AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -30%
Enceinte connectée Amazon Echo (3ème ...
Voir le deal
69.99 €

Din Delight (En Cour)

Din Delight
Din Delight


Lun 30 Mar 2020 - 1:29

DELIGHT Din
Pseudonyme : Le Zarb (sur son île natale)
Age : 24 ans
Sexe : Homme
Race : Humain

Métier : Etait un commerçant, devenu moussaillon
Groupe : Pirate

But : Survivre, retourner à sa vie d'avant

Équipement : Bandages usés

Parrain : None
Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? Non
Si oui, quel @ l'a autorisé ? ...

Codes du règlement :


Description Physique
Décrivez votre personnage, sa taille, sa masse, sa musculature (ou son absence), ses tics de comportement, sa façon de parler, de marcher...  Soyez créatifs, il y a toujours à dire sur la manière d’être de quelqu’un !
[Comptez une quinzaine de lignes minimum.]


Description Psychologique
Décrivez les traits de caractères forts de votre personnage : que pense-t-il face à un adversaire ? Comment voit-il le monde ? Qu’aime-t-il dans sa vie, que n’aime-t-il pas, que ne supporte-t-il pas ?
[Comptez une quinzaine de lignes minimum.]


Biographie


  • Il fait sombre. Mais ces ténèbres sont gênés par une lumière timide qui chatouille presque. Pas de quoi aveugler quelqu'un, mais assez pour montrer qu'elle est là. Ce fut suffisant pour me réveiller, j'ouvris les yeux avec peine ce qui m'arracha de mon sommeil. Je dormais bien, mais le trou aux volets de ma fenêtre permis à un rayon du soleil d'entrer dans ma chambre et voilà le résultat. Je tournai dans ma couette pour regarder en direction opposée et pour peut-être me rendormir, j'étais encore assez fatigué. Mais je me souvins qu'aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Aujourd'hui était le premier jour du mois d'Aout, le festival du commerce sur mon île.

    Je dois avouer que je commençai à grogner à l'idée de devoir me lever avec cette fatigue et ce besoin de sommeil qui m'appelait encore. J'avais réglé mon réveille, mais la nature a voulu me secouer avant ce son horrible qui ferait sursauter n'importe qui dans les bras de Morphée. M'enfin, mieux vaut se lever maintenant que de prendre le risque de se rendormir et d'être encore plus KO. Je me levai donc, aujourd'hui sera encore une fois une journée assez remplie et pas forcément par de la joie. Cette journée m'attriste et mais me donne aussi un second souffle à ma vie qui dort encore. Je m'appelle Din Delight, j'ai 23 ans, j'habite sur une île centrale de l'archipel Mercant Iles qui se trouve à South Blue. L'île centrale ressemble à un Octogone avec un morceau comme qui dirait croqué, certaines rumeurs parlent d'un roi des mers qui aurait fait cela. Cette fameuse île est entouré de plusieurs petites, certaines sont des résidences de riches, de rois et reines d'autres pays voulant passer des vacances, car il faut l'avouer que le climat de l'île est très confortable. D'autres îles autour sont justes des bureaux ou des entrepôts d'usines.
    L'île centrale est là où les autochtones résident et le centre ville est le témoin du festival du commerce qui se déroule chaque année.

    Assis sur mon lit, pensant à cette journée qui vient à peine de commencer et qu'il me tarde de terminer. Il est 7h15, j'ai assez de temps, généralement le festival commence à 9h30 et dur tout une journée. Je pouvais entendre ma mere parlait à mon petit frère en bas dans le salon, oui je suis assez précis sur ce que j'entends. Allez savoir pourquoi, mais je suis né avec cette ouïe super fine, ma mere me dit que c'est héréditaire de son coté de la famille, mais personne n'a jamais parlé de cela avant moi, enfin, des détails.

    - "Tu penses que Din est réveillé ?"

    - "Ma foi, je vais aller taper à sa porte au pire"

    - "Ouais, il faut qu'il prépare le stand"

    Je me levai donc, sortis de ma chambre et descendis les escaliers jusqu'à les rencontrer. Je leurs souris, accompagné d'un bonjour, d'un bisou à ma mere et un check à mon petit frère. J'attrapai aussi de quoi me remplir le ventre et un verre d'eau, quand j'entendis ma mere prendre une inspiration timide, elle voulait me parler, mais je réagis plus rapidement.

    - "Je vais faire mon sport du matin, ça devrait pas me prendre trop de temps et je mettrai en place le stand, t'inquiète pas, je t'ai entendu de là-haut"

    - "Ah super. T'es beau quand même"

    Les mots d'une mere. Je finis de déjeuner, pendant que ma mère et mon frère parlaient des dernières créations de ce dernier. Il pratique le fer, le metal ainsi que l'or, l'argent et le bronze. Il est assez habile pour quelqu'un qui a commencé il y a moins d'un an, cette année c'est ce que nous vendrons au festival.
    J'enfilai un t-shirt, sortis de chez moi et me dirigeai vers les bois pas loin de chez moi, je n'oubliai pas de prendre mes élastiques.

    Le festival du commerce se déroule chaque année, c'est pendant cela que tous les commerçant de l'archipel et de quelques îles voisine se réunissent pour vendre ou pour montrer leurs derniers produits ou créations. Généralement, chaque commerçants, artisans ou producteurs ont leur place au sein de l'archipel ou dans leurs îles respectives, ce festival est vraiment d'avoir les dernières nouveautés de chaque à porté et à quelques mètres les uns des autres, la concurrence n'a jamais été aussi intense que durant cette journée là.
    Je fais partie d'un clan de commerçant assez réputé à South blue, mon nom de famille n'est pas inconnu, mais être capable de se faire une réputation grâce à ses prouesses n'est pas chose aisée. Beaucoup de membre de ma famille sont ou étaient de fins négociateurs, vendeurs et promoteurs, voilà ce qui a fait notre réputation, on nous voit comme des commerçants honnêtes, qui n'en font pas trop, mais assez.

    Mon père était quelqu'un de renom pour ça, il nous a quitté à mes 19 ans d'une maladie et la famille me voyait comme son successeur, mais ma vie, ma personne changèrent drastiquement à sa mort. Je ne sais plus ce que je veux faire, continuer dans la vie qui m'est destinée ou prendre les devants et changer les choses pour moi mais aussi pour les générations futures. Cette journée est donc une remémoration des talents de mon père, qui est maintenant absent et de ma place dans ce monde.

    Me voilà maintenant dans les bois, ma séance de musculation peut commencer, il faut dire que cela m'est d'une grande aide, je pensai pas devenir aussi gourmand que je le suis avec l'âge, mais les exercices physiques m'aident énormément à garder une certaines lignes, même si la graisse est toujours un petit présente, il en faut un peu je dirai. Pompes, tractions sur des branches d'arbres, soulever des rocher de moyenne taille en mode soulevé de terre (héhé), voilà ma routine du matin. Mais aujourd'hui je vais rajouter des exercices à l'élastique, étant un ceinture noire de judo, garder en mémoire les mouvements des prises est toujours une bonne chose et ça me sert encore de thérapie, savoir se défendre dans son monde et ainsi développer une certaine assurance est primordiale dans ce monde et même à mes 24 ans, on me le rappelle encore.

    La fin de mon entrainement et le chemin du retour chez moi furent marqués par la rencontre avec Jod Berett, un commerçant prodige du clan du même nom. On se connait depuis l'école et on a suivi les mêmes études. Il se tenait là sur ma route, un sourire vicieux s'affichait sur son visage.

    - "Dindon ? Ooh Dindon, qu'est-ce que tu fous ici ? Aah, t'es allé te faire du mal encore ?"

    Ouais, c'est pas la folle amitié entre nous, c'est plutôt ma bête noire, un garçon qui m'a harcelé pendant un bonne partie de mon adolescence et il se permet de continuer alors que nous sommes des adultes. Ses attaques ne me font plus rien. Le jour de mes 16 ans, j'étais fatigué de ses piques constants et on finit par se mettre les mains dessus. L'envie de faire du judo m'est venue après cela, non pas que je me suis pris une raclée, mais je voulais être plus efficace pour les altercations physiques, bien que je ne me destine pas à en vivre des milliers. Mais qui sait ?

    - "C'est Din, comme Dine"

    Lui répondre n'était pas nécessaire, surtout que je n'étais pas particulièrement blessé par ses vannes pas très subtiles et pas drôles.

    - "Tu restes un clochard pour moi, l'an dernier c'était pas fameux pour vous, j'espère que t'as révisé pour aujourd'hui, ça va pas être fort sinon"

    Je restai stoïque et lui répondis par mon silence tout en continuant ma route et le dépassant, me hâtant de retourner chez moi et prendre une douche. Il n'avait pas tort. Je n'ai jamais été un mauvais commerçant, je connais toutes les techniques de négociation, promotions et ventes en plus des astuces secretes de mon clan. Mais mon manque de motivation dans ces domaines fait que je suis dépassé par même le plus nul de tous.
    Ça n'atteignait pas mon égo, mais ça attristait la famille et c'est assez pour me faire mal.
    Arrivé chez moi, la bonne nouvelle de la journée était là.

    - "Il est là le plus beau, comment va mon neuveu"

    Mon oncle Billy Torond, du coté de ma mere, homme trapu au cheveux mi-long ébouriffé, couvert d'un chapeau. Les Torond sont aussi reconnu comme de grands commerçant. Connu sur South blue car son métier est commerçant volant, comme on l'appelle dans le milieu. Il se déplace d'îles en îles sur tout South Blue pour vendre et promouvoir, il a plusieurs clients et il gagne énormément. Un rayon du soleil dans ma vie. Il apporte de la fraicheur et une casse dans la routine quotidienne de l'archipel. Tout le monde le connait, tout le monde le respecte. Il n'a pas raté un festival depuis que je suis petit, toujours présent pour la famille, c'est un second père. Il est peut-être la figure paternelle qu'il me manque.

    - "Ta mere m'a dit que t'étais très fatigué, aujourd'hui je vais gérer le stand si ça te dérange pas"

    - "Te force pas, je peux gérer cette année"

    - "L'an dernier était comment ?"

    Cette question eue un écho particulier en moi, je sais que l'an dernier était très mauvais, la réputation du clan n'était pas en jeu, mais les gens se posaient des questions. Mon silence en disait long, je ne pouvais pas nier, même si d'habitude je parle même si j'ai rien pour me défendre quand le sujet m'est important. La famille est important pour moi, défendre le nom du clan n'est pas quelque chose que je regarde de loin, au contraire je prends cette mission très à coeur.

    - "T'inquiète pas mon neveu, aujourd'hui c'est moi qui gère, ce soir je te parlerai de quelque chose qui pourrait t'intéresser"

    Je vis ma mère soupirer à la fin de cette phrase. J'étais curieux, mais je patienterai ce soir. Je me sentis libérer de cette corvée qu'était cette journée, mais en même temps déçu, car mon manque d'implication été remarquée. J'en avais honte.

    Le reste de la journée je l'ai passé avec mon oncle, derrière le stand de métallurgie qu'on a monté. J'étais juste un figurant assis derrière mon oncle qui ne faisait rien d'autre que de répondre aux questions des gens, leurs donnant les informations qu'ils veulent mais d'une façon qui fait qu'ils voulaient en savoir plus. Première astuce des Torond, ne répondre que du minimum sur un produit, laisser les gens demander, ils se créent ainsi leur propre curiosité et un intérêt pour le produit. Les oeuvres de mon petit frère étaient vraiment splendid. On pouvait voir des meubles de maisons, des décorations et aussi des armes comme des épées, sabres, couteaux ou fleurets. Je regardai mon poignet marqué de cette cicatrice. Quand je pense que mon poignet n'est plus fait d'os, mais d'or. Un accident au judo a fait que mon poignet était bousillé et je fus forcé de le remplacer, mon petit frère a utilisé l'or qu'il avait en réserve pour un client pour me faire un poignet artificiel avec celui-ci. Un travail de pro, il a vraiment un don pour cela.
    Mon poignet droit me donner une force plus grande que mon gauche et ça pouvait se ressentir à mes coups de poing ou ma poigne.

    La journée se termina. Je n'ai plus vu Jod, peut-être que la vue de mon oncle le découragea. Il faut dire que la carrure de mon oncle est suffisante pour faire peur à pas mal. Il est 19h, mon oncle décida de m'emmener dans le bar le plus proche pour discuter. Je commandai du rhum que je coupais avec du cola, alors que mon oncle demanda une pinte de bière.

    - "Je voulais qu'on se retrouve entre homme pour parler franchement, t'as 23 ans t'es plus un petit à qui on emploi les mots qui ne le feront pas pleurer. Je sais que t'es pas bien, je te propose donc de venir avec moi en mer. Tu me suis pendant 1 an, tu vois comment ça se passe, ça te plait tu t'associes avec moi, ça te plait pas, tu retourneras ici au prochain festival, qu'en dis-tu ?"

    Je buvais mon verre et réfléchissais. Je me plaignais tout le temps intérieurement de la routine que je vivais au sein de l'archipele, voila une occasion de m'en évader. Mais chambouler tout ça voudra dire que je vais devoir me réadapter à un nouveau mode de vie, mais je voulais prendre ce risque.

    - "Ça me va. Je voulais voir du pays de toute façon. Je finis mon verre et je rentre faire mes valises. Merci en tout cas de me proposer ça. J'ai peur, mais je suis aussi excité"

    Il me pinça la joue tout en se mordant les lèvres.

    - "Ahah mon neveu. T'as pas une copine ici ? T'as pas peur de la laisser"

    - "Non, j'arrive pas à avoir une meuf si tu veux tout savoir. Je les interesse au début, mais dès qu'on commence à parler ben... Elles s'ennuient toutes"

    - "Je dis pas ça parce que t'es mon neveu, mais t'es béni d'un beau visage, t'as un beau corps aussi tu fais pas mal de sport, tu devrais avoir plus confiance en toi, franchement"

    A croire que c'est aussi une particularité des Torond de me vanter sur mon physique, ma mere, mon oncle, les différentes femmes qui l'a eu disaient que j'étais pas vilain. M'enfin, c'est un détail, j'en ai rien à foutre pour être franc.

    - "J'aurai la fille qui me plaira et que je plairai, je veux pas changer pour en attirer une qui me correspondra pas"

    - "En plus il réfléchit"

    - "Arrête c'est très gênant là (rire)".

    Rigolades, blagues, discussions sérieuses, débats, cris. On passa par toutes ces étapes avec quelques grammes dans le sang. Je me dirigeai aux toilettes pour me vider la vessie avant de rentrer chez moi préparer mes affaires, apparemment ma mère était au courant du projet de mon oncle, retissante au début elle abandonna car l'idée que je pouvais être mieux dans ma peau la convaincu. A l'entrée des toilettes, je poussai la porte pour me frapper le visage contre quelque chose de dur, mais avec une odeur assez forte d'alcool. Je reculai en titubant un court instant avant de reprendre mes esprits et voir devant moi un homme de 2 mètres trapus avec un corps épais, surement l'effet de la bière mais aussi une musculature digne d'un catcheur. Sa barbe blonde était assez grande pour arriver au niveau de son buste.

    - "Fait gaffe ou tu vas merdeux"

    L'alcool et mon attitude généralement passive aux insultes de ce genre fit que je ne répondis pas et cela l'énerva encore plus.

    - "Tu sais pas parler ? Tu t'excuses pas"

    Il posa son énorme main sur mon épaule et y appliqua une pression. Il avait énormément de force, mais mes années de musculation me permit de resister quelques minutes avant de céder, ma concentration n'était pas optimale à cause de l'alcool.

    Mon oncle se leva rapidement et couru dans la direction, une bagarre allait éclater quand le gérant du bar se mis au milieu pour calmer les choses, apparemment il connaissait le géant blond.

    - "Billy s'il te plait, arrête, pense à ton neveu, pense à ta soeur" (dit-il en chuchotant)

    Je regardai difficilement l'action, mes fesses toujours posées au sol

    - "Billy c'est un putain de pirate, ils ont pas de scrupule à tuer ceux qui les font chier"

    Mon oncle me récupéra au sol et m'emmena vers la sortie du bar, le géant blond continuait de marmonnait, mais il dégageait une aura semblable à un froid de forêt en plein hiver. Dangereux, mais calme...

    ...

    Mes valises prêtent. Nous prîmes la mer après que j'eus dit au revoir dignement à mon frère et ma mère. Je savais pas comment me sentir, entre excitation et peur, un sentiment étrange que tout va mal se passer, mais c'est dans la nature humaine d'être pessimiste et d'avoir peur de ce qu'il ne connait pas.

    Au bout de quelques heures en mer un bateau nous suivit et nous rattrapa à grande vitesse jusqu'à se trouver à coté de nous. La peur s'empara de mon oncle et de moi même, mais on se rendit compte que c'était le vaisseau et l'équipage du géant blond, il nous fit monter sur son navire. Mon oncle et moi sur le pont, les mains ligotées entres elles, le géant s'avança, entourait de son équipage, il s'exprima :

    - "Personne ne manque de respect à Barbe Blonde et vous allez payer la conséquence de cette acte"

    D'un geste il retira son pistolet de sa ceinture et la pointa sur le front de mon oncle avant de presser la détente. Le vide s'empara de moi, la peur, l'envie de me réveiller de ce cauchemars. On devait voyager sur South Blue, qu'est-ce qui s'est passé pour qu'on arrive à ça. Barbe blonde continua :

    - "Il m'avait fait bonne impression pendant le festival de cette archipel, mais personne, je dis bien personne ne cherche la bagarre avec moi"

    Il m'envoya un regard noir, j'étais convaincu que ce fut mon tour, mais à la place il m'ignora, rangea son pistolet et retourna dans ses quartiers avant de se faire interpeller par un de son équipage.

    - "Capitaine, on fait quoi du petit ?"

    - "Il devient moussaillon"

    Ses hommes me levèrent, dénouaient les liens sur mes mains avant de me soulever, tout en me menaçant de me tuer si je ne coopérais pas. Il me jetèrent ainsi dans la cuisine du vaisseau. Le chef des lieux me mis à la plonge. Voilà comment ma vie d'apprenti commerçant volant, se changea en moussaillon pour le compte de barbe blonde.

    ...

    Les jours passèrent et ma confusion grandissait. Entre l'incompréhension de ma situation actuelle et l'envie que tout s'arrête, mes regrets d'êtres partis, le deuil de mon oncle que je ne peux pas vivre dignement. Pourquoi ce capitaine ne m'a pas tué. Je croyais qu'il était sans scrupule et c'est pas comme-ci il manquait de personnel pour faire la vaisselle.

    Mais une nuit, je pensai avoir découvert un indice de pourquoi il m'eut épargné...

    3 mois passèrent après les évènement de ma capture. En plein milieu de la nuit, le chef de cuisine m'ordonna de tout nettoyer alors qui s'en alla dormir. Je fus le seul éveillé. C'était devenu une routine de travailler, manger les restes que l'équipage voulait bien me donner et me passer à tabac quand l'envie leur prenait du moins le premier mois, mais cela s'arrêta tout seul, tout d'un coup. Toujours en train de nettoyer la cuisine, la peur de mal faire et de me refaire passer à tabac était présente, malgré le fait que je fus frappé que 2 ou 3 fois.

    J'entendis le bruit de la porte de la cuisine qui s'ouvrit, je ne me retournai pas, pendant que c'était le chef qui revenait pour je ne sais quoi, mais la voix roque et froide de barbe blonde me surprit et me fit réaliser que c'était lui qui rentra.

    - "On n'a pas eu le temps de discuter"

    Je me figeai sur place, devant l'assassin de mon oncle.

    - "C'est quoi ton prénom ?"

    Aucun son n'osait sortir de ma bouche, etait-il venu pour me tuer ? Et par sadisme il voulait connaitre mon nom avant. Il s'approcha, mis sa main sur mon épaule comme il l'eut fait à notre premiere rencontre, mais pas de pression cette fois.

    - "Je vais pas passer toute la nuit. Ton prénom"

    - "Din... Delight..."

    - "Quel nom sympa, pour un joli garçon"

    Je ne donnai aucune réaction, sa main changea de place et se mis sur mon crane et me caressa légèrement, ébouriffant un peu plus les cheveux qui ont poussé durant les quelques mois.

    - "Sache que tu es un membre de mon équipage maintenant, je te protègerai comme un fils, j'ai surement l'âge d'être ton pere, donc protège moi comme ton pere."

    Il me serra contre ses bras. Je n'eus assez de courage pour le repousser ou même émettre un son de gêne ou de plainte. Je me sentis harcelé, comme j'ai déjà pu le vivre avec Jod quand nous étions petit. Il relâchait son étreinte et laissa tomber une de ses mains jusqu'au bas de mon dos et effleura le haut de mon derrière. Un frisson de dégout me traversa le corps. Il quitta la pièce. La peur de mourir, mélangée à la peur de souffrir et de mourir de l'intérieur si quelque chose pouvait arriver.

    Etait-ce le fait qu'il soit en mer très souvent qui le poussa à se comporter de cette manière à mon égard ? Ou peut-être qu'il est comme ça de base ? Ou encore je me faisais des films ?

    Aucune idée, mais ma peur se changea tout doucement en envie de meurtre pour survivre. Tôt ou tard, il faudra que je quitte ce navire, peu importe où il se rend, mais de ce que j'ai compris, il se dirige vers Grand Line. Il me faudra agir avant, préparer un plan pour m'enfuir ou le tuer si il le faut...  
     



Test RP
Le Test RP est obligatoire, il vous sera donné par le modérateur responsable de la section présentation une fois achevées les étapes précédentes. Faire un test RP avant cette intervention sera totalement inutile : il ne comptera pas.



   
Informations IRL

• Prénom : Mon surnom c'est Jack Smile
• Age : 24 ans
• Aime : Le judo, la musique (j'en écoute tout le temps et je ne mens pas), le sport, la muscu, écrire et lire
• N'aime pas : M'ennuyer et les emmerdes
• Personnage préféré de One Piece : Nico Robin
• Caractère : Quelques mots pour vous décrire ? Je suis gentil et sympa, j'aime beaucoup déconner mais j'évite quand je connais pas trop les gens autour de moi, quand on sera bon copain vous verrez toutes les conneries que je peux sortir.
• Fait du RP depuis : Alors j'ai commencé tôt, genre vers 13 ou 14 ans (j'étais naze) j'en ai fait jusqu'à mes 17 ans et j'ai fait une pause et me voilà, je reprends maintenant à 24 ans
• Disponibilité approximative : Je peux poster une fois par jour sans problème
• Comment avez-vous connu le forum ? Google mate


ONE PIECE REQUIEM ©



Dernière édition par Din Delight le Mar 31 Mar 2020 - 21:58, édité 6 fois
Roy D. Aston
Roy D. Aston
Modérateur

♦ Localisation : Archipel aux Éveillés
♦ Équipage : Équipage du Tyran

Feuille de personnage
Dorikis: 4346
Popularité: -435
Intégrité: -285

Lun 30 Mar 2020 - 11:47

Yo Din, bienvenue sur le forum Din Delight (En Cour) 1242260066

Tu as dix jours pour compléter ta présentation, fais nous signe dès que c'est bon et on te filera le sujet du test rp. Tu auras encore dix jours derrière pour l'écrire.

Bon courage à toi, bon jeu et à plus tard sur le fofo, tchuss  Smile
http://www.onepiece-requiem.net/t19004-roy-d-aston-presentationhttp://www.onepiece-requiem.net/t19055-fiche-technique-d-aston-dEn ligne
Minos
Minos

°• Roi Démon •°

♦ Équipage : La Légion

Feuille de personnage
Dorikis: 5162
Popularité: +355
Intégrité: -114

Jeu 30 Avr 2020 - 1:11

J'archive. Si tu reviens Din, signale-nous que tu reprends a préz et on te la replacera.

_________________
Din Delight (En Cour) 28i5dow
Spoiler:
 


Din Delight (En Cour) Hannem10
http://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-courshttp://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1