d'être bardée de canons, servait de protection pour une ville assez importante, nichée contre une façade d'un volcan, de ce qu'il pouvait comprendre des fumerolles qui s'échappaient de la montagne, point le plus haut de l'île.

Le sabreur rama encore quelques minutes, jusqu'à arriver à quai, se contentant d'un tout petit pont de bois où s'arrêter, entre les nombreux navires qui se trouvaient alors au port. La plupart étaient construit dans un style assez orientale, ayant une taille dans les normes, ni trop grands, mais toutefois bien plus que ce qui servait pour le transport de l'équipage de deux pirates. Les deux hommes posèrent alors pieds à terre, prêt à découvrir cette nouvelle île où ils venaient d’atterrir.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Lun 29 Juil 2019 - 2:28

Ayant décidé de prendre son sac de trésor sur le dos, ne préférant pas le laisser sur sa barque, cette fois-ci, faute à la taille de l'île qu'il l'empêcherait clairement d'avoir un œil dessus, le sabreur se mit en route flanqué de son nouveau membre d'équipage.

Les deux hommes commençaient donc à arpenter l'immense quai, où se trouvait facilement une dizaine de navires, de toutes tailles et tout horizons, amarrés. Le port était en plein effervescence, des centaines de personnes s'y trouvaient, à vu de nez, et chacun était occupé à sa tâche, serait charger un navire, comme négocier le prix des marchandises qu'ils apportaient sur l'île, ou encore d'autres qui étaient en train de réparer les coques endommagées.

Le sabreur baladait son regard sur la ville, qui s'étendait presque à perte de vue, depuis le port du moins, et ne fit pas vraiment attention à où il mettait les pieds. C'est alors qu'il se cogna contre quelque chose, revenant à observer sa proximité immédiate.

" Mh ! Vous pourriez faire attention où vous mettez les pieds, enfin, j'ai un marteau et des clous en mains là quand même ! "

Genkishi portait alors son regard sur la personne, ou du moins la jeune femme dans laquelle il venait de rentrer, sans faire exprès. Celle-ci faisait presque la taille de Genkishi, quoiqu'un brin plus petite, peut-être, alors que sa morphologie, ou ce que laissait voir ses vêtements, révélait un corps taillé en sablier. Ses cheveux blonds noués en une longue et éparse queue de cheval tombaient jusque dans le bas de son dos, encadrant également son visage grossièrement alors que des mèches lui arrivaient presque au niveau des yeux. Qui plus est, ceux-ci étaient couronnés d'une paire de lunettes marrons, avec des verres assez épais, et un rouage collé ou attaché sur le support de la lunette gauche.
Au niveau du style vestimentaire, elle était assez éloignée des standards auquel était habitué le pirate, à savoir composée d'abord d'une chemise blanche, aux manches courtes et bombées, avec en prime un décolleté des plus.. mh.. intéressant ? Au niveau du ventre, et maintenant d'ailleurs ce qui se trouvait dans le décolleté bien en place, une sorte de corset de cuir, ou du moins une pièce de cuir descendant jusqu'aux cuisses, entourée et resserrée par une ceinture noire faites dans la même matière.

A l'arrière, reliés à la pièce de cuir, un morceau de tissu qui aurait pu faire office de jupe, probablement, si justement, il n'était pas présent qu'à l'arrière, descendant tout de même jusqu'aux genoux de la jeune femme. Le plus étrange, c'était probablement ce qu'elle portait aux pieds. D'abord, un collant noir qui ressemblait finalement plus à un porte-jarretelles, attaché à la pièce de cuir se trouvant plus haut, alors que de l'autre côté, une simple, quoiqu'un peu grande et épaisse, chaussette blanche. Le tout était bien caché dans des bottes fines, sûrement faites dans le même cuir que le corset de la tenue, et couvertes de sangles, et diverses lanières sombres.

Les prunelles verts bouteilles de la jeune femme fixaient alors les deux compères, les étudiant au moins autant qu'eux l'étudiait elle. Genkishi, après avoir baladé brièvement son regard sur celle-ci, finit par dire :

" Oh, oui.. ! Excusez-moi ! Je regardais ailleurs, à vrai dire. Il faut dire que c'est la première fois que mon amis et moi, venons ici.

- Mh mh ! Je vois ! Eh bien, bienvenue à Koneashima, j'imagine ? L'île des Artificiers, et également celle où se trouve la célèbre Université Figura, la meilleure dans beaucoup de domaines, après tout !


La stupeur de cette bousculade et rencontre laissait peu à peu place à quelques sourires, des deux côtés, le sabreur tenant toujours avec fermeté le sac qu'il avait chargé sur son épaule, tandis que Mizu se contentait de joindre ses mains sur son ventre, écoutant silencieusement, un léger sourire aux lèvres.

" Vous venez d'ici ? " demanda alors le pirate, haussant un sourcil. Après tout, la tenue de la jeune femme n'allait pas vraiment avec le décor, et le style architecturale oriental des lieux.

" Oh non ! Je viens d'une petite île de North Blue. Zaun, si vous connaissez ! Je suis.. Enfin j'étais juste ici pour suivre mes études à l'Université. Mais comme j'ai terminé, je m’attelle à aider à la réparation des navires, et à pas mal de choses. "

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle avait l'air relativement sociable et locace, il n'y avait pas besoin de poser beaucoup de questions pour avoir des réponses. Intéressé presque aussitôt par les compétences de celle-ci, Genkishi enchaîna alors.

" Oh ! Vous êtes charpentière, alors ?

- C'est ça, oui ! J'ai appris beaucoup à Zaun, et je suis venu ici pour me former en sciences de la combustion. C'est toujours utile, pour les systèmes de propulsion qui sont conçus aujourd'hui ! Mais du coup, je me permets de vous retourner la question, vous faites quoi dans la vie ? Et vous venez d'où ?

Le pirate hésita un bref instant, avant de finalement se décider à répondre, tout sourire :

" Oh, eh bien, nous sommes marins ! Nous écumons les mers Bleues, afin de découvrir des îles comme celles-ci, que nous ne connaîtrions pas. Et sinon, pour ma part, je viens de Logue Town, mais j'ai passé ces dernières années à Shimotsuki, pour m'entraîner à la maîtrise des sabres. "

Il vint alors flatter les fourreaux de ses sabres, se trouvant à sa ceinture, tandis que Mizu répondait à son tour, d'un ton relativement neutre.

" Pour ma part, je viens de l'île des Hommes-Poissons. Et j'écume les mers Bleues afin d'apprendre les spécialités locales, au niveau culinaire.

- Ooowh ! Vous venez vraiment de l'île des Hommes-Poissons ?! On n'en croise que rarement, par ici, et ils n'ont guère le temps de papoter, généralement. Ah ! Au fait, Cynthia ! Enchantée ! "

La blonde vint tendre sa main, d'abord pour Genkishi, qui vint la serrer en répondant par son prénom et la même formule de politesse, avant que l'homme-poisson ne l'imite.

" Un plaisir, oui ! Vous avez l'air d'avoir des choses à raconter, en plus ! Que diriez-vous de nous retrouver d'ici une petite heure dans la taverne du Quartier étudiant, mh ? "

Les deux hommes se regardèrent brièvement, avant que le briscard ne finisse par répondre :

" Pourquoi pas ! Oui ! Nous allons faire un petit tour en attendant, comme ça.

- Super alors ! Je vous dis à tout à l'heure, juste le temps d'aider aux réparations, et je vous rejoins ! "

La dénommée Cynthia se dirigea donc finalement vers un des navires à quai, un peu plus loin, après avoir ponctué ses paroles par un petit signe de la main des plus gracieux.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Lun 29 Juil 2019 - 20:11

La ville de Koneashima semblait immense, et ça s'avérait même véridique. Déjà, si le port était impressionnant par sa longueur, et par le nombre de navires qu'il pouvait accueillir, alors, le nombres d'habitations et de bâtiments en ville, en montrait toute sa grandeur.
Celle-ci était peuplé jusqu'à une très haute altitude, bien qu'on ne pouvait que très difficilement distinguer les habitations qui se trouvaient sur les hauteurs. En tout cas, les quartiers à proximité du port étaient bondés.

Toutes les bâtisses avaient été construites avec un style oriental qui rappelait quelque peu l'île de Shimotsuki, que le sabreur avait quitté quelques jours auparavant. Des maisons, des pagodes, des restaurants ainsi que des boutiques diverses et variées, éparpillées un peu partout en ville. Des milliers de personnes se pressaient dans les rues et ruelles de la cité qui s'avérait sûrement être une des plus importante de tout les Blues. La plupart portaient des habits traditionnels, ressemblant beaucoup à ce que Genkishi portait actuellement. Autant dire que le sabreur se fondait aisément dans la masse, plus que Mizu qui l'accompagnait.

Une base de la Marine se trouvait également au plus près du port, et les deux pirates avaient également pu apercevoir quelques croiseurs détenus par celle-ci.

" L'île est bien gardée, Mizu. Il va falloir être prudent, lorsqu'on volera un des navires dans le port. Si on se fait repérer, on se fera balayer en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. " confia Genkishi à son camarade, sur le ton de la confidence.

" Oh ! Vous comptez vraiment prendre un des navires se trouvant dans ce port ? Je veux dire, nous pourrions nous arrêter sur une autre île, un peu moins gardée, et le risque serait alors moindre, vous ne croyez pas ?

- Certes ! Mais j'aime bien le style que ceux-ci ont. Et puis, si on fait ça discrètement, il ne devrait pas y avoir de problèmes, non ?

- Mh.. ! Il est vrai, oui ! J'imagine que nous pourrons essayer. Mais dites-moi, vous comptez engager la jeune femme que nous avons rencontrés tout à l'heure ? "

Genkishi souffla un léger rire, continuant de marcher dans la foule de personnes qui arpentaient ce dédale de rues. Alors qu'ils étaient à la recherche du quartier Universitaire, afin de retrouver la dénommée Cynthia. Le capitaine finit par répondre.

" Ah ça ! On ne peut rien te cacher ! J'imagine qu'elle doit être assez qualifiée en charpenterie pour qu'on lui donne du travail sur des navires comme ceux qui se trouvent dans le port. Et puis, elle a fait des études en combustion, c'est bien ça.. ?

- En sciences de la combustion, en effet !

- Voilà ! Donc ça ne peut être qu'un avantage de l'avoir avec nous, tu ne crois pas ? Elle n'a pas l'air de connaître grand chose au monde extérieur, hormis cette île, et.. Zaun ? Oui, c'est ça ! J'imagine que prendre la mer devrait lui plaire !


- Sûrement, oui ! Je gage que nous aurons le temps d'en discuter avec l'intéressée, de toute évidence. "

L'épéiste hocha légèrement la tête, un léger sourire aux lèvres tandis qu'il continuait d'ouvrir la marche, dans la foule de personnes qui semblaient aller à contre courant de leur direction. Voilà bien une petite heure qu'ils marchaient, et ils n'avaient pas encore trouvés le quartier, et encore moins la taverne, où ils devaient retrouver Cynthia.

Ils finirent d'ailleurs par demain leur chemins à des passants, afin d'arriver à l'heure au Quartier étudiant. Devant eux, se tenait alors la majestueuse bâtisse qu'était l'Université Figura. Ce n'était pas qu'une bâtisse, à vrai dire, il y en avait plusieurs, reliés par des petits chemins dallés, se mêlant parfaitement avec la flore qui était composée de bambous, et diverses plantes exotiques, probablement trouvable uniquement sur les îles volcaniques.

Une fois arrivés ici, ils aperçurent le bar, dans une rue, longeant la droite de l'université. Ils étaient juste à l'heure, d'ailleurs, la jeune femme les attendaient à l'entrée :

" Bah alors ! Vous vous êtes perdus ? " demanda t-elle, taquine, un léger sourire aux lèvres.

" On peut dire ça, oui ! La cité est si grande, on ne sait pas où donner de la tête ! " répondit Genkishi, opinant légèrement, tout aussi souriant.

" Je comprends, oui ! Ne vous en faites pas, je viens d'arriver aussi, de toute façon ! On entre ? "

Les deux hommes acquiescèrent, suivant alors Cynthia à l'intérieur.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Mar 30 Juil 2019 - 14:38

Le bar était plutôt bondé, en cette fin d'après-midi. Cynthia vint prendre une table pour quatre, les deux compères venant alors s'y asseoir.

Si l'extérieur de l'établissement laissait penser à un simple petit bui-bui de quartier, l'intérieur n'était pas du tout du même standing. En effet, l'endroit s'avérait plutôt grand, une vingtaine de tables disséminées ici et là, tandis qu'une bonne dizaine de chaises se trouvaient au bar. Le bar, était illuminé de mille fois, par les loupiotes orientales de couleurs et formes diverses, dont la lumière se reflétait sur le nombre absolument impressionnant de boissons qui étaient présent sur les étalages.
L'ambiance était assez agréable, personne n'était saoul, en tout cas, les discussions diverses allaient bon train, et les franches rigolades également.

Cinq serveurs se relayaient, en plus du barman, dans la salle, pour prendre et servir les commandes. Ils étaient assez classe, aussi surprenant que cela puisse paraître pour un établissement qui se trouvait dans un quartier étudiant.

Un serveur vint alors prendre les commandes des trois camarades, et si Cynthia et Mizu prirent du Cola, Genkishi se contenta de commander un verre d'eau.

" Eh bien ? Tu n'aimes pas le Cola ? C'est plutôt rare ! Je peux vous tutoyer d'ailleurs ?! " demanda la jeune femme.

" Oui oui, pas de problèmes ! C'est mieux comme ça d'ailleurs. Et c'est juste que je n'aime pas les boissons gazeuses. "

Cynthia dévisageait alors Genkishi un bref instant, comme si il était sortie d'une autre planète, ou d'une île complètement inconnue de tous. Finalement, elle haussa les épaules, se targuant à nouveau d'un sourire en reprenant :

" Et alors ? Qu'est-ce qui vous amène ici, mh ? Vous faites du tourisme ? Vous avez été où avant ? Je veux tout savoir ! "

L'épéiste, qui avait déposé ses sabres contre la table, comme à son habitude, mais également le sac contenant ses trésors, regardait brièvement Mizu avant d'en revenir à leur compagnie féminine. Il entreprit donc de répondre :

" Eh bien ! J'ai pu aller sur Sirup, pour ma part, après avoir quitté Shimotsuki. J'ai visité un peu, on va dire, et puis j'ai rencontré Mizu sur le Baratie ! Si tu connais ?

- Oh, oui ! J'en ais entendu parler ! C'est un navire-restaurant dirigé par des pirates, c'est ça ? Il paraît qu'il y a une trêve exceptionnelle entre pirates et marines, là-bas !

- C'est ça ! Mizu était un des cuisiniers du restaurant, mais il veut désormais retourner chez lui, alors je me suis proposé pour l'emmener. En échange de quoi, il est cuisinier sur mon navire !
"

La blonde fût assez surprise, et elle renchérit presque aussitôt, curieuse :

" Oh ! Donc vous comptez vous rendre jusque dans le Nouveau Monde ?! Vous n'avez pas peur ? Je veux dire, il y a pas mal de risques, sur la route de Tout les Périls !

- On sait se défendre, donc bon, on espère que ça ira ! Mais oui, j'ai envie d'aller jusque dans le Nouveau Monde, pour ma part ! C'est important.

- Et qu'est-ce que tu veux faire dans le Nouveau Monde, au juste ? Je veux dire, c'est encore bien plus dangereux que ne le sont les Blues, ou même la première moitié de Grand Line !


Et la voilà, la question qui fâche. L'épéiste ne savait pas vraiment si c'était encore le bon moment pour annoncer à une véritable inconnue, qu'il connaissait à peine depuis quelques heures, qu'il avait pour but de devenir un des Empereurs Pirates. Certes, il l'avait annoncé dans tout le Baratie, mais comme c'était des pirates, ça pouvait se comprendre : un simple rêve de gosse qu'il n'est sûrement pas le premier à annoncer. Là, c'était tout à fait différent. Elle n'avait connue que Zaun et Koneashima, et devait sans doute avoir une idée négative de la piraterie, au vu de ce qu'on raconte dans les journaux, et à la télévision.

" Il y a beaucoup de légendes sur le Nouveau Monde, et peu de gens y ont été pour pouvoir les démentir ! Et il y a tant d'îles qu'on ne trouve que là-bas, toute plus différentes les unes que les autres ! J'aimerais simplement pouvoir les explorer. "

La blonde joua des sourcils un instant, à priori pas très convaincue par la réponse donnée par le pirate. Néanmoins, elle finit par hausser les épaules, avant de s'intéresser à Mizu par la suite :

" Et toi, tu veux juste retourner chez toi, sur l'île des Hommes-Poissons ? Je me demande à quoi elle ressemble ! Ca doit être tellement différent d'ici.. !

- Effectivement. Et j'aurais tendance à dire que oui, une île sous la mer s'avère très différente d'une île sur l'eau. Les paysages, la faune, la flore, tout est différent de ce que vous connaissez. "

La jeune femme semblait rêvasser, s'imaginant probablement à quoi pouvait donc bien ressembler cette île dont elle n'avait fait qu'entendre parler. Une main sous son menton, elle vint voler une gorgée de Cola de son verre, alors que la nuit tombait déjà à l'extérieur.

La discussion continua bon train, divaguant sur des sujets aussi divers que variés, avant que Cynthia n'annonce qu'elle allait rentrer à son auberge. Elle s'éclipsa donc, quittant la taverne et laissant les deux loups de mers à leurs discussions :

" Que fait-on, capitaine ? Vous comptez toujours l'engager à notre bord ?

- Bien sûr ! Il faut juste y aller doucement. Si la demande est trop brusque, il y a peu de chances qu'elle accepte. Mh.. ! De toute manière, ce n'est pas pressé, on doit aussi tâcher de voir quel navire on pourrait prendre, au port.

- Il est vrai, oui. De toute évidence, nous aurons besoin d'elle pour manœuvrer, nous serons trop peu de deux personnes pour pouvoir nous en charger seuls.

- Tout à fait ! Enfin, c'est l'heure d'aller se reposer, tu ne penses pas ? " répondit alors le sabreur, se relevant, replaçant ses sabres à sa ceinture, avant de reprendre son sac de babioles sur son dos.
Mizu l'imita donc, lui emboîtant le pas. Ils se mirent donc en quête d'une auberge assez peu coûteuse, pour cette nuit.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Mer 31 Juil 2019 - 18:17

C'est qu'il fait bon vivre, à Koneashima, pour qui n'est pas agoraphobe, en tout cas. De jour, comme de nuit, le flot de passants, que ça soit des habitants, ou des touristes, décroit à peine dans la rue, et celles-ci semblent animées à tout heure de la journée ou de la nuit.

On y fait parfois des démonstrations des derniers feux d'artifices à la mode, faits par les artisans locaux et la Grixendre des îles frappées par le Talion il y a de ça des années. De simples explosions, aux dragons, en passant par des anneaux, des chiffres, des lettres, ces feux sont de toutes formes et de toutes les couleurs, apportant de la gaieté et faisant office d'une bonne partie de l'animation de la ville.

D'autres encore, viennent pour faire du tourisme. Et autant dire qu'il y a de quoi faire, autant sur l'île que sur l'archipel entière. L'ascension du Mont Jifu-san n'est pas réservée à tout le monde, en effet, pas moins de trois-milles mètres séparent le sommet du volcan du niveau de la mer, et tout cela est seulement accessible à pieds. Autant vous dire qu'il faut faire une petite trotte, et s'y prendre quelques jours à l'avance, avant de se lancer à l'aventure.

Vous préférez l'archéologie, l'histoire ? Qu'à cela ne tienne, il y a de quoi faire également ! Beaucoup se pressent pour la curiosité de voir les Grises Excellences, symboles de la catastrophe qui frappe l'archipel, et recouvrit la majorité des îles d'un voile de cendre éternelles. Mais gare à vous, si vous vous éloignez des sentier battus de Glandor, certaines de ces statues humaines sont vivantes, et enlèvent les touristes, à ce qu'on dit.

Pour ceux qui veulent des vacances bien méritées, il ne vous reste plus qu'à vous laisser séduire par Kone-Tropez, véritable point touristique de l'archipel. Les volcans sous-marin alimentent celui d'eau qui trône au centre de l'île, et permet aux vacanciers de profiter d'une bonne baignade à une température tout à fait agréable. Alors, pas convaincus ?

Finalement, une dernière légende parle d'un monstre titanesque, une salamandre géante vivant sur l'île de Koneashima même, pouvant mettre en péril à chaque instant la tranquillité de celle-ci. Enfin, ce ne sont que des rumeurs. Nombres de combattants ont voulu s'y frotter, sans même l'apercevoir. Et si vous en demandez plus aux habitants, même eux ne sauront vous dire où on peut la trouver, étant donné qu'ils ne l'ont jamais vu.

Voici toutes les informations que les deux pirates ont pu réunir sur l'île et l'archipel, autant en s'intéressant à la vie des locaux, qu'en demandant à leur nouvelle camarade, Cynthia, qu'ils avaient désormais pour l'habitude de retrouver à la taverne du Quartier étudiant chaque soir.
Cela faisait maintenant une dizaine de jours qu'ils s'éternisaient, n'ayant guère bougés de la ville ou du port, faisant des aller et venus afin de trouver une éventuelle faille dans la surveillance, pour pouvoir dérober un des navires.

Deux choix s'offraient à eux, soit ils utilisaient la voix de la discrétion, c'est à dire de ne pas se faire repérer, du vol du navire, jusqu'à une distance conséquente de la muraille qui gardait la ville, aux moyens d'une multitude de canons.
Autrement, ils allaient devoir y aller sans réfléchir, et autant dire qu'il ne resterait plus qu'à espérer que ça passe.
Pas vraiment serein à l'idée de risquer sa vie face à la muraille, le sabreur avait décidé qu'ils opteraient pour la solution de sûreté. Il s'agissait de ne pas mettre trop à mal leur nouveau navire, après tout. Et c'était encore mieux si personne ne recevaient de boulets de canon dans la poire.

Seul autre point noir au tableau, si ils voulaient faire venir avec eux Cynthia, il allait bien falloir lui dire dans quoi il s'embarquait, à savoir, dans un équipage de pirates, qui serait bientôt recherché par la Marine, si ce n'était pas déjà le cas du capitaine, Genkishi.

C'est aux alentours de dix neuf heures qu'ils retrouvèrent la jeune femme. Toujours à la même auberge, toujours à la même table, les mêmes commandes, et les mêmes places, c'est à croire qu'un petit train-train quotidien s'était déjà installé en si peu de temps.

Suite à une brève mise en bouche à propos des propriétés de la Grixendre, décrites avec précision par l'ingénieure, le samouraï décida d'en venir au sujet plus épineux :

" Au fait, Cynthia. Tu n'as jamais voulu quitter cette île ?

- Quitter cette île.. ? Qu'est-ce que tu veux dire par là ? " demanda t-elle, haussant un sourcil, intriguée, alors qu'elle venait se pencher davantage sur la table, les bras croisés sur celle-ci, laissant poindre un décolleté plus qu'a- Ah, la vue de Genkishi s'est brièvement égarée, il faut croire.

" Tu as finis tes études, non ? Et tu n'as dis connaître que cette île, et celle de Zaun, de North Blue, c'est ça ?

- Oui ! Et donc ?
"

Mh, elle était un peu longue à la détente, pour le coup. Mais l'épéiste avait préparé plus d'un tour dans son sac, pour la convaincre de se joindre à sa cause.

" Et si je te proposais de la quitter à nos côtés, et de partir vers le Nouveau Monde ? Qu'est-ce que tu en dirais ? Mh ? "

Cette proposition sur la table, Cynthia resta ébêtée un bref moment, ne semblant pas en croire ses oreilles. Elle rêvait de découvrir le monde, il ne faisait aucun doutes, et c'était sûrement une des seules opportunités qu'on lui avait offerte jusqu'à présent. Finalement, elle se pressa de répondre :

" Mais carrément ! Bien sûr ! Quand est-ce qu'on part, où est-ce que je signe ? "

Les deux hommes se mirent à rire aux éclats, tandis que Genkishi vint se pencher sur la table, à son tour, vers sa camarade, venant alors lui dire plus bas, afin que celle eux n'entendent.

" Par contre, je préfère te prévenir maintenant. J'ai pour but de devenir Empereur. "

L'ardeur et la gaieté dont venait de faire preuve la jeune femme laissa presque aussitôt la place à l'incompréhension. Dubitative, elle se mit à réfléchir un instant, avant de reprendre :

" Attends !? Tu veux devenir un des Quatre Empereurs ! Les Quatre Empereurs.. ?! Les pirates les plus puissant et influents du Nouveau Monde ?!

- C'est ça, dans l'idée ! Mais ne t'en fais -

- Certainement pas.. ! Aucunes chances que je ne te suive, alors.. ! Je n'ai pas envie d'avoir ma photographie sur une affiche de la Marine, avec une rançon dessus..


L'épéiste vint se désaltérer, avalant une brève gorgée d'eau. Il revint ensuite à la charge :

" Je comprends, oui. C'est vrai que c'est un mode de vie qui pourrait s'avérer compliqué, voir hors du commun. Mais il n'y a aucunes chances pour que j'abandonne mon rêve, et que je ne tienne pas cette promesse.

- Mais tu te rends compte, au moins.. ? Les pirates sont connus pour faire des choses horribles ! Tu penses vraiment que leur prime n'est là que pour la décoration.. ? Beaucoup d'entre eux font des choses infâmes..

- Beaucoup d'entre eux, oui. Tous, peut-être pas. "

C'est sur ces mots, que les deux homme se levèrent de table. Le samouraï vint sangler ses sabres au tissu lui servant de ceinture, avant de replacer son sac de butin sur son épaule. Il se dirigea donc vers la sortie, et au moment de quitter le bar, il lança :

" Si tu changes d'avis. Nous partons demain, aux aurores. Salut ! "

Le jeune homme se tourna vers la jeune femme, lui offrant un large sourire, ainsi qu'un clin d’œil, avant de s'éloigner, laissant entendre le son de ses ghetas derrière lui.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Genkishi
Genkishi

♦ Localisation : Koneashima
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 515
Popularité: -7
Intégrité: -3

Jeu 1 Aoû 2019 - 17:54

Aux aurores, aux aurores, c'était vite dit. Le sabreur n'avait ouvert les yeux, ce matin, qu'aux alentours de huit heures. Par conséquent, le levé du soleil était passé depuis bien longtemps.

L'épéiste profitait des derniers instants de son lit relativement confortable, qu'il avait pu se payer, pour lui et Mizu. Un lit séparé, bien évidemment, n'allez pas vous imaginer des choses inimaginables, mh.

L'homme-poisson avait déjà terminé de se préparer, et observait alors le capitaine avec un léger sourire en coin, se permettant un petit pique de bon matin :

" J'espère qu'elle ne nous attends pas depuis l'aurore. "

Le sabreur se contenta de ricaner, avant de sortir du lit. Celui-ci était de bonne qualité, à côté de la planche auquel il avait l'habitude, sur sa barque. Le matelas était moelleux, et les oreillers, n'en parlons pas. C'était un luxe qu'il ne pouvait pas toujours se permettre, toutefois, il allait bien falloir faire des économies. C'est que ça va vite à dépenser, les Berries, mais moins vite à gagner pour le coup.

Le jeune homme enfila d'abord son sarouel noir, celui-ci le tenant bien à la taille, avant d'enchaîner avec sa chemise d'un vert sombre, et plutôt ample, déboutonnée jusqu'à l'apparition de ses pectoraux, soit deux à trois boutons de détachés. Il avisa alors sa cape un instant, qui était là, posée sur un coin du lit. Seul et dernier héritage de son paternel, à la fois bon souvenir, comme moins bon.

Il s'octroyait un moment à lui, le temps de repenser à la promesse que son paternel lui avait demandé de tenir, au moment où il s'était presque éteint face à lui. Cette promesse, certes, il la tenait pour son père, mais pour lui aussi. Il ne s'était jamais vu comme un des chiens du Gouvernement, ne serait-ce que dans la Marine, ou dans quelconque autre institutions. Et puis, un peu de folie, que diable ! La vie de pirate, c'est la liberté, on a presque tout les droits, on peut sortir des sentiers battus.

Dans un léger sourire, il venait se saisir de la cape, et l'enfilait alors, sur ses épaules. Celle-ci tombait jusqu'à ses genoux, et elle était assez large pour qu'il puisse la rabattre sur son corps, en cas de température basse. Il attrapait ensuite le morceau de tissu brodé de couleur sombre, presque noir, qui lui servait de ceinture. Il le fit alors glisser sous sa cape, et noua sa ceinture à sa taille, venant finalement y glisser ses sabres.

" On peut y aller ! " s'exclama t-il, invitant Mizu à quitter la chambre le premier, refermant derrière lui.

Ah. Mais c'est qu'il avait presque oublié son sac de butin, dis donc ! Il s'empressa de rentrer de nouveau dans la chambre, s'en saisissant, avant de ressortir aussi sec.

Les deux comparses finirent par arriver au niveau de l'escalier du port, vers les huit heures et un quart. Il y avait déjà foule, à cette heure-ci. Les manœuvres s'affairaient à charger la plupart des navires, tandis que d'autres s'éloignaient déjà du Port. Un grand nombre d'entre eux étaient également en train d'être retapés, posés sur des échafauds plus ou moins développés.

" Tu vois ! Elle n'est même pas là ! " s'exclama alors Genkishi, regardant un peu partout, cherchant la silhouette de Cynthia dans la foule, sans succès.

" En même temps, il n'est pas chose facile que de troquer sa vie paisible contre celle de pirate. La Marine sera souvent à nos trousses, si nous commettons beaucoup de larcins. "

Alors que Genkishi s'apprêtait à descendre les marches vers le port, il fût interrompu par une main qui vint se poser sur son épaule gauche. Innocemment, il se retourna, recevant alors une claque sur la joue, écarquillant les yeux, au moins autant que l'homme-poisson qui se retournait à son tour, n'écopant toutefois pas de la même peine.

" Eh beh ! C'est pas trop tôt ! Ça fait au moins deux heures que je vous attends ! "

La jeune femme observait les deux pirates tour à tour, les poings serrés sur les hanches alors qu'elle les foudroyait du regard, cliché de la femme en colère bonjour. Les deux restèrent muets pendant quelques petites secondes, avant que Genkishi n'affiche à nouveau son plus beau sourire :

" Tu t'es décidée, alors ? Pas de regrets ? "

La blonde se calma quelque peu, affichant un sourire également, avant de répondre :

" Bien sûr ! Tu avais des doutes quand à la possibilité que je fasse partie du voyage ? Mh ?

- Pas du tout ! J'ai bien vu que je t'avais convaincu.

- Ah oui ? Bah voyons.. ! Tsss ! "

Elle fit mine d'être outrée, levant le menton, avant de commencer à descendre les marches, bien vite suivie par les deux hommes, derrière.
Le samouraï portait son regard sur les différents bateaux présent dans le port, cherchant probablement celui qui lui avait tapé dans l’œil, à son arrivé. Il finit par le trouver, et entraîna donc ses deux camarades avec lui, au niveau du quai où celui-ci était amarré.

Le navire était de petite taille, disposant d'une allure bien à lui. Il semblait flambant neuf, la base immergée de la coque laissant voir une peinture rouge foncée, jusqu'à un peu plus haut que le niveau de la mer, l'autre partie était faite dans un bois blanc, du plus bel effet. Une ancre à l'avant, pouvant être provenant d'un petit espace dans la coque, et plus loin, des deux côtés, deux trous pour laisser passer deux canons, soit un total de quatre en tout.
Au niveau de la poupe, il se trouvait une porte en bois, donnant probablement sur les cabines de l'équipage, alors qu'au-dessus trônait vraisemblablement le gouvernail. De chaque côté de cet espace fermé, par une épaisse couche de tissu rouge, attachée sur une sorte de dôme aux bases de bois, se trouvait des lanternes. Il y en avait également sur le pont, de ce qu'on pouvait constater.

Au niveau du pont central, une sorte de grille de métal, permettant un visuel du contenu de la cale, et juste devant, un nouveau dôme dans la même idée que celui qui cachait le gouvernail, mis à part que le bout du tissu de celui-ci était blanc, à une des extrémités.

Enfin, venait alors le mât principal. Étonnamment, celui-ci se trouvait au niveau de la proue du navire, à l'avant. Caractéristiques aussi intéressantes que surprenantes, le mât semblait plutôt flexible, et pouvait être tiré un peu vers l'arrière, afin d'aider à l'aérodynamisme, qui devait clairement être un avantage non négligeable, au vu du peu de voile qui était présente. Effectivement, celle-ci était attachée aux deux bars perpendiculaires au mât, et se trouvait être en forme de chauve-souris inversée.

Les cordages étaient reliés par des systèmes ingénieux de poulies de métal, présent ici et là, tant au niveau du mât, pour le faire pencher, qu'au niveau de la voile, pour la rabattre ou l'étirer.

Deux plus un égal trois. C0e174550e9b8a98646df9e2d1c66515

" C'est ton navire ? " demanda alors Cynthia, un brin surprise.

" Pas encore, mais j'y compte bien, en tout cas !

- Tu comptes l'acheter ?
"

Le sabreur étira un léger sourire malicieux, avant d'inviter ses deux compagnons à grimper à bord. Personne ne s'y trouvait, à priori, et les trois personnes commencèrent à le visiter, simplement. Celui-ci disposait de quatre cabines, en tout, de tailles égales, avec des lits pour chacun.

Une fois que tout le monde fût installé, Genkishi vint alors prendre la barre, s'exclamant à tue-tête :

" En avant matelots ! Toutes voiles dehors ! Et plus vite que ça ! "

Ses deux amis se prirent au "jeu", et hissèrent alors celle-ci. Tout trois, vinrent ensuite se diriger vers la cale pour remonter l'ancre, grâce à l'imposante roue, et au levier. Une fois ceci fait, le sabreur cavala de nouveau jusqu'à la barre, la voile commençant à prendre le vent, et le navire commençant à s'éloigner des quais. C'était sans compter les Marines qui passaient par là, et n'avaient reçu aucuns ordres sur le droit de départ de l'embarcation.

Ne cherchant guère à comprendre, l'un d'entre eux se pressa vers le QG, tandis que les autres armaient leur mousquet, et commençaient à tirer dans la coque, puis dans la voile, sans réel succès, le bateau était déjà trop éloigné pour qu'ils ne puissent l'atteindre.

" AUX CANONS ! VITE AUX CANONS ! " beugla l'un d'eux.

S'ensuivit alors la cavalcade du petit détachement, qui était certes rapide, mais clairement pas autant qu'un navire à voile. La brigade se trouvant au niveau de la muraille de Koneashima reçut les ordres bien trop tard, et à peine avaient-ils pu tirer une première bardée de boulets, que le petit bateau n'était déjà plus à portée de feu.

C'était de justesse, que le désormais navire pirate avait échappé à la puissance de feu de l'île. Genkishi, concentré, tenait toujours la barre, paré à vivre de nouvelles aventures, en compagnie de ses camarades, qui essayaient de se dépatouiller avec la voile, et son système de poulies, assez complexe.
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1