AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Feu aux poudres

Alday
Alday

♦ Localisation : Rokade

Feuille de personnage
Dorikis: 1536
Popularité: 32
Intégrité: -30

Dim 1 Déc 2019 - 17:19

CHAPITRE IV

 

Le Poing Écarlate



          Twister et Alday ont poursuivit leure voyage à la recherche d’Esra, une vieille connaissance du binôme. Leur récente escale sur Rocade leur ayant permis d’obtenir le nom de leur prochaine destination. Malheureusement le plus jeune n’a pu quitter le roc indomptable dans les meilleures conditions. Les graves blessures, qu’il a reçues, ont difficilement été soignées par son mentor. D’ailleurs ce dernier ne parvenait pas à fermer les yeux sur les agissements insouciants de son protégé.

          Une mer calme, un soleil rouge levant et un bateau s’approchant du rivage, tel s’ouvrit la page d’une nouvelle aventure. Le duo de brigands pouvait désormais apercevoir les terres du Royaume de Saint Uréa. On était bien loin du tumulte des vagues, propres à la mer Rokadienne. En effet, une belle et douce brise d’air venait bercer les joues de deux hommes épuisés. Twister avait dû assurer la navigation, seul, sans l’aide de compagnon de route qui était restée inconscient pendant une bonne partie de la traversée. D’ailleurs ce dernier avait trouvé le voyage assez court. Cela s’expliquait simplement par son éveil tardif. Son retour parmi les vivants était peut être dû à l’animation omniprésente sur les terres du royaume. À plusieurs mètres du rivage quiconque pouvait ressentir, cette activité, cette ardeur … cette ferveur émanée du continent. Depuis le nid-de-pie, Alday ne décollait pas les yeux de la côte, intrigué par cette excitation qui pesait tout autour de lui.

⁃ Dis le vieux !! Tu ressens cette ardeur ??!! On dirait que la terre elle-même est en effervescence !!

⁃ C’est parce que la population entière se prépare au Carnaval …

⁃ Carnaval … Quel carnaval ?

⁃ Laisse moi finir abruti. Ça t’évitera de gaspiller ta salive. Chaque année, a lieu le Carnaval de Saint Uréa, cet évènement, qui réunit toutes les classes sociales de l’île, est peut être le plus attendu de South Blue. Feux d’artifices, spectacles, défilés et parades, bref le paradis pour un voleur avec toutes ces distractions.

⁃ Pourquoi tu m’en as jamais parlé alors ?

⁃ Parceque Saint Uréa est l'une des villes les plus militarisées des Blues et qu’à l’approche du Carnaval, ses forces militaires sont concentrées.

⁃ Tu imagines … tout cet or aux coups et poignets de ces richards !!

⁃ T’as pas écouté un seul mot de ce que je viens dire, soupira le charlatan.

⁃ Rien après paradis, répondit le bouillonnant chapardeur.


          Malgré ses blessures et son besoin primaire de se faire soigner, la seule idée qui dominait les pensées du voleur étaient de profiter de l’événement annuel afin de faire les poches des dispendieux qui seront nombreux. À se demander, s’il avait oublié la raison de leur venue sur l’île. Bien évidemment, que retrouver Esra, restait sa priorité ou plutôt mettre la main sur l’objet mystérieux qu’elle détenait. Cet artéfact serait une clé important quant à la découverte de la Fontaine de Jouvence. Île militarisée oblige, Twister estima judicieux d’amarrer leur embarcation à l’écart du port principal, loin des regards indiscrets des forces de l’ordre. Pour cela, il décida de se rapprocher au plus près de la Frange : la zone extérieure de l’île où vit la plus grande partie de la population qui est notamment la plus pauvre. Le plan était simple : faire une première reconnaissance des lieux, s’informer sur les polices présentes, les zones fréquentés, la localisation des principales institutions puis revenir sur le bateau afin d’opter pour la meilleure stratégie pour mettre la main sur la demoiselle … Enfin, c’était le plan que le charlatan s’apprêtait à partager à son regretté compagnon de route. Compagnon qui avait déjà disparu de l’embarcation.

          Il était difficile de dire avec exactitude à quel moment le voleur avait quitté la grosse barque. Se dandinant sur l’une des routes pavées qui bordent la mer, Alday se demandait quel chemin prendre pour accéder à l’entrée de la ville. Impossible d’ignorer les nombreux grands édifices qui ne permettaient pas de se repérer convenablement. D’ailleurs, la hauteur de certains bâtiments donnait au jeune homme recouvert de bandages, quelques envies d’ascension, qui pourrait par ailleurs aussi lui permettre d’avoir une vue d’ensemble de la zone. Bien évidemment, comme tout blessé qui se respecte, pourquoi prendre les escaliers tranquillement lorsque tu peux sauter et t’agripper aux différentes fenêtres des bâtisses.

⁃ Ça me fera un peu d’échauffement ... d’ailleurs ... j’ai plus besoin de tout ça !

          L’ancien esclave se débarrassa des nombreux bandages qui recouvraient ses blessures, pas encore soignées, avant d’effectuer un premier bond. Il s’accrocha grâce à la force de ses bras au rebord d’un balcon du premier palier d’un grand immeuble. Puis grâce à la force de ses bras, se propulsa au second étage, puis au troisième, et ainsi de suite jusqu’à atteindre le toit de l’immeuble. Il ne lui restait plus qu’une petite traction à effectuer pour terminer son ascension mais avant qu’il ne puisse avoir un visuel sur le dernier niveau du building, d'étranges bruits se faisaient entendre, comme un fin crépitement.

⁃ Encore un petit effort, j’y suis presque. Hein !! qu’est-ce qu-

⁃ FEU !!!!!!


          À peine, le haut du corps remonté par la force de ses biceps que le natif de Rhétalia se prit en pleine poire, ce qui semblait être un pétard ou un mortier, voir même une fusée. Ce dispositif explosif de faible puissance l’était assez pour le faire dégringoler de l’édifice en moins de temps qui lui en avait fallut pour l’escalader.
http://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttp://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Page 1 sur 1