AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal

Thomas Lewis

Thomas Lewis
Thomas Lewis


Ven 7 Fév 2020 - 16:58

LEWIS THOMAS
Pseudonyme : Spade. Et tout un tas d'alias.
Age : 30 ans.
Sexe : Homme.
Race : Humain.

Métier : Agent du Cipher Pol 4.
Groupe : Cipher Pol.

But : Piétiner la corruption.

Équipement : Un escargophone, un costard.

Parrain : Aucun.

Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? DC de Klara Eilhart.
Si oui, quel @ l'a autorisé ? Raphaël Andersen.

Codes du règlement :


Description Physique

Salut, l’ami. Ami, ça te va ? On va passer un bout de temps ensemble, alors vaut mieux que tu sois à l’aise. Je vais me présenter, donc. T’as pas besoin de parler, t’inquiète pas.

Bon. Je fais un mètre quatre-vingt dix. A peu près, hein. Pour le poids, j’en sais rien. Je pourrai me peser, mais je porte quasiment toujours mon costard sur moi, et c’est pas pour faire mon emmerdeur mais j’ai la flemme de me mettre à poil, là. En tout cas, je m’en sors pas trop mal, et je flotte pas dedans : j’aime penser que c’est plus grâce aux muscles qu’au gras. J’ai le visage bien carré, délimité par une barbe de trois jours que je prends soin de tailler avec subtilité. Tu sais, pour que ça fasse bien mais en même temps pas trop. J’ai le cou un peu large, aussi. Je suis brun, les cheveux plutôt courts, souvent rasées sur les côtés. Parfois je laisse pousser, mais ça dépasse rarement du chapeau. Chapeau que je porte quasiment tout le temps. Ça fait partie de l’uniforme, on va dire. Tu veux du détail ? Je sais pas, moi. J’ai pas un petit pif, déjà. C’est pour mieux renifler les indices. J’ai les yeux marrons, presque noirs. Perçant. Enfin, j’espère, ce serait classe.  

Alors je sais ce que tu vas dire, jusqu’ici, y’a rien de transcendant. Et tu aurais parfaitement raison. Je me démarque pas spécialement. Les gens font pas forcément attention à moi. Je ressemble au sbire habituel du Cipher Pol, quoi. Ça tombe bien, c’est mon boulot. J’ai une démarche plutôt sûre, rapide. Je pense être moins tendu que les collègues, par contre. Je m’affale, je prends mes aises, les mains dans les poches ; les gardes à vous et les courbettes, c’est pas mon truc. On dit souvent que je fais la gueule, par contre. Ce qui est faux, je te rassure. C’est juste ma tronche qui est faite comme ça. Puis la voix rauque qui arrange rien. Sinon, j’ai des bonnes poignes. J’en suis fier, je ne te le cache pas. On dirait presque que j’ai fais du boulot manuel toute ma vie. En fait, c’est juste à force de mettre des beignes.

J’espère qu’avec ça, t’es capable de me représenter sans trop de mal.



Description Psychologique

Bon, là je te cache pas que ça devient un poil plus complexe. Pour se décrire physiquement, suffit de se tenir devant un miroir et d’être honnête. Pour ma façon d’être, c’est une autre paire de manche. J’ai pas l’habitude de parler de ça, tu vois ? Du coup, je commence où, moi…

Bon, déjà, je suis sympa. J’ai beau bien y réfléchir, non, je pense vraiment être un bon gars, dans le fond. J’ai l’air de faire la gueule, je mâche pas mes mots c’est sûr,  mais dans le fond je suis sympathique. Je suis même plutôt sociable quand je suis motivé. Et poli quand il faut. Parce que tu vois, moi j’aime bien les gens. Alors ne te méprends pas, évidemment que la plupart sont des tocards et que le monde se porterai bien mieux sans eux. Mais. J’y peux rien, j’aime bien les gens. Les petites gens. Les types honnêtes, qui font leur vie sans empiéter sur celles des autres. Pas les gars comme moi, quoi. Bref, pour résumer, je ferai pas de mal à une mouche.

...

Je rigole. Quand on bosse pour le Cipher Pol faut être prêt à écraser certains insectes. Mais pas tous, c’est ça que je voulais dire. Tant qu’on me fout la paix, à moi et à ceux qui ont rien demandé, j’ai de problème avec personne. Comme je t’ai dis, je suis même capable de plaisanter, et de discuter du beau temps si il faut. Tiens, tu sais que je suis un grand amateur d’art, et de musique, surtout ? Je suis un grand curieux. De possiblement tout. Je suis aussi un amoureux de la Vérité avec un grand V. Un fouille-merde, pour certains. C’est plutôt pas mal, quand on fait mon métier, mais ça peut aussi attirer des emmerdes, alors j’essaye de me contrôler. Parce que c’est pas un milieu facile, le Cipher Pol. Mais ça, tu t’en doutes sûrement. Personne n’est honnête, et certainement pas moi. Ça fait partie du boulot. On ne se montre jamais sincèrement.

Ça tombe bien, parce que j’en suis bien incapable. Je pleure jamais. Je rigole pas énormément. Je garde mon stress pour moi. C’est d’ailleurs sûrement pour ça que t’es là, l’ami. Avoir quelqu’un avec qui penser, ça m’aide. Sûrement. Toi, je peux tout te dire, t’existe pas vraiment.

Mes pensées. Je suis souvent seul avec, alors j’ai appris à m’y plonger sans retenue. Je me perds souvent dedans, sans forcément m’en rendre compte. Pour oublier le fait que le boulot est souvent dur et chiant, je m’imagine le héros d’un de ces romans que j’affectionne, même si j’en suis relativement loin. Je suis certainement un personnage secondaire qui n’a de peu d’importance et d’incidence sur l’histoire. Ou pire, un antagoniste.

J’ai l’air un peu blasé de ma personne, comme ça, mais j’essaie juste d’avoir un peu de recul. Concernant la vie, je suis dans une sorte d’équilibre précaire, coincé entre ma croyance que le monde qui m’entoure pourrit de jour en jour, et ma conviction qu’il est possible de changer la donne. Alors, je fais de mon mieux, à mon humble niveau. J’aime bien m’imaginer sauveur de la veuf et de l’orphelin. C’est pas vraiment le cas. Je suis un agent du Cipher Pol, rien à voir ; je mens, je complote, je trahis. Ça me fait pas particulièrement plaisir, mais c’est comme ça. Je tente quand même de maintenir des vraies relations. Des relations saines.

Si je devais me trouver des défauts, je dirai maladroit déjà. Nan, vraiment. Je suis toujours à la bourre, aussi. J’ai également beau me considérer capable d’avoir du recul sur moi-même, je crois bien que je laisse parfois mon égo grandir un peu trop, jusqu’à ce que je m’en prenne une suffisamment fort pour que ça me remette à ma place.

Bon, je sais pas si j’ai fais le tour, mais je pense t’avoir donné une idée un peu générale de qui je suis. Un bon gars. Un menteur. Un type qui se paume aussi bien dans ses pensées que dans sa vie,  parce que plutôt que de trouver un vraie sens à celle-ci, je préfère m’enfermer dans mon boulot.

Bref, c’est moi.



Biographie

Accroche-toi bien l’ami, parce que maintenant je m’en vais te raconter mon histoire. T’accroches pas parce que ça va être une virée dantesque, mais accroches toi parce que c’est pas spécialement dingue, alors t’endors pas.

Je m’appelle Thomas Lewis, fils d’Isaac Lewis et de Lisa Lewis, née Lisa Spade. Niveau famille, j’ai connu que mes parents et ma sœur. Je suis l’aîné. Je suis né à Marie-Joie, la fameuse Terre Sainte. Tu te doutes bien que c’est pas vraiment le cas, hein. J’ai pas à me plaindre, j’ai eu une enfance relativement tranquille, à l’abri du besoin. Mon père est journaliste, tu vois. Officiellement, il participe à apporter une information claire et factuelle aux habitants du monde. Officieusement, il ne fait que gentiment recopier ce que les gens d’en haut lui dictent. Mais ça, je l’ai pas compris avant un moment. Pendant une bonne partie de mon enfance, j’admirais mon père. Je l’enviais, même. Investiguer, démêler le vrai du faux… Ça, c’est top.

Bizarrement, quand j’ai compris que ce qu’il démêlait le plus, c’était les élastiques autour des liasses de billets qu’il recevait, ça m’a moins fait envie. Mais tu vois, je me trouve un peu hypocrite d’en parler comme ça. Parce qu’à l’époque j’étais bien content de pas vivre dans le besoin. D’être en haut de l’échelle. D’avoir tout ce dont moi et ma sœur avions besoin. Et c’était possible parce que le père était un sacré enfoiré. Donc bon, merci papa quand même, hein.

Je suis resté dans le déni un moment, je me plongeais dans un tas de bouquin quand j’étais gamin, et même encore maintenant. Ça me faisait rêver. Quand on a besoin de rien, on s’ennuie vite, fallait bien que je trouve un échappatoire. L’école, c’en était pas un. Ironiquement, c’est mon père qui m’a introduit aux romans. Policiers, d’espionnage, des aventures dantesques et des héros en quête de vérité, la classe, non ? C’est ça qui m’a donné envie de devenir ce que je suis actuellement. A la base, je voulais suivre les traces de mon père. Puis je suis passé de gamin ignorant à adolescent ingrat.

Et j’ai dévié un peu la route. Je me suis éduqué. Je suis sortie de mes livres, et j’ai fais de mon mieux pour comprendre le monde dans lequel j’ai grandi. Un monde de mensonge, de trahison, de faux-semblant, bref, un monde de merde. Mais tu sais quoi ? C’est quand même vachement stimulant comme monde, tu trouves pas ? Alors j’ai décidé de devenir celui qui dicte la vérité, plutôt que d’être celui à qui on la dicte. Et de faire de mon mieux pour dicter une vérité au pire un peu vraie. Et pour ne pas me sentir trop mal, j’ai tout fait pour rejoindre une division pas trop dégueulasse du Cipher Pol. Lutter contre la corruption, c’est forcément bien, non ? Je préfère ça que de fomenter des coups d’états, en tout cas.

Et me voilà membre actif du Cipher Pol 4. Le père pratique toujours, mais tu me comprendras sûrement si je te dis que notre relation est pas au plus haut. Ma sœur s’est barré y’a bien longtemps, sûrement parce que c’est la moins stupide d’entre-nous. Je fais en sorte de chopper de ses nouvelles quand je peux.  


Test RP
- Allez les gars, on traîne pas, la pause clope est fini ! lance mon supérieur avec sa voix caverneuse.

J’écrase mon mégot à terre, salue le collègue d’un signe de la main, et puis je me dirige vers mon poste. Tu connais Thomas, le valeureux agent du Cipher Pol, mais est-ce que tu connais William, le nouveau de la division ? Je ne crois pas. Pourtant, c’est sous ses traits que je me balade aujourd’hui. Un type sympa, poli avec tout le monde, motivé à faire son boulot. Tout l’inverse du patron, en fait. Il me regarde du coin de l’œil, avant de se concentrer sur la bouteille de whisky qu’il tient à la main. En plus d’être insupportable au possible, il se trouve que le commandant Pritchard est soupçonné de passer plus de temps avec les rouges qu’avec les gars honnêtes comme Willy. Alors Willy enquête, parce tu sais, c’est aussi un grand curieux. Puis c’est un sacré patriote, aussi.

Bref. Je sers un peu à rien, dans cette division. Faut dire que la division elle-même sert pas à grand-chose, dans ce trou paumé. Je crois qu’elle sert de punition, en fait. Les éléments qu’on veut écarter un moment, on les envoie ici. Pas étonnant que le commandant parte en couille, en fait. Mais c’est pas parce que je peux comprendre que je peux pardonner. On ne sait pas grand-chose du type, si ce n’est qu’il est sur nos radars. Des plaintes étouffées, une trésorerie pas toujours claire, bref, des broutilles. J’ai épluché ses états de service sur le chemin, rien de bien croustillant. Je rejoins mes compagnons du moment, la casquette bien vissée sur mon crâne. J’ai l’air d’un con mais je me fond dans la masse du coup. On part en patrouille dans ce trou perdu. Je vais t’épargner tout ça, je pense pas que tu tiennes spécialement à me voir bailler toute la journée.

*

Le problème, avec mon boulot, c’est que c’est rarement romanesque. Les planques, c’est long. Se faire passer pour un troufion de base, c’est chiant. Éplucher la paperasse en quête d’indices ou de faits qui ne collent pas, c’est long ET chiant.



ONE PIECE REQUIEM ©



Dernière édition par Thomas Lewis le Mar 31 Mar 2020 - 14:57, édité 2 fois
Myosotis De Ville
Myosotis De Ville
Admin en Chef
Ambassadeur du Gouvernement Mondial


Feuille de personnage
Dorikis: 5727
Popularité: 220
Intégrité: 126

Dim 1 Mar 2020 - 12:11

Bonjour Klarade, je passe pour ton test RP en retard déso Sad

Le sujet c'est :

Citation :
Raconte une mission que t'as confié le gouvernement et les bâtons qui t'ont été mis dans les roues à cause de concurrences entre les différents services d'intervention et d'enquête.

Voilou tu as 10 jours pour le traiter. Tu peux changer si tu veux !

Voilooooou !

_________________


Thomas Lewis 1500824581-kakyoin



Spoiler:
 

http://www.onepiece-requiem.net/t15222-http://www.onepiece-requiem.net/t16409-fiche-technique-de-myosot
Page 1 sur 1