AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Éducation spéciale

Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 21
Intégrité: 0

Jeu 30 Avr 2020 - 23:36

- Bon, la bleusaille, j’ai le résultat de vos évaluations académiques, et c’est à quelques exceptions près pas fameux. Au cas où vous l’auriez oublié, vos supérieurs directs vous ont recommandé pour participer à cette classe parce qu’ils pensent que vous avez vos chances soit d’avoir une promotion plus vite que la moyenne, soit d’intégrer une unité d’élite. Et pour une majorité d’entre vous, c’est une promotion en tant qu’amiral du balai qui vous attend !

Johnson ! Tu penses être capable d’aligner 3 mots sans faire une faute ? 7 sur 20 ! Kobayashi ! Ton supérieur s’est planté dans ton affectation ou quoi ?! 3 sur 20 ! Rascalov ! Pas trop mal, mais faut vraiment réviser tes leçons de secourisme, on fait pas un bandage par-dessus un vêtement ! 13 sur 20.



Si tous les matelots s’étaient tendus comme des cordes de guitare en entendant leurs noms, Helena estima être deux fois plus tendue au moins rien qu’à entendre les résultats. Comment s’était-elle retrouvée là, déjà ? Ah oui. Le sergent.

Comme toutes les divisions de la Marine, la 444ème gardait l’œil ouvert pour tenter de repérer les recrues qui, par leurs exploits, leur travail persistant ou leur zèle (les mauvaises langues diront “leur talent à lécher les bottes”), méritaient de bénéficier de “promotions accélérées” histoire de ne pas laisser un soldat qui aurait plus sa place dans la Marine d’Élite ou à commander passer des années à cirer les parquets. Cette année, les observations des gradés de Boréa devaient être décevantes, car de toute la garnison sur l’île, il n’y avait qu’une personne qui avait le niveau pour tenter sa chance. Bien sûr, les commentaires avaient vite fusé sur la vraie raison pourquoi Helena “Boulets de Canon” De Ruyter avait été choisie, mais s’étaient vite calmés. D’une part parce que les gradés étaient montés aux créneaux pour remettre de l’ordre à coups de corvée de latrines, d’autre part parce que ”Boulets de Canon” cognait fort pour sa petite taille. Le lecteur jugera quelle origine semble la plus probable pour ce surnom.

Dans tous les cas, le résultat avait été le même : direction Logue Town pour passer les tests histoire de voir si Helena faisait bien partie de ces recrues prometteuses ou si son destin pour les X prochaines années se résumait à choisir un itinéraire de patrouille. Mais vu la tournure que prenaient les choses, le sergent semblait s’être royalement planté. Pourtant, toutes les questions semblaient simples : rien qui n’était impossible à moins d’avoir utilisé le manuel d’instructions de la Marine pour caler une table ou se rouler des clopes ! Ou alors, le questionnaire était plein de pièges destinés à séparer les petits malins du reste. Oh bon dieu, oh bon dieu, à coup sûr c’était ça...



- De Ruyter !


Aie. Le moment était venu de s’en prendre plein la gueule. Quel commentaire allait-t-il lui sortir ? Une vanne sur la couleur de cheveux ? Sur la petite taille ? Sur la grosse poitrine ? Un combo ? Dans tous les cas, c’était cuit à en juger la performance de tout le monde… La sueur commençait à perler dans le cou et sur le front d’Helena alors que l’instructeur prenait son temps à annoncer le résultat. C’était si catastrophique que ça ???


- ...J’ai des doutes sur le fait que tu soies une vraie blonde. 18 sur 20.


Oh. C’était la couleur de cheveux qui avait pris, mais pas pour la raison attendue. L’instructeur jeta un regard en coin quand De Ruyter soupira de soulagement, mais elle n’eut droit à aucun autre commentaire de sa part. La distribution de notes continua, mais effectivement, dans l’ensemble, c’était pas terrible dans l’ensemble. Seul un tiers de la “classe” pouvait se vanter d’avoir eu au-dessus de la moyenne, et ceux avec une vraie bonne note étaient 2 ou 3. Ça en disait long… Sitôt les notes distribuées, l’instructeur prit à nouveau la parole.


- Ceux qui ont foiré, vos supérieurs en seront informés et jugeront de la marche à suivre pour vous apprendre votre travail. Les autres, prenez pas la grosse tête, vous êtes tous encore plus bleus que le ciel, mais continuez comme ça et y aura des promotions à votre nom un jour. Vous avez tous quartier libre jusqu’à demain, mais je vous conseille de pas aller faire trop les abrutis en ville. Demain, c’est vos évaluations physiques, et on évalue la forme en général et l’aptitude au corps-à-corps et au tir. Pour ceux qui ont du mal avec les moyennes, c’est les deux-tiers de votre note finale. Vous pouvez partir.


Les “étudiants” se levèrent et sortirent de la salle de classe aussitôt. Si ceux qui avaient fait le trajet depuis la même garnison discutaient entre eux, la majorité des participants étaient silencieux, avec des mines pour la majorité déconfites; exception faite bien sûr de ceux qui avaient réussi leur examen. Sitôt dehors, tout le monde s’éparpilla pour profiter de leur liberté retrouvée, excepté Helena.

Le craquement de l’allumette sur sa boîte et le léger crépitement du papier et du tabac qui s’allument, suivis de la première taffe, enlevaient un poids énorme de ses épaules : même en se limitant, ne pas pouvoir avoir sa dose de nicotine pendant l’examen était stressant. Avantage de quitter Boréa, c’était de ne plus avoir à attendre d’être assez éloignée de l’école ou de se cacher dans une pièce pour s’en griller une sans que Carlo risque de lui tomber dessus. Ni de devoir chercher désespérément un bonbon à la menthe pour éviter d’entendre “Pourquoi Maman elle pue de la bouche”.

Quartier libre, voilà qui laissait le temps d’aller se promener en ville et de voir quoi ramener comme cadeau pour Carlo. Logue Town était énorme ; il y aurait bien une boutique qui vendait des jouets-souvenirs comme une peluche ou autres. Il faudrait bien ça pour se faire pardonner de l’avoir laissé, même si ses grands-parents donnaient double ration de dessert en douce ! A condition de ne pas se perdre...
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Jamy F. Morgan
Jamy F. Morgan

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 1 Mai 2020 - 19:26

Ce jour-là était un autre jour d'examen dans la vie de Jamy qui les collectionnait depuis quelques temps. Après tout, il devait quitter l'école à la fin de l'année pour prendre place dans la vie active et au service de la marine. Durant cette période, autant dire qu'il ne lésinait pas sur ses efforts pour mettre les meilleures chances de son côté de réussir son diplôme. Autant dire que c'était la chose la plus importante pour lui et qu' ce stade, il ne laissait plus du tout de droit à l'erreur.

C'est donc sans surprise que cette épreuve passée, il allait attendre très sereinement sa note qu'il était sûr de voir dans le haut du panier. Assis à la place au milieu des autres élèves, il était silencieux et attentif. Pour le coup, le discours très incisif de l'examinateur ne lui fit rien. Il était quasiment sûr de ne pas être concerné par ces mauvaises remarques. Bien sûr, il était un peu triste que ça n'ai pas roulé pour tout le monde, notamment pour les personnes qui étaient venus carrément des autres mers pour passer cette série d'épreuves mais bon, rien n'était perdu. Une épreuve d'exercices physiques étaient organisée aussi le lendemain et les gens n'ayant pas eu une bonne note avait largement encore de quoi se rattraper.

Enfin bref, il était enfin temps pour le paladin blanc de recevoir son petit commentaire.

"- Morgan, 19 sur 20. Si tu n'étais pas une fillette, tu serais presque un bon élément. "

C'était gratuit. Mais bon, avec cet instructeur, ce n'était même pas la peine de faire attention. Il était connu dans toute l'île pour être une vraie brute sans cervelle qui méprisait les gens qui étaient plus cérébraux que physiques et manque de chance, Jamy faisait parti de ceux-là.

Enfin bref, comme d'habitude, notre jeune homme allait juste acquiescer de la tête, l'air stoïque. Il ne se laisserait pas démonter pour si peu et puis il avait sa conscience pour lui. Malgré ses lacunes, l'homme aux cheveux blancs avait énormément travaillé et il était désormais capable de se battre contre n'importe qui dans cette salle. N'en déplaise à ce vieil arrogant. Enfin, même si pour le cas de Jamy, il n'aurait jamais eu une pensée aussi sombre et avait juste dans la tête qu'il ferait de son mieux et voilà.

Enfin bref, après les dernières explications, il allait donc poliment se lever de sa chaise, la ranger et partir. Il s'apprêtait à tranquillement rentrer chez lui jusqu'à se rendre compte qu'une demoiselle semblait perdue. Il se rappelait l'avoir vu dans la salle d'examen aussi. C'était quoi son nom déjà ...

"- De Ruyter c'est ça ? Tu sembles assez désorientée, tu as besoin d'aide ? "

C'était très direct et pouvait sembler soudain voir étrange pour quelqu'un qui ne connaissait pas le futur marine mais bon, ce n'était pas du tout dans de mauvaises intentions et il allait même faire un petit sourire pour mettre en confiance la petite dame. Même si un commentaire en arrière fond allait un peu casser tout le truc.

"- Tu as bien choisi ta demoiselle en détresse, pas vrai mon beau paladin blanc ? "

C'était Lucian, un camarade classe à Jamy qui s'amusait souvent à tourner en ridicule sa manie de vouloir rendre service à tout le monde. Ce n'était pas un méchant type au fond, juste un espèce de blagueur qui allait en plus ce coup-ci partir dans un fou rire, laissant l'homme aux yeux blancs dans son embarras.

"- Il ne faut pas faire attention à lui, il cherche juste à se moquer. "

N'étant pas quelqu'un de très facilement décontenancé, il n'allait pas trop relever et juste garder son visage aussi blanc qu'à la normale et voilà. Mais il lui payerait ce coup-là ce gredin. Il lui capoterait son prochain plan drague pour se venger. Oui, trop méchant, vous avez vu. Enfin, même si pour le coup, la situation présente n'était pas un plan drague hein ! C'était juste une "punition" comme une autre car il savait que ça toucherait passivement Lucian et qu'il râlerait. C'était un petit jeu entre eux en somme. Puis bien sûr, si ça peut vous rassurer, ça n'allait jamais très loin non plus.

Enfin bref, quel moulin à parole je fais, il faut maintenant voir ce que la petite dame avait eu à répondre Je vous reprends après ça ! à tout ça !



http://www.onepiece-requiem.net/t22152-jamy-f-morgan-au-service-de-la-justice-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t22162-fiche-technique-jamy-f-mo
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 21
Intégrité: 0

Dim 3 Mai 2020 - 19:19

- Hein?


Toute perdue qu’elle était dans ses pensées, Helena se retourna précipitamment, manquant d’envoyer ses cendres dans le visage de son interlocuteur. Un des rares, avec elle, à avoir passé haut la main ce terrible examen. Comment s’appelait-il, déjà? Morguan? Morgane? Quelque chose comme ça, oui. Dans tous les cas, si l’instructeur ne racontait pas de craques, deux des personnes les moins stupides parmi les bleus se faisaient face à face. Et c’était lui qui engageait la conversation? Instantanément, Helena supposa qu’il y avait une raison autre que de la simple politesse, mais sait-on jamais. Autant répondre sans être défensive tout de suite.


- « Désorientée » n’est pas vraiment le bon mot, c’est plutôt que Logue Town est grande comparée à là d’où je viens !


Il y avait à une vache près autant d’habitants à Logue Town que sur tout Boréa, garnison incluse; aussi la ville où Gold Roger avait rendu son dernier souffle apparaissait énorme, même si Lavallière était « seulement » deux fois moins peuplée. Helena avait soupiré de joie en voyant, une fois arrivée au port, qu’un guide de la Marine attendait les participants ne connaissant pas la ville, faute de quoi elle se serait sûrement perdue.

Cependant, les comparaisons géographiques s’arrêtèrent quand un autre étudiant jeta vite le doute sur les vraies intentions du jeune aux cheveux blancs. Si Morgan (si tant est que c’était bien son nom!) eut vite fait de répliquer que les propos de son collègue étaient juste une blague, Helena en doutait. « Juste se moquer »? Évidemment. Les jeunes de son âge redoublaient de tactiques pour tenter de séduire, et utiliser les copains comme « wingman » était monnaie courante. Mais pour la défense du jeune aux cheveux blancs, établir un plan de drague avec un complice alors qu’ils avaient passé toute une matinée dans une salle d’examen à cocher des cases sur un QCM semblait hautement improbable. Bon...

Heureusement, Helena avait le test idéal pour jauger les intentions de la gente masculine à son égard. Carlo.



- Euh… Ça va peut-être paraître bizarre, mais je cherche surtout des magasins de souvenirs ou de jouets. Mon fils est resté sur mon île natale le temps que je vienne ici pour cet examen, et si je ne reviens pas avec un cadeau pour lui en échange d’un collier de nouilles ou d’un dessin, ça va être la crise!

Si tu en connais un, euh…? Mes excuses, mais je n’ai pas bien retenu ton nom pendant l’examen.



Si pour certains, voir une femme porter une alliance était attirant, l’entendre mentionner un ou des enfants était presque universellement répulsif. Même s’il s’agissait vraiment d’une plaisanterie, il valait mieux tout de suite annoncer la couleur pour refroidir les éventuelles ardeurs de ce Morgan. S’il avait une arrière-pensée précise, entendre Helena mentionner son drôle allait tout de suite le calmer; et si ce n’était pas le cas, la conversation continuerait comme si de rien n’était. Exhalant un nouveau nuage de fumée de cigarette en tournant la tête, Helena attendait la réponse de son interlocuteur.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Jamy F. Morgan
Jamy F. Morgan

♦ Localisation : East Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 17 Mai 2020 - 18:10

Bon, et bien on pouvait dire que la demoiselle semblait plutôt à l'aise et ça, c'était cool. Elle avouait juste venir d'une île bien plus petite que Logue Town, ce qui est quand même une excuse béton pour ne pas trop savoir se situer dans cet endroit.

Elle fît également assez vite abstraction de la mauvaise blague de Lucian. La blonde enchaînait très rapidement en expliquant qu'elle cherchait un magasin de jouets pour ramener un souvenir à son fils. C'était clairement trop choupinet. Jamy adorait les bébés et il allait craquer directement devant ses mots. il avait dût être nourrice dans une autre vie.

"- Oh, c'est trop mignon ! Il s'appelle comment ? "


Après s'être rendu compte qu'il s'était emporté, le futur lieutenant allait faire un petit retour en arrière et répondre à la question de sa camarade, par politesse surtout.

"- Euh .. Je m'appelle Jamy Morgan. Et toi ? "


Et oui, c'est bien tenté mais ce n'est pas encore maintenant que vous saurez ce que signifie ce F. Haha ! Je suis fier de moi !

Hum hum ... Reprenons. Après avoir répondu à la petite dame il allait donc la renseigner comme un gentleman, il lui devait bien ça. Puis c'était pour la bonne cause.

"- Et sinon, tu trouveras tout une armée de boutiques de souvenirs dans la rue commerçante près du port. ils vendent des peluches là-bas je crois."


Avec un sourire non dissimulé, le damoiseau allait reprendre en suggérant une idée pour rendre service.

"- Mais si tu veux, je peux t'accompagner. Histoire que tu ne te perde pas. "

Il était gentil cet homme quand même. C'était beau. Enfin bref, si elle accepté, il ferait donc un détour pour l'aider et sinon, il rentrerait tout simplement manger chez lui et il reviendrait à l'école pour squatter le terrain d'entrainement, comme il le fait tout les jours. La balle était dans le camp de la demoiselle. La suspense était à son comble.
http://www.onepiece-requiem.net/t22152-jamy-f-morgan-au-service-de-la-justice-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t22162-fiche-technique-jamy-f-mo
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 21
Intégrité: 0

Ven 12 Juin 2020 - 5:53

La réponse… N’était pas celle attendue, c’était le moins que l’on puisse dire. D’habitude, c’était plus les vieilles dames ou les autres mères qui réagissaient comme ça, pas les hommes de son âge. Helena ne put s’empêcher de reculer d’un pas face à une telle réaction. C’était louche, non ? L’individu aux cheveux blancs sembla réaliser que sa réaction était un tantinet gênante et/ou abusée et, après un petit silence inconfortable, opta pour simplement se présenter. Bon, on reprenait depuis la case Présentation.


- Helena De Ruyter.


La conversation repartie sur de bonnes bases, Jamy lâcha l’info intéressante : il savait où trouver les boutiques de souvenirs qui vendraient de quoi empêcher le petit Carlo de faire un caprice quand Helena rentrerait à Jalabert ! Et en prime, il se proposait de l’y emmener. Décidément, les choses prenaient une bonne tournure. Éteignant sa cigarette sur la semelle de sa chaussure, Helena jeta le mégot dans une poubelle proche avant de répondre à Jamy.


- Passe devant, je te suis !


Le duo se mit rapidement en marche, tandis que De Ruyter s’émerveillait toujours devant la taille de Logue Town.


- Je n’arriverai jamais à comprendre comment font les gens pour vivre dans une telle ville. Déjà que nous sommes presque les uns sur les autres là d’où je viens alors qu’on est à peine quinze mille… Incroyable. Mais je leur envie le soleil, j’avoue. Boréa est le genre d’endroit où on considère que l’été sera chaud quand nous n’avons pas à déblayer la neige devant nos portes jusqu’en mi-mai...


Quelques minutes de marche plus tard, Helena et Jamy, à l’exception du caissier et d’un autre homme avec qui il discutait vivement, se trouvaient dans un magasin de jouets. Hésitant entre un bateau sur roulettes frappé des couleurs de la Marine et un énorme ours en peluche avec « Je *coeur* Logue Town » brodé de facon criarde sur son ventre, Helena fut vite sortie de ses pensées en entendant la discussion entre les deux personnes précédemment mentionnées.


- Je te dis, c’est mon cousin, celui qui travaille au café près de la place, qui me l’a dit !
- ...C’est quoi ce nom de pirate, « Barbe Verte » ? C’est un pirate écolo ?
- Mais non, abruti ! Figure-toi qu’il me disait, Barbe Verte et son équipage reviennent de Grand Line, où ils ont vaincu un équipage rival et pillé leur trésor, et dans le lot, il y a un Fruit du Démon ! Il est prêt à le revendre un million de Berrys avant de repartir à l’aventure ! Et mon cousin m’a dit où le trouver !
- Mec, c’est un attrape-couillons et t’es en train de foncer dedans la tête la première. Tout ce que tu vas y gagner, c’est de te faire piquer tes économies et fort probablement te faire casser la figure dans une ruelle sombre.
- Tu feras moins le malin quand je cracherai du feu ou que je pourrai me changer en lion !



Reposant l’ours en peluche, Helena jeta un regard circonspect en coin à Jamy. Cette histoire semblait, comme l’avait dit l’homme, un attrape-nigaud de premier ordre : un vrai Fruit du Démon qui se vendrait seulement un million de Berrys ? Helena ne savait pas ce que valaient exactement ces fruits, mais certainement pas ce prix ! De plus, vu l’importance qu’avait Logue Town par rapport à la piraterie, tout bandit des mers qui serait assez fou pour arriver au port avec un Jolly Roger visible sans toute une flotte pour affronter la Marine s’exposait à de très graves ennuis ! Mais dans le doute… Le naïf quittait la boutique, il fallait agir vite.


- On l’attrape tout de suite ou on le suit ? J’ai l’impression que c’est plus une victime qu’un complice par accident de ce « Barbe Verte »...
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1