AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Une Log Pose déjeuné

James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Mer 15 Avr 2020 - 16:00




Hakman avait tenu parole, cinq jours après son départ il était revenu chercher son compagnon. Ce dernier avait profité d’un repos bien mérité pour se remettre en état.

Ben usa une nouvelle fois de ses relations auprès des groupes de révolutionnaires locaux pour quitter définitivement Luvneel. James apprit au passage, les liens étroits qui unissaient Ben aux révolutionnaires. Il comprenait à présent pourquoi ces derniers avaient accepté de le cacher pendant l’absence d’Hakman.
Le départ eut lieu durant la nuit, contre une rétribution financière pour soutenir la cause. Les deux hommes embarquèrent sur une chaloupe depuis la plage pour rejoindre un navire amarré discrètement à quelques encablures de l’île.
Les récents éventements avaient mis la marine sérieusement à cran. L’île grouillait de militaire qui retournait la moindre pierre à la recherche du meurtrier.

Durant son absence, Ben avait appris que James figurait sur le tableau de chasse d’un commandant d’élite de la Marine. Rien de comparable avec le lieutenant Glock, cette fois-ci le poisson était trop gros, il devait donc à tout prix quitter North Blue pour sa sécurité. Avoir des potes révos, c’est toujours une bonne chose. Leurs sources d’informations sont généralement aussi fiables que diverses.

La traversée dura une petite dizaine de jours en direction de l’île de Rhetalia. James ne savait pas grand-chose, si ce n’est quasiment rien de cette île. Il apprit durant le trajet, que cet endroit n’était pas sous le joug du gouvernement Mondial, une très bonne chose au vu de sa situation pour le moins délicate. Toutefois, la situation sur place n’était pas pour autant idyllique et il fallait être très prudent, car les autorités locales ne plaisent pas. D’ailleurs l’esclavagisme est toléré, même plus il fait partie intégrante du système économique.
Concernant les motivations des révos sur cette île, c’était un mystère. De toute façon James n’avait aucune envie de fourrer son nez dans leurs histoires de révolutions ou autres. Pour le moment, ils lui rendaient un immense service au nom de leur amitié avec Hackman, c’était la seule chose à retenir.
Blackburn avait utilisé la plupart de son temps libre à récupérer et panser ses dernières plaies. Les cicatrices de son précédent combat n’étaient pas près de s’effacer.

L’arrivée à Valoonia se fit à l’aube, dans la plus grande des simplicités. Utilisant comme couverture celle d’un navire marchand. Ils n’éveillèrent aucun soupçon auprès des autorités locales, passant les contrôles en toute tranquillité.
Une poignée de main en guise d’adieu et voilà nos deux compères lâcher dans un Nouveau Monde, bien loin de chez eux.

« Et maintenant ? »

James regarda autour de lui en quête d’une réponse… Il n’avait pas la moindre idée de la suite.

La cité portuaire était immense, les deux pirates avaient l’impression de n’être que des grains de sable au milieu de toute cette foule.
« Bon… C’est grand ici, si nous ne perdons pas ce sera déjà un exploit. Pour le moment, regardons déjà l’état des finances. »
Le constat arriva bien vite, l’entreprise Blackburn est en banqueroute totale. Juste de quoi subvenir aux besoins essentiels pendant quelque temps. Après ? Et après on avisera comme d’habitude…

Le jeune homme regarda avec envie les nombreux bateaux qui transitaient ici et là. Certains étaient tout simplement titanesques. Il ne pouvait s’empêcher de s’imaginer un jour aux commandes d’un tel mastodonte parcourant le Grand Line. Mais pour le moment, les pirates du Grand Line pouvaient dormir sur leurs deux oreilles, Blackburn n’avait pas de quoi se payer plus qu’une simple barque.
De toute façon, ni lui ni Ben ne savait naviguer alors à quoi bon s’offrir un navire si c’est pour se planter dans les premiers récifs ?
Hakman se retourna vers James :
« Il nous faudra dans tous les cas, un log pose avant de partir sur la mer de tous les périls ! »
« Et c’est quoi un log pose ? »
« Comment ça ? Tu ne sais pas ce que c’est ?! C’est obligatoire pour naviguer sur le Grand Line »
Là commença une longue discussion sur le fonctionnement et l’utilité du Log Pose.

« Bon allons voir ça de plus près donc, vue le trafic maritime dans le coin, il doit forcement avoir un marchand qui propose ce type de marchandises. »

Après quelques essais infructueux, ils arrivèrent enfin dans la boutique proposant le tant convoité log pose bien mit en valeur dans une vitrine.
Le pirate observa cet étrange appareil sous toutes ses coutures, cherchant à comprendre le mécanisme en vain.
Le commerçant s’impatienta face à cet étrange comportement.
« Oui, c’est bien un Log Pose que vous avez devant les yeux. Et il est à vendre ! »
James leva la tête, se rappelant de l’existence du vendeur.
« Combien ? »
« Hum. Voyons voir. En ce moment il est au tarif de sept. »
« Sept quoi ? Sept cents milles ? »
« Vous plaisantez j’espère ? Sept millions pardi !  Et encore je suis en dessous du prix du marché. Allez, du balais les romanos si vous n'avez pas les moyens

Blackburn se tourna vers Hakman, en pleine hésitation.
Soit s’effondrer en larme, et reporter de dix ans son projet. Soit se servir de la tête du commerçant pour ouvrir la vitrine pour s’emparer du Log Pose.

http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Mer 15 Avr 2020 - 20:13

Le petit équipage nouvellement formé était sur les mers depuis plusieurs jours. Les conditions de navigations fûrent assez calmes. Ceci-dit, il faut bien rappeler que les mers du sud n'était que très peu connues pour leur dangerosité, étant d'ordinaires calmes et chaudes.

De manière assez régulière, Edward s’entraînait à l'épée durant ce temps-là. Il avait vraiment eu du mal à digérer son humiliation de la dernière fois et il passa quelques temps à faire des séances de renforcement musculaire avant de recommencer à tenter sa chance, avec plus ou moins de succès. Il n'avait aucune envie de se faire passer pour un faible et c'est donc avec son immense orgueil comme moteur qu'il ne se démontait pas, toujours avide du moindre progrès, de la moindre seconde de plus où il pouvait tenir contre Genkishi. Il se refusait à être traité comme un enfant et ne voulait pas que son mentor y aille doucement. S'il devait accomplir ses rêves de richesse, ce n'était pas la maîtrise d'une discipline aussi rependue que l'art du sabre qui allait lui faire peur. Au prix d'années de pratiques, il était devenu le plus convaincant des menteurs, capable de ne même pas faire bouger son rythme cardiaque. Alors ce n'était pas passer d'autres années à devenu un expert dans autre chose qui allait l'effrayer.

Enfin bref, alors que la vie de l'équipage de faisait, une île arriva soudain en vue. Le royaume de Rhétalia. Un endroit bien lugubre, même pour l'arnaqueur aux yeux rouges. Très peu de gens y étaient libre, c'était l'antithèse même des valeurs d'Edward. S'il y avait bien un endroit qui le débectait, c'était bien celui-là. Rien n'allait sur cette île, de cette secte immonde des dresseurs à l’appellation donnée aux gens du peuple, c'était dégueulasse. Bien qu'il ne contesta pas la décision de s'y arrêter pour trouver un Log Pose, il comptait bien faire savoir qu'il n'y resterait pas longtemps.

"- Cette île est malfamée. Je suggère vraiment de ne pas rester une seconde de plus après avoir trouver un Loge Pose ici. "

Après avoir un peu réfléchit, il allait proposer un plan pour s'en sortir rapidement et si possible, pour le moins cher, donc la gratuité.

"- Je peux vous proposer un plan pour même ne rien payer. C'est pas tout ça mais il est hors de question que je dépense un centime sur cette île de monstres arriérés qui pense que des gens sont nés pour être esclaves. "

Edward ne rigolait pas du tout sur ça, c'était clair. Il avait une sainte horreur de la notion d'appartenance à un autre être humain. C'était encore plus méprisable que la notion de pauvreté, c'est dire à quel point il exécrait ça, croyez-moi.

"- Je suis désolé de le dire, mais je pense sincèrement être le plus à même de passer pour ce qu'ils appellent un dresseur. Dans l'idée, vous vous ferez passer pour mes esclaves. Je vais simplement vous troquer contre un Loge Pose et ensuite, vous vous enfuirez. Pour se faire, dès que j'aurais le Loge Pose en main, courez. Je vais lui donner des papiers d'appartenance et je vais lui dire que l'échange est quand même valide car il a votre ordre de propriété et que s'il cherche, il aura les autorités du pays sur lui et il me laissera partir avec l'objet. Après ça, direction le bateau et on fout les voiles. D'ailleurs pour ça, il faudra que Cynthia prépare le bateau pour être capable de partir vraiment en moins de deux minutes, quitte à ce qu'elle reste sur le bateau pour tout préparer avec Jim qui pourra très bien la seconder. Ça vous va ? "


Ce plan semblait assez bon pour Edward dans le sens où il était presque sûr que Genkishi et Mizu serait très largement capable de s'en sortir, étant deux deux capable de se battre. Puis bon, là, l'objectif, c'était de fuir le plus vite possible, ça devrait aller.

Une fois le plan acquiescé, il commencerait à sortir ses plus beaux parchemins et son encre pour créer de faux actes de propriétés. Un jeu d'enfant pour quelqu'un qui avait spu écrire un contrat de travail seulement quelques jours lunes auparavant. C'était parti pour le show et une seule chose était sûre, cette aventure resterait dans les annales.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Genkishi
Genkishi
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Royaume de Rhétalia - Valoonia
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 2354
Popularité: -91
Intégrité: -57

Jeu 16 Avr 2020 - 1:14


Si l'idée de ne rien payer avait d'abord séduit Genkishi, l'idée de se faire passer pour un esclave l'avait déjà moins emballé. Après tout, ils ne savaient rien du nombre de ces Dresseurs, qui se trouvaient sur l'île. Et puis d'abord, comment ils étaient au courant, pour les Dresseurs, et le système de fonctionnement de Rhétalia ? Il faut croire qu'Edward avait fait quelque recherches, car c'est lui qui leur avait fait part de tout les renseignements constituant le fonctionnement de l'empire Rhétalien. Apparemment, il exécrait cette île au plus haut point.

- Je peux vous proposer un plan pour même ne rien payer. C'est pas tout ça, mais il est hors de question que je dépense un centime sur cette île de monstres arriérés qui pense que des gens sont nés pour être esclaves.

Le magouilleur avait ensuite expliqué son plan, et le sabreur n'avait pas vu de problèmes à ce que Cynthia reste sur le navire. Après tout, il n'était pas question de se faire attraper ici, si proche du départ pour Grand Line. Finalement, le capitaine s'était donc plié au plan d'Edward, acceptant de se faire passer pour un esclave, en compagnie du pauvre Mizu, qui n'était, semble t-il, pas trop fait à l'idée.

Une fois les faux avis de propriété remplis par leur arnaqueur expert, les trois hommes avaient donc posés pied à terre. Avant cela, toutefois, ils avaient prit soin de cacher le Meitou de Genkishi dans sa tenue, afin que la farce ne capote pas. Qui serait assez fou pour donner un Meitou, et encore plus une lame Kitetsu à un esclave, aussi compétent soit-il ?

Beaucoup de gens se retournaient sur leur passage, probablement car il était évident qu'ils n'étaient pas du coin. Les regards qu'on leur jettait semblait vouloir les traîner plus bas que terre, les faire ploire sous leur intensité. Il était clair que les Rhétaliens n'avaient pas vraiment d'affinités avec les étrangers, et qu'il n'était pas non plus question d'en créer.

Genkishi était emmitouflé sous une longue cape, ainsi qu'un capuchon, qui lui avait déjà servit auparavant, tandis que Mizu se baladait avec sa tenue habituelle, l'air droit, l'air presque fier, se refusant de répondre aux regards haineux qui se posaient sur lui, il gardait la tête haute.

Le long des quais, un grand nombre de boutiques étaient ouvertes, vendant de tout, et de rien, venant des quatres coins des Blues, et même de Grand Line ou du Nouveau Monde. Les odeurs des épices, de la fonte, du bois fraîchement taillé ou du poisson tout frais du jour se mélangeaient ainsi, à travers les étales extérieures, et la cohut ambiante, qui donnait un certain charme si on oubliait qu'à chaque coin de rue, et presque à côté de chaque stand se trouvaient ces types, à la peau basanée, et à la coiffe pyramidale, qu'on appelait les Dresseurs.

Après quelques longues minutes de marche, les trois comparses finirent par trouver ce pourquoi ils étaient venus. Une boutique de Log Pose, à croire qu'il sufisait de tendre le bras, pour se servir, ne serait-ce qu'au travers de la vitrine où l'article avait été mit bien en valeur.

- Vous plaisantez j’espère ? Sept millions pardi !  Et encore je suis en dessous du prix du marché. Allez, du balais les romanos si vous n'avez pas les moyens.


Deux types semblaient s'être fait refoulés à la caisse, tandis que le trio de pirate faisait son entrée. Ils se dirigèrent donc simplement vers le comptoir, jetant à peine un regard à leur voisin qui ne semblaient décemment pas avoir les moyens de payer, et Edward prit alors la parole.

- Monsieur, bonjour ! Permettez-moi de me présenter, M.Leroy, pour vous servir.

Le commerçant avisa Edward, haussant un sourcil alors que celui-ci ne se fit pas davantage prier pour poursuivre, cherchant, semble t-il, dans sa chemise, la paperasse rédigée plus tôt sur le navire.

- J'ai là, deux esclaves de choix, mon bon monsieur, qui pourraient vous permettre, entendez-moi bien, de faire de vous un homme riche ! Ou alors, qui pourraient vous servir à la perfection, c'est comme vous voulez.

Il vint tirer d'un pan de sa chemise, les faux actes de propriétés qu'il déposa alors sur le comptoir, avant de continuer ses explications, ne faisant guère attention aux deux bougres qui se trouvaient toujours à leurs côtés.

- Celui-ci est un éminent cuisinier, venant tout droit du Baratie, sur East Blue. Quand au second, c'est un épéiste hors-pair, ayant suivit les préceptes des écoles de l'île de Shimotsuki, de la même Blue. Vous avez là, tout les documents nécessaires à leur achat, ainsi qu'à leurs compétences.

Le bougre sortit de derrière son comptoir, et vint sans plus tarder, tâter la marchandise. Il avisa en long, en large et en travers Mizu, souriant en coin, l'air ravi de compter un homme-poisson comme esclave dans le futur, avant de passer pour Genkishi.

- Un épéiste, sans sa lame, hein ?

Alors qu'il faisait mine de se détourner, il tenta d'envoyer un coup de poing dans les côtes du capitaine pirate. Celui-ci vint bloquer sa tentative, attrapant fermement son poignet, en relevant un regard tempétueux sur lui. Il lui relâcha aussitôt le poignet, par la suite, avant de baisser de nouveau la tête.

- Ahin.. Il m'a l'air vif, oui. Il sera parfait, après l'école.

Un sourire ravi, se dessinait sur le visage du marchand, alors qu'il regagnait son comptoir, agitant la main dans la direction de ceux qu'il venait de refuser, comme pour leur dire de dégager le plancher.

- Et que veux-tu en échange de ces deux beaux spécimens, mh ? J'ai pas mal d'articles de choix dans ma boutique. Peut-être veux-tu en faire le tour ?

Edward ne détourna pas le regard du vendeur, et lui répondit alors, venant croiser les bras sur le comptoir, aussi sûr de lui que son charisme naturel ne le lui permettait.

- Je vais prendre le Log Pose, qui se trouve en vitrine, si ça ne vous dérange pas.

Le sourire du vendeur se fit plus carnassier, alors, et il souffla un léger rire, avant de quitter de nouveau son comptoir, pour se diriger vers la vitrine. Il vint en retirer le Log Pose tant convoité, calmement, le plus lentement du monde, avant de faire demi-tour, et de revenir doucement jusqu'au comptoir. Il le posa alors sur celui-ci, et le poussa vers Edward.

- Il est à toi, jeuneot. Tâche d'en prendre soin, comme je prendrais soin de ces deux magnifiques esclaves. Héhéhé.. !


Une Log Pose déjeuné ft. Edward Minaro & James W.Blackburn
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Jeu 16 Avr 2020 - 19:04




James après une longue hésitation décida de quitter les lieux. À quoi bon en venir aux mains et s’attirer encore une montagne d’ennuis. Pour un objet totalement inutile à l’heure actuelle, ce qu’il lui fallait avant tout c’était un foutu navire. En sortant de la boutique, ils croisèrent le chemin de quatre gars au look singulier.
Intrigué, Blackburn marqua une légère pause à l’entrée du commerce, pour voir de quoi il en retourner.
« Ben, attendons une minute ici. Je suis curieux de savoir qui sont ces types. Ils ont l’air potentiellement intéressants »
« Des pirates tu penses ? »
« Hum.. Aucune idée, mais cela pourrait être le cas. »

Une transaction se passa entre le commerçant et les clients. Deux esclaves contre un Log Pose.
« Je ne suis pas expert dans le domaine de l’esclavagisme. Mais quelque chose ne tourne pas rond ici...  Suivons-les. »

« Si cela te fait plaisir, de toute façon nous n’avons rien d’autre à faire. Mais attention, les esclavagistes ne sont pas des enfants de chœur. Surtout en venant leur renifler le cul. »

« Voyons voir, déjà où il vont, mon instinct est loin d’être infaillible. »
Le jeune pirate se remémora toutes les fois où son instinct l’avait conduit droit dans le mur.

Suivant les deux clients à distance raisonnable dans la foule toujours aussi dense. James était de plus en plus suspicieux, surtout que les deux hommes affichaient un large sourire. Pourquoi autant de satisfaction pour une simple transaction ?
Blackburn donna un coup de coude à Ben pour accélérer le pas, il voulait leur mettre le grappin dessus pour avoir le cœur net. Au pire des cas, il trouvera bien une courbette à faire pour s’excuser sinon, il aura économisé la modique somme de sept millions de Berrys.

L’écart entre les quatre protagonistes se réduisit comme peau de chagrin en un rien de temps.
Une fois à portée de main, James attrapa son interlocuteur par l’épaule pour le retourner face à lui. De nature prévoyante, il avait déjà son autre main autour de la garde de son arme. Nous vivons dans un monde dangereux après tout.
De son côté Ben, exhiba son pistolet discrètement. Profitant de ce mini effet de surprise, Blackburn joua la seule carte en sa possession, celle bluff.

« Bien jouer les gars ! Belle entourloupe ! Mais avec nous cela ne prend pas !»

Ben souffla à l’attention de James :
« J’espère que tu sais ce que tu fais... »
« Moi aussi, moi aussi...»


http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Sam 18 Avr 2020 - 18:08

Tout semblait se passer pour le mieux. Le vendeur était de toute évidence d'une crédulité sans nom pour croire directement tout ce que lui disait Edward. Bon ok, il n'avait aucune raison de se méfier mais quand même, c'était drôle sur le coup. D'un air très satisfait, Monsieur "Leroy" allait donc fièrement prendre les actes de propriété de ses esclaves pour les tendre au vendeur.

"- Je vous souhaite du plaisir avec vos nouvelles acquisitions également. "

Pour ne pas paraître suspect, le jeune homme allait donc docilement sortir du bâtiment, le loge pose en poche. Histoire de ne pas se faire choper. Si ses deux compères étaient partis directement alors que Edward était encore là, le vendeur trouverait sans doute tout ça bien trop suspect. L'homme aux yeux rouges allaient donc faire le tour pour aller vers l'entrée des marchandises. C'était un excellent point de rendez-vous pour s'assurer que Genkishi et Mizu soient bien sorti de là également. Edward n'avait après tout aucun intérêt à ce qu'ils restent bloqués ici et ça pourrait même lui porter préjudice.

Comment cela s'est passé ensuite pour eux ? je vais laisser le Narrateur de Genkishi vous le raconter. Je peux par contre vous dire qu'une fois qu'ils furent groupés, les trois bonhommes ne traînèrent pas. Il ne se passerait sans doute pas beaucoup de temps avant que la sécurité débarque et la course contre la montre était désormais lancée. Ils devaient au plus vite rentrer au bateau avant de se faire voir. Pour le coup, il fallait privilégier l'accès à de petites rues pour que tout se passe bien.

Soudain, alors qu'ils étaient en marche très rapide, le trio allait se faire harponner ! C'était un mec qui était dans le magasin, Edward le reconnaissait ! Il allait lui répondre assez sèchement, il n'avait pas le temps du tout ! Surtout qu'il était peut-être du côté des fous de cette île de malheur ...

"- C'est bien, t'es gentil mais on a pas le temps ! Salut ! "

Alors que le jeunne homme allait prendre son capitaine par le bras pour le forcer à reprendre rapidement la marche, il allait entendre une voix on ne peut plus familière.

"- C'est eux ! Arrêtez-les ! "

C'était cet immonde marchand, bedonnant et avec ses horribles moustaches de pervers. Il était accompagné d'une sacrée poignée de gardes avec ces étranges chapeaux en pyramides, ces dresseurs là.

"- Et merde ! "

Et voilà, ces précieuses secondes perdues les avaient mit dans le pétrin ! Il ne restait que deux option, la fuite ou combattre en priant d'être à la hauteur. Pour sa part, l'arnaqueur aurait sans doute choisit la fuite mais ce jour-là, la décision ne lui revenait pas. C'était à Genkishi de choisir et fidèle à as parole, il suivrait sa promesse de ne pas faire de coup de traître, du moins pas pour le moment. Puis en évaluant, ils étaient tout de même un certain nombre de combattants potentiels à pouvoir se défendre. Pas de chance pour eux, le duo d'inconnus venaient très certainement de se faire également avoir, sans doute à cause de leur proximité avec le trio de voleurs. Ils devraient au moins perdre du temps pour prouver leur innocence et ça serait une parfaite ouverture pour les prendre en otage et fuir. Ou s'ils n’étaient pas du bon côté de la barrière, ils se sentiraient sans doute pris au piège et forcés à se battre également. Les dés étaient jetés. Quoi qu'il en soit, Edward était prêt et aurait une solution de secours. Il ne restait plus qu'à observer pour choisir ce qui conviendrait de faire et le tour était joué.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Genkishi
Genkishi
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Royaume de Rhétalia - Valoonia
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 2354
Popularité: -91
Intégrité: -57

Mar 21 Avr 2020 - 15:00


La transaction s'était passée normalement, sans grand problèmes. Le marchand ne semblait pas s'être méfié, suite au tour de force de Genkishi, et Edward pû ressortir de la boutique, le Log Pose en poche. Comme convenu, l'homme-poisson et son capitaine attendirent quelques longues secondes.

- Eh beh.. Si on m'avait dit que j'allais récupérer deux guss aussi bien, en me levant ce matin, je n'l'aurais pas cru. Héhéhé.. !

Le bougre partit dans l'arrière boutique, partant probablement ranger les actes de propriété falsifiés. Il revint ensuite à son comptoir, avisant l'un et l'autre, chacun leur tour, s'attardant davantage sur Genkishi, sans faire de commentaires, avant d'en venir à Mizu.

- Mh. Je n'ai pas l'utilité d'un cuisiner, malheureusement pour toi. Mais je ne doute pas que je trouverais des clients intéressés, pour peu que tu sois si doué qu'il l'ait dit. Il faudra vérifier ça, après tout, il ne manquerait plus que je me sois fait entourlouper.


Finalement, il reposa son regard expert sur l'épéiste, un sourire au coin des lèvres, l'air pour le moins ravi de cet achat.

- Quand à toi, tu me seras utile, oui. Voyons-voir si je peux aller te trouver une épée, dans le débarras, mh..


Alors qu'il se dirigeait vers l'arrière-boutique, Genkishi l'interrompit, fouinant sous sa cape.

- Ne vous donnez pas cette peine, j'ai déjà ce qu'il me faut.

Le vendeur haussa un sourcil, alors, se tournant vers le sabreur qui venait de sortir et de tirer le Sandai Kitetsu de son fourreau, pointant le bout de la lame vers celui-ci. Il écarquilla les yeux, alors, comprenant bien vite qu'il s'était fait entourlouper si facilement, et qu'il ne serait pas prêt de revoir ses esclaves.

- Foutu.. gamin.. !

Genkishi vint appuyer le bout de la lame contre la gorge du pauvre homme, qui s'arrêta aussitôt de discuter, et avala doucement sa salive. Quelques gouttes de sueurs se mirent à doucement commencer à perler contre son front.

- Je vous conseille de ne pas faire du grabuge. Car, malheureusement pour vous, on ne compte pas rester plus longtemps dans le coin. Alors vous allez gentiement nous laisser partir, mh ?

Celui-ci ne daigna rien répondre, devant la menace. Et le sabreur baissa finalement sa lame, avant de la replacer dans son fourreau. Il fit un signe de la tête à Mizu, et ils finirent donc par sortir de la boutique, sous l'oeil curieux d'un ou deux Dresseurs, qui ne réagirent pas spécialement, le capitaine pirate ayant de nouveau caché son fourreau sous sa cape.

Alors qu'il venaient de rejoindre Edward, qui se trouvait quelques mètres plus loin à peine, ils furent interrompus par les bougres qui s'étaient trouvés dans la boutique, un peu plus tôt.

- Bien joué les gars ! Belle entourloupe ! Mais avec nous cela ne prend pas !


Ils n'eurent guère trop le temps de répondre, ou du moins, pas Genkishi, qu'un cri provenant de la boutique plus loin, se fit entendre. Le sabreur se retourna vers l'origine du son, et vit alors le marchand en compagnie de deux Dresseurs, qui se mirent aussitôt à beugler, à moitié étouffés par leur masque, toutefois :

- DRESSEURS ! Attrapez cet homme-poisson, et cet homme encapuchonné ! Et leurs complices avec ! Et plus vite que ça !

Les beuglements de celui-ci avaient aisément couverts les bruits divers liés au marché, et une bonne partie des passants s'étaient retournés vers les fugitifs, tandis que les hommes à la tête pyramidale sortaient leurs armes de leurs fourreaux. Epées, dagues, fouets, cimeterres, autant de façon possible de mourir dans d'atroce souffrance. Et alors que les premiers commençaient à s'avancer vers le petit groupe, passant entre les stands du marché, d'autres se préparaient également, au cas où le groupe du capitaine pirate arriverait à leur échapper.

- Bon sang.. ! Il va falloir regagner le navire au plus vite, Edward, Mizu.. !

Les premiers Dresseurs arrivèrent à leur niveau, et Genkishi évita un coup de fouet lui étant destiné, en faisant un pas de côté, bousculant sans faire exprès l'arnaqueur, et manquant de se rétamer. Le fouet venait de claquer contre le dallage au sol, dans un bruit peu agréable, sommes toute.

L'épéiste vint se saisir du fouet qui remontait doucement, et tira aussi fort que possible dessus, faisant approcher le Dresseur, qui titubait devant cette essai surprenant. De son autre main, Genkishi tira le Sandai et vint alors le planter dans le ventre du pauvre type. Il le regarda tousser, cracher du sang, avant de tomber lourdement au sol.

Les autres eurent un instant de pause, dans leur offensive, et le capitaine pirate en profita pour annoncer aux autres.

- C'est eux ou nous ! Alors n'hésitez pas à faire ce qu'il faut.. ! On fonce vers le navire !

La cavalcade reprit alors, tandis que toujours plus de Dresseurs semblaient se diriger vers eux, se faisant rameuter par les cris étouffés des autres. Genkishi ouvrait donc la voie vers le navire, tâchant de voir si ses camarades le suivaient, et constatant que les deux autres types n'avaient guère trouvés de meilleur idée que faire de même.

Une Log Pose déjeuné ft. Edward Minaro & James W.Blackburn
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Ven 24 Avr 2020 - 16:31





- DRESSEURS ! Attrapez cet homme-poisson, et cet homme encapuchonné ! Et leurs complices avec ! Et plus vite que ça !

En une fraction de seconde, la foule s’écarta pour laisser un grand vide autour du petit groupe ! Une nuée de gardes déboula droit sur eux, armée jusqu’aux dents dans la foulée.
Blackburn ne réagit pas immédiatement, pensant naïvement qu’il n’allait pas être mêlé à cette étrange histoire. Mais, il comprit à ses dépens, qu,e cette affaire le concernée aussi ! Il dut esquiver plusieurs attaques de la milice locale. Alors qu’il allait se faire engloutir sous la masse de gardes, son compère l’attrapa par le col et le tira hors de potée.

« Mais ! Vous vous trompez de cibles bandes d’abrutis ! »

Ne voulant pas finir embroché au bout d’un pique, le pirate contre-attaqua à l’aide de sa lame. Taillant dans le tas sans aucune finesse. Surpris par sa puissance, les assaillants réfléchiraient à deux fois dorénavant avant de venir lui chercher des noises. Bien décider à sauver leurs miches, les deux pirates collèrent le train aux escrocs. Dans la confusion, James avait réussi à entendre le mot
« navire ». Il comptait bien faire partie des passagers et ainsi espérer pouvoir fuir ce nid de frelons.

Profitant de la panique générale, les fuyards réussirent à atteindre le port sans trop d’accrocs. Quelques miliciens tentèrent de mettre fin à leurs cavalcades, mais payèrent le prix fort. Blackburn était d’une humeur exécrable, il comptait fermement avoir une discussion avec les quatre autres nigauds. Il en avait vu des types pas très malins, mais alors eux ? Réussir à se mettre toute une ville sur le dos en l’espace de cinq minutes… Un record ! Et le pire dans l’histoire c’était que James devait maintenant comptait sur les cocos pour mettre les voiles loin d’ici. En espérant qu’ils soient meilleurs marins que voleurs !

Parvenant tant bien que mal à recoller le train des escrocs. Ces derniers grimpèrent à la hâte dans un navire. Ben se hissa sans mal à bord. Blackburn, après avoir envoyé un docker un peu trop envahissant dans le port, se dépêcha de couper les amarres du navire. Il poussa de toutes ses forces ce dernier pour gagner de précieuses secondes. Manquant de peu, au passage, de terminer à l’eau à son tour. Il se retrouva en prise avec plusieurs miliciens. Du menu fretin, mais de sacrés pots de colle. Il n’avait pas le temps de faire joujou avec eux. En levant la tête il remarqua la vague de gardes se rapprocher à toute vitesse. Il prit donc son élan et du ponton en direction du navire qui faisait déjà route.
Se rattrapant de justesse au bastingage. Il eut la désagréable surprise de voir sa jambe droite la cible d’un fouet. L’arme s’enroula autour de sa cheville et son propriétaire tira de toutes ses forces.
« Bordel !!! C’est quoi cette merde !! Ben aide-moi ! »

Le tireur ajusta rapidement son tir avant de faire mouche. Permettant enfin au jeune homme de monter à bord !

« VA FALLOIR M’EXPLIQUER C’EST QUOI VOTRE SOUCI ICI ! J’AI BIEN FAIL.. »

Une balle se logea dans la structure du navire à seulement quelques centimètres de la tête du pirate ! Il se jeta au sol les mains sur la tête ! Hurlant de rage !
« J’EN AI MARRE !!! »
Pendant ce temps, Hackman faisait tant bien que mal, le ménage depuis le ponton dans les rangs des tireurs adverses.

http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Ven 24 Avr 2020 - 21:32

Les choses s’enchaînaient très vite. A peine les dresseurs avaient-ils retrouver la trace des fugitifs que la bataille éclata. Ils étaient extrêmement menaçants ces types. Edward avait à peine eu le temps de se munir de l'pée qu'il avait prit au cas où qu'un homme se jetait sur Genkishi et que ce dernier se trouvait à l'éventrer avec une facilité déconcertante. Sur le coup, l'arnaqueur avait eu des sueurs froides. Il n'avait jamais assisté à une scène de ce genre-là et même, il n'avait jamais tué quelqu'un. A cause de son côté encore pur là-dessus, le comportement de son capitaine lui glaça un peu le sang. Cependant, il s'efforça de se rappeler qu'il avait signé avec un Pirate et que dans ce cas présent, c'était eux ou leurs poursuivants. Il ne devait pas réfléchir; Il aurait largement le temps d'encaisser ce qu'il s'était passé plus tard mais pour le moment, il devait fuir avec le reste de l'équipage.

Sans trop réfléchir, toujours abasourdit par le spectacle, il se contenta de récupérer une boite en bois qui trônait sur un stand de fruit et légumes juste à côté pour la lancer sur le dresseur le plus proche pour servir de diversion pour se retourner et courir, aussi vite qu'il le pouvait. Tirant ce qu'il pouvait derrière lui au fur et à mesure pour entraver un minimum les hommes aux pyramides, il peinait à reprendre ses esprits alors qu'il voyait le bateau de plus en plus clairement, se rapprochant du port.

Mizu le suivait de très près et il se doutait que les autres étaient également derrière. Il ne devait pas se retourner. Surtout que les voix des locaux ne faiblissaient pas.

"- Ce ne sont que des minables ! Qu'est-ce que vous attendez pour les arrêter ! "

Le chef des gardes semblait être véhément et ses paroles n'incitaient pas du tout l'homme aux yeux rouges à ralentir sa course effrénée.  En tout cas, cette arnaque qui de base se voulait assez sûre s'était vraiment transformée en bordel sans nom. Tout ça à cause de l'autre gêneur qui leur avait fait perdre du temps. Ils étaient passés de voleurs à meurtriers et autant dire que les représailles se voudraient sans doute bien plus sévères.

Enfin bref, une fois à proximité du File-vent, Edward allait directement prendre les devants sans trop réfléchir.

"- Bougez-vous ! On doit partir de suite ! "

Les dresseurs toujours à leurs trousses, le petit groupe monta le plus vite possible  sur le navire qui avait été tout de même préparé pour ça par Cynthia et Jim. Heureusement que ça avait été le cas sinon les pirates auraient vraiment étés dans l'embarras.

Ayant un peu pris d'avance sur la fuite, le jeune homme attrapa ensuite Mizu par la main pour l'aider à monter puis cela allait être le tour de Genkishi. Quelle ne fût pas sa surprise lorsqu'il se rendit compte que les deux autres boulets les avez suivit jusqu'à carrément dans le bateau. C'était un comble ! Le jeune arnaqueur avait la haine ! Mais quelque chose allait vite le faire reconcentrer sur autre chose.  

"- Amarrez un navire ! Hors de question de les laisser s’échapper ! "


C'était la merde ! Il fallait vite réagir ! Autant dire que notre héros allait vraiment péter un plomb, trop d'émotions d'un coup ! Il allait donc demander à Jim, qui ne servait hélas pas beaucoup dans la navigation, de le suivre.

"- Jim ! Suis-moi dans la cale pour armer les canons ! Pas le temps de discuter ! "


D'un certain sens, il volait un peu le rôle de capitaine mais bon, on ne se refait pas. Edward avait toujours eu l'habitude de prendre l'initiative, surtout dans les cas d'urgence. Puis il restait du coup cinq personnes en haut pour manœuvrer, ça serait suffisant.

Alors que duo descendait donc, ils pouvaient voir un équipage de dresseur commençait à manœuvrer leur propre navire qui n'était pour le cas assez proche, le file-vent n'ayant pas encore eu vraiment le temps s'éloigner de la zone portuaire. Complément concentré, ils allèrent donc s'atteler à leur tâches sans prendre ne serait-ce qu'une seconde pour respirer. Au bout de quelques minutes, Les canons étaient prêts à tirer. La distance était assez bonne pour qu'il n'y ai pas beaucoup de chance de rater leur cible mais d'un autre côté, il fallait laisser le bateau manœuvrer pour gérer l'angle et surtout, les armes étant sur les côtés, il faudrait attendre d'être rattrapé pour faire feu. Puis ça ne serait peut-être pas possible pour les poursuivants, sous quel cas cela serait inutile. Mais au moins, ils étaient prêts, au cas où. Par contre, ce qui était sûr, c'est que quand tout ça serait fini, les deux inconnus entendrait la manière de penser d'Edward et ça serait sans doute cinglant.


Dernière édition par Edward Minaro le Lun 4 Mai 2020 - 15:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Genkishi
Genkishi
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Royaume de Rhétalia - Valoonia
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 2354
Popularité: -91
Intégrité: -57

Ven 1 Mai 2020 - 11:43


Quelques minutes, il leur avait fallut quelques minutes pour que ce soit la débandade complète. Le groupe de cinq avait dû se presser jusqu'au navire, ne cherchant pas à savoir qui étaient les deux nouveaux membres de l'équipage avant de s'être sorti de cette situation. Ils arrivaient d'ailleurs sur le pont, sous le feu ennemi, tandis que le File-Vent commençait doucement à s'éloigner des quais.

Cynthia tâchait de tenir la barre, pour leur permettre de sortir du port sans risques, alors que Mizu terminait d'adapter les voiles. Edward et son acolyte avaient décidés de se ruer sur les seuls canons que comptait le navire, à savoir quatre. Pendant ce temps, l'un des deux nouveaux se tenait le crâne, affalé sur le pont devant la pluie de balles qu'il venait d'éviter de justesse. Son camarade se montrait plus actif, tirant dans les rangs ennemis sans chercher à comprendre davantage.

Une fois arrivé sur le pont, le sabreur quant à lui, avisa sa lame recouverte du sang des Dresseurs qui s'étaient opposés à leur fuite. Elle goutait, sur les planches du navire. Il semblait ne pas s'être très bien remis de son premier meurtre. Si d'habitude, il avait toujours réussit à s'en sortir sans tuer personne, en les blessant grièvement tout au plus, là, il ne leur avait laissé aucunes chances de s'en sortir.

- Capitaine ! Nous sommes poursuivis par un naviiire !

C'est les cris de Cynthia, qui tirèrent Genkishi de ses réflexions. Il tâcha de se reconcentrer sur la réalité, sur l'actuel, le moment n'étant pas vraiment à l'introspection.

- Très, très bien.. ! Tâche de prendre le plus de vitesse possible. Il faut aller dans le sens du vent, et s'éloigner le plus vite possible de l'île avant qu'ils ne nous rattrapent, ou qu'ils envoient d'autres navires à nos trousses ! Je vais aider Mizu pour les voiles, Edward est déjà aux canons, il me semble.

Le capitaine se pressait alors vers les cordages, et commençait à manoeuvrer de toute ses forces. Il tirait les cordes, le détendait parfois, les faisant aller dans un sens, puis dans l'autre, afin que la navire puisse bien tourner. Le but, là, était d'éviter la bataille navale. Il n'y avait jamais eut recours, jusqu'alors, et il ne voulait pas commencer maintenant. Manquerait plus que le navire soit abîmé avant Grand Line, ça rajouterait des frais de réparations.

Après quelques virées de bords, ils étaient désormais dans le sens du vent, et s'éloignait à un vitesse toute relative de Rhétalia. Pour autant, ils n'avaient pas réussit à semer le navire des Dresseurs, qui laissait entendre, des cris de guerre presque barbare, sauvages. Ils commençaient doucement à les rattraper, sûrement plus au fait des manoeuvres d'un navire que le groupe d'apprentis pirate, et la confrontation semblait inévitable.

Le sabreur se dirigea alors vers l'étage inférieur, afin de rejoindre Edward et son comparse. Il souffla quelque peu suite à sa course, avant de lui dire :

- Il va falloir se préparer, on n'arrivera pas à les semer sans avoir tiré quelques boulets.

Et les boulets, ils ne tardèrent guère à se faire entendre. Les canons des Dresseurs commençaient déjà à tirer, malgré leur peu de retard sur le navire pirate. Difficile pourtant d'atteindre leur objectif, les boulets s'écrasaient lourdement dans l'eau, dans des "PLOUF" conséquents, non loin du File-Vent. Les tirs se faisaient à intervalles régulier, Genkishi comprenant bien vite qu'ils avaient probablement été plus entraînés que lui à ce niveau-là, et que la bataille s'enclencherait bientôt.

Une Log Pose déjeuné ft. Edward Minaro & James W.Blackburn
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Ven 1 Mai 2020 - 18:31





James médusé assistait à la scène rocambolesque. En l’espace d’une seconde, il s’était retrouvé au beau milieu d’une bataille navale. Les boulets de canon volaient de toute part, n'atteignant pour le moment jamais leur cible.

«  Ben, tu peux m’expliquer ce que nous faisons ici ?! »

« …  Aucune idée, mais cela ne me dit rien qui vaille... »

«  Je commence sincèrement à croire que quelqu’un m’a jeté un mauvais sort. Ce n’est pas normal d’avoir autant la poisse dans une vie. »

Il ne fallait pas être un stratège de renom pour comprendre que la situation n’était absolument pas à leur avantage, bien au contraire. D’ici quelques minutes à peine, leur embarcation allait être à portée des  canons ennemis.
Le capitaine hurlait ses consignes pendant que son équipage avait pris place au canon. Avec un peu de chance, ils étaient meilleurs au tir qu’au vol, mais James avait quelques doutes.

« Il va falloir se préparer, on n'arrivera pas à les semer sans avoir tiré quelques boulets. »

Le pirate gloussa face à la remarque du capitaine. C’était évident que leur rafiot n’était pas taillé pour la course. Maintenant, restait à savoir qui allait être le meilleure au tir.

Il s’adressa à l’attention d’Hackman :

«  Et maintenant ?   Je ne sais absolument pas tirer avec un canon !  »
« …  Mon truc c’est les armes à feux ! Pour le canon je passe aussi mon tour... »
«  Alors remettons notre destin à ces inconnus.  »

Pendant que James faisait les cent pas, Ben rechargea ses armes en cas d’affrontement au corps à corps. Le navire ennemi grappilla petit à petit la distance qui lui manquait pour atteindre sa cible. James se positionna sur le pont supérieur pour observer au mieux la scène. Un nouveau coup de canon résonna derrière eux, envoyant le boulet s’écraser a seulement quelques mètres derrière eux.

«  Avec un peu de chance, ils tenteront peut-être un abordage. Mais tout ce tintouin pour un simple log pose ce n’est pas un peu exagéré comme réaction ?!   »

Blackburn rejoignit le capitaine sur le pont supérieur, en quête de plus amples informations sur la suite des évènements. Malheureusement pour lui, il s’adressa à un mur. Ce dernier bien trop concentré pour répondre aux questions d’un illustre inconnu.
Un nouveau boulet s’abima en mer, à tout moment ils pouvaient en prendre un en pleine poire. Observant le capitaine, ce dernier changea brutalement d’expression, il semblait tout d’un coup, vouloir en découdre avec le navire adverse.

«EDWARD ! TIENS-TOI PRÊT ! LES AUTRES, PRÉPAREZ-VOUS À VIRER À TRIBORD TOUTE  ! »

Ben et James se jetèrent sur la rambarde pour se cramponner, ce n’était pas le moment de terminer à l’eau !
Le timonier changea brutalement de cap, virant à tribord. L’espace d’un instant, l’ensemble de l’équipage retint son souffle dans cette manœuvre extrêmement périlleuse. L’embarcation, à cet instant avait autant de chance de chavirer, qu'elle avait déchéance de se de faire percuter. Deux boulets frôlèrent de peu le pont, sans la lucidité du capitaine, ils faisaient mouche ! Blackburn bascula dans le vide durant la manœuvre, manquant de peu de finir à la flotte. Il crut que son heure était arrivée ! Mais le navire tenu bon et retrouva son équilibre in extrémis.

«  ASSASSIN !!!!!! MEURTRIER !! MARIN D’EAU DOUCE !! »

Une fois remis sur pied, le pirate dégaina son sabre pour faire la peau au timonier, mais fût stopper au dernier moment par son camarade d’aventure.Le patron ignorant depuis le début James et Ben, hurla à l’intention de son canonnier :

« MAINTENANT EDWARD ! FEU !!!!!!!!!!!! »

Les dresseurs totalement pris de cours par cette manœuvre totalement inattendue n’eurent pas le temps de réagir.

Le premier canon tonna, suivi un instant plus tard par le second. Le premier boulet frappa le navire au niveau de la trappe à canon, arrachant tout sur son passage. Le deuxième projectile percuta de plein fouet le mât, le brisant instantanément en deux. Dans un énorme fracas de bois, il s’écroula sur le pont, rendant le navire totalement hors d’usage.

«  impressionnant, ils ont vraiment bien géré leur coup ! »

«  Ou alors ils ont eu beaucoup de chance… Quoiqu’il en soit nous voilà pour le moment sorties d’affaire.  »

« BIEN JOUER LES GARS C’EST DU BEAU BOULOT ! »

La brillante manœuvre du capitaine avait mis totalement hors d'usage le rafiot ennemi ! Malgré cela, ce dernier continuait sur sa lancée, droit sur eux. Mais il n'était plus possible d’effectuer un changement de cap pour éviter la rencontre entre les deux navires. Dans un vacarme des enfers dû au frottement entre les deux coques, les deux équipages se faisaient face maintenant. Chacun prêt à en découdre pour en finir une bonne fois pour toutes.

«  Finalement, on va peut être avoir notre mot à dire ...  »


http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Lun 4 Mai 2020 - 15:58

La tension était à son paroxysme. Le petit équipage était donc sur ce départ très anticipé, poursuivit par ces dresseurs qui visiblement étaient déterminés. J'imagine que s'il n'y avait pas eu de meurtres au milieu, ça aurait été plus simple.

Enfin bref, l'heure était à l'action et non à la réflexion. Attendant donc les indications de Genkishi, Edward tira ensuite avec le canon de droite alors que de manière simultanée, Jim allait tirer avec celui de gauche.

Ils avaient eu de la chance, les deux boulets touchèrent le navire assaillant, arrachant un sourire de satisfaction au duo de canonniers improvisés. Ils avaient très bien réussit leur coup, c'était assez cool ! Comme quoi engager ce Jim avait été une bonne chose finalement. Il savait suivre des consignes et c'était une très bonne chose, surtout dans un contexte comme celui-là.

Enfin bref, malgré les dégâts, le bateau réussissait encore à avancer alors il était encore trop tôt pour se féliciter complètement. Sans doute à cause de l'impulsion qu'avait eu le rafiot des locaux, ils ne tardèrent pas à être à distance d'abordage, le grondement du bois à cause de l'impact pouvait l'assurer. Le combat était désormais inévitable !

dans un tonnerre de cris et de bruits de courses, les dresseurs envahirent donc le file-vent, plein d'entrain et d'envie de vengeance pour leurs morts sans doute. Il fallait prendre une décision rapide. Edward n'allait pas prendre le risque de perdre son homme à tout faire et il allait donc donner des indications simples.

"- Jim, restes ici. Je préfère te savoir en sécurité. "


Se doutant que les autres serait avec lui pour se battre, Edward allait juste prendre son arme en main se commencer à monter sur la poupe du bateau où l'altercation semblait déjà avoir démarré entre les dresseurs et les ceux qui étaient resté en haut. Edward n’allait pas se poser de question et rejoindre le combat.

Rapidement, il chargea avec sa puissance habituelle dans les jambes pour très rapidement coller un coup d'estoc éclair avec sa lame. Le mouvement était précis, rapide et décisif. Si le jeune homme n'était pas encore au niveau de son capitaine, il avait quand même suivi un entrainement très rigoureux pour affiner son style de combat. Ce n'était pas un misérable random qui allait pouvoir contrer un de ses coups. Puis on vas pas se mentir, l'effet de surprise de voir quelqu'un lui charger dessus sans prévenir avait sans doute aidé mais bref.

Un deuxième dresseur sauta sur Edward pour tenter de venger son camarade qui venait de se faire blesser assez salement et un échange au sabre débuta entre les deux protagonistes. Assez rapidement, d'un coup de pied circulaire dans les côtes, l'homme en costard réussit à prendre l'avantage pour ensuite lui porter un violent coup d'épée en diagonale pour neutraliser son opposant. La cascade de sang donnait assez peu de doutes sur l'aspect létale de l'attaque mais il n'avait pas eu le choix. C'était lui ou l'autre et Edward ne comptait pas mourir si tôt dans sa vie, il avait encore trop de choses à accomplir.

Puis même si le pronostique vitale était engagé, ce dresseur pourrait encore être sauvé par ses camarades s'ils réussissaient à le prendre en charge à temps. Bon, même si c'était mal barré pour le moment compte tenu de la teneur de la situation.

Jamais notre arnaqueur n'aurait crû que ça irait jusque-là. Il y avait clairement quelque chose qui avait foiré là-dedans. Mais qu'est-ce qu'il avait prit à Genkishi de tuer comme ça direct le dresseur d'un peu plus tôt ? jamais la situation n'aurait autant dégénérée s'il avait juste assommé ce type et cette erreur était fatale à bien des égards.

Pour la première fois, l'homme aux yeux rouges avait dû faire couler le sang d'un autre être humain et ça lui laissait un goût très amer dans la bouche. D'autant plus pour celui qu'il avait dû laisser à moitié mort. Entre ça et le duo de gêneurs qui n'avait pas arrangé le tout, de sérieuses explications devraient avoir lieu quand tout serait terminé. Pour l'heure, il était temps de voir si les autres s'en sortaient aussi pour enfin mettre fin à ceci.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Genkishi
Genkishi
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Royaume de Rhétalia - Valoonia
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 2354
Popularité: -91
Intégrité: -57

Mar 12 Mai 2020 - 21:08


Le choc entre les deux navires était inévitable, et alors que le sabreur se retrouvait désormais sur le pont, il avait senti ses jambes fléchir au moment de la secousse. Alors qu'il se redressait, le navire des Dresseurs se retrouvait contre le sien, et celui de son équipage, et bientôt un flot continu d'hommes au casque pyramidale se retrouvèrent sur le pont.

Le capitaine se fit rapidement entourer, alors qu'il cherchait ses camarades du regard. Il vit Edward neutraliser plusieurs hommes, et remarqua ensuite Cynthia en proie avec certains d'entre eux, armée de sa clé à molette modèle plus grand que la normal. Aucunes informations sur Mizu, et il n'aperçut pas non plus ses deux nouveaux camarades de galère.

- A mort ! Chien de pirate !

Bien vite, les dresseurs autour de Genkishi s'agitent, s'approchent, tentent de le fouetter de leur fouet. Le sabreur sent le cuir venir lui lacérer le bras gauche, grommelant alors tandis que les coups commencent à pleuvoir. Ils sont une bonne dizaine, autour de lui, s'en donnant à coeur joie tandis que le pirate tâche d'éviter du mieux qu'il le peut.

- Vous.. allez.. quitter MON navire !

C'est avec rage, que le capitaine dégaine finalement le Sandai Kitetsu. La lame ainsi révélée fait doucement reculer les dresseurs, qui comprennent probablement qu'ils ne se frottent pas à n'importe quel pirate de pacotille. Les coups se font plus disparates, moins soutenus, et les effusions de sang se calment. Le temps de la réponse est venue, et le pirate n'y va pas de mains mortes.

Agacé, rageux, de voir son navire ainsi malmené par des tortionnaires, il ne semble pas capable de retenir ses coups. Bientôt, ceux-ci pleuvent, des taillades horizontales, verticales, en diagonales aussi. Il n'hésite pas non plus à transpercer les corps de ces pauvres hommes de sa lame, les laissant s'écraser lourdement les uns après les autres.

Doucement, le nombre de Dresseurs se tenant encore sur leurs deux jambes diminuent. Et bientôt, la frénésie sanguinaire du capitaine pirate se termine. Il semble revenir à lui, avisant alors la lame Kitetsu, dégoulinant de sang. Les marques de fouet, et des coupures sur ses bras laissent perler de nombreuses gouttes rougeoyantes, et son souffle est saccadé, rapide. Lui qui n'avait jamais été vraiment tourné vers la violence, auparavant, semble choqué d'avoir été capable d'une telle chose.

Mais l'heure n'est hélas pas à la réflexion, et la priorité est à la fuite. Les cadavres commencent à s'accumuler sur le pont, tout le monde étant plus ou moins obligé de commettre l'irréparable, il faut croire. Genkishi court alors vers les canons, de nouveau, il est temps de faire sombrer les Dresseurs.

- Feu à volonté, Jim.. ! Il faut les faire tomber maintenant !


Une Log Pose déjeuné ft. Edward Minaro & James W.Blackburn
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Mer 13 Mai 2020 - 20:09






La bataille faisait rage entre les deux équipages, chacun essayant de prendre l’ascendant sur l’autre. À ce petit jeu, c’était les pirates qui commençaient à grappiller petit à petit du terrain.
Certes, ils n’avaient pas l’avantage du nombre, mais leur puissance était tout autre. Les morts comme les blessés s’amoncelaient exclusivement du côté des dresseurs.
James au début réticent, dû finalement lui aussi mettre la main à la patte pour participer à l’effort collectif. Déjà passablement énervé de la situation, le pirate ne prit aucun gant contre ses adversaires. Tranchant dans le lard comme un boucher le ferais avec un vulgaire cochon.

Blackburn jeta un rapide coup d’œil envers son acolyte, ce dernier ne semblait pas lésiner sur la poudre.

Le capitaine de son côté décida de sortir le grand jeu devant les enragés ! Il dégaina un sabre qui attira, une fois n’est pas coutume, l’attention de James. Pourtant, il n’était pas réputé expert dans la matière, loin de là. Mais même le dernier des ignares pouvait voir dans cette lame une qualité d’exception. Il fit la moue en voyant qu’un type comme lui pouvait posséder une telle merveille à sa ceinture. Car de son côté, le pirate n’avait jamais eu le loisir de posséder ne serait-ce qu’un sabre de bonne facture. Toujours contraint d’utiliser ce qu’il trouvait sur ses ennemies, bien souvent de la merde. Se voyant l’espace d’un instant comme le futur propriétaire de cette lame d’exception. Mais ce n’était ni le moment ni le lieu de s’amuser à faire ce genre de folies. Il se concentra sur le combat, a ce rythme les envahisseurs finiraient rapidement par devoir jeter l’éponge, sous peine de finir tous six pieds sous terre.

Cependant, avec un peu de recul, Blackburn réalisa que leur situation n’était pas aussi bonne que cela. Ils perdaient un temps fou à se débarrasser de toute cette vermine qui crapahutait de partout ! À croire qu’ils se dédoublaient par magie. Si jamais les autorités locales avaient la présence d’esprit d’envoyer des renforts, impossible de fuir dans leur situation. De plus le navire, ne semblait pas en capacité de faire face à plusieurs navires dans une bataille navale.

C’est alors que le capitaine décida l’impensable, au vu de la proximité entre les deux bateaux… D’utiliser les canons. Coup de génie ou coup de folie ? James n’en avait pas la moindre idée, mais de toute façon il était trop tard pour se poser des questions :

«  Feu à volonté, Jim.. ! Il faut les faire tomber maintenant ! »

Les deux canons crachèrent leurs salves dévastatrices en plein dans le flanc du navire ennemi. Créant une immense gerbe de feu mélangé à un nombre incalculable de morceaux de bois. À une distance aussi proche, c’était de la pure folie d’utiliser des canons ! Un coup à couler les deux navires en même temps.
James se retrouva projeter au sol par la force de l’onde de choc. Une pluie de débris tomba dans les environs durant plusieurs secondes.
Blackburn, les oreilles sifflantes, se releva pour faire le point sur la situation au milieu d’une fumée acre. Le rafiot des dresseurs, déjà mal en point, était maintenant à l ‘état d’épave. Éjecté à plusieurs dizaines de mètres de son point d’origine. On ne pouvait lui retirer un certain panache et une sacrée paire de burnes à ce capitaine. James commençait à l’apprécier, enfin un mec qui va au bout de ses idées et qui n’hésite pas à utiliser les grands moyens.

Le calme était revenu sur l’embarcation, à première vue plus un seul adversaire était encore debout. Tout autour d’eux, des dizaines de cadavres flottaient à la surface, les rares survivants tentaient désespérément de rejoindre leur épave à la nage. Avec sûrement l’espoir de pouvoir chopper, une planche en attendant d’éventuels secours.
Ils étaient enfin libres de reprendre leur route, pour une direction encore inconnue du jeune homme pour le moment.
Toujours aucun signe, d'un potentiel renfort. Enfin une bonne nouvelle dans cette journée catastrophique.

Une fois dépoussiéré le pirate se dirigea vers le capitaine, il était grand temps d’avoir une petite discussion avec ce dernier. Après tout, ils étaient maintenant associés malgré eux.

« Je suis James W. Blackburn, pirate à ses heures perdues … C’était sacrément couillu de faire tonner les canons dans cette situation, joli coup. »


http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 1252
Popularité: -8
Intégrité: -15

Dim 17 Mai 2020 - 18:26

En regardant dans tout les coins, Edward se rendit assez vite compte que tout le monde s'en sortait assez bien. L'enfer commençait petit à petit à se dissiper et le coup de grâce allait être donner par un ordre simple de la part de Genkishi. Il avait ordonné à Jim de tirer avec le canon à bout portant. Un coup très audacieux. Même l'arnaqueur n'aurait pas osé une approche aussi directe. Enfin, malgré le remue-ménage extrême que l'explosion à bout portant allait provoquer, on ne pouvait pas nier que le résultat allait être très efficace.

Par le choc de la détonation, le file-vent prit une impulsion telle que le ratio ennemi n'allait bientôt plus être à porté d'abordage et, les derniers dresseurs préférant se jeter à l'eau pour rejoindre leur rivage pendant que cela était encore possible, la situation allait enfin de détendre.

Cependant, comme promis, après une sacrée inspiration, l'homme aux yeux rouges allait prendre la parole, et pas d'une manière douce.

"- Hors de question ! On va pas faire des présentations tranquilles comme si rien ne s'était passé ! A cause de toi et de ton intervention, les dresseurs ont eu le temps de nous rattraper et on a dû carrément tuer des tas de gens alors que le plan de base, c'était juste récupérer un logue pose à la con et se barrer ! "

Clairement, ça c'était fait. Il était l'heure de passer au suivant, Genkishi, qui pour le coup en aurait aussi pour son compte.

"- Et toi alors, qu'est-ce qu'il t'a prit ?! Ça n'aurait jamais viré à ce point si tu n'avais pas tuer le mec de tout à l'heure ! Tu trouves pas que tu y as été un peu fort ?! Quand j'ai signé pour faire parti de ton équipage, tu ne m'avais pas dit que tu me demanderais d'ôter la vie d'autres êtres humains moins de deux semaines après ! "

Quelle que soit la réponse des autres, Edward été devenu sourd de rage et ne les écouteraient même pas, il était bien trop remonté pour ça. Jamais aucune de ses combines en solo n'avait fait de lui un assassin et il ne pouvait s'empêcher de se dire que rejoindre des pirates n'avait au final pas été une si bonne idée que ça. Bon après, c'était surtout l'état de choc et les nerfs qui parlaient. En se calmant un peu, il réussirait à passer outre sans le moindre doute mais c'était encore trop frais dans son esprit.

D'un pas vif et enragé, le jeune homme allait ensuite se retirer dans sa chambre pour essayer d'oublier toute cette histoire mais une chose était sûr, il ne sortirait pas avant au moins plusieurs heures, le temps de souffler un peu. Il était même inutile que quelqu'un essaye de venir lui parler, sous peine de se faire envoyer voler en un millième de seconde. Ce fût vraiment une sale journée, peut-être même la pire de sa vie en y repensant bien. Il n'avait en cet instant que l'espoir que la suite ne se passerait pas comme ça mais à partir de là, ça sera dans une autre histoire. A la prochaine les enfants !
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Genkishi
Genkishi
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Royaume de Rhétalia - Valoonia
♦ Équipage : Héritiers de la Lame Noire

Feuille de personnage
Dorikis: 2354
Popularité: -91
Intégrité: -57

Dim 17 Mai 2020 - 18:58


Le calme revenait doucement sur le navire, après que la coque de celui des Dresseurs se soit ainsi faite broyée. Le pauvre raffiot s'était donc éloigné du navire pirate, sans autre choix que de rentrer au port, ou de sombrer au large. Mais là n'était pas la question. Les derniers exclavagistes avaient finit par déposer les armes, tandis que d'autres s'étaient carrément jetés à l'eau, sans doute par peur de se faire massacrer comme la bonne dizaine de leurs frères qui jonchaient désormais le pont du File-Vent.

Le sabreur était finalement remonté une énième fois sur le pont, sa lame tâchée par le sang sêché des pauvres hommes qu'il avait assassiné sans aucune foi ni loi. Il la regardait alors, comme perdu dans ses pensées, ayant un peu de mal à comprendre comment lui-même en était arrivé là. Il regardait ensuite aux alentours, les cadavres qui s'étaient ammoncelés par endroits, par tas de deux ou trois.

Finalement, il relevait la tête vers ses camarades de galère, et constata le choc de Cynthia, notamment. Elle n'avait pas daignée dire mot, et était partie se réfugier dans sa cabine, sans doute pour retrouver un tant soit peu de calme, après cette mise à feu et à sang. Mizu, lui, arborait un air tout aussi détaché. Il avait sans doute davantage conscience des choses, qu'on était plus ou moins forcés de faire, lorsqu'on se trouvait sous la bannière pirate.

- Je suis James W. Blackburn, pirate à ses heures perdues … C’était sacrément couillu de faire tonner les canons dans cette situation, joli coup.


Genkishi pivotait donc vers le-dit Blackburn, l'avisant un peu de haut en bas. Alors qu'il s'apprêtait à répondre, il fût interrompu par la colère noire d'Edward, qui ne mâcha pas ses mots, pour faire comprendre à quel point il n'était pas fait à l'idée d'avoir tué ces pauvres types. Les deux hommes en prirent donc pour leur grade, avant que le troisième ne se dirige, vraisemblablement, vers sa cabine, sans demander son reste.

- Et toi alors, qu'est-ce qu'il t'a prit ?! Ça n'aurait jamais viré à ce point si tu n'avais pas tué le mec de tout à l'heure ! Tu trouves pas que tu y as été un peu fort ?! Quand j'ai signé pour faire parti de ton équipage, tu ne m'avais pas dit que tu me demanderais d'ôter la vie d'autres êtres humains moins de deux semaines après !


Il n'avait pas tord, dans le fonds, il ne pouvait pas lui demander de tuer ainsi. Mais Edward devait comprendre qu'ils n'avaient guère le choix. Si ils n'avaient pas usés de leurs armes, ne serait-ce qu'au marché ou sur les quais, ils n'auraient pas pu rejoindre le navire, et il fallait se faire une raison, la vie de pirate n'était pas un long fleuve tranquille. Si ils allaient croiser des marines, la situation serait la même. Le capitaine tâchait d'avaler lui-même la pillule, en se consolant et en se disant que les hommes qui étaient tombés n'étaient que des tortionnaires, qui n'avaient connu rien d'autre que l'esclavagisme, et qui n'avait passé leur vie qu'à faire le mal, mais même pour lui, c'était difficile.

Il se dirigeait vers les tas de cadavres, commençant à les balancer à l'eau, tandis qu'il tâchait de faire un brin de conversation avec les deux énergumènes, qui avaient enclenchés cette débandade, en quelque sorte.

- Genkishi, vous pouvez m'appeler Genkishi. Et comme vous avez sûrement pu le constater, je suis le capitaine du File-Vent, et de cet équipage.

Il ne le remerciait même pas du compliment. Après tout, il avait prit cette décision dans la précipitation, sans même penser aux conséquences que cela aurait pu entraîner. Fort heureusement pour eux, le File-Vent avait subit de minimes dégâts, et il était encore en état de naviguer. Hélas, la navigatrice n'était pas en mesure de prendre la barre, et le sabreur allait donc s'en charger. Il indiquait à Jim de terminer de jeter les cadavres à l'eau, en compagnie de Mizu, pendant ce temps.

- Et sinon, messieurs, vous allez quelque part, peut-être ?

Une Log Pose déjeuné ft. Edward Minaro & James W.Blackburn
http://www.onepiece-requiem.net/t15972-genkishi-shirouhttp://www.onepiece-requiem.net/t16128-fiche-technique-genkishi
James W. Blackburn
James W. Blackburn

♦ Localisation : En galère sur les Blues
♦ Équipage : Je suis le seul maître à bord !

Feuille de personnage
Dorikis: 2460
Popularité: -128
Intégrité: -94

Dim 17 Mai 2020 - 20:05





James assista à une véritable scène de ménage entre le capitaine et l’un de ses hommes. Le forban se demandait dans quel genre de foutoir il avait encore mit les pieds… On reprochait au patron de donner la mort ?! Mais bordel, ils marchaient totalement sur la tête ici ! Depuis quand les pirates étaient-ils des pacifistes qui n’hésitent pas une seule seconde à tendre l’autre joue ?

Blackburn ne se considérait pas comme un homme sanguinaire, pourtant lorsque sa vie était menacée, il n’hésitait pas un seul instant à se défendre. Même si cela devait couter la vie à un homme, ou dix, seule sa survie comptait. Dans la situation actuelle, même si le résultat final pouvait s’apparenter à un véritable carnage… Tout était parti d’une action de légitime défense, ni plus ni moins. Enfin, c’est ainsi que James voyait les choses, après tout, pour une fois, ce n’était pas lui à la source du problème.

Une fois les chamailleries passées, les deux compères escortèrent le capitaine dans sa funeste tâche… Balancer les corps par-dessus bord ! James aida à sa façon, en repoussant de son pied les corps inanimés à la mer. Pas question pour lui de se salir les mains davantage, il en avait assez fait pour la journée et tout sans un seul merci pour le moment !

« Genkishi, vous pouvez m'appeler Genkishi. Et comme vous avez surement pu le constater, je suis le capitaine du File-Vent, et de cet équipage. »

Les deux compères échangèrent un regard, avant de hausser les épaules. Ce nom leur était tout à fait inconnu. De toute façon, le jeune homme n’était pas vraiment calé dans les pirates de renoms et tout le tintouin. Il ne connaissait uniquement que les plus clinquants, les mecs qui font la première page des journaux. Concernant l’équipage, il semblait pour le moins très réduit, comme la taille du navire. Loin, bien loin de l’image de son image de capitaine pirate. Un type charismatique, à la main de fer possédant un navire monstrueux avec des centaines de marins chevronnés sous ses ordres. Dans le cas présent, c’était exactement tout l’inverse. Mais il se garda bien de faire la moindre remarque, il n’était pas vraiment dans la meilleure situation pour l’ouvrir sur ce sujet. Lui qui n’avait ni navire, ni équipage sous ses ordres.

« Et sinon, messieurs, vous allez quelque part, peut-être ? »

James ne regarda pas son interlocuteur, il était en prise avec un cadavre récalcitrant, le pied coincé sou sa carcasse il ne parvenait pas à se dégager.

« Sur le Grand Line… Enfin dès que j’aurais mis la main sur un navire. En attendant, j’offre mes services au plus offrant... »

N’arrivant toujours pas à se défaire de l’emprise du mort, James perdit soudainement patience, et envoya un gros coup de pied dans la carcasse, projetant la chose à plusieurs dizaines de mètres du bateau. Ben gloussa derrière lui…

« Et donc, Genshishi tu as quelque chose de prévu avec tes hommes ? Vue le nombre que vous êtes, deux lames en plus ne sont pas trop, je me trompe ?»

James jeta un coup d’œil en direction de son bras droit, c’était peut-être une bonne occasion pour les deux larrons de pouvoir mettre un peu de sous de côté.

Toutefois, pour le moment, le pirate avait autre chose en tête que les affaires, comme faire plus ample connaissance avec une charmante demoiselle. De toute façon, il fallait bien trouver une occupation sur ce bout de rafiot. Cela faisait combien de temps que James n'avait pas passé du bon temps avec une personne de la gente féminine ? Bien trop longtemps à son goût ...

http://www.onepiece-requiem.net/t18966-james-w-blackburnhttp://www.onepiece-requiem.net/t18979-ft-de-james-w-blackburn
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1