AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB]Par la force de nos poings [PV Bruce Carter]

Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Dim 28 Aoû 2011 - 23:52

« Regarde Maman est ce que c’est un Dragon qui vole dans le ciel ?» Questionna une jeune fillette à sa mère
« Non ma chérie, les dragons n’existent plus, il s’agit surement d’un oiseau tropicale qui c’est perdu » Répondit-t-elle d’un ton hésitant
« Bordel de mes deux, y’a des Marine partout, PARTOUT ! »

Drogo planait dans le ciel, il venait tout juste d’arriver à destination, le pirate avait voyagé à l’aide de son planeur pendant une longue journée, c’était fait d’innombrables frayeurs en perdant de l’altitude mais par chance il réussit à planer jusqu’à destination. A présent Il fallait juste qu’il trouve où atterrir, car par expérience il savait qu’il ne pouvait débarquer de nulle part devant les yeux d'un un Marine, voir un jeune homme tomber du ciel se soldait généralement par l’apparition de quelques soupçons chez eux. Les places publiques et les grandes rues étaient donc prohibés. Un toit aurait pu faire l'affaire mais chez le pirate un atterrissage c'était vachement approximatif comme manœuvre, il était bien plus aisé de décoller que d'attérir.
Cette fois ci il c’était promis de ne pas s’enfoncer dans une quelconque mésaventure avec les représentants de l’ordre, il en avait eu sa dose pour le moment.
Mais malheureusement pour lui les marines semblaient s'être déployés tout le long des environs. Ils étaient partout. Ce qui l'obligea ainsi à entreprendre d’immense cercle au dessus de la ville, de manière à descendre le plus lentement possible.


« Maman l’oiseau tropical descend vers nous ! Regarde regarde ! » S’enthousiasma la jeune fillette.
« Ne dis pas de bêtise il va reprendre de l’altitude pour continuer son vol, maintenant fait vite où on va louper le diner chez mami Popoko. » répondit-t-elle d’un ton las
« Pourquoi elle me pointe du doigt celle là ? » S’inquiéta Drogo

C’était trop tard, il avait amorcé sa descente et était sur à présent que c’était la seule rue qui convenait. Et puis il s’agissait des seuls civils présents, elles ne pouvaient pas faire beaucoup de bruit à elles seule.
Son ventre émit un gargouillement à en faire trembler le sol. Il avait loupé tout ses repas de la journée, ses forces l’avaient quitté, ce qui expliquait pourquoi il avait raté son atterrissage, distrait par sa faim dévorante, il ne remarqua pas l’immense pancarte de propagande installé par la Marine afin d'effrayer les pirates qui sévissaient en ville dans la quelle il rentra en plein travers en faisant un immense trou dans celle-ci avant d’atterrir aux pieds des deux civils qui eux s’apprêtaient à rentrer dans le jardin d’une immense maison. En atterrissant, il avait fait un vacarne monstre, plusieurs civils par curiosité c’était mis à leur fenêtre afin de voir d’où provenait ce rafus.

Drogo lui c’était mis à jurer de tout les noms. Le pauvre jeune homme ne tenait plus debout, il commença, dans l’écran de poussière qu’il avait soulevé à ramper au sol en direction des deux civils, il tendit le bras en avant et saisit le bas de la jupe de la fillette avant de prononcer maladroitement :


« manger…s’il vous plait » .
« Maman l’oiseau tropical m’a parlé, il m’a parlé ! » dit-elle, plus enthousiaste que jamais.
« Oui..oui.. » répondit la mère en se mettant les mains devant sa bouche, béat de stupéfaction.
« Non mais c’est qui qu’t’appelle oiseau tropical la minus ?» Rétorqua Drogo en se levant d’un bond et en brandissant le bras vers la fillette en criant à moitié.
« Tu va voir c’qui va te faire l’oiseau tropical, je suis un Dragon, un DRAGON !! Non mais… »

Son ventre venait de gronder à nouveau, couvrant ainsi sa voix. Son regard s’adoucit rapidement jusqu’à ce qu’il se mette à pâlir à vue d’œil pour tomber au sol d’épuisement. Drogo commençait à gémir ridiculement se plaignant d’avoir faim. Mais quelque chose de surprenant vint interrompre ses plaintes. La mère c’était adressé à lui.

« Mon pauvre garçon, bien sur viens avec moi on dressera un couvert de plus pour toi, de la compagnie supplémentaire ne fait jamais de mal à personne. » Dit-elle en reprenant ses esprits et en esquissant un sourire.
« SUPER ! » Dit la jeune fille en saisissant la main de Drogo avant de l’attirer vers le jardin
« Tu va voir M. Le dragon, Mamie Popoko est la meilleurs des mamie pirate elle va t’adoré. »
« Pirate tu dis, j’en suis un aussi c'est marrant ça. » Répondit Drogo naïvement en replaçant son Dragon Wing, le jeune homme ne se doutait de rien.

Ils franchirent rapidement le jardin avant d’arriver à l’entrée de la demeure qui s’ouvra brusquement laissant apparaitre la silhouette d’un géant. Il fut surpris de voir que finalement il ne s’agissait pas d’un géant mais bien d’une femme extrêmement corpulente, à elle seule elle rivalisait avec les plus grands des géants. Elle portait un immense chapeau de pirate et avait une jambe de bois. Drogo en la voyant ne put s’empêcher de rire, ce qui à sa grande surprise déclencha le rire de la mamie ainsi que la fillette. Elle parla d’une voix grave, l’invitant à passer à table, ce que Drogo fit sans se faire attendre, avant même qu’elles n’aient franchit le seuil de la maison Drogo était déjà partit à la chasse aux odeurs, laissant son odorat faire le travail, tel un chien pistant sa proie. La maison était remplis de trésor en tout genre mais le pirate ne fis guère attention aux décorations, il ne s’arrêta qu’une fois arriver à la salle à manger pour y découvrir un vrai buffet de roi. Une table immense était disposé où était garnis des plats en tout genre. Le jeune homme en fut enchanter, il n’attendit même pas l’arriver de ses hôtes pour commencer à manger, après tout il était pirate, tout comme la grand-mère, elle devait surement savoir que la politesse et la courtoisie n’étaient pas dans leurs manières de faire.

Ainsi en un rien de temps il se trouva la bouche pleine de gigot, de pomme de terre accompagnée d’un riz qu’il trouva délicieux le tout mélanger avec du vin au gout étrange. Il avala avec difficulté la première bouché avant d’éclater de rire.
Mais le rire cessa brusquement, alors que les trois femmes qui se coup ci étaient accompagnée d’une vingtaine de pirates arrivèrent dans la pièce, Drogo tomba la tête la première sur la table, renversant au sol une bonne moitié de celle-ci. A y regarder de plus près il ne c’était pas évanouis mais seulement endormis, profondément. Ce qui pouvait paraitre étrange, même si il avait passé les dernières vingt-quatre heures éveillé ce n’était pas dans ses habitudes de tomber endormis ainsi le ventre vide, cela présager quelques choses d’étrange, en constatent que sa vue se détériorer de plus en plus ainsi que les vertiges qui commençait à le prendre Drogo essaya de combattre les effets mais en vain. En tombant il avait murmuré après avoir comprit que la nourriture était empoisonné « Merde..ces enfoi.. ». Il c’était laissé piéger si bêtement que ça en était ridicule. Heureusement que ses maitres n’étaient pas là pour voir ça.. il c’était laisser berner par la fillette et sa mère qui devait être elles aussi pirate, Drogo s’en voulu énormément sur le coup, il était vraiment rentrer la tête la première, il n’avait même pas attendu de faire les présentations pour tomber dans la toile de l’araignée..Ce que cela pouvait être frustrant.

[center][...][center]

Le vent glacial de la nuit sembla le sortir de sa torpeur. Ses esprits lui étaient revenus, même si à première vu son corps ne lui répondait toujours pas. Il constata rapidement qu’il avait les mains liées et les pieds attachés à ce qui semblait être une lourde chaine. Un bâillon l’empêcher d’emmètre le moindre son et au peu d’air qu’il arriver à respirer il jugea que sa tête était recouverte d'une jute en tissus.
Le sol n’était pas stable, ce pouvait t-il qu’ils soient en mer, il reconnaissait bien les flots maritimes qui semblable à une danse faisait tanguer l’embarcation navigante. Près de lui il sentait un corps inerte entreposait à la renverse comme lui..Apparemment il n’était pas le seul à être tombé dans l’ignoble piège…
Drogo essayait de lutter contre les effets de la drogue mais son corps restait tout engourdis et refusait d’effectuer le moindre geste. Il abandonna vite et décida d’attendre que les effets s’estompent, en attendant il était à leur merci.

Deux hommes, surement des pirates parlaient à voix basse, probablement ceux qui allaient se charger de se débarrasser des corps. Il cru entendre mentionner le nom de mamie Popoko, la pirate qui surement était à l’origine de toute la mascarade ainsi que corps, rivière, millions de berrys et pour finir la mention à son arme, qui apparemment à leurs yeux valait un sacré pactole sur le marché noir.

Heureusement pour Drogo il comprit vite que la tache de vendre cet arme leur revenait, et que une fois débarrassé des corps il devait aller trouver un acheteur au dit marcher noir. Ce qui voulait dire que l’arme était sur la barque, avec eux. En ce qui concernait les dix millions de Berrys en sa possession, il devait déjà être réparti dans les poches de tous les taverniers de la ville.

Une main souleva le premier corps, Drogo se sentit rouler jusqu’au bout de la barque pendant qu’un bruit d’éclaboussement vint rompre le silence, il devait avoir jeté à l’eau le premier corps. La panique le saisissait, il perdit vite le contrôle de son esprit et se laissa aller à la folie qui le hantait depuis son plus jeune âge. Il sentit immédiatement le déclic, la mort était au rendez-vous, la grande faucheuse allait récupérer son du, mais il était hors de question qu’il se laisse prendre sans lutter. Les sages de son « clan » lui avait enseigné qu’une fois la mort arrivé au seuil de ta porte il n’y a qu’une seule chose à lui dire, « Ce n’est pas pour aujourd’hui, reviens demain. » La phrase raisonna dans sa tête, le passage était fait, Drogo était redevenu la bête sanguinaire qu’il essayait de dissimuler.

SPLAAASH

Il était lui aussi à l’eau, la chute avait été étrangement longue, il sentit le boulet de la chaine l’entrainer rapidement vers le fond de la rivière. Mais heureusement l’eau froide eue pour effet d’accélérer le processus de réveil lui permettant de sortir définitivement de cette torpeur qui l’habitait. Il était enfin maitre de ses mouvements. Il ouvrit immédiatement ses yeux mais il n’y voyait rien, peut importe. D’une simple pression sur sa chevalière une des last word se déplia. En bougeant le poignet il réussit rapidement à rompre ses liens. Il commença par enlever le sac qui l’empêchait de voir et le bâillon qui l’empêchait de parler. Il se recroquevilla et assenât un coup sec à l’un des maillons de la chaine à l’aide de sa lame le libérant de ses entraves. Il pouvait nager à son aise dorénavant. Sa haine le saisit de tout son corps et grâce à tout l’air qui lui restait au fond de ses poumons il poussa un énorme cri de rage qui n’avait fait que peu de bruit en raison de l’eau qui l’entourait. Peu importe, il allait se venger, et cruellement, tous ces pirates ainsi que la mamie Popo allait payer pour cet affront ! Un peu d’aide était la bienvenue. Il constata rapidement que celui qui l’accompagnait c’était lui aussi libérer de ses liens, et le fixait droit dans les yeux. Ils pensaient à la même chose, sur le coup leurs intentions étaient les mêmes, cette perspective en fit frissonner l’Assassin, toujours aussi enclin à cette folie.

Les deux nagèrent rapidement en direction de la barque qui se trouva être un bateau Les deux pirates auraient mieux fait de les tuer avant de les jeter à l’eau, il était clair qu’ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire. Une fois arriver à proximité Drogo remarqua que l’un des deux kidnappeurs avait la tête penché par-dessus bord. Il avait il semblerait aperçu des mouvements dans l’eau. Drogo en souri, il était presque à la surface et en prenant un léger élan s’élança en l’air, attrapa la tête du pirate et le fit tomber à l’eau.










Dernière édition par Drogo le Jeu 15 Sep 2011 - 14:07, édité 1 fois
Bruce
Bruce "The Legacy" Carter

♦ Localisation : Nulle Part Ailleurs
♦ Équipage : La Main de Dieu/ Les Cinq Poings Divins

Feuille de personnage
Dorikis: 1821
Popularité: 76
Intégrité: -36

Dim 4 Sep 2011 - 15:57

Dans sa cellule de prison Bruce se laissait aller à ses souvenirs. La nostalgie le gagnait alors qu'il était plongé dans l'obscurité à attendre que le Marechal Jezal ne vienne le libérer. Tout en regardant son poing des paroles résonnaient dans sa tête du style : " T'en as pas besoin tu peux voler... " ou bien : " Je te le laisse si tu me voues allégeance ! ". Son sourire aux lèvres démontrait clairement que le prisonnier regrettait l'époque ou il débuta la piraterie...

Sur les mers de North Blue ou il voguait par hasard, Bruce s'était retrouvé à errer tel un vagabond dans les rues de Manshon. A la recherche d'équipements pour commencer sa vie de criminel, Carter avait choisi cette ile. Cette dernière était pleine de marines et de pirates; il ne fallait donc pas créer de situations explosives pour éviter une rafle des marines. Ce que -bien entendu- notre héros fit. Dans l'une des nombreuses auberges de la ville le pirate " buvait " des litres et des litres de rhum pour se mêler à la masse d'ivrognes et pour récupérer des informations. Après la rencontre avec le Second Poing, il lui fallait un moyen de se heurter à un défi réel : Grandline. Pour cela il devait avoir un équipage ou devait en rejoindre un. La fortune lui sourit quand au bout de nombreuses heures il entendit des noms comme Mamie Popoko; une femme respectée dans les parages.

Cette dernière avait une maison assez haute et proche d'un port. Elle devait surement être un pilier du trafic organisé de l'ile et des mers Blues. Les marines ne semblaient pas lui chercher des noises, une aubaine pour Bruce qui cherchait justement du soutien. Des sa sortie du bar il regarda vers le ciel pour voir la position du soleil mais celui-ci fut caché par une bête ailée qui capta l'attention de tous. Carter profita de cette occasion pour s'éclipser au plus vite à la recherche de Popoko. Une fois arrivé chez la doyenne pirate il vit une troupe de pirates prête à partir sur les mers. Ils étaient au moins une vingtaine à monter sur le bateau. l'opportunité pour Bruce d'y monter à son tour devait être saisie. Alors avec toute sa grandeur il entra dans les bâtiments de la résidence et se heurta à quelques gardes. Il les neutralisa tellement vite que le décrire serait bien trop long par rapport à l'action. L'Ouragan prit deux des combattants de la vieille pirate avant de les jeter devant la femme imposante sur son fauteuil.


- Vous devriez vous trouver de meilleurs combattants. Je me propose pour être la nouvelle recrue de votre future flotte de pirate. Je me contenterai de celle qui part en ce moment.


- Fuck ! repondit Popoko avec vigueur...

Le reste du dialogue fut sans intérêt mais il faut savoir que Bruce tenta de persuader Big Mamie de le recruter mais en vain. cette situation dura de nombreuses minutes jusqu'à ce qu'un homme entre dans la salle. Bruce qui était particulièrement malin échafauda donc une histoire à dormir debout pendant que le jeune homme se dirigeait vers le buffet de la "géante". Avant que celle-ci ne se dirige vers la nourriture ; notre héros comploteur prit la parole.


- Je pourrai vous être utile... Ça fait quelques temps que je me tiens au courant de votre business. Mon employeur avait prévu de détruire la transaction de ce soir.

- [...] Quelqu'un de surement idiot pour envoyer un homme tout seul !
/ - Qui a dit que j'étais seul ? Croyez vous vraiment que le Don de South Blue ne serait pas prévoyant ?

- Pourquoi toutes ces informations ?

- J'ai choisi de me faire de l'argent et vous êtes un meilleur investissement. Voici ce que je vous propose. Vous me laissez rejoindre votre équipe et je vous donne le nom des deux saboteurs qui sont avec moi. / - Donne les maintenant ! /- Il y a l'homme que vous venez d'inviter à manger ; l'autre... Je le dirai une fois que je serai à bord.

- Monte dans ce bateau et disparais de ma vue... Je me charge de cet imposteur.

L'objectif de Bruce était atteint, il ne lui restait plus qu'à se débarrasser de Drogo "l'imposteur". Ce soir là il venait de franchir un cap dans le coté mesquin. Grâce à son ingéniosité il avait réussi à faire accuser un autre des pirates... Il se chargea lui-même de les "lier" afin que ceux-ci se noient. Un plan ingénieux pour gagner la confiance des autres.

Mais l'acte de les balancer à la mer Drogo et l'inconnu ne le rendait pas fier. Du bateau il ne cessait de les regarder s'éloigner pendant que les bourreaux retournaient dans leurs chambres. Il espérait fortement que Drogo reussirait à rejoindre la terre ferme. Imaginez donc sa surprise quand ce dernier le prit par le cou et le balança à l'eau.

Bruce regretta fortement de ne pas avoir fait de liens plus solides. Voyant les deux condamnés remonter à bord du bateau il s'empressa de faire de même avec vitesse. Son retour sur le bateau accompli il sortit son bâton pour corriger Drogo mais hélas il n'en aurait pas l'occasion...

Les gardes après le second bruit de chute dans l'eau furent vite avertis. La confiance instable qui s'installaient entre les pirates et Carter explosa rapidement quand ils virent que les deux imposteurs se trouvaient encore sur le bateau. Maintenant que le plan du comploteur tombait à l'eau, il ne pouvait rien faire d'autre que se jeter dans la bataille. Mais avant cela il lui fallait faire des excuses à Drogo et son acolyte pour cette épreuve.


- Moi qui voulais voler ce bateau pour rassembler un équipage... Par ta faute je me retrouve dans cette merde ! Si Mamie est prévenue on va tous crever maintenant... et encore par ta faute ! Cependant je suis prêt à te pardonner si tu me rejoins dans mon entreprise...

Apres cette phrase Bruce se dirigea vers la foule de combattant en jouant de son bâton . Il espérait vite créer une brèche pour accéder à celui qui est chargé de surveiller les horizons. Il fallait l'atteindre avant que celui-ci ne prévienne Popoko avec une fusée de détresse. Le guetteur était placé assez haut mais le rejoindre ne fut pas compliqué pour L'Ouragan. une fois cela fait " The Legacy" l'assomma et le balanca en bas avant de crier.

- As-tu réfléchi à ma proposition ? Celui qui réussira à repousser tous les pirates sur ce navire le gagnera !

Après cette phrase Bruce Carter se jeta sur une voile avant d'atterrir au sol dans la foule. D'un coup de bâton circulaire il repoussa les ennemis afin de se créer une zone de combat. Le sourire aux lèvres, il ne semblait pas regretter la manière dont les choses avaient tournées.

Ainsi se déroula la rencontre avec le Quatrième Poing...

Dieu que ce fut extraordinaire...
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Lun 5 Sep 2011 - 22:48

La folie l’habitait toujours, sa colère ne demandait qu’à être exprimé, sa soif de sang se faisant encore plus débordante. Ce qu’il avait cru être une barque s’avéra être un bateau de petite envergure, mais assez grand pour habiter plus d’une vingtaine de pirate. Et ce qu’il croyait être un fleuve n’était autre que la mer impétueuse qui semblait se déchainer à l’approche d’un orage qui s’annonçait, le ciel s’obscurcissait d’avantage, la lune masqué par les nuages épais qui ne tardèrent pas à se former.
Ainsi la mamie pirate ce trouvait peut être à bord..Il oublia vite celui qui l’avait ligoté et jeter par-dessus bord pour se focaliser sur sa vengeance qu’il désirait par-dessus tout. Ainsi il entreprit sa monté sur le bateau, l’autre victime de la pirate l’accompagnait, il avait lui aussi réussit à monter sur le pont. Le pirate jetter à l’eau ne tarda pas à les rejoindre. Alors que Drogo était sur le point de le renvoyer d’où il venait l’alerte aux intrus fut sonner, et en un rien de temps tout les pirates qu’il avait vu chez la mamie Popoko débarquèrent sur le pont, armés jusqu’aux dents. Ils étaient tous aussi ridicule les uns comme les autres, étrangement ils étaient tous vétu de la même manière, et la prétendu victime de cet équipage pirate était l’un des leurs après mûre réflexion. Le doute fut effacer pour en devenir une certitude, celui-ci déploya son épée et commença à se diriger vers lui, le regard assassin. Au même moment celui qui l’avait jetter à l’eau, celui qui plus tard deviendra un compagnon lui adressa la parole, la première prise de contact d’un des poings divins.


- Moi qui voulais voler ce bateau pour rassembler un équipage... Par ta faute je me retrouve dans cette merde ! Si Mamie est prévenue on va tous crever maintenant... et encore par ta faute ! Cependant je suis prêt à te pardonner si tu me rejoins dans mon entreprise...

Non pour qui est ce qu’il se prenait, il l’avait empoisonné pour le ligoter et enfin avait porté atteinte à sa vie et malgré ça il exigeait des excuses de sa part, c’était le monde à l’envers, dans son état Drogo eu du mal à saisir l’ampleur de sa phrase. Celle-ci n’eut que pour effet de décupler sa rage.
Alors qu’il venait de crier à plein poumons, il fit un pas sur le côté pour éviter le pirate mouillé qui c’était enfin décider à faire quelque chose de son épée dégainer. L’esquive fut simple, à l’aide de son pied droit il le fit trébucher. La folie s’exprimait à travers tous les traits de son visage et ses mouvements qui eux étaient d’autant plus rapide et vif. Tandis que le pirate chutait grossièrement dans les airs, Drogo mit ses mains en arrière, adopta la prise du dragon à l'aide de celle ci, patienta quelques instants avant de le frapper en pleine poitrine de toute sa force. Son thorax se replia sur lui-même à la suite du choc.


DRAGOOOOON SLAASH !!



Le corps décolla sur une dizaine de mètre jusqu’à s’écraser contre le mat du bateau qui se fissura légèrement à la suite d’une explosion.
Mais Drogo était toujours préoccupé par ce qu’avait dit «The Legacy », lui aussi était partit au combat et l’avait laissé seul. C’était étrange, le jeune assassin ne comprenait pas pourquoi il ne l’avait pas attaqué de tel sorte à finir le boulot entrepris. Pire encore, il c’était mit à attaquer ses compagnons pirates, tandis qu’eux ne se gênait pas à répondre à ses coups. Etait-il donc un ami ou un ennemi. Il n’en savait fichtre rien, il réfléchissait trop, cela ne collait pas avec son état actuel, en temps normal lorsque son démon s’emparait de lui ses pensées se résume au néant...L’effort de réflexion était triple dans ces conditions. Bien rapidement il revint à son état normal, sans même qu’il ne s’en rende compte, la transition c’était faite seule. Bruce le fit définitivement revenir à ses esprits en s’adressant de nouveau à lui.


« As-tu réfléchi à ma proposition ? Celui qui réussira à repousser tous les pirates sur ce navire le gagnera ! »

« Ahah n’espère pas me voir crever, elle me fait pas peur cette grosse vache, c’est chacun pour soit, dès que j’en ais finit avec ces insectes je m’occuperais personnellement de toi, et le bateau sera mien, tu va en baver. »

Il avait certes retrouvé son état normal, mes ses objectifs étaient les mêmes, Vendetta !

« Je sais pas pour qui tu te prends mais j’m’le fou dans l’cul ton pardon, c’est toi qui va ramper à mes pieds pour implorer ma clémence » Dit-il en entamant un sprint en direction de la zone de combat, et notamment Bruce, qui à première vu paraissait différent des autres pirates, lui au moins avait le bon sens de s’habiller originalement.

Au passage, sa Last word mis fin aux jours de quelques pirates qui manquait de prudence et c’était tous offert à lui bienveillamment. Et comme on le lui avait apprit, il s’avait exactement où planter sa lame de tel sorte à provoquer une mort immédiate, il ne métrisait certes pas encore le Dim Mak parfaitement, mais les points vitaux ça le connaissait et d’un simple coup de mains il pouvait assommer quelqu’un.

Cet art lui fut utile dans le combat, il pratiquait certes à l’excellence les arts martiaux, mais il se sentait plus à l’aise avec son Dragon-Wing, c’était comme ci il se battait avec un bras en moins. C’était un point à corriger, le jeune Pan Dragon avait tendance à trop se fier à son arme.
Mais face à des ennemies si insignifiant son kung fu de base était suffisant à les neutraliser, bien rapidement six des pirates se trouvèrent au sol, agonisant, battu par la vitesse des coups procurer par Drogo. Il arriva vite à proximité du premier poing divin, il était sa cible première. Jamais de compromis, tel était l’une de ses règles d’or. Il ne voulait pas faire équipe avec un faible, enfin c’était ce qu’il pensait avant de tâter des poings avec lui. Et puis il désirait également ce bateau, en plus de la tête de Mamie Popoko. Si seulement il s’avait que tout ça n’était que le fruit des manigances du Legacy.

Il se jeta dans les airs, le poing armé et fonça rapidement en direction du Bruce.


« Tu va voir ce qu’il en coute d’essayer de me tuer lâchemmm.. »cria t-il avant de se faire souffler par la puissance de l’explosion d’un canon tirer par on ne sait quel pirate sur lui et son camarade.

Drogo décolla sur une vingtaine de mètre, faillit se faire jeter à la mer, mais après avoir retrouver ses esprits, toujours dans les airs il s’accrocha à l’un des cordages du mat. L’explosion avait été rude à encaisser, ses vêtements étaient à plusieurs endroits brûlés et son visage était couvert de poudre à canon ainsi que de sang collant appartenant à ses ennemies. Il resta pendu dans les airs, accroché à la corde. De là où il était, il voyait les rivages s’éloigner de plus en plus jusqu’à n’être plus qu’une tache perdu dans l’immensité de l’océan. Les pirates n’avaient pas jugé nécessaire de revenir sur terre pour prévenir leur bosse. Tant mieux, une fois les nuisibles éliminer il prendrait lui-même les commandes du bateau et irais la rejoindre pour mettre fin à ses jours. En regardant plus bas il ne devait rester plus qu’une dizaine de pirate. En faisant le compte il jugea que Bruce avait du s’être débarrasser du même nombre de pirate que lui, malgré le désir de vengeance il l’avait quand même bien aider, mais puisqu’il ne le voyait plus il jugea que le boulet de canon lui fut fatale...Pauvre de lui.

La pluie commença à tomber sur le bateau, l’orage n’était plus très loin, il avait intérêt à en finir au plus vite et fuir cet orage tant qu’il le pouvait.


Dernière édition par Drogo le Jeu 15 Sep 2011 - 14:15, édité 1 fois
Bruce
Bruce "The Legacy" Carter

♦ Localisation : Nulle Part Ailleurs
♦ Équipage : La Main de Dieu/ Les Cinq Poings Divins

Feuille de personnage
Dorikis: 1821
Popularité: 76
Intégrité: -36

Mer 7 Sep 2011 - 14:43

La scène paraissait encore plus tendue que jamais. Bruce encore aux prises avec ses agresseurs tentait de se débarrasser d'eux en quelques coups avant de faire une pause pour méditer sur les paroles de Drogo. Ce type avait l'air d'être une furie et cela le faisait plaisir. Sachez-le il n'y a rien de mieux qu'une provocation pour réveiller l'esprit combattif.

« - Ahah n’espère pas me voir crever, elle me fait pas peur cette grosse vache, c’est chacun pour soi. Dès que j’en ai fini avec ces insectes je m’occuperai personnellement de toi, et le bateau sera mien, tu vas en baver.»

* Je l'espère sinon pourquoi je miserais tout sur tes performances à venir ? Déchaine toi futur frère d'armes. *

Drogo n'espérait que prendre sa revanche et cette initiative bestiale était justement ce qu'il fallait. Plus il était remonté et moins les adversaires seraient nombreux. Sa gestuelle s'apparentait à un véritable combattant et sa course traduisait un sens de l'effort particulier. Il n'était pas aussi rapide que Bruce mais il y avait de quoi rendre pensif. C'est d'ailleurs ce qu'il se passa car sur le moment -dans la tumulte- Carter se posa des questions quant aux origines de Drogo; son style de combat... et le reste. Heureusement l'entrée dans la zone de combat du Dragon le ramena sur terre.

« Je sais pas pour qui tu te prends mais j’m’le fous dans l’cul ton pardon, c’est toi qui va ramper à mes pieds pour implorer ma clémence »

* 'Faudrait pas pousser non plus*

Les réflexions du Quatrième Poing réveillèrent chez le Premier l'envie de lui démontrer le contraire de sa pensée. A ce moment comme deux rivaux ou deux enfants; Bruce et Drogo allaient se donner à fond pour prouver à l'autre sa supériorité. Bruce n'avait que faire des ennemis ; quand l'un s'amenait vers lui il le gratifiait d'une belle estocade avec son bâton en plein ventre. Quand deux se présentait sur les cotés pour une attaque simultanée; double quart de lune pour chacun d'eux. Au final ils tombaient comme des mouches dans le sommeil les uns après les autres. On assistait en quelque sorte à la transformation d'un pirate voleur en fabuleux marchand de sable apportant à tous un repos mérité. Mr Sandman fabuleux combattant restait néanmoins perplexe à la façon de combattre de Drogo. Elle se rapprochait d'un style oublié que quelques vétérans des arts martiaux semblent maitriser. Les coups de lames et de poing du Dragon visaient les poings vitaux et neutralisaient ou mettaient fin à la vie de l'ennemi en un seul coup. Un style qui lui rappelait fortement celui de Hurricane.

Cette étrange coïncidence joua fortement sur la concentration de Bruce qui s'en fut cerné par deux pirates de la Mamie. Les deux se saisirent de ses bras pour le maintenir en " laisse " pendant qu'un troisième larron pointait le bout de son nez sabre à la main. La situation se gâtait comme pas possible. Mais heureusement vint une idée à Bruce qui avec sa force tourna sur lui-meme et envoya valdinguer les deux pirates à l'autre bout du bateau. Quant au pirate en sabre il le remercia d'un coup de pied bien placé en pleine face. Ce dernier lui cachait l'arrivée en trombe de Drogo toujours aussi excité et rancunier. Ce dernier se mit à vociférer comme un animal mais n'eut malheureusement pas le temps de terminer sa phrase à cause d'une explosion qui ravagea la zone de combat. Le souffle de l'explosion envoya L'Ouragan dans les cieux avant que celui-ci ne se rattrape sur une voile avant de se laisser tomber. La chute fut terrible au point que ce dernier perdit connaissance pendant quelque secondes avant que quelques goutes de pluies n'éveillent en lui quelques frissons désagréables.

Dans la masse de pirates il était encore dissimulé... cependant pour combien de temps ? Il était inutile de compter sur ce point, il fallait combattre !

De nouveau dans la partie, le pirate se leva brusquement avant de gratifier ses nouveaux adversaires de plusieurs coups de poings. Sans son baton il se trouvait dans une situation peu confortable. Et ne sachant pas que Drogo se trouvait dans les parages, la situation le devenait encore plus. Face aux offensives ennemies et l'absence de répit Bruce n'eut d'autres choix que de se fier à son talent de combattant à mains nues. Grâce à ses réflexes il contre-attaqua avec vigueur et férocité tout en alliant la souplesse nécessaire à des attaques terribles. Ce fut extraordinaire à voir je vous assure mes amis. Rien que le premier adversaire la parade fut magnifique. Voyez-vous lors de l'attaque frontale du premier pirate de Mamie, Bruce s'approcha et feinta une attaque avec son poing droit... mais ouvrit sa main avant de baisser le bras de l'adversaire avec ses doigts ouvrant une brèche... Avec son poing gauche Carter frappa à la gorge l'assaillant le faisant s'effondrer sous le choc. Pour les quatre autres ce fut aussi rapide qu'il ne me faut de temps pour le décrire.

Quand deux autres fortes têtes se jetèrent dans la bataille, Bruce usant de son instinct frappa les deux criminels à la poitrine au niveau du cœur. Ensuite il les frappa à la nuque les rendant inoffensif. Pour les deux derniers, "The Legacy" brisa la jambe de l'un avant de l'envoyer à terre avec un uppercut au menton le choquant. Quant à l'autre il n'eut d'autre choix que de venir se heurter au marchand de sable avant de regretter son geste. Il serait inutile de décrire cette fin qui n'a aucun intérêt. il nous faudra juste savoir que sur la dizaine de pirates restants il n'en resta plus que cinq. Mais vu les bruits de douleurs que l'Ouragan entendait, Drogo s'en était surement chargé...

Refusant de se retourner pour confirmer les soupçons il se dirigea vers la barre et sortit son Log Pose. Il fallait à tout prix s'en aller avant que la tempête ne détruise le bateau. Les cheveux au vent et mouillés, la vue complètement brouillée, le navigateur amateur tentait tant bien que mal de se sortir de cette situation. Cependant il gardait toujours en lui l'espoir de réussir. Et quand il sentit une présence dans son dos -Surement Drogo- ce sentiment ne cessait de grandir. Le sourire aux lèvres il lui dit :


- Une fois que nous aurons atteint la terre ferme on ramenera ces pirates chez des medecins avant de partir tous les deux vers Grandline. Avec mon bateau et toi comme membre de ma future escouade de combat je sens que le voyage risque d'etre interressant. Prends ce Log Pose et dis-moi ou aller !

[...] Ton style de combat est veritablement efficace. Ou l'as-tu appris collegue ?
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Dim 11 Sep 2011 - 22:39

La pluie leur fit l’honneur de sa présence, les vagues s’émoustillait à l’arrivé de l’orage, le ciel c’était définitivement assombris. Le temps se gâtait de seconde en seconde, ce qui eu pour effet de précipité les gestes du jeune pirate. Ses esprits de nouveau à leurs places il glissa tout le long de la corde sans la lâcher jusqu’à arriver sur le pont. Très vite il fut cerné par cinq pirates, ils ne perdaient donc pas leurs temps, tout comme lui il espérait en finir rapidement pour fuir cette tempête grandissante. C’était parfait, la précipitation était la dernière chose à laquelle on pouvait se permettre de se soumettre en plein combat, surtout lorsque l’adversaire est plus fort, qu’ils soient en surnombre ou pas.
Un premier, surement le plus courageux d’entre eux s’élança vers lui, la ruse aurait pu fonctionner mais son ouïe fine lui permit de distinguer d’autre bruit de pas s’élançant à toute vitesse dans sa direction, le coup venant par l’arrière. Les lâches…mais peut importe, profitant du mouvement du premier, il saisit son bras qui lui tenait un long sabre, fit basculer le pirate vers lui et recula de deux pas. Sans même le voir il comprit au bruit de la lame perforant la chair que le deuxième pirate venait de se faire embrocher par le premier. Les deux lâchèrent leurs armes, le premier prit de stupéfaction et le deuxième de douleur avant de tomber au sol.

Les trois autres n’étaient pas resté inactif, en voyant la scène ils avaient dégainés leurs armes et avaient prit soins de vider entièrement leur chargeur sur Drogo. Mais lui n’était déjà plus là. La lame du défunt pirate lui avait permit d’embroché le pirate toujours paralyser par la surprise avant de se servir de son corps comme bouclier face aux balles ennemies. Puis l’instant d’après, alors que les pirates pensaient tirer sur le jeune homme, lui avait disparut pour réapparaitre derrière leurs dos en profitant de cette nuit mal éclairée, un sourire mesquin aux lèvres.

Splash splash !

Il avait déployé ses deux lasts words avant de les planter simultanément dans la gorge des pirates qui lui tournaient le dos. Il n’en restait donc plus qu’un. Celui-ci déposa les armes au sol et commença à trembler de tout son être en voyant ses camarades se vidant de leur sang.


« Pitié.. »

Drogo parcourut l’ensemble du pont d’un regard bref et il fut surpris de voir que Bruce lui avait donné tord, celui-ci était bel et bien vivant et ne semblait n’avoir aucune séquelles de l’explosion du boulet de canon. De toutes évidences il venait de trouver adversaire à sa taille. Il espérait pouvoir se battre contre cet étrange pirate qu’il lui donnait l’impression d’être, du peu qu’il en avait, notamment son style de combat, étrangement similaire.

Il en oublia rapidement le dernier pirate, qui profitant du faible moment d’inattention de Drogo c’était précipité vers ses camarades dans l’espoir de recevoir de leurs part un signe de vie. Drogo s’adressa à lui.


« Toi là…prend tout tes ptits copains et fout les à l’eau, je veux pas de ces vermines sur mon bateau. Après ça tu ira dire à la mamie que je prend son navire en juste compensation des quelques millions de Berrys qu’elle m’a volée..*même si il ne doit déjà plus en rester un sous* et que si par malheur je venais à la revoir, c’est sa vie que je prendrai avec moi, qu’elle s’héstime chanceuse d’avoir toujours sa tête sur ses épaules. En attendant il me reste un dernier nuisible à éradiqué. » En prononçant ces derniers mots il c’était dirigé vers Bruce qui lui n’était qu’à quelques mètres de l’assassin, lui tournant le dos.

Il était prêt à l’attaquer par derrière, mais ce que lui avait dit Bruce le stoppa net dans sa progression.

- Une fois que nous aurons atteint la terre ferme on ramènera ces pirates chez des médecins avant de partir tous les deux vers Grandline. Avec mon bateau et toi comme membre de ma future escouade de combat je sens que le voyage risque d'etre interressant. Prends ce Log Pose et dis-moi ou aller !

Les objectifs des deux pirates étaient les mêmes, cela en devenait troublant. Il arreta net son attaque pour continuer à marcher en douceur vers lui, la tête baissé, guidé par quelques pensées qui le forcèrent à se remettre en question.
Depuis son départ de sa terre natale il n’avait pour le moment atteins aucun de ses objectifs, il n’avait fait que tourner en rond ce qui jusqu’à présent n’avait fait que l’enrager..la proposition était alléchante même si il était vrai qu’il désirait en savoir plus. Et puis il détenait ce fameux Log Pose que ses maitres lui avaient ordonnez de se procurer avant de se lancer sur Grand Line. Le pirate en face de lui n’avait pas chaumé et semblait propice à la réalisation de nombreux projets qui avaient à l’heure actuelle probablement grandement muris dans sa tête.

Mais ce qui le renda d’autant plus confus fut cet élan soudains de camaraderie que venait de lui adressé Bruce, c’était étrange, il n’y avait pas quelques instants qu’ils étaient ennemie que lui cherchait déjà a faire ami-ami.
Puis les premières paroles que lui avait adressé le poing divin lui revinrent en tête et il se rapella qu’il lui avait dit que sa présence sur le bateau n’était que du à une affaire personnel. Leurs rencontres n’était donc que le fruit du hasard. Ce raisonnement lui permit de ne plus voir le pirate comme un ennemie mais plutôt comme un allié. Mais pour cela il fallait fixé les limites.
Il ne savait pas si Bruce avait vu l’attaque avorté mais peu importe la situation avait changé et il était fort possible que la proposition du Legacy intéresse le jeune Pan Dragon.


« Je veux bien naviguer à tes côtés, à conditions que je n’ai de compte à rendre qu’à moi-même…en gros pas de hiérarchie. Je resterai quoi qu’il arrive un pirate indépendant, j’ai mes propres objéctifs mais il est vrai qu’avec un peu d’aide il me sera plus aisé de le réaliser. Le jour où je jugerai que nos objectifs divergeront tu pourra compter sur mon départ. J’espère que c’est clair, sache que ton idée d’alliance me séduit beaucoup, tu peux dors et déjà me compter parmis les rangs. Au passage, je m’appelle Drogo, tache de ne jamais l’oublier car un jour que tu sois ami ou ennemie je t’exploserai la troche par la simple force de mes poings, foi de Pan Dragon j'aurai ma revanche ! »

Il était arrivé à sa hauteur et avait prit le Log Pose que celui-ci lui tendais. Il continua à lui parler tout en toisant l’horizon, face à eux se trouvait l’un des plus gros orages que Drago eu l’occasion de voir, bien sur il avait prit soin d’ignorer la dernière question qu’on lui avait posé. Pour rien au monde il ne devait dévoiler ses origines en tant qu’assassin et son but, mais ça il suffisait de quelques verres de Rhum pour que le secret n’en soit plus un.

« Si c’est sur Grand Line que tu veux aller, vire à tribord sur quarante-cinq degrés. » dit-il calmement, c’était bien évidement les seules notions de navigation qu’il possédait, il n’aurait pas donné cher de l’état du bateau si il avait eu à naviguer en pleine tempête. « Au moins on ne se tape pas là tempête, la chance est de notre côté, peut être bien que notre alliance présagera de bonne chose en ce qui nous concerne, c’est un bon point, je suis content. » rajouta-t-il en souriant. Sa bonne humeur habituelle venait de revenir. « Je te laisse t’occuper du bateau, j’ai deux trois petites choses à récupérer. » Essentiellement son Dragon Wind, mais il voulait surtout faire le tour de la calle histoire de voir quel type de trésor leurs avaient laissés les pirates de Popoko. Avant de s’avancer sur le pont, Drogo s’arreta net de nouveau. « Ah oui au sujet des pirates, je m’en suis déjà occupé. Même si j’aurai préféré les tuer un par un, heureusement pour eux mon autre moi n’est pas là pour l’instant. »

Ces paroles devaient paraitre étrange, mais il ne s’en soucia peu, il se dirigea vers l’entrée qui menait à l’intérieur du bateau mais sur le chemin le dernier survivant l’interpella.

« Cap’tain Cap’tain ! J’en ai fini avec vo’te boulot, j’fais quoi maint‘nant ? »
« T’es con toi, c’est pas parce que c’est mon bateau que chui ton capitaine…maintenant, DEGAAAAGE ! »

Le dernier mot fut accentué d’un magnifique crochet du droit de la part de Drogo qui envoya valser dans les airs l’idiot de pirate qui ne tarda guère à rejoindre ses camarades dans l’eau. Les gouttes de pluie diminuait, le bateau tournait dorénavant le dos à l’orage se dirigeant vers de nouveaux horizons. Pendant ce temps là Drogo était rentré dans le bateau à la recherche de son planeur. Voila comment Drogo était devenu un Poing Divin.
Bruce
Bruce "The Legacy" Carter

♦ Localisation : Nulle Part Ailleurs
♦ Équipage : La Main de Dieu/ Les Cinq Poings Divins

Feuille de personnage
Dorikis: 1821
Popularité: 76
Intégrité: -36

Mer 28 Sep 2011 - 20:52



Les deux futurs frères d'armes naviguaient vers une voie semée de danger ( Grandline ? ). Alors que la pluie commençait à se calmer pour laisser place à une douce brise, Bruce songeait à en finir. Non pas à en finir avec Drogo, les deux hommes pouvaient se considérer comme alliés. Bruce ne savait que faire de tout cela. Vous savez ce que c'est. Parfois les ambitions sont tellement grandes qu'elles nous empêchent de voir ta voie semée de danger qui se trouve devant nous ( Grandline ? ). Les deux hommes avaient un bateau et se trouvaient être des frères d'armes mais aucun des deux ne pouvait aspirer à se hisser au sommet de la piraterie. Du moins pas pour le moment.


Bruce "The Legacy" Carter est née dans une triste et sombre cellule. Tout mourant de faim et en attendant la mort, il prêta le serment de devenir l'un des meilleurs combattants du monde. Il se donna moins d'une décennie pour atteindre ses objectif par la force des poings. Peut-être que Drogo s'était fait le même type de serment qui sait ? Les deux hommes se ressemblaient tant...

Mais comme je l'ai dit et que je le répète maintenant lecteur, pour pouvoir atteindre l'état de meilleur il fallait que les hommes réalisent le chemin à parcourir. A présent il ne s'agissait pas de devenir de simples alliés. Il s'agissait d'établir une confrérie ; celle des Poings. Voguant sur la mer avec bonheur, Bruce prit sa boussole et prit un bout de papier sur lequel il écrivit quelques lignes. Sur ce parchemin était écrit : " Vu que je suis sympathique je te laisse mon bateau ! Tache de me le ramener en état quand nous aurons terminé nos aventures ! "

Fier de son message stupide il se jeta dans la mer froide et nagea vers la terre ferme ( qu'il ne voyait pas d'ailleurs ). Pendant qu'il se dirigeait vers son destin il songeait à l'avenir qui se présentait à lui... Et il ne voyait que la mort. Surement la faute à l'eau qui semblait le paralyser tellement sa froideur était grande. Pour pouvoir prétendre à la haute piraterie, il lui fallait sortir de cette situation... Par la force des jambes et des bras.

Appendice


Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1