AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Quoi t'as dis qu'on était dans un QG ? !

Invité
Invité


Mar 11 Oct 2011 - 23:17

Précédemment

Nous étions quatre sur ce beau galion, tous des pirates très fiers de s'aventurer sur les océans, presque tous conscient du danger que nous encourons, je crois bien que je suis le seul maniaque concernant l'organisation de l'équipage, en même temps c'est moi le capitaine de ce bateau. Si j'ai liquidé la presque totalité de ses hommes, ce n'est pas parce qu'ils étaient inutiles, non. ça se joue plus sur le feeling et puis ils n'étaient pas assez forts...parce que la suite des évènements réserve une bonne dose de combats, de subtilités, d'intelligence.

Précédemment attristé par la perte de mes anciens camarades, j'ai décidé de devenir plus fort pour ainsi pouvoir protéger mes nouveaux nakama's. D'abord il y'a ce lion des mers, cet homme à un air de ténébreux, un peu trop gentil sur les bords, faire confiance à un homme qui lui dit qu'il est capitaine pirate et lui donner son galion en office de locomotion non pas de croisière, mais de guerre...Personnellement à sa place, j'aurais refusé, surtout après avoir dézinguer tous ces gens. Peut être que ma force l'intimide, puis y'a ce Ramoi, alors là ! Lui c'est un cas social. Non seulement il laisse ses anciens camarades se foutre une raclée, mais ils les tuent et les balancent en mer, alors là ! Pour moi, il sera classé type B, catégorie d'hommes dont il faut se méfier...Il est vraiment incompréhensible, comme s'il avait un trouble mental de la personnalité. Ensuite, nous avons notre chère navigatrice, 90cm Bonnet D jolie sourire, rien d'autres à dire...BOF ! Comme toutes les femmes, bonnes à faire la vaisselle et le ménage.

Il va falloir que je me démène pour protéger tout ce petit monde, ceci est une promesse à moi même ! Et je la tiendrais coûte que coûte ! Au péril de ma vie ! (lâche une larme)...Pardonnez moi, mes anciens frères, j’espère au moins que là où vous êtes, la liberté n'est pas qu'un rêve. Je me vengerais de ce monde ! J'en ferais une catacombe, je la décimerais jusqu'à la dernière parcelle...

Et ne suis-je blanchis dans les travaux guerriers, que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers... Que l'homme qui aura les mains taché de sang de mes nakama's, de mes amis, de ma famille ou bien de moi même...Qu'il change de chemin, car il ne survivra pas à la colère qui me possédera.

Dragons de la mort ! La terre est en vue ! Tanuki sera notre lieu de passage.

''Oh putin ! Un bateau de la marine qui passe à coté...Hein ? Pourquoi il ne tire pas sur nous ?''

Ah oui ! J'oublie qu'on a pas encore accroché notre pavillon en haut du mat...une chance ! Bien heureux d'avoir récupérer toute ma tête, je réunis l'équipage pour un petit conseil autour d'une bouteille de rhum. Je dé-bouchonne cette merveille, respirant un bon coup, je regarde chacun des Shinoryuu dans les yeux...tout en chuchotant...

Chers amis, y'a un putin de navire de la marine qui vient juste de partir vers l'horizon et si vous regardez de plus près vers le rivage, vous observerez des marines portant sur eux des caisses en bois...Je ne sais pas ce qu'il y'a là dedans, mais vu le nombre de ses soldats sur cette plage, je pense qu'il y'aura des merveilles dont vous n'avez même pas idée.

J'ai avec moi un escargophone dont je me suis servi pour faire une petite connerie de rien du tout, je vous explique vite fais, j'ai appelé le gouvernement mondial pour leur dire que j'aurais besoin de 200 Millions de Berry's, d'après des sources sûrs, le Put'in ! de Dr. Vegapunk aurait installé des micro bactéries qui ont la capacité d'être relié entre tous les Den den du monde, donc théoriquement on peut retracer un appel et savoir d'où il provient. Je sais ne faites pas cette tête, après ce n'est que des rumeurs, mais on risque d'avoir le gouvernement au cul.

Notre passage n'est pas de tout repos, il nous faut pas mal de fric pour pouvoir se lancer dans une vraie aventure et je pense avoir trouvé le moyen de nous en procurer...oui, c'est ça, prendre les cargaisons de la marine et filez à toute vitesse ! C'est plus facile à dire qu'à faire.

Je ne sais pas si vous lisez les journaux, mais le QG principal est en piteux état, ils doivent surement envoyé des renforts là bas, donc je pense qu'il y'a une minorité de marines ici, après cette île, j'y suis jamais allé, mais j'en ai entendu parlé, il y'a pas mal de montagnes dans le coin... Voici l'idée, vous prenez avec vous l'escargophone, et si quelqu'un vous appelle, répondez...des pirates vont bientôt vous faire la peau, signé mizukawa sutero. Puis vous balancez l'escargot dans la flotte, ce sera le signal pour vous de vite décamper avec le max d'affaires sur vous, pendant que de mon coté, je fais diversion devant la porte du QG, je jouerai sans doute à attrape moi si tu peux et saute moutons et vu que tous le monde me connaît sur cette blue à cause de la pseudo terreur que j'ai instauré...Blabla du gouvernement, je vous jure que j'ai rien à voir dans cette pseudo terreur, enfin bref...voilà à peu près tout, arf, j'ai trop parlé, des questions ?



avatar
Katsu Mizu

♦ Localisation : Somewhere... Over the rainbow.
♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 1331
Popularité: -16
Intégrité: -30

Mer 12 Oct 2011 - 3:33

Mizu avait enfin réussis à s'endormir et à manger un peu en arrivant sur ce bateau, elle était donc en train de fainéantiser dans la chambre dans laquelle elle avait été déposé très gentiment par le jeune homme qu'il y avait sur le bateau et qui est lui aussi un membre de l'équipage. Elle ne connaissait donc réellement que le capitaine sur ce bateau, Mizukawa Sutero, il dégageait une certaine aura, non pas une aura ou on se sent en sécurité ou une aura qui attire les filles, oh non surtout pas ça. Mizu n'avait pas réellement eu l'occasion d'analyser les différents membres de l'équipage, mais cela n'allait pas tarder.

Enfin bref, Mizu rêvasser toujours dans son lit lorsqu'elle fut réveillée par une grosse gueulante du capitaine

"Dragons de la mort ! La terre est en vue ! Tanuki sera notre lieu de passage."

Mizu sursauta, elle était apparemment en pleine forme, bon elle allait pouvoir enfin montrait son bon visage au reste de l'équipage.

"Ah on va bientôt arrivé alors, je me demande combien de temps j'ai dormi.. Enfin bref tant pis, je vais voir ce qui se passe sur le pont"

A peine sortie de sa chambre, Mizu croisa son capitaine, Mizukawa qui amenait tout le monde dans une pièce pour pouvoir se réunir, et ainsi expliquer à tout le monde le plan qu'il avait prévu d'exécuter en venant à Tanuki

"J'ai avec moi un escargophone dont je me suis servi pour faire une petite connerie de rien du tout, je vous explique vite fais, j'ai appelé le gouvernement mondial pour leur dire que j'aurais besoin de 200 Millions de Berry's, d'après des sources sûrs, le Put'in ! de Dr. Vegapunk aurait installé des micro bactéries qui ont la capacité d'être relié entre tous les Den den du monde, donc théoriquement on peut retracer un appel et savoir d'où il provient. Je sais ne faites pas cette tête, après ce n'est que des rumeurs, mais on risque d'avoir le gouvernement au cul."

*Oh mon dieu, mais il est complètement stupide ou juste sadomaso?!*

"Notre passage n'est pas de tout repos, il nous faut pas mal de fric pour pouvoir se lancer dans une vraie aventure et je pense avoir trouvé le moyen de nous en procurer...oui, c'est ça, prendre les cargaisons de la marine et filez à toute vitesse ! C'est plus facile à dire qu'à faire."

*Mouais.. C'est trés risqué quand même je ne sais pas s'il se rend compte de l'ampleur de la tâche*

Je ne sais pas si vous lisez les journaux, mais le QG principal est en piteux état, ils doivent surement envoyé des renforts là bas, donc je pense qu'il y'a une minorité de marines ici, après cette île, j'y suis jamais allé, mais j'en ai entendu parlé, il y'a pas mal de montagnes dans le coin... Voici l'idée, vous prenez avec vous l'escargophone, et si quelqu'un vous appelle, répondez...des pirates vont bientôt vous faire la peau, signé mizukawa sutero. Puis vous balancez l'escargot dans la flotte, ce sera le signal pour vous de vite décamper avec le max d'affaires sur vous, pendant que de mon coté, je fais diversion devant la porte du QG, je jouerai sans doute à attrape moi si tu peux et saute moutons et vu que tous le monde me connaît sur cette blue à cause de la pseudo terreur que j'ai instauré...Blabla du gouvernement, je vous jure que j'ai rien à voir dans cette pseudo terreur, enfin bref...voilà à peu près tout, arf, j'ai trop parlé, des questions ?

*Il est taré, il va être poursuivi par une base entière quasiment et il compte s'en tirer indemne, je ne connais pas sa force mais bon c'est assez tendu quand même*

Mizu dans un élan d'hésitation pris la parole, bien qu'elle fut nouvelle dans l'équipage, elle n'étais pas très partante pour les prises de risques inutile, et pas trés partante pour tout ce qui pouvait mettre son intégrité physique en danger. En réalité, elle voulait bien aider l'équipage mais bon une mission aussi risqué comme ça, alors qu'elle vient tout juste d'arriver, elle ne peut pas dire qu'elle s'attendait à un accueil de la sorte.

"Hum hum.. Je vois bien ce que tu veux dire, je veux bien m'occuper de cet escargophone si tu me fais assez confiance, après je pense que je suis plutôt doué pour les missions dans l'ombre, pas celle ou il faut foncer dans le tas, je ne vous serais pas très utile ici je pense"

Bien évidemment ce ne sont pas un ou deux marine de pacotilles qui allait faire peur à Mizu, mais il ne fallait pas que ses compagnons lui en demande trop, elle avait trop peur de la mort ou de se faire capturer. Enfin elle allait faire de son mieux, comme d'habitude, surtout si il y avait une telle récompense à la clef. Tiens, d'ailleurs elle se rendit compte que le jeune homme qui lui rendit tant de services avant qu'elle ne s'endorme était la aussi, mais ce n'était pas le moment ni l'endroit pour qu'elle lui demande son nom.

"Bon et bien, je vais en profiter pour accoster sur Tanuki, les courants ne font pas tout, nous ne devons plus être très loin de toute façon.."

Mizu se leva et alla sur le pont pour diriger le galion vers l'endroit le plus pratique pour débarquer, alors qu'au bout d'un petit moment les trois autres membres sortirent à l'heure tour des salles intérieures et vinrent sur le pont. Ils avaient l'air plutôt enthousiaste à propos de cette mission ce qui réconforta un peu la jeune navigatrice qui elle n'étais pas au top de la confiance sur ce coup. Elle allait bien voir comment tout ceci allait se déroulé et au pire il reste toujours une issue de secours.. La fuite. Elle les conduisit donc sur le bords de l'île, la ou le plan de Mizukawa pourrait enfin ce mettre en marche, maintenant il restait à voir comment les autres allaient réagir face à la situation.
avatar
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Mer 12 Oct 2011 - 19:09

Voilà quelques heures que le silence règne sur le bateau. J’ai aidé Ramoi à nettoyer le pont, le couloir et la cuisine surtout ! Quel bordel franchement ! On aurait pût éviter tout ça s’il n’avait pas décidé de prendre tous ces hommes sous ses bras ! En les laissant crever sur leurs bateau, rien de tout ça ne serais arrivé ! Bref, ce qui est fait est fait. J’aimerais bien me doucher un coup mais nos réserves d’eau sont faibles. Ahh, je déteste rester sale ! Bref, je vais quand même aller me changer. En allant vers ma chambre, je me rappelle qu’il y a un plateau à récupérer dans la chambre de la navigatrice. J’en profite pour le prendre et l’emmener en cuisine.

Une fois dans ma chambre, j’ouvre mon placard à la recherche d’habits susceptibles de supporter la saleté de mon corps après toute cette corvée ! C’est bon, j’ai trouvé ! Je vais m’habiller en noir ce soir. Un T-shirt noir pour le haut et un pantalon noir également pour le bas ! Vu qu’il commence à faire nuit et froid, un bon gilet noir pour me couvrir ferait l’affaire !

Spoiler:
 

- Dragons de la mort ! La terre est en vue ! Tanuki sera notre lieu de passage.

Soudain, l’ambiance calme du bateau fût brisée par un cri ! C’est le capitaine ! Bon bah aller ! Je ferme ma porte à clef au cas où et me dirige vers le pont. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance aux nouveaux nakamas, mais je viens à peine de commencer à naviguer avec eux alors… Bref, je croise dans le couloir mon capteun’, Ramoi et la navigatrice. Apparemment, il y a réunion. Nous suivons donc tous Mizu qui nous mène jusqu’à la salle à manger. Pas la cuisine, la salle à manger ! Je pense que c’est là qu’on va faire nos réunions en général. Elle est assez spacieuse et une grande table est à disposition. Je remarque au passage que la nouvelle a repris un peu ses forces. Tant mieux pour elle, parce que d’après les dires du capitaine, nous allons passer une nuit agitée !

Une fois tout le monde installé, il sorti un escargophone et commença son discours. Mais d’où est-ce qu’il sort ça lui ? C’est quand qu’il va devenir quelqu’un de normal ? Bref, voyons la suite. Tiens tiens, le gouvernement ? Rien que ça ? Ces enfoirés ont déjà poursuivi mon père durant toute sa vie et maintenant qu’ils l’ont eu, c’est à mon tour ! Je pense que c’est le destin ma famille et que cela va continuer pendant encore les générations à venir. Bien sûr, si je ne meurs pas avant de faire un enfant ! Je suis le seul Kazumi qui reste sur cette terre ! Bref, je devrais écouter mon capitaine, sa à l’air sérieux !

Hmm, c’est donc ça ! On va voler l’argent du gouvernement ! Ça me plait ! Toutes actions menées contre ces enfoirés sont bonnes à prendre. Mais… maintenant que j’y pense, nous ne sommes que quatre !!! Mizu nous tend l’escargophone et nous demande de parler avec le gouvernement ! J’aurais des choses à leurs dire moi aussi si je pouvais ! Décidément, ce capitaine est un taré confirmé ! Je pense que c’est jouable vu que le QG à besoins de renfort. Il ne devrait pas y avoir tant de marines que ça sur Tanuki ! En plus j’ai bien fait de m’habiller en noir, le temps qu’on accoste, le ciel serait tout noir ! Personne ne me verra ! La navigatrice pris l’escargophone et se leva !

- Bon et bien, je vais en profiter pour accoster sur Tanuki, les courants ne font pas tout, nous ne devons plus être très loin de toute façon…

Elle a raison. Soudain, j’eu le sourire aux lèvres en pensant à ce qui nous attendait ! Oui, on va se faire du pognon, beaucoup de pognons ! Même que ce pognon appartient à la marine !! Je suis déjà chaud patate ! D’ailleurs il faudrait que j’aille me reprendre des clous ! Les deux que j’ai plantés aujourd’hui étaient recouverts de sang ! Ensemble, Capteun’, Ramoi et moi sortons de la salle. Je ressens une excitation, une aura entre nous ! On est tous chaud, on va se faire beaucoup de blé ce soir ! Je me dirige vers la salle de guerre où sont stockés mes outils de travail ainsi que mes clous ! Salle de guerre, mais il n’y a pas vraiment d’arme dedans ! Juste des boulets pour les 60 canons du bateau. Appart ça, aucun fusil, aucune épée ni rien, juste des boulets pleins et quelques boulets enchainés.

A mon retour sur le pont, je m’avance vers l’avant du bateau et monte sur le beaupré. Je sens la fraicheur du vent taper sur mon visage, je le sens passer entre mes cheveux, rafraichir mon crane. Je respire l’odeur salée de la mer, je la respire maintenant, car il se pourrait que je ne puisse revenir sur elle, que je ne puisse la ressentir à nouveau. Les yeux fixé sur Tanuki, j’attends, j’attends notre arrivé. Ce soir ça va faire mal chez les marines !
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Mer 12 Oct 2011 - 19:54

Je sors de la salle à manger souriant et avec une totale confiance extérieur, bien que le stress me rend fou, j'essaie d'être le plus positif possible pour que mes nakama's puisse être bousté à bloc ! ...

Nakama's ! Je pars en premier pour foutre le bordel au QG, tandis que vous partirez vers l'ouest pour tendre une embuscade au marins qui emmène leurs biens en direction du QG qui doit se situer...selon mes vagues souvenirs à l'opposé d'où nous sommes. Soyez prudent et revenez au bateau sain et sauf, nous nous retrouverons sur West Blue à Kage Berg...Ne vous inquiétez pas pour moi, je vous rejoindrai dès que possible !

Je me dirige donc vers les deux sacs que j'avais pris là dernière fois, puis je me prépare pour un combat qui risque bien de m'amuser...Je vais déchaîner ma colère sur cette terre. Cette rage qui était resté en moi pendant tout ce temps jaillira tel du magma d'un volcan.

Ma main tremble, ma respiration deviens plus rapide, je sens comme un coup de burst en moi ! ça me tuerais de revenir sur le bateau à cause d'un oublie alors je vais checker...J'attache à ma ceinture, deux pistolets six coups, deux lames sur le bas du dos, ma corde à piano, une clé à molette et un tournevis. Puis je prends mon katana et je presse le pas vers Lion.

Ecoute Lion, je te fais cadeau de mon katana, prends en grand soin, car j'y tiens énormément.

Enfin j'ajoute un...N'oubliez pas de vous amusez...avec un clin d'oeil et un grand sourire sur les lèvres, puis je saute sur une barque pour atteindre la plage...Quelques coups de rames plus tard, je touche le sable fin de l'île et j'avance bravement au milieu des fougères, observant au loin les pics montagneux. Je suis prêt pour l'aventure !

...Vous voyez les petites bébêtes qui s'accrochent à vous en forêt ? Bah j'ai un pt'in de problème avec eux. Je les trouve, chiant, pas attachant et très agaçant...ça me stresse de devoir me gratter sur tous les recoins de mon corps...J'arrête pas d'observer chaque petit coin et de tourner la tête de droite à gauche...Je suis très méfiant...Soudain !

Cornes de bouc ! Voilà que je me fais bousculer par derrière ! Je me retourne et je vois une chèvre....ma'aa...Que me veux tu, l'animal ?...Maa'aaa...Hein ? T'as faim ? Tu bouffe de la clé à molette ?...Maaaaa'aaa...Non ? Bon bah t'as bien raison, ça fait mal au bide...Arrête de me suivre, je dois rester concentrer ! Maaa'aa...Bon ok, fais comme tu veux, si t'es pas une âme sensible, je veux bien te laisser me suivre, mais je te préviens qu'il va y'avoir plein de sang. Maa...Pas croyable ! Tu mange tes semblable ? J'ai jamais vu de chèvres cannibales. Hein ? Pourquoi je parle à cette chèvre ? C'est bizarre, ça doit être l'effet des champignons qui ne s'est pas encore dissipé.

J'arrive enfin sur les plaines où j'aperçois un village au loin, je sens les ampoules sur mes pieds, ça craint un max, mais ça va...je peux tenir le coup, encore quelques pas et j'arrive au village...J'ai hâte de voir la tête du premier civil à m'apercevoir, il va péter un cable, mais avant ça, j'aurais bien aimé rencontrer du people...Y a rien sur ce chemin désert, surtout en pleine nuit. On trouve que des animaux héhéhé...Je parle pas sur toi, la chèvre.

Bonsoir village !!!!!


L'allée principale est complètement vide, aucune lumière ni même de bar ! ça craint un max ! Je vais animé tout ce petit monde, c'est moi qui vous le dit héhéhé....Je sors donc mon pistolet gauche et je tire un coup de feu en l'air.

Tout à coup, je vois des hommes en chemises de nuits sortir en ronchonnant, j'entends des cris d'enfants et j'aperçois quelques ombres de femmes qui regardent par leur fenêtre.

Hiiiiiiihaaa !

Je vois un groupe d'hommes marcher vers moi, ils tiennent dans leur mains, des fourches et des torches. De un ! Je ne suis pas du foin ! Et de deux, je ne suis pas un vampire pour avoir peur de la lumière ! Quoi que je sens que la chèvre à peur des lueurs rouges et jaunâtres... Je vise donc dans le tas et j'entends un Noooon ! JIIIM ! Oh putin ! Je crois l'avoir tué d'un coup, bobo la tête....

Alors d'un coup, tous le monde se met à hurler et courir sur moi...Ouille ! J'ai assez de temps pour sortir mes deux flingues et tirer au moins quatre coups. Et hop ! Deux tirs...Voilà qu'un autre cri retentit en cette nuit de folie, par contre il a de la chance le deuxième. Tout ça parce qu'il fait nuit, plus je tirerais, moins y'aura de lumières...je vais essayer de viser ceux qui ont les fourches au lieu des torches.

Bon, je recharge et je retire deux coups ! Ah merde ! Mes pistolets ne fonctionnent plus...clic, clic, clic ! Put'in ça tire que dalle maintenant ! Va falloir me les faire au corps à corps maintenant, ça va être difficile, mais faisable.

Dans tout ce tas de merde, certains réussissent à m'avoir, tandis que d'autres ratent leur coup...J'évite avec faciliter le premier qui essaie de me mettre un coup de fourche dans le ventre, puis le deuxième et le troisième jusqu'au quatrième...Cinquième essaie, il opère une magnifique technique du : Je frappe en fermant les yeux et je ne sais pas comment il a fait, il me file un coup de poing sur le visage. Je recrache un peu de sang, et vlà que le sixième essaie de me brûler les miches avec sa torche...N'importe Naw'ak ! Puis soudain, un gars de forte corpulence me fout sa fourche sur la jambe ! Aie ! ça pique Pepitooo !

ça me rappelle les piqûres de rappel que je faisais chez le toubib quand j'étais goss...Pitoyable était leur force. Pff, je commence à m'ennuyer et vous ? Je continue esquive sur esquive, en me faisant tabasser un minimum, sinon c'est pas drôle et puis ça me permet d'avoir une bonne excuse pour cramer tout le village... Non mais oh ! C'est pas de ma faute, s'il un de leur voisins s'est pris une balle dans la tête, ils n'avaient qu'à rester chez eux au lieu de tous sortir avec une tête de grincheux !

Fini de jouer...

Dark Hole !


La vitesse dont je ferais preuve sera proportionnelle aux cris des enfants et à l'inquiètude des femmes de ce village...Les hommes autour de moi me voient soudainement disparaître, je sors alors mes deux lames et commence à égorger ceux qui sont prêt de moi...Vous en faites pas les gars, vous en faites pas les gars...Dohahaha...

Le premier à goûté à la terreur de mes lames est un jeune homme, je positionne ma main gauche sur sa nuque et la droite sur son cou et j'y vais comme un gros boucher ! L'homme fragile se retrouve décapité ! Aaah quel spectacle ! Je m’enivre de joie hahaha...Le deuxième à plus de chance et tombe dans les pommes en regardant la scène, d'où le pourquoi je n'ai pas pû l'achever, ça attendra...Au suivant ! Wow ! Lui aussi tombe raide, y'a que des âmes sensibles ici ? Arf, au prochain ! aaah enfin ! Ce doux son qui sort, ce couinement et cette extinction de voix...de l'art conceptuel qui me donne envie de vivre ! Toi t'as moins de chance que les autres, tu vas mettre cinq bonnes minutes avant de crever. Dohahahaha...


Et nous avons notre gagnant à la torche, notre imbécile heureux qui se réjouit de m'avoir esquivé et priant son dieu de l'avoir sauvé...Attends que je m'occupe des autres, tu vas y passé du con !
Le prochain meurt sur le coup après avoir peint le sol en rouge, son voisin aussi...J'en liquide un autre de la même manière...j'ai mal à la nuque et au bras à force d'égorger et de décapiter du civil...Un craquement de cou plus tard et ces hommes firent un pas en arrière.


Quoi ? Vous allez pas faire une pause pipi maintenant !
avatar
Katsu Mizu

♦ Localisation : Somewhere... Over the rainbow.
♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 1331
Popularité: -16
Intégrité: -30

Jeu 13 Oct 2011 - 3:07

Mizu conduisait donc le galion vers la plage la plus proche, pas de villages à proximité, il y avait juste le navire de la Marine plus loin sur la rive. Tanuki était une île plutôt montagnarde, un plus loin sur le rivage il y avait le navire de la Marine qui était en train de déposer son chargement à terre, visiblement tout ceci semblait plutôt bien protéger, cet mission allait être très difficile. Mais malgré les inquiétudes de Mizu, tout les autres membres de l'équipage affiché une confiance en eux plus qu'insolente, c'étais effrayant, mais rassurant à la fois, elle se disais que peut être ça allait passer facilement, qui sais, sur un coup du sort.

"Nakama's ! Je pars en premier pour foutre le bordel au QG, tandis que vous partirez vers l'ouest pour tendre une embuscade au marins qui emmène leurs biens en direction du QG qui doit se situer...selon mes vagues souvenirs à l'opposé d'où nous sommes. Soyez prudent et revenez au bateau sain et sauf, nous nous retrouverons sur West Blue à Kage Berg...Ne vous inquiétez pas pour moi, je vous rejoindrai dès que possible ! "

"On se donne rendez vous à Kage Berg alors, on t'y attendra pour sur!"

Bien que Mizu aie des doutes sur les chances de réussite de son capitaine, bien qu'elle ne connaisse pas totalement tout son potentiel, et puis elle de son côté elle allait devoir voler ce qu'il y avait dans ce navire.. Mouais c'est bien protégé quand même, et puis bon, même si elle savait se battre elle aurait aimer éviter le combat dans la limite du possible, enfin dans ce cas là ça paraissait compliqué, mais bon elle allait bien entendu comptait sur ses deux alliés, le deux autres membres de l'équipage avec qui elle n'avait pas beaucoup parler, ils n'avaient pas l'air surpuissant tout les deux mais bon il fallait bien faire avec .. Donc le capitaine mis son plan en exécution, il partit à l'aide d'une barque et arriva rapidement sur la rive, il partit très probablement à la recherche d'un village ou il pourrait faire une diversion, car ça étonnerait grandement Mizu qu'il aille faire le mariole devant la porte du QG à tuer tout les marine qu'il à sous la main.

Enfin, le galion se posa à son tour sur la plage, ils avaient probablement accosté du côté sauvage de l'île, pas une lumière à l'horizon, bien sur la nuit n'arrangeait rien du tout, puisque la vision sur l'île était très réduite, et vu le surplus de végétation qu'il y avait par ici on ne savais pas ce qu'il pouvait se cacher dans un buisson ou derrière un arbre! Les trois membres de l'équipage allez donc mettre enfin le pied à terre. Les deux autres, avaient toujours l'air très confiant, même si le capitaine n'était plus là, rien ne changeait. Mizu avait déjà un petit plan en tête qu'elle s'empressa de proposer à ses deux compagnons.

"Bon. Déjà je pense qu'on devrait se rapprocher pour voir de plus prés de quoi ça à l'air, on avisera une fois la bas"

Les deux hommes donnèrent leurs accords avec un hochement de tête, il n'y avait visiblement personne qui s'occupait de regarder si des visiteurs d'approchait, et le galion n'avait visiblement pas attisés la curiosité des marines sur le bateau, bon c'étais au moins ça, ils avaient l'effet de surprise. s'ils s'approchaient en restant sur le bord de la plage, le petit groupe se serait fait repérés sans aucun doute, ils décidèrent donc de prendre un peu de recul dans l'île pour aller dans un petit bosquet juste à côté du campement des marines, en tout discrétion bien sur, le moindre soupçon du camp des marines auraient pu leur coûter très cher. Mais bon, dans la nuit noire, et avec une visibilité et en plus en se camouflant derrière les arbres sans faire de bruit tout en se rapprochant du campement, ils avaient très peu de chance de se faire remarquer.

Une fois arrivés à proximité du bateau des marines et de leurs installations pour débarquer toute les caisses (qui avaient plutôt cette forme la). En effet le capitaine avait très certainement raison pour prendre autant soin de ces caisses la, ce convoi devait avoir une très grande importance. Et vu le dispositif mis en oeuvre pour conduire ces caisses jusqu'au QG de Tanuki, il n'y avait aucun doute, il fallait mettre la main sur ces boites la. Rien que sur ce campement, on pouvait distinguer une trentaine de marine dans le bateau qui s'occupait de descendre les caisses pour les amener à terre, et des convois de Marine qui partait en direction du QG, des groupes d'une vingtaine de marine, tous accompagnés par un plus haut gradés.. Des sous lieutenants très certainement, qui dirigeait des trouffions qui eux, s'occupaient de porter les boites. En clair, Mizu pu décrypter toutes les informations importantes en analysant pendant une dizaine de minutes les mouvements des marines.

"Ils envoient toujours dix caisses par convois, dix marines s'occupe de porter une caisse chacun, dix sont la pour couvrir, et je suppose que le sous-lieutenant veille à ce que tout se déroule pour le mieux. Ensuite, il me semble qu'un groupe parte toutes les 5-6 minutes, dans ces eaux là. Déjà on ne peux pas tenter un assaut direct ici ce serait complètement stupide on se ferait découpé en deux temps, trois mouvements. Par contre je vois qu'ils prennent la route entre deux bosquets (comme ceci) , après je n'arrive plus à distinguer la route qu'ils prennent.."

Comme vous avez pu le remarqué, Mizu aimait bien analyser tout ce qui l'entoure, elle était plutôt bien doué pour ça, enfin ça faisait parti de son comportement, toujours analyser la situation avant de faire une connerie. Alors qu'elle se concentrait elle en oublier complètement ses deux compagnons qui avait peut être essayer de lui glisser un mot ou deux mais elle leur avait surement mis un vent, elle devait en être désolé, même si elle ne s'en rendait pas compte. Mais pour prendre un réel avantage sur la situation , les trois joyeux lurons devait attendre la diversion de Mizukawa, qui promettait d'être de grande envergure et totalement déraisonné, mais bon, c'étais son choix. Mizu se demandait vraiment comment ils allaient faire pour prendre possession de ces caisses là. C'est alors qu'un des deux hommes proposé une idée qui paraissait bien faisable, c'étais celui qui l'avais aidé lorsqu'elle était dans le bateau. Il partagea son plan avec les deux autres tout en chuchotant :

"On pourrait leur tendre une embuscade, non? Ca semble à notre portée vu leur nombre"

"Je pense que c'est le seul moyen en effet, surtout s'ils longent ce boisé on pourra les embusquer assez facilement, mais on aura vraiment pas beaucoup de temps."

L'autre homme ne parlait pas beaucoup, il devait être plutôt timide Mizu ne le connaissait de toute façon, elle espérait qu'il n'allait pas être un boulet pendant le combat. Mizu en profita pour demander aux deux hommes leurs noms quels étaient leurs noms car elle ne les connaissaient même pas.

"Moi c'est Ramoi!" "Et moi tu peux m'appeler Lion!"

"Moi je suis Katsu Mizu, vous devez déjà connaitre mon nom, mais bon on ne doit plus s'attarder, préparons nous à y aller"

C'est alors qu'un marine arriva en courant pour transmettre de nouveaux ordre aux marines du campement, la diversion du capitaine avait-elle fonctionné?

Spoiler:
 







Dernière édition par Katsu Mizu le Jeu 13 Oct 2011 - 17:38, édité 4 fois
Invité
Invité


Jeu 13 Oct 2011 - 3:10

Bon maintenant que vous avez compris que je ne fais pas dans la dentelle, vous allez tous enlevez vos pantalons !

Je venais juste de reprendre mon souffle et mon calme avant de leur avoir dit ceci...Bien sur, ils n'ont pas voulu obéir, alors j'ai réfléchis dix secondes...oui, ça m'arrive de réfléchir, alors je me suis dis que peut être, ces gens étaient comme ce bon vieux jack, non pas le père noel ! Mais non ! Pas l’éventreur...C'est celui qui dit.


Jack a dit...Enlevez vos pantalons !

Et là, je vois un homme d'une trentaine d'année qui commence à enlever sa ceinture...Lorsque son voisin de gauche le regarda d'un air étonné, puis ce dernier se posa en face de lui et c'est là que j'entends un Cllaaaa ! Ce pt'it con lui avait donné une gifle ! Finalement, toute cette histoire devient intéressante...

Marco ! Ne fait pas ce que cet assassin te dit ! Va réveiller les autres, avec dix de plus, il n'aura aucune chance, dit leur de ramener les fusils chargés et qu'ils préviennent la marine ! Vite cours, on va s'occuper de lui en attendant.

C'est moi où très prochainement, je serai dans la merde ? Oulala ça me donne l'envie de me surpasser...Je crois bien que c'est la première fois de ma vie que des villageois me font un plan comme celui ci. Bref, je vais couillonner des fourchus et torcher la bave de ses braves gens.

J'avance à grande allure sur le groupe et ne leur laisse plus une seule occasion de me toucher, muni de mes deux lames, ce bout de terrain marron changera de couleur en peu de temps. Dohahaha...

En avant pour la danse mon coco, je m'élance sur le plus proche et vise sa gorge en faisant un mouvement circulaire et horizontal...L'homme m'a venu venir et à esquiver avec difficulté, mais il a esquivé ! Par contre l'autre, il n'a pas de chance et s'en prend plein la gueule ! Je fais tourner mes lames sur elle-même et jette mes deux lames en même temps sur deux gars qui tenait dans leur main une fourche. Je réussi à touché le premier dans le ventre, il n'est pas mort sur le coup...par contre il a du mal à bouger, dans l'agonie total le pauvre....son pote a eut plus de chance, lui il se l'est prit sur le front et avec la puissance que j'avais insufflé sur ce coup...Je peux dire qu'il estt resté figé. Dohahaha...

D'un pas vif et avec une organisation de malades, ils m'attaquent en même temps pour essayer de m'arrêter...Quand je vous dis organisation, ça veut dire : Gesticulation dans tous les sens, cris démentielle et rage en eux...Moi qui voulait demander gentiment le chemin pour aller au QG.

Bref, tous le monde pique les torches sur le sol et prennent leur fourche, comme si ça allait me tuer...Ils savent même pas se battre ! Pourquoi ils s'acharnent comme ça ? Pourquoi ils ne s'enfuient pas ? Franchement après le recul, je me dis que ça ne valait pas la peine de tous les tuer...Mais qu'est ce que je raconte moi ! Dohahahaha...Vous êtes des animaux, vous allez tous crever ! A part toi la chèvre...

J'esquive leur jet de fourche dans le sol en sautant, puis j'attrape le manche en bois de cette ustensile campagnard, j'enfonce bien cette pseudo arme dans le sol et je tourne sur l'axe pour foutre un coup de pied qui fait basculer un petit vieillard...Ce dernier semble avoir une crise, pt'in pas très résistant les papi's, il vient tout juste de tomber raide mort.

Noooon Papi Brossard !

ça sert à rien de le pleurer, tu vas le suivre aussi...Je prends la fourche du sol et l'enfonce dans son ventre, puis je le soulève et le relâche sur une autre personne...C'est comme ça qu'il faut faire !
Je peux voir la peur et la terreur que j'instaure dans ce village, il commence à reculer pour pouvoir s'enfuir sans doute...ah ce que je déteste les lâches !

Little Mienai Of Wind Dragon...


Je concentre l'énergie qui est en moi et affûte mes sens, j'augmente ainsi la rapidité de mes coups...J'en fourche un, puis un deuxième...et dans ma folie un troisième, puis un quatrième ! Jusqu'à que le dernier des humains révèle devant mes yeux tout son potentiel, à sa place...voir tous mes amis mourir par le bras d'un mec torse nu qui semble fou...(This guy...en me pointant du doigt)...Je fonderais sur place en culpabilisant sur ma faiblesse, mais lui il était différent, il rassembla en ce moment de désespoir toutes les armes nécessaires pour pouvoir combattre un mec comme moi.


Aaaaaryyyuuuwwa !

Vif, précis il enchaîne les coups de poings avec poigne, rage et souplesse...Trop imprudent et pas très concentré, croyant que ces faiblards n'avait pas la puissance nécessaire pour me toucher, je m'écroule après le dixième coup de poing. Hahahaha...Il a réussi à survivre et il m'a bien diverti avant que les autres ne débarquent avec leurs fusils.

Venez vous battre à la loyal bande de lâche ! Des fusils contre un homme avec une fourche, une clé à molette et un tournevis ? Bande de lâche !

avatar
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Jeu 13 Oct 2011 - 14:49

Nous voilà arrivé. Mizukawa est parti avant pour pouvoir faire diversion pour notre attaque. Le galion arrive maintenant au large d’une plage vide. Rien, vraiment rien, c’est vide ! Juste le bateau de la marine un peu plus loin, comme prévu ! Je me rappelle du katana à Mizu… je ne sais pas manier une épée, je ne peux pas me battre avec, il ne me servirait à rien là-bas. Mieux vaut le ranger en lieu sûr, sait-on jamais si je venais à le perdre. Connaissant le navire par cœur, je cache le katana sans aucune difficulté dans un de ses recoins.

Mes deux nakamas sont prêts, enfin je pense. Ramoi est aussi motivé que moi, par contre notre navigatrice est comme hésitante ! Je pense qu’elle n’ait pas très sûre de notre coup, mais si on réussit, je pense que notre confiance entre membres va s’accroitre. Aller, c’est le moment de descendre. De façon acrobatique, comme je le fait souvent, je saute sur la terre ferme. En avançant dans la végétation, notre navigatrice prend la parole.

- Bon. Déjà je pense qu'on devrait se rapprocher pour voir de plus près de quoi ça à l'air, on avisera une fois la bas.

Agréablement surpris de voir qu’elle est à présent confiante, j’hoche la tête pour donner mon accord. Mon cœur bat de plus en plus vite, je sens l’excitation monter en moi. Nous sommes à présent près du bateau de la marine. L’environnement joue en notre faveur donc ça commence bien. D’ailleurs, je suis bien heureux qu’il n’y ait pas de chiens, ils nous auront repérés en un rien de temps. Bref, il y a autant de marines que je le pensais, par contre, pas aussi faible que je l’aurais imaginé.

- Ils envoient toujours dix caisses par convois, dix marines s'occupe de porter une caisse chacun, dix sont là pour couvrir, et je suppose que le sous-lieutenant veille à ce que tout se déroule pour le mieux. Ensuite, il me semble qu'un groupe par toutes les 5-6 minutes, dans ces eaux-là. Déjà on ne peut pas tenter un assaut direct ici ce serait complètement stupide on se ferait découpé en deux temps, trois mouvements. Par contre je vois qu'ils prennent la route entre deux bosquets, après je n'arrive plus à distinguer la route qu'ils prennent…

Woaw, elle analyse vraiment bien. Du coup, j’ai l’air con moi d’avoir juste compté le nombre de mecs. Après quelques secondes de silence, Ramoi se baissa pour nous donner son opinion à son tour.

- Ecouter, le sous-lieutenant, laisser le moi, je devrais pouvoir le battre. Vous vous occuperez du reste, ce sont que de simples marines. Bon allez, on se bouge d’ici.

Toujours ensemble et discrètement, nous nous dirigeons vers les deux bosquets. Je pense que c’est belle et bien le meilleur endroit pour notre embuscade. Au moment où on arrive, on entend au loin un coup de feu. C’est probablement Mizu qui nous donne le signal, mais je me rends compte que ce n’est pas très efficace. Le groupe de marines qui arrive s’est arrêté quelques secondes. Ils n’ont pas l’air de s’en préoccuper et reprennent leur marche. Merde, comment on va faire ? Ils arrivent ici, tous ! Je sors mes deux clous, je pense que tenter d’en avoir deux à distance serait un bon départ pour attaquer. Ce serait le signal de l’embuscade. Des coups de feu se font entendre à nouveau. Cette fois-ci, les marines s’arrêtent pour de bon. Trois de ceux qui étaient là pour encadrer se détachèrent. L’escargophone se mit à sonner. Merde vite, faut répondre, sinon on va se faire prendre ! Aussi vite que possible, Katsu décrocha.

- Ici la base, qu’est-ce qui se passe dehors ? Voyants que nous somme une petit peu loin de la mer, je prends l’escargophone pour répondre.

- Des pirates vont bientôt vous faire la peau, signé Mizukawa Sutero.

A petit élan, je lance l’escargophone de toutes mes forces vers la mer. J’espère qu’il est bien tombé dans l’eau ! Ça y est, le signal est donné pour de bon. Mes clous en mains, je montre à mes compagnons que je vais lancer l’attaque. Ramoi dégaine son épée, Katsu ses dagues. Nous somme prêt pour l’attaque non de non !! Tel un Lion, je m’approche doucement des marines écartant les longues tiges des hautes herbes. Clous en mains, je vise un des hommes qui porte une caisse !

[Passons dans la tête d’un marine pour décrire la scène]

Je me demande bien ce qui se passe au village ! Unh… Qu’est-ce que ? Edward… Pourquoi il est à terre ? Merde qu’est-ce que… du sang dans sa nuque ? Merde, quelqu’un lui a tiré dessus, on nous attaque !

[Revenons en Lion]

Ça y est, j’ai lancé l’attaque. J’essaye de tirer mon second clous sur un autre, cette enfoiré n’est pas touché, le clou s’est planté dans la caisse ! Eh merde ! Je sors mes deux derniers clous de mes chaussures, les prends en mains et charge sur les hommes en uniforme. Je les déteste ces connards, je vais les tuer ! Pour mes parents, pour mon honneur, pour moi !! A trois, nous chargeons dans le tas. Les hommes chargés de porter les caisses les posent au sol pour nous combattre. Je saute sur un en lui transperçant le cœur pendant la chute. En relevant la tête, juste devant moi, un gars avec son épée, entrain de baisser son arme pour me toucher. *CHTIINNG* Pouah, Ramoi intervient en bloquant son coup à l’aide de son katana. Il vient de me sauver la vie à peine l’attaque lancé. J’aperçois un autre qui charge sur Ramoi. D’un bon, je suis debout, je place un « merci Ramoi » alors que je m’appuis sur son dos avec ma main gauche pour envoyer un coup de pied à celui qui charge. On est quitte maintenant ! A peine relevé qu’un autre me plaque au sol. Merde j’ai lâché un clou. L’enfoiré, il me met une droite, puis une deuxième. Je sens que m’a lèvre commence à saigner. En prenant le goût de ce liquide rouge avec ma langue, une folie me prend soudainement, L’adrénaline s’empare de moi, je vais le démonter ! Je prends ma seul arme qui me reste des deux mains et lui plante entre l’épaule et la tête. Et encore une fois, cette fois-ci dans le torse. Je le pousse et me lève toujours le clou en mains. Je regarde mes compagnons qui se battent vraiment bien ! Ramoi a déjà mis trois hommes à terre et la fille se bat vraiment bien, elle à l’aire même plus forte que moi ptain ! A peine j’ai le temps de la regarder un peu plus qu’un marine m’attaque. J’esquive se lame et en profite pour lui mettre une balayette. Les caisses sont toujours au sol, ces imbéciles sont plus préoccupés à nous combattre qu’à protéger leurs caisses. Je cour en direction d’une et la prend sous mon bras gauche. Un homme essaye de me trancher avec une petite dague mais me ratte en tapant sur la caisse. Décidément, ça peut être un bouclier aussi ! Ettt Bamm, je me prends un coup de pied dans le dos qui m’envoie à terre. Traitre ! Alors qu’il vient sur moi, je lui lance la caisse dessus et en profite pour me relever. J’aperçois le sous-lieutenant arriver en courant.

- RAMOI, Il ARRIVE !!!
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
avatar
Katsu Mizu

♦ Localisation : Somewhere... Over the rainbow.
♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 1331
Popularité: -16
Intégrité: -30

Jeu 13 Oct 2011 - 22:52

Mizu et ses deux acolytes étaient donc bien camouflé, ils allaient pouvoir mettre leur plan en oeuvre, mais la le Den Den Mushi se mit à sonner, Mizu répondit en urgence, et Lion s'occupa de répondre

-" Ici la base, qu’est-ce qui se passe dehors ? ."

-" Des pirates vont bientôt vous faire la peau, signé Mizukawa Sutero"

Et à ce moment, Lion pris un peu d'élan et balança le den den dans la mer, ce qui surpris grandement Mizu, n'importe quel marine regardant dans leur direction aurait pu remarquer le den den qui allait directement dans la mer, bon il à pris des risques, apparemment personne ne s'en ai rendu compte, la chance était dans leur camp, mais bon c'étais très risqué quand même.

Ils suivirent donc pendant un petit moment le convoi qui allait partir, il était composé de la même manière que les précédents, 20 marines bas gradés et très certainement un sous-lieutenant, elle le reconnaissait grâce à l'uniforme, exactement le même qu'un sous-lieutenant qu'elle avait déjà eue l'occasion de rencontrer. Enfin ils commencèrent à prendre en filature le convoi jusqu'à ce que le bosquet arrive à sa fin et qu'ils n'aient plus de moyen de se camouflé. Ils étaient tous prét, Lion regarda Mizu et Ramoi faisant un signe de la tête pour montrer que c'était le moment. Visiblement ils étaient plus adepte du style bourrin, Ramoi et Lion engagèrent le combat le combat rapidement, mettant quasi directement deux adversaires hors d'état de nuire, l'effet de surprise leur avait donner un grand avantage. Mais bon, il y avait quand même une très forte infériorité numérique, et ils étaient accompagné par un sous-lieutenant, c'est pas un manchot quoi, apparemment Ramoi avait décider de s'occuper de lui, mais pour la peine il était rentré dans le tas avec Lion. Mizu ne sauta pas dans le tas en prenant tout les risques du monde pour engager le combat elle attendit juste simplement que Ramoi et Lion capte l'attention pour mieux les attaquer par la suite. En effet elle eu raison, bien que ceci ai pu gêner ses coéquipiers pour le départ, elle allait arrivé en force. Elle sortit donc du bosquet, ses deux dagues sorties, pendant que toute l'attention était focalisée sur ses deux compagnons, elle pris un malin plaisir à prendre par surprise les deux premiers lui tournant le dos, leur donnant à chacun un coup dans la nuque les mettant hors d'état de nuire pour un petit moment.. Mizu n'allait pas tuer des pauvres types alors qu'ils ne mettaient pas sa vie en danger, ça serait bête.

Enfin, il y en avait déjà 8 au sol, trois neutralisé par Ramoi, deux par Mizu et trois autres par Lion, mais bon l'effet de surprise était terminé et la tache s'annonçait des plus compliqué, enfin bon le sous-lieutenant était chaud de se battre, apparemment Ramoi voulait le prendre en un contre un mais il semblait bien occupé avec tout les marines autour de lui et Lion, la tâche s'annonçait rude, bon 2 contre 12, elle n'assurait pas qu'ils s'en sortent indemne, mais bon rentrer dans le tas n'étais pas vraiment le genre de Mizu, alors elle préféra attiré l'attention du sous lieutenant, il n'avait pas du tout la même carrure que tout ses autres petits sous-fifres, c'étais un grand et gros baraqué qui aimait bien se battre à la masse, un gros bourrin classique quoi, ce n'étais pas le meilleur tirage pour elle, mais bon c'est comme ça il n'y avait pas d'autre choix, elle devait occupé son attention pendant que ses coéquipiers se débarrassait du reste des ennemis.

"Hey le gros, regarde par là, je suis ton adversaire"

"Un moucheron comme toi... Ne te moque pas de moi, vous ne faites pas le poids face à nous"

Bon, il faisait presque deux fois la taille de la jeune fille, mais Mizu savait déjà comment s'y prendre avec ce style d'adversaire, en espérant que ses coéquipiers sache aussi comment s'y prendre contre 12 adversaires simultanément.
Invité
Invité


Ven 14 Oct 2011 - 0:32

Ils étaient une dizaine, tous armés de fusil, le coeur solide, ils étaient prêt à venger leurs camarades et à prendre ma tête !

Chers amis ! Vengeons nos martyres au nom de leur honneur et leur famille.


Ces petit's joueurs commencent sérieux à me fatiguer, comme s'ils ont une chance de m'avoir...sait on jamais après tout...Bouarf, là faut que je me concentre à mon maximum pour ne pas me faire tuer... Je ne les comprends pas, ils auraient du se sauver au lieu de me faire face... Malheureusement pour eux, cette nuit fraîche sera leur dernière...

Bam ! Bam ! Bam....

Apprenez à mieux visez bande d'en...


Aouch ! J'ai parlé trop vite...Je suis un peu troublé par la vue de mon sang sur mes mains...Pt'in ! J'ai été touché au bas du ventre, heureusement pour moi, aucun organe interne n'a été touché...Je vais avoir du mal à me déplacer par contre.

Bam ! AAAAaaaaah ! Ces enfoirés d'en... de fils de ... m'ont touché au cou...c'était moins une, à quelques centimètres près et je serais mort sur le coup.


Little Breath of Fire !


Vous allez goûtez à ma technique spéciale ! La little breath...je ne la dévoile au grand jour que très rarement et à la frontière de la mort...Préparer vous à me voir bouillir ! Bouillir d'envie de vous massacrer et vous torturez un à un pour le simple plaisir !
J'utilise la chaleur emmagasiné par les cellules de mon corps pour les faire ressortir d'un coup, comme les roches basaltiques qui jaillissent d'un volcan ! ça va suer pour tous le monde héhé...Je m'avance donc vers ce groupe d'incapables et je sens comme une décharge électrique traverser tout mon corps...Elle provient de ma jambe gauche...Merde ! Ils m'ont pas raté ces enflures...

Je m'arrête et envoie avec force ma clé à molette sur un et mon tournevis sur un autre, tandis que juste après je retente le diable et espère que mes pistolets remarcheront.

Hahaha...Je me marre en voyant un mec s'écrouler après avoir reçu l'outil sur le genoux ! Il tire son pote de droite avec lui, surement pour ne pas s'écrouler entièrement sur le sol, mais le tournevis percute celui qu'il tiens...Toujours la jambe droite ! Décidément, j'ai du mal avec ma visée, c'est surement à cause du noir...Voilà y'en a maintenant deux par terre entrain de souffrir....Je regarde les autres avec un air qui dit : Je vais tous vous faire souffrir, soyez pas jaloux d'eux !...Puis l’adrénaline du moment est retombée ! Cela s'explique par le fait que je perds pas mal de sang surtout en utilisant la little breath of fire, mais si ça me permet de les avoir deux fois plus vite...c'est un mal pour un bien.

Haha...La chance viens de tourner mes loulou's...P'aam ! Premier tir de ma part ! Maintenant on se bat à armes égales...La motivation me reviens et j'en oublie la douleur qui est atroce...Re P'aam ! Un deuxième coup de feu ! Je touche le premier à la jambe droite, faible comme il est et pas habitué à résister aux balles, il s'écroule en criant comme les deux derniers...Pouah ! Je vise très mal...ou pas. Le deuxième aussi tombe après avoir reçu une balle dans le genoux droit.

Dohahaha...Dohahaha...Souffrez mes petits...Souffrez !



Il y'a encore sept nains qui recharge leur fusil pour me trouer comme une passoire...Essayer donc, mes deux flingues vous attends ! Hahaha...Un premier tir retentit de leur part en même temps qu'un autre de ma part...Un vrai vas et viens de balles dans cette allée qui va devenir un futur cimetière pour ces gens...Il rate son shot, tandis qu'il s'écroule avec les deux mains sur le ventre...Aaheuaaa...T'aura beau agonisé ou même me supplier de t'achever, je ne le ferai pas...Souffre petit malin !

Bam ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Petit merd'eux ! Me tirer dessus une deuxième fois sur la jambe...c'est cruel !

Bam ! Bam ! Bam ! Bam ! Bam ! Baaaam !

Combien de fois allez vous faire cette erreur avant de comprendre ! Tirez en même temps ne sert à rien ! Car vous allez perdre un temps précieux, vu que vous allez rechargez vos armes en même temps...Ils sont cons ! Ils auraient pu m'achever depuis le temps.

Ils réussissent à m'avoir, cette fois ci avec deux billes de fer en plus dans ma jambe gauche, désormais je ne peux plus bouger...Et les voilà qu'ils commencent à se rameuter !
P'aaa ! Et un nain qui s'écroule avec les mains sur le ventre ! Un ! Au suivant ! P'aa ! Touché en plein coeur ! Crève !!!

Dernier coup que je peux effectuer avant qu'il ne me saute tous dessus...Je tire avec mes deux gun's en même temps ! J'en touche un à l'épaule, son cri résonne dans le creux de mes oreilles...ça fait tellement de bien que j'en souris...huhuhu...Le deuxième tir achève un gus. Head Shot ! Arf...je trouve ça dommage, je ne l'entendrais pas souffrir comme font les autres en ce moment même.


Dans un geste d'espoir et tout juste avant qu'il ne me saute dessus, je balance sur eux mes deux lames...Par chance je réussis à toucher deux gars...Le premier, direct entre les deux jambes...pas la peine de vous dire qu'il s'est mit à pleurer comme un bébé. Puis l'autre se l'ai prit dans le ventre...Il n'en resta plus que deux...D'ailleurs où ils sont ceux là ? NOOOO ! Il sont en train de détaler comme des rats ! Ma foi, ils ont pas tord...

Il n'y a que deux cas qui s'en sortent dans un combat, les plus forts et les lâches...Les braves meurent toujours.



Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 18 Oct 2011 - 13:53, édité 6 fois
avatar
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Ven 14 Oct 2011 - 0:50

Bien que le sous-lieutenant arrive, Ramoi et moi somme encerclés. Ce n’est pas bon ça, s’il vient et qu’il veut se battre avec moi, ça va être hyper chaud pour ma geule ! Quoi ? Elle veut se battre avec lui ? Mais il va en faire qu’une bouchée ! Quoi que, si ça se trouve, elle y arrivera ! Je ne sais pas encore comment elle se bat. *CROAKK* Le marine sur qui j’ai lancé la caisse me l’a renvoyé dessus, je m’effondre à nouveau ! Putain de merde ! Je réfléchi trop et me bat pas assez ! Si ça continue, ils vont m’avoir vraiment ! Cette fois je m’énerve pour de bon, ça suffit comme ça, des simples marines na mais oh ! Ce connard arrive le pied en avant, mais sa lenteur fait qu’il me rate. Je contracte tous mes muscles et m’énerve un bon coup !



- AAAHHHHHHHH !!! AHHHHH ! AHH ! VENEZ !! VENEZ !! JE VOUS ATTENDS !!

La violence s’est emparé de moi, personne ne pourra m’arrêter ! Une épée s’élève au-dessus de ma tête, mais avant qu’elle ne redescende, j’avais déjà esquivé. Un coup de pied direct sur le côté de son genou qui brise ses ligaments. Son cri me nourrit d’adrénaline, il m’énerve encore plus. Je suis trop puissant ! Je vais les tuer ! Je cour sur l’un le genou en l’air, cette enfoiré m’esquive. Ah ouai ? Je tourne sur moi-même tel un ninja pour lui exploser la tête avec mon talon. Touché, mais pas vaincu. Je le finirais toute à l’heure, y’en a un autre qui charge sur moi avec son épée. Je l’esquive aussi, mais vraiment de justesse, ce con fait n’importe-quoi avec son arme. Il a failli me trancher le crâne et avec l’élan qu’il avait pris, il ne put s’arrêter tout de suite. C’est l’occasion de lui sauter dessus. Toujours le clou à la main, je le plante dans le bas du dos tout en le poussant dans la végétation. Cri, vas-y cri ! On va même jouer à cache-cache avec vous !

- Putain il est où ? Je ne vois rien dans ce noir ! Aller venez, on va le chercher à quatre ! Rester proche de moi les gars !

Ouai c’est ça, approcher bande de pecnos ! Bon, rien à foutre du clou, je le lance sur l’un… touché au ventre. Je bondis tel un lion qui chasse sur ma proie, mais bien sûr, la chasse n’est pas toujours bonne. Un des marines qui s’attendait à mon attaque spontanée me pousse, ce qui me fait tomber sur l’autre d’à côté. Ce dernier commence alors à me hurler dans les oreilles. Mais qu’est-ce qu’il y a ? Mais il est malade ce type ? Je n’ai rien fait encore ! En le regardant, je m’aperçois qu’il se tient la tête, hahaaa, il s’est cogné la tête contre un rocher. En bougeant comme un ours qui a le dos qui gratte, cet enfoiré m’érafle le bras avec son épée. Ah ! Salop, m’a coupé ! Au moment où les deux autres viennent voir ce qui se passe, j’ai déjà disparu. Oui, je vais aider Ramoi, il a sûrement besoins d’aide. Wouah, c’est un vrai boucher, il a sorti une hache et est entrain de désosser le dernier. Le dernier ? Pas tout à fait, il en a oublié un qui veux le prendre en traitre, mais je le tacle avant qu’il n’abaisse son épée. Ramoi surprit, croit que je voulais le frapper moi et lève sa hache sur moi.

- WOOOW !! C’est moi, Lion ! C’est comme ça que tu me remercie de t’avoir sauvé ?

Il m’aide à me relever avant que les mecs que j’ai laissés dans la végétation ne reviennent. Il est vrai qu’il fait très sombre, mais quand même, on reconnaît les uniformes aux habits que je porte merde ! Bref, il reste plus que trois hommes. Ah non, Ramoi à haché la tête de celui que j’ai taclé. Soudain, j’aperçois au loin un groupe d’uniforme qui s’approche. Oh nan, ça ne va pas recommencer ! Il faut que j’avertisse la nouvelle.

- Ehhh, la belle au bois dormant ! Dépêches toi, y’en a d’autre qui arrivent, on doit y aller !

Les deux sortent des herbes hautes en chargent sur nous. Un chacun sa devrait être easy ! En même temps et chacun de notre côté, Ramoi et moi esquivons les deux marines. Je pousse le miens sur le siens pour les déstabiliser alors que Ramoi y va à la hache ! Wouah, il m’impressionne celui-là. Je me redirige dans les herbes pour me cacher et attendre l’arrivée du second groupe. Ramoi lui reste ! Ils vont se faire dessus quand ils croiront qu’il les a battus tout seul ! Les voilà.

- Eh toi ! C’est toi qui as tué tous ces hommes ? Répond !
- Il a l’air dangereux Bryan ! On fait quoi ?
- Rend toi, nous somme plus que toi !

- Vous croyez vraiment que je vais me rendre ? Je viens de découpé vingt comme vous à l’instant. Le problème, c’est que je me suis ennuyé ! Ils étaient trop faibles pour moi.


A la suite de ses paroles, Ramoi lèche son hache tel un psychopathe. Merde, quel comédiens celui-là ! Je profite de sa diversion pour me déplacer vers l’arrière du groupe. J’entends les mecs chuchoter entre eux, ils ont peur les salops !

- Ne l’écouter pas les gars, il n’y a pas que lui ici, regarder là-bas, y’a quelqu’un qui se bat avec le sous-lieutenant.

J’ai cru qu’il allait parler de moi. C’est le moment de les prendre par surprise à nouveau. Toujours comme un lion, je m’approche discrètement du groupe. *CRACK* Oh non, pas ça, j’ai marché sur une branche. Je pensais que ça n’arrivais que dans les films. Les mecs ont senti ma présence et se sont mis en garde. Tant pis, je recule.

- Là-bas !! Regarder, y’en a un autre dans la végétation !

Spotted ! Je vais devoir jouer à cache-cache encore. Je jette un coup d’œil du côté de la navigatrice, mais je ne la voie plus !Ah, les hommes vont sur Ramoi, ils sont beaucoup trop nombreux pour lui. Mon pied percute une pierre, parfait ! Il faut faire vite, d’autres peuvent arriver aussi ! Pierre en main, je charge sur le plus prêt, mais je m’aperçois que ce dernier porte un fusil. Tant pis pour la pierre, de toutes mes forces, je lance mon projectile. HEADSHOT !! Par contre, il cri trop, les autres se rapprochent. Je cour vers Ramoi qui en a déjà mis plusieurs à terre apparemment.


LA SUITE APRES LA PUB !


Dernière édition par The Sea Lion le Dim 16 Oct 2011 - 13:52, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
avatar
Katsu Mizu

♦ Localisation : Somewhere... Over the rainbow.
♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 1331
Popularité: -16
Intégrité: -30

Ven 14 Oct 2011 - 2:58

*Quel poisse, je dois encore combattre, alors que je suis nulle, c'est toujouuuuurs pareil!!*

Mizu s'avançait donc vers cette montagne qui se posait devant elle, le combat pouvait paraître vraiment déséquilibré au premiers abords, mais bon c'est toujours la même chose quand on voit une fille se battre contre un homme, on se dit forcément qu'elle n'a aucune chance. Et la majeure partie du temps, les gens se trompent, quel malheur. L'énorme sous-lieutenant était bien prêt pour mettre la petit Mizu hors d'état de nuire en quelques secondes, mais il ne se rendait pas compte qu'il était bien trop lent pour ne serait ce que l'effleurer. Mizu était prête pour contrer n'importe quel attaque du sous-lieutenant, mais la elle fut quelque peu surprise par la vitesse du coup du marine. Il avait une masse, tout aussi énorme que son utilisateur, n'importe qui se serait dit qu'il aurait mis environ trois quarts d'heure pour amorcer une attaque, mais c'était tout autrement... Et cela aller grandement changer l'issue du combat...

Comme d'habitude Mizu essayait d'anticiper le coup de l'adversaire, là elle se dit qu'elle aurait largement le temps de le voir venir, mais non, malheureusement pour elle. Le marine envoya un coup avec une puissance, une portée et une rapidité énorme vu l'envergure du bonhomme. Mizu encaissa le coup de plein fouet, s'écrasant quelques mètres plus loin, de l'autre côté ou se déroulait le combat de Lion et Ramoi. Elle avait rarement encaissé de coup direct, et elle avait oublié à quel point ça pouvait faire mal, elle perdit ses esprit un court instant, puis rouvrit les yeux pour voir qu'elle avait était mis KO pendant quelques secondes..

"Bouahahaha, je t'avais prévenu fillette. Je ne suis peut être qu'un sous lieutenant, mais j'allais bientôt être promu Lieutenant-Colonel, trop de monde me sous-estime par ici. Maintenant au tour des deux autres marioles"

*Et merde... Je peux me relever...? Ok c'est bon, plus de peur que de mal. Mais encore un coup comme ça et je suis totalement OUT*

"Attend un petit peu, tu ne m'as pas encore terminée.."

La jeune fille se releva avec difficulté.. Une vive douleur sur la partie gauche de son corps, l'endroit ou elle avait encaissé le coup se faisait sentir. Mizu devait absolument battre cet homme, même s'il avait un niveau bien au dessus de l'ancien Sous-lieutenant contre lequel elle s'était battue, peu importe, elle devait y arriver. Quand à lui, l'énorme marine affichait désormais une confiance extérieure plus qu'arrogante, il suffisait de voir le regard qu'il posait sur la jeune fille qui vacillait simplement en se tenant debout. Littéralement parlant, pour lui le combat était déjà gagné.


Mizu jeta un petit coup d'œil vers le combat de ses coéquipiers qui se déroulait désormais plusieurs mètres plus loin étant donné qu'elle a été propulsée à l'opposé de l'action. Bien qu'ils soient en train de bien se débrouiller, elle ne pouvait en aucun cas laissait le vrai-faux sous-lieutenant se diriger vers eux, au sinon ils se retrouveraient dans une situation très peu commode, et Mizu n'avait pas prévue de perdre la moitié de son petit équipage aujourd'hui! C'est pour ces raisons qu'elle se releva, tout en reprenant ses dagues avec la ferme intention de rendre à ce marine la monnaie de sa pièce. Mizu était déterminée à retourner à l'attaque, elle regarda bien la forte musculature du marine, avait-il un point faible? Elle devait le trouver, enfin s'il en avait un bien sûr. Elle se prépara une nouvelle fois à l'attaque, ne se reposant pas sur ses lauriers cette fois-ci, elle vit l'attaque du marine arrivée, un coup latéral une nouvelle fois, elle sauta au dessus de cette énorme masse que l'homme pouvait aisément tenir à une main, se disant qu'elle aurait désormais un angle d'attaque elle se prépara à lui porter un coup directement sur le torse... Mais c'était sans compter les réflexes de son adversaire, répondant à son esquive par un coup de poing direct sur la jeune fille, c'étais un deuxième coup direct sur elle, mais pour la navigatrice c'était déjà deux coups de trop. Suite à ce coup de poing surpuissant elle alla s'écrasé contre un arbre s'enfonçant un peu dans le boisé se situant sur le bord de la route.. Elle ne savait même plus ce qui se passait autour d'elle, elle arrivait à peine à distinguer la silhouette du marine qui s'avançait vers elle, très certainement pour en terminer avec elle.

"Tu en as eu assez? C'est fini?"

*Qu'est ce qu'il veut je comprend rien...*

Mizu était la, adossée contre un arbre, pas encore totalement remise du dernier coup qu'elle venait de recevoir, mais cherchant toujours une solution pour toucher le marine, ce n'est qu'un homme au final, il n'a pas une peau d'acier si elle lui transperçait la peau il allait souffrir, comme n'importe quel autre homme, ça parait être une évidence comme ça, mais quand on voit la carrure du monstre quel avait en face d'elle, ça faisait peur.. C'est à ce moment la que Mizu eut une sorte d'illumination (si on peut appelais ça comme ça, vu son état). Le marine était en train de lui tourner le dos, et de s'en aller, laissant son adversaire en vie contre l'arbre. Mizu s'interrogea un instant, se demandant si il avait cru qu'elle était morte ou quelque chose dans le genre, mais il n'était toujours pas dans les intentions de la fille de le laisser partir, toujours ses deux dagues à la main, elle mis son stylet en position de lancer( comme un couteau de lancer quoi). Et essaya de toucher un point sensible, ou un point qui l’empêcherai d'avancer, elle savait où viser, et elle savait comment s'y prendre pour le toucher. Dans un dernier élan d'espoir, ou de folie vous avez le choix, elle tenta de lancer avec toute la force qui lui restait sa dague en direction du talon d'achille du marine. Il n'était pas encore sorti du boisé, et dans la nuit noire personne ne pouvait les remarqués. Après son coup elle remarqua que le marine mis une jambe à terre, elle avait du le toucher.. C'était au moins ça.

"Je te laisse la vie sauve et tu m'attaques dans le dos.. Les pirates sont tous des lâches.."

Visiblement le marine avait beaucoup de mal pour se relever, évidemment avec une masse musculaire aussi forte, pour porter tout ça il fallait qu'il puisse au moins s'appuyer sur ses deux jambes, c'étais au moins ça, Mizu avait le temps de se relever maintenant que son adversaire était lui aussi immobilisé. Il avait maintenant une profonde entaille dans le pied qui allait l'immobilisé pendant un loooooong moment. On pouvait voir l'énervement sur le visage du marine, il avait des yeux remplis de haine lorsqu'il regardait la jeune fille. Il essayait tant bien que mal de ramper mais il était vraiment lent, il avait juste à attendre que d'autres marine passe pour venir le chercher.

"Désolé de te laisser comme ça, mais j'ai d'autres choses à faire."

"Tu est bien arrogante pour quelqu'un que j'aurais pu tuer à plusieurs reprises. Tu sais que je te retrouverais et je ne te laisserai pas t'échapper comme ça."

Mizu s'en alla, en passant bien loin du Marine pour éviter de se prendre un coup bien qu'il soit à terre. Le pauvre essayait de ramper sur le sol, il devait vraiment ragé de 'perdre' un combat juste en se prenant un demi coup alors que s'il n'avait pas eu de la pitié pour Mizu il aurait pu la laisser pour morte. Enfin la jeune fille ne s'en était pas sortie indemne, certainement plusieurs côtes brisées et une vive douleur à son bras gauche, bien que ce fut supportable elle éspérait ne plus avoir à se battre pour un petit moment. Elle retourna sur la route, et le combat de ses deux coéquipiers s'étais visiblement déplacé un peu plus prés du campement, ce qu'elle redoutait arriva, ils s'étaient fais rattrapé par le prochain convoi..

Mizu passa donc derrière la "diversion" non voulue de ses deux alliés, se faisant très certainement repéré par plusieurs marines dans l'incapacité de passer, étant donné la présence de ses deux alliés. En passant elle en profita pour porter trois caisses, vu leur taille c'étais le maximum qu'elle pouvait se permettre, elle avançait très lentement mais c'étais son maximum après un tel combat. Elle avançait vers le galion pour préparer la retraite de l'équipage..

*Je ne peux pas les aider... J’espère qu'ils n'en feront pas trop...*



Dernière édition par Katsu Mizu le Sam 15 Oct 2011 - 17:54, édité 2 fois
Invité
Invité


Ven 14 Oct 2011 - 15:53

Mizukawa Sutero...en train de se remettre de son massacre...Village est à 3km du QG

Derrière ces héros d'inconscients, se trouve des femmes et des enfants en pleure, leur âmes ampli de chagrin les empêchent d'agir, ils prient le ciel de leur accorder une faveur, une seule, que la mort les épargnent.

Je maintiens les yeux rivé sur la lueur des torches enterrées. Un calme intérieur prospère bien que la douleur des blessures est toujours là. Je me suis mis à marcher très doucement tout en appuyant avec la main gauche sur ma jambe blessé et avec la main droite sur une légère partie de mon cou...Lorsque soudainement dans ces tas de cadavres et d'hommes blessés à l'agonie, j'entends la sonnerie d'un den den...plus précisément de celui qui est allé cherché la rescousses armés de fusils que j'ai réussi à battre avec difficultés...

Pelup pelup...pelup pelup...

Mushi, mushii...Les renforts ne vont pas tardé, ils sont à quelques centaines de mètres...


C'est trop tard, bureaucrate de mes deux...

Hein ? Monsieur Maricona ? Que ce passe t-il ?

J'ai tué les braves hommes du village, certains sont vivants mais en piteux état...Dohahaha...Vos renfonts arriveront trop tard, préparez les tombes, car il va y avoir un carnage dans ce village !

Qui est à l'appareil ?

Je raccroche au nez de ce bureaucrate et je prend une torche à la main, ensuite je me dirige vers une maison...

Pendant ce temps...Alexis-Charles Jamesone, Caporal de la marine reçoit un appel du QG...

Mushi Mushi...Caporal ! Nous avons une alerte de code rouge, un Homme non identifié dit avoir tué les villageois de la plaine Est.

J'ai reçu un appel venant du point de stockage de la cargaison, il y aussi un problème. Vous êtes surement au courant...Demandez au Colonel ce qu'on doit faire..

Je vous le passe, Caporal.

Ici le Colonel Zahachiri, la situation vers le point de stockage peut être maîtrisé facilement, ce n'est qu'une bande de gamins qui essaie de jouer avec le feu...La vie des villageois est beaucoup plus importante à nos yeux.

Mais...Colonel...

Il n'y a pas de mais qui tienne, J'envoie le navire de la marine en renfort, comptez 90 hommes en plus. Ramenez-moi les responsables en vie, ils serviront d'exemples pour plus tard. Rien ni personnes ne perturbent l'ordre sur mon île ! La mort sera leur destin !

Il ne me reste plus quelques minutes avant que les vrais emmerdes me tombent dessus, je prends donc la torche qui était sur le sol, je la regarde avec un sourire diabolique qui se dessine sur ma face et m'avance tranquillement devant une maison en bois. Je tire sur le vitrage et en mettant toutes la force qui me reste, je lance le bout de bois enflammé et c'est là que je m'écroule au sol dû à mes blessures.

Les faibles villageois sortent en courant, certains vont s'occuper du tas de cadavres par terre et d'autres s'affolent en tournant en rond ou en criant...C'est un bazars pas possible, tandis que de mon coté, j'admire avec passion, les flammes qui dévorent la structure...Cette dernière s'écroule au moment où les renforts arrivent...De fil en aiguille, les maisons sont touché par le feu car elles étaient bien trop proches les unes aux autres et brûlent une à un comme un effet Domino.

Qui a fait ça ! dit un marine en s'adressant à une dame en pleure.

Cette homme torse nu allongé paa paa par terre en en en train de ricaner tout tout...Ouiiiiiiiinnnnn !!!

Soudain, j'entends une dizaine de fusils se chargé sur moi. C'est la fin...ou pas



Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 18 Oct 2011 - 13:55, édité 5 fois
avatar
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Sam 15 Oct 2011 - 1:04



Quick... Nous, nous, nous, nous.... c'est le goût !!!


[Fin de la pub]


Me voilà entouré de marine, dos à dos avec Ramoi. Je suis fatigué, vraiment ça commence à être long, faut qu’on y aille. Ramoi à l’air fatigué aussi, mais il peut se battre encore longtemps, ça se voit. Bref, il y a une quinzaine de marines qui nous ont entourés, je ne sais pas comment, mais nous devons vite nous débarrasser d’eux ! Un peu essoufflé, je demande à Ramoi.

- Bon alors, on fait quoi là ?! J’en ai marre d’eux, soit on les finis vite, soit on se tire ! Mais faut faire quelque chose.

- Ah ouai ? Tu trouves qu’ils sont trop ? Hmm… et bien je vais faire en sorte qu’il ne soit plus aussi nombreux mon petit Lion.

Mon petit Lion ? Vas te faire foutre le vieux ! Bien que je porte un léger sourire, je ne sais pas ce que mon collègue va faire. *CRIK* Ce bruit… mais oui, c’est vrai qu’il a deux armes sur lui ! Un coup de feu retenti juste derrière moi, puis un autre et encore un autre… Au total, douze coups de feu. Résultat des courses, dix morts ou gravement blaisés, je n’en sais rien ! Voilà qui va mieux ! Même s’il a raté deux d’entre eux, les cinq qui restent sont terrorisés. Tellement même, qu’ils prennent la fuite. J’avoue que même moi suis surpris de ce qui viens de se passé. Si c’était si facile, pourquoi ne pas l’avoir fait au début ? On aurait pris les caisses et on serait partie directe… Bref, il est temps de déguerpir, j’attrape trois caisses, trois oui, c’est le maximum que je peux prendre dans mes bras. *P’aa* un coup de feu plus fort que les autre retenti.

- AHHHHHHHHHHH, MON EPAULEEEE !!

Quelqu’un m’a tiré dessus. Je ne sais pas d’où c’est venu, mais ce qui est sûr, c’est qu’il m’a bien eu le salop. C’est un sniper, c’est obliger ! J’ai entendu le coup de feu avant que la balle me touche. Ramoi posa ses caisses et s’éloigna vers le côté d’où le son est venu. Une silhouette apparue à l’horizon. Un homme marche rapidement en notre direction. Il porte un long fusil, il n’y a pas de doute, c’est bien lui qui m’a tiré dessus. La douleur me prend tellement l’esprit que je n’arrive pas à bien voir de qui il s’agit, en plus, il fait noir… d’autres coups de feu retentissent. Il n’est pas seul, d’autre arrive avec lui.

- Vas-y, prends tes caisses et cour, je vais m’occuper d’eux et je vous rejoins.

Tant bien que mal, je réussi à prendre deux caisses. Ahh, mais ça fait mal !! En me retournant… toujours personne… la navigatrice a vraiment disparue. Le galion a bougé ! Nan, pas ça ! Elle nous a vendue ! Ah mais, c’est la barque que Mizu avait pris pour venir ici, elle est sur la plage. Je sprinte alors de toutes mes forces sur ce dernier. Je ne dois pas rester ici, je ne peux pas laisser mon bateau aux mains de quelqu’un d’autre ! Ahh, ça tue bordel ! La barque s’éloigne doucement… elle est attachée au galion ! Putain, enfaite elle à tout calculer ! Je pose mes deux caisses dedans, cours à nouveau chercher d’autres et appeler Ramoi. Ce dernier est en train de se battre plus loin. Enfin c’est ce que je croyais, jusqu’à ce que je le voie tomber à terre ! Nan !! Il l’on eût ! Merdeuhhh ! Je prends à nouveau deux caisses et cours, cette fois-ci comme un handicapé tellement je suis mort et m’écrase au sol. Ahhhhh, fait chierrrrrr ! Cette douleur va me tuer ! Je ramasse encore une fois ces deux foutues caisses et rentre dans l’eau. La barque s’est encore éloigné, heureusement pour moi que j’ai encore pied. Je pose mes caisses dedans et bondis dessus aussi. WOW ! J’ai failli me retourner. Des balles passent en sifflants sur la barque, faut que je m’allonge, y’a moins de risques qu’ils me touchent à nouveau.

Ça y est, on a les caisses, mais pas autant que l’on imaginait ! Le galion tire la barque, je peux entendre les moteurs tournés à pleine puissance. Cette fille est géniale, elle a tout anticipé. Je sens que je me rapproche du bruit des moteurs, elle doit sûrement me tirer. Oui, je suis maintenant à côté du galion. J’aperçois en haut, une silhouette de femme.


Dernière édition par The Sea Lion le Mer 19 Oct 2011 - 0:27, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
avatar
Katsu Mizu

♦ Localisation : Somewhere... Over the rainbow.
♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 1331
Popularité: -16
Intégrité: -30

Dim 16 Oct 2011 - 5:36

La jeune fille avait beaucoup de difficulté pour porter trois caisses à la fois, ce combat l'avait vraiment épuisé.. Elle ne savait pas ce que ces caisses contenait, elle espérait simplement qu'elles soient remplies de bien très précieux, sinon cet opération n'aura pas était rentable du tout! Mizu s'en alla donc du champ de bataille, elle repassa par le boisé par lequel ils s'étaient camouflé avant de lancer l'attaque. Rien que le fait de bouger faisait grandement souffrir la jeune fille, voilà ce qui arrivait lorsqu'elle prenait des risques, elle échappait à la mort, au moins elle avait de la chance. Mizu pu enfin sortir du boisé, elle vérifia néanmoins qu'aucun marine ne s'était mis en position pour couvrir leurs navires. Il ne devait plus y avoir beaucoup de marine à disposition entre la diversion du capitaine et leur embuscade, donc pris par la vitesse des évènements ils ont très probablement négligés la surveillance du bateau de l'équipage de Mizu. Ceci fut une aubaine pour la navigatrice, qui avait déjà envisagé les différentes issues à sa disposition.

Tout en se dirigeant vers le bateau elle organisa son petit plan de fuite dans sa tête..

*Dés qu'ils nous verront partir avec le galion ils vont nous poursuivre et sans aucun doute nous rattraper, et vu mon état je ne pourrais pas me défendre... Il faut que je trouve une autre solution et en vitesse, humm.. Il y à toujours mon bateau de pêche à bord, il faudrait que je fasse une diversion avec le galion.. Ça me semble être la seule solution, mais c'est tout de même une grosse perte, et puis nous avons absolument besoin de ce bateau, l'abandonner serait un mauvais choix. Très mauvais choix. Elle ne trouvait pas de solution viable.. Allez Mizu réfléchis... Réfléchis.. Réfléchis..*

Alors que le jeune fille était en train de se casser la tête pour trouver un quelconque échappatoire, enfin bref il y avait peu de moyen de s'enfuir avec le galion, voir aucun. Et en plus, se concentrer avec une telle douleur aux côtes était une véritable épreuve de force. Elle arriva prés du galion, puis monta rapidement à bord, elle déposa les trois caisses sur le pont et se mit à réfléchir plus fortement à ce qui allait se dérouler maintenant. Elle jeta un coup d'œil sur le navire de la marine, et là, à sa grande surprise elle le vit partir, pendant un court instant elle cru bien qu'ils se dirigeaient en direction du galion. Mais ce ne fut qu'un court moment de stress, elle vit rapidement le navire de la marine se dirigeait dans une toute autre direction.. Elle eut un ouf de soulagement mais elle revint vite à la réalité

*Et merde, qu'est ce qu'ils font les deux autres, ils ne se sont toujours pas enfuis avec les caisses, j'y crois pas.. C'est pas compliqué, je vais pas attendre qu'on vienne me chercher ici, il faut qu'on prenne de l'avance sur eux en cas de poursuite*

Mizu descendit du bateau, voyant la barque que le capitaine avait utilisé pour venir sur l'île elle eut une petite idée pour prendre de l'avance. Elle prit une corde du bateau et l'accrocha à la petite barque. Elle remonta à bord du galion et attendit de voir ses coéquipiers revenir, elle espérait vraiment qu'ils allaient venir.. Elle attendit pendant de longues minutes, et finalement elle vit quelqu'un s'approcher du galion, il tomba une fois, et apparemment il tenait des caisses.. Elle en déduit que c'étais soit Ramoi soit Lion, mais un des deux, ou était le second?

*Il est ou l'autre, il en manque un la... Il à du y avoir un problème, et vu la démarche de celui qui arrive, ils ont du avoir quelques problèmes lors de la fuite.*

Mizu espérait que son nakama allait comprendre son plan, elle commença à faire avancer le galion, alors qu'il arrivait juste sur le bord de la plage. Elle espérait juste qu'il monte dans la barque et qu'il se laisse tirer par le galion. Ce n'était très probablement qu'un très court gain de temps, mais ça pouvait faire la différence si jamais ils devaient être poursuivi, et dans la l'obscurité de la nuit les marine poursuivant Lion ou Ramoi n'allaient surement pas voir dans quel direction ils se dirigeaient. Elle se trouvait maintenant un peu loin du rivage, elle en profita pour vérifier si il avait réussi à grimper dans la barque, et elle ne s'était visiblement pas trompé, il était bien seul, elle se rapprocha de lui sur le bord du galion pour le voir dans la barque. C'étais Lion

"Tu est seul à ce que je vois.. Qu'est-il arrivé à Ramoi? Et combien de caisses tu as pu ramener ?!"

Visiblement Lion avait l'air bien amoché lui aussi, certainement plus que Mizu, c'est sur la situation avait du dégénéré après le départ de la navigatrice.. Très sérieusement dégénéré même.. Elle lui envoya une échelle du haut du pont, pour qu'il puisse monter, mais visiblement il était blessé à l'épaule.. Il avait du mal à grimper l'échelle, Mizu descendit de l'échelle pour descendre voir Lion, c'était normal elle était dans un bien meilleur état que lui. Elle laissait le galion voguait au rythme des courant et des vents marins, pendant qu'elle allait discuté avec Lion de ce qui s'était déroulait après qu'elle ait quitté le champ de bataille.

"Je ne pense pas que nous irons directement à Kage Berg mon cher Lion, nous devons absolument nous diriger vers l'île la plus proche pour faire soigner ta blessure à l'épaule."

Lion souffrait visiblement, il arrivait à supporter la douleur pour le moment, mais avant que tout cela n'empire, elle préférait ne pas prendre de risque. Pour le moment, ils allaient en profiter pour finalement voir ce que contenait ses satanés coffres qui leur avait fait prendre tant de risques...






avatar
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Lun 17 Oct 2011 - 17:15

- Tu es seul à ce que je vois… Qu'est-il arrivé à Ramoi ? Et combien de caisses tu as pu ramener ?!

Mon épaule me fait un mal de chien et honnêtement, j’espère que ces caisses sont remplis d’argent jusqu’à en exploser, sinon, je fais un malheur ! J’ai cru que j’allais crever là-bas. Oh mais ?! J’ai la bouche en sang ?! Je n’avais même pas senti depuis tout à l’heure. Ah mince, elle m’a posé une question. Je m’essuie la bouche avec mon manche et relève la tête.

- Unh ? Euh… oui ! Ramoi est tombé au combat ! Il est resté combattre pendant que je chargeais les caisses. Et puis… Ahhhhh, ptun… Ehhh… quand je me suis retourné pour l’appeler… Oufff… il était en train de tomber à terre. Sa chute, c’était comme dans les films, au ralenti ! Il se tenait le ventre, retomba d’abords sur ses genoux. Ensuite, la tête en avant et toujours les mains sur le ventre, s’affala à terre. Dire qu’il s’est sacrifié pour nous, alors qu’on se connait à peine.


Pendant que je lui expliquais tout ça, elle m’avait envoyée une échelle sur laquelle j’ai essayé de grimper, mais sans succès. J’ai trop mal pour pouvoir tirer avec mon épaule blessée. Je me suis donc rassit dans la barque. Elle descendit donc à mes côtés, toujours pendant que je lui racontais.
La voilà à côté de moi maintenant. Et le galion ? Où il va ? Je me retourne vers l’avant du navire pour voir s’il se dirige vers un mauvais endroit ou non. Ça va, tout va bien de ce côté-ci. J’ai finis de parler. Elle fait signe de désolation pour Ramoi en baissant la tête, puis me regarde à nouveau alors que je tien toujours mon épaule.

- Je ne pense pas que nous irons directement à Kage Berg mon cher Lion, nous devons absolument nous diriger vers l'île la plus proche pour faire soigner ta blessure à l'épaule.
- Ah je ne dis pas non ! Par contre je me demande bien ce que Mizu a fait. Je me demande même comment il va nous rejoindre là-bas. Ahhh…. On ne pourra pas remonter à deux comme ça. Il faut que tu utilises la remontée mécanique juste là, regarde.

Sans attendre, cette dernière s’exécuta. Eh bien, je me suis occupé d’elle… voilà qu’elle s’occupe de moi maintenant ! C’est donnant donnant qu’on me disait toujours. Eh bah c’est vrai ! Alors qu’elle montait, j’ai crus voir qu’elle avait du mal à monter. Ah mais oui ! Elle s’est battu contre l’autre sous-lieutenant. Putain waouh ! Elle m’épate. Très vite, le son du robot mécanique en marche me vint. Quatre cordes en métal avec chacune à chaque bout, un crochet descendirent. Hop, j’en ai accroché une…hop, la deuxième… la troisième ici… et la quatrième c’était où déjà ? Ah oui, ici ! *Brrrruuuuuuuuuuu…..* Voilà, je monte enfin sur le navire. Une fois là-haut, je descends sur le pont. Je lève mon pouce pour remercier la navigatrice.

- Au faite, je ne me sui pas bien présenté tout à l'heure. Mon vrai nom est Kan Kazumi, mais continue de m'appeller Lion. je suis le charpentier de l’équipage. C’est moi qui ai construit ce galion. Si jamais tu… Ahhhhh… Si jamais tu as un problème ou que tu veux que je change quelque chose là-dedans, tu me le dis et je ferais mon possible pour satisfaire tes besoins. Enfin je dis ça parce que je ne connais pas les besoins des filles donc voilà. Nous ne sommes pas trop pareille les hommes et les femmes ! Et puis après tout, tu es de l’équipage toi aussi maintenant ! Bon voyons voir ce que ces caisses contiennent.

Je lui fis signe de m’aider à prendre les caisses afin de les ouvrir.
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Invité
Invité


Mar 18 Oct 2011 - 13:50

Be'eee !


Caporal ! Il y'a une chèvre qui n'arrête pas de nous suivre depuis tout à l'heure...

Hé alors ? Ne me dites pas que vous avez peur d'une vulgaire petite chèvre, matelot ? Et puis, est ce que vous avez bien appelez le navire pour qu'ils s'occupent des villageois...Il faut impérativement qu'ils emmènent les blessés le plus vite possible dans l’hôpital le plus proche.

Dohahaha...AHUUF


Ta gueule sale fumier ! Et pas d'embrouilles, il y'a 4 caporaux sur toi...dit le matelot.

Je reprends petit à petit mes forces, j'écoute attentivement ce qui est autour de moi...j'entends cette chèvre me parler, me mettre en confiance. J'ai sans doute laisser quelques neurones lors de ce carnage. M'enfin, me voilà bien coincé, je vais surement être amené à l'échafaud, ce que j'espère de tout coeur, c'est que mes nakama's s'en sont sortis sans trop de dégâts comparé à moi.

Soudain, dans la lueur des étoiles perchés au dessus de ma tête, je sens le sol tremblé, ces petits points blanc que j'observais bougent de droite à gauche...Pt'in de vision à la noix ! Puis je trébuche et je tombe.

Caporal ! Caporal ! Est ce un tremblement de terre ?

C'est sans doute la montagne qui entre en éruption...Non restons ici pour la nuit, envoyez les informations au colonel, nous allons pas risquer un tel danger.


B'eeee


L'ours et la chèvre...


Bee...Fait moins de bruit lorsque tu marche, avec ta force, t'as failli nous faire repérer...Depuis le temps que je rêve que ces humains crèvent les uns après les autres...

Oup's Grr...Désolé le chèvre, ces humains sont des abrutis, ils croient que nous n'avons aucune cervelle, tout ça parce qu'ils ne comprennent pas notre language...Ces villageois ont mérité d'être tué et brûlé...Depuis le temps qu'ils jettent leur déchet dans notre forêt, dans nos maisons...Maintenant on fait quoi ?

Tu la ferme et on observe.

Cet homme au tatouage de dragon sur le dos, c'est à lui qu'on doit la destruction de ce village...Vas y l'ours ! Grogne et dit aux autres de nous attendre près de la clairière west, là où personne ne nous trouveras, il faut aider cet homme !

Mais ceci est hors de nos principes le chèvre ! Nous n'aidons aucun humain ! Ils nous ont fait trop de mal !

Celui ci est différent l'ours, observe ses yeux, sa rage contre sa propre espèce, son dégoût face à ses villageois, son mépris envers ses marins qui profère l'autorité...Cet humain est sauvage et doit surement...

Il incarne le dragon disparu...Mais le chèvre, sais tu que les Tenryuubito sont des ordures qui ne pensent qu'à leur gueule.

Ce n'en ai pas un idiot d'ours...Il porte la marque d'un véritable protecteur de dragon.

Quoi le chèvre qui fait son intello ? Tu veux te battre ? Hein ? grrrr...


En cette nuit assez démentielle, affalé à terre par la fatigue et les blessures des derniers combats, je crois entendre tout un brouhaha venant d'un buisson non loin du chemin que nous avons pris pour aller au QG, qui d'ailleurs ne serait pas très loin, enfin d'après les dires des caporaux...Tout à coup, j'aperçois une grosse ombre près du campement, puis j'entends carrément un gros grognement !

On se fait attaquer par un ours !

Le matelot en panique reste tétanisé devant cette immensité de trois mètres de haut. Alors que les caporaux rechargent leurs fusils et les pointent vers l'ours...Ils ont beau tiré, mais ils ratent à chaque fois leurs attaques...ensuite, l'animal prend un coup de vitesse et abat ses deux pattes deux caporaux en même temps...L'un tombe K.O. Alors que l'autre réussis à s'échapper...

*Mizukawa ! C'est le moment où jamais de surpasser ses blessures et de s'enfuir ni vu ni connu...*

Essayant de défaire mes liens, j'entends un rechargement et je m'aperçois qu'un caporal vise son arme sur moi...

Pas bouger Bébé ! Ne vas pas croire qu'on t'as pas à l'oeil.

L'ours en rage bien trop agressif met un autre coup de pa'patte sur ces sous-officiers...Il avait l'air assez puissant pour les balancer quelques mètres plus loin. La bête réussit à leur mettre la pâté et c'est là que j'ai eus la plus grosse peur de ma vie...D'un coup, il bondit sur moi et il élève sa patte au ciel et il l'a fait redescendre d'un coup sec dans ma direction !

Et bam ! Il toucha le sol, ce qui m'a permit de bondir en l'air, puis sans rien comprendre, il m'attrape par le pantalon et me met sur son dos...les seuls émotions que je ressens en ce moment, c'est la peur qui me fout un mal pas possible dans le bide ( ah non ça c'est une blessure) et la joie d'avoir échapper aux marines..

*Mais pourquoi donc ? Pourquoi cet ours est venu faire son cirque là maintenant ?*


Au DADA pour de nouvelles aventures !



Mizukawa fait son cirque pour quitter l'île
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1