AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Île de Baterilla -> Unes escale sans problème où presque !

avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 20 Sep 2011 - 20:42



Shoma se retrouvait de nouveau sur l'île de Baterilla. Après un voyage de plusieurs mois, il était revenu sur ses pas. La raison de ce comeback était le manque d'action où plutôt le surplus d'action. Il avait voyagé à travers les mers et les îles de la mer du sud. Jamais une personne ne s'était attiré autant de problèmes que lui. Il avait du faire escale dans une bonne dizaine de lieux et à chaque apparition, Shoma arrivait à déclencher des combats et à chaque affrontement, il manquait de se faire tuer.

Maintenant il voulait prendre un peu de recul sur ce monde de brut. L'île de Baterilla offrait le cadre idéal pour un pirate à la recherche de calme et de paix. La particularité de cette île était qu'il n'y avait jamais d'action. Elle était morte, terriblement morte.

C'est donc dans ce genre de paradis sur terre, que Shoma débarqua. Il avait fait le voyage sur un navire de pêche qu'il avait trouvé lors de sa dernière escale. L'embarcation n'était pas très solide, mais heureusement pour lui, les conditions météorologiques étaient de son côté.

Par une belle journée ensoleillée, il posa le pied sur le sable fin d'une plage qui semblait déserte. Il n'y avait pas âme qui vive. Pas même un crabe où une mouette. Plus seul que ça tu meurs. Le jeune pirate n'avait pour sel paquetage son sabre aiguille qui se trouvait au niveau de son dos, ranger un peu à la manière d'une arme ninja et un sac en toile assez fin qui contenait assez de vivre pour tenir un jour de plus. Le reste des provisions qu'il avait volés avait déjà fait les frais de son appétit durant la traverser.

Seul sur la plage, le jeune garçon se posa sur le sol afin de profiter du soleil. Maintenant qu'il était seul à l'écart du monde bruyant, il allait pouvoir ce ressourcer et recharger ses batteries. Si le paradis existait sur cette terre, alors cette île devait sans doute en faire partie.

Faire bronzette est bien, mais ça donne faim et soif surtout, alors afin de remédier à son petit problème, Shoma se releva afin d'aller cueillir quelques noix de coco et autres fruits sauvages. Non loin de sa position se trouvait deux cocotiers.

Récupérer de quoi boire ne fut qu'une simple formalité pour lui. Quelques sauts, décrocher les fruits désirer, faire quelques incisions avec son sabre et le tour est joué. Le jus contenu dans les noix était frais et rafraîchissant. Tout ce dont il avait besoin par un temps aussi chaud. Après le jus, c'est au tour de l'intérieur du fruit de faire partie de l'estomac du pirate. Franchement, il n'y avait rien de meilleur que des noix de coco.

Une fois le bide remplie, Shoma se posa sur le sable, cette fois-ci sans son masque et ferma les yeux. Objectif, devenir noir à la fin de la séance d'UV. Son équipement bien ranger dans son sac se trouvait près de lui. En cas d'attaque de bêtes sauvages, il devait être prêt à se battre. Shoma resta allonger ainsi durant plus de deux heures.

La traverser l'avait complètement épuisé et à son réveil, le jeune homme se retrouva dans une situation qu'il n'avait pas envisagée en se couchant sur le sable quelques heures plus tôt. Attacher à une chaine de métal, incapable de bouger, tel était sa situation à son réveil. Ses mains et son buste était entraver. Plus loin, assis sur des rochers, trois hommes tentaient d'allumer un feu de bois avec des feuilles mortes.

Visiblement ils n'étaient pas à la solde du gouvernement mondial où une organisation visant à rendre la justice. Rien qu'en portant de tel accoutrement, ils se seraient fait jeter de la marine. Des hommes des cavernes en tant que soldat de la marine impossible. Il ne restait plus qu'une solution, ils devaient sans doute être des chasseurs de prime.

Avec difficulté, Shoma essaya de relever son bassin afin de voir correctement ceux qui avaient réussi à le faire captif, puis non sans mal, il leur adressa la parole. Son but était simple, il voulait savoir à qui il avait à faire afin de mettre un nom sur les personnes qui allaient bientôt perdre la vie.


Hé vous les gugus, qui êtes-vous ?

Ha.. Ha ha, la princesse à fini de dormir ! Nous sommes les frères Omoi et tu es notre prisonnier.

Prisonnier, laisse moi rire. Je ne serais jamais ton prisonnier, ni à toi, ni à personne d'autre.

Et pourtant tu es allongé sur le son, incapable de te libérer, maintenant laisse nous, profite de tes derniers instants à l'air libre. Une fois que nous te livrerons à la marine, tu ne pourras plus contempler le ciel.

Je vous laisse trois secondes pour me lâcher, passer ce délai, je n'aurais aucune pitié à votre égard.

Cause toujours. Jamais une proie n'a filé entre les mains des trois meilleurs chasseurs de prime de South Blue.


Bien dit mon frère, nous les frères Omoi sommes les meilleurs.


Les négociations ne semblaient pas avancer, au contraire, les chasseurs de prime ne voulait rien entendre. Ils allaient récupérer la prime qui était sur la tête du jeune capitaine pirate.




Dernière édition par Mantle Shoma le Mar 20 Sep 2011 - 23:14, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 20 Sep 2011 - 21:47


Même allonger sur le sol, Shoma restait dangereux. Il n'avait pas supérieur à dix millions pour rien. D'ailleurs même s'il ne le disait pas, pour lui cette prime n'était pas représentative de son pouvoir et de ses actes. Un pirate qui se plaint de sa prime c'est du jamais vu.

Devant l'arrogance du captif, le plus petit des frères se leva et écrasa la tête du pirate à l'aide de sa grosse botte. Il ne chaussait pas une petite pointure, non c'était au moins du 45. Une fois de plus il fut victime d'acte de torture, ce n'était pas la première fois et sans doute pas la dernière.

La dernière personne qui avait agi de la sorte avec lui était mort dans d'atroce douleur. Le plus grand des frères stoppa son cadet, il ne voulait pas abimer la marchandise avant de l'avoir vendu. Il était précieux mort où vivant, mais pour un homme de son espèce, la mort était une punition trop douce, voilà pourquoi il l'avait laissé en vie, alors qu'il était vulnérable durant son sommeil.

Avec son pouvoir, Shoma pouvait se défaire de ses liens sans problème, mais il n'était pas pressé, il avait son temps, beaucoup de temps et allait attendre que les trois hommes baissent leur garde pour frapper. Ils n'allaient pas tarder à vivre un cauchemar.

Sans aucune gène, les trois chasseurs de prime engloutirent les vivres de leur prisonnier et fêtèrent avec beaucoup d'alcool la capture d'une tel proie.

C'est donc avec le nez en sang et du sable sur une grande partie de sa joue, que Shoma attendit le moment opportun pour frapper.

Avec la quantité de boisson que les hommes ingurgitèrent, il ne fallu attendre qu'une bonne heure avec qu'ils ne tombent de sommeil. Même si Shoma se trouvait près d'eux, il était attaché et dans l'incapacité de fuir, alors ils n'avaient vraiment aucune raison de craindre pour leur vie et puis cette île était déserte, donc il n'avait aucun complice pour venir à son secours.

Mais c'était sans savoir que l'homme qui se trouvait sur le sol était capable de sortir de toutes les situations les plus délicates. Lui qui était le maître des ombres était capable de tuer sans même bouger le petit doigt. Perfide il l'était et il savait comment faire pour venir à bout de trois raclures qui voulait péter plus haut que leur fesse. Il n'y avait qu'une seule solution pour ce genre de raclure.

Tandis que les trois hommes marinaient dans l'alcool, Shoma étendit son ombre afin de la relier avec le plus petit des frères, celui qui n'avait pas osé un instant à piétiner son visage. Il allait être celui par qui la vengeance du pirate allait se faire. Une fois relié à l'ombre du pirate, une ombre était forcée de faire ce que voulait l'utilisateur du fruit des ombres. En quelques sortes, il devenait sa marionnette, incapable de bouger seul. Soumis tel un esclave.

Malgré son état, le corps du chasseur de prime se leva, réveillant par la même occasion le bonhomme qui ne savait pas ce qui lui arrivait. Horrifié par la vision de son corps qui bougeait contre sa volonté, le jeune homme se mit à crier levant ses deux autres frères en sursaut. Mais de toute évidence il était déjà trop tard pour le sauver.

L'ombre du pirate força le jeune garçon à frapper son grand-frère. Un coup de poing dans la mâchoire et le voilà sur le sol à pisser du sang. Trop saoul pour comprendre ce qui venait de se passer, l'homme se gratta la tête avant de comprendre ce qui venait de lui arriver.

Voyant du sang couler de sa bouche, il se leva et demanda à son frère des explications. Il ne pouvait tolérer d'être frappé par le petit dernier, alors à son tour il lui rendit son coup et manqua de tomber sur le sol.

Shoma riait dans son fort intérieur et ce n'était que le début du jeu. Il allait apprécier ce moment et en clou du spectacle, il avait prévu un fratricide digne d'une tragédie de Shakespeare.

Incapable de se stopper, le jeune cadet frappait encore et encore son frère, qui ne pouvait plus esquiver les coups. Afin de sauver son frère, le leader du groupe entra dans la bagarre et empêcha ses frères de s'entre-tuer. Pour cela il n'hésita pas une seule seconde à trancher les muscles des jambes de son cadet. Le petit dernier cria de douleur et lâchait de grosses larmes.


Pardonne moi mon frère, mais je n'avais pas d'autre solutions !

aieeeee... aieee.. Mon frère...Sauve moi mon frère

C'est trop tard. Maintenant il est devenu ma marionnette!

Les paroles de Shoma n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd et Rouge, le plus grand du groupe approchait de sa position afin de le tuer. Armée d'un sabre, il allait ôter la vie de son prisonnier. Le garder en vie n'était pas une obligation, s'il gardait sa tête et son masque, la marine le récompenserait.




http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10230
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mar 20 Sep 2011 - 22:43

Rouge ne savait pas ce que Shoma avait fait à son frère, mais il avait bien entendu le pirate dire qu'il était sous son emprise, alors par s'il le tuait, sans doute que son frère retrouverait le contrôle de son corps. Rouge était dans le vrai. Si Shoma venait à mourir, alors son Vert retrouverait la pleine possession de ses actes, mais pour vaincre Shoma, il fallait être fort, très fort et jusqu'à présent, Shoma n'avait pas encore montrer tout son potentiel, il ne fessait que jouer avec eux.

Rouge se rua sur le pirate déterminer à lui trancher la tête, mais il se stoppa quand une lame traversa son abdomen. En prenant pour cible le pirate sans défense, Rouge avait baissé sa garde. L'ombre en profita pour utiliser le sabre de son ôte comme projectile et l'envoyer droit sur une cible sans défense.

C'était un coup-bas, mais il l'avait bien cherché. En essayant de capturer Shoma, ils avaient accepté une mission à hauts risques. Dans un dernier acte de courage où de folie, Rouge tenta de tuer son prisonnier, mais cette fois-ci Shoma utilisa son pouvoir afin de se sortir d'affaire. Il libéra son prisonnier de son emprise, puis changea de place avec son ombre au dernier moment, évitant ainsi un coup de sabre mortel. C'était moins une.

Rouge trancha la gorge de l'ombre du pirate, mais en vain, l'ombre se reconstitua aussitôt. Le plus grand-frère n'était plus. Il en restait encore deux, mais tous deux incapable de bouger.

La situation n'était plus drôle, alors afin de pimenter un peu plus la situation, Shoma fouilla un peu dans les effets personnes des hommes. Coups de chance, il mit la main sur deux pistolets à barillet. Il s'agissait de trois coups. Des armes banales, sans grand intérêt, mais il lui vint l'idée de jouer à la roulette russe avec eux, enfin entre eux.

La règle du jeu était simple, il n'allait laisser qu'une balle à l'intérieur de chaque revolvers et le premier à tuer l'autre aurait le droit où plutôt la chance de rester en vie. Le jeu était sordide et aucun frère ne devrait à avoir à jouer avec la vie de son frère, mais les deux hommes n'avaient pas le choix. Shoma allait lier leur ombre ensemble et les forcer à jouer qu'ils le veulent où pas.


Que le jeu commence, seul l'un d'entre vous aura droit à ma clémence. Le destin choisira le survivant.

Non je t'en supplie, je te demande pardon, laisse nous partir, nous ne te poursuivrons plus. Aie pitié.

Vee...Vert, tue moi, tu n'as pas le choix.

Ne dis pas ça mon frère !
Shoma Aie pitié, pitiéééé.


Je vous avez pourtant prévenu, mais vous ne m'avez pas écouté, maintenant il est trop tard pour supplier. Tuer où être tué, tel est le jeu.


Une fois liée entre eux, les deux hommes se mirent debout et se pointèrent mutuellement les deux armes. Shoma se posa sur le corps de rouge qui gisait sur le sol et regardait avec beaucoup d'enthousiaste les deux hommes. Chacun pointait la tête de l'autre.

Ils ne le savaient pas, mais Shoma avait forcé un peu la chance. L'arme que détenait le dénommer Vert contenait deux balles, tandis que l'autre, lui ne possédait aucune balle. Quand l'ombre les forceraient à appuyer sur la détente, la cervelle du second frère volera en éclat et giclera sur l'autre. Dans tous les cas Shoma était gagnant.


Trois !

Arrête je t'en prie

Deux!

Pitié!

Un !

Pardonne moi mon frère

Je t'aime mon frère! Vie pour Rouge et Moi!


Zéro !

Quand le décompte arriva à un, les deux hommes fermèrent les yeux. Ils ne voulaient pas assister à la vision de leur frère mort de leur propre main.

Une fois le décompte terminé, Shoma feinta un bruitage de détonation, mais ce n'était pas très réaliste, mais quand même assez pour faire palpiter le coeur des deux hommes. Vert ouvrit les yeux et constata que son lui et son frère était toujours en vie et affichait un grand sourire. Il avait réussi à convaincre Shoma de les laisser en vie tous les deux.

Shoma quitta son siège, récupéra ses effets et jeta son corps dans son navire de pêche avant de donner son dos aux deux hommes.

Mee..Merciee

De rien..
Zéro


Homme de coeur, non il ne l'était pas, mais pour cette fois il venait de faire une exception. Quand il prononça zéro pour la seconde fois, l'ombre força les deux hommes à faire feu. Comme prévu, seul une seul arme était chargé, mais au lieu de viser la tête comme il l'avait décidé, Vert tira sur ses deux jambes. A deux reprises, il se tira dessus. C'était le prix à payer, un échange équivalent. Il lui laissait la vie et en échange il lui donnait ses jambes.

Une fois la punition donner, l'ombre libéra les deux hommes qui tombèrent sur le sol. L'un incapable de marcher sans doute pour le reste de la vie, le second défigurer.

Avec le recul, Shoma ne regrettait pas d'avoir laissé les deux hommes en vie sur cette île, s'il tuait tous ses opposant, alors personne ne contera ses histoires, personne ne parlerait de lui.




Fin



http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1