AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -50%
-260€ sur la machine à café ...
Voir le deal
299.99 €

Que la chasse commence [PV : Helena De Ruyter]

Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Jeu 20 Aoû 2020 - 21:42

Il était dix heures du matin, un navire débarqua sur l'île de Torino. Il jeta l'ancre et son équipage débarqua sur l'île, avec la ferme intention de s'amuser avec la population. Une trentaine de pirates débarquèrent sur l'île, tous armés de fusil et de sabre à leur turban autour de la taille. Ces barbares n'avaient qu'une seule envie, tuer et détruire. Leur capitaine était le fameux Sebastian Barnes, qui avait une prime de 7.500.000 de Berry mort ou vif. Il fit un discourt devant ses hommes, tout en affichant un air décontracté.


- Messieurs, aujourd'hui c'est la fête ! Nous partons ce soir pour Grande Line, mais avant de dire adieu à notre chère région, nous allons lui laisser un souvenir ! Massacrez tous les habitants de cette île et piller leur maison, et surtout faites beaucoup de victime, l'ère de l'équipage des pourfendeurs commence !


- Ouais ! Hurlèrent-ils à l'unisson.


Les pirates se lancèrent comme des dératés dans la jungle, tirant sur tout ce qui bougeait, tranchait tout ce qui était vivant. Les pourfendeurs firent beaucoup de victimes, enfin au niveau de la faune. Après avoir massacré quelques animaux et autre végétaux, ils arrivèrent dans un village, les habitants étaient primitifs. Henry Barnes le frère du capitaine, le second de l'équipage. Proposa un petit massacre à ses hommes, ils foncèrent en direction des sauvages. Les habitants du village n'étaient pas au complet, en effet les hommes étaient partis chasser. Seules les femmes et les enfants, ainsi que les anciens, étaient présents. Ils faisaient de la poterie, et les anciens enseignaient aux jeunes. Mais l'arrivée des barbares changea l'atmosphère paisible du village, à une atmosphère morbide. Ils massacrèrent femmes et enfants sans la moindre hésitation, brûlant même les anciens dans leur maison. Les pirates tuèrent, violèrent pour certains. L'île de Torino venait d'être attaqué, par une bande de cinglés, même parmi les pirates de South Blue cet équipage était redouté pour sa cruauté.

La nouvelle ne tarda pas à faire le tour des îles voisines, comme quoi Torino était attaqué par un équipage de pirate.


Île inconnue :


Dans un bar, se trouvait un homme assis au comptoir. Ce dernier buvait une bière, tout en écoutant les dernières nouvelles du monde. Plusieurs piliers de bar discutaient entre eux, de tout et de rien. La société qui allait mal, le gouvernement qui ne faisait rien pour résoudre le problème de la criminalité, l'alcool qui n'était plus ce qu'il était, des conversations inutiles. Le barman arriva et demanda à l'homme au comptoir s'il lui fallait quelques choses d'autre, le Cow-boy termina sa pinte.

- Non merci...


Clint se leva et paya le barman, puis il passa à côté des piliers de bar. Mais leur conversation devint intéressante, ils parlèrent de l'attaque de ce matin sur l'île de Torino.


- T'as entendu, il paraît que l'île de Torino est attaquée par un équipage de pirate !


-  Il paraît que ce serait des marchands, qui était sur l'île lors de l'attaque, qui aurait prévenu la marine par Den Den Mushi.


- Cette histoire va mal finir, surtout si les pirates rencontrent la marine.


- Pauvre Torino.


Clint n'avait pas perdu une miette de la conversation, et il sortit du bar. Son partenaire Samuel Lacroix l'attendait dehors, enfin il se battait avec un pirate. Il venait de le mettre hors-jeu, Clint alluma une clope et fit un signe à son partenaire. Ce dernier arriva couvert de blessure, et il demanda à son compagnon ce qu'il avait d'important à lui dire pour le déranger lors d'un combat.


- Je vais me rendre sur l'île de Torino, attends moi ici.


- Tu crois que je vais laisser filer l'autre raclure, il vaut 300 000 Berrys je te rappelle.


- Je reviens ce soir, ne fait pas trop de dégât.


Dallas partit pour l'île de Torino à bord d'une barque de pêcheur. Tandis que son partenaire pourchassait un équipage de pirate de seconde zone, sans se douter que sur Torino se trouvait l'équipage des pourfendeurs.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:09, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Mar 25 Aoû 2020 - 5:06

Les mois précédents avaient été un peu trop riches en événements. Cette visite à l’improviste à Logue Town et ce séjour sur le barbecue géant qu’était Hat Island, c’était presque assez d’émotions pour une vie quand 95% du temps, les activités de l’avant-poste de Jalabert se limitaient à « pelleter la neige » et « séparer deux intellos qui se disputent sur une définition du dictionnaire ». Des vacances étaient plus que méritées. Merci les réductions de prix pour les soldats et un petit soutien financier de la part de ses parents, Helena put prendre ses deux semaines loin de Boréa et s’offrir le luxe d’une croisière sur South Blue, ni plus ni moins ! Et une qui tolère les enfants, en bonus. La biéraubeurre sous une couverture au coin d’un bon feu en regardant les flocons de neige tomber, c’était bien; mais le Mai Tai en bikini sous un soleil chaud sans être brûlant, c’était quand même autre chose. Les gouttelettes d’eau envoyées par les enfants, très occupés à se bagarrer à coups de pistolets à eau sous le regard des parents, ne faisaient qu’ajouter à la fraîcheur du vent marin. Le super pied pointure 45, vraiment. Le soleil avait amorcé sa descente, mais il restait plusieurs heures avant le crépuscule; le moment parfait pour se faire dorer l’épiderme.

Alors qu’Helena était très occupée à parfaire son bronzage dorsal tout en admirant Carlo mettre une plâtrée aux autres mouflets, elle vit un membre de l’équipage du navire marcher à toute vitesse dans sa direction. L’idée de devoir répondre à l’appel du devoir pendant ses vacances lui traversa l’esprit, mais aucune chance que ce soit ça. Il avait juste vu que De Ruyter allait bientôt finir son verre et s’empressait de venir lui en proposer un autre, sans doute ! Il était facile pour le personnel de savoir qui était dans la Marine parmi leurs passagers en regardant la liste des gens qui avaient eu un discount militaire en achetant leur billet, et ce serait bien le diable si par malchance De Ruyter soit la seule personne de la Marine présente à bord en ce moment, mais pourquoi sauter aux conclusions ? Au-cu-ne chance que ce soit en rapport avec le travail, on vous dit !



- Madame de Ruyter ?
- C’est bien moi, oui, qu’y a t-il ?
- Le capitaine voudrait vous voir, Madame. C’est une urgence. Nous… Nous pensons qu’il se passe quelque chose sur l’île de Torino.



La dernière partie de la phrase avait été dite à voix basse pour ne pas alarmer les autres passagers, même si le boucan causé par la bataille d’eau des gamins faisait d’excellentes interférences sonores. Ce qui n’empêcha pas le pauvre marin de se faire incendier du regard par Helena, qui exprima encore plus son agacement en aspirant aussi bruyamment que possible son cocktail avant de se lever de sa chaise longue.


- ...Sérieusement même en vacances on a pas la paix j’en ai marre de ce métier si j'avais su j'aurais pas signé...


Quelques minutes plus tard, Helena regardait dans la direction de Torino à l’aide d’une pire de jumelles, aux côtés du capitaine. C’était à peine visible de loin, mais impossible de s’y méprendre : il y avait de la fumée qui émanait de l’île, et bien trop pour être justifiée pour les feux de joie qu’organisaient les locaux. Soit un incendie s’était déclaré dans la jungle, soit il y avait du grabuge. Et vu qu’une jungle était réputée pour être un endroit très chiant où faire un feu, la seconde option était la plus probable.

C’était pas normal. La Marine savait que les guerriers de Torino n’étaient pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, et les oiseaux géants vivant sur l’île avaient à eux seuls mis des branlées à bien des équipages pirates; et c’était sans compter la palissade qui encerclait l’île, limitant les endroits où débarquer... Le fait que les attaquants ne soient pas déjà à ramasser leurs dents indiquait que les malandrins présents sur l’île en ce moment étaient plus nombreux, expérimentés et/ou hargneux que la racaille des mers habituelle. Ou avaient eu de l’aide en interne. Ou… Peu importe.



- Avez-vous un Den Den Mushi à bord ?
- Non, Madame.
- Même si la Marine a pu être prévenue, il faudra un bon moment avant qu’une force d’intervention n’arrive, et ils auront besoin d’informations. Avec la palissade qui entoure l’île, il n’y a qu’un seul point d’accès dans les terres. Si ces pirates, si c’en est, ont amarré leur bateau là-bas, ils auront une excellente position pour tirer sur les navires de la Marine…
- Que… Que comptez-vous faire ?



L’appel du devoir résonnait, et il faudrait y répondre, peu importe s’il y avait de la bronzette et des Mai Tai au menu. Tenter d’aller se farcir cet équipage pirate potentiel à elle seule était une mission suicide pour Helena, même si elle était bien plus rodée qu’à son entrée dans la Marine. Mais il était possible d’aider les renforts sans combattre.


- Mettez une chaloupe à la mer. Je vais me rapprocher aussi près que possible de l’île et faire une reconnaissance. Si des navires de la Marine arrivent, essayez de les prévenir que je suis sur les lieux.
- Très bien. Je vais faire stopper le navire le temps que la Marine arrive. Autre chose ?
-- Mon fils voyage avec moi. Pouvez-vous vous occuper de lui pendant mon absence ?
- Nous avons une nanny à bord pour les parents indisposés. Je vais la prévenir.



Pendant que l’équipage mettait l’embarcation à l’eau et que l’équipage rassurait les curieux qui remarquaient que leur navire s’arrêtait, prétextant un problème technique, Helena repartait vers l’aire de jeux des enfants. Carlo, jusqu’à présent très occupé à montrer aux autres gamins de son âge qui c’était le taulier en termes de batailles d’eau, partit en courant en voyant sa mère, désormais flanquée de la nanny mentionnée plus haut.


- Maman, j’ai encore gagné !
- T’es le meilleur, Carlo ! Écoute, chéri, Maman doit aller travailler, mais je vais vite revenir. Si je suis pas rentrée quand la nuit tombe, c’est la gentille dame qui va s’occuper de toi et te mettre au lit. T’es sage et tu vas au lit à l’heure, d’accord ?
- Tu m’ramènes un souvenir ?
- Seulement si t’es sage !
- OK !



Un baiser sur le front et de lui ébouriffer affectueusement les cheveux plus tard et Carlo était déjà reparti détremper les autres enfants. Le temps de descendre une échelle de corde et de hisser la voile, Helena était partie vers Torino. Alors que la chaloupe voguait vers l’île, la blonde ruminait encore à l’idée de devoir jouer les éclaireurs au lieu de rester à ne rien faire. C’était ses vacances et il fallait jouer les dératiseurs, quoi ! Les gars de la Marine d’Élite ou les officiers avaient sûrement pas à subir ces conneries… Y avait vraiment pas de justice en ce bas-monde.

Gardant ses distances, Helena s’approcha autant que possible du passage dans la palissade de l’île. Observant les environs avec des jumelles empruntées au capitaine, ses craintes s’avérèrent fondées; non seulement il y avait bien des pirates sur l’île, mais leur navire s’était amarré de façon à complètement bloquer l’accès à Torino, étant parallèle à la plage menant au village côtier des sauvages. Seules de petites embarcations pouvaient se glisser entre leur bateau et la palissade, et à l’exception des angles morts à la proue et à la poupe, n’importe quel bateau arrivant de face était exposé à leur flanc et par extension leurs canons. Se positionner comme ça avait un net désavantage pour eux, car sortir leur navire de là sans s’échouer nécessiterait des manœuvres précises; soit ces types étaient stupides, soit bien trop sûrs de leur capacité à filer en vitesse ou à tenir tête à la division de Marine qui viendrait se frotter à eux.

Alors qu’elle se préparait à faire demi-tour, Helena repéra de l’agitation sur le gaillard d’arrière. La question si elle avait été repérée malgré sa distance de sécurité trouva vite une réponse, car un type armé d’un bazooka eut vite fait de la mettre en joue avant de tirer.



- Oh mais c’est pas vrai !!!


L’obus heurta de plein fouet la chaloupe, la faisant exploser. La distance entre le tireur et sa cible avait cependant laissé le temps à De Ruyter de se jeter hors de son embarcation. Il n’y avait plus qu’une seule façon de progresser; vers l’île ! Nageant autant que possible sous l’eau afin de limiter les chances de l’homme au bazooka de caser un second tir fatal cette fois-ci, ne remontant à la surface que de brèves secondes pour reprendre sa respiration, la blonde réussit à atteindre le navire pirate, non sans avoir été la cible de plusieurs coups de fusil ainsi que d’un nouveau coup de bazooka, tous heureusement évités.

Accrochée à l’épais cordage reliant l’ancre au navire, Helena reprenait son souffle. Cette session de nage en apnée intensive, avec le stress de se faire canarder comme un lapin en plus, allait faire des miracles pour éliminer les grammes en trop dus au buffet à volonté ! Sur le pont du navire, les pirates s’agitaient et gueulaient, mais impossible de savoir exactement ce qu’ils disaient. Le calme finit par revenir au bout de quelques minutes, laissant l’occasion à Helena de toucher terre et, avisant des buissons, de s’y cacher pour observer la situation. Et l’observation était pessimiste : le village côtier était un champ de ruines. Les huttes étaient pour la plupart calcinées, le sol était jonché de corps de « sauvages » ainsi que de quelques pirates, et tout ce qui avait un minimum de valeur semblait avoir disparu. Quelques malandrins fouillaient encore les ruines à la recherche de trésors, trop peu pour être tout l’équipage. Le reste devait s’être éparpillé sur l’île pour trouver le reste des villages et des habitants… Et leur faire subir le même sort.

Résumons. Helena était hors de portée de son navire, venait de manquer de se faire réduire en poussière et de se noyer, est actuellement coincée sur une île pleine de pirates chtarbés, le tout avec comme seules ressources un maillot deux pièces. Ces magnifiques vacances venaient de partir en cacahuètes à une vitesse in-cro-ya-ble.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Mar 1 Sep 2020 - 5:00

Clint était embarqué sur un bateau de pêche, sa boussole le mena vers l'île de Torino. Devant lui se trouvait une palissade composée de rocher, empêchant quiconque de pénétrer sur l'île. Le Cow-boy voulait rentrer sur l'île, mais ce mur infranchissable l'empêchait de tenter quoique ce soit. Dallas ne savait pas comment pénétrer sur l'île, la première idée qui lui vint en tête était de grimper sur les rochers et d'escalader. Mais c'était une mauvaise idée, car même s'il parvenait à escalader les rochers, un monstre marin pouvait surgir de l'eau et manger le Cow-boy. Puis même sans monstre marin, il suffirait que Dallas glisse de la palissade pour mettre fin à l'aventure.

- Comment je vais rentrer ? Disait-il en se creusant la tête.

*Boum

- Quoi !

Un premier coup de feu attira l'attention de l'homme au chapeau, le coup de feu venait de l'autre côté de l'île. Clint pensa qu'il s'agissait d'une simple coïncidence, mais quand le deuxième se fit entendre. Clint comprit qu'il s'agissait des pirates, peut-être même des habitants qui étaient en train de se battre. Le Sniper se dirigea vers les coups de feu, ce dernier arriva devant un passage sûrement l'unique accès à l'île. Clint afficha un sourire et s'approcha du passage, mais il constata qu'un grand navire bloquait l'entrée.

- D'accord, c'est sans doute le bateau des pirates. Donc les coups de feu de tout à l'heure c'était eux, mais sur qui ils avaient pu tirer ?

Dallas se jeta à l'eau, laissant sa barque à la dérive. Steel Hunter nageait sans se faire voir par les pirates, il était en apnée se rapprochant de plus en plus de la terre ferme. Mais comme tout homme avait besoin d'air pour vivre, Steel Hunter sortit la tête de l'eau.

- P'tain... J'ai failli y passer, manquerai plus qu'ils me repèrent.

Steel Hunter était planqué à côté du navire, il pouvait entendre les pirates chantaient et boire. Clint avait pour principe de ne jamais partir à la chasse, sans avoir des informations sur sa cible. Donc le chasseur s'agrippa à la corde de l'ancre, grimpant de plus en plus haut. Steel Hunter arriva sur le pont, les pirates étaient en train de faire la fête. Clint se planqua derrière le mat, et traversa la bande d'ivrognes qu'ils ne le remarquèrent pas. Il rentra dans une cabine, celle du capitaine probablement.

- Ok me reste plus qu'à fouiller et trouver ce que je cherche.

Clint fouilla la cabine, et après quelques minutes il trouva deux Wanted.

- Sebastian Barnes, 7.500.000 Berrys. Henry Barnes, 2.500.000 Berrys. Je connais ces hommes, c'est le capitaine et le second des pirates des Pourfendeurs.

Clint afficha un sourire, puis il regarda discrètement le drapeau des pirates à travers le hublot de la cabine. C'était bien le drapeau des Pourfendeurs, Clint comprit qu'il était tombé sur de sacrer gaillards. Il comprenait mieux l'attaque de Torino, le chasseur connaissait de réputation cet équipage de brute. Mais il savait que pour se débarrasser des deux primés, le chasseur devait abattre son équipage.

- Je m'occupe de ceux qui traînent sur le bateau, et je pars à la recherche de mes deux proies.

Dallas regarda les pirates, puis il sortit ses deux revolvers. Affichant un air sérieux, le chasseur envoya un coup de pied dans la porte. Cette dernière attira l'attention sur Clint. Devant lui il n'y avait pas moins de dix pirates, certes alcoolisé mais assez nombreux.

- T'es qui ? Hic*

- Dites-moi où se trouve votre capitaine, et je vous laisserais vivre.


Un pirate s'approcha de Clint, et envoya un coup de poing dans le vide. Clint esquiva et attrapa son poing, puis d'un coup de pied dans l'estomac le pirate fut projeté contre le bureau de son capitaine. Clint fonça en direction des neuf pirates armés, il sauta dans les airs et tira dans les jambes de cinq pirates. Une fois retombé sur le navire, le chasseur se confronta au corps-à-corps avec le reste de l'équipage. Après avoir vaincu le reste des hommes, Steel Hunter remarqua qu'il y avait des pirates dans les ruines du village. Il monta sur la tête de proue du navire, et observa les pirates.

- Tu vas crever ! Disait un pirate blessé.

L'homme tenait un Bazooka dans les mains, et il tira un boulet de canon sur la tête de proue. Clint fut projeté hors du navire, s'écrasant sur la plage le visage en sang. Il était un peu inconscient, reprenant lentement ses esprits. Mais l'explosion avait attiré l'attention des autres forbans sur l'île, pas moins de cinq pirates approchèrent de la position de Clint, sabre en main prêt à lui apprendre les bonnes manières.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:19, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Mer 9 Sep 2020 - 19:08

Toujours à jouer les Naked Snake du dimanche planquée dans son buisson, Helena jaugeait ses options. Sans armes excepté un bout de bois, une pierre ou une noix de coco, s’attaquer seules à des pirates dont elle ignorait tout pouvait soit finir en tout un équipage pirate écrasé, soit une Marine morte. Avec ceux en prime toujours présents sur le pont du navire, même s’ils semblaient plus occupés à autre chose à entendre le bruit ambiant. Si seulement quelque chose pouvait attirer leur attention…

Des fois, il suffit de demander. Jean-Maurice Bazooka sur le pont du bateau semblait s’être trouvé une nouvelle cible, car un nouveau coup de canon portatif se fit entendre. Sauf qu’au lieu de tirer sur un navire, ce fut sur son propre bateau qu’il ouvrit le feu; quelqu’un en chuta aussitôt pour aller embrasser le sable de la plage. Cet individu attira l’attention d’Helena. Trop bien habillé pour être un pirate, pas assez bien pour être du CP, rien qui ressemblait à la Marine… Ça sentait le chasseur de primes ou le Marin d’élite, avec la première option comme étant la plus probable; un Marin d’élite ne serait pas venu seul à moins d’être assez balaise pour jouer au footbag avec les projectiles du bazooka. La chute de l’homme, cumulée au coup de bazooka, avait attiré tous les pirates encore présents sur la plage. Ceux-ci s’empressèrent de laisser tomber leur activités et partirent en direction de l’homme qui venait de passer par-dessus bord, bien décidés à lui faire regretter son intrusion. Helena ne put s’empêcher de se demander pour quelle obscure raison cet homme avait décidé d’aller visiter le bateau, mais le fait que lui n’était pas en petite tenue et armé expliquait qu’il pouvait se permettre de ne pas simplement se cacher, lui.

Une telle opportunité ne se représenterait pas. Les pirates approchaient à grande vitesse, et celui passant le plus près du buisson d’Helena eut vite une surprise. Si la Marine ne jugeait pas nécessaire de faire de ses troupes des artistes martiaux dignes des karatékas subaquatiques, elle leur inculquait quand même le minimum pour se battre efficacement désarmés. Le pirate susmentionné se prit une droite en plein dans le nez qui l’envoya au tapis, laissant le temps à De Ruyter de ramasser son sabre. L’arme était émoussée et rouillée par endroits, mais elle ferait l’affaire. Les quatre autres pirates s’arrêtèrent aussitôt en voyant qu’un autre intrus se trouvait sur leur île.



- Un cowboy et une pinup ? C’est le début d’une histoire drôle ou quoi ?!


Il fallait avouer que la situation était cocasse pour les pirates, mais le temps n’était pas à la rigolade. Le tintement des lames l’une contre l’autre emplit l’air; fort heureusement, ces pirates, malgré leur avantage numérique, s’avérèrent être bien plus faibles qu’Helena l’avait pensé. Quelques passes d’armes plus tard, les pirates étaient tous étalés au sol, vivants mais bien entaillés et pour les plus malchanceux avec un ou deux bouts de chair en moins. Ceux-là ne seraient plus un problème pour le moment, et ceux sur le pont du navire ne réagissaient pas pour le moment. Helena courut voir dans quel état était le cow-boy qui venait de se faire jeter comme un malpropre à coups de bazooka.


- Hé, ce n’est pas le moment de faire bronzette, nous ne sommes pas tout seuls !


Calculer le niveau d’hypocrisie d’une telle phrase émanant de la personne en bikini est un exercice laissé au lecteur.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Mer 16 Sep 2020 - 1:48

Clint souffla un grand coup, le sable qu'il avait avalé lors de sa chute s'éparpilla. Le Cow-boy se remit sur ses jambes, tout en retirant du sable de son chapeau. Il regarda Helena et tourna son regard délicatement vers la bande de pirates au sol, le chasseur regarda une nouvelle fois la marine.

- Tu m'as sauvé la vie apparemment, je te remercie j'ai une dette envers toi. Disait-il en mettant son chapeau.

Clint fut tout de même étonné par l'accoutrement de la De Ruyter, le Cow-boy pensait que l'officier était une native de l'île ou même une touriste en train de faire bronzette.

- Je te conseille de rentrer chez toi ça va chauffer ici, une bande de pirates se trouve sur l'île si tu ne veux pas mourir va t'en.

Dallas dépassa l'officier et se dirigea vers le village pilier, ce qu'il trouva là-bas le mit en rogne. Un peu plus loin se trouvaient les corps des habitants, et ce fut une véritable boucherie. Même les enfants ainsi que leur mère ne furent pas épargné, Dallas entendit les pirates rire à gorge déployé.


- Hahahahahaha ! C'est notre capitaine et son second qui se sont amusés, vous auriez dû voir leur gueule quand Henry s'est mis à déshabiller toutes ses sauvageonnes devant leur gosse et les vio...

Pan*


Une balle fit taire définitivement le pirate qui gisait au sol le crâne troué, ses camarades furent épouvantés devant une telle horreur. Dallas avait perdu son sang-froid, mais il se calma et retrouva ses esprits. Il avait une bande de pirate à trouver, les pirates devaient prendre une pause entre deux massacres. Clint comptait sur cette pause pour les prendre par surprise, mais le chasseur devait avouer qu'il n'y arriverait pas seul. Si seulement son partenaire était là ce serait plus facile, mais actuellement il n'y avait qu'une fille en bikini pour lui prêter mains fortes. Le chasseur surnommé Steel Hunter proposa à Helena de l'accompagner dans la chasse, pour cela il faillait s'aventurer dans la forêt à l'aveugle. Mais avant de partir Dallas se présenta à l'officier, poliment en rangeant son revolver dans son étui.


- Je me présente Dallas Clint chasseur de primes, et toi qui es tu ? Une native de l'île ou bien une visiteuse ? Je vois que tu sais te défendre, si tu le souhaites tu peux m'accompagner dans ma chasse aux pirates.


Les présentations entant faites, Dallas partit dans la forêt tout en restant sur ses gardes. Il traversait la faune tout en ayant les mains à côtés de ses flingues, des pirates se dissimulaient dans les environs et ils avaient déjà rasé un village. Des bruits d'oiseaux se faisaient entendre, mais impossible de localiser les piafs. Autour de Dallas se trouvait des arbres immenses avec quelques feuillages typiques de l'île, les arbres ressemblaient beaucoup à des nids d'oiseaux. Le sol était couvert de trace de pas comme des bottes incrustés dans la boue, le chasseur décida de suivre les traces pour trouver les pirates.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:24, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Sam 31 Oct 2020 - 6:03

Le cow-boy était secoué mais bien vivant, c’était une bonne nouvelle : à deux, les chances de survie d’Helena venaient de monter en flèche. Il avait fallu se révéler et ainsi attirer l’attention sur elle, mais bon. Laisser un allié potentiel mourir n’était pas quelque chose qu’elle pouvait se permettre.


- Considère qu’elle est remboursée quand nous serons loin d’ici. Quand à rentrer chez moi, j’aimerais bien, mais…


Helena agita vaguement la main en direction du navire pirate qui bloquait la seule sortie. Effectivement, cela limitait les possibilités pour aller voir ailleurs.


- Et pour ce qui est des pirates, j’ai pu constater.


Le cow-boy, remis de sa chute, se dirigea vers le village. Le carnage était total; il n’y avait plus âme qui vive excepté nos deux héros, et l’endroit n’était plus qu’un champ de ruines. L’un des pirates qu’Helena avait mis au tapis, voyant la réaction horrifiée du duo, se moqua; le cow-boy le réduit au silence définitvement d’un bonbon au plomb dans la tête. En temps normal, Helena aurait été la première à s’enflammer en voyant quelqu’un exécuter de sang froid un combattant ennemi hors de combat, mais force était de reconnaître que ces pirates étaient loin de l’image romancée d’aventuriers des mers sans dieu ni maître. Pour faire simple, c’était des gros connards qui méritaient de se faire abattre comme des chiens.

Le cow-boy, Dallas Clint de son nom, cassa la glace.



- 2ème classe Helena De Ruyter, 444ème division. Et normalement en vacances, d’où mon absence d’uniforme, mais le navire sur lequel je voyage a repéré la fumée émanant de l’île. J’ai décidé de venir en reconnaissance le temps que des renforts arrivent, mais leur type au bazooka à détruit mon embarcation. Nous sommes coincés ici tant que la Marine ne viendra pas reprendre le contrôle de l’île… A moins que nous ne réussissions à éliminer tout l’équipage nous-mêmes.


Un pistolero qui venait de se manger le sol et une nabote à moitié nue contre tout un équipage de pirates sur le pied de guerre, c’était assez inégal comme rapport de force, mais Dallas et Helena n’avaient pas le choix.

La forêt était la meilleure piste pour continuer leur chasse improvisée. Espérons qu’il n’y aurait pas trop de moustiques… Ou d’embuscades. Sans fourreau pour ranger le sabre ramassé, Helena décida de suivre Dallas, visiblement un meilleur traqueur qu’elle.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Sam 31 Oct 2020 - 23:38

- J'en peux plus !


- Calmes-toi, ça ne sert à rien de gueuler comme ça.


Le second de l'équipage était sur les nerfs, lui et son frère avaient rasé un village sur un coup de tête. Détruisant au passage tous les habitats et les récoltes, les hommes des pourfendeurs étaient dans un autre village en train de le massacrer. Mais le second se rendit compte de son erreur, le capitaine soupira, leurs envies de meurtre avaient poussé les pirates à faire n'importe quoi.


Les frères pirates n'étaient pas du genre à réfléchir, en revanche c'étaient les champions pour agir sur un coup de tête, ce qu'ils leur plaisaient ils le prenaient. Sans se soucier des autres, ainsi que des conséquences de leurs actes.


Que la chasse commence [PV : Helena De Ruyter] 1604184563-91-nobunaga-questions-killua

- J'en ai marre, je veux des adversaires capables de tenir ne serait-ce qu'une seconde contre moi !


Que la chasse commence [PV : Helena De Ruyter] 1604186320-a33d69bf51cdf634eb6547aa69dd91f9

- Ce sont des mauviettes, rien dans le froc, pfff... Quelle île de merde.
Disait-il avec les doigts encore fumant.

Un peu plus loin dans un village beaucoup plus grand que celui que les deux frères exterminèrent, la troupe de joyeux pirates massacrèrent les hommes et les enfants, et violèrent les femmes avant de les assassiner. Même les guerriers du clan ne purent faire quelques choses, il y avait une vingtaine de pirates pour seulement quatre guerriers indigène. La bataille fut vite remportée par les pirates, de la fumée s'envolait au-dessus de la forêt. Non loin du village, il y avait deux personnes qui traînaient dans la forêt.

- Tient, c'est quoi ça ? Disait Clint en regardant la fumée.


Puis ce fut autour des cris et des pleurs qui résonnèrent dans la forêt, Dallas comprit qu'un village se faisait attaquer. Sans attendre l'avis de son ami le chasseur courut en direction du village. Après quelques minutes de course, le chasseur et sûrement la marine tombèrent sur un groupe de forbans en train de s'amusait.


- Les indigènes sont stupides, ils ne savent même pas fuir !


- Ce sont des gross...


*Pan


Le pirate qui était assis sur le visage d'une femme, tomba inerte avec un trou dans le front. Ses amis regardèrent Clint qui avait son arme dans la main, le canon était encore fumant.


- Bande de salaud !


Dallas sauta sur les pirates, il envoya plusieurs balles dans le crâne de ses adversaires. Il n'hésita pas à faire souffrir les forbans, ce jour-là le cow-boy abattit pas moins de quinze pirates sous la colère. Certains pirates sautèrent sur la marine, avec l'intention de la tuer ou de lui faire bien pire, pendant que d'autre prirent la fuite. Les indigènes avaient peur, surtout en voyant le chasseur couvert de sang affichant un air triste.  


- Dis-moi, la marine n'est pas censée protéger les civils dans le monde ? Alors pourquoi elle n'est pas là. Ils auraient dû envoyer des renforts, nous ne savons même pas combien ils sont !

Clint versait des larmes en regardant le massacre qu'il venait de commettre, mais aussi celui des pirates, beaucoup de personnes furent tués ce jour-là.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:33, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Mer 4 Nov 2020 - 4:53

La logique d’attaquer cette île en particulier échappait complètement à Helena. Aux dernières nouvelles, il n’y avait pas grand-chose de valeur sur Torino, excepté les oiseaux exotiques; et même si les pirates étaient venus faire du braconnage, cela ne justifiait pas de massacrer tout et tout le monde! L’idée que ces forbans étaient venus ici juste pour le plaisir de faire le boxon et ramasser trois Berrys avant de repartir lui avait traversé l’esprit, mais c’était impossible. Les pirates ne pouvaient pas être aussi demeurés! ...N’est-ce pas?

Un second village en ruines fut vite découvert par Clint et De Ruyter, offrant la même scène de carnage et de destruction que celui sur la plage. Une scène encore plus horrible que la précédente, car les pirates étaient encore présents. Dallas partit au quart de tour en entendant les tribaux appeler à l’aide et commença à les cribler de plomb; Helena, suivant tant bien que mal derrière lui (essayez de courir pieds nus dans une jungle et/ou de pas commettre un attentat à la pudeur en courant en bikini!), arriva dans ce qui restait du village. Si le chasseur de primes laissait libre cours à sa colère et enchaînait les adversaires, De Ruyter tentait de garder son calme et de combattre aussi humainement que possible, privilégiant achever les pirates blessés et tuer aussi vite que possible.

Le calme revenu et les flibustiers en déroute, Clint et De Ruyter étaient ruisselants de sueur et de sang. Jetant au sol le sabre de mauvaise qualité pour un en un peu meilleur état, Helena eut la surprise d’entendre son partenaire s’en prendre à elle! Sérieusement?



- Parce que la Révolution prétend que nous écrasons toute opposition au Gouvernement Mondial dés l’instant que la première pierre d’une base est posée sur une île ou qu’une patrouille passe à moins de 5 kilomètres? Parce que le commun des mortels ne nous fait pas confiance à cause d’une poignée d’officiers corrompus ou de soldats brutaux peu importe à quel point les autres se démènent pour protéger la population? Parce que des îles entières se soulèvent dés que l’état-major émet l’idée de conscrire un village ou deux pour mater une flotte pirate? J’en ai encore beaucoup d’autres, si tu veux savoir pourquoi nous ne pouvons pas protéger tout le monde tout le temps!

Je suis la seule personne de la Marine à la ronde, je suis arrivée ici sans armes ni rien et j’en fais autant que toi, voire plus. Alors autant je comprends ta colère, Dallas Clint, autant ne la dirige pas vers moi. En l’absence de renforts, c’est toi, le peu de guerriers en vie qui restent et moi qui allons nous occuper de ces pirates.



La conversation était terminée. Rejetant ses cheveux trempés de sueur, Helena partit dans la direction où les rares survivants de leur assaut étaient partis. L’émotion face à une telle scène de violence était compréhensible, et tous gros durs qu’ils étaient, les chasseurs de primes n’avaient pas l’entraînement de la Marine afin d’endurcir les troupes, ou du moins leur permettre de garder leurs émotions sous clé le temps que la mission soit finie, mais s’en prendre à sa seule alliée du moment…
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Jeu 5 Nov 2020 - 0:29

Dallas était en train de se faire engueuler par son alliée, et effectivement créer une division dans le duo n'était pas la chose à faire. Alors Clint s'essuya les yeux et sortit une excuse bidon, en affichant un air amical.


- Y a beaucoup de poussière ici non ?


Le Cow-boy s'assit sur un pirate et s'alluma un cigare, puis il posa une question aux survivants. Il s'agissait d'une mère et de trois enfants elle était peut rassurait, surtout en voyant le carnage de Clint et de la Marinette.


- Vous êtes avec eux pourquoi vous nous avez attaqués !


- Non je suis un chasseur de prime et cette femme est une marine, on est venu en renfort !

Un des enfants s'adressa au chasseur tout en s'avançant vers lui.


- Les autorités sont sur l'île et ils vont botter les fesses de ses pirates !


Clint le regarda en fumant son cigare et lui caressa la tête, puis il se leva et posa une question à la femme.


- Dites-moi madame vous savez où se trouve leur chef ?


- Non...


Un des enfants s'adressa à Helena pourquoi elle et pas moi, c'était ce que se disait le chasseur.


- Madame j'ai entendu les pirates dires que leurs chefs attaquaient le village de l'ouest !


Clint regarda son ami et le pisteur soupira, puis il fit un léger salut aux enfants et à leur mère. Dallas sortit sa boussole et il partit en suivant l'Ouest, sur le chemin le chasseur regarda Helena. Sa tenue n'était pas appropriée pour un combat alors il lui envoya son poignard, pour avoir au moins une arme de qualité sur elle.


- Tu peux en faire ce que tu veux, mais ne le pètes pas.


Clint afficha un sourire puis un bruit se fit entendre dans l'immense faune, comme des balles qui fusèrent. Le chasseur utilisa son ouïe plus développé que la moyenne pour localiser la provenance des tirs, le pisteur courait en direction des bruits.


- C'est là !


Il freina sa course puis il se cacha dans un buisson, il prit appui contre un arbre et regardait la scène qui se jouait devant ses yeux. Les deux chefs des pirates étaient en train de massacrer un village mais cette fois c'était les alliées qui avaient l'avantage, Dallas regarda sa coéquipière et lui fit comprendre avec un signe de tête qu'il était temps d'y aller.


- Hahahahahahaha ! J'en reviens pas comment ça m'éclate d'éclater ses connards, c'est presque érotique !


- T'es cinglé frangin, mais voir les visages de ses indigènes meurtrit ça procure un certain plaisir.


Les deux hommes avaient fini de massacrer les sauvages qui portant avaient riposté de toutes leurs forces, en utilisant leurs technologies. Clint sortit de la faune et sauta dans les airs et envoya un de pied dans le visage du premier salaud qu'il trouva, ce fut Henry Barnes qui prit le coup. Il s'écrasa à quelques mètres dans une hutte sous le regard de son frère, qui n'hésita pas à braquer ses doigts mitraillette sur le Cow-boy.

Spoiler:
 

- Tu vas crever t'as frappé mon frérot !


Dallas regardait son adversaire qui le mettait en joue mais le Cow-boy n'avait pas dégainait ses armes, enfin il attendait sûrement la bonne occasion pour le faire. Des débris se mirent à voler puis un bruit d'écroulement se fit entendre, la hutte était littéralement détruite. Henry avait pas mal été surpris et il en voulait à Steel Hunter, c'était pourquoi il ordonna à son frère de le buter sans sommation.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:42, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Ven 6 Nov 2020 - 23:12

- Oui, je crois même que quelqu’un épluche des oignons.


Crédibilité zéro, Clint. Le chasseur de primes tentait tant bien que mal de garder son image de gros dur intacte, mais après l’avoir vu se mettre à pleurer devant une nouveau village pillé, c’était dur. Enfin, le temps n’était pas à faire un concours du plus insensible; même si cela faisait deux groupes de pirates qui étaient vaincus, Dallas et Helena étaient encore loin d’en avoir fini ou même d’avoir fait simplement pencher les choses en leur faveur. Et surtout, il n’y avait pas encore de trace des chefs de l’équipage; les pirates marchant selon la bonne vieille loi du plus fort, le capitaine et ses sous-chefs allaient sans doute s’avérer plus coriaces que la piétaille que le duo avait croisé pour le moment…

Les indigènes survivants se remettaient de leurs émotions. Si les adultes étaient plutôt méfiants vu la sauvagerie dont avait fait preuve l’un de leurs sauveteurs, les enfants étaient nettement plus enjoués et prêts à aider. Helena, dégageant sans doute son aura de mère d’animé qui ferait aussi voire plus jeune que son mioche même dans 15 ans, eut même droit à une info intéressante de la part de l’un d’eux; les leaders pirates étaient, à en croire le gamin, partis attaquer un autre village.



- Merci pour l’information, mon bonhomme. Nous allons nous occuper de leur cas.


Temps de se remettre en route. Dallas, jugeant que sa collègue du moment était un peu trop légèrement armée et protégée, lui prêta son poignard.


- J’aurais préféré un pistolet, mais merci. Cela peut toujours servir.


De Ruyter ne faisait guère confiance au sabre qu’elle avait ramassé; pour leur férocité au combat, ces pirates ne prenaient guère soin de leur matériel. En même temps, pas besoin d’avoir du matériel haut de gamme ou bien entretenu quand on se contente de massacrer des civils qui ne peuvent pas se défendre ou pris par surprise… En l’absence d’une ceinture, Helena opta pour une simple liane nouée à la taille; pour des raisons évidentes, elle n’allait pas passer la lame dans son maillot de bain!

Des coups de feu se firent vite entendre; le fameux village en train de se faire attaquer n’était pas loin. Pas question de foncer dans le tas cette fois si les poids lourds étaient présents, aussi Dallas choisit d’observer la scène caché dans un buisson avant d’agir; Helena l’imita. Le duo put voir que le gamin tribal ne s’était pas trompé, les pirates présents semblaient, si pas forcément plus forts, au moins plus excentriques que tous ceux qu’ils avaient pu croiser jusqu’à présent. Peut-être qu’il serait judicieux de prendre deux minutes pour établir une stratégie afin de-ah bah non, Clint venait d’en latter un dans la gueule. Bon, bah pas de stratégie.

Le plus fin des deux, s’étant fait envoyer voler dans ce qui restait d’une hutte, ordonna au balaise avec des doigts-canons (???) de le venger. Bon, celui qui favorisait les armes à distance, le chasseur de prime au revolver pouvait le garder. Bon, il ne restait que celui au sabre, qui sortait des ruines de la hutte, pour Helena.



- Toi et ton pote, vous avez cherché les mauvaises personnes… Quand on en aura fini avec vous, on pourra enterrer vos restes dans un dé à coudre!
- Il fut un temps, j’avoue que j’aurais eu peur…


La pointe du sabre d’Helena racla le sable.


- ...Il fut un temps.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Mer 11 Nov 2020 - 2:53

Le chasseur était en face d'une montagne cet homme était un monstre fait de chair et de sang, enfin presque. Car sous l'apparence humaine du pirate se trouvait un être mécanique avec un armement destructeur, cet homme était mi-machine mi-pourriture un bon pirate en somme. Dallas se trouvait devant lui les colts prêts à être brandi pour lui faire la peau, le regard du Cow-boy était franc il exprimait le dégoût qu'il ressentait à ce moment précis pour son adversaire. Le desperado ne pouvait s'empêcher de revoir les images des massacres des villages, et tout cela avait eu lieu à cause de ces hommes.


- Je vais te faire la peau... Disait-il sur un ton autoritaire.

L'homme se mit à sourire comme s'il n'avait pas peur de la mort, mais ce n'était pas ça le Cyborg était juste un idiot incapable de reconnaître le danger quand il lui faisait face. Sa réputation était fondée sur ce genre d'ignorance, pour les pirates cet homme était considéré comme une menace de par son imprudence à lancer un combat perdu d'avance, mais on pouvait lui reconnaître une qualité, sa persévérance.


- Petite merde, je vais te mâcher et te recracher !



Les deux hommes étaient prêts à se livrer une bataille sans merci, Clint fut le premier à brandir ses colts puis ce fut autour de Sebastian de se servir de ses canons. Il tira plusieurs salves avec ses dix doigts le Cow-boy sauta sur le côté droit en effectuant une roulade, puis il tira une balle dans le front de son adversaire, le bruit du métal retenti au moment de l'impact.

*Klink


- Klink ? Comment ça se fait qu'il n'est pas mort...



Le capitaine était fait de métal et pas uniquement ses mains cet homme était une machine humaine sans pitié, affichant en permanence un sourire malsain durant ses combats.


- Je suis indestructible !


- Un cyborg j'aurai dû m'en douter.


Le pirate tira une nouvelle fois sur son adversaire le tireur des mers esquiva sans peine toujours en exécutant une roulade, ce qui lui mit la puce à l'oreille.


- Saleté!



- Je vois tu n'es finalement qu'une brute sans précision, tu possèdes dix canons et moi seulement deux. Lequel de nous deux remportera le duel, L'armement ou la dextérité ?!



Dallas tira une nouvelle fois dans le front de son adversaire, mais cette fois on entendit résonner deux fois le bruit du métal impacté, deux balles furent tirés par le traqueur qui affichait un petit sourire aux coins des lèvres. Le front de son adversaire était égratigné, pas de quoi hurler de douleur mais c'était un progrès, de plus la facilité qu'avait eu Dallas à toucher son adversaire l'avait rendu fou furieux.


Dernière édition par Dallas Clint le Sam 14 Nov 2020 - 4:48, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Jeu 12 Nov 2020 - 6:14

Les détonations cumulées au tintement des sabres l’un contre l’autre emplissaient l’air de Torino. Dans les ruines du village, un féroce combat avait lieu entre les chefs pirates et leurs opposants. Si Dallas semblait s’en donner à cœur joie en l’écoutant de loin, Helena n’était pas d’humeur à rire. Son opposant avait beau avoir une tête de hippie, il savait se servir d’une lame; depuis le début du combat, pas un coup de De Ruyter n’était passé. Ce type n’était pas devenu capitaine pirate seulement avec de beaux discours, c’était sûr. Les choses étaient les mêmes pour son opposant, cela dit; une petite dame en maillot de bain armée d’un simple sabre d’abordage lui tenait tête et repoussait toutes ses attaques! Avec un tel équilibre des pouvoirs, le combat risquait de durer longtemps sans intervention extérieure ou erreur de l’un des participants.


- Mais c’est quoi ce bordel!? Vous sortez d’où, toi et le cow-boy?
- Lui, je ne sais pas, mais moi j’étais juste en vacances!
- En… Vacances? C’est une blague???
- J’aimerais bien…



Ce combat donnait matière à réfléchir à Helena, cela dit. Dallas semblait mener la danse, de ce qu’elle entendait, alors que son adversaire était beaucoup plus gros et en apparence costaud que celui qu’elle affrontait. Il n’existait pas vraiment de moyen de jauger la puissance d’une personne comme on lirait une étiquette, mais le chasseur de primes ne semblait pas être dans une autre ligue qu’Helena… Se pourrait-il qu’au final, la force et tout ça était relatif et pas juste dépendant des améliorations comme la cybernétique ou les fruits du démon?

Un coup de sabre du capitaine des Pourfendeurs un peu trop proche de sa tête rappela a la réalité De Ruyter. Si elle aurait normalement pu le stopper sans problème, comme tous les autres depuis le début de ce combat, celui-ci faillit passer! La blondinette en fut quitte pour seulement quelques cheveux en moins, mais c’était une autre leçon importante qu’elle venait d’apprendre : quand on se bat, on philosophe pas.



*- Ça m’apprendra à ne pas me concentrer au combat!*


Un gueulement sourd retentit. Dallas avait visiblement réussi à bien mettre en rogne son adversaire. De lourds et rapides pas se firent entendre et, dans un nuage de sable et de poussière, le gros aux doigts-canons envoya voler au sol son camarade. Une charge aléatoire contre Dallas ratée, mais qui avait pour effet d’inverser les opposants… Helena ne se sentait pas plus en sécurité, bien au contraire; maintenant qu’il la voyait bien, le cyborg avait ce terrible regard qu’elle avait pu voir dans les yeux de ses camarades de classe les moins fréquentables ou les matelots qui finissaient avec une décharge déshonorable.

Le regard qui dit « T’es au menu. »



- Eh bah dis donc, frangin, tu me laisses la carne?! Désolé, mais le petit lot est pour moi! Enfin, petit, ça dépend où! Rassure-toi, je suis pas cybernétique partout, mais quand on partira de cette île, t’auras le temps de le décou-


Un éclair métallique trancha l’air. Le cyborg aux mains-canons fut stoppé net dans sa tirade, admirant sa main gauche. Le poignard de Dallas était enfoncé dans le poignet presque jusqu’à la garde, lancé adroitement par De Ruyter; ce type aurait du réviser ses lignes de drague et surtout ne pas raconter sa vie assez longtemps pour laisser quelqu’un lui lancer un couteau dans le bras. Si le regard lubrique de certains lui faisait peur à une époque, ce n’était plus le cas maintenant.

Helena De Ruyter la timide de la classe qui se cache derrière son amoureux avait fait son temps.



- « Pas cybernétique partout »?

Cela peut s’arranger.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Jeu 12 Nov 2020 - 23:38

Le Cyborg avait décidé de changer d'adversaire, ce qui étonna le Cow-boy qui n'avait pas prévu ce retournement de situation, la montagne de muscle se dirigea vers la marine. Clint courut vers lui en braquant ses deux Colts, mais Henry le cadet de Sebastian sauta devant le chasseur de prime, puis il envoya un coup de Katana circulaire. Dallas sauta de justesse en arrière esquivant le coup de lame, le frère cadet était prêt à tuer le Steel Hunter.


- Tu ne vas pas plus loin, sous peine de mourir !


- Henry Barnes... Tu es une sacrée raclure dans ton domaine, tu n'as rien n'a envier à ton salaud de frère !


- Répète un peu !


- Tu es primé à 2.500.000 Berrys un beau pactole, de plus ton Katana est ton arme de prédilection. Tu es surnommée le cruel, si tu viens à disparaître les mers ne s'en porteraient pas plus mal !


- Mais t'es qui ?!


- Moi ? Un chasseur de prime, de toute façon même si j'étais un vendeur ambulant ça ne changerais en rien le fait que je vais te plomber !


- Un chasseur, donc la blonde aussi est une chasseuse... Toi et ta meuf vous ne m'aurez pas si facilement !


- C'est pas ma meu...


*Slash


Dallas esquiva un deuxième coup de sabre circulaire, le capitaine avait décidé de tuer les deux intrus, mais il lui faillait tout d' abord vaincre le tireur avant de s'en prendre à la sabreuse. Clint en avait marre de s'amuser, alors il sauta dans les airs en reculant, puis il tira avec ses deux flingues sur Henry.


- Argggg !!!


Il se protégea avec sa lame, mais les balles se logèrent à divers endroits loin de la lame, les genoux ainsi que les avant-bras furent transpercés par quatre balles. Le pirate avait du mal à en croire ses yeux, sa défense avait été détruite, non, contournée une chose encore jamais arrivée.


- Tu vas me le payer encul...


*Pan


Une balle se logea dans l'épaule de Barnes qui s'écroula au sol, il tenait son Katana dans la paume de la  main droite et il essayait de faire contenir le sang qui dégoulinait de sa blessure, tout en criant à la mort. Clint atterrit sur ses deux pieds, puis il rangea ses Colts dans leur étui.


- Tu comprends désormais que tu es fini, toi et ton cinglé de frère vous êtes finis !


Dans un dernier élan de rage, le capitaine se leva et fonça sur le Cow-boy, ses yeux étaient infectés de sang et il bavait de rage, il sauta malgré ses blessures aux jambes. Dans les airs il dirigea sa lame en direction de Clint inclinant cette dernière vers le bas, il voulait empaler le chasseur d'un coup décisif. Il retombait violemment vers le sol, mais le Hunter eu l'idée de sortir son lasso et d'attraper la gorge du pirate au vol. Clint se fit transpercer l'épaule droite par le Katana, ce qui faisait rire le pirate qui était atterrit sur le corps du chasseur, il affichait un sourire sadique.


- Je t'avais dit que je te ferais la peau !


- Gibier de potence...


Clint avait eu le temps d'enrouler une partie de son Lasso autour d'une branche d'arbre, et l'extrémité du Lasso était autour du cou du criminel, le Cow-boy tira avec sa main gauche la corde qui souleva d'un coup le Vilain. Ce dernier était suspendu à une corde, incapable de se libérer de l'étreinte Henry commençait à suffoquer, il était devenu bleu et sa langue était boursouflée. Il était donc condamné à être pendu, dommage que sa seule arme était planté dans l'épaule de son ennemi, l'avait-il fait exprès ? Peut-être, mais au moins le pirate n'était plus un danger, mais le Cow-boy desserra légèrement la corde quand Barnes perdit connaissance. Il n'avait pas envie de perdre la moitié de la récompense, car quand un primé était mort puis livré à la marine le chasseur ne touchait que la moitié de sa prime. Le chasseur lâcha son Lasso, le vil criminel tomba à terre assommé gisant au sol. Steel Hunter était vainqueur, mais il ne pouvait plus se battre, comment allait réagir De Ruyter à cela ?
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Lun 16 Nov 2020 - 5:47

Même s’il n’était plus à 100% de ses capacités, ce gros machin restait dangereux. Potentiellement même plus que le hippie au katana de tout à l’heure. Si les styles de combat permettaient de lisser le rapport de force tout à l’heure, ce n’était plus le cas vraiment : Dallais était avantagé tant qu’il pouvait garder ses distances, mais Helena était en position de faiblesse face à un adversaire qui favorisait le combat à distance en plus d’être plus résilient. La réflexion philosophique de tout à l’heure sur la force en tant que chose relative prenait un peu la flotte…

Les détonations avaient repris du côté du chasseur de primes. De son côté Helena profita du fait que son adversaire avait une carrure inversement proportionnelle à son intelligence; ce gros truc était resté quelques secondes à admirer le poignard de Dallas enfoncé dans son poignet, assez longtemps pour caser une attaque ! Une attaque qui n’eut aucun effet. L’entaille de l’épaule à l’aine infligée par De Ruyter aurait été un coup quasi-fatal sur un adversaire normal, mais face à un si gros machin, c’était l’équivalent de se couper en épluchant une pomme… Un coup pas très utile mais calculé; une fois passé à porte de corps-à-corps, monsieur Doigts-Canons perdait son avantage d’attaquer à distance.



- D’habitude, les belles plantes comme toi, on leur fait visiter la cabine des officiers avant de les vendre ou les balancer par-dessus bord. Mais vu comment t’as abîmé ma main, on va passer directement à la fin. J’aime pas les radasses qui mordent.
- Trop aimab-



Une explosion au loin interrompit la discussion. Au-dessus de la jungle où se trouvaient il y a peu Dallas et Helena, les célèbres oiseaux géants de Torino avaient pris leur envol. Sur leur dos, des hommes et des femmes vêtus de pagnes et portant des plumes et des os dans leurs cheveux jetaient des javelots vers le sol; les oiseaux, quand à eux, lâchaient des pierres en guise de bombes. La contre-attaque des habitants de l’île avait commencé.


- Et merde, ces abrutis de sauvages se sont réve-GAH!


Doigts-Canons s’était laissé distraire par ce qu’il voyait et Helena en avait profité. Le sabre pourri avait encore assez de tranchant, comme le genou de l’adversaire de De Ruyter put en juger. Désormais à genoux devant elle, il était tenu en respect par la pointe de sa lame.


- Je vous suggère de vous laisser faire, toi et ton frère. Les habitants de l’île vont sûrement vouloir se venger de ce que vous leur avez fait. Si vous vous laissez capturer et livrer à la Marine, nous pouvons les convaincre de ne pas se faire une décoration d’intérieur avec vos têtes.


Si les indigènes mettaient le grappin sur l’équipage, cela risquait de tourner à la boucherie tant ils risquaient de vouloir se venger de la sauvagerie de leurs attaquants. S’ils se rendaient, il y avait au moins une chance que les leaders soient capturés vivants, en plus ou moins bon état; ramener des corps qui ressemblaient à de la sauce bolognaise à la Marine signifiait une prime ridicule pour Dallas et une moins bonne note au dossier pour Helena… Le pirate resta silencieux un instant avant de bêtement sourire. Mue par l’instinct, Helena plongea sur le côté alors que les balles tirées par la main droite du pirate partaient; à une demi-seconde près, De Ruyter aurait eu cinq nombrils supplémentaires!  Avec l’énergie du désespoir, le cyborg tenta une nouvelle attaque, une baffe de la main gauche désormais changée en marteau improvisé avec la poignée du couteau de Clint qui dépassait du poignet.

Le pommeau heurta De Ruyter, encore au sol, au sternum, lui arrachant un cri de douleur. Avec un « clac » sonore, le bras du frère Barnes recula, arrachant avec lui le peu de vêtements qu’Helena portait sur le haut du corps! Roulant sur le côté, Helena attrapa son arme et se releva aussi vite que possible, abattant de toutes ses forces le sabre sur son adversaire en criant.



- CE. HAUT. ÉTAIT. FAIT. SUR. MESURE!!!


Chaque coup résonnait avec un son métallique sur les augmentations du pirate, qui tentait tant bien que mal de se protéger de la furie blonde en train de le tabasser, mais rien n’y faisait; chaque coup arrachait un bout de ses bras et émoussait de plus en plus la lame, jusqu’au dernier coup. Le sabre, désormais plus une feuille d’acier incapable de couper plus qu’autre chose, explosa en une multitude de fragments sur la tête du frère Barnes, l’assommant sur le coup. Ses bras robotiques donnaient l’impression d’être passés sous un train et, s’ils fonctionnaient encore après une telle bastonnade, risquaient de tomber en morceaux d’eux-mêmes. Mais au moins, la menace était neutralisé. Reprenant son souffle, Helena se tourna vers son partenaire du moment. Visiblement, il s’était passé des choses bizarres; si elle avait entendu les coups de feu et les exclamations de douleur, voir le hippie au sabre chuter au sol avec littéralement la corde au cou et le chasseur de primes saigner de l’épaule était surprenant. Mais les priorités d’Helena étaient claires.


- Est-ce que tu peux y croire? Un maillot de bain à 75000 Berrys déjà fichu après l’avoir porté une journée??? Vraiment, les pirates ne respectent rien! Bon, je vais essayer de faire un nœud pour réparer ça.


Les priorités d’Helena étaient claires, on vous dit.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1400
Popularité: +59
Intégrité: 45

Mar 17 Nov 2020 - 2:33

Le Cow-boy était en train de fixer sa partenaire qui venait de vaincre son adversaire, les deux pirates étaient vaincus. Mais les habitants de l'île se révoltèrent et arrivèrent à dos d'oiseau pour s'occuper des forbans, mais il était déjà trop tard. Le guerrier le plus fort du groupe s'avança vers Clint, tandis que les femmes de la tribu s'occupaient de la De Ruyter, le chef de la tribu s'accroupit en regardant le chasseur. Il avait un air perplexe, il savait qu'il y avait un truc anormal plantait dans l'épaule de son interlocuteur, d'un coup sec il retira la lame sans concerter le blessé.


- Aïe ! Mais il malade ce mec ! Ah putain ça saigne !


- Oh, un petit souvenir pour Babar !


Le chef s'appelait Babar c'était un homme assez gros et petit, il avait des cheveux et une moustache noirs. Il portait également un tatouage de crâne humain sur son bras droit, le chef avait un collier d'os autour du cou. Donc ce Babar avait retiré l'épée créant une hémorragie, Clint tapait sur le sol avec son bras gauche en hurlant des insultes. Babar cet homme courageux chargea sur son dos le blessé, il ordonna à ses frères et sœurs de tribus de transporter le blessé ainsi que les pirates et la blonde dans le camp.

- D'accord Babar !


Dallas fut transporté sur le dos d'un oiseau, un truc géant qui pouvait l'engloutir d'un coup si l'envie lui en prenait, mais Dallas ferma les yeux et tomba dans les vapes. Le transport se passa sans encombre, une fois que les oiseaux déposèrent leurs "bagages" au milieu du village, le traqueur fut prit en charge directement par le médecin de la tribu, Clint était allongé dans la hutte médicale et se faisait soigner par le toubib. Le village était similaire à tous ceux que la marine et le chasseur avaient put visiter, des huttes partout en guise de maisonnette qui encerclait le village, au milieu se trouvait un cercle où les enfants pouvaient s'y amuser et où les adultes pouvaient cultiver leurs légumes.


Après quelques heures de soins le traqueur était hors de danger, et il pouvait de nouveau se mouvoir sans trop de difficultés. Babar fut le premier à entrer dans la hutte et apporta un breuvage gluant au Cow-boy, ce dernier n'était pas rassuré par la couleur verdâtre de la mixture, mais Babar insista pour prendre le verre de l'amitié.


- Bon... J'espère ne pas vomir.


Clint avala la mixture d'un coup, le chef affichait un air réjouit puis il demanda à son ami de le suivre, ce dernier avait le bras droit dans une écharpe pour le soutenir. Sur le chemin le traqueur croisa plusieurs enfants qui jouaient entre eux, certaines femmes en train de cultiver les légumes et des hommes guettaient une immense cage. Babar présenta les pirates qui étaient prisonniers dedans, même les cadavres des pirates qui furent tué par le duo était dans la cage, Dallas remercia les indigènes pour leur aide précieuse. Mais il se demandait où était passé son amie, la marine était-elle présente dans le village ou avait-elle rejoint son unité ?
http://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttp://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Helena De Ruyter
Helena De Ruyter
Matelot 2ème Classe

♦ Localisation : Boréa

Feuille de personnage
Dorikis: 1165
Popularité: 23
Intégrité: 2

Ven 27 Nov 2020 - 0:02

- Toute cette aventure fera une sacrée histoire à raconter à mon fils.


Un nœud plus tard, l’incident vestimentaire était résolu. Quand à Clint, au moins il aurait un minimum de bons souvenirs si la prime de tous ces crétins s’avérait être minuscule. Gagnant-gagnant. Les « sauvages » finirent par arriver sur le champ de bataille tandis que ceux montés sur leurs oiseaux surdimensionnés continuaient à observer la jungle depuis les cieux, à la recherche de pirates. Avec leurs supérieurs hors d’état de nuire, l’équipage pirate était livré à lui-même; la majorité d’entre eux allaient sûrement tenter de rejoindre leur navire et quitter l’île aussi vite que possible.

Clint était blessé, mais le chef des habitants de l’île l’avait pris en charge à sa façon; en arrachant la lame plantée dans son épaule sans crier gare. Bon, au moins c’était radical et sans chichis comme méthode. Cet incident clos, les tribaux, leurs alliés du jour et leurs prisonniers partirent à dos d’oiseau géant vers le village principal de l’île. Une plume d’un des oiseaux géants; voilà qui ferait un chouette souvenir pour Carlo. Sitôt tout le monde arrivé et déposé au sol, Helena attrapa une des plumes laissées au sol par les oiseaux qui repartaient. Au loin, des explosions étouffées par la végétation et le bruit de la jungle indiquaient que la chasse aux pirates se poursuivait. Tandis que les prisonniers étaient emmenés dans une hutte à l’écart sous bonne garde, Dallas, qui s’était évanoui en route, était déposé chez le soigneur local afin de traiter un minimum sa blessure; à y réfléchir, c’était un miracle qu’il ne soie pas arrivé complètement exsangue au village!

Tandis que tout le monde était occupé à ses propres tâches, Helena partit vers les chefs pirates, arrêtant les « sauvages » avant qu’ils ne les enferment.



- Quesse tu veux? Ça vous à pas suffi de nous coller une branlée, faut en plus que tu viennes te payer notre tête?
- J’ai une question à vous poser. C’est tout.
- Au point où on en est… Pose ta question.
- Est-ce que vous auriez croisé un jour un pirate nommé Jackey? De mon âge à peu près, plutôt musclé, avec un grand tatouage représentant un serpent de mer dans le dos? Ça vous dit quelque chose?
- ...Nan, j’avoue que là comme ça, pas du tout. Des pirates tatoués j’en ai vu des masses, mais un serpent de mer, ça me dit que dalle. Et toi frangin?
- Nan plus.
- Hm, d’accord.



Ça valait le coup de demander. Il y avait bien d’autres pirates sur South Blue, autant d’occasions de se renseigner… Il n’y avait plus rien à faire ici, pour le moment. Clint était peut-être le genre qui aimerait faire la fête et célébrer sa victoire, mais pour De Ruyter, ce qui s’était passé n’était que du travail surprise pendant ses vacances. La suite se passerait sur le bateau de croisière, en espérant que Carlo n’avait pas rendu la nanny complètement chèvre en son absence!

Revenue à la plage, Helena fut témoin d’un fort amusant spectacle; le peu de pirates qui avait réussi à rejoindre leur navire tentaient tant bien que mal avec leur équipage réduit de sortir leur bateau de son stationnement fort gênant, alors que les oiseaux géants de l’île et les habitants continuaient à les harceler à coups de lances explosives et de rochers et qu’au loin, un navire portant la mouette de la Marine sur ses voiles approchait.

Restait à espérer qu’ils pourraient au moins attendre la fin des vacances d’Helena avant de lui demander un rapport sur ce qui s’était passé.
http://www.onepiece-requiem.net/t22155-helena-de-ruyterhttp://www.onepiece-requiem.net/t22167-helena-de-ruyter
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1