AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB 1602]Oh regarde, il ressemble à son papa! [FINI]

Invité
Invité


Jeu 3 Nov 2011 - 12:51

QG du Cypher Pol, à proximité du secteur scientifique, bien trop tard le soir pour une activité
honnête,



-Red c’est toi ?
-Ouais évidemment, qui veux tu que ce soit. J’suis avec Ralphy…
-T’as le mot de passe ?
-Putain mais t’es lourd, tu vois bien que c’est moi. En plus c’est toi qui nous a dit de venir…
-On sait jamais, alors le mot de passe ?
-Euh, chaussettes ?
-Mais non chaussettes c’est celui de la semaine dernière, cette semaine c’est Barbara …
-Ah ouais c’est ça , Barbara, je l’avais presque… Bon tu nous fais rentrer ?

Une porte grinçante plus tard et Red et Ralphy, actuellement en formation pour devenir agents de terrain rejoignent Tony, apprenti scientifique dans les entrailles des laboratoires secret du Cypher Pol…

-Vous allez voir c’est énorme. J’ai découvert ça y’a deux jours en fouillant dans les affaires du docteur. C’est un truc de fou, ce soir on s’éclate grave…

Arrivés ensemble au Cypher Pol il y a moins d’un an les trois ados ont rapidement sympathisés, pas vraiment la naissance d’une grande amitié mais plutôt un certain instinct de groupe, une solidarité naturelle entres nouveaux et quelques centres d’intérêts communs… Intérêts qui continuent à les réunir malgré leur intégration dans des secteurs différents et le fait que ralphy soit parfois un peu lourd…

-C’est une machine à fabriquer des gens, un peu comme des cyborgs, mais en plus humain. Pour faire des espions ou des trucs comme ça j’pense, mais bon on s’en fout. Le gouvernement à réuni plein de bouts de gens et la machine les assemble comme on veut pour sortir quelque chose qui ressemble à ce qu’on lui a demandé. Ça veut dire qu’on peut fabriquer exactement ce qu’on veut…
-Et ça marche avec des filles ?
-Ouais ça marche avec tout ce qu’on veut …
-Enorme !!

Dans le regard des trois ados vient de s’allumer sensiblement la même lueur grivoise… Assembler le corps qu’on veut et en faire ce qu’on veut…ça c'est du réve à l'état brut !


(…)

Devant le trio se trouvent quatre cuves métalliques de grande taille. Elles sont recouvertes de textes de précautions d’emplois et d’avertissement indiquant que tous ces trucs sont dangereux. Mais franchement, qui lit ces trucs la ?
Devant chaque cuve une sorte de machine à écrire permet de lancer la création que l’on veut. Juste à coté un long rouleau indique les noms des gens dont les caractéristiques sont déjà rentrés dans la machine.



-Bon et si on commençait par une vraie bombe hein ?
-Ah ouais cool, avec des gros sboobs…
-Alors je propose le corps de Boa Hancock, les seins de Namy, la bouche d’Alvida et les yeux de Robin…
-Ouais mais faudrait aussi les jambes de Shirley
-Mais t’es con c’est une sirène, elle a une queue de poisson !
-Ah ouais cool cool, avec des gros sboobs…
-Bon alors on met celles de la sœur de Nami, Tu sais… Nojiko, voila, mets les jambes de Nojiko
-Je sais pas Hancock est plus grande, ça va faire bizarre non ?
-Pas faux, bon on garde comme ça alors. Et on rajoute les cheveux d’Hina, j’aime bien les cheveux roses.
-Ah ouais cool cool, avec des gros sboobs…
-T’es un peu con toi, tu dis toujours la même chose. Bon pour le coté psychologique faut éviter Namy ou Hancock sinon ça va être lourd. On n’a qu’a mettre que des sirènes, c’est chaud les sirènes.
-Ouais je vote pour, mets du Shirley la dedans…
-Ah ouais cool cool, avec…
-Ouais on sait des gros sboobs, t’est vraiment con. Ensuite on finit par une touche de Vivi ?
-Ok, vas-y baisse le levier...

La machine se met en marche, tremblant, vrombissant et crachant de la fumée pendant que sur le coté de la cuve un sablier se met à couler. Trente minutes d’attentes.

-C’est long on se refait une petite ligne en attendant ?
--Ouais ça marche. Mais reconnaissez que ce labo c’est de la bombe. Je vous l’avais dit qu’on allait se fendre la gueule ce soir. D’ailleurs il reste trois machines, si on en prenait une chacun et qu’on se faisait le type idéal ? Y’a surement plein de super types en stock. Le docteur me disait qu’ils avaient mêmes des bouts des Mugiwara et des ancien empereurs…
-Ok et le plus beau se tape la fille qui sort dans trente minutes
-ça roule.


Ralphy, fan des gros seins, réfléchit une trentaine de secondes et se met à taper frénétiquement sur les touches de sa machine. Excité et en sueur il termine très vite et tire le levier de l’engin pour lancer au plus vite la production… « Toi mon gars, t’es le champion des champions, tu vas tous les défoncer »

Tony l’intello du groupe se concentre une longue minute, les yeux dans le vague, réfléchissant intensément. Puis en quelques manipulations précises il met rapidement en marche son prototype. Au moment de lancer la production il s’arrête soudain, puis rajoute « Dire que j’ai failli oublier Vegapunk…. »

Red de son coté reprend deux pilules spéciales détente, puis se met à chercher longuement dans la base de données, parcourant le liste l’œil brillant et un sourire de plus en plus mauvais sur le visage a mesure qu’il ajoute des noms, puis il finit lui aussi par valider. « Héhé ça va chier les gars …»

-Tu crois vraiment que ça va marcher toutes ces conneries ?
-C’est sur, c’est fait à partir de plans de Vegapunk lui même, et ils commencent les tests demain, alors heureusement que j’ai tiré les clés et les codes
-Ah ouais cool, cool. Avec…
-Toi t’es vraiment un connard néfaste, t’es même plus con que t’en as l’air en fait…


Et alors qu’ils se préparent sérieusement à se foutre sur la gueule, le premier sablier égrène ses derniers grains et dans un pschitt poisseux la première cuve laisse échapper une épaisse fumée rosâtre. D’où surgit une seconde plus tard une superbe créature en tenue d’Eve au corps de rêve aux cheveux roses et aux grands yeux innocents…Provoquant une réaction unanime chez ses trois créateurs,
-Ah ouais cool, cool. Avec des gros sboobs…

La deuxième cuve s’ouvre à ce moment la. Laissant sortir un immense athlète à la longue chevelure de surfeur. Une caricature bodybuildé, un véritable hercule de muscle et de puissance… Et Ralphy d’expliquer.
-J’ai mis Daz Bones, Jean Bart, Dalton, Jesus Burgess, tout l’équipe de baseball du Cypher Pol, que des gros durs… Et j’ai mis Duval aussi, parce qu’il le vaut bien.
Et la miss de lancer un regard énamouré au culturiste et à ses muscles luisants…

Les portes de la troisième cuve s’ouvrent à leur tour, laissant échapper son occupant. Tony le cœur battant murmure les noms des génies et des stratèges qu’il a sélectionnés pour son challenger
-Vegapunk, Sengoku, Beckman, shanks, Fishe Tiger, Sanji…
Tous ces génies le regardent d’un seul œil. Puis l’être pose son regard sur la nymphe qui se retrouve littéralement subjuguée par ce magnétisme irrésistible.

La dernière cuve libère enfin son contenu. Bien moins impressionnant que les autres, barbu bedonnant, sans guère de signes particuliers si ce n’est le sourire malsain plaqué sur son visage et son long nez. D’un pas décidé il se dirige vers la vénus et d’un geste précis il la chope à la gorge, lui arrachant un cri de douleur. Pendant que les trois ados restent interdits, le musclor se précipite au secours de la femme mais le dernier venu esquive son premier coup et lui chope le bras. Avec une force prodigieuse vu son gabarit il lui plonge la main dans le ventre en traversant la chair comme du papier et en ressort une cote cassée qu’il lui plante dans l’œil. Puis dans le même élan il chope le politicien et lui éclate la face contre la tête de la bimbo dans un grand bruit d’os broyés avant de laisser retomber les deux corps sans vie sur le sol…

Moment que choisissent les trois apprentis sorciers pour tourner les talons et s’enfuir en courant aussi vite que possible.

-Bordel mais t’as mis qui dans ton cocktail Red ?
-Ben que des types que j’admire : Barbe noire, Donflamingo, Kid, Bellamy, Shiliew, Arlong …

A leurs trousses le résidu de laboratoire rattrape Ralphy et lui crève les deux yeux d’une fourchette bien ajustée sans même s’arrêter de courir.

-Et c’est tout?
-Ouais je crois… Non attend, j’ai encore un mis un type à la fin..
-Qui ?
-Ah je me souviens, j’ai mis Rob Lucci…




Dernière édition par Red le Jeu 6 Déc 2012 - 11:56, édité 2 fois
Invité
Invité


Dim 6 Nov 2011 - 22:32

Moins d’une minute plus tard. Au même endroit.

Courant comme des dératés entre les allées de matos bizarre et exotique, Tony et Red n’arrivent pas à semer la bête. Quel que soit l’avance qu’ils prennent sur lui ils le retrouvent au virage suivant en train de trottiner tranquillement derrière eux, son sourire de taré toujours vissé à son visage. C’est hallucinant, surement une technique secrète d’un des types dedans…

-Tu dois essayer de le retenir, moi je fonce la bas et je recommence
-Recommencer quoi ?
-Les cuves ! J’actionne les cuves et je fabrique d’autres types pour tuer le tien
-Mais je ne tiendrai jamais une demi-heure !
-Il y a un bouton pour aller plus vite, c’est dangereux mais ce sera vite fait…
-Ok on se sépare !

A l’embranchement suivant, Red vire à gauche, suivant un panneau prometteur indiquant « armes expérimentales » Pendant que Tony se carapate dans l’autre sens… Red ne fait que vingt mètres et s’arrête en sortant un couteau, une seconde de plus et le tueur débarque à l’embranchement, jette un œil à droite, un à gauche, Red lance les couteaux, un tir parfait, droit vers une gorge qu’ils n’atteignent jamais car le type les arrête comme si c’était des balles et les relance immédiatement, mais avec un effet lifté en plus. Red passe à deux doigts de la mort et repart en courant le monstre à ses trousses …
Nouvelle intersection, à droite la section Dials, a gauche les armes blanches, Red part à droite, passe un couloir, une porte qu’il referme précipitamment et se retrouve dans une grande salle bourrée d’aquarium rangés sur d’immenses étagères, eux même pleins de coquillages de tailles variées… Certains aquariums sont pleins d’eaux d’autres non. Et devant chacun un petit panneau indique la variété de coquillage qu’on trouve à l’intérieur. Fébrile Red s’approche, il en sait assez pour savoir que ce qu’il cherche s’appelle un impact dial. Premier panneaux, AFK73… Merde, évidemment tout est codé. Il va falloir faire des essais.
A l’entrée de la salle on teste la poignée… puis un poing puissant commence à frapper et à tordre la porte métallique, il faut faire vite…

Il ne faut qu’un minute au condensé de violence jailli de la cuve pour dégonder la porte et la balancer à travers la salle d’un coup de pied avant de bondir à l’intérieur à la recherche de sa proie…

-Ducon ! Hé ducon ! Par ici Ducon..
Comme toutes les grosses brutes la bête est très susceptible et se dirige immédiatement vers les rayonnages d’où provient la voix…
-Je suis la, viens me chercher crétin !
Encore la voix de Red, mais venant d’un autre endroit. Le tueur s’arrête, indécis, son regard allant d’une direction à l’autre, puis méthodique il continue son chemin vers la première voix qui continue à l’insulter..
D’un geste de la main il balance dans le décor un énorme aquarium qui lui barre le chemin et flash, se prend un éclair en plein dans les yeux. Et pendant qu’il ne contemple plus qu’un grand flot lumineux Red passe à l’attaque, surgissant de derrière la table ou il s’était planqué pour fondre sur le tueur et tenter de lui planter un couteau quelques part.
Manque de bol, quand on est vraiment bon au corps à corps voir l’adversaire devient presque facultatif, Red trace une belle balafre sur le bras de l’ennemi puis les refléxes de celui-ci se mettent en marche. Une main crochète le bras de Red, lui tord le poignet et lui arrache son couteau pendant que l’autre manque de lui choper la gorge. Red n’arrive à se dégager qu’en brisant le coquillage qu’il a dans l’autre main sur le crane du tueur…Répandant immédiatement une odeur d’œuf pourri sur la scène… Pas un impact dial, dommage…Pivotant sur lui même le tueur toujours aveugle joue la sécurité et catapulte Red dans le décor. Lui faisant traverser plusieurs aquariums dans un fracas de verres brisé…

Pendant que Red se carapate à l’écart le tueur retrouve peu à peu sa vision. Assez en tout cas pour repérer l’audio dial qui continue sa rengaine sans se lasser « ducon ! hé ducon » et l’écraser d’un pied implacable.
Puis il reprend la traque vers le second appel…
La aussi un audio dial, et un nouveau piège de Red. A peine le tueur à t’il broyé le coquillage sous ses semelles que red surgit sur le sommet d’une des étagères un seau dans une main, un dial dans l’autre…
-Evite donc ça enfoiré…

Balançant le contenu du seau dans le vide il actionne simultanément le ventilo dial qui propulse à toute vitesse un nuage de bouts de vignettes autocollantes en papier sur le tueur. Déconcentré par ces projectiles collants et totalement dénués de dangerosités le monstre est distrait un instant. Un instant suffisant pour que Red fasse basculer de son étagère un des plus gros aquarium, une sorte de bocal en forme de cloche renversée à l’air solide et épais qui tombe droit sur la bête. A peine le temps de lever la tête que le tueur est coincé dans sa cage improvisé et que les milky dial que Red y a collé s’enclenchent et remplissent instantanément le moindre espace disponible d’un nuage blanc et épais…

Red attend quelques secondes, mais dans la cloche remplie de blanc rien n’a l’air de bouger. Satisfait il rejoint le sol, prenant même le temps de s’allumer une clope avec son dernier dial, un heat dial…
Un grand sourire aux lèvres il se rapproche de la paroi de la cloche et la tapote en rigolant. Deux fois, pas plus.
Sortant de la masse blanche comme une baleine bondit hors de l’eau, la main du tueur fracasse la vitre et chope celle de Red, essayant de l’entrainer à l’intérieur. Pendant qu’une poigne de fer lui brise le poignet Red sort un couteau et larde désespérément le membre qui le retient et qui finit par le lâcher…
Le temps de se jeter en arrière, de se redresser et le tueur a dégagé une deuxième main. Red n’attend pas d’en voir plus et repart en courant. Les dials c’est nul, pourvu que Tony ait réussi quelque chose…

Devant les cuves Tony contemple d’un air un peu sceptique le type qu’il à produit pendant que Red essayait de sauver sa peau. Au moins deux mètres, un gros bide, un très long nez, des cheveux qui se dressent en deux pics sur le crane, un nez de clown et des cornes de rennes…

-Non mais c’est quoi ça, t’as mis qui la dedans ?
-Ben des pirates quoi… Regarde, j’ai mis baggy, Foxy, j’ai même mis Luffy, il était fort lui pourtant, et deux mecs de son équipage, Chopper et Sniper king…
-Luffy n’a jamais fait deux mètres, ça doit être un faux et toi t’es un crétin…
-Je fais ce que je peux hein !
-T’es trop nul c’est des gros qu’il nous faut, Tiens à ton tour de faire la souris et de le retenir, moi je vais faire du lourd tu vas voir…

**Tiens plein de noms en y ? Bien sur, des géants d’Erbaff…Ce sera parfait **

Red sélectionne à toute vitesse une poignée de noms aux terminaisons prometteuses, Dorry, Brogy, Rocky, Grogy, appuie sur le bouton marqué création d’urgence surtout ne pas toucher, et suivi par Tony il repart en courant se planquer dans le décor… Tiens sur cette galerie par exemple.

Quelques minutes plus tard l’implacable tueur est lui aussi de retour, il sent mauvais, à un bras qui n’a plus l’air de bouger, et des bouts de nuages collés un peu partout mais ne semble pas du tout affecté par tout ça…

Sur le chemin le type de Tony se met en garde façon boxeur et sautille bêtement d’un pied sur l’autre à coté de la cuve de Red qui se met à siffler bizarrement.
Le tueur s’approche et se mange une beigne du gros bizarre, mais le temps que celui ci ramène son poing le tueur lui a déjà cassé tout les doigts. Le gros type se met immédiatement à chialer et tente de s’échapper en jetant entre deux cuves. Evidemment ça ne passe pas et il tente illico la dissimulation. Coudes le long du corps, mains sur la tête formant un toit, il essaye manifestement de se faire passer pour une cuve. Et en plus ça marche le tueur l’ignore…
D’un bond le tueur saute sur la cuve qui en plus de ses sifflements stridents semble maintenant se gondoler de façon inquiétante…

-Mais qu’est ce que t’as encore fait ?
-Des géants !
-Des géants ? Mais la cuve n’est pas assez grande ! Tout va péter ! Cette fois on est foutu !

Du sommet de sa cuve le tueur évalue la distance qui le sépare de la passerelle et se prépare à sauter pour rejoindre les deux boulets…

-Foutu ? Et ben va lui dire…
D’un coup de pied dans le dos Red balance un Tony décidément trop inutile à la rencontre du tueur qui vient de sauter. Celui-ci loupe la passerelle et retombe au sol avec sa victime. Le temps de toucher le sol Tony s’est déjà fait briser la nuque en trois endroits et fait salement la gueule… Et une seconde plus tard la cuve sous pression explose, balançant des bouts de cuivre partout dans le décor et noyant le cadavre et le tueur sous un flot de liquide suintant…

**Hé mais cette odeur ? C’est un truc qui flambe !**

Sortant le heat dial de sa poche Red à de nouveau le sourire, juste le temps de le jeter dans le vide et de partir en courant sur la passerelle vers la fenêtre la plus proche.
Juste le temps de jeter un dernier coup d’œil sur le tueur qui regarde d’un air toujours parfaitement neutre le coquillage enflammé qui tombe sur la nappe de fluide qui le recouvre…
Puis tout est recouvert de flammes avant de disparaitre dans une gigantesque explosion…


(…)


-Hé Red t’as entendu les nouvelles ? Le labo à explosé hier ?
-J’men fous. Casse-toi !
-T’avais pas un pote au labo ?
-Nan j’connais personne la bas, d’toute façon j’y mettrais plus jamais les pieds ! Les labos c’est trop nul d’abord !
Page 1 sur 1