AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme ♪

Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Mer 14 Déc 2011 - 12:15

Je naviguais dans ma coque de noix, bercé par le roulis des vagues ... Je dormais la tête vers le soleil, les cheveux tombant sur les yeux dans une chaleur agréable. Bref, un après-midi tranquille, sur une mer tranquille, quoi ! Rien ne venait me déranger. Je vivais depuis des mois de la pèche, c'était bien pendant un moment mais ... ça va bien deux minutes ! Plus le temps avançait, plus le poisson que je mangeais devenait visqueux, pâle, nauséabond ... et surtout immangeable ! Il me fallait autre chose et en vitesse, sinon je pense que la fournaise va finir par me faire perdre la tête !

Dans cette journée, je n'osais plus pêcher le poisson, par dégout ! Mais un jour, une masse énorme dépassât de la mer. Je partis voir ce que c'était et je fus surpris de voir un monstre marin, sur le dos, complètement déchiqueté ! Je fus d'abord étonnamment étonné par cette masse bestiale surgissant sur le dos hors de l'eau, mais après cela, je sortis un de mes katanas et me tranchas un steak de ce monstre marin. Après l'avoir fait cuire comme je pouvais sous la fournaise, je dégustais un repas que je rêvais de dévorer depuis plus de deux mois !

Après l'avoir fini, je commençai à me poser des questions :
« Comment est-ce qu'il est arrivé là ? Qui ou qu'est-ce qui lui a fait ça ? »
Une tempête commençât à ce lever. En toute hâte, je levais la voile afin de ne pas chavirer. La mer ce mis à se lever, à s'agiter. Mon bateau bougeait dans tous les sens ! Il prenait l'eau ! Commençât à couler ! Je pensais que le cauchemar était arrivé, mais même pas ... Car soudain, un monstre marin énorme surgit de la mer ! Je sortais mes katanas, paré à affronter ce monstre énorme !

Ce monstre avait des yeux rouges pétants avec une lueur d'agressivité de cacher au fond de ses pupilles. Il avait pas mal de cicatrices sur le corps entier, corps qui ressemblait à une anguille : aussi lisse et long que large et puissant ! Sa queue dépassait loin de sa tête et elle était parsemée de pics et autres choses contondantes ! La peur de mourir commençait à me prendre, mais je me repris vite et sauta vers le monstre entièrement noir comme la nuit dont les yeux ressortaient tels deux diables ressortant des enfers ! Juste à temps je doit dire, car mon bateau fut ensuite emporté et coulé par une énorme vague !

J'étais en l'air, sabre à la main, rage au ventre avec un monstre marin ténébreux face à moi ! Ce combat risquait de mal tourner, car maintenant que mon bateau est coulé, soit je perdais, tuer par ce monstre, soit je gagnais et je devais rester immobile sur le monstre gisant au-dessus de l'eau ! Bref, l'issu du combat ne sera en aucun cas gratifiant ! Je lançai un coup de sabre gauche sur l museau du monstre, je pensais l'avoir touché mais en réalité, mon sabre ne c'était même pas enfoncé dans sa peau ! J'enchainais les coups, concentré en un endroit qu'est son museau, mais toujours rien. Je m’accrochai sur la tête du monstre afin de ne pas finir à la mer. Par reflex pour tenir, je rangeai l'un de mes sabres, pris le 2ème à 2 mains et le plantât dans la tête du monstre. Et le sabre ce fut enfoncé ! Le monstre ce mit à hurler, mes oreilles me firent un mal de chien et je finis par tomber de sa tête ! Et mon pire cauchemar se réalisa vraiment à ce moment-là... MON SABRE GAUCHE, TAMASHII MARIA, RESTA PLANTE DANS LA TETE DU MONSTRE ! C'est la pire chose que je puisse imaginer ! Maintenant, il n'y a plus aucune raison pour que je m'enfuisse !

Me voilà dans la mer avec de l'eau jusqu'au cou. Le monstre replonge, la tête ensanglantée, dans les profondeurs abyssales. Je pris ma respiration et plongeât afin de ne pas perdre le monstre de vue. J'ai bien attendu cinq minutes, en prenant trois fois ma respiration avant qu'il ne remonte des ténèbres abyssales. Il allait à une vitesse fulgurante avec la gueule grande ouverte. Je préparais mon sabre restant, avec une telle vitesse, je pourrais facilement lui tailler le visage. Il grossissait, grossissait et grossissait encore jusqu'à ce qu'il soit a porté de mon arme! Et je lui crevai l'œil droit ... La mer était devenue rouge du sang de la créature ! Mais mon sabre était toujours planté dans son crâne... Il s'agitait dans tous les sens, criant son œil crevé ! Il rugissait tellement fort que des vagues énormes se formaient au -dessus de lui. Je ne le voyais pas dans la teinte rouge de la mer ! Mon cœur battait à tout rompre à l'idée que le monstre se trouve derrière moi. Heureusement, j'ai une bonne oreille, ses rugissements résonnaient dans les profondeurs de l'océan. A l'écouter, il nageait vraiment vite ! Puis tout-à-coup. Je me fis trancher l'épaule par le monstre, je ne l'avais pas vu ! La douleur s'amplifiait avec l'eau de mer ! La douleur était horrible, mais elle aurait été pire si je fuyais en laissant tamashii Maria. Une blessure physique met moins de temps à guérir qu'une blessure morale ! Je retourne donc à l'assaut ! Le monstre revenait encore une fois pour m'attaquer, j'esquivai comme je pus en y laissant un bout de bras, planta mon sabre dans ses côtes. Avec sa vitesse, il s'ouvrit le côté lui-même mais je retirai vite mon sabre afin de ne pas faire la même erreur que la première fois.

Il était vraiment énervé et retourna dans le fond, j'eus peur qu'il y resta donc je partis le poursuivre. Mais erreur de ma part, il remonta et je me suis retrouvé dans sa gueule mon sabre de planté dans son palais afin qu'il ne ferme pas sa gueule. J'aurai pu partir comme je le voulais, si ma jambe ne c'était pas coincée horriblement entre deux des dents du monstre !!


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Ven 20 Jan 2012 - 18:20, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttp://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Ven 23 Déc 2011 - 22:17

« Pile ou face ? » « Face.. » « Tu perds, ça fait 27 à 12 pour toi. »
« Pile ou face ? » « Hm.. » « … ? » « Attends un peu...j’réfléchis.. »
« Alors ? » « J’hésite.. » « … » « Hm.. » « Oublie, j’abandonne. »

La pièce roula au sol pour se caler à la verticale entre deux lattes de bois. Galowyr se leva dans un soupir d’exaspération. Fallait le comprendre, ils en étaient à leur quarantième lancés, pourtant Drogo trouvait encore le moyen d’hésité entre pile et face, pesant systématiquement les pour et les contres…

« T’es sur ? Non mais c’est bon, pile ! » Dit-il en souriant, mais c’était trop tard, Galo était parti, le laissant seul dans un dortoir vide, assis en tailleur à même le sol.

Ce n’était pas évident de tuer le temps sur un navire, à tout moment il fallait déborder d’ingéniosité pour trouver quoi faire pendant ces longues journées en mer, qui jour après jour paraissait de plus en plus interminable. Drogo, lui en était légèrement immunisé, un rien suffisait à le divertir, dans la mesure où quelqu’un était prêt à l’accompagner, quelqu’un, ou quelque chose…mais à l’exception des roulis de l’eau incessants, la mer n’offrait que très peu de choses susceptibles de le divertir . Mais il avait un équipage pour ça, là était l’avantage de voyager à plusieurs, surtout pour le jeune homme ; seulement, à l’exception d’Aïo, le reste de l’équipage voyait d’un mauvais œil cette manie qu’avait Drogo d’entrainer tout le monde dans ses délires, c’était lourd à force…Maka avait été chargé de calmer les ardeurs du capitaine, non pas de la manière dont on pourrait l’imaginer, mais bien en lui faisant constamment la morale…c’était hilarant de voir à quel point la jeune fille se transformait en mère-poule, sans même qu’elle s’en rende compte. Drogo ne manquait jamais de le lui faire remarquer, rendant par la suite tous ses arguments totalement irrationnels aux yeux du pirate. La pauvre s’emportait si rapidement qu’en un clin d’œil Drogo était capable de déclencher chez elle des crises de timidités et de bégayement comme jamais il ne lui en avait été donné l’occasion de voir. Hilarant qu'c'était.

Mais le pauvre gars commençait aussi à être victime du syndrome : « J’me fait chier », pour tout dire le pile ou face était son dernier atout..lui restait plus qu’à faire un tour en cuisine et trouver d’quoi s’empiffrer. Rien, les placards étaient vide, la réserve, de même. C’est là que la razzia de la veille lui revint en mémoire. Et celle de l’avant-veille, et celle d’avant. Pourtant tous ses p’tits Berry s’étaient fait la malle dans les poches des diverses marchands, bouchers et confiseurs d’Inu Town. Il restait plus qu’une bouteille de piquette…à la bonheur, Galowyr ne l’avait pas aperçut, ouais sur, il n’en resterait goutte si ça avait été le cas. À défaut d’bouffe, un peu d’rouge allait lui remonter le moral, mais pour ça fallait trouver un coin tranquille où il était sur de ne pas croiser son vice. Heureusement pour l’pirate, les autres n’étaient pas trop portés par l’alcool.

Mais voilà qu’il croisa Grey sur le pont. Lui ? Il pouvait boire sans crainte.

« Pas un mot à Galowyr.. » Dit-il dans un clin d’œil avant d’ouvrir la bouteille et d’y goutter son contenu. Mais il manqua de s’étouffer en entendant la nouvelle de son compagnon, un roi des mers ? Oui, il entendait le cri perçant que venait de cracher la bête. Merde, elle n’était pas loin, pourtant aucune trace d’elle. Elle se battait contre quelque chose ? C’était louche..

« C’est parfait, on va enfin voir s’que tu vaux en tireur d’élite ahah on va chasser du roi des mers ! »

Grey partit prendre position dans le dortoir. Il avait plus qu’à charger les canons et tirer quand il le lui disait. Drogo monta sur la rambarde du navire et s’accrocha à une des cordes reliées au mat de la main gauche. Il voyait le monstre, il venait tout juste de ressortir de l’eau dans un énième cri assourdissant, le tout au milieu d’une large étendue de sang qui ne faisait que grossir. Le navire était tout près dorénavant, c’était à Grey de faire ses preuves !

« FEUUU ! »

Un, puis deux, puis trois boulets filèrent en direction du poisson. Un des trois tirs manqua sa cible, mais les deux autres l’atteignirent parfaitement ! La bête chuta à la surface de l’eau dans un nouveau cri. Résistante, ça c’était sur, elle n’avait pas donné son dernier mot la salope. Elle chargea dans leur direction, plongeant son long corps dans l’eau avant de le ressortir, inlassablement. Ce n’était clairement pas prévu, ça les foutait dans une de ces merdes, fallait que Grey tire à nouveau.. ! Tant pis, il n’avait plus qu’à prendre les devants. C’était pas un poisson, roi ou non, qui allait lui faire peur.

Le jeune homme sauta dans les airs après avoir posé sa piquette, fit une jolie pirouette, et dégaina les ailes de son planeur. L’engin prit immédiatement de la hauteur à la verticale. Pour l’élan, c’était OK, il n’avait plus qu’à foncer sur elle, ce qu’il fit, à toute vitesse, son Dragon Wing aux ailes si imposantes s’apprêtait à s’écraser sur la bête. Mais toute la subtilité du coup venait par la suite.
Déjà, il ne put qu’être surpris en voyant les multiples blessures qui recouvraient le corps de la bête, mais ce petit détail ouvra grand la porte à une multitude d’idées qui s’incrustaient dans son faible esprit.
Il avait retroussé les ailes du planeur, positionna verticalement son bâton de combat entre ses deux jambes et vint le planter droit dans une des plaies du poisson. La collision avait suffi à faire plonger d'un coup toute sa gueule dans l’eau…son bâton lui s’enfonçait profondément dans le corps du poisson, le sang abondait, mais s’en était finit de l’animal…il avait donné tout c’qu’il avait, c’était tout à son honneur, mais voilà, il était grand temps pour lui de finir sur la poêle du balafré.

Apparemment, la bête n’était pas du même avis. Alors qu’il semblait qu’elle flottait sans vie à la surface de l’eau, celle-ci reprit pseudo-conscience, elle avait relevé son corps au dessus de l’eau dans un nouveau cri, menaçant une fois de plus le navire, de toutes ses dents ; Drogo lui tombait à la renverse et faisait un joli plongeon dans la mer mouvementé.

Mais c’était sans compter Grey, qui à coup de canon mit définitivement fin aux jours du poisson.
La s’conde d’après, le Susanoo se trouvait tout près de lui, Maka penché à celui-ci, une perche aux mains ; tout l’équipage était de sortie ; il fallait le dire, la bête avait fait un vacarme tel que tous les environs avaient du être alerter par la nature des événements qui se déroulaient dans cette portion de mer..Encore fallait-il qu’il y ait âme qui navigue ! Et apparemment c’était le cas. Alors qu’Drogo montait à l’aide de la paroi en bois du navire, on lui fit remarquer qu’il y avait quelqu’un près de son futur repas et que ce quelqu’un nageait dans leur direction.



Dernière édition par Drogo le Lun 6 Fév 2012 - 23:05, édité 1 fois
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Mar 27 Déc 2011 - 0:26

Une belle journée en mer ! Voilà ce que pensait Grey aujourd'hui ! Qu'il était agréable de pouvoir contempler l'océan sur un vrai bateau, et pas dans une de ces petites barques pouvant à peine contenir deux personnes. Car jusqu'à présent, cela avait été le quotidien du pirate, allant d'île en île dans son espèce de kanoë. Mais depuis qu'il avait rejoint les Bloody Sorrow, l'équipage de Drogo, la situation s'était améliorée. Plus besoin de plier ses jambes constamment par soucis d'économie de place. Sur le bateau des Bloody, on pouvait s'asseoir, s'allonger, ou même courir si on le voulait. Il n'y avait pas à dire, un vrai bateau, ça changeait la vie. Les compagnons qu'il s'était fait permettaient aussi de changer la routine, car être accompagné ne laissait plus beaucoup de place au silence et au calme. Surtout en ce qui concernait Galowyr et Aoï. Ces deux-là étaient vraiment bruyants. Heimdall était plus posé, un gars sympa. De ce fait il ne restait plus que Maka parmi les membres du groupe. L'unique élément féminin des Bloody, mais également la plus douce, la plus gentille, et la compréhensive. A se demander comment elle avait rejoint l'équipage... Quoique sa conduite faisait d'elle une vraie mère, qui n'hésiterait pas à montrer son autorité, peut-être ce qui manquait le plus au groupe. Et le tableau ne serait pas complet sans le Capitaine, celui qui les avait tous rassemblé ! D'ailleurs, quand on parlait du loup... Le voilà qu'il remontait avec une bouteille d'alcool à la main. Grey s'écrasa la main sur le visage tellement il n'y croyait.

« Pas un mot à Galowyr... », fit-il tout sourire, additionné d'un clin d'oeil complice.

Mais comment il avait pu mettre la main sur cette bouteille ? Normalement le bateau était vide ! Il l'avait cachée ? Ou alors elle avait miraculeusement échappé à la vigilance des alcooliques notoires du navire ? Parce que si on parlait d'alcoolos, c'était bien pour désigner Drogo et Galowyr. Ces deux-là buvaient dès qu'ils pouvaient, et autant qu'ils pouvaient. Bien entendu, le lendemain, ce n'était pas beau à voir, mais peu importait, ils remettaient ça. Sauf que là, c'était la dernière bouteille; l'ultime... la Précieuse... Et si Galowyr avait vent de ce dernier trésor, et qu'en plus, il n'avait pas pu y goûter, ce serait la guerre. Quoique, d'un autre côté, voir la tronche qu'il tirerait en apprenant qu'une bouteille avait été bu par Drogo, et que lui, il avait eu que dalle, ça tentait bien Grey. Rien que pour lui foutre les boules. Mais il n'eut pas le temps de pousser plus loin ses réflexions. Loin devant eux, un énorme monstre marin beuglait à tout va. Après en avoir informé Drogo, ce dernier l'envoya armer les canons. Grey ne discuta pas, et partit au dortoir préparer l'artillerie. C'était sûr que le Capitaine voulait en faire son repas...

Dans sa course, le pirate bouscula Aoï dans son hamac, ce qui eut pour effet de le renverser. Sans comprendre le situation, le garçon suivit Grey jusqu'aux canons. Alors que ce denier armait le premier, son compagnon saisit la situation en voyait par la petite fenêtre la bête au loin. Aussitôt il se mit à préparer un autre canon. Grey avait réussis à placer son boulet - bah oui c'était lourd ce machin - et se prépara à tirer. Il ajusta le canon en le plaçant légèrement sur la droite par rapport à sa cible, et quand Drogo en donna l'ordre, il fit feu. Le tonnerre gronda, le canon recula, et le boulet partit rejoindre sa cible. Un cri déchirant fit comprendre au tireur que le coup avait fait mouche. Il se plaça sur le canon que Aoï avait préparé et envoya une deuxième boule de métal, sauf que cette fois, elle loupa sa destination, de peu.

*Merde, de peu...*

Avec son jeune camarade, il chargea un troisième boulet dans le canon, en corrigeant la trajectoire. Il baissa un poil le canon, et tenta le tir. Un nouveau cri retentit, c'était bon signe. Jusqu'à ce que le pirate voit la bête venir vers eux, mais sous l'eau ! Dans ces conditions, impossible de la traquer et de lui mettre une bastos géante dans la face. Alors c'est Drogo qui prit les devants, et alla à la rencontre de son casse-croûte. Grey pensa immédiatement au danger que cela représentait. Il ne dit rien à voix haute, mais il n'en pensait pas moins. C'était vraiment suicidaire de faire ça. Tout ce qu'il pouvait faire en attendant, c'était de charger les canons à nouveau. Le monstre marin sembla se calmer, ou plutôt se faire calmer, par Drogo, mais après avoir feinté la mort, il repassa à l'attaque. Heureusement, le Capitaine sauta à la mer, ce qui permit à Grey se faire son boulot. Il positionna un canon et demanda à Aoï de tirer pendant qu'il visait avec l'autre. Deux boulets quasiment successifs partirent du navire pour aller loger dans le corps de la créature.

Cette fois, elle avait vraiment eu son compte. Aussi vite que possible, Grey rejoignit le pont, où Maka était déjà en train d'aider Drogo à remonter. De près, la bestiole faisait vraiment impressionnante, mais elle avait déjà pas mal de blessures sur le corps, et les boulets n'avaient pas suffis à faire ça. Quelque chose remua alors non loin de la bête. Ca ressemblait à une personne en train de nager. Il fallait avertir le Capitaine.


- Drogo, y'a un type qui se rapproche à la nage.

Si Maka était déjà prête à tendre la main à cet inconnu, ce n'était pas le cas de Grey. Lui porta plutôt la main à ses couteaux, dans son dos, les effleurant du bout des doigts. Peut-être que ce mec était un type bien, ou peut-être pas. Dans l'hypothèse où il attirerait des ennuis aux Bloody, il fallait prendre quelques précautions. Il faudrait qu'il discute de l'attitude à adopter face à l'inconnu avec Maka. Elle était encore trop naïve à ce sujet. Mais plus tard. Pour l'heure, il s'agissait de savoir si Drogo allait accepter de faire monter l'étranger sur le Susanoo.




HRP : pas terrible, mais j'ai perdu mon premier texte à cause d'une mauvaise touche, alors ça m'a un peu dégoûté >< En plus j'avais pas beaucoup de temps ^^'


Dernière édition par Grey le Sam 4 Fév 2012 - 17:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Mar 27 Déc 2011 - 13:57

Le monstre s'agitait en hurlant de toutes ses forces, il hurlait tellement fort que j'eus l'impression d'être sourd pendant un moment. Mais quelque chose de bizarre arriva. Une fois le monstre sorti de l'eau, j'entendis une explosion ! Suite à cette explosion, le monstre s'agita dans tous les sens, hurlant de nouveau. Puis deux autres coups de feu retentirent, au bout du troisième, le monstre s'agita et retourna sous l'eau. J'ai à peine eu le temps de prendre ma respiration, il continua d'avancer, mais il ressortit brusquement de l'eau ! Je ne comprenais rien à ce qu'il se passait dehors ! Directement après, deux coups de feu, plus puissants que les premiers retentirent, je compris que leur cible était le monstre, lorsque je vis un boulet de canon frapper la mâchoire du monstre en arrachant quelques dents et me cassant la jambe gauche, qui était coincée entre les dents. Mais au moins maintenant je suis libre. Je partis récupérer mon sabre planté sur le monstre et allas vers le bateau avant qu'il ne s'en aille. Prenant mon courage à deux mains et oubliant la douleur, je nageais tant bien que mal vers le bateau. Mais habit était couvert de sang et l'eau salée de la mer rentrait dans toutes mes blessures. La douleur était insupportable ! Mais je devais continuer ! Il avait surement des bandages sur ce bateau ! Quelle ironie pour un médecin de ne pas pouvoir se soigner lui-même ...

Enfin j'arrivais au bateau, ma vue commençait à ce troubler ... Je n'avais plus de force ... je sentais que je commençais à couler ... Mes oreilles commencèrent à siffler ... J'entendais un brouhaha incompréhensible et vit une silhouette tandis que je continuais à sombrer dans les profondeurs de la mer ... Puis tout à coup ... Le néant, je finis par m'évanouir ! Lorsque je me suis réveillé, j'étais dans un lit, enrubanné de partout avec des morceaux de bois me tenant la jambe gauche. Mes habits étaient déposés sur une chaise, non loin de mes katanas, usés par l'eau de mer. Je me levai tant bien que mal, malgré la douleur et commenças à les nettoyer afin qu'ils ne rouillent pas. Une fois fait, j'enfilais mes habits en rangeant mes sabres avant de partir inspecter cet endroit. En sortant, je fus embrassé par la brise nocturne. Un frisson parcourra mon dos. Je reconnus le bateau sur lequel je voulais monter avant de m'évanouir. La silhouette devait être celle d'un des membres de l’équipage. Le navire quant à lui était une jonque chinoise sur lequel j'ai cru voir écrire « le Susanoo » ou quelque chose dans le genre ! Il était assez grand pour y mettre un équipage d'au moins quinze personnes dessus ! Mon cœur commença à battre à l'idée que je viens de croiser la route d'un grand groupe de pirate qui ... Mais je dis pirate, mais est-ce que s'en est au moins ? Je levai la tête et vit le pavillon noir à tête de mort. Un « ouf » sorti de ses lèvres et je continuai mon chemin afin d'en découvrir plus sur ce bateau et cet équipage. Je trimbalais ma jambe lourde et douloureuse a travers la jonque. Il n'y avait pas un bruit, il n'y avait pas une vague sur la mer ... Les étoiles se reflétaient sur l'eau, on avait l'impression de naviguer dans l'espace ... Le silence qu'il y avait était impressionnant : à la fois calme et envoutant ! Ça l'aurait été s'il n'y avait pas eu cet arrière-bruit de ronflement !! Je décidai donc de traverser le bateau afin d'aller m'asseoir sur la proue pour regarder le ciel. En chemin je croisai pas mal de bouteilles vides, je regardai bien, mais pas une seule de bouteille de saké se présentait, que du rouge !


« Mais c'est pas possible ?! Me disais-je tout bas. Comment est-ce qu'ils peuvent tenir qu'avec du rouge ? J'aurai sombré dans la folie à leur place ... »


Je continuai mon chemin vers la proue en écoutant les ronflements s'éloigner. Enfin j'arrivai au bout du bateau. Je fis le funambule jusqu'au bout de la proue, m'assit en laissant pendre mes jambes au-dessus de l'eau et contempla l'horizon ... Me posant des questions sur l'avenir :

« Et si cet équipage ne voulais pas de moi ? »

« Et s'ils voyaient en moi quelqu'un de mauvais ? »


Tout à coup, un craquement se fit entendre. Je voulus dégainer mes sabres, mais la douleur m’empêchait de me lever ! Mon cœur battait a tout rompre malgré qu'il n'y avait personne ...

« Pfffff ! Voilà que je deviens fou ! Haaaaa ... Il faut vraiment que je me calme ... Je voudrai tellement voir cet équipage, mais je ne vais tout de même pas aller les réveiller ... Non, surtout pas, surtout si je veux continuer mon chemin avec eux ! »

Je finis par m'endormir, ou peut-être bien m’évanouir, qui sait, bercé par la douleur, la brise nocturne et la fatigue.


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Ven 20 Jan 2012 - 18:20, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttp://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Jeu 29 Déc 2011 - 18:36

C’était de nouveau le matin, le soleil pointait sa truffe tandis que Drogo lui piquait toujours du nez. Mais plus pour longtemps, quelqu’un vint frapper à sa porte, ce qui fut suffisant à le faire sortir de son sommeille…ce n’est pas pour autant qu’il répondit, il préféra faire le mort ; la personne qui toquait n’avait qu’à rentrer et constater par elle-même que ce n’était pas le moment de le déranger.

Mais voilà que celle-ci toqua à nouveau.


-Drogo ?

C’était Maka, trop bien élevé celle là, elle continua son p’tit jeu pendant un long quart d’heure…il la maudissait elle et ses bonnes manières, ne pouvait-elle pas être d’avantage comme son frère ? Lui n’aurait pas hésité une fraction seconde à rentrer et aurait constaté par lui-même que Drogo ne voulait pas qu’on le dérange. Il était très doué pour se faire passer pour mort. On pouvait le secouer dans tous les sens sans qu’il ne bouge d’un iota.

Il daigna tout de même à se lever…son sommeille s’étant fait la malle il y a de cela quelques bonnes minutes.

-Oui ?
-Le gars qu’on a repêché hier, on en fait quoi ?
- Balance-le à la mer.
-Mais ! Tu sais ! Le festival, tu voulais lui demander…c’est pour ça d’ailleurs qu’on la soigné.
-Ah oui..OUI !

Il quitta ses appartements, toujours en caleçon et se dirigea vers le pont, trainant Maka avec lui sans éprouver la moindre gêne. Le naufragé était affalé au sol et semblait dormir paisiblement, l’enfoiré…

- Hey lève-toi ! Beugla-t-il en le poussant légèrement du pied. C’pas l’auberge ici, t’es chez des pirates, on n’est pas des bisounours par chez nous, j’déteste les bisounours…t’es un bisounours ?

Le gars émergeait à nouveau tandis que Drogo s’accroupissait à sa hauteur, l'invitant à rester là où il était, malgré sa précédente invitation à se lever.

-Maka, amène-moi Grey, j’suis sur qu’il a une ou deux questions à lui poser.

Il était vrai qu’il avait était le plus méfiant à son sujet, il avait demandé qu’on le prévienne quand il allait émerger, c’était fait.

-Moi aussi j’ai un truc à te demander, c’est quoi ça ? Et tu crois que tu peux nous y emmener ? Tu nous excuseras d’avoir fait tes poches, mais…d’toute manière y’avait rien d’intéressant. Sauf ça !

Il lui avait mis sous le nez une invitation à un festival de la bière, à la limite de l’indéchiffrable, l’encre en raison de l’eau avait bavé sur les trois quarts du morceau de carton. Les seuls mots qu’il avait su déchiffrer avec l’aide de Grey furent : festival, bière, récompense, Berrys, festivités, invitation, concours. C’était intrigant, Drogo avait voulu en savoir plus sur cette histoire de festival …

-Alors ?

Grey, accompagné de Maka et d’Aïo finirent par les rejoindre sur le pont, tous intrigués par ce qu’allait dire le nouveau venu.






Dernière édition par Drogo le Lun 6 Fév 2012 - 23:08, édité 1 fois
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Sam 31 Déc 2011 - 13:05

Posé à côté des canons, dans le dortoir, Grey était en train d'affûter ses lames. Avec les derniers combats, et ceux qui viendraient, il était important de garder le matériel en bon état. Aoï, non loin de lui, cheveux roses fièrement dressés, astiquait les canons. Il n'était pas fort, mais il était utile. Parfois il fallait insister pas mal pour obtenir quelque chose de lui, mais bon, les canons, ça avait l'air de l'intéresser, alors Grey avait présenté la chose sous cet angle : "quand on veut utiliser un canon, il faut aussi être prêt à l'entretenir, c'est indispensable". Un peu simplet comme baratin, mais tellement vrai. Et puis, Aoï, c'était le genre à pas se prendre la tête. Sa soeur était déjà plus cérébrale, mais avait des cheveux tout aussi roses. Normal pour des jumeaux... Grey aimait bien cette couleur, peut-être parce que lui-même n'avait pas une capillarité "classique". Et en parlant du loup, ou de la louve plutôt, Maka arrivait. Un peu timide d'entrer dans le dortoir des garçons quand ils étaient plusieurs à s'y trouver, la jeune fille ne fit que passer la tête par la porte.

- Grey, l'inconnu qu'on a pêché, il est réveillé.

- Ah, merci Maka, j'arrive.

Grey rangea la lame de son avant bras, se leva, et sortit de la cabine. Comme il fallait s'y attendre, d'un bond, Aoï les suivit avec un "moi aussi je viens !". Les trois compagnons prirent le chemin du pont dans un rythme assez soutenu, mais sans courir. Sur le chemin, le pirate repensait à leur découverte de la veille. Un jeune homme, bien amoché, qui s'était mis à couler près du bateau. Il avait utilisé ses dernières forces pour arriver jusqu'à eux. Le Capitaine avait replongé pour le récupérer, lui et ses sabres. Quand il l'avait ramené sur le pont, il lui avait fait les poches. Pas super sympa, mais Grey n'avait rien contre, étant donné que les Bloody ignoraient tout de ce type. Ils n'avaient pas trouvé grand chose, le plus intéressant se révélant être une affiche trempée. Après décortication, quelques mots en étaient ressortis, dont certains intéressaient grandement Drogo. Pour sa part, Grey préférait savoir qui était l'inconnu, et avait demandé qu'on le prévienne quand il se réveillerait. Bien entendu, il l'avait repéré, cette nuit, quand il s'était levé. Mais comme il était sorti seul sur le pont, sans rien faire d'autre, il ne l'avait pas suivis. Si il voulait partir à la nage, c'était son problème. Sauf qu'il était parti roupiller ailleurs.

Ils arrivèrent sur le pont. La forte lumière du jour contrastait méchamment avec la pénombre de l'intérieur, du coup il fallut quelques secondes pour que les yeux d'Aoï et Grey s'habituent. En arrivant près de son Capitaine et du gus allongé, le pirate croisa les bras. Drogo lui collait au nez l'affiche, mais tout ce monde autour semblait perturber un peu le bonhomme. Grey le regarda à nouveau, lui et ses sabres. La veille, en voyant ses armes, les Bloody s'étaient demandés si c'était lui qui avait lézardé de coups le monstre marin. En tout cas, sa jambe cassée et sa proximité avec la bête tendaient à prouver qu'ils s'étaient rencontrés. Si les pirates n'étaient pas passés par là, il y avait fort à parier qu'il se serait fait bouffer. Contrairement à son Capitaine, Grey resta debout pour poser ses questions, ou plutôt sa question, le toisant de toute sa hauteur.


- Qui es-tu ?

C'était par là que commençait tout bon interrogatoire, toujours demander l'identité, puis les intentions de l'interrogé. Après, restait à savoir si il racontait des conneries ou pas. Et ça, c'était plus difficile à vérifier, mais pas impossible. De toute façon, si il disait n'importe quoi, un jour ou l'autre, Grey le saurait, et ce jour-là, il demanderait des explications, avant sûrement de lui en coller une bonne. Mais avant d'en arriver là, il fallait écouter la première version de l'histoire.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Lun 2 Jan 2012 - 17:06

- Hey lève-toi ! Beugla une personne en me poussant légèrement du pied. C'pas l'auberge ici, t'es chez des pirates, on n'est pas des bisounours par chez nous, j'déteste les bisounours...t'es un bisounours ?

Je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer, je dormais tranquillement et on venait me réveiller. Dans la hâte, je me levai tant bien que mal avec ma jambe cassée et répondis :


-Oui ! Euh, non ! Enfin je crois ...

Ma vue se troublait avec le soleil, je ne voyais que peu les visages des trois ou quatre personnes devant moi. J'étais un peu affolé et angoissé, après tout ... Je venais de m'endormir sur le pont de leur bateau !
On me colla une affiche détrempée sous le nez en me questionnant à une vitesse hallucinante dessus :


-C'est quoi ? C'est où ? Comment t'as eu ça ? Il y a quoi à gagner ? Tu comptais t'y rendre ? Sa consiste en quoi ?

-Euh ... Eh biiin ... Vous n'avez jamais entendu parler de l'OCTO' BËER FESTIVAL ?

A voir leurs têtes j'en déduis que non.


-C'est un festival organisé par un riche entrepreneur spécialisé dans l'élevage de cochon de lait du nom de Octo. Il possède l'intégralité de la péninsule. Les participants sont invités à se retrouver dans une immense auberge luxueuse pour le festival. C'est une péninsule où il y a des centaines d'attraction comme des maisons hantées ou d'autres trucs dans le genre. Il y aura 10 épreuves :

Un concours du plus gros mangeur de Vaïsse Voult qui est une saucisse spécialisée de la région que les habitants mangent pour le petit déjeuner.
Une épreuve de force.
Une course d'obstacle.
Un combat par équipe sur poutre.
Une épreuve de lancer de cochon de lait.
Un concours du plus gros mangeur de RQQ BIBBS qui sont des travers de porc vendus par la société d'Octo.
Une épreuve de précision.
Une épreuve de construction massive et enfin un concours du plus gros buveur de bière de la franchise BËER.

Voilà en quoi consiste le festival. Je comptais y aller pour y trouver un équipage et gagner un peu de Berry …"


Je croisais les doigts pour qu'ils acceptent d'y aller. Car vu l'état dans lequel ma barque c'est retrouvé ... Je suis mal fichu !!


-Les épreuves banales comme celle de précision, par exemple, seront déterminées lorsque tous les participants seront inscrits et installés dans l'auberge. Je sais que la dernière fois, l'épreuve de précision consistait à charger des canons avec des saucisses encore attachées et des les faire passer dans des anneaux situées a 500 mètres.

Pour l'épreuve de force, c'était un bête bras-de-fer.

Pour la course d'obstacle ils renouvellent toujours la même. On doit courir dans un couloir de 2 mètres de large et de 100 de long dans lequel ils auront lâché un troupeau d'une cinquantaine de cochons de lait.

Voilà, je pense que je vous ai tout dit. Surtout, attendez-vous à voir tout et n'importe quoi sur ce tournois. Octo se fait vieux et il commence à devenir complètement barge et gâteux ! "


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Ven 20 Jan 2012 - 18:18, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttp://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Lun 9 Jan 2012 - 1:36

Putain, mais c’était un dieu s’mec, outre le fait que c’était un moulin a parole et que le pirate ne pensait pas un jour trouver plus bavard que lui, le gars avait avec lui les meilleurs des recommandations pour son incrustation chez les Bloody. Bon certes il fallait plus en règle générale qu’une invitation à l’orgie culinaire de l’année pour prétendre rejoindre un équipage pirate, mais dans la tête de Drogo son adhésion était tout faite ! C’était l’pied, un large sourire ornais la face du Capitaine toujours en calbar mais définitivement sortit de sa torpeur pour le coup…

Et plus de la bouffe, des épreuves déjantées les attendaient sur cette péninsule, l’âme d’enfant reprenait le dessus à mesure que celui-ci leur expliquait dans de grands gestes spectaculaires ce qui les attendaient si l’envie les prenait de s’y rendre.

Tout en tapant au sol de ses deux mains de manière à exprimer sa satisfaction, Drogo se leva et tendit la main à celui qui allait probablement être leur nouveau compagnon. Il l’aida à se relever et lui dit en s’esclaffant :


« C’est décidé, on t’accompagne sur cette péninsule ! Les Bloody se rendent à l’Octo Bëer Festival, j’en frémis d’avance ahahahah »

Mais dans tout ça, il avait une réputation à tenir…s’il voulait rejoindre l’équipage fallait qu’il serve à quelque chose, et que ce soit pas un ramollit du flan, l’genre de preux chevalier qui passe son temps à veiller sur la veuve et l’orphelin. L’truc c’est qu’il n’était pas doué pour les discerner, sans compter l’adoration soudaine qu’éprouvait le Capitain pour le naufragé qui allait troquer ses jours d’ennuis par une semaine de festivité en tout genre, ouais pour un peu qu’il lui roulait une pelle. Non Grey était plus apte à juger si oui ou non il pouvait leur être utile ou finalement savoir s’il n’était bon qu’à être jeté par-dessus bord.

« J’te laisse, j’ai la dalle…le gars derrière moi, il s’appelle Grey, il va s’occuper de toi. Moi c’est Drogo, Capitaine des Bloody Sorrow…pour c’qui est de ton nom, ton histoire et tout le blabla qui va avec on verra plus tard hein là j’vais m’farcir un peu de s’monstre qu’on a buté hier. A plus ! » Finit-il en se retournant.

Il avança d’un pas avant de s’arrêter à côté de Grey.


« Vois si il est bon à quelqu’chose, si oui propose lui un lit dans l’dortoir pour le moment, si non…bah…on verra ce qu’on fera de lui une fois sur la péninsule. »

Et en moins de deux il avait disparut, probablement déjà dans les cuisines à s’empiffrer de viande froide de la veille.


Dernière édition par Drogo le Lun 6 Fév 2012 - 23:12, édité 1 fois
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Lun 9 Jan 2012 - 19:52

Décidément, il n'y avait pas à dire, le Capitaine, c'était un vrai gosse. En temps normal, un homme digne de ce nom se serait plaint de ce comportement, et se serait barré depuis longtemps. Cela faisait-il de Grey une personne anormale ? Allez savoir... En tout cas, plutôt que de rouspéter inutilement, car il savait que ça n'aurait servi à rien, il préféra un sourire un coin. C'était fou à quelle vitesse le pirate aux cheveux rouges avait adopté la façon de vivre de Drogo, une philosophie simple, sans jamais se prendre la tête, ou si peu. C'était peut-être pour ça que Grey avait choisis de le suivre dans ses aventures. Il fallait dire que des années en arrière, la vie du jeune homme avait été menée tambour battant, à la rude, ce qui n'était pas forcément le mieux pour un enfant. Il ne s'en plaignait pas, il avait vécu de bons moments aussi. Maintenant, il était vraiment libre. Libre de voguer sur l'océan, d'aller où il voulait. Mais tout avait un prix. Indirectement, il avait dû perdre des compagnons pour gagner cette liberté, sans quoi il n'aurait probablement jamais quitté son île. Bien sûr, depuis, il en avait eut d'autres, les Bloody, même si ça ne remplaçait pas ceux d'autrefois. Et aujourd'hui, Drogo lui demandait de juger si le jeune homme à terre méritait de devenir le prochain compagnon de Grey.

Le pirate, toujours les bras croisés, attendit quelques instants. D'un regard à Maka, elle comprit qu'il fallait qu'elle et son frère aillent voir ailleurs pour le moment. Elle tira donc son frère, qui protesta vivement avant de céder, vers la cuisine. Ils n'étaient donc plus que deux, face à face. Déjà, Grey savait que le bonhomme était un pirate, qui voulait se rendre au festival. Cette fête promettait de belles choses en passant, entre les épreuves, la concurrence, les festivités. Les autres aussi seraient partant, il suffirait de dire à Galowyr qu'il y avait à boire jusqu'à plus soif, et à Heimdall qu'on testait la force sur l'île. Drogo, lui était déjà conquis. De la compétition, à manger, et à boire, que demander de plus ? Pour les jumeaux, bah, Aoï, du moment qu'il s'agissait de déconner, il était toujours au premier plan. Maka aussi devrait être contente, sauf que elle, elle continuerait de s'inquiéter pour les autres, pendant les épreuves, et en dehors ! Il y avait fort à parier qu'elle passerait le plus clair de son temps à vérifier que tout le monde était toujours aux alentours, sans quoi les garçons se feraient réprimander. Grey aussi, ça l'emballait cette fête. Un peu de combativité amicale, pour changer, sans risque de mort, avec de la joie et de la bonne humeur....

Mais gardons la joie pour plus tard. Il fallait vivre au présent ! Vu l'état du garçon, il y avait peu de chances qu'il puisse tenter quoi que ce soit, aussi bien pour le combat que pour la fuite, et dans le second cas, Grey ne tenterait pas de l'empêcher de sauter par dessus bord. Aussi, le pirate se détendit un peu, et se mit en tailleur devant son interlocuteur.


- Bon, reprenons du début. Moi, c'est Grey, comme l'a dit Drogo. Et toi ? Comment tu t'appelles ? Et, aussi, pourquoi la piraterie ?

Oui, ça faisait un peu entretien d'embauche en entreprise, c'est pas faux. Mais valait mieux savoir à qui on avait affaire quand il s'agissait d'une personne qui pourrait bien dormir et se battre à vos côtés. Après tout, il était rare de connaître tout de quelqu'un au point de pouvoir lire jusque dans son coeur. Alors avec un inconnu, en apprendre plus sur ses motivations, sa volonté, et ses rêves, ce n'était pas de trop. Cela lui faisait penser au passage qu'il faudrait qu'il se renseigne plus en profondeur sur la vie de ses compagnons au sein des Bloody Sorrow. Il n'en savait en fait que peu sur eux encore, la façon dont ils avaient atterrit sur le Susanoo, ce qu'ils rêvaient d'accomplir. Exactement ce qu'il voulait savoir du type assis en face de lui en ce moment même en somme.





HRP : Désolé, c'est court ^^'
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Ven 13 Jan 2012 - 21:50

Après avoir fini de conter le principe du festival, il y eut un léger vide de parole ... Les personnes devant moi faisaient toutes de grands yeux ... Puis un sourire commençât à s'afficher sur l'un des visages et on m'acclama ensuite ! Je ne comprenais rien ... je venais juste d'arriver, je me suis en-dormis en plein milieu de leur pont ... Mais ils me recrutent dans leur équipage ... Enfin bref, je ne vais quand même pas m'en plaindre ! La personne se leva et se présenta de manière ... plutôt bizarre ... :

« J'te laisse, j'ai la dalle... Le gars derrière moi, il s'appelle Grey, il va s'occuper de toi. Moi c'est Drogo, Capitaine des Bloody Sorrow...pour c'qui est de ton nom, ton histoire et tout le blabla qui va avec on verra plus tard hein là j'vais m'farcir un peu de s'monstre qu'on a buté hier. A plus ! »

Je devais avoir la tête en point d'interrogation à ce moment-là ..! Puis l'autre personne, Grey m'avait-il dit, s'approcha de moi et dit :

-Bon, reprenons du début. Moi, c'est Grey, comme l'a dit Drogo. Et toi ? Comment tu t'appelles ? Et, aussi, pourquoi la piraterie ?

Je remuai légèrement la tête avant de répondre à ces questions :

- Je me nomme Zarechi Ozuka . Je viens de Kahurishi, une petite ville devenue fantôme dans South Blue. Pourquoi j'ai choisi la piraterie ? Un bête rêve d'enfant devenu réalité ! Mais ce n'est qu'une minime part de ma volonté ... *Je commençai à avoir un regard vide de nostalgie en regardant le sol* Ce qui m'as vraiment poussé à être pirate, c'est pour devenir plus fort ! Car ... étant petit ... mes parents se sont fait assassiner ... Sans que je ne puisse faire quoi que ce soit ! Depuis ce jour je me suis juré de m'endurcir et de tuer quiconque s'oppose à moi ... et sans pitié ! Mais ... pour cela j'ai besoin d'un équipage ! J'espère seulement que ton capitaine était sérieux !

Je vis que Grey me regardait d'un air sérieux. Je me demande si j'avais été assez convainquant pour être véritablement admis dans l'équipage ! Un doute commença à se manifester ... Peut-être étais-je trop sensible ... Peut-être étais-je trop bavard, mais il y a quelque chose qui perturba l'homme placé devant moi !

-Euh ... Je suis aussi bretteur comme tu as pu le voir avec mes katanas dans mon dos. Malgré les airs violents que je donne avec les sabres se croisant dans mon dos, je suis médecin par respect pour feu mes parents. D'ailleurs par la même occasion, je n'ai pas eu l'occasion de vous remercier de m'avoir sauvé et pour les soins que vous m'avez faits.

Je me mis debout et m'inclina afin de remercier comme il le fallait l'équipage qui m'avais sauvé la mise. S'ils n'avaient pas été là, le monstre aurait fini par replonger dans les profondeurs et à l'heure qu'il est j'aurai sûrement été soit noyé soit broyé par la pression de l'eau ! Je leur devais donc une fière chandelle ! Je relevai la tête.

-Laissez-moi vous rendre l'appareil en acceptant que je vous soigne pendant tout le temps que je passerais avec vous ! Le temps que je me rachète des plantes et je vous suis entièrement dévoué, car lors de mon combat, le monstre a fait couler mon sac ...

Mon cœur battait à tout rompre à l'idée qu'ils acceptent. Grey restait toujours aussi silencieux ... Puis il décroisa les bars et ses lèvres commencèrent à s'ouvrir et il dit :



Dernière édition par Zarechi Ozuka le Ven 20 Jan 2012 - 18:17, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttp://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Grey
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Sam 14 Jan 2012 - 21:48

Zarechi Ozuka. Jamais entendu parler. C'était donc un vrai débutant dans la piraterie, tout comme Grey. Mais ce n'était pas là leur seul point commun. D'une certaine manière, ils avaient eu une enfance similaire. La perte de leurs proches, l'envie de devenir plus fort. A la différence que ce mec venait de South Blue ! Pourquoi était-il sur North Blue maintenant ? Il aurait très bien pu trouver des pirates là-bas, en s'épargnant une sacrée trotte. Grey avait déjà voyagé jusqu'à sur West Blue une fois, et ça avait été tout sauf passionnant. Enfin, lui, il ne pensait pas encore à être pirate à cette époque. Un instinct de vengeance qui poussait les gens à faire des trucs de folies ? Oui, c'était sans doute quelque chose comme ça. Si il avait fallu, si vraiment cela avait été indispensable, alors Grey aurait pris la mer, direction le sud. Mais voilà, il avait rejoint les Bloody Sorrow, sur sa mer d'origine, il n'y avait pas besoin d'argumenter davantage. En tout cas, la proposition de Drogo avait eu de l'impact sur Zarechi.

- J'espère seulement que ton capitaine était sérieux !

- Aaah ça...

C'était du Drogo tout craché. Cela ne faisait pas longtemps que Grey était sous ses ordres, c'est vrai, mais il avait bien cerné le personnage. Toujours à prendre instantanément des décisions qui mériteraient un petit moment de réflexion, à boire, rire, et avoir des idées loufoques. Oui, un bon résumé de Drogo ça. Et si il proposait d'intégrer ce bonhomme à l'équipage, il ne fallait pas douter de la sincérité de l'offre.

Avant même d'avoir pu demander si c'était bien Zarechi qui avait causé des blessures au monstre, ce dernier tentait de mettre en avant ses capacités de bretteur. Il avait vraiment peur que Grey s'oppose à son intégration hein... Mais on ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, si il ne restait pas sur le Susanoo, il faudrait qu'il quitte le navire. Et ce serait pet-être à la nage. Pas trop recommandé dans son état. Mais Zarechi trouva peut-être les mots qu'il fallait. Il était médecin d'après lui. Ironiquement, c'était un Doc' qui s'était fait soigner par un équipage qui n'en possédait pas. Du coup, le résultat était rudimentaire. Solennellement, ce dernier se mit debout, sans prendre appui sur ses sabres, et remercia les Bloody pour les soins apportés. Il devait sentir la douleur dans sa jambe en ce moment même, c'était courageux. Et un peu stupide ! Il fallait que tout se remette correctement en place ! Le genre d'idiot qui plaisait à Drogo.


- Laissez-moi vous rendre l'appareil en acceptant que je vous soigne pendant tout le temps que je passerai avec vous ! Le temps que je me rachète des plantes et je vous suis entièrement dévoué, car lors de mon combat, le monstre a fait couler mon sac ...

Grey était pensif. Après tout, c'était sur son avis, sur sa décision, que cet inconnu sorti de nulle part allait peut-être rejoindre l'équipage. Et si il les abandonnait en cours de route ? Ou pire, si il les trahissait ? La faute incomberait autant au jeune homme aux cheveux rouges qu'à Drogo. Dans ce cas, il n'y aurait plus qu'une solution, la mort. Bon, après tout, il ne connaissait pas le futur, et de toute façon, ça aurait été chiant de savoir comment se déroulerait leurs aventures à l'avance. Grey décroisa les bras, et se dirigea à son tour vers la cuisine. Dos à Zarechi, il s'arrêta un instant.

- Tu sais, être médecin, chez nous, ça va pas être une partie de plaisir. On a tendance à y aller tête la première. Particulièrement le Capitaine et le Vice-Capitaine. Réfléchir face à la masse d'ennemis, c'est pas leur fort. Bon courage...

Après quoi, il reprit sa route. Il tomba sur Maka et Aoï, qui ne s'étaient pas tant éloignés que ça. Pour faire court, en fait, ils avaient espionnés la conversation. C'était sûrement le frère qui avait poussé sa soeur à la curiosité d'en savoir plus. Il était d'ailleurs tout excité d'apprendre qu'un nouvel homme rejoignait le groupe. Maka, elle, avec ses cheveux roses lui tombant en partie devant les yeux, souriait aussi. Elle devait apprécier que Grey n'ait pas rejeté le candidat. Et elle était plus sereine à l'idée que maintenant, ils auraient un vrai médecin pour les futures bêtises qu'ils feraient.

- Faites lui faire le tour du proprio. Puis après, amenez-le dans la cuisine, qu'on soit tous ensemble.

Il reprit sa route, tranquillement, tout en entendant Aoï bondir vers leur nouveau camarade, et Maka, essayant de calmer ses ardeurs. Une minute plus tard, Grey était arrivé devant la cuisine. Il ouvrit la porte, et trouva Drogo assis à la table, en train de manger. Le pirate s'assit à côté de son capitaine, attendant son assiette.

- T'as eu une bonne intuition. C'est un Doc' qui nous rejoint, fit-il la tête posée sur une main.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finiehttp://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Ven 20 Jan 2012 - 18:17

- Tu sais, être médecin, chez nous, ça va pas être une partie de plaisir. On a tendance à y aller tête la première. Particulièrement le Capitaine et le Vice-Capitaine. Réfléchir face à la masse d'ennemis, c'est pas leur fort. Bon courage...

-Arigatougozaimasu ! Ne vous en faites j'ai soigné je ne sais combien de blessures jusqu'à aujourd'hui ! Je saurais remplir ma tâche à bord de ce navire *Zarechi s'inclina une nouvelle fois* Encore merci !

Grey s'éloigna tandis que je sautais de joie, c'est une image, hein, car avec ma jambe ... Il s'arrêta, puis se mit à parler avec deux personnes que je n'ai pas vus qui avaient l'air de se cacher. Puis il continua son chemin vers une cabine et je vis débouler vers moi un homme aux cheveux roses et une fille qui avais l’air de vouloir se cacher. L'homme aux cheveux rose vint me voir avec un large sourire et une énergie débordante ! Un peu trop même ...


-Yooooosh ! Alors, c'est toi le nouveau ? Ahah, t'as une meilleure tête que lorsque je t'ai repêché ! Tu te serais vu! On aurait dit un mort-vivant et puis tu avais tellement de blessures, du coup ma sœur c’est senti obligée de te soigner. C’est la timide là-bas qui n’ose pas se montrer. Elle s’appelle Maka, moi c’est Aoï. Enfin bref, elle t’as soigné et qu'est-ce que je vois ce matin ? Que tu étais sorti de ta cabine et que tu roupillais sur le pont ! Tu as dû avoir du mal à marcher jusque là en plus que tu ne sais pas où tu es ! A mais j'y pense ! Il faut que je te fasse visiter le navire! Suis-moi !

Et ba dit donc ! Il en avait à revendre celui-là ! On a du mal à imaginer que c'est le frère de cette fille qui n'a rien dit depuis qu'il est là ! Le gars m'a pris par le bras et me fit donc faire le tour du bateau. Il commença par me montrer la cuisine où Drogo et Grey c'étaient posés, ils me firent un signe de la main avec la bouche pleine. Je commençai à saliver lorsqu’Aoï me tira une nouvelle fois pour m'emmener jusqu’aux dortoirs. Il me dit que c'était là que j'allais dormir. L’homme aux cheveux roses recommença à m'arracher le bras pour que j'aille voir la prochaine salle qui était la cabine du capitaine.

-Là, c'est la cabine du capitaine ! Mais on n’a pas le droit d'y aller ! Allez, on continue !

Il alla me montrer les canons qui étaient la possession de Grey. On passa devant un homme face auquel il s'arrêta.


-Lui c'est Heimdall, le charpentier. Voilà quoi, ya rien de plus à dire sur lui. Aller, on continue !

-EnchantééééEEEEEEY !

Et c'est reparti qu'il m'arrache le bras. Hin ! Il est gentil, lui ! J'ai à peine eu le temps de saluer Heimdall ! Bon et ba on est reparti ! En chemin elle me dit :

-A et puis il y a aussi Galowyr, c'est le cuisto. T'as dû le voir quand on était à la cuisine.


-Oui, disais-je dans ma tête, je l'aurai vu si tu m'avais laissé un peu plus de temps ...

Raah et c'est guibole qui me fait mal c'est une horreur avec Aoï qui me fait valser dans tous les sens ! Je ne voyais plus Maka ...Elle a dû abandonner à la case cuisine ...

-Ba tient, vu que j'ai fini de te faire visiter le navire, on va aller manger un bout, ça te dit ? Allez ZOU ! On est parti

Oui, enfin, tu es plutôt parti avec mon bras droit mais bon ... Je vais enfin manger donc je ne vais pas m'en plaindre !

On arriva en cuisine et il me força à m'asseoir au milieu des autres.


-Euh ... Eheh, salut tout le monde ! Disais-je avec un sourire gêné et en me frottant derrière la tête ...

Puis je vis un beau morceau de viande m'atterrir sous le nez. C'était un homme que je n'avais jamais vu qui m'as servi, se serait lui, le fameux Galowyr ? Je suppose que oui ... Enfin bref, il n’a pas fallut me le dire deux fois, je me mis à l'attaque du joli morceau de viande devant moi !

http://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttp://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1