AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Appropriation & Approbation.

Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 14 Juil 2020 - 22:01


Du côté d'Aoi.

Je veux rentrer chez moi. J'en ai marre de m'apitoyer sur mon sort. Je dois avancer, et ce, malgré vent et marrée. Si le monde avance et que moi je recule, ça risque de me créer des problèmes aux proportions gargantuesques. Nous avançons tous dans une même direction. Nous ne pouvons nier cela. Est-ce la vie? Le destin? Qui peut se vanter d'avoir vaincu la mort? Le simple fait de savoir que rien n'est éternel me rend nerveuse. Je suis fatiguée de vivre. De survivre? Combien de fois ai-je songé à prendre ma retraite? À vrai dire, je ne compte plus depuis des années. Ça ne sert à rien que je m'interroge. Je suis obligé d'accepter le mouvement. J'ai décidé de prendre les choses en main une bonne fois pour toutes! Désormais, le doute n'est plus permis!

Cela fait maintenant quelques mois que j'erre sans but sur Grand Line. Je me suis rendue sur l'Île aux Morts afin de rendre hommage à mon défunt amant, Eisenheim. Il s'agit d'un lieu introuvable avec un Log Pose. Cet endroit est accessible uniquement si on sait où il se situe déjà à moins de posséder une carte. Ma curiosité m'a poussé à voir ce qu'il y avait là-bas. À ma grande déception, il n'y avait absolument rien à part une drôle de secte inutile. J'ai rencontré le fameux Mountbatten et une certaine Alyssia. Pendant un moment, j'ai cru pouvoir partager des choses avec l'ancien Marine. Il faut croire qu'il suit sa propre voie. Malgré ce qu'il a vécu, il semble être très déterminé. Je me demande ce qu'il devient. Et qu'en est-il de moi? Je ne suis plus que l'ombre des Ombres. Je me retrouve à la botte d'une Impératrice. Où est mon indépendance là-dedans? J'ai vraiment l'impression d'être une piètre leader. Je ne mérite pas autant d'éloge et de gloire. Pourquoi nombreux sont les pirates qui veulent encore croire en moi? Qu'est-ce qu'ils décernent en mon for intérieur?

Mon navire est en route pour les Précieuses, mon île. J'ai beaucoup investi. C'est mon œuvre. Je l'aime. Je crois que si je suis encore là, c'est parce que je veux voir ma ville prospérer et devenir un havre de paix pour tous les criminels du monde. Un rêve qui semble utopique. En vrai, je ne produis qu'un écho d'Armada. Mon chez-moi est ridicule quand j'y réfléchie. Peu importe qui s'en moque, je veux voir l'épanouissement de mon agglomération. Même si des monstres du Gouvernement Mondial l'ont dévasté tel un raz-de-marée, je continue d'avoir la foi en mon investissement.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 31 Aoû 2020 - 23:02, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 21 Juil 2020 - 18:29


À mon approche, je constate que les Précieuses se sont reconstruite durant mon absence. Les personnes que j'emploie se consacrent à rendre mon île plus attractive qu'auparavant. Fiers de pouvoir participer à mon œuvre, ils manifestent leur amour pour la cité en colmatant les zones sinistrées par les précédents combats. Le visage de l'agglomération est bien différente depuis la dernière fois. Je n'ai même plus les mêmes repères. Je vois des échafaudages partout. Je distingue à peine mon quartier sous le chantier. Des cordages lient des maisons entre elles et un système de tuyaux se met en place dans chaque recoin.

Mon navire arrive dans le port qui déborde d'activité. D'autres vaisseaux apportent beaucoup de bois. Les plus abîmés se font même démanteler. Chacun s'attelle à donner un coup de main. J'aperçois aussi des pêcheurs un peu au large qui se chargent d'alimenter le lieu en vivre. Des Hommes-Poissons guident même la citadelle au milieu des courants. Je n'ai jamais vu une si belle organisation. Tout le monde entreprend de rendre aux Précieuses son prestige d'antan. J'ai l'impression de rêver. Suis-je toujours sur l'Île aux Morts?! Pendant un instant, je n'arrive pas à croire en ce que je vois. Tout ce remue-ménage est si irréel. Une fois mon bâtiment immobilisé, je descends sur le quai où des marins déchargent des marchandises. Émerveillée par tant de travail, je ne réalise même pas que les forbans arrêtent leur activité l'espace d'un instant pour me saluer.

— « Ravi de vous revoir, Capitaine. » S'exclame un flibustier.
— « On s'inquiétait de plus jamais vous r'voir, Cap'tain. » Ajoute un second.
— « Ça fait plaisir que vous soyez enfin revenue. » Enchérit un autre.

Ma présence leur prodigue un regain de vitalité et de force. Et c'est là que je commence à comprendre. Tous ces gens ont besoin d'une cheffe, une personne en qui ils peuvent faire confiance. Je représente pour eux une Capitaine qui porte sur ses épaules le poids des responsabilités. Et ma compagnie joue énormément sur leur motivation et sur leur effort. En fin de compte, ce n'est moi qui me suis imposée pour guider les Précieuses dans une direction, mais c'est plutôt le peuple qui s'est offert mon leadership. Alors, je ne peux que soutenir les forbans de poursuivre dans cette idée.

— « Je suis aussi contente de vous revoir. Tous autant que vous êtes, je suis fière de vous. » Encourage-je.

Je quitte maintenant le brouhaha du port pour me diriger vers le centre. Je constate alors quelques nouveautés. En effet, la rue principale est scindée en deux pour laisser place à un canal assez large pour faire naviguer plusieurs barques en même temps sans se gêner. En observant bien, ça me fait penser à la description qu'on ma faite de Water Seven, mais en bois. Cette voie d'eau artificielle permet probablement un meilleur apport au sein des Précieuses. Je suis vraiment heureuse de voir ces changements significatifs. Et je pense que je peux aussi apporter ma pierre à l'édifice.
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 21 Juil 2020 - 20:52


En chemin, je constate à quel point les tuyaux partent dans tous les sens. Les gros diamètres parcourent les artères principales alors que les plus petits desservent les allées moins larges. Et dans ces rues étroites, la tuyauterie se divise en d'innombrable segments plus courts jusqu'à alimenter les diverses structures. À des endroits variés, je remarque également que des systèmes de pompage sont mis en place. C'est réalisé essentiellement avec de la récupération, car rien n'est jamais réellement droit. Je peux voir également des zones colmatées avec des soudures. En observant tout ça, je ne peux qu'imaginer l'auteur. Je pense à Frank KOCH, le Dirigeant de la Guilde des Mécaniciens. Lors de mon départ pour l'Île aux Morts, les Précieuses ne disposaient pas autant de ferraille. Au moins, pendant mon absence, ma ville s'est reconstituée des stocks les plus élémentaires. Fer, bois, vivre, munition et population. D'ailleurs, je me demande comment ce renouveau s'est déroulé sans moi. Qu'est-ce qui attire jusqu'à ce jour les forbans des différents horizons? Je pense avoir ma petite idée.

Ça me fait bizarre de ne pas être accueilli par Eisenheim. Au bout de quelques années, on attrape des habitues. Et je n'arrive pas à m'en défaire tout comme celle de penser à lui. J'ai fait le deuil de mes deux enfants seulement au bout d'une année. Les gens n'imagine pas à quel point je suis sensible, à quel point j'endure la souffrance. Le Gouvernement Mondial me voit comme un monstre sans pitié, alors que je suis bien plus que cela. Sans doute que je l'ai été à une époque, mais maintenant, c'est révolue. Je m'intéresse plus facilement aux autres. Seulement, pour que je me révèle, il faut que je puisse sentir un certain feeling et il faut surtout le mériter. Après, je dois aussi savoir quand mettre mes émotions de côté quand les situations l'exigent. En tout cas, je suis très entreprenante et j'essaie d'investir dans les endroits qui peuvent me valoriser en bien. Même si je suis une criminelle peu appréciée autant par les Marines que d'autres flibustiers, je pense que je suis quelqu'un de bien. Dans une certaine mesure en tout cas. Oui, je ne suis pas une Sainte, mais j'aspire simplement à la reconnaissance et la liberté.

Je déambule maintenant un nouvel espace plutôt bien animé. Il s'agit d'un souk à l'air étouffant. Les étalages sont loin d'être attrayants, mais l'esprit pirate y est. Tout peut être intéressant comme ne pas l'être. Je regarde tantôt une vitrine sans conviction tantôt une autre. Je ne me rends pas vraiment compte à quel point je manque de vigilance tant je suis dans mes pensées. Je reste encore dans le chagrin, mais je ne le montre pas. Les marchands ne me remarquent à peine tellement ils sont obnubilés par leur affaire. À vrai dire, je ne fais pas plus attention à eux. J'inspecte sommairement l'endroit qui ne m'est pas familier. En tout cas, les Précieuses débordent à nouveau d'activité. C'est à croire que la destruction de la cité par le Corsaire ne s'est jamais produite. En observant tout ce beau monde, j'ai même l'impression que nombreux sont les forbans ici qui croquent à la vie. C'est limite si je ne fais pas tache.
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 21 Juil 2020 - 22:47


Alors que je continue ma marche dans le souk, j'aperçois une silhouette un peu au loin. À vrai dire, c'est plus lui qui me reconnaît que moi. Il s'agit d'un ami très proche d'Eisenheim qui se nomme Jude MAXWELL. S'approchant de moi, je remarque qu'il tire une sale mine. Je n'ai pas le souvenir qu'il soit toujours comme ça. Peut-être qu'il ne s'est pas remis de son deuil, lui aussi? Arrivant à ma hauteur, il engage la conversation.

— « Aoi? Quel plaisir de te revoir. » Commence t-il.
— « Je suis aussi contente de te revoir, Jude. » Réponds-je.

Cet homme reste un forban privilégié, car il peut me parler librement sans forme de politesse.

— « Je constate que les Précieuses ont bien prospéré durant mon absence. Tu dois y être pour quelque chose, non? » Poursuis-je.

Ne montrant peu de sentiment et laissant plus sa vie aux affaires, il ne peut s'empêcher de gratter l'arrière de son crâne.

— « D'autres ont été beaucoup plus entreprenants que moi. Je me suis contenté de rénover l'Antre aux Merveilles. » Fait t-il, l'air embarrassé par le compliment.

J'attends une autre réponse de sa part. Et il le sait.

— « Après ton départ, beaucoup de pirates sont partis en mer pour attaquer d'autres navires et les ramener ici. Les pillages se sont multipliés afin d'approvisionner l'agglomération en ressource nécessaire. » Enchaîne t-il.
— « J'imagine. En tout cas, je suis fière de voir autant d'avancement. » Songe-je.

Quelques explications au sujet Jude MAXWELL me reviennent. Ce dernier est un homme d'affaire et de business. Ayant par le passé vogué sur Grand Line auprès de flibustiers de renom, il s'était définitivement installé à Tortuga en 1623 quand le Corsaire "Greed" en avait été le maître. Ensuite, il connaissait une activité croissante même lors du règne de Red. Étant un ami de longue date d'Eisenheim, il fait parti jusqu'à ce jour de ceux qui contribuent à l'amélioration et la richesse des Précieuses. Considérant cet endroit comme son foyer, il garde continuellement la volonté de redorer la citadelle. Et pour ça, je le suis bien redevable.

Jude MAXWELL.
Directeur de l'Antre aux Merveilles.

Sujet: Booker DeWitt de Bioshock Infinite.
Illustration par mauGRYPH.

Appréciant sa compagnie, je le fais signe de me suivre.

— « Hum, as-tu terminé tes emplettes? » Questionne-je.
— « Euh. Oui, oui. » S'empresse t-il.
— « Dis-moi, qu'entendais-tu par "d'autres", exactement? » Interroge-je.
— « Frank et Elizabeth, évidemment. Hody participe beaucoup, lui aussi. » Réfléchit-il.

Je sens qu'il ne me dit pas tout. Je suis obligée de lui tirer les vers du nez. Craint-il quelqu'un pour ne pas me divulguer le reste? À moins que ça ne soit la mort de notre ami qui le chamboule?

— « Est-ce qu'il y a autre chose que je dois savoir? » Dis-je, le ton un peu plus ferme.

Jude soupire un coup.

— « Peu de temps après ton départ pour l'Île aux Morts, un trio d'individus s'est installé dans tes appartements avec l'intention d'en prendre le contrôle. Ils s'occupent de gérer les Précieuses avec le plus grand soin. Frank peut t'éclairer davantage à leur sujet, car il est plus souvent avec eux. » Fait-il, l'air dépité.

Je ne réagis pas. Ni en bien, ni en mal. Je réfléchis à la situation. Dans tous les cas, je compte me rendre dans l'immeuble qui me sert de Q.G.

— « Je te laisse le retrouver. Dis-lui que je convoque tout le monde d'ici une heure. Elizabeth, Hody, les gérants et les Gardiens. Je dois faire connaissance à ces nouveaux venus. » Indique-je.

Je n'éprouve aucune colère comme je ne ressens aucune satisfaction. J'ai besoin de ne pas précipiter les choses. Il me semble plus sage de découvrir qui sont ces gens. Une chose est sûre, c'est qu'ils ont du cran.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 31 Aoû 2020 - 22:53, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Lun 3 Aoû 2020 - 18:29


Du côté des Investisseurs.

Dans le grand salon qui permet de rassembler les personnes importantes des Précieuses, une femme d'une certaine prestance tient d'une main de fer toute l'organisation qui concerne l'aménagement de l'agglomération. Profitant de l'absence de la Capitaine NAKAJIMA, elle s'est auto-proclamée intendante dans le but de servir au mieux la cité. D'abord méfiants, les citoyens n'ont pas vraiment apprécié la prise de contrôle, puis, peu à peu, ont fini par l'accepter. Au bout de quelques semaines, la population a réalisé à quel point elle sait produire des bénéfices pour tout le monde. Il faut dire que depuis l'Indépendance vis-à-vis d'Armada, la ville mérite de retrouver sa gloire passée. Et grâce à cette personne, c'est bien le cas.

Ivy LOVE, dit la Rose Noire
Entrepreneuse & Investisseuse de l'arrondissement Orgueil.

Sujet: Œuvre originale.
Illustration par LeafOfSteel.

Il s'agit de Madame LOVE. Originaire de Juicy Berry, elle est loin d'être paresseuse et naïve. Au contraire, c'est une personne entreprenante qui se cultive chaque jour. Il n'est pas rare de ne pas la voir sans un livre en main ou sans lire le dernier journal en date. Régulièrement connectée au Cercle des Alcooliques Anonymes, une organisation spécialisée dans l'échange de données, Ivy s'informe de tout ce qui peut être intéressant pour servir ses intérêts. Ayant l'esprit carriériste avant tout, elle fait le nécessaire pour devenir une experte dans son métier. Pour elle, vivre ne se résume à ce qu'on croit et qu'on désire vraiment. Et il s'avère qu'investir dans l'immobilier ne lui à jamais fait défaut jusqu'à maintenant. Vive, elle sait aussi s'adapter à chaque situation pour s'en sortir et ne jamais y laisser des plumes, même en traitant avec des criminels. En effet, s'il le faut, elle n'hésite pas à faire affaire avec un hors la loi!

Opportuniste par nature, elle ne cherche qu'à fructifier ses richesses déjà rentable par excès. Sûre d'elle et ferme dans ses décisions, cette businesswoman peu commune s'arrange toujours pour investir des biens aux endroits qu'elle estime bénéfiques. Souvent, il s'agit d'une histoire de feeling ou d'empoissonnement... À chaque fois, ses investissements portent du fruit. Intelligente, elle ne se laisse pas embobiner dans des compromis et s'assure de pouvoir récolter ce qu'elle sème. Généralement, elle porte très peu d'estime aux gens qu'elle côtoie et méprise facilement les personnes qui ne sont pas de sa trempe. Toutefois, Ivy sait reconnaître un individu digne d'intérêt. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle fréquente Jonathan B. FORTUNE et Dmitry KARASOV, deux amants ayant les mêmes idées.

En 1628, Dame LOVE entraîne ses compagnons dans un projet ambitieux, celui de faire prospérer les Précieuses durant l'absence de la Reine Rouge. Ainsi, valorisant la ville en la mettant à neuf, elle s'assure une bonne place auprès de cette dernière. Désireuse d'avoir sa part, elle n'hésite pas à sacrifier sa réputation en collaborant avec la Capitaine NAKAJIMA. En effet, cherchant avant tout de satisfaire sa propre personne, celle qu'on surnomme la Rose Noire s'installe définitivement dans le cadran Orgueil et aspire à le contrôler. À défaut de pouvoir gérer la citadelle comme intendante, elle se dit que posséder juste un quartier lui permet de s'asseoir à la même table que ceux qui entourent Aoi. C'est aussi pour gagner la confiance de cette dernière qu'elle se donne corps et âme à l'embellissement de l'agglomération et en y ajoutant des nouveautés. De quoi attirer un maximum de pirates avides de richesse, de plaisir et de réputation!


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 18 Aoû 2020 - 11:24, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mer 12 Aoû 2020 - 0:07


Du côté d'Aoi.

Je pénètre dans le bâtiment qui me sert de Q.G. Les employés s'empressent de me prévenir que des étrangers occupent les lieux, mais je me contente de les ignorer d'un geste négligent de la main. J'entre à présent dans la grande salle et je constate, en effet, qu'un trio d'inconnus s'entretient avec des personnes de mon entourage. S'engueulant comme toujours, Frank KOCH et son ancienne compagne Elizabeth LYONS donnent des explications concernant l'avenue principale auprès des trois mystérieux collaborateurs. Les mains posées sur une carte, mes camarades ne me remarquent pas encore tant leur préoccupation se porte sur leur problème. Se tenant de l'autre côté de la table avec un livre au bout des doigts, une femme particulièrement pâle et aux cheveux couleur corbeau tente d'appréhender le souci. En me voyant arriver, elle interrompt le débat d'une voix solennelle.

— « Bienvenue chez vous, Madame NAKAJIMA. J'espère que vous trouvez mes arrangements forts appréciables et que mes aménagements vous permettent d'être à votre aise. » Fait-elle avec une politesse qui à l'air de sonner faux.

Mes deux amis s'arrêtent alors en se retournant. M'invitant à l'écouter, la femme à la peau blanche continue.

— « Je m'appelle Ivy LOVE, une investisseuse dans l'immobilier. Vous devez sûrement me connaître. Et voici mes partenaires Jonathan B. FORTUNE et Dmitry KARASOV. » Ajoute t-elle.

Se levant de leur fauteuil avec un cigare au bec, les deux sus-cités me saluent.

— « Enchanté de faire enfin votre connaissance, Dame NAKAJIMA. » Dit celui avec une queue de cheval.
— « Ravi de vous rencontrer, Madame NAKAJIMA. » Suit celui avec un fort accent et la mine sévère.

Ces deux-là sont manifestement en train de regarder un dossier assez conséquent. Visiblement, ils sont réellement enjoués de me voir. À croire que je tombe à pic! Quant à Frank et Elizabeth, bien qu'ils soient quelque peu surpris, apprécient de me revoir. J'aurais même tendance à penser qu'ils sont soulagés, ce qui me fait imaginer le caractère des invités auto-proclamés. Afin de ne pas laisser le malaise s'installer, je réponds à tout le monde.

— « Hé bien, je salue ce drôle comité improvisé. Que me vaut votre présence? » Dévisage-je les intéressés.

Se tenant droite face à moi, celle qui tire les ficelles de tout ce programme d'aménagement ne semble pas me craindre. Bien au contraire, elle demeure à l'aise et me propose même de rejoindre ses amis dans le salon. J'imagine qu'elle est du genre à tout calculer et qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle doit bien savoir qui je suis, alors pourquoi prendre le risque d'agir dans mon dos? Même en bien, je reste une pirate ayant une mauvaise réputation. À moins que ma notoriété ne me dresse plus un sombre tableau? En tout cas, ma venue ne paraît pas la perturber outre mesure et semble avoir des idées derrière la tête. Alors que je prends place avec mes deux nakamas, je m'interroge sur cette femme si sûre d'elle. Il faut dire qu'elle ne m'est pas vraiment totalement inconnue. Je ne la connais pas personnellement, mais je dois admettre que son nom me dit quelque chose.

— « Comme vous l'avez remarqué, Dame NAKAJIMA, depuis votre départ, j'ai à cœur de rénover les Précieuses en votre nom. » Explique Ivy.

En mon nom? N'est-ce pas plutôt un prétexte pour s'accaparer une gloire qui m'est due? Si je lui accorde la faveur de poursuivre ses œuvres, elle risque bien de s'enorgueillir. Et pour l'heure, il faut reconnaître qu'elle sait redresser la ville et guider la population dans une direction. Cependant, je dois l'avertir qu'elle ne doit pas oublier qu'à la base les Précieuses m'appartiennent.

Me montrant alors le dossier en détail, le bel homme à la queue de cheval me présente de quoi il en est exactement.

— « Madame NAKAJIMA, en plus de reconstruire les Précieuses en mieux, nous nous efforçons de les agrandir. Voyez-vous, d'ici quelques semaines encore, des navires apporteront de grande quantité de matériels pour étendre la superficie de la ville davantage. Nous prévoyons d'un peu plus tripler l'agglomération. Sur le même modèle qu'Armada, nous allons articuler deux nouveaux cadrans autour de celui déjà présent. » Précise t-il.

Au moins, j'apprécie le concept. Cela dit, je ne sais toujours pas quoi penser d'eux. De ce que j'ai pu constater sur le chemin, chacun semble s'y retrouver un peu comme durant le vivant d'Eisenheim. Quoi qu'il en soit, je dois avouer que ces investisseurs semblent mieux prendre en main les Précieuses et la population se révèle assuré par leur prodige. Autant dire, qu'ils gèrent bien plus facilement cette entreprise fastidieuse. Après tout, peut-être que je ferais bien d'accepter ce qu'ils me proposent. Je suis curieuse. Maintenant bien à l'aise, j'invite mon interlocuteur à détailler son projet.

— « Je vous en prie, dites-moi en plus sur ces nouveaux quartiers. » Encourage-je à poursuive.

Après avoir rejeté la fumé de son cigare, Monsieur FORTUNE reprend.

— « Pour respecter le nom du premier arrondissement Orgueil, nous vous proposons d'ajouter un autre qui sera appelé Avarice et qui sera spécialisé dans les casinos, les banques et les marchandages. L'ensemble sera agrémenté d'hôtels prestigieux et sera le centre des affaires des Précieuses. En terme de business et de réussite, ce sera l'endroit incontournable. » Éclaircit-il.
— « Et je présume que vous voulez diriger ce quartier une fois solidement en place, n'est-ce pas? » Devine-je.

Je ne suis pas née de la dernière pluie. J'ai déjà traité avec des pirates, des vermines et autres lascars, mais rarement avec des individus de ce genre. Je me questionne toujours à leur sujet. Le Gouvernement Mondial doit sûrement les affilés civils, mais je dois quand même me méfier un peu pour le moment. Tout cela me paraît incroyable. Pourquoi s'intéressent-ils aux Précieuses? C'est parce qu'ils veulent leur part à eux aussi! Pourquoi oser faire avec moi? Je n'ai pas une réputation d'une Sainte, pourtant?! Anguille sous roche ou avenir prometteur?


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mer 2 Sep 2020 - 5:15, édité 4 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mar 18 Aoû 2020 - 12:14


Du côté des Investisseurs.

La Capitaine des Ombres du Chaos voit juste. Même si Ivy attire toute l'attention à elle, l'homme à la queue de cheval est assez similaire sur certain point bien qu'il soit plus prudent. Il faut dire que c'est la première fois qu'il rencontre une pirate aussi réputée qu'Aoi. Il sait à qui il s'adresse et il fait attention à ne pas la froisser. Soucieux d'utiliser les mots justes, il prend son temps pour parler.

— « Vous êtes perspicace. » Tente t-il d'ignorer la question par un compliment.

Jonathan B. FORTUNE, dit le Thésauriseur.
Entrepreneur & Investisseur de l'arrondissement Avarice.
Sujet: Œuvre originale. Commission : Savos Elward.
Illustration par Gerry Arthur.

Originaire de Saint-Uréa, Jonathan Balthazar FORTUNE est un noble cultivé et habile avec les relations humaines. En effet, depuis son adolescence, il suivait son père lors de ses voyages d'affaires et s'intéressait à ses activités dans l'immobilier. Ne connaissant pas la pauvreté, il s'habituait à vivre dans l'opulence sans forcément mépriser son prochain. Accoutumé à s'aventurer loin de son foyer familial, il prit goût à vivre dans le luxe et se faire plaisir. À la mort de ses géniteurs, il entreprit de se libérer de certaines contraintes dû aux mœurs. En élargissant alors son horizon, il commença à collaborer avec des mafieux et des Marines véreux. Se faisant ainsi de plus en plus de contacts dans toutes sortes de milieu, il s'assura un avenir certain grâce à des magouilles et des stratagèmes sournois. Implantant des agences immobilières un peu partout, il s'assura de pouvoir récolter ce qu'il sème. De plus, grâce à un réseau de connaissances fiables, il espionna ses concurrents afin de les écraser. Poussé par une attitude carriériste, il continua à proliférer davantage jusqu'à ce que sa richesse lui fasse parler de lui.

D'une nature calme, Jonathan est un calculateur qui pense avant tout au profit. Soigné dans la gestion de son empire immobilier, il aspire à devenir encore plus riche en investissant aux meilleurs endroits. Il ne fait affaire qu'avec des riches et évite de perdre du temps avec les personnes qui ne sont pas intéressés par ses propositions. Entraîné dans un projet ambitieux en 1628 par son amante, Ivy LOVE, il se met en tête de l'aider à faire prospérer les Précieuses durant l'absence de la Reine Rouge. Valorisant ainsi la ville en la mettant à neuf, il espère pouvoir s'installer définitivement en ayant les bonnes grâces de cette dernière. Désireux d'avoir sa part, il n'hésite pas à sacrifier sa réputation en collaborant avec la Capitaine NAKAJIMA. Il se donne corps et âme à l'embellissement de l'agglomération en y ajoutant des nouveautés dans le but d'attirer un maximum de pirates avides de richesse, de plaisir et de réputation!
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Lun 31 Aoû 2020 - 22:45


Buvant une gorgée de vodka, son homologue répond à sa place.

— « Exactement, Madame NAKAJIMA. » Dit le dénommé Dmitry avec son fort accent, l'air nonchant.

Perdant patience, l'homme au visage froid et aux petits yeux explique la réelle démarche à tout ceci. N'allant pas par quatre chemins, il s'empresse d'ajouter.

— « Le quartier que je fais construire s'appelle Luxure. Et comme son nom l'indique, ce sera le centre principale des Précieuses pour se faire plaisir. Les habitants profiteront de toute la nuit pour voir des spectacle raffinée, écouter des opéras, se rincer l'œil et se détendre en fumant de l'opium. Ce sera un lieu dynamique en constance effervescence qui ne cessera d'être l'attraction numéro un de votre île. Cet endroit fera assurément rentrer l'argent pour votre compte. Et j'aimerais avoir ma part. »

Dmitry KARASOV, dit le Cœur de Glace, dit Madame Eugénie.
Entrepreneur & Investisseur de l'arrondissement Luxure.
Sujet: John Watson de Sherlock Holmes.
Illustration par alicexz.

Originaire des quartiers pauvres de Boréa, Dmitry KARASOV est un homme qui ne montre en aucun cas ses sentiments. D'apparence dur, il doit ce comportement austère à son passé lourd qu'il refoule à chaque instant. Pour l'oublier, à la manière d'un alcoolique, il ne peut pas s'empêcher de regarder des spectacles en tous genres. Il recherche constamment le besoin de vivre dans l'opulence, voire dans l'excès. Son meilleur ami Jonathan B. FORTUNE et son amante Ivy LOVE sont les seuls à connaître sa jeunesse occulte. Pour lui, être trop sentimentale est une faiblesse qui peut nuire au business. Et ayant fructifié pas mal d'entreprises, il ne peut pas se permettre de perdre ses profils. À la lumière de jour, il est perçu comme une personne s'étant spécialisée dans la gestion d'opéra, de théâtre, de cabaret et de casino. Alors que de nuit, il est vu comme quelqu'un qui gère des lupanars et des effeuillages. Ne s'adressant qu'aux plus riches, il n'aime pas faire affaire avec des individus qu'il ne porte pas d'estime.

Donnant plus d'importance à ses activités de maquereau, il est connu dans le milieu comme étant Madame Eugénie. Membre d'un groupe très restreint de proxénètes célèbres dont fait parti un certain Officier Marine Dominique J. SAINT-CLAIR, il bénéficie d'un soutient privilégié et possède un large éventail de connaissances. Plutôt taciturne et austère, Dmitry peut faire une entorse à son silence habituel pour s'entretenir avec ses partenaires. Il ne partage avec eux que le sens du devoir et rien d'autres.

Bien qu'il soit entraîné dans un projet ambitieux en 1628 par son amante, il se met en tête de l'aider à faire prospérer les Précieuses durant l'absence de la Reine Rouge dans le seul but d'assurer son propre profil dans son milieu. Valorisant ainsi la ville en la mettant à neuf, il espère pouvoir s'installer définitivement en ayant les bonnes grâces de cette dernière et souhaite pouvoir contrôler son business à partir de ce nouveau point central. Désireux de collaborer avec la Capitaine NAKAJIMA, c'est un homme sûr de lui et intelligent. Il se donne corps et âme à l'embellissement de l'agglomération en y ajoutant des nouveautés dans le but d'attirer un maximum de pirates avides de richesse, de plaisir et de réputation!
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Ven 4 Sep 2020 - 13:58


Du côté d'Aoi.

Avancement doucement, Dame LOVE nous rejoint dans ce qui sert de petit salon. Elle se tient alors entre ses deux amants et me fait face.

— « Capitaine NAKAJIMA, n'oubliez pas que c'est moi qui supervise tout depuis le début. Si les Précieuses reprennent de la couleur, c'est parce que j'investis avec engouement et je compte bien mener mon projet de reconstruction à bien, avec ou sans votre accord. » Intervient Ivy, plongeant son regard hautain dans le mien. « Jusqu'à maintenant, les travaux avancent à grand pas et il serait dommage d'arrêter brutalement sous prétexte que vous n'appréciez pas mon initiative. N'ai-je pas tord de croire qu'il est dans votre intérêt que votre cité retrouve sa gloire passée? »

J'appréhende mal qu'on me parle sur ce ton, surtout venant d'une étrangère. Et je ne supporte pas qu'on me dise quels sont mes intérêts. Je vois bien où elle veut en venir. Toutefois, ce que mon interlocutrice met en avant dans ses explications sont justes. Dans une certaine mesure, je ne peux pas le nier. Fronçant légèrement les sourcils, je réfléchie à la situation. Je me doute que tous ces efforts ne sont pas gratuits. Elle veut sans doute quelque chose de particulier pour son intervention. Et à l'entendre, elle ne semble pas être facile à négocier, car elle me met dans une position qui ne m'est pas agréable. C'est elle qui conduit la négociation. Je ferais mieux d'être extrêmement vigilante avant de parler et je dois bien peser mes mots.

Pour le peu que je peux cerner d'elle, je crois qu'elle sait pleinement qui je suis et qu'elle n'est pas du genre à me craindre. Pourtant, elle devrait. Je ne suis probablement pas la première de ses clients à être tout aussi entreprenante qu'elle, mais je suis sûrement la première pirate qu'elle fait affaire. Si elle peut me parler avec autant d'assurance et avec autant d'orgueil, c'est sans doute parce que ce qu'elle me propose je ne peux pas le refuser. Et il faut dire que je ne peux pas dire non à l'agrandissement des Précieuses. Il est évident qu'elle mène bien son jeu, ce qui me rend finalement encore plus méfiante.

Étant plus que confiante, Lady LOVE cherche mon attention.

— « En échange de mes services de restauration, accordez-moi la faveur de diriger votre cité comme intendant. » Finit par demander Ivy.

Que fait-elle si je dis "non"? Quel est son plan en cas de refus? Si je cerne bien cette femme à la peau pâle, quelque soit la situation qu'elle me présente, elle s'attend à ce que je dise "oui". Il hors de question que je donne ce statut à la première venue. Et avant toute chose, il faut que j'apprécie au minimum la personne avant de délivrer un tel grade. Pour le moment, je préfère voir le poste vacant plutôt que de lui donner. Il faut quelqu'un qui puisse le mériter et qu'il soit aussi aimé qu'Eisenheim.

— « Quelle témérité! » Crache-je avec dédain. « Je ne peux pas nier votre dévouement à cette noble cause, mais contribuer à la reconstruction ou à l'agrandissement des Précieuses revient à m'être fidèle. Or, ce n'est pas le cas, vous concernant. Vous oubliez une chose fondamentale, c'est que l'île m'appartient encore et j'en fais ce que j'en veux. Ce n'est pas parce que je suis partie en mer qu'il faut croire que les souris peuvent danser. De votre propre initiative, vous avez investi autant d'argent et d'énergie. Très bien, c'est tout à votre honneur, mais gardez en tête que vous devez assumer la possibilité que je refuse votre offre. » Dis-je avec assurance.

Le visage de la femme aux cheveux ébènes s'assombrit. Elle n'apprécie pas la réponse que je lui donne, car je mets l'accent sur le fait qu'elle agit derrière mon dos pour son propre compte.

— « Comme vous avez manifestement à cœur d'améliorer les conditions de vie ici, je vous autorise à poursuivre vos œuvres en échange de votre fidélité. Et s'il s'avère que le fruit de votre travail n'est pas impulsé par le désir de s'accaparer des biens qui ne vous appartiennent pas, alors seulement à ce moment-là je veux bien revenir sur une proposition. »

Un petit silence s'installe le temps de rejeter la fumée du cigare et de prendre une gorgée du verre alcoolisée.

— « Madame NAKAJIMA, réfléchissez à notre demande. Vous êtes peut-être une pirate reconnue et crainte, mais votre cité doit ce gain de vitalité qu'à notre ferveur et à notre fortune. L'investissement que nous portons à cette ville prometteuse n'est pas là une preuve de notre fidélité à vôtre égard? Jusqu'à maintenant, vous n'avez personne pour veiller à la prolifération de votre île. Par notre expertise dans l'immobilier, nous sommes indispensables à l'avenir des Précieuses. » Insiste Dmitry.
— « J'apprécie sincèrement tous vos efforts et je ne doute pas de votre savoir-faire dans le domaine. En revanche, j'ai besoin de savoir si en s'occupant des Précieuses vous êtes prêts à m'obéir, ce qui ne semble pas être le cas vu votre attitude. Maintenant, laissez-moi en parler avec mes nakamas et je reviens vers vous. » Propose-je.

N'étant manifestement pas enjouée, Ivy accepte à contre-cœur.

— « Je vous comprends parfaitement. Dans ce cas, j'attends avec impatience votre retour. » Dit solennellement la femme à la peau blanche.

C'est la seule fois où elle me paraît vraie. Oui, elle compte bien refaire affaire avec moi. De mon côté, je dois avouer que j'ai effectivement besoin de personnes aussi compétentes qu'eux pour entretenir et faire prospérer les Précieuses. Bien que je n'apprécie pas particulièrement leur caractère effronté, ils sont probablement les seuls sur Grand Line à avoir une aussi grande expertise dans leur métier. Je déteste l'admettre, mais je ne peux vraisemblablement pas me passer d'eux.
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Ven 11 Sep 2020 - 0:08


Alors que les trois auto-proclamés invités sortent dans la salle, je repense à la phrase de Dmitry. "Jusqu'à maintenant, vous n'avez personne pour veiller à la prolifération de votre île". Et pourtant, c'était Eisenheim qui s'occupait des Précieuses parfaitement. Il était très apprécié et il savait ce que l'île avait besoin. En tant que gestionnaire, il était irréprochable. Respecté, fidèle, entreprenant, à l'écoute de la population et sage, il cumulait des qualités dignes d'être rappelées pour un intendant. Je lui faisais entièrement confiance et il avait une totale autonomie. Je pensais avoir fait définitivement mon deuil, mais il faut croire qu'il me manque toujours. Maintenant, je dois me contenter de ce qu'il se présente à moi. Gagne-je au change? Un amant impeccable vaut-il un trio d'effrontés habiles dans l'immobilier?

Je souffle un coup pour me remettre de l'émotion. À peine de retour chez moi, je dois déjà m'occuper d'un problème qui me dépasse. Je n'ai pas le temps de me reposer un peu. Et en tant que pirate de ma trempe, je m'attends à ce que les responsabilités se fassent de plus en plus pesantes. De toute manière, j'assume le choix de gérer une île avec toutes ses complications. Les Précieuses ne sont qu'une première étape dans ma série de conquête. Après tout, pour mon objectif final, je suis bien censée savoir traiter ce genre d'affaire et les imprévus. Devenir Impératrice, ce n'est pas rien. Et je ne compte pas faire la même erreur que Red et sombrer à cause de mon orgueil en prétendant pouvoir avoir ce titre. J'attends sagement mon heure en préparant petit à petit le terrain.

Me frottant le front l'air dépité, je m'adresse à l'un de mes nakamas.

— « Elizabeth? » Fais-je sans la regarder.

Elizabeth LYONS est la cadette de Karen LYONS et l'aînée de Rebecca LYONS. Ces dernières sont membres dans un équipage Marine. Pour ma camarade, c'est un sujet qui fâche. Antimilitariste, elle préfère de loin la compagnie de forbans pour se sentir libre. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle s'est retrouvée sur Armada, puis, sur les Précieuses. Depuis l'Indépendance de mon île, elle est la Dirigeante de la Guilde des Cartographes. Contrairement à ce que son nom indique, c'est un cercle dédié à la navigation et à l'étude de la météorologie. Elle a à charge de veiller sur l'itinéraire qu'emprunte l'agglomération et de lutter contre les intempéries. Ayant une grande connaissance des différents pays de Grand Line, elle m'aide aussi à préparer des assauts. En effet, elle demeure pas moins une cartographe avant d'être une météorologue. Et son savoir-faire m'est bien utile au-delà de la planification de pillage, car, à défaut d'avoir un architecte attitré, elle s'occupe volontairement d'établir des plans de construction pour la ville.

Elizabeth LYONS.
Dirigeante de la Guilde des Cartographes.

Sujet: Hanna, la navigatrice de Magic, the Gathering.
Illustration par Terese Nielsen.

Tournant la tête dans ma direction, elle me répond aussitôt.

— « Oui, Capitaine? » Fait-elle, prête m'écouter.
— « Quelle est la situation? » M'interroge-je, même si je connais la réponse. « Ces gens sont-ils vraiment fiables? »

Loin de s'attendre à ce que je lui demande son avis personnel à leur sujet, Elizabeth se retrouve un peu au dépourvue. Elle gratte ses cheveux blonds pour réfléchir.

— « Euh... » Commence t-elle. « Comment dire? »
— « Ils transpirent l'orgueil et la cupidité, surtout la gonzesse! » Coupe brutalement Frank. « Mais il faut reconnaître qu'ils savent ce qu'ils font et qu'ils mènent chaque entreprise à son terme. »
— « Merci pour ton intervention, Frank, mais je m'adressais à Elizabeth. » Dis-je le ton un peu sec.
— « Je vous avoue que je ne suis personnellement pas favorable à leur venue quant à leur attitude, mais il est vrai qu'ils savent faire du bon boulot. » Se confie t-elle.
— « Qu'importe leur comportement, tant qu'ils assurent dans leur domaine! » Recoupe son ex-amant, toujours avec son air effronté.

Originaire de Water Seven, Frank est à la base un charpentier, mais il s'est reconvertie dans l'étude de la mécanique. Il préfère manipuler le fer que le bois. Loin d'être un combattant, il est plus habile pour entretenir les Précieuses et s'occuper des réparations. Il s'investit corps et âme pour l'agglomération. Il rêve de pouvoir voir un jour la cité gagner en prestige. C'est aussi pour cette raison qu'il se moque facilement des personnes au-dessus de lui tant qu'il peut amener son projet à bien. À la différence d'Ivy, je sais qu'il me respecte beaucoup et qu'il n'agit pas pas crainte. Jusqu'à maintenant, c'est surtout lui qui s'inquiète de l'état de la citadelle et qui fait le nécessaire en cas de coup dur.

Frank KOCH.
Dirigeant de la Guilde des Mécaniciens.

Sujet: ??
Illustration par [url=--]??[/url].

En réalité, avant même qu'il interrompe deux fois mon questionnement avec Elizabeth, j'avais déjà ma réponse le concernant. Le visage légèrement assombri, je vais plus loin dans ma réflexion.

— « Je m'attends à une meilleure analyse de votre part. » Fais-je pour recentrer le débat. Cette fois-ci, je m'adresse aux deux. « Pensez-vous qu'ils ne cherchent pas à usurper mes possessions? »
— « Hum, je ne crois pas, Capitaine. Ils savent parfaitement qui vous êtes et je ne pense pas qu'ils prennent le risque de vous offenser. » Répond le mécanicien avec sincérité.
— « Toujours aussi imprudent, Franky. » Commence à s'énerver la blonde. « Ce n'est pas parce qu'ils prétendent faire le bien aux Précieuses que c'est gratuit! Ça saut aux yeux qu'ils font ça par intérêt! » Monte t-elle d'un ton.
— « De toute manière, au point où nous sommes, nous n'allons pas leur dire que nous sommes pas d'accord sur leur agissement. Apprend à assumer tes choix, Lize!! » Surenchérit-il.
— « Je ne suis pour rien, c'est toi qui t'es engagé dans leur projet la tête baisée. Tu ne vois donc pas qu'ils t'utilisent depuis le début?! » Se défend t-elle.

Quand ces deux-là se disputent, si je ne suis pas là pour les calmer, personne n'est en mesure de les raisonner. Chacun rejette la faute sur l'autre. Avec des philosophies opposées, je me demande vraiment comment ils ont fait pour devenir amant... Qu'importe, ce n'est pas le sujet de toute manière. Autant, dans leur domaine respectif je peux leur faire confiance, autant, demander un avis sur une personne, je ne peux manifestement pas compter sur eux. Les laissant se quereller, un de mes employés m'indique que le reste des personnalités importantes est enfin là.
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1