AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[1621] Des actes contre son gré !

Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 17 Sep 2011 - 14:00

    Quelques heures avant l’aube j’ouvre les yeux, il était temps de se réveiller. Je me frotte légèrement le visage et fonce dans la salle de bain. De l’eau bien fraîche pour la figure et une douche chaude pour le corps. Le mythe de la douche froide pour vous réveiller ! Que nenni c’est absurde sachant que l’organisme utilise des calories pour vous réchauffer. Je me coiffe, fait ma toilette et saute dans mon smoking fraichement sorti de chez le tailleur. AH ! Quel merveille cet ensemble, madame sera sûrement content e de mon élégance. J’ouvre la fenêtre de mon modeste appartement de fonction afin d’aérer la pièce. Quelle belle vue !!! Le ciel était rosâtre et les nuages invisibles. Le soleil montrait à peine le bout de son nez sur l’île de Sirup. Mince ne perdons pas de temps, sinon je risquerai de passer outre mes obligations. Direction la salle d’hôte, madame attendait un grand banquet ce soir et de nombreux convives étaient attendus. Tous les nobles du coin seraient présent pour son anniversaire, cela lui fait quel âge de nouveau à oui … chute ne le disons pas. Descendant les escaliers j’ajuste encore une dernière fois ma cravate, afin d’avoir une présentation plus que parfaite. Je suis le manager de salle, je n’ai pas le droit à l’erreur tout doit être parfait pour satisfaire les convives et surtout madame. Hélas j’aurai peut-être dû faire un communiquer à la garde royale pour que ceux-ci se rendre sur nos terres. Aucun souci je vais garder un Den Den Mushi sous le coude pour prévenir la Marine d’East Blue en cas de problèmes. Mais Sirup est une contrée tranquille tout devrait bien se passer.


    Parfais ! C’est parfais mes chéris !!! Splendide … Le salle était magnifiquement décorée. Faisons plusieurs centaines de mètres de long et de large, on pouvait facilement accueillir une centaine de personnes sans être à l’étroit dans ces lieux. Les murs étaient blanc, nous avions donc choisit du marron pour accompagner les nappes blanches. Il y avait des bouquets de roses blanches partout et nous avions rajouté des jardins dans chaque coin de la pièce. Ces jardins étaient garnis d’un banzaï, de sable fin blanc et de galets noirs parfaitement poli. Les serviettes étaient pliées en rose et les couverts reflétaient le moindre geste comme des miroirs. Bon donc au totale, il y avait plus de 300 couverts en tout genre et environ 500 serviettes. Bon passons aux choses sérieuses ! La nourriture. Un petit tour en cuisine … Le chef et ses suppléants étaient en pleine tâche. Le dessert était déjà prêt et les amuses bouche également. Géniale ! Nous sommes en avance. Direction la mise en place des buffets de bienvenu avant le premier dîner qui sera suivit de quatre entrées. Quel gâchis ! Nous allons sûrement jeter plus de trois tonnes de nutriments. Je fis appel à mes camarades du service et nous commencions directement la mise en place des différentes garnitures d’accueil. Il y avait de tout ! Des fruits, du salé, du sucré, de la glace, du chocolat, puis j’en passe. Puis soudainement un son de cloche résonna dans la demeure. Tout le monde se tourna vers la grande porte et arrêta son travail. Une dame parfaitement habillée d’une longue robe de soie brune et verte fit son apparition dans la salle des festivités. Tout le monde s’abaisse pour la saluer. Je me prosterne devant elle. Celle-ci sourit et m’interpella.

    Carlos où en sommes-nous des préparatifs ?

    Nous sommes en avance Madame.

    Parfais continuer, je vais aller dans le jardin pour profiter du beau temps.

    Bien Madame.

    Oh ! J’oubliais. Vous êtes splendide Carlos.

    Merci Madame, votre bonté n’a pas d’égale.


    La Dame quitta les lieux et tout le monde repris son travail avec encore plus d’enclin. La journée passa rapidement. Tout était prêt comme prévu et à l’heure prévue. Nous n’étions pas plus de cinquante servants pour cette soirée et nous attendions environ quatre-vingt hôtes. J’allai me posté derrière mon bureau avec ma liste d’inviter sous les yeux. Toute personne ne figurant pas sur celle-ci serait priée de quitter la demeure de Madame. Huit heures pile, les premiers convives arrivèrent ! En une heure tout le monde était arrivé, s’était parfais … Soudainement ma clochette résonna, aurai-je oublié quelqu’un ? Bizarre. Je retournai à mon kiosque et remarqua plus d’une dizaine d’individus sur le palier.

    Que puis-je faire pour vous, Monsieur.

    Nous sommes en retard veuillez nous pardonné !

    Aucun problème, puis-je voir vos carnet d’invitations s’il vous plait.


    C’est à cet instant précis que tout s’envola en fumée. L’individu posa contre mon front un revolver et me fit comprendre que s’était son passe d’entrée. Le Den Den Mushi était dans ma poche gauche, impossible de l’utiliser pour l’instant je devrai suivre leur directive. Les hommes entrèrent dans la salle des festivités et fermèrent les portes d’accès. La foule d’invitée fut prise de panique et de grosses perles de sueurs dégoulinaient le long de mon front. L’individu me relâcha et j’allai me poster dans un coin de la salle. Mission prévenir les autorités et surtout me faire oublier par les agresseurs.


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 17 Sep 2011 - 14:45

    Je tenais fermement mon arme, prêt à faire feu sur tout ce qui bouge. Mes hommes étaient derrière moi, prêt à faire de même. Le plan marchait comme sur des roulettes, nous avions pris plus de six mois pour préparer ce coup. Hélas pour l’instant nous étions à peine arrivés à la phase deux du plan initiale. Aller encore quelques efforts et on pourra tous se dorer la pilule au soleil jusqu’à notre mort. Bon par où commencer, les gars avaient fermés les portes.

    Bon bas on va se présenter ! Bien le bonjour à vous les bourgeois qui vivent dans le luxe depuis qu’ils sont nés. Je me nomme Yukiji Alucard, je suis le plus grand malfaiteur qui soit sur ses Mers. Je suis un démon sans cœur et je vais tous vous massacrez, un par un. Sauf si vous me donnez toute vôtre fortune. C’est-à-dire que mes hommes vont passer prêt de vous et ramassez vos bijoux et autres cadeaux destinés à Madame Kaya. Ah oui en parlant du loup, où est-elle ?

    Je suis là barbare !

    Mais c’est qu’elle à des couilles cette bonne femme. Qu’on me l’apporte … gentiment.

    J’arrive pas besoin d’escorte dans ma propre demeure.


    Le mercenaire attrapa sa main et lui brise plusieurs doigts d’un puissant coup de crosse sur celle-ci. La femme hurla de douleur, faisant trembler toute l’assemblée présente dans la salle.

    Alors on fait moins la maline ! Allez les gars commencez à récolter nos fonds de commerce. Ne vous inquiétez pas votre argent sera bien dépensée.

    Les hommes se mêlèrent à la foule. Plusieurs personnes résistèrent et furent directement abattu par les protagonistes. Les sacs commençaient à devenir lourds, c’est qu’il y avait du sacré matos dedans. La collecte de fonds commençait vraiment bien, nous pouvions donc passer à l’étape numéro trois. Punaise quelle bonne idée que de se faire passer pour la pire crapule de ces Mers. Car même si j’arrive à me barrer, la Marine viendrait surement à ma recherche, mais en prenant l’identité de l’ennemi public numéro un aucun soucis. Je serai libre de partir avec mon magot et sans à craindre les représailles du Gouvernement. Je suis trop intelligent ! mouahahahah …

    Bon grouillez-vous tas de larve, je n’ai pas que ça à foutre !

    Les gars accéléraient le mouvement, la garde royale pouvait se la ramener d’une minute à l’autre. J’observais toujours la foule, tout en gardant un œil sur l’autre connasse. Je suis fort quand même, j’arrive à faire deux choses à la fois. Bon où en sommes-nous, aller encore un petit quart d’heure et on aura quitté les lieux. Punaise mais qu’est-ce qu’il fout l’autre là-bas.

    Et la tarlouze en smoking lève-toi. Putain les gars abattez le !!! Feux !!! Bam Bam Bam … Bande d’idiots … Cet enfoiré a eu le temps de contacter quelqu’un. Aller on se bouge avant d’avoir de la compagnie.
    Madame Kaya vous allez venir avec nous, on va aller faire un tour dans votre coffre-fort. Trois gars avec moi, le reste en place ! Le premier qui bouge vous me le fumé !


    Nous partîmes direction le sous-sol. Une grande porte en acier nous faisait face. Madame Kaya reçut plusieurs coups de ma part et elle ouvrit la porte. Parfais le pactole était à nous !!!! mouahahahah nous sommes riches.

    Prenez tous les mecs. Sur ce coup on peut se lâcher.

    Les hommes chargèrent le matos dans des bourses, on pouvait compter trois sacs. Un homme seul pouvait facilement les porter, il suffisait qu’il soit une armoire à glace.

    Va chercher Jacky ! Il aime la muscu lui !!!

    Aller c’est bon ! on a tout … On se casse …


    Bam Bam Bam …

    Oh les gars ! On se calme …

    Bling … Patch …. Aaaahhh …

    Mais qu’es ce qui ce passé au-dessus. Je vais voir monter dès que vous aurez tout chargé.


    Là plus part de mes hommes étaient au sol, KO. La foule s’était dispersée un peu partout, mais à vue de nez il y avait encore tout le monde. Bas c’est qui ce gars en beau milieu de la salle. Quel enfoiré il masque son visage, hein ? Nous aussi !

    Oh le mollusque ! T’es qui pour t’en prendre à nous … tu sais pas qui on est ! On est de la Cabale !!!

    Oh merde la boulette …

    Merci. Oh moins maintenant je sais que je n’ai plus à retenir mes coups.

    Espèce d’enfoiré vient seulement, mes deux dames sont chargées et prête à faire feu sur toi. Je vais te trouer comme un gruyère sans même que tu es le temps de broncher quoi que ce soit. Mouahahahah je suis le meilleur ! En plus si je lui dis mon nom, il va se chier dessus le bougre.

    Je suis Yukiji Alucard, approche seulement !!!

    On va se marrer …


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 17 Sep 2011 - 15:34

    Yukiji venait tout juste de quitter le navire qu’il avait utilisé comme clandestin. La mer avait été déchainée durant tout le long de son périple. Heureusement qu’il avait le pied marin, sinon il aurait été malade tout le long du trajet. Il accosta sur une petite île dans un petit village surplombé d’un immense manoir. Il ne savait pas du tout où es-ce qu’il était … Interpellant des citoyens, certains lui expliquèrent qu’il se trouvait sur la paisible île de Sirup, là où résidait une des plus grandes fortunes d’East Blue. S’était bon à savoir ce genre d’information. Il partit vers l’auberge du coin, afin de prendre un petit dîner, histoire de récupérer du transite. Il n’y avait rien de fameux sur la carte, il prit alors ce qu’il y avait de moins chaire afin de faire attention à ses dépenses. Il se retrouva donc avec une assiette quasiment vide, mais ce n’était pas si grave l’alcool était quasiment à l’œil dans cet endroit. La nuit tomba et on put constater qu’une fête avait lieu dans le manoir. Les villageois commencèrent à parler d’un anniversaire et d’une centaine de bourgeois. Ils espéraient également ne pas avoir de problème, car habituellement la richesse de Madame Kaya attirait souvent des pirates. Par chance la garde royale était toujours là pour protéger la demeure. Hélas aujourd’hui elle n’était pas présente, un noble mondial était de visite à Logue Town. Al’ comprit rapidement que s’était le jour idéale pour passer à l’action. Dommage ce n’est pas ce soir qu’il allait se reposer sur ses lauriers. Il prit tout de même son temps pour finir son repas. Quand soudainement un homme entra dans l’auberge, il semblait apeuré.

    Des pirates ont pris d’assaut le manoir, c'est une prise d'otages. J’ai prévenu la Marine ! Ils seront sur place d’ici une trentaine de minutes.

    C’est qui leur chef ?

    Il s’appelle Yukiji Alucard.


    Al’ faillit avaler de travers et commença à tousser. Il prit une gorgée de vin blanc, afin de retrouver une respiration normale et déglutir le bout de patate encore coincée dans sa trachée.

    Oui vous pouvez tousser ! Cet horrible personnage est par mis nous … Pauvre Madame Kaya ! Prions pour elle.

    Alu sauta de sa chaise, posa trois pièces d’or de sa bourse et partit rapidement vers le manoir. La pluie commençait à tomber sur l’île, qu’elle nuit et elle ne faisait que commencée. Arrivé à hauteur des portes, il remarqua que toutes les issues étaient condamnées. Il comprit qu’il devrait se débrouiller pour fracturer une fenêtre pour entrer. Par chance, il y avait de grande baie vitrée qui donnait vue sur la salle des fêtes. La foule était amassée dans un coin de la salle. Huit hommes les braquaient avec des armes à feu et deux autres surveillaient d’étranges sacs. Il devrait couper le courant pour pouvoir effectuer son action. Uhm … l’effet de surprise serait suffisant, au pire quelques morts chez les bourgeois cela n’était vraiment pas si grave que cela. De toute façon, il ne venait que pour le pactole. Mince ! Il était en train de perdre du temps … Quelque chose qu’il n’avait point actuellement. Il prit un galet et brisa la fenêtre. La foule hurla et se dispersa dans les quatre coins de la salle. Les hommes firent feux sur tout ce qui bouge. Al’ en profita pour les mettre hors d’état de nuire avec des coups bien placés. Hélas une dizaine de mort avait été le prix de cet affrontement surprise. Il ramassa deux revolvers et une dague. Une porte d’accès donnait sur les étages du manoir. Un homme émergea du seuil, il portait avec lui un sac et se présentait comme membre de la Cabale. Donc cet homme était l’imposteur ! Il devait donc être éliminé !

    Tu ne perds rien pour attendre !!!


    Notre jeune pirate, lui sauta dessus à grande enjambée. L’imposteur dégaina ses armes et fit feu dans sa direction. Al’ ne broncha point ramassa un plateau d’argent et continua d’avancer. Les balles ricochaient sur sa protection de luxe. Hélas vers la fin de sa course folle, une balle vint se loger dans l’une de ses cuisses. Il a quand même fallut plusieurs mètres à cet imbécile pour comprendre qu’il fallait viser les jambes. Ou bien il sait surement tromper de cible ! L’homme n’avait plus de balle et Yukiji joua au frisbee avec son plateau. Le mercenaire n’était pas très intelligent et se prit directement l’ovni en pleine poire. Al’ approcha et lui décocha deux, trois coups de poings. Du sang gicla du visage de l’individu et il continua sa route. Trois hommes étaient en bas, Yukiji n’avait plus de temps à perdre. Il tira plusieurs rafales afin de tuer les trois protagonistes. Une Dame en robe se trouvait en bas … Il la regarde, puis pour effacer de sa mémoire son acte, il lui décocha un énorme coup de pied en pleine joue. La femme tomba directement dans les pommes sous la violence du coup. Notre faux bon samaritain, piqua un sac avant de remonter vers la salle des festivités. Un son résonna dans l’escalier quand il remontait vers les étages supérieurs. La Marine était là, il fallait maintenant partir.
    L’imposteur n’était plus là et la foule fuyait par la fenêtre cassée. Alu prit également la poudre d’escampette. Il réussit à quitter les lieux grâce à l’intervention d’un vieillard qui alla se placer dans le champ de tir d’un marine. Et bas sur ce coup la chance l’avait suivi. Il quitta l’île avec un drôle de navire marchand. Il était le seul individu à ne pas être enchainé dans la cale du navire. Punaise ça promettait encore une aventure …


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Yukiji Alucard
Yukiji Alucard
PNJ
Pride
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Inconnue
♦ Équipage : Solo

Feuille de personnage
Dorikis: XxX
Popularité: -550
Intégrité: 150

Sam 17 Sep 2011 - 16:06

    Chef Chef !!!! Nous venons de recevoir un message d’urgence ! Le manoir Kaya a été attaqué.

    Une jeune mousse venait de foncer dans la cabine du Capitaine Kaoski.


    Je t’écoute …


    Il semblerait que ce soit une prise d’otage et qu’ils sont en train de piller les ressources de la demeure Kaya.

    Qui est leur chef ?

    C’est justement là le problème, c’est Yukiji Alucard !

    Foutu pirate ! Alerte rouge !!! Tout le monde sur le pont direction Sirup. Aller bouger vous les fesses, on doit y être en moins d’une demi-heure.


    Tous les hommes sortirent de la cantine direction le pont du navire. Les voiles furent sorties et le navigateur prit la barre. Le vent souffla entre les voiles et le bateau prit de la vitesse. L’embarcation était dans le bon sens, avec un courant bénéfique. Les soldats prirent leur armement, Yukiji n’était pas un tendre, il fallait donc bien être préparé.

    Mettez les baïonnettes bandes d’idiots ! On ne va pas à la chasse au pissenlit ! On parle de Yukiji Alucard ennemi public numéro un. Allez sortez-vous les doigts du cul.

    Chef, terre en vue !!!

    Parfais la vigie !!! Vous voyez autre chose ?

    Le manoir se trouve au Nord de l’île, dix minutes de marche.

    Ok, ça fait donc cinq en courant !!! Allez les morveux, vous aurez intérêt à tenir le rythme sinon pas de bouf pendant trois jours.

    OUI CHEF !!!!!!

    _________________________
    Putain il m’a explosé la gueule !!! Quel connard ce type … et puis il sort d’où ? Aaahhh et deux dents en prime ! Tu me le payeras étranger … La Cabale te retrouvera … ou pas vu que l’on ne sait pas qui tu es …

    Une cloche résonna au loin, La Marine venait de débarquer sur l’île.

    Mince le Gouvernement, manquait plus que cela. Aller j’en prends le plus et je me tire. Mais merde s’était qui se type pour ne pas avoir peur de Yukiji Alucard ??? Bref on s’en branle, on se casse !
    Bon tas de fumier … vous avez fini de faire semblant d’être mort ! Ceux qui sont réveillés, prenez du fric et on se tira avant que la Marine rapplique.

    Quatre hommes quittèrent rapidement les lieux. La Marine ne les vit point, la nuit l’homme ne peut point voir dans le noir.

    __________________________

    Chef, nous avons capturé les derniers mercenaires. Il semblerait que Yukiji ne soit plus présent.

    Cet enfoiré a pris la poudre d’escampette. Que l’on fouille l’île de fond en comble … Aller au pas de course !!!

    Chef un homme se barre !!!

    Tiré à vue !!!!!!!

    Non non !!!


    Un vieillard bloqua le marine.

    C’est notre sauveur laissé !!! Notre sauveur !!!

    Laisser soldats ! Sur ce coup, on peut lui retirer notre chapeau.

    Euh chef, leur sauveur se barre avec un sac de la rançon !!!


    Quoi !!! Rattrapez le tas de larve … Celui qui me le ramène gagne une promotion.

    OUI CHEF !!!!

    Je vais faire mon rapport aux gradés ! Ils vont encore se tirer les cheveux avec ce sale type. Punaise je vais me prendre une soufflante …


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t118-yukiji-alucard-une-vie-un-but-un-hommeterminehttp://oprannexe.onepiece-forum.com/t773-yukiji-alucard-pride
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1