AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Case Logic Snapview Étui pour Apple iPad 10,2″
11.23
Voir le deal

Mille berries sur le p'tit gros! [FB 1618]

Tenshi Ito
Tenshi Ito

♦ Localisation : Dans le passé...

Feuille de personnage
Dorikis: 720
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 29 Nov 2019 - 19:22

L'île du karaté ! Amas de terre connu pour être le berceau et la résidence de tant de dojo qu'on ne saurait qu'énumérer les quelques uns les plus célèbres ! Place où les maîtres des arts martiaux se disputent si bien leur honneur au gré de tournois spectaculaires qu'on se surprend à trouver tant de survivants! C'est cela, l'île du karaté: l'ensemble des braves qui vouent leur vie à la force et à la victoire pour leurs convictions et leurs camarades. On appelle aussi ce lieu grandiose l'île des braves, car la force et bravoure offrent ici la gloire à ceux qui le méritent... Maintenant, que fout un saligaud comme Tenshi ici? Pourquoi trouve-t-on au cœur d'un amas honorifique de braves hommes et braves femmes un enfoiré qui s'amuse chaque jour à frôler de plus en plus fort la barricade fébrile qui le sépare de l'illégalité et de la lâcheté?... Oublions ce dernier terme: il a cessé de se contenter de frôler la faiblesse mentale il y a des années. Curieusement, il est une raison logique en cette présence. Le bougre est simplement venu assister aux deux jours de post-inscription au tournoi du poing d'argent.

Maintenant... Qu'est-ce que Tenshi peut avoir à foutre du tournoi du poing d'argent? La simplissime réponse est dans la question: "argent". Même si ce tournoi n'est pas forcément le plus célèbre ou même celui réunissant le plus de participants, il dispose d'une récompense assez alléchante mais surtout pour ceux ne voulant pas participer comme notre imbécile une merveille de la nature humaine: des dizaines et des dizaines de parieurs crédules n'attendant que de se faire plumer! Ito, bien décidé à ne pas cracher sur cette mine d'or se décida donc à trouver un poulain sur qui tout miser et à le faire gagner. Il vaincra, son champion ! Même si il faudrait pour cela faire de la corruption ou tirer dans le dos du plus honnête des participants, la thune reviendra au chasseur de primes. Et c'est donc pour cela qu'on trouve ce maigrichon parmi des tas de muscles et de sagesse.

Cet antipathique gamin a planifié depuis plus d'un mois son voyage jusqu'à l'île du karaté. Il a dû s'engager comme mousse sur trois navires marchands différents le temps d'un allé simple, sans être payé à chaque fois. Éplucher les patates et laver le pont étaient ses seules obligations et tâches, mais elles lui prenaient jours et nuits, jusqu'à enfin arriver sur la terre promise. Une fois que son pied a foulé le plancher des vaches, le reste du corps se précipita immédiatement vers le premier cours d'eau potable pour laver ses pauvres trois tenues qui avaient souffert du voyage. Il sortit de son baluchon deux pauvres ensembles de paysans et un autre plus noble qu'il frotta jusqu'à s'en escarper les mains. S'habillant ensuite de ses plus beaux vêtements, le tireur ne pu que s'admirer quelques minutes dans l'eau, refaisant sa coiffure négligée. Un ensemble noir vient alors border le pistolero sur le quel quelques rayures cendrées viennent offrir un contraste à la manière d'un costume aristocratique. Après tout, c'est bien là une tenue de noble qui ne correspond guère aux réelles origines du bougre. Il attacha à ses deux épaules une lanière de cuir venant placer deux étuis à pistolet sur le côté gauche et droit de sa poitrine ou il rangea ses deux armes de poing avant d’attacher sur son dos, un fusil. Enfin, il passa sur tout cela, rendant inutile le costume, une cape de lin masquant les revolver, mais de laquelle dépasse son arme de précision.

L'abrutis entra alors dans les murs de la place principale de l'île où se tiendrait prochainement le tournoi. A peine inscrits, les futurs participants, pour les plus orgueilleux, se donnaient en spectacle, ventant leur dojo ou leur mérite personnel. Tenshi cherchait un combattant sur qui miser afin de gagner gros. Il s'arrêta donc sur la terrasse d'un bar local A n'en pas douter, c'était là une place riche en information: les clients étaient tous des touristes multirécidivistes ayant assisté à au moins un tournoi sur l'île, et le gérant l'était encore plus. Après avoir payé une bière alors que le bougre ne supporte pas réellement l'alcool, l'abrutis entame une conversation...

-Hoy patron, j'vois que le tournoi ça rapporte du monde, hein?

-V'parlez! C'est même pas le plus gros. Mais j'avoue que c'est bon pour le chiffre d'affaire ces p'tits événements!

-Dites, vous qui connaissez un peu le domaine vu que c'est presque votre fond de commerce, vous pourriez m'tenir informé sur les concurrents de cette année?

-Bien sûr ! Tenez, vous voyez le chevelu au fond de la salle qui attire toutes les minettes avec son air sombre? C'est un apprenti du dojo de l'ordre du vent. Personne ne sait vraiment ce qu...

-Chiaaaant. Pas la peine de parler d'un dépressif. Vous avez qui d'autre?

-Euh... Vous voyez le brave homme la bas?

-... Le type qui boit dans l'abreuvoir des chevaux?

-Oui, oui. C'est Shikaru du dojo de l'ordre animal. On dit que son animal totem est le cheval et qu'il vit selon les obligations de cet animal pour pousser au maximum ses capacités. Inépuisable et vif, il...

-Stop ! Vous déconnez, vous allez pas me faire la biographie d'un type qui broute le gazon avec des cons de canassons !

-Sinon il y a les jumeaux Athéna et Shikaru qui...

-Hé, vous me montrez deux anorexiques là! Vous avez vu leur tronche? Je suis sûr qu'ils sont plus défoncés que des hippies Dreadeux !

-Ah mais ça va dites! Si vous êtes pas content de la sélection faut vous plaindre aux dojos! En plus ces deux là c'est des favoris... Oh et puis tant pis, hein ?!

Le tenancier tendit alors vers l'abrutis déçu sa consommation. Tenshi bu la boisson en quelques secondes à peine, sentant très vite son organisme s'alourdir. L'affaire allait devenir bien plus complexe que prévu: les légendaires karatékas de l'île n'avaient aucune gueule ! Ito ne voulait pour l'heure rien miser sur les trois spécimens présents... Et des anorexiques favoris nom de nom... Donnant au patron les quelques berries durement gagnés sur les trois navires cités ci-dessus, le tireur se leva alors, voulant se diriger vers la rue. Il s'arrêta alors, voyant venir un individu... Atypique. Un individu aux cheveux mi-longs et fringué comme un nobliau. Toute l'étrangeté de ce petit bourge résidait justement en cela: il est petit avec une grosse épée... Le type est moins impressionnant encore que le bourré, et il compense avec une épée trop grosse pour lui. Cette rencontre laissa s'échapper un souffle amusé de l'abrutis qui ne prit pas même la peine de caché son air moqueur...

-Prffft... Oh non mais toi t'es le champion... Tu viens de quel dojo? On t'as prévenu que manier une épée plus lourde que toi c'était compliqué? Moi qui croyais que le copain des chevaux c'était le pire...
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Dim 15 Déc 2019 - 22:31

Il ne se passait pas grand-chose sur les mers du sud en ces temps-là. On ne va pas se le cacher, Edward s'ennuyait ferme sur sa petite île. Son frère était en plus en pleine partie de vadrouille, toujours à l'affût du moindre amusement. Il ne changerait jamais celui-là ... C'était vraiment compliqué de compter sur lui dans les moments du quotidien en ce moment décidément ...

Enfin, histoire de prendre le taureau par les cornes, il allait donc se mettre a chercher une occupation dans les différents tracts et tout qu'il y avait ça et là sur l'île, dans les bars, sur la grande place et même sur les murs des commerces, c'est dire le niveau ! Soudain, alors qu'il n'y croyait plus, il eu une illumination !  Une affiche pour un tournoi qui se passait sur l'île du Karaté dans quelques jours ! Le lieu idéal pour créer l'arnaque du siècle ! Directement, ce fût presque ... une épiphanie ! En l'espace d'à peine quelques secondes, il avait réfléchit au plan parfait ! Il irait voir le gérant et quelques mafieux locaux, il les mettrait dans une combine où il parierait contre lui-même et il abandonnerait ! Oh yeah ! L'idée de fou ! Seul l'esprit d'un cerveau délicieusement démoniaque pouvait concevoir un plan aussi astucieux ! Et même mieux ! Il se ferait .... hummm ... ouais ! Une fausse prime pour pousser les gens à parier sur sa victoire pour avoir encore plus de gains ! C'était vraiment parfait !

Sans plus attendre, notre jeune homme décida donc de rejoindre l'île du tournoi où il accosta quelques heures plus tard. Sans même prendre la peine d'aller boire un coup en ville, il allait joindre le lieu de sa prochaine escroquerie où il allait voir le gérant dans son bureau, un vieillard connu pour être démesurément cupide par ailleurs.

"- Bonjour, je viens pour le tournoi ! "


Assez amusé par la stature assez peu imposante d'Edward, le gérant, que nous allons désormais appeler Gino, ce qui est son prénom, rigola de prime à bord.

"- A ce qu'on m'a dit, vous aimez bien vous assurer des gains confortables et êtes prêt à négocier quand cela est avantageux, c'est vrai ? "

Intrigué, Gino ne répondit rien pour laisser notre héros poursuivre son explication qui n'allait pas se faire attendre.

"- Ce que je vous propose, c'est de me faire passer pour un très sérieux concurrent. Vous allez même poser une fausse prime à mon effigie que je vous donnerai. Je vais engager des gens pour participer et faire semblant de me reconnaître en leur donnant des faux-crimes que j'aurais commis et vous allez monter ma côte en faisant exprès de pousser à croire que je ne peux pas perdre et vous me mettrez contre justement le combattant ayant la côte la plus faible. Le but ? Je vais ensuite tout simplement abandonner et je partagerais les gains avec vous et mes complices. Un moyen simple de se faire un paquet de pognon en somme. Je vous propose même de prendre uniquement à votre compte vingt pour cent de la somme, vous serez après tout un élément clef. Qu'est-ce que vous en dites ? "

Après un sourire malicieux en face de l'air consterné de son vis-à-vis, Edward allait simplement lui tendre la main pour sceller tout ça. Après une petite hésitation, le vieillard allait à son tour sourire avant de répondre à la poignée de main.

"- Vendu jeune homme. "


Il restait maintenant trois jours pour mettre tout ça en place. Tout était parfait et les malfrats grouillants dans cette ville, il fût aisé de trouver quelques complices dans un bar malfamé auquel un simple pourcentage avait suffit pour rentrer dans la combine. Et pour la fausse affiche, ce fût également assez aisé de se procurer une affiche d'un pécore assez peu connu mais suffisamment pour avoir une prime dépassant les dix millions. Le montant était suffisant. Il n'avait désormais qu'a trafiquer l'image en collant avec minutie une photo de lui-même grâce à ses talents de restaurateur d'objet. Il serait pour le temps de cet arnaque James Silver, un criminel notoire connu pour avoir tuer des marines avant de prendre la fuite sur les mers. Il n'avait aucune raison que cet homme apparaisse a l'endroit du tournoi, la probabilité était tellement faible qu'elle était pour ainsi dire négligeable.

Afin d'avoir l'allure qu'il fallait, il allait également se procurer une épée à deux mains qu'il porterait dans son dos pour se rendre plus crédible. Son personnage était né.

Mille berries sur le p'tit gros! [FB 1618] James_10  

Après quelques répétitions pour s'assurer que tout le monde savait ce qu'il avait à faire et que personne ne ferait de bourde, l'arnaque était fin prête. Ce chef d'oeuvre resterait dans les mémoires, c'était assuré.

Le jour J, Edward se leva ainsi très content. Il était sûr que son coup marcherait. il avait était mit en face d'un jeune débutant en art martiaux venu juste pour rigoler. L'adversaire parfait. Le faux wanted avait été placé au mur le jour précédent afin que certains des candidats venus s'inscrire le remarque éventuellement, ce qui rendrait les choses encore plus crédible.

Afin de s'assurer du spectacle, le jeune homme aux yeux rouges décida même d'arriver dans les derniers, afin d'avoir une entrée soignée et remarquable par le plus grand nombre. Sur place, après avoir vérifier d'avoir vraiment l'air le plus convaincant possible, il allait donc rentrer dans la salle, les mains dans les poches. Le pire, c'est que directement, un blaireau décida de s'interloquer pour le provoquer. C'était parfait ! Vraiment bien trop parfait ! A peine un regard plutôt haineux fait par notre bonhomme, un complice allait prendre la parole de manière paniquée.

"- Mais tais-toi ! C'est James Silver ! Il a une prime de douze millions de Berrys ! "


D'un air assez méprisant, L'homme aux yeux rouges allait parfaitement incarner son rôle en les envoyant bouler pour se coller contre un mur en croisant les bras dès qu'il allait finir sa phrase.

"- Ouais ouais, vos gueules, j'm'en fou de votre vie. "

La messe était dite et dès qu'il se posa, les autres complices, disséminés un peu de partout, allaient commencer à créer des bruits de couloirs en faisant comme s'ils étaient inquiets de la participation du fameux James Silver, allant jusqu'à dire qu'ils abandonneraient s'ils tombaient sur lui et à quel point il était féroce au combat. En attendant la prochaine étape, le jeune homme prendrait donc son mal en patience, désormais complètement en phase avec le pirate cruel et vindicatif qu'il se devait d'incarner.

HRP:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Tenshi Ito
Tenshi Ito

♦ Localisation : Dans le passé...

Feuille de personnage
Dorikis: 720
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 19 Jan 2020 - 23:08

James Silver, douze millions de berries cadeaux. C'était là ce qu'avait compris Tenshi grâce à l'intervention d'une tierce personne des suites de son commentaire. En vérité, Ito fut très interloqué par cette nouvelle, ou plus précisément ne le crut-il pas. Après tout, si vous voyiez un pauvre pecnot avec une épée plus grosse que lui, et qu'on vous disait qu'il avait une prime faramineuse sur sa tête, qui y croirait vraiment du premier coup ? Résultant de ce simple commentaire et de la posture aisée de l'autre pirate, le chasseur resta immobile un instant, fixant le complice d'Edward. Ce dernier, un pauvre pécore placé sur une chaise, à mi relevé pour simuler une panique légère, finit par déglutir en pointant silencieusement du doigt un poteau de l'auberge. Pour le coup, cet acteur était terriblement bon, et même si quelques points dans sa démarche comme une tremblote trop régulière laissaient planer un doute sur le subterfuge, l'avare s'approcha du lieu désigné.

Sur le pilier apparaissait une affiche. "James Silver" était le nom présenté, et le visage sur la photo correspondait très exactement à celui de cette cible adossée à son mur plus loin. Douze millions... C'était donc vrai ? Ito allait finalement pouvoir gagner sa fortune en un seul mouvement bien placé ? L'instant présent n'était, pour notre protagoniste, guère réservé à la réflexion. La bienséance eut voulu que Tenshi attende la sortie de sa cible pour frapper, mais il n'avait guère l'envie Le bougre était équipé d'un fusil rangé dans son dos par une lanière de cuir, et de pistolets à poing placés sur sa poitrine par des étuis spéciaux. Il releva immédiatement sa main droite pour caresser la crosse de l'une de ces deux armes lorsqu'un complice facilita la situation...

-Il paraît que ce monstre va participer et gagner le tournoi... Pitié, ne le provoques pas !

Notre tonton flingueur rompit immédiatement le contact physique avec son arme à feu, et il se tourna avec un grand sourire, droit vers Minaro. Oh, certes, ce n'était guère une gentille bouille qu'on avait là. On eut presque dit un rictus qui, plutôt que formé de douleur, se forgeait par le biais d'obscures idées. Ce visage était honnête et transparent tant il transpirait de mauvaises ondes. Les yeux du chasseur de tête étaient plissés comme ceux d'un affamé face à un banquet, en laissant apparaître une vaine d'excitation sur son front. En même temps, un sourire étendu au possible s'affichait en dessous, à l'ombre de sa longue chevelure grasse. Le preneur de primes s'approcha alors lentement, d'un pas raisonnant au sein du silence stressé crée par l'auditoire muet ici présent. Finalement, le tueur à gage gouvernementale s'arrêta en face d'Edward, avec ce même visage. Il n'éprouvait ni l'envie, ni le besoin de masquer ne serait-ce qu'une once de ses mauvaises intentions.

-Messire James Silver, veuillez pardonner mon orgueil, j'ignorais à qui j'avais à faire, et soyez assuré que je ne désirais vous manquer de respect.


Ces excuses puaient à trois lieux la futilité. Même un enfant eut deviné que Tenshi était à peu près aussi désolé d'avoir vanné le primé, qu'un dragon céleste est désolé pour l'esclave sur lequel il s'essuie les pieds. Qu'importe la réaction de cet interlocuteur d'ailleurs: si il s'avère violent, notre abrutis se reculera. Si il devient sympathique, l'assassin s'en moquera. Si l'autre tas de pognon sur pattes ne dit rien, alors Ito se contentera d'enchaîner après un long et prévisible blanc. Pourquoi un tel changement d'avis, diront des sceptiques ? Par appât du gain, répondrait le parieur. le chasseur désirait ardemment savoir si, oui ou non, ce Silver valait la peine de mûrir. Si la pensée orgueilleuse du preneur de têtes devait être reprise, elle serait ainsi faite... *Soit cet anorexique vaut largement ses douze millions et ce tournoi est gagné d'office pour mes paris, soit il ne vaut rien, et je gagnerais du temps à prendre directement la prime sur son cadavre.* Pour faire le choix entre ces deux issues, le natif de South Blue posa une question, une seule, volontairement provocante avec un ton s'y prêtant...

-Mais, messire Silver... Valez vous au moins la moitié de cette prime ?

Une question, juste une, prononcée avec dédain, et la face haute. C'était là le premier tournant majeur de cette histoire, ou dirons nous cette anecdote. Le tireur se tint toujours si droit face à l'autre crapule, prêt à dégainer à tout moment si ce bougre décidait de prouver lui même sa valeur, car il n'est pas de meilleure analyse que celle qu'on prélève soi même.
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Lun 30 Mar 2020 - 16:17

Bon, il était chiant ce mec en fait. Au début, ça avait été drôle mais le fait qu'il revienne à la charge était bien malvenu. Surtout qu'il ne se prenait pas pour une crotte le gonze. Il se la jouait, sûr de lui, insultant ouvertement Edward. En temps normal, ce mec se serait mangé une droite. Le problème ? C'est que s'il se relevait de ce coup, cela amoindrirait la force prétendue de "James". Il avait un véritable cas d'école là. Pour l'heure, Edward choisirait le bluff, espérant que les gens autour seraient suffisamment crédules pour ajouter de la force de persuasion.

"- Bah écoute, continue de me parler comme ça et tu vas vite le voir toi-même, blaireau. "

Se relevant de sa position contre le mur, Il allait pour le coup laisser ressortir sa colère. La haine au fond des yeux et la posture agressive, prête à frapper, ne pouvait jouer qu'en faveur de sa crédibilité. Surtout que ça servait de sorte de signale d'alarme.

Gino, qui n'était pas né de la dernière pluie, s'avança pour prendre la parole. Il était l'organisateur et allait bien faire valoir ses droits. Pour le coup, le prendre comme complice avait été une très bonne chose.

"- Ah non ! Il n'y aura pas ce genre de choses dans mon établissement ! Si vous voulez vous battre, ça sera uniquement si vous vous croisez dans le tournoi ou dehors ! Et je vous préviens, ça vous disqualifierez tout les deux ! Je n'ai pas que ça a faire de m'embêter avec des enfants qui ne connaissent rien au respect ! "

C'était le discours parfait. Le moment idéal pour s'éloigner avec dignité, après un dernier tacle.

"- T'as de la chance que la récompense m'intéresse bien plus que toi. "

Une aura quasi-meurtrière pouvait presque se dégager de l'homme aux yeux rouges. C'était assez simple car il avait vraiment la haine pour le coup. Il allait ainsi donc commencer à se diriger vers un autre coin de la salle, plus tranquille.

Le vieillard allait d'ailleurs commencer à se diriger quant à lui vers le ring pour faire le petit discours d'entrée et présenter les règles.

"- Bienvenue à tous dans ce trentième tournoi d'art martiaux de l'île du karaté ! Vous êtes venus très nombreux alors je ne vais pas perdre plus de temps et vous annoncer les règles. Ce sera un tournoi à élimination directe. Les armes ne seront pas autorisées, aussi, veillez à les poser à côté du ring pendant votre combat si vous en possédez une. Pour ce qui est des paris, il vous est théoriquement possible d'en faire, même si vous êtes participants. En règle générale, c'est réservé au public mais je ne compte pas l'interdire. pour cela, il vous suffira de vous diriger vers l'accueil avec votre mise. Les côtes vous seront détaillées là-bas. Nous sommes une petite structure et le public sera assez peu nombreux, mais je vous demanderez quand même de ne pas vous mêler à eux afin de ne pas perturber le déroulement du tournoi. Le public arrivera d'ailleurs dans une vingtaine de minutes. je vous demanderez donc d'aller dans les coulisses situés à votre droite et à votre gauche en attendant votre tour. Vous serez appelés par votre nom mais pour des raisons pratiques, je vous demande de prendre d'ores et déjà connaissance du tableau de tournoi pour vous préparer et passer dans l'ordre pour que le déroulement se fasse bien. D'ailleurs si vous êtes à droite sur votre combat, mettez vous dans les coulisses à droite, et inversement pour la gauche. Si vous n'avez pas de question, je vous pris donc de vous préparer. Bonne chance à tous et bon tournoi ! "

C'était le moment. Tranquillement, Edward allait donc se joindre à la foule pour regarder le tableau, même s'il le connaissait déjà du coup. Le but de cette manœuvre était évidemment de ne pas paraître suspect. Après avoir pris la peine de lire, il allait donc allait dans sa section qui était celle à gauche, pour se mettre dans un coin et attendre. En espérant que le trouble fête de tout à l'heure ne soit pas du même côté que lui. Il avait hâte que ça commence en tout cas. Et que beaucoup de paris seraient faits. Après tout, plus y en aurait, plus il gagnerait d'argent facile.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1