AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -29%
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
Voir le deal
25 €

Le "bon", la brute et le truand [PV Edward et Magnus]

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1756
Popularité: -29
Intégrité: -29

Mar 17 Nov 2020 - 23:30

L'ile du karaté ! Notre nouvelle destination. Une île connue pour ses bodybuilders et ses combattants. Super ! Vu qu'à chaque fois qu'on a le chic pour poser nos pieds sur une île où ça part toujours en cacahuète, autant le faire dans une zone où le combat sera un minimum intéressant. Mais non, visiblement Edward n'avait pas prévu de venir ici juste pour le plaisir de participer à des combats. Il avait d'autres idées en tête et à vrai dire, cela m'arrangeait bien. L'arnaqueur avait toujours un coup d'avance quand il s'agissait de se faire quelques berries facilement. Ou peut être ai-je sous-estimé ses aventures du temps que je me battais contre Podrick Boitenfer ? Moi j'avais pu récupéré facilement grâce à mon nouveau corps robotique. Edward quant à lui, je n'en étais pas sûr. J'avais proposé de l'ausculté histoire d'être sûr que ses blessures ne s'infecteraient pas. J'avais même changé ses pansements, ce qui m'avait permis de voir que ce dernier avait pas mal morflé durant son combat.  C'est moi qui dit ça alors que j'ai perdu la plupart de mon corps durant mon précédent affrontement. J'avais expliqué les grandes lignes de mon affrontement à Edward, mais j'avais pris soin d'éluder le nom de Kidd, le supernova. Je ne voulais pas créer un affolement qui n'avait pas lieu d'être.

Alors que je posais mes bras métalliques sur le bord du navire pour admirer la ville, je sentais la brise marine souffler dans les cheveux. Une sensation agréable et une des dernières zones où je ressentais quelque chose à dire vrai. Mon corps étant entièrement robotisé désormais je ne pouvais m'empêcher d'aimer ces petites sensations sur mon visage. J'ouvrais mon ventre tranquillement pour vérifier mon approvisionnement en vapeur. Je suis quasiment à pleine énergie. Istos m'avait préparé des capsules de vapeurs d'avance afin que je ne sois jamais en manque d'énergie. J'avais de la chance d'être tombé sur ce biomécanicien. Par deux fois, il m'a évité une mort des plus atroces. Je ne le remercierai jamais assez pour cela d'ailleurs.  C'est tout de même un comble qu'il m'ait plus souvent sauvé la vie que moi, je suis le médecin après tout.

Nous arrivons enfin sur la berge, nous pouvons donc enfin descendre du bateau. Sur le pont depuis un petit moment, j'attend qu'Edward parvienne à mon niveau. Nous n'avons pas beaucoup eu l'occasion de parler durant le trajet car lui se remettait de ses blessures, et moi j'étais occupé à m'habituer à mon nouveau corps métallique. Dès qu'il apparait à mon niveau je ne peux pas m'empêcher de lui demander malgré tout.

"Alors, tu te sens d'attaque pour visiter l'île ? Vu ce que tu as réchappé essaie de ne pas trop forcer pour ne pas rouvrir tes blessures."

Et voilà que je me mettais à avoir des mots prévoyants. On était bien loin de la méfiance et de l'énervement mutuel de nos débuts à Rokade. Au contraire même, il y avait même une forme de sympathie et de camaraderie qui s'était installé entre nous. On se respectait mutuellement et on avait envie de faire un bout de chemin ensemble sur les mers. C'était une personne sans vergogne, mais c'est ce qui me plaisait chez lui. Je ne pense pas qu'il soit du genre à faire la fine bouche si je me met à préparer du poison dans la cale du bateau. Je ne posais pas de questions sur ces arnaques, il ne posait pas de questions sur mes expériences et chacun y trouvait son compte au final. Je sautais par dessus la rembarde et atterrissais sur la berge, prêt à aller explorer l'île. Je m'étais bien habitué à mon corps de fer, mais je voulais conserver une certaine discrétion malgré tout. C'est pour cela que j'ai choisi de me revêtir de ma longue cape avec capuche pour passer un peu plus inaperçu. On peut aisément comprendre qu'une personne quasiment tout en fer avec des câbles reliés à la nuque puissent attirer l'attention. J'ajoutais à l'intention de mon comparse.

"Tu as eu le temps de préparer une arnaque pour se faire facilement de l'argent ? Ou bien tu veux qu'on rejoue le jeu du boxeur en profitant des mises ? Personnellement, ça me gène pas de prendre ta place si tu ne te sens pas !"


J'étais chaud bouillant, tout le long du voyage en mer, j'avais eu envie de tester complètement mon nouveau corps ferreux. Maintenant que nous sommes arrivés, il est temps de voir mes limites avec cette création biomécanique.


Dernière édition par Klaus Von Dragan le Mar 24 Nov 2020 - 15:43, édité 1 fois
Edward Minaro
Edward Minaro
Chargé de mission

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2246
Popularité: -46
Intégrité: -50

Mer 18 Nov 2020 - 20:03

Edward était encore en pleine convalescence suite à son combat contre James Heed. Cette lutte avait vraiment été la plus dure de sa vie. Heureusement qu'il avait pu être suivi par Klaus qui était médecin pour le coup. Sinon ses blessures auraient vraiment pu mal tourner, vraiment. Il le retenait ce commodore de pacotille ! S'il devait le recroiser sur les mers, il lui ferait payer ça ! Surtout que cette histoire l'avait mit plutôt mal dans ses affaires. S'il venait à devenir primé par rapport à tout ça, il deviendrait bien plus dur de passer inaperçu ...

Pour le moment, il n'y avait pas d'autre chose à faire que de rester discret et attendre de voir ce qu'il se passe, surtout le temps d'être remis complétement. Il n'y avait donc qu'un seul endroit dans les mers du sud qui était indiqué pour ça, l'île du karaté. Cette île était tellement peuplé qu'il y était facile de passer inaperçu, surtout que la plupart des personnes que l'on croisaient n'était que de passage pour faire des tournoi ou autres. Ca serait donc leur prochaine destination.

Sur le trajet, Edward décida de rester pas mal dans sa chambre pour se reposer. Il n'était pas trop dans sa nature de rester en état larvaire comme ça mais il sentait que ça serait le mieux pour lui.

Une fois proche de l'île, il allait se faire interpeller par Klaus. Il ne pouvait s'empêcher de sourciller à chaque fois de part son nouveau corps quasiment intégralement métallique. Qu'est-ce qui avait bien pû se passer pour qu'il en arrive à ce point d'un coup. Mais ça n'allait pas être le pire pour le coup. Après un petit commentaire pour dire à l'arnaqueur de ne pas trop forcer, il allait lui demander s'il avait une combine à mettre en place. A croire qu'il ne se rendait pas compte de la gravité de la situation ... C'est pas comme si Edward était encore pleins de bandages sur les côtes ou autres en plus hein ... Il allait répondre d'un air sérieux qui tentait de masquer la fatigue qu'il avait à cause de sa blessure.

"- Compte tenu de nos états respectifs, je pense qu'il vaut mieux rester tranquille et se fondre dans la masse, le temps de récupérer. "

Il allait cependant rajouter un petit truc qui ferait probablement plaisir à son camarade avide de sensations.

"- Par contre, si on trouve un contrebandier quelconque, pourquoi pas faire affaire avec lui. Ou trouver des recrues pour si on doit vraiment continuer de voguer sur les mers. "

C'était la première fois qu'il évoquer clairement l'idée de former un équipage pirate, appelons-le comme ça l'était vraiment quand on lisaient entre les lignes. Il ne pouvait pas oublier qu'il avait potentiellement un commodore sur les talons maintenant et que s'entourer de personnes qui pourraient faire ça à une force de frappe de la marine devenait une nécessité. Malgré lui, il se retrouvait dans la contrainte de devenir un pirate accompli alors qu'il se voulait de base un simple arnaqueur. Comme quoi le destin était vraiment étrange des fois.

Enfin bref, une fois sur l'île, le petit groupe allait donc sortir pour se dégourdir les jambes. Pour le moment, le but était surtout de ne pas trop faire de vagues et Edward allait donc suggérer de se séparer pour visiter un peu la ville. Il en profiterait pour aller voir un forgeron pour essayer de comprendre le fonctionnement de son arme maintenant qui visiblement pouvait se transformer en cobra. Mais bon, ça, je vous le raconterais un peu plus tard, je vais déjà laisser notre nouveau protagoniste dans l'aventure d'Edward apparaître ! A plus tard les petits choux !
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaroEn ligne
Magnus Sigvard
Magnus Sigvard

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1054
Popularité: -33
Intégrité: -18

Mer 18 Nov 2020 - 23:31



Le "bon", la brute et le truand




“On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul.”





























Les dernières blessures du tournoi se dissipaient jour après jour. Allongé dans mon lit dans la grande demeure de mes parents, je faisais passer la mascotte d'un bras à l'autre. Caressant ce petit caméléon, je me demandais si je devais lui trouver un nom. Un nom juste entre nous. Les autres ne comprenaient pas vraiment mon engouement pour cet animal. Pourtant, il me représentait plutôt bien. En pensant au tournoi, j'étais tel un caméléon pour passer d'un style animal à un autre. J'avais charbonné depuis mon plus jeune âge pour apprendre chaque style animal. J'étais fourré toute la journée au dojo. Je voulais certainement déjà devenir quelqu'un d'important aux yeux de mes parents et de mon sensei Rostan KillinShark. Il me voyait comme un de ses meilleurs élèves. De plus, pendant ce tournoi, alors que j'étais prêt à tomber, une conscience animal s'était éveillé et je pris un style inventé en pensant à l'animal que je préféré, celui du caméléon. J'en avais alors fait mon animal totem. J'avais donc également un nouveau but, celui de renforcer mon style Totem.

Alors que je jouais avec ce petit caméléon vert et que je lui cherchais un nom tout en regardant le plafond, ma concentration fut stoppé par des coups ma porte. Me relevant tranquillement pour me mettre assis au bord du lit je criais alors d'entrer :

"Chef !! Des pirates ont accosté il y a peu ! Juliano nous en a informé. Peut-être que vous seriez intéressé de leur vendre des choses ou de leur proposer une de vos recettes ?"


"Merci Tobias ! Je vais me préparer et voila cela. Pistez-les et faites moi des rapports sur leur lieu. Ne les perdez pas de vue et faites attention. Je vais aller voir leur bateau..."

Juliano était un de mes larbin voyeur. Il notait ce qu'il pouvait arriver au port et donnait les informations à un autres de ces collègues qui rapportait le tout à Tobias mon plus proche homme de main. Posant mon petit reptile dans son terrarium sur sa petite branche, je regardais qu'il avait les vivres nécessaires et de l'eau et j'enfilais ma veste afin de sortir dehors.

La main sur mon arme à l'intérieur de mon veston, tranquillement dans son holster, je pris la direction du port afin de voir ce nouveau bateau fraichement accosté. je scrutais à gauche à droite afin de voir les mouvements des hommes sur ce bateau après y être arrivé. On m'informa en même temps que les deux hommes sortie semblait s'être séparé. Des Pirates devaient forcement trafiquer pour gagner de l'argent. J'avais quelque chose à leur proposer. Je me mis a m'approcher du bateau et arriver devant je criais alors :

"Y a quelqu'un ? Je cherche votre capitaine ? Vous cherchez peut-être quelque chose en particulier ? Je peux certainement vous aider, c'est ma ville natal ici, rien ne m'échappe !!!"

Un des hommes me répondait que le capitaine était sorti. Repartant, je savais alors qu'un des deux hommes au centre ville était le capitaine de ce navire. Remontant au centre ville, je me positionnais alors contre un mur attendant les prochaines informations de mes hommes. Il ne fallut que quelques minutes pour avoir un retour correct. L'un semblait avoir des bandages et certainement blessé, et l'autre semblait encapuchonné et son corps et son visage était difficilement analysable. Un sourire se logea sur mon visage. L'homme bandé était certainement blessé ou encore en convalescence. Je fis simplement un signe à un de mes hommes. Ce signe voulait tout simplement dire de préparer la marchandise. J'avais des petits médicaments à lui proposer.

Cette fois-ci j'allais devoir me présenter afin de lui présenter mes produits. J'allais changer mon plan de d'habitude, mais je ne pouvais faire autrement pour attraper ce genre de personne. Prenant la direction de l'homme bandé, je traversais les ruelles tout en passant devant mon dojo. Nonobstant les civils autour de moi, un visuel apparaissait sur ma cible. Me rapprochant tranquillement de lui, je l'interpela :

"Excuse-moi l'ami ! Je vois que tu sembles blessé ? Je peux te proposer des petites pilules pour te faire aller mieux. Du moins tu n'as pas trop le choix de m'en acheter !!!"

Je fis un signe de la main et de nombreux homme à chapeau et bande blanche et en costard se faisait voir autour du jeune pirate. En restant assez discret, je lui glissais alors à douce voix :

"Suis-moi tranquillement tu veux ? Tu voudrais pas que la marine d'ici entende qu'un pirate est sur nos terre ? Au vu de ton état et au muscles des marins ici, je ne sais pas si tu pourrais faire le poids..."

Il l'avait surement compris désormais. Son statut ne lui permettait pas de faire trop de bruit en plein milieu de cette ville rempli de marine bodybuildé. Je le rassurais tout de même un instant :

"Je contrôle un peu cette ville dans l'ombre. Si tu cherche quoi que ce soit, je peux te l'avoir. Si tu m'achète quelques-une de mes pilules, je te donne une de mes astuces pour gagner de l'argent dans cette ville. Ce système où j'en suis à la tête. Tu me donnes un peu de ton argent pour les pilules et je te le rend en service pour qu'à ton tour tu puisses gagner l'argent des autres ? Qu'en dis-tu ?"


Alors qu'il me fixait quand je lui parlais, je fis exprès de délibérément ouvrir ma veste afin de lui montrer mon arme à l'intérieur. Nous marchions alors en direction d'un petit garage. Il semblait plutôt pas faire de scène pour me suivre. Mes hommes de mains restaient toujours un peu éloigné mais ils entouraient la cible que j'emmenais dans le garage. Puis je repris la parole :

"On essaye chacun de faire vivre son business. Le mien est encore petit, je n'ai pas trouvé encore la possibilité de l'ouvrir sur le monde. Mon père à réussi, alors ca ne serait tarder pour moi également. Que me proposes-tu pour toutes ces pilules. J'en ai à l'alcool qui dissipe les douleurs, à la nicotine et à la caféine. Tout cela mélangé au pilule requin déjà très populaire ici."

Un de mes hommes ouvraient alors la mallette afin de lui montrer la marchandise. Puis pour lui montrer que je n'étais pas n'importe qui ici, je devais le tenir informer de quelque chose :

"Tiens également ton homme encapuchonné loin d'ici. Je sais que vous êtes descendu à 2 de votre bateau... Alors que proposes-tu mon ami. Tous mes clients sont satisfait. Veux-tu devenir un de mes clients ?"

Je n'étais pas méchant, mais je montrais le mafieux que j'étais à ce nouveau pirate afin de voir s'il voulait que je le compte comme un de mes nouveau client potentiel. Je ne savais pas comment il allait réagir face à tout cela. La situation était assez spéciale et l'état de l'homme en face de moi l'était également...


©️Codage by Littleelda from Never Utopia

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1756
Popularité: -29
Intégrité: -29

Jeu 19 Nov 2020 - 0:59

Edward évoquait des faits réels, il était dans un sale état et moi je n'avais encore jamais réellement essayé mon corps en situation de combat. J'avais pu retrouver ma mobilité sans aucun problème à bord du bateau en essayant de pousser mon corps dans ses limites. Mais un combat face à un adversaire déterminé c'était autre chose encore. Bon, dans tous les cas je ne comptais pas perdre Edward de l'œil, on veille l'un sur l'autre comme deux éclopés.  Puis, en fin stratège qu'il était, l'arnaqueur manifesta le souhait de trouver un contrebandier pour faire affaire ou une autre personne à joindre à notre équipage. J'espérais qu'il parlait d'un navigateur, c'était tellement approximatif quand Bapum prend la barre. En plus de cela, si Istos se chargeait de la maintenance et moi des blessés, tous les autres postes étaient plus ou moins libre. Bien, alors allons chercher un membre d'équipage supplémentaire pourquoi pas ?

C'est ainsi que nous avions pris la direction du centre de la ville. Bien, il y avait foule. Nous étions sur une sortes d'esplanade marchande où les étales marchandes étaient légions. Inutile de dire que mon regard a été attiré vers tout ce qui est herboristerie tandis qu'Edward flânait de son côté. On restait groupé, mais on était pas non plus à se surveiller comme le lait sur le feu. Alors que je commençais à me dire qu'il n'y avait pas grand chose d'intéressant ici, il y avait une petite artère qui attira mon attention. Faisant l'angle, il y avait un herboriste qui vendait des herbes particulièrement rare. Alors que je m'approchais, je voyais le vendeur me vantait l'extrême rareté de ses plantes. Mais une chose ne tournait pas rond dans cette échoppe. Il y avait des plantes très rares mais, il y avait aussi des traces pas naturelles dessus. En m'approchant, je voyais  des traces de pigments. Un escroc qui a repeint des herbes ordinaires en prétendant que ce sont des vrais. Je me retournais donc pour demander à Edward la permission de le buter quand tout d'un coup je vois ce dernier au loin suivre un homme douteux. Il était déjà loin, et le fait qu'il ne m'ait pas prévenu d'un départ ne suggérait rien de bon. Alors que je m'apprête à les suivre, deux armoires à glace et un nabot viennent se mettre devant moi, les bras croisés me toisant du regard.

"Dégage de là, le chef veut lui parler en privé."

"Non je crois que t'as bien compris, c'est vous qui allez dégager avant que je m'énerve. Et là ça sera pas la même."

L'un des colosses s'énervait et tentait de m'asséner un coup de poing que je parais avec mon bras droit dans un son pas du tout naturel. Ce dernier secouait sa main et me dévisageait. Je faisais une tête de moins que lui et je venais de parer son coup sans  sourciller. Je leur aurais bien expliqué mais je me faisais un sang d'encre pour Edward. Je profitais de leur moment d'hésitation pour mettre un coup de genou sauté au premier colosse qui s'écroula K.O, quant aux deuxième je lui assénais un coup de poing bien placé dans la pomme d'adam qui le fit craché du sang en s'écroulant mollement.  Bien, maintenant que les deux gros étaient au sol, j'allais pouvoir passer au plus petit qui restait figer. J'attrapais ce dernier et le soulever de terre comme s'il ne pesait pas grand chose. Ma poigne robotisé exerçait une pression assez importante le long de sa gorge et je le voyais se débattre comme un forcené. J'avais besoin d'information. Je le plaquais contre le mur et ajoutais d'une voix calme mais néanmoins assez énervé.

"Je t'avais prévenu qu'il valait mieux pas que je m'énerve. Dis moi où a été emmené mon ami et je te laisserais la vie sauve. Si tu refuses je te tuerais lentement en prenant mon temps ..."

Le nabot semblait apeuré par ma main en fer. Il ne devait pas avoir l'habitude qu'un homme défasse ses deux gardes du corps aussi facilement. Alors qu'il essayait de parler, j'entendis un faible mot "Garage". Et il tendait son bras pour m'indiquer une direction. Hum ? Bien je n'avais qu'à suivre cette direction et à trouver un garage qu'il m'indiquerait. Toujours en tenant le nabot par la gorge, je suivais ses instructions jusqu'à arriver devant ce qui semblait être le garage en question.  Bon, le nabot a tenu sa part du marché, je vais respecter la mienne. Grossière erreur qui fut la mienne. Il se mit à courir tout droit en avertissant ses copains d'une voix à moitié essoufflée.

"Les gars ... Les gars ... Le chef a de la visite, arrêtez le !"

Dernier baroud d'honneur pour cet escroc qui était déjà loin après avoir fini ces mots. Bon, il avait alerté les mafiosos du coin qui semblait être prêt à en découdre. Il y avait bientôt une foule de mafieux autour de moi. Une bonne vingtaine à vue de nez, parfait ! ça va être l'occasion de voir ce que vaut mon nouveau corps de fer. Certains étaient armés, d'autres non. Je  retirais ma cape et ma capuche pour dévoiler à mes adversaires mon corps entièrement robotisé. J'avais joué sur l'effet de surprise  jusqu'à maintenant.  Mais si je voulais vraiment testé mon corps dans ses moindres limites, je devais essayer un combat fair play. Et à vingt contre un, je pense que ça peut être un échauffement intéressant. Fier de moi, je fis un signe aux membres devant moi de venir me chercher. Tout sourire et le regard déterminé,  je balançais le plus naturellement du monde.

"Bon j'ai un ami à aller chercher là, vous avez plutôt intérêt à bouger votre cul ! Si vous venez pas à moi, c'est moi qui viendrait !"

Le regard fier et prêt à en découdre, j'allais être pas mal occupé avant de pouvoir rejoindre Edward.


Dernière édition par Klaus Von Dragan le Mar 24 Nov 2020 - 15:45, édité 1 fois
Edward Minaro
Edward Minaro
Chargé de mission

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2246
Popularité: -46
Intégrité: -50

Jeu 19 Nov 2020 - 12:39

C'était une sale blague ... Quasiment à peine sorti du bateau, Edward allait se faire alpaguer par une petite groupe de gens bizarres mené par une sorte de mafieux d'opérette qui allait tenter de l'obliger à acheter de sa daube pour ensuite le "forcer" à le suivre dans une sorte de grand hangar vide. Sans déconner ?

Exaspéré, l'homme aux yeux rouges allait agir docilement, mais absolument pas pour les raisons que le Al Pacino d'occasion pensait. Il se disait juste qu'effectivement, pour pas faire de vague, s'il devait lui démonter sa tronche, c'était plus sage de le faire dans un endroit où il ne serait pas déranger.

Ile ne doutait de rien en plus le mec. Il disait dans le plus grand des calmes qu'il dirigeait la ville dans l'ombre ou des inepties du genre. Pile le genre de gars qu'Edward ne pouvait pas piffer. Il avait sérieusement besoin d'une leçon d'humilité le mec.

Cependant, un élément allait faire tiquer notre arnaqueur. La mallette. Effectivement, elle semblait contenir quelque produits plutôt élaborés. Ce n'était peut-être pas que de la gueule après tout. Mais Edward allait adopter une posture sans appel. Il n'était pas le genre de mec qui se laisser marcher sur les pieds et il allait le montrer sur le champ. D'un coup, il allait sortir son épée et la transformer pour mordre le sous-fifre qui tenait la mallette qu'il lâcha au sol dans un hurlement de douleur pour ensuite rediriger son serpent à seulement quelques mètres du chef.

"- Tu n'as pas prit en compte un truc mon gars. Mes blessures, je les ait eu en laissant pour mort un commodore de la marine. C'est pas une petite frappe comme toi qui va me faire peur ou me dicter ma conduite. "

Reprenant avec un air plus sérieux, absolument pas impressionné par le fait que les pions sortaient leurs petits joujoux, il allait poursuivre.

"- Maintenant, donnes-moi une seule bonne raison de ne pas te contraindre de te mettre à mon service, toi et tes hommes. "

Il restait un businessman dans l'âme après tout. Il se devait bien de prendre en compte toutes les possibilités. Surtout que c'était un heureux hasard car ça ferait de la main d'œuvre gratuite et déjà qualifiée. Pile ce qu'attendait notre homme en costard blanc. Et dans le pire des cas, s'ils n'étaient pas coopératif, ils le seraient bien plus après une bonne correction éclair. La balle était dans le camp du mafieux désormais, c'était à lui de voir ce qu'il préférait maintenant.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaroEn ligne
Magnus Sigvard
Magnus Sigvard

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1054
Popularité: -33
Intégrité: -18

Jeu 19 Nov 2020 - 21:11



Le "bon", la brute et le truand




“On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul.”





























L'homme aux bandages se dirigeait gentiment vers le garage où certaines de mes marchandises étaient présente. Une légère tension était présente au moment de sortir la mallette rempli de produits illégaux. L'homme faisait face et son silence commençait à m'inquiéter. Passant ma main tranquillement sans gros mouvement brusque à l'intérieur de ma veste, j'attrapais le manche du pistolet, prêt à dégainer.

En quelques instants, son geste fut si rapide que son sabre se transforma en reptile de type cobra. Ma main se lâcha automatiquement du manche de mon flingue. Mes yeux étaient totalement écarquillés... Un sabre qui se transformait en animal... L'homme se mit par la suite à parler, mais je n'écoutais plus du tout ce qu'il venait de dire. Je voulais simplement revoir cet animal. Je cherchais depuis toujours des animaux rare, et l'homme en face de moi pouvait transformer son arme en un cobra royal. Je n'avais jamais vu cela...

N'ayant pas du tout écouté ces paroles je répondais ce qu'il me passait par la tête :

"Où as-tu eu cette pépite d'arme ou d'animal ? Je suis passionné par les animaux, mon style de combat en est la preuve. J'aimerai parcourir le monde et recenser tous ces genre d'animaux. Mais surtout les espèces de caméléons ? Toi qui as déjà voyagé . As-tu déjà vu des caméléons ?"

Je fis un signe à la personne mordu de remballer la mallette ainsi qu'a mes hommes de baisser leurs armes pour enfin se tenir derrière moi. Je ne pouvais pas vendre de mauvaises choses à ce genre de personne :

"Je me nomme Magnus Sigvard ! Je ne peux pas vendre de mauvaises choses à un homme qui aime les animaux... Ton arme est incroyable ! J'en veux une dans le même genre pour un flingue ? Tu as cela en stock ?"

"Désolé pour ce manège, mais on essaye d'agrandir notre clientèle."

Je venais de m'excuser non pas parce qu'il me faisait peur, mais simplement parce qu'il possédait quelque chose d'extraordinaire. Le cliquetis de la valise raisonna légèrement dans le garage où le silence régnait pendant un instant, me faisant reprendre quelque peu mes esprits. Je pris de nouveau la parole :

"Que peut-on faire pour toi ? Ton nom l'ami ? Nous ne sommes pas méchant, on fait juste dans le commerce illicites ou autre...."

L'homme en face ne devait peut-être pas trop comprendre ce changement si soudain, mais il avait du comprendre que nous étions pas de mauvais garçon dans le fond. Mon fondement depuis ma jeunesse était basé sur les animaux. Mon style de combat les représentait, alors je ne pouvais que respecter un homme qui utilise un style animal différent :

"Je fais parti du dojo de l'ordre animal, et donc je vous dois le respect, vous qui utilisez un style différent mais animal. Je préférerais qu'on en reste là et que vous repartiez finir ce que vous aviez à faire dans le coin..."

Je ne pouvais aller plus loin avec cet homme. Comment allait-il réagir face à tout cela ? Je patientais gentiment que l'homme puisse repartir tranquillement. Il ne s'était rien passé de grave en réalité.


©️Codage by Littleelda from Never Utopia

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1756
Popularité: -29
Intégrité: -29

Jeu 19 Nov 2020 - 22:23

Les coups pleuvaient de toute part. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis en train de me battre mais j'ai l'impression que plus ça va, plus les gens s'agglutinent autour de moi. D'ailleurs, chose assez étrange, j'ai même l'impression que d'autres personnes extérieures au conflits viennent tenter leurs chances. Je vois des mafieux se faire fracasser par un homme bodybuilder d'un côté, je vois un mafieux fracasser à coup de poing américain une personne lambda. C'était quoi ce cirque ? Ils devaient pas tous se liguer contre moi au départ ? J'étais déçu ! Je venais de jouer des cymbales avec deux têtes attrapés au hasard, je me rendais compte qu'il y avait une pile de personne K.O autour de moi. Les gens d'ici sont des vrais malades accroc au combat ou quoi ? L'un des mafieux, excédés par toute cette agitation est venu me menacer en plein milieu du combat.

"IDIOT ! Que crois tu que le chef va faire à ton pote quand il va entendre ce raffut ? Hein ? Ton pote est déjà mort !"


"C'est que tu ne le connais pas, c'est le genre de gars que t'abandonnes seule sur une île déserte avec une fourchette et tu le retrouves le lendemain dans ta piscine avec une demoiselle à chaque bras et les poches remplies de berries. J'aurais pas pris la mer avec lui si c'était une personne assez mauvaise pour perdre face à des minables dans votre genre."

Oui c'est vrai, vu le fiasco autour qui ressemblait à une bagarre de bistrot un soir de fermeture, nul doute qu'Edward aurait pu les mettre tous K.O sans faire un pli à son costume. Je l'avais vu se battre sur Rokade, il avait une technique très intéressante et avait réussi à mettre K.O un pirate très résistant en deux coups. Certes ce dernier était déjà bien amoché, mais il savait très bien encaissé les coups, de ce que j'ai vu. Et en plus maintenant il avait son meitou qui devait lui prodiguer une force de frappe supplémentaire. Sans parler de sa rapidité extraordinaire que j'avais à peine entraperçu lors de notre rencontre. Bref, un niveau au dessus de ces guignols. Allez c'était pas tout ça mais je n'aimais pas perdre trop de temps avec le menu fretin. Le sbire fonçait sur moi tout comme je fonçais sur lui. L'impact fut brutal, pour lui tout du moins, mon corps de métal encaissant assez bien les coups. Je le voyais se tordre de douleur au sol et ricanait légèrement. Il est vrai que ce corps de fer avait certains avantages considérable, notamment de pouvoir résister à pas mal de dégâts d'ordre physique.

Quand mon regard se posa tout autour de moi, je voyais une bonne trentaine de corps K.O ou hors combat. J'étais déçu, il y avait l'air d'avoir moins de mafioso que tout à l'heure. Certains ont fui ? Ou peut être ont ils étaient projetés plus loin ? Bon, au moins j'en étais débarrassé de ces pots de colle ! Edward a peut être besoin d'un coup de main. Alors que je m'avançais vers l'entrée du garage, une des armoires à glace, salement amoché se mit entre la porte et moi. Super, encore un mec qui croyait qu'il allait m'arrêter comme ça avec son air patibulaire. Surtout qu'en plus il commençait à me faire la leçon alors qu'il tenait encore à peine debout. Le genre de minable qui transpirait la faiblesse. Les mots de Nola me revenait en tête ... faiblesse ... faiblesse... ça y est je suis en rogne. Je m'avançais d'un pas pressé vers lui.

"Tu ne passeras pas, le chef a dit qu'il ne serait pas déranger et je ferais en sorte qu'il ne le soit pas. Je suis prêt à t'affronter dans un combat singulier et ..."

"CYBER LARIAT !"

Improvisation totale, mais j'avais les deux fils qui se sont touchés à ce moment là. J'ai pris soudain ma pointe de vitesse et j'ai effectué un plaquage des plus agressifs au niveau des pectoraux bodybuildés de mon adversaire. L'impact fut violent et ce dernier fût entrainé avec moi vers l'arrière. Et qu'y avait il derrière ? Un mur de pierre qui s'écroula sous l'impact cumulé de nos deux corps tandis que mon adversaire amortissait ma chute. En relevant la tête, je voyais Edward juste à côté de moi en face d'une tripotée d'autres bandits. Ils me dévisageaient et cela pouvait se comprendre, ce n'est pas tous les jours qu'un androïde vient exploser un mur. Alors que je me redressais en faisant craquer ma nuque, j'ajoutais d'un air enjoué vers Edward.

"Ben dis donc, t'es pas un mec facile à suivre. T'as de la compagnie à ce que je vois, un petit coup de main pour se débarrasser d'eux ?"

J'accompagnais mes dires en tendant mon bras gauche dans leur direction. Mon canon sortait de mon bras, pointait en direction de la foule de bandit. Maintenant que j'avais retrouvé Ed, pas de raison de demeurer discret. Enfin je disais ça, mais je venais tout juste de faire passer un colosse à travers le mur, il faudra peut être que je revois mes notions de discrétions. Le fait est que j'avais rejoint l'arnaqueur, les choses intéressantes allaient enfin pouvoir commencer.
Edward Minaro
Edward Minaro
Chargé de mission

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2246
Popularité: -46
Intégrité: -50

Ven 20 Nov 2020 - 20:37

La situation était très étrange. Après avoir vu la petite démonstration d'Edward, le mafieux semblait complétement retourner sa veste par respect pour ... le fait que le meitou de l'arnaqueur était capable de se transformer en cobra ? C'était une blague ? Cet homme était tout simplement dérangé en fait ...

Après s'être présenté comme quelqu'un de pas si méchant que ça, il allait ensuite inviter Edward a partir comme si ne rien n'était. Ca en devenait surréaliste, vraiment. Il croyait vraiment qu'après tout ça, ça serait aussi simple ? Que l'homme en costard allait juste tracer son chemin comme si ne rien n'était ? Il pouvait rêver sérieux !

Et comme si la scène n'était pas assez burlesque, Klaus venait d'arriver en fracassant un mec dans la porte fermée pour la défoncer en pour faire une entrée digne d'un mauvais film d'action, pour ensuite pointer son laser vers le groupuscule hostile en demandant si Edward voulait de l'aide. Il arrivait un peu tard mais bon ...

Enfin bref, c'était pas grave, l'homme aux yeux rouges allait donc répondre de la manière la plus calme du monde, l'air sûr de lui.

"- T'inquiètes pas, j'ai parfaitement le contrôle de la situation. Ces messieurs venaient de gentiment retirer leurs menaces à mon encontre. "

Reprenant son souffle, il allait ensuite rajouter quelque chose à l'attention de Magnus, par sympathie par le ridicule de la situation.

"- Et si tu veux percer dans le domaine Magnus, c'est bête de te cantonner à une île aussi petite alors que les océans t'offrirait bien plus de clients potentiels. Il faut avoir de l'ambition de la vie si tu ne veux pas stagner. "

C'était un conseil qui fonctionnait un peu pour tout, mais surtout dans le milieu du commerce, même illicite. Même si pour le coup, Edward n'oubliait pas ses intérêts personnels et après cette petite phrase alléchante, il allait faire une petite proposition qui serait plus pris au sérieux ce coup-ci, dans un contexte plus calme.

"- Et ça tombe bien, les océans, c'est notre domaine. Alors je te propose quelque chose de simple. Rejoins mon équipage. Tu pourrais faire toutes les opérations illégales que tu voudrais sous ma protection. Et en échange, tu m'accorde ta loyauté pour m'aider à accomplir mes propres objectifs. Honnête non ? "

Rentrer dans un équipage était une décision surprenante à prendre et le contexte renfoncerait sans doute la surprise mais Magnus devrait y réfléchir. Ce n'était pas tout le monde qui lui ferait une offre aussi avantageuse.

Devenir un roi sur les mers, ou rester un cloporte sur terre. Le choix lui appartenait désormais. Il ne serait même plus question de le forcer ou non. S'il refusait, Edward n'insisterait pas et partirait avec Klaus en quête de quelqu'un avec plus d'ambition.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaroEn ligne
Magnus Sigvard
Magnus Sigvard

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1054
Popularité: -33
Intégrité: -18

Ven 20 Nov 2020 - 22:09



Le "bon", la brute et le truand




“On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul.”





























Une énorme détonation retentit suivi d'une immense fumée recouvrant tout l'arrière du garage. La porte était fermée, mais un homme semblait être passé au travers du mur avec l'un de mes sbires. Alors que je parlait avec ma cible, son collège était enfin parvenu jusqu'à nous. Les deux hommes semblaient plus que puissant. Je ne pu m’empêcher de loger un sourire sur mon faciès. Tous mes hommes avaient fait tous ce qu'ils pouvaient pour le retenir.

La situation changea, chacun pointait les hommes de chacun. Cependant, mes hommes sous mes ordres avaient rangé leurs armes à l'instant où l'homme robot pointait la sienne. L'homme au costard blanc me parlait moi en costard noir. Comme le Ying et le Yang, il ne semblait pas m'en vouloir mais au contraire il me donnait des conseils sur une ouverture plus mondial. 'allais alors lui répondre quand celui-ci reprit pour me proposer quelque chose dont je n'attendais pas.

Il me proposait de rejoindre son équipage sous certaine condition. Qui était cet homme ? Pourquoi voulait-il de moi ? Est-ce que je lui serait d'une utilité à part le mettre dans des problèmes. Je pris alors la parole :

"Mon père l'a fait avant moi. Aujourd'hui il est quelque part avec certainement une énorme entreprise derrière lui. Ce n'était qu'une question de temps pour moi. Mais je vois que notre rencontre est un signe du destin."

Remettant ma veste, je vis le robot descendre son arme pour la ranger. Il n'y avait plus menace. Ouvrant la porte du garage à moitié, je pu entrevoir la pagaille qu'avait certainement provoqué le dernier arrivant. Refermant rapidement la porte je me retourna alors vers les deux nouveaux arrivants :

"Tout d'abord donné moi vos noms. Il sera plus prudent d'aller chez moi pour la nuit. J'ai des choses à récupérer également. En effet, j'accepte ton offre. J'ai participé à un tournoi récemment que j'ai gagné, pour me prouver si j'ai digne et assez fort de partir d'ici. J'essayais de gagner un maximum d'argent, quitte à accoster des inconnus tel que vous pour mon objectif. Mais mon objectif c'est toi en réalité !!!"

Prenant de ma main droite mon chapeau, je le soulevais pour faire une révérence aux deux hommes et je repris alors depuis le début :

"Magnus Sigvard !!! Votre nouvel équipier ! Je suis à la recherche de choses rares que ce soit légal ou illégal mais je cherche également certain type d'animal. Je serai ravi de faire parti de votre équipage en tant que chercheur."

Reprenant ma posture initiale, je venais d'accepter leur requête sous les larmes de tous mes sbires ici présent. Perdre leur chef une fois à l'époque avait déjà était beaucoup, mais je partais à mon tour. Me retournant je leur dis alors :

"Vous avez depuis petit comment je suis, je n'en fais qu'à ma tête. Vous avez été digne de confiance depuis tout ce temps et m'avez appris tant de chose. Vous m'avez accompagné et épaulé. En réalité, je ne suis qu'une personne que vous respectez au plus haut point grâce à mon père et dont mes ordres sont écoutés. Vous voyez où je veux en venir ?"

Reprenant mon souffle, j'étais tout de même ému de toutes ses paroles. Je repris ensuite :

"Ce qui est important ce n'est pas que je sois le chef de cette mafia, mais que la mafia vive même sans moi. TOBIAS ! Je pense que tout le monde ici sera d'accord pour que tu reprennes la suite de mes affaires. Je ne vous abandonne pas. Je vais juste agrandir notre entreprise !"


Faisant un signe du salut, je me rapprochais alors de Tobias, mon bras droit, tout en enlevant mon chapeau, je retirai le sien par la suite. J'échangeais alors leur place. Il venait de gagner le chapeau au ruban orange. Cette couleur donnait une hiérarchie dans notre mafia. A la vue de cette simple couleur, sans rien dire, chaque membre de la mafia comprendra alors son statut.

Je fis signe à tout le monde qu'on allait partir en montrant la porte de derrière. Regardant l'homme au costard blanc et l'homme de métal je leur dis alors :

"Suivez-moi ! On va passer par derrière et passer par les petites ruelles pour arriver chez-moi !"

Tout le monde se suivait tranquillement. Traversant les ruelles à l'abri des regards ou du moins les quelques peu de regard qu'on croisait, nous arrivions sans encombre dans ma grande villa. L'argent de père nous avez permis de nous acheter une très grande maison. Simplement Tobias nous avez suivi. J'expliquais alors à ma mère :

"Voici deux de mes amis venu de très loin. Ils vont se reposer cette nuit, et.... Et demain je repartirai avec eux. Je suis désolé maman. J'ai besoin de faire comme père, mais dans un autre but. J'essayerai également de le retrouver."


Elle comprenait et me connaissait mieux que personne. Essuyant un de ses yeux avec un léger mouchoir elle me glissa un petit "d'accord, fais attention Magnus chérie"

La maison était très éclairé avec quelques miroirs et des lustres pendant. Devant nous de très grand escalier qui donnait à l'étage sur plusieurs chambres. En direction de cet étage avec mes nouveaux alliés, je pris la chambre de 4 personnes avec une table et des chaises au milieu. la table était d'un blanc immaculé brillant démontrant la richesse que je pouvais avoir.

"Installez-vous je vous prie ! Deux petites secondes je reviens !"

Quelques minutes de passé, je pénétrais de nouveau dans la chambre avec un plateau composé de tasses et d'une théière. Me posant sur l'une de ces chaises, je servais alors le thé dans chacune des tasses. Regardant les deux hommes, leur regard semblait s'être plutôt focalisé sur le nouvel arrivant dans cette pièce. Reprenant mon sérieux un instant je leur dis :
Spoiler:
 

"Je vous présente "La Mascotte" ! Elle nous accompagnera pendant notre voyage avec sa cage et compagnie. Cependant, j'ai vu votre bateau. Il n'a pas l'air en bonne forme et assez vieillot et petit peut-être ? Dernière chose, pourquoi m'avoir proposé de rejoindre ton équipage ? Tu ne m'aurais certainement pas proposé cela si je ne t'avais pas plus ? Qu'est-ce qui ta plus chez-moi ?"

Je terminais la dessus. Nous resterons ici toute la nuit pour partir au bon matin. Cela me laissera le temps de regrouper quelques affaires pour partir. Soudain, pour accompagner le thé, ma mère apporta plusieurs plateau de viandes, de brioche et de sushi pour manger. Ici, même à l'improviste, nous mettions toujours très bien nos invités. J'attendais la réaction de mes nouveaux alliés.


©️Codage by Littleelda from Never Utopia

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1756
Popularité: -29
Intégrité: -29

Sam 21 Nov 2020 - 10:26

Edward, comme je le pensais avait bien la situation en main. C'était assez intéressant comme situation. Une foule de mafieux armé qui avait décider de se "rendre" face à l'homme ténébreux pourtant armé que d'une épée. Et oui, c'était pas faute de l'avoir dit à vos collègues. Et maintenant que j'étais à côté de lui, les chances de succès de ces mafieux du dimanche étaient proches de zéro. Mais de toute façon, l'arnaqueur avait déjà réussi à leur retirer toutes mauvaises pensées. Il fallait dire en même temps qu'il savait se montrer persuasif. Quand je vis que la situation était sous contrôle et qu'aucun de nos opposants ne souhaitait en découdre, je rentrais le canon dans mon bras avant de croiser ces derniers. Je guettais la moindre occasion pour refaire un strike en face de moi. J'avais pris goût à cette forme métallique. Je n'avais pas particulièrement pris en taille et je demeurais assez petit. Mais ma force et ma résistance était à leur paroxysme.

Bon trêve d'auto admiration et j'écoutais ce que se racontait les deux énergumènes visiblement en pleine négociation. Je m'attendais à une extorsion pure et dure pour leur apprendre le respect. Mais visiblement notre cher Edward est plein de surprise. Premièrement il propose au mafioso de rejoindre notre équipage. D'accord, alors moi j'ai dû me coltiner la préparation d'un plan foireux et risquer ma peau contre le mec à pas énerver à Rokade. Et lui, tranquille, il est recruté comme ça pour avoir réussi à le divertir ? Puis deuxièmement , il lui balance tranquillement "MON" équipage. Ah bon ? On avait pas parlé des formalités mon cher arnaqueur ! A ces mots je lui lance un regard interrogatif. Je commençais à le connaître, il y avait forcément anguille sous roche. Mais non, il semblait sérieux. Avoir mon avis ne l'intéresserait pas avant de proposer à un parfait inconnu de nous rejoindre ?

Je dévisageais l'inconnu. C'était visiblement le chef de leur bande. Bon, il payait pas de mine pour le moment mais je suppose qu'avec le temps il se renforcera. Après tout, il avait l'air d'avoir une certaine notion du classe vu sa tenue. En tout cas, j'espérais qu'il soit plus résistant que ses sbires. Tiens d'ailleurs en parlant de ça, ça me fait penser. Je jetais un coup d'œil derrière moi pour voir son acolyte qui a traversé la porte avec moi. Bon, et bien, lui ne se relèvera pas de ci tôt. Alors que je m'attendais à devoir repartir avec Edward vers une taverne miteuse en attendant que notre potentielle recrue accepte de nous rejoindre, ce dernier semblait avoir accepté sans hésiter. Mais qu'est ce que lui a promis le grand ténébreux ? Une île entière ? Des femmes à n'en plus pouvoir ? Une explication allait devoir s'imposer entre lui et moi. C'est alors qu'il nous demandait notre nom avait de nous emmener vers ce qui semblait être chez sa mère ? On allait avoir droit aux petits biscuits autour d'une tasse de thé maintenant ? Ne croyant pas si bien dire, on se retrouvait dans une pièce aux apparats digne de la famille royale. Bon, ce mec était riche. Il n'y avait pas à douter de cela, mais je revenais toujours pas du cheminement. Je suivais machinalement Edward, c'est le cas de le dire, mais j'avoue que je n'aimais pas trop me faire balader à droite à gauche. Je refusais poliment le thé, à vrai dire je n'ai plus vraiment de système digestif. J'ajoutais d'un ton calme.

"Non merci pour le thé, mais je veux bien que tu verses l'eau chaude quand même."

Oui, le verre d'eau chaude cela crée de la vapeur. Istos avait conçu mon corps pour arriver à l'absorber. Cela donnait une situation assez bizarre en réalité, mais au moins la vapeur d'eau du verre n'endommagerait pas mes circuits bien au contraire. Alors que j'avalais l'eau d'un trait, je la sentais se glisser dans mes rouages internes. Je sentais également la vapeur d'eau se glissait en moi. Hum, c'était agréable ! Je me demande d'ailleurs combien j'ai utilisé de vapeur durant ce combat. Le plus naturellement du monde comme si j'avais été seul, j'ouvrais mon compartiment ventrale laissant apercevoir mon système énergétique à base de vapeur. Bon, d'après les indicateurs je suis encore au trois quart pleins. Parfait, cela veut dire que j'ai une plutôt bonne autonomie énergétique. Je refermais mon ventre avant de constater le petit caméléon sur l'épaule du dénommé Magnus. Je le vois ensuite en train de critiquer l'état du bateau. Oui il n'avait pas tord, c'était un petit rafiot de fortune mais on a un peu pris ce qu'on a pu.

"Moi c'est Klaus, tu as pas tord pour le bateau. D'ailleurs en parlant de cela, si tu pouvais envoyer un de tes hommes pour avertir de la situation ceux qui sont restés dans le bateau. Cela évitera qu'ils créent du grabuge inutilement sur l'île."

Je souriais à cette pensée. Oui c'est moi qui avait crée la majorité du grabuge jusqu'à maintenant, mais il fallait être prévoyant non ? Istos, Bapum et Monti n'était pas du genre à rester immobile s'il me pensait en danger. Quant à Jim, sa loyauté envers Edward ne fait aucun doute et nul doute qu'il se joindrait à la compagnie pour faire des recherches. Après avoir réglé les notions de bienséances des présentations et de l'intendance du bateau, je me tournais également vers l'arnaqueur. La réponse à sa question m'intéressait au plus haut point. Plantant mon regard dans le sien, j'appuyais donc les dires de notre hôte.

"C'est une très bonne question ça Magnus. Pourquoi lui avoir demandé de rejoindre TON équipage ? Qu'est ce qui T'AS plus chez lui mon cher CAPITAINE !"

J'avais insisté sur pas mal de mot dans ma phrase pour bien lui faire comprendre que c'était culotté de sa part d'engager des gens sans m'en parler un minimum au préalable. Et encore plus de revendiquer que c'était SON équipage. Bien que la place de capitaine ne m'intéresse pas, il faut quand même avouer que j'aurais bien aimé qu'on en parle au préalable ! Heureusement que je ne suis pas susceptible. Et puis à dire vrai, Edward était quand même bien plus aptes que moi à ce poste, il avait l'air d'avoir pas mal d'idée sur comment devenir riche. Et en soit, il avait prouvé que ses plans se déroulaient généralement sans encombre. Alors pourquoi s'inquiéter ?
Edward Minaro
Edward Minaro
Chargé de mission

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2246
Popularité: -46
Intégrité: -50

Sam 21 Nov 2020 - 20:41

Bingo. Ce n'avait pas du tout été prévu de base, mais la fine équipe grandissait grâce au recrutement de Magnus. Vu son tempérament assez cartoonesque, il n'était probablement pas le genre de personne que l'on verrait directement dans un équipage de pirates mais bon, il avait de l'excentricité, de l'énergie et surtout il avait réussit à fédérer une mafia derrière lui. Avec de l'expérience, il deviendrait sans doute un élément intéressant, notamment pour créer des liens commerciaux avec d'autres pirates ou des îles aux gouvernements cupides. Sa seule demande était une présentation de la part de ses nouveaux associés. Logique. Puis Edward n'avait pas de raison caché ça.

"- Edward Minaro, enchanté. Et dans notre équipage, il y a également mon assistant, Jim, et trois collègues de Klaus. "

Il valait mieux être sincère. Si Magnus s''attendait à une énorme armada, il serait déçu. Mais bon, notre beau parleur allait quand même arrondir les angles.

"- Mais ne t'inquiète pas, chacun des membres vaut pour une dizaine d'hommes. Comme pour toi, je ne me suis associé qu'avec des gens qui en valait la peine, en privilégiant les compétences de chacun au nombre. "

Bon, ce n'avait pas été tout à fait vrai car bien que toutes les rencontres avec les nouveaux membres de l'équipage s'étaient soldés par de très bonnes surprises, ce n'était pas forcément par autre chose que des concours de circonstances qu'ils avaient étés réunis mais chut, c'était un secret qui restera entre nous.

Enfin bref, après des adieux larmoyants a ses compères, El Mafioso allait nous inviter chez lui dans une sublime grande maison où il habitait avec ... Sa mère ? Oouuahh ... sa street créd venait d'en prendre un coup là. M'enfin, Edward n'allait pas juger car en réfléchissant bien, c'était en corrélation avec le personnage, et le thé était pas mal, mais bon ...

Bref, de toute façon, le sujet allait vite changer sur quelque chose qui méritait un peu plus d'attention. Après nous avoir présenté son caméléon de compagnie, le nouveau membre de l'équipe allait faire remarquer que le bateau qu'ils utilisaient été petit et au bord du naufrage. Trouver un bateau plus intéressant à voler ici, quitte à viser gros pour en faire le bateau officiel de l'équipage, avec le but de le garder, serait une bonne idée. Surtout que sur cette île, ce n'était pas les navires qui manquaient avec l'afflux de gens de tout bords présents sur ce bout de terre.

Cependant, alors que Magnus allait déjà poser la question piège de demander pour quel raison Edward avait voulu le recruter, Klaus allait en rajouter une couche en montrant explicitement qu'il avait été vexé que l'homme aux yeux rouges se revendique capitaine. L'air de rien, il allait donc répondre aux deux, à commencer par Klaus.

"- Tout simplement car lorsque l'on était sur Rokade, c'est toi qui m'a rejoins pour accomplir mon plan, pas l'inverse. Et nous savons tout les deux que ta place n'est pas à diriger, elle est dans ton laboratoire, là où tu pourras résoudre ta propre quête. J'ai juste pensé que tu serais heureux d'être sous un statut qui te permettra de progresser dans le sens où tu le souhaiterais, loin des tracas qui sont les fardeaux du capitaine.

Ouais, Edward parlait bien. Je sais. Il allait maintenant s'adresser à Magnus pour le caresser dans le sens du poil.

"- Quand à toi Magnus, je sais juste reconnaître lorsque je vois du potentiel. Sur cette île, tu as réussis à te faire respecter en tant que chef de mafia. Sur les mers, je suis sûr que tu seras un allié précieux. D'autant plus que j'avoue que ton excentricité dans ta manière de faire et de réagir sera sans doute une puissante arme selon moi. "

Ces paroles étaient selon moi bien placées et il y avait des chances que ça suffise à apaiser tout le monde. Du mois, c'était ce qu'espérait grandement l'arnaqueur qui allait quand même changer de sujet pour être sûr d'embrayer sur quelque chose de plus intéressant.

"- Et je suis également d'accord qu'avoir un bateau plus grand et en meilleur état devient essentiel. Je propose que l'on fasses un petit tour dans le port l'air de rien à la tombée de la nuit pour faire du repérage. Comme ça, vers deux heures du matin, lorsque tout le monde dormira, il sera simple de se faufiler dans le bateau qui nous plaira le plus pour jeter les éventuels occupants par dessus bord et s'enfuir avec le bateau. "

Ce plan avait été conçu à chaud et pour le coup, si quelqu'un avait des suggestions, ça serait avec attention que l'homme aux yeux rouges écouterait. Même si pour le coup, il trouvait sa proposition pas trop mal. Enfin bref, il allait bien voir si quelqu'un aurait autre chose de mieux de toute façon. Mais dans tout les cas, c'était sûr qu'ils ne finiraient pas la journée sans un navire digne de ce nom pour officialisé l'équipage naissant.
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaroEn ligne
Magnus Sigvard
Magnus Sigvard

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1054
Popularité: -33
Intégrité: -18

Dim 22 Nov 2020 - 18:26



Le "bon", la brute et le truand




“On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul.”





























Prenant mon thé tout en laissant "La Mascotte" se balader sur mon corps, j'écoutais attentivement les dires des deux hommes. Tandis que le soldat de métal s'ouvrait le ventre pour analyser je ne sais quoi, il refusa toutes nourritures. Prenant une cuisse de poulet que je déchiquetais à l'aide de mes dents. Me remplissant le ventre tranquillement alors que le robot était en train de parler, je me levais pour aller à ma porte et signaler à un de mes hommes d'informer l'équipage de Klaus qu'ils allaient bien comme il le souhaitait.

L'homme au costard blanc prit par la suite la parole pour répondre aux questions posées. Cependant, une chose demeurait dans mon esprit depuis la scène du garage. Je connaissais les personnes aux pouvoirs et je devais leur en faire part... Je pris ces paroles comme un compliment. Puis je répondais juste après :


"Klaus c'est ok, un homme est en route ! Edward, j'ai vu ton arme se transformer, je sais que des hommes peuvent également avoir des capacités spéciales. Je recherche des choses rares en ce monde, et j'aimerai partir à la recherche d'un fruit de démon. Je recherche un Zoan en particulier. Celui du caméléon. En avez-vous déjà entendu parlé ?"

Je leur donnais un de mes objectifs. Edward finissait ensuite sa phrase concernant le vol d'un bateau. Expliquant son plan, je me levais pour aller au fond de la pièce nous étions vers une grande armoire. Ouvrant celle-ci je pris plusieurs uniformes que je posais sur la table juste derrière moi et je dis alors :

"Au lieu de jeter par dessus bord des gens sans scrupules, pourquoi ne pas utiliser ces uniformes de marines et prétendre à une fouille d'un bateau en particulier ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Prenons l'idée du capitaine et de la mienne en mentionnant qu'un fugitif se serait caché dans leur bateau...."

J'avais émis une autre hypothèse. J'aimais le caméléon pas que parce que j'aimais ce reptile, mais parce que j'étais comme lui. Je me fondais dans chaque environnement. Ces uniformes n'avaient pas été volé, mais fabriqué par plusieurs de mes hommes pour se fondre dans la masse dans certaines conditions. Nous les avions pas utilisé depuis longtemps.

Me rapprochant de mes nouveaux alliés, je pris une serviette pour me nettoyer la bouche puis je finissais ma tasse de thé d'une traite. Il était maintenant temps de passer aux choses sérieuses. J'attendais de voir si l'idée leur conviendrait, mais de cette manière nous ferions un vol assez bien stratégique.


©️Codage by Littleelda from Never Utopia

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1756
Popularité: -29
Intégrité: -29

Lun 23 Nov 2020 - 15:50

La façon qu'avait Edward de toujours tourner les choses à son avantage me faisait bien sourire. Il avait réussi à me convaincre de lui laisser le capitanat au sein du bateau. Soit, tant que j'ai la possibilité de mener à bien mes expériences, je ne vois pas pourquoi je lui refuserais de jouer au chef. Et je pense qu'il est assez malin pour savoir ce qu'il fait, ce n'est pas comme si on avait élu Bapum capitaine du navire. Et puis l'arnaqueur marquait un point, gérer les problèmes d'équipage était absolument le cadet de mes soucis. Je préférais qu'il se charge de tout cela pour me laisser plus de temps dans mon labo avec Istos, pour perfectionner nos arts respectifs. Surtout qu'en y réfléchissant, on avait encore fort à faire tous les deux. Cela ne m'étonnerait pas d'ailleurs que le biomécanicien soit déjà sur un autre projet d'amélioration.

J'étais rassuré à l'idée que les membres de l'équipage savait désormais où nous étions, du moins d'après ses dires. Je connaissais depuis peu Magnus mais au vue de son comportement changeant, et malgré son air courtois et affable, je m'en méfiais. Qu'est ce qui me dit qu'il n'a pas alerté la marine et que nous n'aurions pas un comité d'accueil à la sortie de sa demeure ? Rien à proprement parlé. Même s'il avait l'air honnête, les meilleurs menteurs ont tous une gueule d'ange et une apparence inoffensive, n'est ce pas Edward.

Alors que je les écoutais discuter d'un moyen de récupérer un bateau, je me perdais dans mes pensées. C'était peut être rien pour eux, mais moi je me rendais bien compte de ce qui commençait. Jusqu'ici, c'était Edward, Jim, Istos, Bapum, Monti et moi. Maintenant, nous ajoutons Magnus à notre petite entreprise. En réalité, on commence à ressembler à quelque chose niveau équipage. J'avais un bon pressentiment sur les capacités à se débrouiller du mafioso. J'espérais seulement qu'il irait dans le sens de l'équipage et qu'il ne chercherait pas à nous doubler d'une quelconque manière. Surtout qu'il avait mentionné un fruit du démon qu'il convoitait. Quand on voit le prix que cela coûte, j'espère qu'il aura de quoi payer pour dédommager un butin pareil qu'il s'accaparerait.

Mais assez parlé futur, concentrons nous sur le présent. J'analysais leurs deux plans. C'est vrai que cela peut paraitre intéressant de fusionner les deux plans. L'un est direct, l'autre plus fourbe. Et cela m'étonne qu'Edward soit du genre à préférer la facilité en fonçant dans le tas. Cependant, si on souhaite ne pas éveiller les soupçons sur nous et partir sans avoir la marine aux trousses, il serait peut être intéressant d'essayer la technique de Magnus. Il connaissait bien les lieux, ce qui nous avantagerais grandement. Moi, je n'étais pas de nature très discrète maintenant que j'étais devenu robotisé à mon paroxysme. Plus que le visage, et je serai entièrement cybernétique. Ce n'était cependant pas le sujet, mais je pense que malgré mon manque de tact, de discrétion et d'apparence humaine malgré ma cape, j'ai un rôle à jouer. Je venais de penser à quelques choses d'assez simple, un petit coup de pouce qui leur permettrait de faire ce qu'ils ont à faire dans des conditions optimales. Une fois que Magnus eut fini d'expliquer son plan, j'ajoutais.

"Cela peut être une bonne idée de la jouer en finesse pour éviter de devoir partir de l'ïle du karaté avec la marine aux trousses. On est plus sur Rokade après tout. Cependant, je crains que votre petite mise en scène ne soit découverte vu que la marine semble patrouiller autour du port. L'idéal, ça serait qu'ils soient occupés ailleurs. Je vais embarquer Istos avec moi et nous allons nous occuper de les "divertir". Le grabuge que l'on fera vous permettra de justifier vos contrôles des navires, et nous n'aurons plus qu'à vous rejoindre discrètement une fois nos exactions commises. Je pense que ça peut être un bon plan."

Tiens, je me rappelais d'une chose intéressante dans l'histoire. Il y avait une succession de gymnase non-loin du port. Si on y mettait le feu ou que l'on allait briser quelques mâchoires là bas, on aurait probablement le temps de revenir au bateau avant que les marines n'aient fini de régler le problème. Surtout qu'ici, le sport est une religion, donc cela ne m'étonnerait pas qu'il y ait un afflux massif de personnes qui nous permettrait de nous faufiler discrètement. J'avais déjà été vu en train de me battre en pleine rue, je voulais éviter d'être trop mis sur le devant de la scène à nouveau. Je réajustais ma cape autour de mes épaules et ajoutais d'un air satisfait de ce plan.

"Il ne reste plus qu'à trouver un bon navire à voler. Du moins, si cela te convient Capitaine."

J'avais particulièrement insisté sur le dernier mot, un mélange entre rire et respect. Je lui devais au moins une pique ou deux pour son auto-proclamation capitaine.
Edward Minaro
Edward Minaro
Chargé de mission

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2246
Popularité: -46
Intégrité: -50

Lun 23 Nov 2020 - 19:16

Et bah c'était cool tout ça. Après la petite proposition d'Edward, tout le monde allait y aller de son petit commentaire pour améliorer le plan. C'était exactement ce que l'arnaqueur attendait. Il allait même de nouveau prendre la parole pour valider un peu tout ça, le visage sérieux et le regard satisfait.

"- Intéressant tout ça. Et bien je pense que ouais, la meilleure option serait de mettre en application le mélange de toute nos idées. De nuit, on enfile les costumes de marines pour aller sur le port pendant que Klaus va mettre le feu à un bâtiment vide au centre-ville, pourquoi pas l'arène de combat, pour faire diversion et nous laisser le temps de prendre le contrôle d'un bateau. "

Après avoir réfléchis deux petites secondes, il allait également rajouté.

"- On demanderas à Bapum de t'attendre devant le bateau avec lequel on est arrivé ici pour qu'il te conduise au nouveau bateau, histoire de ne pas perdre le temps à chercher dix ans. "

Voilà, le plan était parfait comme ça. Ou à minima, il tenait pas trop mal la route pour minimiser les risques. Vu les derniers déboires du petit groupe, un petit vol sans trop d'embrouilles serait largement le bienvenue. Surtout que le nouveau capitaine ne savait pas encore les capacités au combat de Magnus et que celles de Klaus étaient encore floues compte tenu de son nouveau corps.

Enfin bref, tout ça pour dire que pour le coup, Edward espérait bien que ça se passerait sans accros.

Après s'être assuré que tout le monde avait compris, le jeune homme allait donc tranquillement rejoindre ses autres camarades pour les maintenir au courant. Après tout, il n'y avait pas trop de raison que ses déplacements soient surveillés. Surtout que pour le coup, lui n'avait fait aucun vague sur l'île. Bon, pas récemment en tout ca ... Je vous jure que c'est vrai rhoo ! Non mais !

Il ne resterait plus qu'à attendre patiemment la fin de soirée pour mettre en place le plan mais ça, ça sera pour une autre histoire. A la prochaine les amis !
http://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttp://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaroEn ligne
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1