AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Tu m'donnes ta bourse et je te laisse la vie ! Quoi ? Ah... T'es un Marine...?

avatar
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Sam 12 Nov 2011 - 19:33

Mon voyage initiatique avait démarré depuis maintenant un an... A bord de la barque à voile dont m'avait fait don le village avant mon départ, j'écumais les mers de South-Blue, cherchant à rejoindre un équipage pirate et à acquérir une renommée certaine.
Pour l'instant, ces deux objectifs n'étaient en rien abouti : je n'avais toujours pas trouvé d'équipage voulant me recrute, et pour ce qui est de la renommée... Elle était à peu près aussi grande que celle du poulpe que j'avais mangé à midi.

J'avais récemment fait escale sur le cimetière d'épaves. Je savais pertinemment qu'il s'agissait d'une zone mal famé, mais c'était sur mon trajet. Et cela me permettait de passer la nuit sur quelque chose de ferme.
Je me rendis compte le lendemain que des pirates m'avait dépouillé dans mon sommeil : je n'avais maintenant presque plus de nourriture. Je ne m'attendais pas à ce que la vie de pirate soit aussi dure...

Après quelques jours de voyages et de privations, j'atteignis enfin le port de Suna-Land. J'allais pouvoir reprendre des forces !

Une ville aussi densément peuplée que celle-ci était un bonheur pour les pick-pocket comme moi ! Une bourse par ci, une pomme par là... Je fis assez rapidement le plein de berrys et de nourriture.

Ce qui n'aurait dut être qu'une courte escale c'était transformé en un bon mois de pause : j'étais vraiment très bien ici, et je n'avais nulle envie de reprendre la mer tout de suite.
Mais il me fallait bien partir un jour, un pirate n'étant pas fait pour rester à terre. Il m'en coutait un peu de quitter Suna-Land, car ce nouveau départ signifiait un retour à ma vie rustre et difficile sur les mers...

Ce jour-là était un jour de marché. Je décidais donc d'effectuer mes derniers larcins ici avant de reprendre mon voyage.

J'adore les jours de marché ! Les badauds se pressaient, la foule étaient très compacte... Les meilleurs conditions était réunis pour m'en mettre plein les poches.

Je décidais de faire une pause dans mon honnête travail pour m'attarder devant un spectacle nouveau pour moi : les combats de coq. Intéressé, je misais 500 berrys sur l'un des coqs. Un homme gras en fit autant, mais donna sa mise sur l'autre coq.
Le problème, c'est que mon coq mourut très vite. Pas que je sois sentimental (après tout, c'était juste un piaf), mais ça m'avait fait perdre 500 berrys et ça, j'aimais pas.

Je me remis donc de plus belle à faire discrètement les poches des honnêtes gens. Mes mains entraient à tout hasard dans les bourses passant à ma portée.

Un incident survint toutefois : alors que j'accomplissais mon devoir de pirate, l'homme que je m'apprêtais à dépouiller se retourna brusquement vers moi. Il m'avait repéré.
C'aurait été un simple passant que j'aurais neutralisé l'homme assez facilement. Le truc, c'est que les gens qui portent un uniforme de marine sont rarement de simple passant...
http://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7438
Popularité: +794
Intégrité: 798

Sam 12 Nov 2011 - 20:35

-Chef les lutins vont dominer la terre
Je regardai l'homme qui venait de me lâcher ça,d’ailleurs c'était un des mien.Lui et son meilleur ne parlait que de ça depuis qu'ils étaient passé sous mes ordres (même avant peut-être).

-t'inquiète pas je les trancherai un par un si il le fautdit je avec un sourire bienveillant (et une envie de le pendre avec ses tripes dans la tête).

-oaui c'est vous le plus fort caporal vous avez fais fuir un pirate avec beaucoup de zéros


-Oui c'est ca aujourd'hui je vous donne une journée de congés,profitez du marché.(en vrai,il s'est enfui parce qu’il était empoisonné en faisant sauter un resto .)

Je regardai le marin partir, fou de joie, annoncer la nouvelle, j’en profiterai aussi.
J'étais venu à Suna pour "surveiller l'île"en réalitée je venais couler quelques jours de repos sur ce paradis sur terre,la dernière fois "le-pirate-avec-beaucoups-de-zéros avait gâche mes "vacances"j’espère que ca se reproduira pas.

Une fois que je fus sûr que tous mes hommes s'étaient dispersé,je me rendis armé en avec une veste de marine au dessus de mon habituel akama et chemise.Il fallait sauvegarder les apparences et faire genre de patrouiller.Mes Katana Uza et Gostu pendait chacun de leur coté,mon pistolet se trouvait sou l’aisselle gauche,un couteau de lancer était attaché à ce même bras ma brassière était bien en place de l'autre coté et mon poignard sanglé à mon coté droit pour un dé gainage rapide.

Je décidais de me rendre au marché pour assouvir ma gourmandise et peut-être trouver des objets utile pour la forge ou moi même.
Je furetais de stand en stand en gobant des takoyakis,onugiri et autre petit snak, le sol était couvert de brochettes et emballage montant que beaucoup de commerçants mangeaient sur le pouce et que les "visiteurs" n'utilisaient même pas les poubelles.
Je reconstituai mon stock de poudre (et profitai qu'un de mes homme soit la pour l'envoyer emmener dans ma chambre et par la suite ma cabine un baril de poudre de bonne qualités).

Je continuai de flâner et fus choqué de voir un petit attroupement autour d'un stand où des sadiques faisait se battre des pauvre poulets,je fus tenté d'arrêter les propriétaire de l'arène,mais ces combats étaient légals plus tard je les interdirait pour rendre le monde juste.

Soudain je sentis un main passer près de ma ceinture, je me retournai d'un bloc en dégainant mon poignard vers...un ados,il avait approximativement mon âge et je le dépassai d'une demi-tête.
Un pauvre petit enfant des rues forcé à vivre de ses larcins.
Je remarquai aussi qu'il portait un sabre à la ceinture, celui ci me paraissait des pas très bonne qualités... c'est peut-etre pas un enfant des rues finalement pourquoi ça tombe toujour sur moi quand je suis en vacances.

Je rengainai mon poignard,l'attrapai par le poignet et l'entrainai dans une ruelle moins bondée.
Je le regardai d'un air sévère (j’essayai en tous cas) et attendit son explication.


-t'es un pirate ou je rêve ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Dim 13 Nov 2011 - 18:03

Argh ! Repéré ! Décidément, c'était pas ma journée.

Pour un membre de la Marine, le garçon qui me faisait face (oui, le terme "garçon" est bien plus approprié que le terme "homme") me paraissait anormalement jeune : deux ans de moins que moins, environ. Physiquement, la différence entre nous deux n'était pas flagrante (foutue maladie !), mais elle devait... Non, elle ne devait pas être flagrante non plus sur le plan psychologique (foutue maladie !).

Mais... Qu'est ce qu'il foutait, lui ? Le soldat m'attrapa par le bras et m'emmena dans une ruelle adjacente à la place du village. Je pensais intérieurement :

*Toi, mon pote, t'as intérêt à ma lâcher tout de suite ou tu vas le sentir passer !*

Au moment où je m'appétais à répéter cette menace, à voix haute cette fois, le jeune caporal (oui, les galons sur son uniforme indiquait qu'il avait le grade de caporal au sein de la Marine) lâcha prise.
Je vis à son regard que ça allait sûrement mal se passer. Il me jeta un regard sévère et cette question au visage :

-T'es un pirate ou je rêve ?

Bon, cette question avait le mérite d'être clair, simple et précise, pas besoin d'avoir fait Bac +12 pour comprendre !

Toutefois, je laissais le silence s'étendre... Une mouche passa entre nous deux, puis je songeais à reprendre la parole.

-Je savais pas qu'il n'y avait que les pirates qui essayait de voler les bourses de passant...

Halala... Ces Marines... Il faut tout leur apprendre ! Pas foutus de faire la différence entre un pirate et un honnête voleur à la tire...

Mais... Attendez une minute... Bordel, mais je suis un pirate !
Je décidais donc de me reprendre ma phrase, pour ne pas paraître trop ridicule :

-Enfin bon, tu as bien observé... Je suis bel et bien un pirate. Yukisame Pandora, à ton service !

Alors que je tendais la main au caporal, un ange passa... Et mon cerveau fit enfin "tilt !".

Conclusion 1 : Ma phrase était parfaitement ridicule, je passais donc pour un boulet.
Conclusion 2 : Je venais de dévoiler à un membre de la Marine que j'étais un pirate, alors que j'aurais pût parfaitement m'en tirer en lui mentant.
Conclusion 3 : Les Marines n'étant pas les meilleurs amis des pirates, je m'étais foutu dans un beau merdier.

Et c'est Yuki qui remporte le Jackpot avec son combo x3 de connerie !

*applaudissement du public*


Je ramenais vivement ma main vers moi et tirais vivement mon sabre de son fourreau. C'était peut-être un peu précipité, mais je ne pouvais pas prendre de risque.

Je me jetais sur le Marine avec rapidité, le sabre pointé en avant, comptant sur l'effet de surprise et sur ma vélocité pour lui percer la poitrine.
http://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7438
Popularité: +794
Intégrité: 798

Dim 13 Nov 2011 - 18:56

J'avais attiré le "pirate"dans ne ruelle si on devait se bastonner se serait plus simple. J'avais lâché ma question,mais je elle était pas super j'avais rien d'autre en tête.et il répondit à ma question .

-Je savais pas qu'il n'y avait que les pirates qui essayait de voler les bourses de passant...

Je m’apprêtait à lui répondre qu’un, petit voleur ne se baladait pas avec un sabre déjà il n'as pas assez de B et qu'un petit voleur préférerait la fuite au combat.Mais l'autre avait l'air d'avoir eu l'illumination du siècle et quand il me répondit j'hésitai à lui demander de rejoindre mes hommes,il me paraissait aussi ... non y'as aucun terme pour caractériser ces ...(désolé je trouve pas de mots allez je prends un mot juste en dessous) clampin et baltringue qu'eux (mes hommes bien sûr).

-Enfin bon, tu as bien observé... Je suis bel et bien un pirate. Yukisame Pandora, à ton service !


Après avoir lancé cette brillante répartie (je pense que je pourrais la ressortir à l’avenir ...mais en la modifiant un peu).Il parut déconcerté par sa propre remarque l'air de dire "oula quesque je viens de sortir moi".
Il me tendit même la main pour faire une poignée de main pour se présenter.
C'était pas un mauvais bougre au fond, lui pirate, il se fera manger en moins de deux.Je vais lui proposer de rentrer dans la marine après la brillante remarque qui rêve de sortir.

-Désole connais pas, t'es nouveau dans le métier ?


Il retira sa main vers lui et sans plus de cérémonie me fonça dessus,je dégaina mon poignard et déviait la lame par le même mouvement et il fut emporté vers l'avant, le temps qu'il se retourne j'avais dégainé Uza dans un beaux glissement métallique,rengainé le poignard et dégaine Gostu,fidèle à lui même il ne fis aucun bruit.Ces deux katana avaient été bien forgé par mon maître et moi et j'allais les tester pour de vrai.

Ma riposte ne se fit pas attendre, je combinai deux de mes styles et en même temps deux techniques : Riuketsu et Tsubame.
Je tranchai le mur en brique des bâtiments nous entourant et j’envoyai ainsi une pluie de gravats pointus sur le pauvre pirate et j'enchainai sur lui une série de coups de la pointe.
Il m'avait foncé dessus sans vraie raison et je n'avais aucune raison de l’attaquer,faute de preuve (et il me paraissait tellement sympa que je voulais le laisser partir). mais à présent j'alllai l'attraper et je ne voyais pas pourquoi je devais me retenir.

http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Mer 16 Nov 2011 - 18:06

Ah l'enfoiré ! Le caporal réussit à dégainer un poignard juste à temps, évitant ainsi de se retrouver embroché au bout de la lame. Au fond, j'étais plutôt content qu'il réplique aussi vite : le combat serait ainsi bien plus intéressant.

Et puis, si je tue un caporal dès le début de ma carrière, je vais rapidement me faire chier, vous croyez pas ?

Armé maintenant de deux katanas, il commença par trancher (trancher ?!) une partie du mur de brique à côté de nous, projetant ainsi un grands nombre de gravats dans ma direction.
Profitant d'un geste de défense de ma part, il m'attaqua avec la pointe de sa sabre. Il enchaîna ainsi une dizaine de coup d'estoc. De ma lame, je réussi à en parer neuf. Le dixième m'atteignit à l'épaule, laissant une trace sanglante dans ma chair.
La blessure me déconcentra et m'obligea à baisser ma garde. J'aurais été bon pour subir un autre coup si je n'avais pas... trébuché. La lame passa ainsi au dessus de moi en sifflant. Je l'avais échappé belle !

Après une roulade sur le côté, je me relevais prestement et me remis en garde. J'aurais peut-être du réfléchir un peu avant de m'attaquer à un marine.
Je tentais de sourire malgré la douleur, et dit à mon opposant :

- Je crois que je t'ai sous-estimé... Mais ne t'en fait pas ! Je sais maintenant à quoi m'attendre !

Pour conclure cette phrase, je lui tirais la langue. Simple, mais efficace pour déconcerter l'adversaire, les gens réagissent de deux manières différentes : ou bien ils vous prennent pour un débile profond et ne s'attende pas à ce que vous soyez capables d'une attaque intelligente, ou bien il s'énerve (inutilement) et on tellement envie de vous frapper qu'il font des erreurs grossières.

Mais je décidais de ne pas lui laisser l'initiative : à mon tour de le surprendre !
Peu de possibilités s'offraient à moi : la ruelle était plutôt vide, à l'exception des maisons bien sûr...
Une idée me traversa alors l'esprit. Une idée un peu folle, mais qui pourrait s'avérer assez bonne !

Je rengainais rapidement mon sabre pour avoir les mains libres. Je me jetais ensuite en direction du caporal.
Celui-ci devait surement s'attendre à ce que je l'attaque à mains nues. Alors qu'il commençait à esquisser un geste de défense, je déviais mon saut et passait finalement sur sa droite. Tout se passa alors très vite.

Je portais rapidement ma main à ma sacoche, à la recherche du compartiment adéquat. J'en tirais alors une grosse poignée de farine ultra-fluide. "The Ghost Breath".
Je soufflais très fort dans le tas. Cela produisit un grand nuage blanc entre mon adversaire et moi. Je profitais de l'instant de surprise pour me diriger vers un volet qui se situait juste derrière lui. Je retirais mon sabre de son fourreau et, à l'aide du manche, frappais un grand coup dans le bois, envoyant des échardes voler dans la direction du caporal.

Pas sûr qu'il arrive à les voir arriver, celle-là !
http://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7438
Popularité: +794
Intégrité: 798

Mer 16 Nov 2011 - 21:38

A la suite de ma pluie de coups, j'avais réussi à lui entailler l'épaule mais voyant que ma lame s’approchait dangereusement de son visage et que je ne pouvais l’arrêtée,Je fis un pas que je posais derrière Yukisame, en reculant celui ci trébucha sur mon pied.
Je m'étais sur estimé je ne pouvais pas prendre la vie ou blessé cruellement quelqu’un .
Il se leva l'air de dire "heureusement que j'ai trébuché"son épaule lui faisait mal je le voyais, et si je le laissai partir, il sera peut être un bon gars.
"
Il me lança "Je crois que je t'ai sous-estimé... Mais ne t'en fait pas ! Je sais maintenant à quoi m'attendre !"et me tira la langue.

Il rengaina son arme, me fonça dessus . Je fis un pas de coté pour l'éviter et ... il m'envoya un nuage de farine au visage, j’entendis un bruit sourd et je sentis quelques échardes me piquer.Je saignai du front et le sang coulait sur mon œil gauche et j'étais blessé au menton, je m’essuyai les yeux et enlevai l'écharde plantée dans mon front.Je crachai un peu de pâte ensanglantée en me disant qu'il avait copié ma technique.
Je pensais alors à une petite stratégie:une minoterie avait sauté car une étincelle avait fais péter la farine et la poussière en suspension dans l'air, une solution de dernier recours.
Si il utilisait de la farine il était sans doute cuistot, nous étions tous les deux habitué au feux.

Une question me brulait les lèvres,pendant que je lui posai la question je rassemblait mes deux katanas et grâce a leur particularités, je "créai" une épée à double tranchant .
J'emboitai leur garde,rabattit les loquets pour les fermer, je fis glisser le pommeau d'uza au milieu et retirant celui de Gostu je le visai sous uza.


J'abatis mon épée sur le pirate et il para le coup mais ce n'étais pas un coup anodin, c'était l'une de mes techniques : le Same kosho.
C'était un coup puissant qui produisait une onde de choc qui se répandait dans le corps qui subissait et tétanisait les muscles, et l'adversaire était comme paralysé.selon sa constitution et la force du coup j'estimai qu'il ne bougera pas pendant 10 secondes.

-pourquoi es tu pirate ?

Je pointai ma lame sur sa gorge en attendant la réponse, ensuite on continuera le combat.
Une fois que j'aurai ma réponse je retirai ma lame de sous sa pomme Adam et si il attauqit en premier parait sinon je ferai un coups d'estoc à sa deuxième épaule.
Quand je l'aurai vaincu je serai si je pourrais lui demander de rejoindre la marine
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Sam 19 Nov 2011 - 12:24

Je fus agréablement surpris de voir que mon attaque porta ses fruits : j'avais réussi à blesser le Marine au visage. A dire vrai, je doutais que cela réussi. Comme quoi les miracles existent !

Je m'apprêtais à attaquer une seconde fois lorsque le caporal effectua une étrange manœuvre avec ses deux lames. De quelques mouvements de poignets, il eut entre les mains une épée à double tranchant. Ça sentait le roussi pour moi !
Je constatais alors que j'étais acculé. Quelle idée stupide aussi d'aller se battre dans une ruelle ! Si au moins je possédais un pistolet !

Le caporal me visa, faisant décrire une courbe descendante à sa lame. Un coup brut, sans finesse et sans style. Je le parais aisément.
Mais au moment où les deux lames se rencontrèrent, j'eus le souffle coupé : une onde de choc se propagea dans tout mon corps, contractant mes muscles à l'extrême. Je ne pût retenir un gémissement de douleur : la plaie dans mon épaule se remit à saigner abondamment.

J'étais là, un genou posé au sol et incapable de bouger. Tout mon corps n'était que douleur. C'est tout juste si je réussi à saisir la question que le soldat me posa :

-Pourquoi es-tu pirate ?

Il pointa sa lame sous ma gorge, tentant de m'intimider afin que je lui réponde.
une dizaine de secondes s'écoulèrent sans que rien ne bouge. Puis mes muscles se délièrent lentement, et je pus de nouveau bouger.
Avant que le Marine ne me plante son sabre en travers de la gorge, je déposais mon sabre, signifiant ainsi que je lui demandais une courte pause dans notre duel.

Je me remémorais les raisons qui m'avaient poussées à devenir pirate...
Je me souvins de ses longues après-midi que j'avais passé avec Cassandre dans mon village "natal". Elle me faisait part de son rêve de devenir une grande pirate, me ressassant les exploits de ses hommes qui avaient choisi de vivre dans une liberté totale, sans entrave...
Et si je voulais accomplir mon but, je n'avais d'autres choix que de devenir pirate.

Je m'assis en tailleur et repris mon souffle. Je répondis alors :

-Je n'ai rien contre la Marine ou le gouvernement en particulier. Je ne suis pas devenu pirate simplement pour suivre un idéal contestataire. Je suis amoureux de la liberté...

Je m'interrompis soudain. Est-ce que je pouvais faire confiance à cet homme, mon ennemi ? J'hésitais, puis je me répondis de manière positive. Il serait la première personne en dehors des habitants de mon village à connaître mes motivations :

-Mais ce n'est pas tout. Ma seule amie rêve elle aussi de devenir pirate. Mais nous avons étaient séparés contre notre gré. Je veux la retrouver et naviguer sur les mers aussi. Mais ma principale motivation, c'est...

Je m'interrompis une seconde fois. Etais-ce bien prudent d'aller jusque là ? Enfin, maintenant que j'étais lancé...

Je me relevais lentement et ramassais mon sabre. Je ne cherchais pas à avoir une attitude belliqueuse. Aussi je m'assis sur le rebord d'une fenêtre avant de continuer.

-Mais ma principale motivation, c'est que j'ai perdu la mémoire. Je ne me souviens de rien avant mes quinze ans. On ne dirait pas, mais en réalité, j'en ai dix-huit. Bref. Je veux retrouver mon passé, et je ne peux le faire que si je suis libre de mes mouvements. La Marine ou la révolution ne me l'aurait pas permit...

Je fixais le sol en disant ces dernières paroles. Pouvait-il comprendre ? Je ne le pensais pas. On ne peut pas comprendre ce que ressent un amnésique si on ne l'est pas soi-même.
C'était maintenant à mon tour de lui poser une question :

-Dis-moi, je peux te demander une faveur ?

Avant même qu'il ne me donne une réponse, j'enchaînais :

-J'aimerais que tu me laisses te blesser. Je sais que ça peut paraître bizarre, mais je souhaite être reconnu. Et puis quand nous deviendrons tout les deux plus forts, nous nous affronterons à nouveau, et tu pourras éventuellement te venger...

Je lui souris. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il réponde positivement mais après tout. Cela ne coutait rien d'essayer !
http://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7438
Popularité: +794
Intégrité: 798

Mar 22 Nov 2011 - 21:14

Mon attaque avait porté ses fruits et le pirate fut paralysé et je lui posai ma lame sous la gorge pour qu'il se tienne calme.
Peu à peu il reprenanit le contrôle de ses muscles, il lacha son sabre pour montrer qu'il allait parler.
Je baissai à peine la lame, des spectateurs commençaient à affluer, j'en vis même un avec un pacquet de pop-corn. l'un de mes hommes arriva et commença à scander mon nom,deux trois pompom-girls faisait une petite danse, mes quelques exploits avais fais monter ma réputation et quelques personnes me connaissait.

Le pirate s'apprêtait à parler, mais je ne voulais pas de gêneur.La tête de yuki n'était pas visible,je lui lancé un clin d’œil ui soufflait d’attendre et j' hurlai.

-Fuyez pauvres fou,il pourait liquéfier vos yeux dans vos orbite et faire pourrir votre corp d'un regard, il ne passera pas.


UN mouvement de panique survint dans la foule et tous le monde s'enfuit en courant et je fis comprendre à mon homme de les faire patrir (tan pis pour les pompom-girls).
Une fois que les alentours furent désert je me décontractai,abaissai ma lame .

-ah la la la la qu'ils sont mignons vas y parle


Yuki s'assit en tailleur et commença à parler.


-Je n'ai rien contre la Marine ou le gouvernement en particulier. Je ne suis pas devenu pirate simplement pour suivre un idéal contestataire. Je suis amoureux de la liberté...
(drole de nom pour une fille mais c'est un début).

Il paru hésiter mais continua son récit.

-Mais ce n'est pas tout. Ma seule amie rêve elle aussi de devenir pirate. Mais nous avons étaient séparés contre notre gré. Je veux la retrouver et naviguer sur les mers aussi. Mais ma principale motivation, c'est...


Pour montrer qu'il ne voulait pas se batrre et se posa sur un rebord de fenetre avant de continuer.

-Mais ma principale motivation, c'est que j'ai perdu la mémoire. Je ne me souviens de rien avant mes quinze ans. On ne dirait pas, mais en réalité, j'en ai dix-huit. Bref. Je veux retrouver mon passé, et je ne peux le faire que si je suis libre de mes mouvements. La Marine ou la révolution ne me l'aurait pas permit...


Il s’arrenta de parler dans le doute et dans une action tout a fais amicale je m'appuyai contre le mur face à lui en souriant "continue"

-bah je suis marins et je fais ce que je veux...(je réfléchissais à un moment où on m'avait ordonné de faire quelque chose rien ne me vint à l'esprit)... soit t'es un toutou, soit un monstre soit tu agis de ta propre iniative pour aider au mieux le monde.mes comme toi je n'ai pas de vrai passé mes parent sont mort alors que j'étais jeune,on peut dire que je n'ai pas d’identités sauf celle que j'ai crée à mon adoption

Ca faisait du bien d'expliquer sa cause et de rencontrer quelqu'un qui vivait dans le même contexte.

-Dis-moi, je peux te demander une faveur ?


Je le regardai et attendit.

-J'aimerais que tu me laisses te blesser. Je sais que ça peut paraître bizarre, mais je souhaite être reconnu. Et puis quand nous deviendrons tout les deux plus forts, nous nous affronterons à nouveau, et tu pourras éventuellement te venger...


j'éclatai de rire ce n'étais pas un rire méchant, mais un rire amical, un rire joyeux qui rendait heureux.
Le rire que produisait un ami lorsqu'il entendait une idée assez folle pour sortir de lui.

-peur être mais tu devrais faire attention,tu n'es pas connu et tu peux changer de vie.Marin par exemple en plus t'es payé pour aider les autre.Si tu devient pirate tu risque de te faire manger par les requins . j’accepte si tu me promets de ne faire aucun mal aux innocents et d'aider au mieux la population vivant sous la botte de marin méchant le temps que je devienne amiral en chef et rende le monde meilleur.Sauf si tu veux devenir marin

Je lui tendit la main.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
avatar
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Mer 23 Nov 2011 - 17:10

-Peut-être mais tu devrais faire attention,tu n'es pas connu et tu peux changer de vie.Marin par exemple en plus t'es payé pour aider les autre.Si tu devient pirate tu risque de te faire manger par les requins . j’accepte si tu me promets de ne faire aucun mal aux innocents et d'aider au mieux la population vivant sous la botte de marin méchant le temps que je devienne amiral en chef et rende le monde meilleur.Sauf si tu veux devenir marin.

Le Marine me tendit la main. Je commençais vraiment à hésiter... Ces arguments étaient justes et précis... Il savait de quoi il parlait.
J'étais presque prêt à me laisser convaincre de rejoindre les marins.

Mais je repensais à Cassandre. Qu'aurait-elle pensé de moi si elle apprenait que j'étais devenu un membre de la Marine ? Elle serait profondément déçue... Et ça, je ne le voulais pas.

Je serrais la main de Yamamoto (j'avais entendu des personnes scander son nom tout à l'heure), mais je lui signifiais quand même ma décision :

-Désolé, mais mon choix est fait : je serai pirate et rien ne m'en empêchera. Ta proposition est intéressante mais... La Marine n'est pas faite pour moi. Et j'ai surtout peur de me faire castrer par ma meilleure amie si elle apprend que je suis passé du côté du gouvernement !

Je repris mon sérieux assez rapidement. Après tout, ce n'était pas drôle... Elle est vraiment capable de le faire.

Je me remis debout et reprenait mon sabre. J'étais vraiment très surpris qu'il accepte de se laisser blesser juste pour moi. On aurait pût être de bons amis... Si il n'avait pas était mon ennemi.

Je me mis en position d'attaque. C'était un peu lâche sur les bords, mais si cela me permettait de tracer mon petit bout de chemin dans la piraterie...
Je lui dis :

- Si un jour, je tue innocent volontairement et en pleine connaissance de cause, Je te donnes le droit de me tuer.
Je te jure que je ne serais pas un tyran, et que je ne m'en prendrais jamais au plus faible.
Je te préviens, ça risque de gratter un peu...


Je me jetais en avant et fendit l'air de ma lame, laissant un long sillon sanglant sur la poitrine de Yamamoto. Il s'effondra.
Avant de repartir, je me retournais une dernière fois vers lui.

-Je te souhaite de réussir une grande carrière dans la Marine, Yamamoto.

Je rengainais mon sabre et courut en direction de la grand-place. Je vis des Marines, sûrement des hommes du jeune caporal, me montrait du doigt et me prendre en chasse. Malgré ma blessure, j'étais certain de pouvoir les distancer.

*Bonne chance, caporal...*
http://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
avatar
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 7438
Popularité: +794
Intégrité: 798

Jeu 24 Nov 2011 - 20:25

Yukisame, hésita quelques secondes, il parut peser le pour et le contre de ma proposition et enfin me tendit la main.


-Désolé, mais mon choix est fait : je serai pirate et rien ne m'en empêchera. Ta proposition est intéressante mais... La Marine n'est pas faite pour moi. Et j'ai surtout peur de me faire castrer par ma meilleure amie si elle apprend que je suis passé du côté du gouvernement !


Sa remarque me fis sourire et inconsciemment mes mains se déplacèrent vers la partie concernée.
Yuki qui souriait encore il y as quelques secondes, devint sérieux apparemment la menace était réelle.
Il referma sa prise sur son arme et se mis en positon d’attaque, il déglutit et ses yeux perdirent un peu leur étincelle de volontés mais après s’être convaincu une flamme brilla dans son regard.

- Si un jour, je tue innocent volontairement et en pleine connaissance de cause, Je te donnes le droit de me tuer.
Je te jure que je ne serais pas un tyran, et que je ne m'en prendrais jamais au plus faible.
Je te préviens, ça risque de gratter un peu...


Je pourrais le battre d'un seul mouvement mais je ne fis rien, je lui sourit, me levai et me préparai à encaisser le coup.Je m'affalai à terre, le coup n'avait pas été très puissant.juste assez fort et profond pour faire penser à une blessure sérieuse et ne laisser aucune cicatrice.Mais il avait abimé ma chemise.

Ce n'étais pas une défaite, ca m'aurait apporté à quoi de le vaincre ou de le tuer à part qu'une haine de la marine commence en lui.Avec sa promesse je savais qu'un nouveau justicier parcourait ce monde.

Mon protégé fis queques pas et se retourna, me lanca

-
-Je te souhaite de réussir une grande carrière dans la Marine, Yamamoto
.

Je lui sourit lui fis un petit salut à la marine, deux doigts sur le front et mouvement du poignet pour présenter la paume .

-à notre prochaine rencontre Yuki

Il partit en courant poursuivi par deux de mes hommes.

*étend tes minuscules ailles et prend ton envol petit oiseau,évite les tempête et aide le monde.*


Je fis sauter une bourse dans mes main en me demandant a comment j'utiliserai l'argent volé par le pirate.

Plusieurs personnes coururent vers moi dont les pompom-girl et un de mes hommes (non, je n'ai pas fais ca pour me faire chouchouté par ces filles).
On m'emmena à l'infirmerie en chemin on me demanda le nom de mon agresseur.

-Yukisame Pandora,
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1