AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Savoir ce qu'on veut

Farros
Farros
Modérateur

♦ Localisation : Au placard (et sur East Blue, accessoirement)
♦ Équipage : Aucun (pour l'instant)

Feuille de personnage
Dorikis: 3245
Popularité: +60
Intégrité: 24

Dim 6 Oct 2019 - 0:16

« Arf…
 
Je…
 
Tout ça…
 
C’était un rêve ?
 
Ça peut être que ça… »
 
Farros ouvrit les yeux, difficilement, allongé dans le canapé qui se trouvait dans le petit salon qui avait été aménagé dans leur coque de noix améliorée. Un hublot ouvert grinçait au rythme du vent, amplifiant le mal de crâne que le jeune homme subissait. A son chevet, il trouva Obelon, assis par terre en train de feuilleter une sorte de journal. Ce dernier mit un moment à se rendre compte que le Cabot, Farros, avait repris connaissance :

- Ah, t’es réveillé ? Et merde, moi qui espérais encore un peu de sursis…

- Très drôle, Ob, comme d’habitude…

- Ah non, pour le coup, je parle pas de toi.

- De quoi est-ce que…

BOUM.

« Voilà ta réponse.».

Farros n’eut même pas le temps de terminer sa phrase. La porte venait de s’ouvrir dans un grand fracas, laissant apparaître la silhouette élégante et pourtant terrifiante de leur compagnonne de route, Mogla. Elle referma la porte derrière elle non sans faire moins de bruit que lorsqu’elle l’avait ouverte. Elle avait l’air furieuse, c’est le moins qu’on pouvait dire. Peut-être que tout ça n’avait pas été qu’un simple rêve, après tout :
 
- AH ! Je me disais bien que j’avais entendu ta voix !

- Qu-…

- Maintenant que vous êtes tous les deux en l’état de m’écouter, j’ai deux trois choses à vous dire !

- Arf…

- MAIS QU’EST-CE QUI VOUS EST PASSÉ PAR LA TÊTE ?!

- On s’est dit qu’on allait faire une petite escale à Sirup…

Et depuis quand l’un de vous deux sait manœuvrer un bateau ?! Vous auriez pu l’endommager ! Farros, t’as oublié à quel point on s’est fait chier pour rassembler les Berries pour nous le procurer ?

-

- Si j’peux me permettre, une fois sur l’île, on a voulu y trouver un trésor pour te le ramener. On a même failli se faire dévorer vivants par un monstre.

- Et vous l’avez ramené, ce trésor ?

- Non.

Et il s’est avéré qu’au final, c’était pas vraiment un monstre…

- Quoi ?!

- Ben, en fait…

- FERMEZ-LA ! Et si j’avais pas été là pour te sauver de la noyade, hein Farros ? Trop bourré pour pouvoir nager… Même moi, j’avais encore jamais vu ça…

- Justement… j’ai pas l’impression que ce soit à cause de l’alcool.

- Et qu’est-ce que ce serait, alors, tête de nœud ?

- Ce type qu’on a pris pour un monstre… Fink Berrick, si je me souviens bien… Maintenant que j’y pense, je sais peut-être pourquoi il avait cette apparence.

- Ah ouais ?

- Je me demande s’il n’a pas mangé un fruit du démon par le passé. Je me souviens avoir appris que ceux dont c’était le cas étaient capables de ce genre de choses, et que ça se caractérisait souvent par des transformations physiques.

- Et tu penses que c’est son cas ?

- Ouaif.

- Je m’y connais un peu en fruit du démon. Je crois que je vois où tu veux en venir.

-

- Tu veux dire que si tu pouvais pas nager, c’était parce que…

- Oh bordel, le fruit qu’on a trouvé dans sa réserve ?!

- Oui… En plus, il s’est passé des trucs bizarres quand je me suis battu, là-bas… C’était comme si, tout à coup, j’étais devenu beaucoup plus petit. Aucune idée, de comment c’est arrivé, en revanche. C’était comme… instinctif. Si ça ne m’était pas arrivé, je me serais pris le poing plein de pics de Fink en pleine poire.

- Bah putain.

- Tu trouveras toujours un moyen de te faire remarquer, toi.

- Oh toi, Obelon, la ferme. T’es pas en position de l’ouvrir, là.

-

- Et du coup ? C’est quoi, tes pouvoirs ? Tu peux tirer des lasers avec tes yeux, un truc du genre ?

- J’en ai aucune idée. Comme je t’ai dit, la seule chose dont je me souvienne, c’est d’avoir pu réguler ma taille.

- Ben je suppose qu’il te reste qu’à essayer de recommencer.
 
Farros observa ses deux amis, approuvant d’un hochement de tête. A présent, il lui fallait se concentrer. Il n’avait aucune idée de la façon dont il devait procéder. Il avait toujours aimé les histoires sur les fruits du démon, mais n’avait jamais rencontré quelqu’un qui en avait mangé un jusque-là, et se serait encore moins douté que ce serait son cas un jour.

Le Cabot fit ce qu’il avait toujours fait pour se concentrer, notamment lorsqu’il travaillait en cuisine. Il ferma les yeux, respirant profondément, sensible à ce qui l’entourait, le bruit des vagues, leur odeur iodée. Toutes ces sensations lui paraissaient tellement distinctes. Sa respiration se faisait plus marquée, moins discrète. Il se sentait presque… Bestial. Il rouvrit les yeux en entendant les esclaffements d’Obelon :

- Ç-ça alors…

- BAHAHAHAHAH ! Un p'tit clébard ! J’en peux plus !
 


Farros:
 

_________________
Savoir ce qu'on veut Giphy

Thème Farros (Normal)

Thème Farros (Zoan)
http://www.onepiece-requiem.net/t20354-presentation-de-farroshttp://www.onepiece-requiem.net/t20401-fiche-technique-de-farros
Farros
Farros
Modérateur

♦ Localisation : Au placard (et sur East Blue, accessoirement)
♦ Équipage : Aucun (pour l'instant)

Feuille de personnage
Dorikis: 3245
Popularité: +60
Intégrité: 24

Lun 7 Oct 2019 - 23:42

Comment ça, un clébard ? Farros se précipita, courant à quatre pattes en direction du miroir le plus proche. Il eut du mal à en croire ses yeux lorsqu’il s’arrêta en face de la glace, observant son reflet bestial. Encore que bestial était un bien grand mot pour une apparence si inoffensive. A bien y réfléchir, sous cette forme, le Cabot inspirait tout, sauf de la crainte. De l’amusement, de la tendresse, oui, pourquoi pas. Mais certainement pas de la crainte.

Intrigué, il pivota la tête légèrement sur le côté. Cela lui fit remarquer toute l’ironie de la situation. Lui qui avait grandi avec des chiens, avait été inspiré par eux jusque dans ses mimiques, et qui en partageait même les facultés olfactives, en était désormais un. Littéralement.

Il devait avouer qu’il comprenait le comique de la situation. C’était juste que, dans l’immédiat, il était trop sous le choc pour pouvoir en rire. Il avait beau avoir entendu des dizaines d’histoires sur les consommateurs de fruits du démon, en devenir un lui-même était totalement inattendu et lui foutait carrément la trouille.

Est-ce qu’il était seulement capable de changer de forme sur demande ? Alors qu’il se posait la question, il changea de forme aussitôt, reprenant apparence humaine. Fait assez intéressant pour le souligner, il semblait que ses vêtements s’adaptaient à sa forme eux aussi. Sans doute étaient-ils eux aussi sous l’influence des pouvoirs du fruit du démon d’une quelconque manière.
Au bout d’un moment, la crainte laissa place à l’amusement. Le jeune homme ne put s’empêcher de s’amuser avec sa nouvelle capacité fraichement acquise, passant de sa forme humaine à sa forme canine et inversement à répétition, ce qui s’avéra d’ailleurs être relativement fatiguant à la longue. Mais peu importe, c’était bien trop drôle.

Soudain, alors qu’il allait changer de forme pour la énième fois, il se passa encore quelque chose à laquelle il ne s’attendait pas. Il n’avait pris ni sa forme humaine, ni celle d’un corgi, mais bien celle d’un hybride. Il se figea, contemplant son apparence à la fois étonnamment harmonieuse et ridicule. Il n’était pas monstrueux, non, mais il fallait avouer qu’encore une fois, la situation était des plus comiques.

C’est à ce moment là que Mogla le rejoint après être allée fouiller dans sa cabine, un livre à la main : « Je me disais bien que j’avais un bouquin sur les fruits du démon qui traînait quelque part. Tu sais que si tu l’avais pas englouti, on aurait pu se faire un sacré paquet de… ». Son regard se bloqua sur la forme hybride de Farros, et sa mâchoire se figea, béante. Elle secoua la tête avant de reporter son attention sur son livre : « Euh, ouais, donc… Visiblement, il vaudrait mieux qu’on se mette tout de suite à le feuilleter. ».

Ils tombèrent vite sur la partie qui les intéressait : les Zoans. Farros fut émerveillé par tout ce qu’il put y apprendre et passa le reste du voyage la tête plongée dans le bouquin, Mogla étant tout autant intéressée. Obelon, quant à lui, se contentait du comique de la situation.





Savoir ce qu'on veut N3jk

_________________
Savoir ce qu'on veut Giphy

Thème Farros (Normal)

Thème Farros (Zoan)
http://www.onepiece-requiem.net/t20354-presentation-de-farroshttp://www.onepiece-requiem.net/t20401-fiche-technique-de-farros
Farros
Farros
Modérateur

♦ Localisation : Au placard (et sur East Blue, accessoirement)
♦ Équipage : Aucun (pour l'instant)

Feuille de personnage
Dorikis: 3245
Popularité: +60
Intégrité: 24

Mar 8 Oct 2019 - 22:17

Pour une fois, c’est la pluie qui battait sur les pavés des rues de Shell Town au lieu des pas des nombreux habitants qui peuplaient l’île. Farros, quant à lui, n’était pas dérangé outre mesure par la pluie. Sa forme de corgi et sa forme hybride lui permettaient même de rester au chaud sous les froids pleurs des nuages. Comme quoi cette histoire de pouvoirs avait aussi du bon.

Le jeune homme savait bien qu’il ne pouvait pas retourner en arrière, qu’il allait devoir apprendre à faire de ses nouvelles facultés une véritable force. Après tout, ce n’était pas une mauvaise chose, si on oubliait que le simple contact de l’eau de mer suffisait désormais à puiser l’intégralité de ses forces.

Ainsi ne fut-il pas mécontent de poser le pied à terre, sa coque de noix n’étant pas la plus stable des embarcations par intempéries. La plupart des personnes qui côtoyaient le port ce jour là étaient soit des ouvriers occupés à réparer des dégâts récents – visiblement les sévices de boulets de canon, vu l’impact – soit des membres de la marine, certains étant occupés à regarder dans le vide, des sortes d’affiches enroulées sous le bras. L’un d’entre eux en laissa échapper une, que le vent fit voler en plein dans la face du Cabot.

Farros ne croyait pas vraiment au destin, mais il devait bien avouer que le hasard faisait parfois bien les choses. Lui qui envisageait depuis un moment déjà de rejoindre la marine, voilà qu’une séance de recrutement exceptionnelle allait avoir lieu, pile le lendemain. C’était l’occasion rêvée pour le Cabot. Seulement, lui qui pourtant n’avait jamais eu peur de partir à l’aventure la tête baissée, il doutait aujourd’hui. Ce changement drastique allait-il lui convenir ? Sans doute aurait-il les idées plus claires le lendemain. Du moins, il l’espérait. Obelon vint le tirer de ses pensées confuses :

- Hep, le clébard. J’aimerai en finir le plus vite possible avec ce que j’ai à faire ici. Du coup, je vais y aller tout de suite. Vous vous en sortirez sans moi ?

- Ouaif, ça devrait aller, t’inquiète. On va se diriger vers le restau familial de ma famille, histoire de saluer tout le monde et voir s’il y a de la place pour nous trois.

- Vous êtes tous… pareils ?

- Très drôle Ob’, vraiment.

Alors qu’Obelon s’éloignait dans une autre direction, Mogla et Farros se rendaient à la maison familiale du Cabot. Ils ne furent pas mécontents lorsque la grand-mère du Cabot, Nini, leur ouvrit la porte. Il s’agissait d’une petite femme à la coiffure bien soignée, mais qui savait faire preuve d’une grande force et dont on n’aurait jamais deviné l’âge. C’était simple, elle n’était que gentillesse. C’était une des personnes qui avait le plus inspiré le jeune homme.

Tout le monde était là, et tous étaient ravis de revoir Farros. Même Joan, qui passait habituellement ses journées à déambuler dans Shell Town à faire le tour des commerces, un sourire naïf aux lèvres, était rentré se mettre à l’abri. Et bien sûr, il y avait Moz. Comment rater cet énorme molosse ? Une boule de tendresse de plusieurs centaines de kilos. Et oui, car non content d’avoir la taille d’un bœuf, il en partageait également le poids. Autant dire qu’il revenait cher en croquettes. C’était d’ailleurs à lui que Farros devait les marques de griffures à ses avant-bras, alors que Moz n’était encore qu’un chiot un peu balourd de la taille d’un saint-bernard.

Sa mère pleurait de joie de le revoir en pleine forme et son père, lui, ne pouvait se retenir de lui lancer ses éternelles blagues. Farros leur expliqua son intention de participer à la séance de recrutement de la marine, ainsi que celle de ne plus faire de la cuisine sa profession. Ils prirent très bien la nouvelle, après tout le Cabot n’était pas le premier de la famille à rejoindre la marine.

Toute cette émotion lui avait presque sorti de la tête une information plus importante encore :

« Ah oui, j’oubliais ! T’aurais pu me le rappeler, Mogla, herf herf ! Tenez-vous bien…








TA-DAAA ! »



Savoir ce qu'on veut Source

_________________
Savoir ce qu'on veut Giphy

Thème Farros (Normal)

Thème Farros (Zoan)
http://www.onepiece-requiem.net/t20354-presentation-de-farroshttp://www.onepiece-requiem.net/t20401-fiche-technique-de-farros
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1