AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Mizukawa fait son cirque pour quitter l'île

Invité
Invité


Mar 18 Oct 2011 - 23:42

Précédemment

Uuuuh ! Dada ! Uuuuh ! Hiiiiiiiiihaaaa !


Ah ! Tu n'es pas mort l'homme ?

Quoi ? La chèvre, mais qu'est ce que tu fous là ? Et je suis en train de rêver, c'est ça ? Parce qu'une chèvre qui parle...Hahaha...C'est ça l'autre monde après la mort ?


Combien de fois ? Je vais le répéter...Je ne suis pas une chèvre, mais un Homme-chèvre !


J'ai un peu la tête qui tourne, mais je crois que je pige à peu près la situation...Wouah ! Mais d'après mes lectures incessantes au sujet des îles célestes...Je sais bien qu'un homme chèvre, ça ne vit que là bas, alors qu'est ce qu'il peut bien faire ici ? C'est dans cette vision que je lance la discussion et l'homme chèvre me met au courant de tout...Donc ils m'ont aidé pour une simple raison, le fait que j'ai été un monstre envers ces villageois ? Laissez moi réfléchir...Hop ! Ceci est une bonne opportunité à saisir, si j'en fais un ami, je partirais d'ici plus facilement...

Enchanté de faire ta connaissance l'homme chèvre...Moi c'est le Capitaine Mizukawa Sutero et ?

Et moi, je suis Billy Kishiha, le gars qui t'as sauvé les miches et celui dont tu es assis dessus, c'est Teddy Bear.


D'après les dires de la chèvre, il ne restait que deux kilomètres pour arriver à la clairière, ce qui nous amène qu'on est bien loin du QG d'environ 6 km, ce qui est vraiment dommage pour mes plans, ma foi le plus important c'est ma santé et non la mission. Bref, la malchance est avec nous et l'ours s'arrête sec après avoir senti la présence d'humains à quelques mètres de là, surement un barrage de marins me disait le chèvre. Ils étaient une dizaine approximativement, nous avions pu échapper à la vigilance de ces marins grâce à l'aptitude de la bête, mais on est loin d'être au bout de nos surprises...

Puis à quelques mètres de la clairière, j'aperçois comme une silhouette bouger au milieu des buissons, j'ai des frissons qui parcourent tous le bras et je me dis que si c'est un marine et qu'il donne l'alerte, on est mort de chez mort...Et puis ça me gênerait de me battre maintenant alors que je suis épuisé, mais ce qui me perturbe le plus, c'est que l'ours n'a pas l'air de tilter d'un poil et le chèvre à l'air plus que confiant...

Ahouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu



Apparemment il n'y a que moi qui est intrigué par le cri strident qui vient du petit bois...Puis je vois clairement un marine en train de courir tout en remontant son pantalon et derrière lui, un loup qui coure sur lui...l'animal est bien plus rapide que ce simple être humain et réussis à le chopper d'un coup bref par la nuque. Le loup ne fait qu'une bouchée de ce pauvre type, son carnage terminé, il regarda de haut l'ours et se mit à grogner de plaisir en voyant le chèvre...Je n'ai compris que des grognements et autres hurlements, mais d'après l'homme chèvre, ça à tourner comme ça...

Enfoiré de marin ! Je vais t'avoir pour dîner ! [Dit le loup]

Du calme le semi-lycanthrope ! [Dit l'ours]

C'est pas parce que ma mère à été violé par un humain que je suis un loup garou, idiot d'ours ! [Dit le loup]

Voyons mon cher, tu effraye notre invité. [Dit le chèvre]

Miam, le chèvre, t'es à croquer. Et c'est qui ce pt'in d'humain sur ton dos le poilu [Dit le loup]

Parle pour toi, y'a pas que moi qui est poilu. Et c'est quelqu'un que je n'aime pas aussi alors ne me fait pas cette gueule ! [Dit l'ours]

Arrêtez ! Vous êtes vraiment des animaux et c'est quoi cette pagaille, hein ? Vous vous êtes cru dans un zoo ! Y'en a qui dort je le signale. [Dit le blaireau]

La ferme le blaireau ! On t'as pas causé et puis te mêle pas de ça, tu sais bien que je peux pas te piffer [Dit le loup]

Le reflet de la lune flotte majestueusement sur la surface de cette clairière, je me laisse adoucir par la beauté de la nature vivante et oublie tout mes soucis, me prélassant joyeusement au bord, je rigole à bouche ouverte pour tomber par terre et ainsi plonger dans le néant total...



avatar
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Ven 21 Oct 2011 - 15:05

Akane fonçait à travers les arbres, il courait le plus vite possible tout en regardant par-dessus son épaule, mais il fallait courir encore plus vite et Tachibana commençait à être à bout de souffle, en essayant de sauter par-dessus une racine il se la prit dans le pied et trébucha par terre, il fit une roulade sur le côté et un tigre blanc avec des rayures noir qui devait faire au moins un mètre soixante bondit à l’endroit ou Akane avait trébuché. Notre jeune héros se releva et partit de plus belle, le tigre était malheureusement toujours à sa poursuite et en plus celui-ci gagnais du terrain. La bête bonit et donna un méchant coup de griffe dans le dos du bretteur qui vola a quelque mètre devant à cause du choc et en plus Akane avait maintenant quatre belle trace de griffe dans le dos sa faisait horriblement mal. Tachibana se releva puis dégaina son katana.

Ras le bol de courir viens je t’attends

Le tigre fonçât en direction d’Akane celui-ci attendit le dernier moment puits roula sur le coter et enfonçât son katana dans les côtes du tigre, la bête poussa un hurlement de douleur mais ne s’écroula pas pour autant il donna un coup désespérer mais Tachibana n’eut pas de mal à l’esquiver, le tigre donna un nouveaux coup de griffe le bretteur passa un dessous et enfonçât son katana dans la gorge de la bête qui cette fois-ci s’écroula. Akane tomba également à terre mais ce fut à cause de la fatigue il était à présent assis par terre en regardant le tigre qui allait bientôt se transformer en festin. Tachibana se leva puis ramassa su bois ainsi que quelque branche pour faire un feu, une fois tout sa réuni il dépeça la bête puis avec l’aide son katana coupa des morceaux de viande, il alluma son feu et avait fabriqué un système pour que la viande se mettent à cuire juste au-dessus du feu. Après quelque minute de cuisson la viande fut cuite, quel régal c’était la première fois qu’Akane goutait de la viande de tigre et c’était très bon, pendant son repas Tachibana repensait a comment il était arrivé à se faire courser par un tigre. Tout ça avait commencé il y a peu près une semaine il venait d’arriver sur l’île et après quelque jour sans ce faire remarque il avait eu une discussion avec un homme qui disait que la montagne abritais un trésors, ce qui motiva le jeune pirate qui s’en alla dès le matin en direction de la montagne et après deux jours de recherche il découvrit un coffre dans un grotte ce fut un moment de bonheur qui fut malheureusement de courte durée car en ouvrant le coffre il n’y avait qu’un morceau de papier avait une inscription dessus, ce papier disait.

"On t’a bien eut"

Akane sentit la colère monter en lui, il repartit en courant en direction de la ville, sauf qu’Akane n’arrivait plus à trouver son chemin il s’était complètement perdu il réussissait tout juste à se nourrir avec ce qu’il trouvait mais il manqua terriblement d’eau et bout de quelque jours Tachibana entendit un grand brouiras dans une direction, ce fut la seule chance pour notre jeune héros de retrouver la ville et tuer les hommes qui lui avait fait cette mauvaise blague. Il partit donc dans cette direction et en chemin il d’couvrit un petit ruisseau il se jeta dedans et but plusieurs gorgée afin de se désaltérer et malheureusement juste en face de lui le tigre faisait exactement la même chose, c’est donc comme ça qu’il fut poursuivis par un méchant tigre. Quelque minute de repos lui firent du bien il venait à peine de se relever qu’il reprit son chemin, mais a une trentaine de mètre de lui il vit un marine qui détalait comme un fou puis entendit un cri très strident comme celui d’un loup, il n’avait malheureusement pas rêvé quelque seconde plus tard il vit le loup qui coursait le marine. Malgré le fait que ce soit un marine personne ne méritent de mourir bouffer par un loup Akane décida de les suivre et ce qu’il vu par la suite fut encore plus bizarre. Il y avait le loup que Tachibana avait déjà vu une sorte de chèvre, un ours, un blaireau et surtout un humain les bêtes grognait entre elle comme si elle discutait, Akane décida de les suivre jusqu’à une petite clairière l’homme avait l’air encore en vie mais Tachibana avait la mauvaise impression qu’il servirait de diner aux loups.

Il Faut que j’essaye de le sortir de là.
http://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Invité
Invité


Ven 28 Oct 2011 - 4:22

5 Jours plus tard...

Bee...

Hein, mais qu'est ce qu'il m'arrive et pourquoi j'ai autant de bandage ?

C'est normal, on t'a soigné avec le précieux miel de l'ours...

Heuuu...Du miel qui guérit les blessures, je veux bien en avoir pour mon équipage...

Tu risques pas, tous mes amis se sont fait embarqué par la marine après t'avoir aidé, en autre à te dissimulé, ils ont encore la rage à cause de leur village qui a été brûlé....

QUuuuoi ? ! Ils ont osé faire ça à des animaux ? Mais ils veulent tous crever ou quoi !

Nous sommes réunis tout les deux face à un acte impardonable, malgré que ce soit des animaux, ils n'ont pas le droit de les capturer ainsi par simple plaisir, je serais présent pour leur arracher les vers du fion ! Mille et une fois, ils pensent tout haut que nous ne vallons rien, que ne nous ne méritons pas d'exister, à leurs yeux, nous pirates, animaux ou toutes créatures visant à être libre...Méritent l'emprisonnement, quel raisonnement stupide ! Tous des non-sécures chez ses marines ! Delà a développé une haine sans fin et une particularité qui me fait pensé à mon ami Oscar Wilde qui disait souvent que l'ambition était le dernier refuge de l'échec. Tu vois vieux chèvre, l'image de cette belle phrase...canalise toute leur rage ! Et s'en servent pour détruire des hommes libres...

Mon plan est simple, je vais retrouvé la trace de tes amis et les faire sortir...Je vous dois bien ça, sans vous je serais mort à l'heure qu'il est...Mais je me demande...Comment il se sont fait chopper...

C'est le colonel de la base, il est extrêmement fort et les a réduit à néant avec ses hommes, bien qu'ils réussirent à éliminer certains marines qui provenait du navire principal...Celui qui rapporte tous les mois, les joyaux et autres or que vous adulez tant, vous les pirates...

Libre à toi, de m'accompagner ou pas, moi je vais en direction du QG...Sans aucune frayeur, je vais traverser la sombre forêt et contourner la montagne pour atteindre le QG. Là bas, je ferai mon cirque !

Le paysage est simple à visualiser. Une route déserte menant à un boomker écrit sur la muraille, QG de Tanuki ! Tout ce que j'ai horreur ! Une base de marins se croyant supérieur...Je vais leur montrer de quel bois je me chauffe ! J'allume une de mes cigarette mentholée..PT'in il m'en reste presque plus...Je profite de la première bouchée et j'annonce à ceux que je suis en train de regarder...2 marins postés sur la grande porte et 6 autres au dessus de la muraille...

Il y a 2 choses à quoi on ne s'attaque pas, si on veut pas avoir le dragon des mers en face de soit !
Premièrement ! A ses nakama's ! Deuxièmement à la liberté !


Hey, Darwin, tu vois le blond avec les bandages ? De quoi ils parlent ?

C'est surement un mec bourré qui a besoin qu'on le ramène chez lui...

Bon, à ce que j'entends, ils ne veulent pas me prendre au sérieux, quitte ou double, ils vont voir ce qu'ils vont voir...Je retire mes deux pistolets de ma ceinture et commence à tirer sur les mecs qui sont plus prés...Darwin & co...Dites adieu à votre vie.

Pan ! PAN !

les deux hommes qui sont en train de monter la garde se retrouve par terre en train de souffrir des balles qu'ils avaient tous deux reçus...Soudain, les hommes postés en haut sonne l'alarme et la grande porte commence à s'ouvrir...je m'avance donc tranquillement...

Appelez moi votre colonel où je fais un Malheur !

Mushi Mushi, Colonel Rider...Un homme aux cheveux blond qui dit être le dragon des mers vient de blesser deux de nos gardes et tente d'entrer dans le QG... Apparemment il vous appelle pour je ne sais quel raison...

Compris, Caporal...J'arrive...

Je retire tranquillement sur les personnes que je croise et j'en touche deux de plus...Tous deux blessé...ça me fait quatre marins...Un faible score, je peux mieux faire...Faudrait que je m'invente une sorte de gatling sur les deux bras, ainsi je pourrais dézinguer plus de marins sur mon chemin...Dohahaha...

Mon Nom est Mizukawa Sutero ! Celui qui a tué vos brebis hier !

Hey...Lieutenant Charles, tu crois qu'il est défoncé ? Y a jamais eut de brebis tués hier...

Je crois que c'est une métaphore pour hommes ou villageois, vu qu'en somme, on est un peu les berger...Caporal.

Mais lieutenant, en soit, même si c'était le cas, ce n'était qu'il y a cinq jours...

Voilà enfin un visage charismatique qui rentre en scène, katana à la main, il croit me surprendre...


Alors c'est toi le fameux Mizukawa Sutero...Que le gouvernement à jugé inutile de mettre une prime, car de toute façon tu es assez stupide pour te rendre par toi même...J'avais pas cru à ses balivernes, mais elles s'avèrent véridique...Hahaha...

C'est vous le colonel qui a emprisonné les animaux ?

D'après une citation de tarzan, tout être qui ne parle pas est jugé bon d'être enfermé...

A en vomir...Je te propose un Duel ! Si je gagne tu libères ces animaux, si je perds, je t'offrirais ma tête en récompense...

Je me ferai une joie de décapiter ta petite tête de prétentieux...Terreur de North Blue ! Les dires sur toi ne sont que des récits d'ivrognes !

Tu m'as l'air au courant de mon passé...Dohaha...Tu ne veux pas le raconter devant tes hommes ? Hein ? T'as peur de les effrayés ?


Hey charles, tu vois comment il tient tête face au colonel, c'est quoi son passé...

J'aimerais pas le savoir, ce mec me donne la chair de poule...

Je me ferais une joie de te rajouter dans mon palmares, je n'ai pas encore eus le plaisir d'avoir un colonel dans ma liste...Bien que j'ai eus la chance de goûter à la mort d'un Cipher Pol...Un Colonel ça me détendra un peu...Dohahaha.

Hey charles, t'as entendu ! Il a dit qu'il avait un tué un agent du Cp !
Il est vraiment effrayant...Tu crois qu'on doit appelé des renforts...
Impossible, si le colonel accepte son duel, en honneur à la justice absolue, nous ne pouvons pas interférer et nous devrions capituler après...
Si il perd, le colonel devra en assumer les conséquences...
J'en ai bien peur Charles.

J'accepte ton défis ! Viens te battre bougre de pirate !


Cet enfoiré d'officier me fonce dessus sans me prévenir et prépare une attaque diagonal sur le front...J'esquive aisément par la droite sous les yeux ébahis de tous les marins présents...En état de rage, l'homme en face de moi, je crois que c'est Rider, son nom...Enfin d'après ce qu'il marmonne...On lui a jamais dis que c'était pas bien de marmonner en plein combat ? Je prends mon pistolet gauche et lui donne un coup à l'épaule qui l'atteint d'une facilité déconcertante...Bah dis donc, c'est le miel qui me donne autant de force ou c'est lui qui n'a pas le niveau pour être colonel ?

Nous reculions tout deux de trois pas...

Dit donc Colonel ? Tu viens d'être promu ?

Je ne fais que m'échauffer...

Bon, il est temps d'en finir une bonne fois pour toute, un bon tir ambidextre sur son corps dodu l'immobilisera, je pourrais attaquer par la suite assez facilement pour qu'il ne soit plus un réel danger à mes yeux...

Pan ! Pan !

Ouille, il vient de se prendre une balle dans la jambe et une dans le ventre, malgré tout ça il rigole et n'a rien eut ? Hein ? j'ai cru rêver, mais en fait non ! J'ai bien vu des piques sortir de son corps...

HAHA...On fait moins le malin le pirate...Tes attaques aux flingues ne sont d'aucunes utilité, je suis un détenteur de fruit du démon, j'ai le pouvoir de l'oursin, je peux repousser des balles grâce à mes piques...Je ne suis pas Colonel de cette base pour rien...Je suis Rider la forteresse piquante !


Dohahahahaha....

Pourquoi tu rigoles ? T'as pas entendu ? T'es foutus !


Yami no chikara


Viens par ici, marine attaque moi avec le meilleur de ce que t'as en réserve, car mon pouvoir me permettra de restaurer mon énergie espèce de détenteur de FDD à la noix ! J'ai toujours voulu faire sortir des piques de mon bras...Dohaha....Comme je l'ai prévu, il recharge sur le front sortant des épines de son bras, il frappe à la diagonale et Hop !

A peine eut-il le temps de me toucher que j'ai pu mettre mon bras comme bouclier en face de mon visage, il croit surement que je suis fou et que je vais me blesser, le voilà complètement ébahis par le fait que je lui ai sortis sa propre technique...Profitant de cet effet de surprise, je tir avec ma main droite une balle de mon pistolet...Pan ! Ah ! Il réussit à me feinter et m'enlève mon flingue grâce à son katana ! Il est fort ce type, n'empêche...Il recule d'un pas vif et me sort...

Mais...Comment ? As tu pu utiliser ma technique ?

Je vais t'apprendre une chose, marine, ne sous-estime jamais ton adversaire...



Dernière édition par Mizukawa Sutero le Dim 20 Nov 2011 - 4:24, édité 3 fois
avatar
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Mar 1 Nov 2011 - 0:18

S’approcher doucement, tout doucement sans faire de bruit, il ne faut absolument pas faire de bru…..

Eh merde, une branche craqua sous le pied de Tachibana, mais aucun des animaux ne s’était retourné vers lui il regardait justement dans la direction opposer. Le jeune bretteur en profita pour se cacher derrière un arbre il pouvait à présent observer la scène qui se déroulais devant lui, un loup reniflais dans une direction, Akane jeta un regard dans la direction, mais il ne vit rien du tout, lorsque soudain un grognement se fit entendre de la gorge du loup mais avant que le loup ait pu faire le moindre geste un coup de feu retentit suivi d’un hurlement. Le loup c’était fait tirer dessus il gisait a terre et une troupe de marine surgissant des bois, les animaux furent pris de court, ils se défendirent comme il le pouvait, mais les marines étaient trop nombreux ils emprisonnaient les animaux un par un, un ours résistait encore et encore il dégommait les marines a coup de pattes, mais de plus près il protégea l’homme qui se trouvait à terre inconscient. Une sorte de chèvre traina l’homme pour l’éloigner des combats.

Il essaye de protéger cette homme je me suis complètement gouré sur eux.

Un marine tenant un sabre s’élança vers la chèvre et avant quel ne se fasse attaquer Akane fonçât et contra le coup du marine avec son propre katana.

Allez va-t’en je vais aider ton pote là-bas.

Tachibana désigna d’un geste de la tête l’ours qui continuais avec une rage féroce de dégommer du marine, le jeune bretteur était toujours au main avec le marine qui donna un coup à la verticale Akane fit un pas de côté et tourna autour du marine pour se trouver juste derrière lui il l’acheva avec un grand coup de katana, mais maintenant il se trouvait au cœur de la bataille et alors que d’autre animaux se faisait emprisonnée dans des cages Tachibana lui se défendait du mieux qu’il pouvait, quatre hommes tentais de le blesser, le jeune héros parait toutes les attaque avant de riposter et d’en finir avec ces marines, mais d’autre en venait encore. Il ne restait plus que l’ours et Akane tous les autres animaux étaient dans des cages en espérant pouvoir être délivrer, mais il fallait d’abord se débarrasser de ces marines qui devenait de plus en plus insistant un marine tira une balle en direction de Tachibana, celui-ci fit un saut sur le côté mais il fut quand même touché, la balle effleura son épaule Akane toucha la blessure, il saignait et a présent il était à proximité de l’ours.

Eh mon gros, je pense qu’on est mal barré, mais tu peux compter sur moi pour me battre jusqu’au bout.

Un grognement fit comprendre a Akane que l’ours allait faire de même, Le jeune bretteur se battit comme un diable il avait ce regard qu’il n’a que certaine fois, un regard de tueur, il esquiva les coups de sabre du mieux qui le pouvais malheureusement il n’était pas assez rapide pour tous les esquiver, Tachibana était entailler de partout et alors qu’il venait de neutraliser un marine il vit plusieurs marines qui réussirent à mettre l’ours à terre, il commençait déjà à l’enchainer Akane lui se battait toujours sa devenait encore plus difficiles maintenant heureusement pour lui il y avait trop de marine autour de lui pour qu’il utilise des armes à feu sa aurait tuer leurs coéquipier. Tachibana commençait à être fatiguer il trébucha à cause d’un corps qui gisait par terre, cinq marines sautèrent sur lui et malgré tous l’acharnement dont il fit preuves il ne réussit pas à se libérer. On lui avait confisqué son katana et mit une paire de menotte, les marines le relevèrent et l’amenèrent devant un homme, sa devait être celui qui dirigeai la base sur cette île.

Je suis le colonel de cette île et je te promets que tu vas croupir en prison.

Tu m’en reparleras une fois que j’aurais les mains libres.

Akane cracha sur la tête du colonel, celui-ci s’essuya la joue d’un coup de manche puis donna un violent coup sur la tête de Tachibana avec la crosse d’un fusil, le jeune héros perdit connaissance à cause du choc.

5 JOURS PLUS TARD.


Aie ma tête cet enfoiré de colonel si je l’attrape je le …

Akane regarda autour de lui il était dans une céllule crasseuse, il entendait des bruit bizarre, en y regardant de plus près les bruits venaient des animaux qui avait été capturé, ces bruit ressemblait plus à des lamentations qu’autre chose. Tachibana s’affala dans un coin de la cellule, bizarrement c’était plutôt doux moelleux et sa BOUGEAI, le jeune héros sursauta il fit un bond en avant et regardait avec méfiance le coin sombre de la cellule, une grande forme sombre en sortait l’ours était dans la même cellule qu’Akane.

Eh bien je ne m’attendais pas à te revoir de sitôt, mais bon on a plus qu’à attendre une faille pour sortir d’ici et d’après les coups de feu que j’entends la haut on sortira plus vite que prévue.
http://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Invité
Invité


Mar 1 Nov 2011 - 16:47

Bam !

Oula ! Tu diras à ton subordonnée d'apprendre à viser et aussi de ne pas interférer sur ce duel si tu veux toujours garder ton honneur de Colonel...

J'y compte bien...

Là, il me regarda et ses yeux me disait clairement: Je vais te déchiqueter en miettes, mon pouvoir est bien plus puissant que ta magie noir, je vais t'enfermer dans ma prison et monter Capitaine ! J'écraserais tes os et tu souffriras de douleur à chaque fois que tu respireras...Enfin je m'emporte, mais c'est à une chose près ce que je viens de raconter...

Et il chargea à nouveau, mais cette fois-ci il décide d'attaquer sur le flanc, il se baisse jusqu'à ma taille et sort de ses mains de grosse épines, surement pour me taillader et me couper en deux...Dans le feu de l'action, il a laissé son katana sur son dos et d'après ce que j'analyse depuis tout à l'heure, il ne l'a pas attaché convenablement...

Il réussit à planter ses deux aiguilles au niveau de mon corps, résistant tant bien que mal à la douleur et profitant de son attaque, je chope son katana in-extremis tout en lui souriant, il a toujours ses aiguilles planté sur mon corps, j'en profite pour générer tout pleins d'épines dans ma jambe droite grâce à mon fruit du démon et ainsi, je lui fout un bon coup là où ça fait très mal...Les bijoux de famille. Il recule en sortant ses épines de mon corps, une infâme douleur traversa mon esprit, mais je suis trop pris par la rage de lui foutre une pâté dont il se souviendra que je me moque un peu de la douleur...Quoi que ça va bien me gêner pour plus tard...Je prend le katana en main, je me repose un peu et je le regarde souffrir en paix en entendant les crissements de ses collègues...Aie ça fait mal !

Je plante le katana au sol, souriant et confiant, je prends mes deux pistolets et compte tirer mes dernières balles sur ce Colonel un peu trop prétentieux à mon goût...Il ne verra rien, vu qu'il regarde le sol en pensant à sa douleur entre les jambes... Décidément, East Blue ou North Blue, c'est la même chose, y'a que des êtres inférieurs...J'ai vraiment hâte de prendre la route vers Grand Line et affronter des gens hors du commun...

Pan ! PAN ! Je tire en même temps, les deux coups de feu retentissent et à cause de ma douleur, je me rate d'un coup, ce dernier frappe sur cette terre...Tandis que le deuxième...Et bah le Colonel l'esquive in-extremis en s'affalant par terre à cause de la douleur et c'est là que je vois un truc hallucinant...Enfin que j'ai fais une grosse bêtise...J'ai activé une part de mon pouvoir que je ne connaissais pas...Je l'appellerais plus tard, la technique Boost Ultimate !

En gros, je lui ai foutu un coup de boost et c'est moi qui va prendre chère...Soudain son corps devient musclé et imbibé d'épines aussi grandes que mon bras, j'ai beau analysé la situation, je vais perdre à coup sur ! Là j'entends les ricanements de ses collègues et des cris le supportant !

Allez Colonel ! Renvoyez ce pirate chez sa Maman !

Là il vient de toucher la corde sensible...On ne parle pas de ma Môoman ! ça va roxer du poney...S'ils croient que je vais me laisser faire à cause d'un malheureux boost à la noix, ils se gourrent !

Mizukawa Sutero !

J'attaque sur le front en m'élançant comme une tornade pointant mon sabre sur le corps du colonel, j'espère pour lui qu'il esquivera car cette technique est pratiquement imparable...OH oh oh ! Bam ! Je trébuche comme une merde et tombe aux pieds du Colonel qui me prends dans sa main et me jette quelques mètres plus loin...Puis il s'élance tout en sortant des épines de ses immenses bras booster...Et vlam !!Sans pouvoir esquiver, je me prends des coups directs...Je sens que je suis en piteux état...Mais en même temps, j'ai cette énergie qui vient à moi...Une énergie pas croyable...Qui augmente mes capacité à résister...Je pense que c'est dû à mon fruit et au sien, il y a comme une branche entre nos deux pouvoirs...Comme si je pouvais aspirer son propre pouvoir...Sa force...Son esprit...Dohahaha !

Dohaha !

Pourquoi tu rigole ? T'es dans la frontière de la mort !

La frontière...AHUF...Mais, je suis la mort ! L'ange divin qui emmène les âmes en enfer...Je suis le Capitaine des Shinoryuu...Dragons de la mort ! Et tu vas crever tout de suite et maintenant utilisateur de fruit du démon...Dohaha



Little Breath of Fire


Je ne peux plus craindre aucun danger réel à mon propre corps car la chaleur emmagasiné par mes cellules est quasi-illimité par l’énergie récolté du détenteur de fruit, il verra mes coups proportionné à sa force...Je me relève tel un warrior dans une arène de gladiateurs, affamé de combat, je souris et continue à sourire, car je sais maintenant que quelque soit la ruse qu'il utilisera, je le feinterais...Il est temps d'en finir une fois pour toute ! Finis de jouer !

Combo ! Je me relève rapidement tout en gardant la pression avec ma main gauche sur mon corps, ainsi je ne perdrai pas trop de sang, je ramasse son katana, je fais un tour à 180°, jette mon pistolet en direction de sa figure, là il tente de barrer et au moment opportun, je lui transpercerais le coeur d'un coup vif et sec ! Je me permet de feinter avec un coup de pied qu'il esquive royalement et là !

Vlam !


Il s'affale au sol et ses épines disparaissent...Un son aigu sort de sa bouche...J'entends sa respiration diminuer peu à peu et je vois clairement les marins en train de s'exciter comme des bêtes sauvages voulant ma mort...Un spectacle indescriptible puis le Colonel leur répond tout à son honneur...

Laissez tombez...Libérez les prisonnier, un duel est un duel ! Ne ternissez pas l'image de la marine ! J'en assumerais l'entière responsabilité...

Quelques instants plus tard, j'entends des cris d'animaux, je pense qu'ils sont heureux...Dohaha, je me sens faible tout à coup, J'avais fait en sorte de rester fort et de montrer à ses marins qu'à moi seul, je pouvais m'occuper de leur cas, en attendant la libération des animaux, Se tenir la tête haute devant l'ennemi était un exercice difficile, puis, je vois l'ours qui me regarde...Puis il me prend sur son dos et sort de la base tout en grognant derrière...Et là tout un cirque se ramène...Un perroquet, un loup, un blaireau, un écureuil et bizarrement un humain...Puis je ferme les yeux et me repose à dos d'ours...Je sais déjà où il va aller...HUUUU ! Au dada ! Chez l'homme chèvre...Sacrée journée, n'empêche...Quand je vais raconter ça à mes nakama's, ils vont pas le croire...
avatar
Yosuke Tôda

♦ Localisation : Brest
♦ Équipage : Shinoryu

Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: 2
Intégrité: -8

Jeu 3 Nov 2011 - 11:08

Après toutes ces îles visitées en solitaire, à errer sans but précis, je m'était résigné à retrouver mes camarades. Les moments passés à leurs côtés étaient, au final, les seuls moments d'amusements que je vécu dans ma chienne de vie. S'en était finis de couper du bois à longueur de journée dans la misère et la peur de ne pas pouvoir manger le soir même, aujourd'hui j'étais un Pirate, un Dragon de la mort!! Mon capitaine, aussi faible paraissait-il physiquement parlant, étant un homme bon et fort. Et je me devait de retrouver cet équipage que j'avais mis de côtés pour découvrir un peu le monde qui m'avait été caché toutes ces années.

J'était maintenant sur une îles peut commune. Le feuillage intense me rappeler le passé. Mon esprit monotone ne pouvait s'empêcher de se remémorer toutes ces épreuves durement vécues quelques années auparavant. La chaleur. Ce même travail répétitif. La misère. La faim. La soif. La poussière.... la peur! Quoi qu'il adviendrait, je ne serais jamais en mesure d'oublier mon passé, mon corps mutilé me le rappellerai sans cesse. Posant ma main droite sur mon épaule gauche, cachée comme à son habitude, et ce ainsi que mon bras gauche au total, par mon habituelle cape, je regardais autour de moi afin de me repérer. Au final.... je m'étais carrément perdu!!!

A ce moment précis, une alarme retentis au travers de l'intense feuillage. Que se passait-il sur cette maudite île. Une alarme, sa veut dire de la technologie, donc de la civilisation. Au final, si je me dirige vers ce son strident, je trouverais quelques choses, et ne serais plus perdu. Vérifiant que ma hache était bien accrochée sur mon dos et remettant ma cape en place, je commença ma course vers ce qui pourrait-être ma dernière chance de retrouver un endroit civiliser. Le feuillage, toujours plus intense, me posait quelques problèmes puisque je n'était pas un professionnel de l'esquive. Durant mon trajet, j'aperçu un homme, assis par terre, autour d'un feu, en train de manger une viande suspecte, du tigre aparrement si j'en crois la peau blanche et noir rayée qui giseait sur le sol.
Je me serais bien arrêter manger à ses côtés à ce moment précis mais le temps me manquait, si l'alarme venait à s'éteindre, alors je serais de nouveaux perdu, et cette fois dans une forêt plus intense et compacte que celle ou j'était avant.

* Plus vite Yosuke !! *

Le chemin que j'avais emprunté était maintenant plus clair, un itinéraire était maintenant visible sur le sol, c'était un léger sentier de terre battue sur lequel je courrais à vive allure. Le son de l'alarme raisonnait toujours, mais maintenant beaucoup plus fort à mes oreilles, je n'était pas loin. En effet, j'était même arriver. Deux hommes se battaient, un grand marin face à un plus petit homme, a la fois mince et puissant. Mes yeux s'ouvrirent grand, et aucun son ne pût sortir de ma bouche.

* Cette.... cette aura!! *

J'avançais doucement, à la fois effrayé et excité. Cette homme n'était autre que mon capitaine, plus puissant que jamais. Quand à son pouvoir, c'était la première fois que je le voyais. Alors il était capable de ça?? J'était encore loin derrière lui, j'était même en ce moment, à mon niveau actuelle un boulet qui le ralentirait probablement. Mais cet homme est mon capitaine, j'ai jurer allégance et je me devait de devenir plus fort afin de voguer à ses côtés.

- Qui est l'imbécile qui à oser s'en prendre a un Shinoryu??

Je me tenais debout, derrière mon capitaine, tout juste vainqueur de son combat, le torse bombé, près à foncer dans le tas, pris d'une colère monstrueuse.


Invité
Invité


Sam 5 Nov 2011 - 1:35

L'imbécile ? Shinoryuu ? Ai-je un trouble quelconque ? Est-ce que j'entends la voix d'un mort ? Cette voix grisonnante que j'ai entendu sans cesse me posséde jour après jour, animant ma vengeance et ma rage contre le gouvernement, la voix d'un ancien nakama mort pour la liberté...La fatigue et les blessures m'ont mit dans un état que je ne peux décrire, je n'ai même pas reconnu cette personne qui se tenait tout juste derrière moi, il y'a quelque instants..J'étais comme ahuri par ce contact si brusque...J'y pense qu'à présent...Je tapote le dos de l'ours pour qu'il s'arrête, je descend rapidement tout en appuyant fortement sur la douleur...Pff comme si ça me soulageais...

Je traine mes pieds sur cette terre parsemé de gravier jusqu'à atteindre la porte du QG, n'ayant en tête que cette foutue obstination, ce fantôme qui me hante depuis leurs morts...Sans me soucier des personnes autour de moi, je regarde cet homme aux cheveux rouges...PAS POSSIBLE !

AKAGAMI !!! Putin ! C'est toi ? Je te croyais mort ?

Aussitôt réapparu, je distingue fortement le son des fusils qui se rechargent...Clash...Clash !Les marins se contre-foutent de l'autorité de leur Colonel qui apparemment est mort de ses blessures...Je ressens leur énervement monter peu à peu...D'un état normal à un état excité, ils n'attendaient qu'une chose, ma réaction...J'ai glissé quelques mots à mon ami retrouvé, ensuite je longe le regard tout autour de moi en apercevant plus d'une centaines d'hommes pointant leurs fusils sur moi...Une larme touche le sol...

Ecoute Tôda...Tirons nous d'ici, ils sont bien plus nombreux...Si je m'en sors pas indemne, rejoins Kage Berg et trouve les Shinoryuu...Ahuuf...Je vais tenter de les intimider...


Je vous EMMERDE ! tous autant que vous êtes, j'emmerde cette île et tout ces habitants ! J'emmerde le sable fin sur la plage et tout ses grains sur la bouche, ainsi que toutes les mouches qui te picorent le nez...J'emmerde cette blessure et ce chiffon qui prend un malin plaisir à saloper mon corps, j'emmerde les hôpitaux et toutes les maladies qui vous refilent...J'emmerde les chasseurs de primes errant tel des abrutis sur les blues tels des charognes, qui empeste le sang de porc, tous des terreurs en puissance, arrêtez de vous la pétez Putin ! J'emmerde les petit's pirates solitaires avec leurs pectoraux épilé à la cire et leurs biceps gonflé aux hormones, qui se taillent des emmerdes dans les allés de mes paves et mes quais, que je retrouve la nuit, la tête en l'air dans MON JOURNAL !

J'emmerde les marchands avec leur pyramides de fruits au prix du caviar, leurs tulipes et leurs roses emballées dans du plastique, tous le temps à vous courir après et...Toujours pas bien vendre...J'emmerde, les hommes d'affaires véreux, ces mafieux qui passent le temps prêt des terrasses de café à siroter du thé, dans des p'tits verres en suçant leurs morceaux de sucre, toujours à chercher des combines pour leur petits trafics...J'emmerde la petite faucheuse avec sa calotte noire et ses habits noirs, ambulant en permanence, m'attendant au bout de la rue ou au bout du monde dans son costume non lavé depuis des siècles...

J'emmerde le gouvernement Mondial ! Auto-proclamé maître de l'univers, avec ses 170 nations qui invente chaque jours des nouveaux moyens pour exploiter les pauvres, de piller la planète ! Tous ces encu*** mérite d'aller à Impel Down jusqu'à la fin de leurs jours et d'y crever ! Et le Seigneur des pirates, le chef de la révolution, ils étaient pas au courant peut être ? Ils nous prennent vraiment pour des cons ! J'emmerde leur drapeau et surtout ne me branchez pas sur leur agents , en comparaison le gouvernement c'est des Dieux !

J'emmerde les marins et leurs cheveux rempli de gominin, leurs uniformes de merde en synthétique et leurs médailles de 50 Berry's qui peuvent pas dire trois mots sans brandir leurs fusils cirés, ils rêvent tous de jouer les officiers !


J'emmerde cette île et tous ces habitants ! Tous autant que vous êtes ! Particulièrement vous ! Et votre obstination pour la justice éternel, protégé par une insigne qui vous permet d'avoir tous les droits ? Vous êtes bons à embrasser mon derrière ! Je vous terre, ici bas sera votre enfer ! Je vais vous buter un par un, que ce soit aujourd'hui ou demain !


Je suis exactement tout près de la sortie, les animaux sont hors du QG, il n'y a que Toda qui est derrière moi...J'espère pour lui que cet imbécile ne s'interposera pas dans ce foutoir, car il risque de n'y avoir qu'un seul gagnant ! Le courage et la chance déterminera le vainqueur...A un contre pas mal...C'est un peu de la triche, je trouve...Dohaha...

Je regarde avec attention le Colonel qui était dans l'agonie total et dans le désespoir...Il regardait ses camarades et voulait se rattraper en quelques sortes, ça se voit sur les visages ce genre de comportement, l’héroïsme n'est qu'idiot, soit on a ou on a pas les moyens de se mettre contre quelque chose, néanmoins son courage ne le porta pas plus loin qu'à la frontière de la mort..Tentant comme je l'avais prévu une dernière brèche, il active son pouvoir...Inutilité qui ne servira à rien vu son état... C'est alors d'un coup de synapse électrique, une idée éclaira mon esprit...Si j'ai pu booster son pouvoir, je peux peut être booster mon propre pouvoir ? Mais que ce passera t-il ? Seul le futur nous le dira, je laisse mon sort à ma propre chance héhé...

Ryuu No Kami !

Haha ! Une énergie considérable monte en moi, je frôle la frénésie...J'ai déjà lu l'effet berseker sur un corps, mais là c'est encore bien plus que ça...C'est comme si je suis devenu une pile électrique, mais sans l’électricité...Le seul hic, c'est que je ressens la douleur comme si un on m'avait transpercé, le coeur et les bijoux de familles, mais tout en restant en vie...Puis je regarde le colonel qui s'empresse de muer d'épines, au moment où je voulais dire mes phrases...Aaah ! Une épine sort de mon doigt, puis une autre et ainsi de suite jusqu'à me transformer en un oursin ambulant...Quand tout à coup ! Pan pan pan pan....

Les marins foudroient la place à coup de tirs de fusils sans se soucier de leur colonel qui meurt juste après avoir reçu une balle perdu...J'ai bien peur mon ami Mizu, que cette fois ci, c'est la fin...Sayonara !

***


Je me touche le visage de partout, hein ? Pas une seule égratignure ? J'ai cru entendre une centaine de coups de fusils pourtant ! Mais rien ? C'est là que je me rappelle les dires du Colonel, comme quoi il était intouchable aux balles...Ce que je ne savais pas, c'est qu'en boostant mon propre pouvoir, j'ai pu capter le fruit du démon de ce colonel, comme si j'étais une sorte d'antenne ou d'aimant à pouvoir...Ne connaissant aucune des techniques du Colonel, j'opte pour la solution : Je me barre d'ici en courant avant qu'ils ne comprennent qu'ils doivent y'aller au corps à corps...et avoir plus d'une centaine de marins entraînés médiocres soient t-ils, je ne suis pas assez fou, ou assez bourré pour le faire ! Solution 2 ! Je m'échappe d'ici avant qu'une autre malédiction s’abat sur moi...

Fermez la Grande Porte d'urgence !

A vos ordres, mon Lieutenant Colonel !

Soudain, toutes les troupes se mirent au garde à vous...Obéissant à ce lieutenant Colonel qui m'a l'air fraîchement ramolli vu son état et ses bandages...Un peu comme moi d'ailleurs... Abasourdi, je m'agenouille à terre, oulala...Le mécanisme de fermeture ! Il est, il est ! GÉNIAL ! La porte s'est refermée d'urgence en une fraction de temps...Le hic maintenant, c'est que je me retrouve en solitaire, emprisonné comme un animal en cage...Observant la grande masse de ce cher officier, je retire le katana du Colonel que j'avais dérobé précédemment...Si seulement j'avais la vrai Hattori Hanzo dans mes mains, j'aurais pu tenter un carnage, mais là, mieux vaut fuir, le temps que j'aurais mis pour trancher cette porte et m'enfuir avec mes amis qui sont dehors sera pas assez suffisant...Je doute d'y arriver, mais je crois en mes capacités et à ce nouveau pouvoir que je viens de découvrir ! Dohaha...

Mizukawa Sutero !


J'exerce la presque totalité de ma force sur mes bras et avec grâce, je m'emploie à cette art magnifique, trois fins coups de lames...Trois beautés qui frôlent cette grande porte pour créer une sorte de triangle...

C'est de l'acier abruti de pirate !

Les mâchoires de ces marins tombent radicalement au sol lorsqu'ils aperçoivent une brèche en forme de triangle, même moi j'ai du mal à y croire...J'ai jamais poutrer de l'acier de ma vie ! ça m'a parut si facile, comme si je coupais du bois...J'ai limite peur de ce pouvoir qui me hante alors je ne peux imaginer les frissons de mes adversaires et cette pensée me donne envie de continuer...A ME BATTRE ! Mais ma conscience et mon état me l'interdisent...La fuite est plus raisonnable...

Tarlouze de Lieutenant de Colonel ! Vous n'allez pas cessez d'entendre parlez de nous ! NOUS sommes les dragons de la mort ! J'épargne votre misérable vie, car j'ai bien plus important à faire !

Poursuivez le sans relâche ! C'est un ordre ! Bougez vous le Cul ! C'est pas un gus qui peut faire des tours de magie qui va vous scotchez, ce n'est qu'un moins que rien, n'oubliez pas ce qu'il a fait à nos confrères, à ces civils ! N'oubliez pas le pourquoi vous vous êtes engagez dans la marine...

Mais bougez je vous dis ! Pourquoi vous vous êtes figés ?


Je regarde mon ancien ami avec un air compatissant, je suis soulagé de l'avoir retrouvé, mais maintenant faut fuir et le plus vite possible...

Suit moi mon ami, nous aurons tous le temps de nous parlez...Partons d'ici, je connais une île qui abrite des toubibs compétents, j'en ai besoin, ahuf ! ahuf héhé...


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Dim 13 Nov 2011 - 20:33, édité 1 fois
avatar
Yosuke Tôda

♦ Localisation : Brest
♦ Équipage : Shinoryu

Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: 2
Intégrité: -8

Lun 7 Nov 2011 - 14:48

Tout commençait à sérieusement se corser ici. Mizukawa, à peine sortit de son combat contre l'officier de Marine, et blesser de façon grave, était déjà pourchasser par les marins encore debout et animés par leur volonté de venger leur maître. Pour éviter à Mizu quelconque blessure supplémentaire je l'empoigna fortement et l'aida à se supporter grâce à mon épaule, afin qu'il ne tombe pas.

Nous commencions donc notre course, fuyant le fort de tanuki, poursuivit par la marine au travers de larges brousailles et de sentiers de terre battue. J'avais tout de suite remarqué que nous n'étions pad uniquement suivis par la marine, un autre homme nous suivait aussi, faisant tout son possible pour rester discret mais en vain, l'homme mangeur de Tigres de tout à l'heure. Mais que nous voulait-il exactement ce type?

Étant maintenant assez loin du Fort, je décida de ralentir le pas. Mizukawa était quasiment inconscient et, au bruit maintenant faible de l'alarme montrant la distance entre nous et le Fort, que je jugeait d'environ un kilomètre et demi, je décida de poser Mizukawa quelques instants afin qu'il puisse reprendre ses esprits avant de lui adresser la parole.

~ Desole de ne revenir que seulement maintenant Capitaine. Si seulement J'avais été la plus tôt. Vous ne seriez pas dans cet état.

Des bruits de pas retentir à cet instants derriere nous. En me retournant je découvrit un groupe de dix marins armés d'épée me regardant d'un air hésitant. L'un d'eux, plus courageux que ses confrères, s'élança sur moi, l'épée brandie, pres à me trancher la tête.
Un bruit d'acier retentit tout autour de nous. L'épée du marins fût bloquée par mon bras gauche, chose que les marins avaient beaucoup de mal à réaliser vu l'expression stupefaite qui s'était dessinée sur leurs visages.
À cet instant la cape qui recouvrait mon bras gauche tomba au sol, laissant découvrir ma prothèse métallique à mes assaillants tandis que de l'autre main, ma hache fenda l'air horizontalement avant de s'abattre sur les côtes du marins qui avait fait preuve de courage, maintenant mort et baignant sur le sol dans ses organes.

Pour ce qui est des autres chiens du Gouvernement, ce ne fût qu'un festival de coups de haches sanglants et répétitifs. Je ne voulais pas faire preuve d'originalité face à de tels nuls. Puis, debout dans le sang de mes ennemis, j'attendais que l'homme que J'avais croisé alors que je me dirigeais vers le Fort de Tanuki, le mangeur de Tigre, se montre. S'il osait apres avoir assister au spectacle.


Citation :
Desole pour la mise en page jai rp via mon telephone ce n'est pzd tres simple. Et pour ce qui est des marins j'ai pris une base de 20Dorikis par marins.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1