AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Un poing de départ

Alday
Alday

♦ Localisation : Torino

Feuille de personnage
Dorikis: 1851
Popularité: -73
Intégrité: -63

Lun 4 Mai 2020 - 22:32


Poing de départ


          Le soleil révélait ses premières lueurs sur les terres de l’île Karaté. Cette nation réputée pour avoir autant d’artistes que d’arts martiaux était le lieu idéal pour quiconque aspirait à devenir un grand combattant. Idéal ou non, Alday et ses deux comparses furent contraint d’y faire une escale pour se réapprovisionner en nourritures suite à leur départ précipité du Royaume de Saint Uréa.

          C’est d’un pas nonchalant et dénué de volonté que le voleur arpentait les rues à la recherche de quoi manger. Il avait perdu à la courte paille et tandis que ses nakamas patientaient sagement sur le navire, lui ne pouvait que constater, une nouvelle fois, l’excès de dojos et de salles d’entrainements. En effet, ce n’était pas la première fois que le chapardeur venait sur l’île, à l’époque sa tête n’était pas encore mise à prix et il n’était pas obliger de se couvrir la tête. Obliger de faire profil bas malgré le fait que Karate Island n’était pas aussi militarisé que Saint Uréa. Il n’était pas à l’abris de chasseurs de primes ou de combattants souhaitant prouver leur valeur.
          Après de longues minutes de recherche, son regard se posa enfin sur une échoppe en coin de rue. Malheureusement pour lui, uniquement des gants et des tenues de combats étaient proposé sans une once de nourriture. Quoique, des barres nutritionnelles étaient présentes prés de la caisse. Il en chipa deux après avoir sèchement ignorer le gérant qui lui avait demandé s’il pouvait faire quelques choses pour l’aider. Des stands et des boutiques de ce genre, il y en avait à foison avec des styles différents. Certaines se différenciaient par rapport à l’art martial qu’elles mettaient en valeur. D’autres privilégiaient la qualité et le haut de gamme, ou l’inverse, on trouvaient commerces avec des produits dont le prix défiait toutes concurrences. L’économie de l’île reposait en partie sur cela mais ce n’était rien par rapport aux rentrées d’argent générées par les différentes de billets. Assurément, il y avait assez souvent des tournois, voir trop, avec son lot de spectateurs. Les compétitions, en fonction de la renommée de ses  participants, pouvaient attirer des visiteurs des quatre mers juste pour le plaisir de voir leur champion triompher ou des techniques ancestrales à l’oeuvre. Bien évidemment, tous ça n’intéressait guère notre voleur dont les gémissements produits par son estomac commencèrent à attiser son appétit.



Dernière édition par Alday le Jeu 14 Mai 2020 - 11:42, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttp://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Jashin K. Grimmgar
Jashin K. Grimmgar


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 6 Mai 2020 - 16:53

La veille du jour J, Jashin s’était entrainé toute la journée tout en faisant attention à ce que son corps ne souffre pas, il avait donc surtout pratiqué du shadow-boxing pour parfaire sa gestuelle et se reposer tout en progressant. Le soir, il avait mangé un repas léger et s’était endormi tôt. Ayant conclus qu’il devait bien dormir il avait prit la décision de dormir sur l’une des plages de l’île, loin de sa maison qui lui rappelait son père, il s’allongea sous les étoiles, ses chaînes posées juste à côté et il les avait fixé longuement, jurant sur celle-ci que ce tournois pour lequel il s’était préparé durant si longtemps serait l’aube d’une nouvelle ère pour lui. Résolu il ses paupières se clôrent pour l’envoyer dans le royaume de Morphée.

Ce sont les chaleureux du soleil de l’aube qui le tirèrent de ses rêves. Les yeux encore mi-clos il se relevait en position assise, étirant son corps de haut en bas, il exécuta cet exercice durant cinq bonnes minutes le temps de bien se réveiller. Puis il ramassa ses armes avant de rejoindre Novea, son maître, pour qu’ils se dirigent tous deux à la grande place où avait été, pour l’occasion, installé un grand carré de combat et des gradins tout autour pour permettre au spectateur de se délecter des affrontements à venir.

Novea attendait son disciple, cigarette fumante coincée entre ses lèvres :

- Alors ? Tu te sens prêt ?

Son élève ne lui répondit que d’un simple hochement de tête déterminé. Le jeune homme avait renforcé son esprit pour que sa concentration ne le lâche pas en plein milieu des combats. L’ancien satisfait de l’état mental de Jashin s’en contenta avant de surenchérir :

-On va d’abord manger, tu ne dois pas avoir l’estomac vide si tu veux espérer vaincre.

Ils se rendirent alors dans un coin de la ville où l'on pouvait se payer pour une somme modeste de délicieux sandwich complet et qui comblait parfaitement les plus grand sportif. Leur encas en mains Novea escorta Jashin jusqu’à l’endroit où se tenait l’évènement, il y avait déjà tellement de gens amassés ici venant de toute horizon pour voir de grand guerrier démontrer leur talent et leur puissance. De l’autre côté de la place, un grand bâtiment surplombait l’endroit, il s’agissait de l’établissement qui ferait office de vestiaire et de “salle d’attente”, mais c’était également le lieux où il fallait se rendre pour inscrire sa participation à l’évènement. Novea tira sur sa demi cigarette et en relâchant la fumée odorante dans l’air il tourna un oeil vers Jashin :

- L’heure approche, à partir d’ici, je ne suis plus à tes côtés. Montre leur le fruit de ton entraînement ! Hydrate toi entre chaque combat ! Économise toi autant que possible mais ne laisse aucune chance à tes adversaires ! Va ! Décroche ton titre !

Sans rien dire, sans rien laisser paraître le démon rouge s’avança et s’infiltra dans la file de combattant. Une seule pensée en tête : “Je vais tous les vaincre !
Alday
Alday

♦ Localisation : Torino

Feuille de personnage
Dorikis: 1851
Popularité: -73
Intégrité: -63

Sam 9 Mai 2020 - 14:26



          Alday poursuivait sa recherche d’un commerce où se réapprovisionner afin de pouvoir reprendre la mer le plus vite possible. Sa errance sur l’île des arts martiaux, qui s’apparenter plutôt à une balade de santé, semblait des plus enivrantes. Cependant, cette randonnée allait être achalé par une rencontre importune.

          Une expression corporelle nonchalante propre à notre chère voleur, une démarche dont les pieds trainaient légèrement sur le sol et toujours ce visage légèrement camouflé par un voile. Tout semblait habituel, enfin, à un point prêt. Depuis plusieurs minutes, il était observé. Épié. Suivi. Qui prenait le recherché en filature ? Combien étaient-ils ? Pourquoi cette traque ? Tant de questions auxquelles le natif de Rhétalia n’avaient pas de réponses, ou peut-être que oui pour la dernière interrogation. Ce qu’il fallait retenir c’était qu’Alday ne cherchait pas à connaître les réponses. Il préférait rester le plus naturel possible. Pas pour éviter d’attirer la tentation sur lui mais plutôt car il en avait rien à cirer. Mieux encore, c’est son poursuivant qui commençait à s’impatienter, non pas car il espérait une opportunité d’agir mais car il voulait simplement être pris au sérieux. Cette frustration allait provoqué une entrée en scène très, très atypique.
          Le beau brun aux yeux d’or vit un nuage de confettis se former deux mètres devant lui. Puis, un individu, dans un triple saut acrobatique, bondit dans la nuée de rondelles de papier coloré. Il s’agissait d’un individu aux allures de garçon de ferme portant un sombrero charro et une moustache rappelant tout autant le thème gringo. Autour de sa taille, une ceinture lui permettait d’avoir une ribambelle de lames. Il adorait attirer l’attention sur lui. Inutile d’être un fin observateur pour l’affirmer. Outre son look peu commun, l’énergumène avait une étrange posture. Le pied droit posé sur son genoux gauche, un bras tendu vers le ciel, l’autre pointant vers le sol.

- Je me présente, je suis le chasseur de primes Paconnu. Aujourd’hui est le jour où moi le chasseur de primes Paconnu, vais t’arrêter. Dévoile ton visage, quiconque cherche à être discret a quelque chose à cacher …

          Le dénommé Paconnu, comme il aimait le répéter, interrompu lui même son introduction face à l’absence d’interlocuteur. Il agita la tête dans tous les sens pour retrouver sa cible qui était simplement passé derrière lui en ayant conserver son rythme de marche.

- Oï, oï, oï. Étranger !! Je te somme de t’arrêter.

Le voleur se figea un court instant.

- Je suis le chasseur de primes Paconnu et … oh arrête de m’ignorer.

          Et il aurait mieux fait de ne pas l’ignorer une fois de plus. L’extravagant personnage se fit respecter en projetant une de ses lames si proche de l’oreille d’Alday qui lui coupa une mèche de cheveux rebelle.

- Mais ça va pas ??!!  On jette pas des lames sur les gens !! T’es qui au juste ?

- Heureux que vous posiez la question. J’allais justement me présenter, déclara le commissionnaire avec tant d’assurance, oubliant qu’il l’avait fais quelques secondes plus tôt. Il prit alors ses grands airs, une fois de plus. Je me présente, je suis le chasseur de primes Paconnu. Aujourd’hui est le jour où moi le chasseur de primes Paconnu, vais t’arrêter-

          Cette fois, il ne fut pas ignorer par son allocutaire involontairement comme à sa première présentation. Ce dernier avait simplement pris la poudre d’escampette. Ainsi débuta une course poursuite innatendu dans les rues de l’île du Karaté.

- * C’est qui ce guignol bordel. Il va m’attirer des ennuis. Faut que je lui échappe. Voyons voir. *

          Le regard du brigand se posa sur une boutique de vêtements de combat comme on en trouvait assez souvent dans les parages. Il se hâta vers le commerce pour y chiper un masque entreposait en tête de gondole. Puis quelques mètres plus loin, il tomba sur énorme file d’attente qui empiétait sur le trottoir. Pas besoin d’expliquer en détail l’idée qui traversa l’esprit du chapardeur. Celui-ci venait d’ôter sa cape afin d’être encore moins reconnaissable. Un court instant plus tard, Paconnu ramassa le vêtement abandonnait sur le sol. Il avait perdu la trace de sa proie mais ne perdit pas espoir car celle-ci ne devait pas se trouver bien loin.
http://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttp://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Jashin K. Grimmgar
Jashin K. Grimmgar


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 11 Mai 2020 - 17:44

Cela faisait déjà une vingtaine de minutes que Jashin s’était embarqué dans cette file d’attente, ceux devant lui était innombrable, il pensait qu’il passerait l’éternité à attendre ; derrière ce n’était pas plus rassurant la file ne faisait que croître, c’était certe un grand tournois pour cette une île du South Blue, pourtant le nombre de participant était ahurissant, à la vue de tous ces potentiels adversaire, le sang de Jashin bouillonnait d’impatience voulant en découdre avec chacun d’eux, que son la puissance de son art unique résonne dans tout les Blues et au-delà !

Après une attente interminable, Jashin parvint enfin à l’un des guichet qui s’occupaient des formalités pour inscrire les participants. Une jeune demoiselle l’accueillit avec un professionnalisme impeccable un sourire charmant mais avec assez de barrière pour qu’aucun homme affamé se mette en tête de la déranger dans ses affaires. Et avec tant de foule, il était certain qu’elle avait une montagne de travail à accomplir et le temps lui été trop précieux pour le gaspiller :

- Bonjour et bienvenu ! Votre nom et l’école que vous représentez s’il vous plaît !

Le combattant bloqua sur son interrogation… En effet, il ne représentait aucune école, enfin son maître et lui n’avait jamais parlé de cela… L’administratrice s’impatienta :

- Monsieur !

Jashin s’extirpa de ses interrogations et sans s’attarder plus longtemps répondit :

- Jashin Grimmgar ! Je représente le dojo “Kabigari no Gakko” !

L’artiste semblait fier de sa trouvaille, ce nom représentait bien l’art qu’il utilisait et le serpent était un animal qui selon ce qu’il en savait, n’était pas à prendre à la légère, cependant il douta quand son interlocutrice la regardait surprise :

- Jamais entendu parler…

L’homme ne répondit pas, préféra garder le silence, il marquerait les esprits par les actes !

- Votre inscription est terminée, vous êtes le participants 212, vous serez dans le groupe C, je vous laisse vous diriger vers le vestiaire et salle de repos attribué à votre groupe. Merci pour votre confiance et bonne chance !

Elle ponctua son discours du même sourire professionnel avec lequel elle accueillait les concurrents avant de lui faire signe de laisser la place au prochains. Jashin s’écarta et prit la direction indiqué par la guichetière. Il suivit une série de long couloir qui donnait sur d’autre couloir, sur les murs était affiché des indications sur les destinations auxquels menaient les différents corridors, après quelques minutes de marche le démon rouge arriva dans son vestiaire, plusieurs combattant était déjà réunis, certain jouaient des muscles pour impressionner l’assemblée, d’autre était en espèce de transe méditative quand d’autre s’échauffaient.

L’arrivant plaça ses affaires sur un banc, près d’un casier sur lequel était inscrit le numéro “212”, son numéro. Mais lorsqu’il eut effectuer ce geste pourtant innocent, trois combattant l’encerclèrent :

- Ceci est notre casier ! Va t’installer ailleurs ! Microbe !

Jashin tourna les yeux vers celui qui venait de l’insulter, il faisait face à trois gorilles, et ce n’était pas une image, trois gorilles l’encerclaient, n’étant pas effrayé, confiant de ses capacités le jeune homme le défia du regard :

- Tu feras quoi… Si je ne m’installe pas ailleurs ? Macaques !

- Co… Comment oses-tu te moquer du gang des gorilles ? Sale avorton !

A croire que leur susceptibilité n’avait d’égale que la taille de leur muscle puisque ces simples mots suffirent à les provoquer, ils étaient déjà prêt à s’en prendre à lui, la foule s’éloigna du conflit et les deux parties se mirent en garde…
Alday
Alday

♦ Localisation : Torino

Feuille de personnage
Dorikis: 1851
Popularité: -73
Intégrité: -63

Mer 13 Mai 2020 - 12:40



          Alday ne savait pas encore dans quoi il venait de s’embarquer. En tentant d’échapper à un chasseur de prime, légèrement trop intrusif, il s’était mis à faire la queue pour un des tournois les plus plébiscités du jour. Qui dit tournois, dit récompense et qui dit récompense dit un nouvel objectif pour le voleur.

          Une pléthore d’individu impatient, une ferveur omniprésente qui ne cessait de monter, et peu d’espace, très peu d’espace dans …

- Cette satané file d’attente, j’en vois pas le bout. Et avec ce masque, j’ai l’impression d’étouffer.
 
          Dans sa courte cavale l’ayant mené à ce regroupement d’individus attendant de manière organisée de se cogner, Alday avait chipé et enfilé un masque de catcheur représentant un aigle. En tant normal, il aurait déjà attiré l’attention mais au milieu de tout ces pseudos experts en art martiaux cachant leur visage pour éviter une dérision, il faut dire qu’il passait plutôt inaperçu. Cela dit, pour la raison citée plus haut les combattants masqués avaient cette réputation d’être le menu fretin. C’était après une longue attente à trépigner en avant, sur place et, parfois même, en reculant que l’escroc arriva enfin devant l’un des guichets. Une sublime jeune femme qui ne s’opposait pas du tout au cliché de la ravissante hôtesse d’accueil, était chargée d’enregistrer les nombreux combattants à la chaine en un court laps de temps.

- Bonjour et bienvenu ! Votre nom et l’école que vous représentez s’il vous plaît !

- Aladdin de l’école …

          Un bref instant durant lequel le voleur se remémora les nombreuses conversations qu’il avait épié. C’était plus fort que lui. Dans son besoin de découvrir au plus vite la récompense de la compétition, il avait enregistré pas mal d’informations dont le nom d’écoles et de dojos entre autre.

- du poing mort.

- Bien. Votre inscription est terminée, vous êtes le participants 252, vous serez dans le groupe D, je vous laisse vous diriger vers le vestiaire et salle de repos attribué à votre groupe. Merci pour votre confiance et bonne chance ! SUIVANT !!

          Le jeune homme n’eut pas le temps d’user de son charme pour tenter de séduire son interlocutrice qu’il fut écarter du point d’inscription. Ne connaissant pas les locaux, il se contenta de suivre le mouvement qui le mena à arpenter de nombreux couloirs. Sur les murs, plusieurs portraits étaient exposés suscitant l’admiration des connaisseurs. Le dénommé Aladdin ne prêta aucun intérêt à cet émerveillement mais cela lui fit réfléchir quant à son sujet. Est-ce qu’il existait une personnalité dans ce monde qui provoquerait le moindre engouement chez le voleur ? Il eu largement le temps de trouver une réponse à son interrogation mais n’y parvenait pas. Il trouvait cela sans intérêt d’admirer une personnalité autre que sa propre personne. D’ailleurs, il ne souciait pas non plus de ce tournois ou des combats en général.
          Il arriva enfin dans les vestiaires réservés au participants mais après plusieurs minutes de recherche, il ne parvenait pas à trouver le numéro qu’on lui avait attribué. Il ne le savait pas encore mais il avait simplement suivi des combattants du groupe C. Ne souhaitant pas se torturait l’esprit, il se préféra demander son chemin. Il interpella le seul groupe d’individus présent qui lui tournait dos.

- Excusez moi ! Je me suis perdu. Est-ce que vous ……… waouh des gorilles !! se stupéfia Alday.
http://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttp://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1