AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Livre du moment
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 20 Déc 2011 - 13:14

Bonjour à tous, j'inaugure ce sujet car je viens de lire un policier absolument excellent (du style Deception Point de Dan Brown).
Pour ceux que ça tente ça s'appelle "Clair de Lune", c'est une enquête de Lincoln Rhyme, et l'auteur : Jeffery Deaver.

C'est assez long : 700 pages environ (j'ai un format poche contenant deux enquêtes, inutile de vous dire que les pages sont très, très fines XD).
(vraiment très bien écrit et riche en rebondissements !)

Je vous le conseille Smile
avatar
Tahar Tahgel
PNJ
Chien fou
♦♦♦ Ombre de Ravrak ♦♦♦

♦ Équipage : Ca se mange ?

Feuille de personnage
Dorikis: 12 000
Popularité: -1200
Intégrité: -1150

Mar 20 Déc 2011 - 14:39

Mh. J'ai l'idée depuis deux jours de faire ce sujet, marrant.

Je propose donc pour ma part L'Enchanteur, 470 pages, de René Barjavel. Dedans, y est reprise plus ou moins fidèlement la trame des aventures arthuriennes et du Graal, à la sauce très particulière qu'était le style de ce monsieur.

Entre descriptions d'une époque bénie qui n'a jamais réellement existé, combats légers où les hommes finissent en pièces plus vite que leur ombre sans tomber dans le morbide, et ode à l'amour, on est assez loin des clichés du genre et c'est très frais. Je recommande, donc, d'autant que ça se lit vite, et bien.

Extrait :
Il est temps d'expliquer comment Merlin naquit. Du moins cette fois.
En ce temps-là...
- Qu'est-ce que ça veut dire "ce temps-là ?" Quel temps-là ?...
Ca veut dire il y a plus de mille ans, nettement plus. Il est difficile d'être précis, et d'ailleurs inutile. C'était en ce temps-là...
Les anciens dieux n'étaient pas morts, ils vivaient dans les forêts, les lacs et les sources, les hommes les connaissaient, les rencontraient parfois, ne les craignaient guère. En échange d'une aide, d'une faveur ils leur faisaient des cadeaux, un pigeon, des fleurs, une poupée, un plat de pois au lard, à la mesure de leurs moyens, qui étaient minces. Les dieux ne se montraient pas exigeants. Ils étaient pauvres et modestes, comme eux.
Mais dans ce bout de continent qui avait encore des noms changeants, un dieu nouveau s'avançait, venu de Jérusalem où il était mort et ressucité, en même temps qu'il régnait en permanence dans les cieux.
Il balaya devant lui les autres dieux. Ce n'était pas qu'il refusât le partage : il n'en avait même pas l'idée. Il était l'Unique, il occupait la totalité de l'espace et du temps, qu'il avait créés. Il eût, malgré cela, bien toléré les autres dieux, ils ne le gênaient pas, ils étaient éparpillés, minuscules, ils ne se différenciaient pas essentiellement de lui, ils étaient son propre reflet émietté par les miroirs de la vie. Mais une armée de prêtres et de moines intolérants ratissaient en son nom les campagnes, proclamant qu'il était un dieu jaloux, ce qui était faux, à son niveau on ne peut être ni jaloux, ni vengeur, ni justicier. La justice se fait d'elle-même dans le coeur des vivants.

(...)

Un soir, alors qu'il était minuit moins cinq en Bretagne, le Diable parcourait son Enfer souterrain en se broyant les dents de rage. Sa longue Avenue des Tortures, qui allait des Champs-Elysées à Broadway, était absolument vide. Pas une âme ! Vides les tours de béton, les usines de fer ! Inutiles, les marteaux à défoncer les oreilles, les roues à écraser, les musiques à désosser, les plages à rôtir, les mers empoisonnées, les piscines de chlore, les entonnoirs à pétrole, les abattoirs, les cages à poules, les sifflets, les hurlements, les tremblements, les abominations et les dévastations, tout fonctionnait à merveille mais à vide, vide, vide !...
Que faire ?
Le Diable était unique, et en même temps légion. A chacun de ses pas, un autre lui-même surgissait de lui et se mettait à le suivre. Et comme il allait de plus en plus vite, il y eut bientôt une multitude de Diables qui tourbillonnaient sur les places et les avenues d'enfer, emplissaient les immeubles cubiques, en coulaient par les fenêtres, se grillaient sur le sable, grouillaient dans la mer de Capri à Vladivostok. Des nuages noirs de méduses diaboliques et de taupes cornues infernales fouissaient la terre et les eaux. Et chacun de ces milliards de diables se broyait les dents de fureur.
- J'ai une idée ! cria soudain le Diable numéro sept-cent-quatre-vingt-douze.
Tous les autres se tournèrent vers lui. Il grandit, pour être vu et entendu. Il dépassa la plus haute tour de verre et d'acier, Une fusée à décerveler lui entra dans une oreille et sortit par l'autre, sans qu'il la sentît.
- Alors quoi ? dit un milliard de voix.
- Si nous n'avons plus personne ici, c'est à cause de Son Fils ! Il est venu sur Terre pour sauver les âmes, Il est descendu jusque chez nous, Il nous a tout pris, même Caïn et Judas, et Il ne laisse plus descendre personne ! Il pardonne, Il pardonne, Il pardonne. C'est horrible !...
Et le sept-cent-quatre-vingt-douzième se mit à sangloter et à grincer des dents. Et des larmes creusèrent de nouvelles salles infernales jusqu'au centre de la Terre. Vides, vides, vides...
- On le sait ! dirent deux milliards de voix. Et alors ?
Sept-cent-quatre-vingt-douze cracha six rangées de canines aiguës, et dit :
- Alors, faisons-nous, nous aussi, un fils sur Terre ! Il sera présent partout, il poussera les hommes et les femmes dans le mal, et nous les expédiera avant qu'ils aient eu le temps de se repentir !
- Ouaiai ! hurlèrent les méduses et les taupes cornues, enthousiastes.
- D'accord ! dit le Diable à lui-même. Exécution !...
Et à minuit moins deux il se posa sur le lit d'une fille vierge qui dormait nue comme il était d'usage en ce temps-là, et les jambes ouvertes parce qu'on était au mois d'août et qu'il faisait chaud.
Il n'éprouva aucune difficulté à faire ce qu'il avait à faire. Il aurait aimé y prendre du plaisir, comme les hommes qu'il avait vus si souvent se tortiller d'incompréhensibles ravissements, mais ce fut comme s'il avait trempé son gros doigt dans l'eau torride d'un bénitier. Il se retint de hurler, lâcha sa semence diabolique, et s'enfuit.
- Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Mais qu'est-ce qui m'arrive ? se demandait l'innocente en son sommeil.
Elle s'éveilla et se rendit compte qu'effectivement il lui était arrivé quelque chose, et n'y comprit rien du tout, la porte de sa chambrette étant maintenue de l'intérieur par le dossier d'une chaise qui se trouvait toujours en place, et le fenestron à peine assez large pour laisser passer le chat...
Quand le jour fut levé, elle courut tout raconter à son confesseur, qui comprit qu'il y avait là un exploit diabolique, et alerta Dieu aussitôt.
Naturellement, Celui-ci était au courant. Rien ne Lui échappe. Il savait donc aussi qu'un petit enfant mâle avait été conçu de l'oeuvre du démon. Il était déjà gros comme la moitié d'une lentille.
Dieu l'appela :
- Tu m'entends, petit.
- Oui, Dieu.
- Tu sais qui t'a fait ?
- Oui, Dieu.
- As-tu l'intention d'obéir à ton père ?
- Je ferai comme Vous voudrez, Dieu.
- Brave petit !... Tu as la bonne nature de ta mère... Je te laisse donc tous les pouvoirs que ton père t'a donnés, mais tu les utiliseras pour faire le bien au lieu de les employer à faire le mal.
- Oui, Dieu.
- Es-tu satisfait ?
- Oui, Dieu.
- Bon !... Veille sur ta maman, elle va avoir besoin de toi.
http://www.onepiece-requiem.net/t2249- http://www.onepiece-requiem.net/t2280-
Invité
Invité


Mar 20 Déc 2011 - 18:05

Très bonne idée ça, j'aprouve à 200 % !

Titre : American Psycho
Auteur : Bret Easton Ellis.
Synospis : Patrick Baeteman est un "Yuppie" des années 80 ; Un GlodenBoy spécialisé dans la fusion d'entreprise. Comme tous les Yuppies, il est riche, il est beau, il est parfait. Il consacre des heures à perfectionner son corps et sa garde robe. Pat' passe ses soirées dans des boites branchées à boire des "JB On The Rock", et ses déjeuners dans les restaurants les plus cotés du Zagat.
Sauf que Patrick Bateman n'est pas comme tout le monde : C'est un psychopathe.

Avis perso' : Suivre Patrick dans la lente progression de son état mental, c'est comme une longue descente en Enfer. Le livre est poignant et prenant, on a l'impression de suivre sa dégringolade de l'intérieur. J'le déconseille aux plus jeunes et aux âmes sensibles parce qu'il met vraiment mal à l'aise.

Vous m'en direz des nouvelles !
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mar 20 Déc 2011 - 18:15

Je plussoie Judas et Tahar, qui propose de très bons bouquins. Concernant Bret Easton Ellis, je conseille aussi Moins que Zéro , tout aussi dur qu'American Psycho, peut-être plus, avec toujours cette fibre désabusée et distante du monde.

Sinon;

Titre: Contes de la folie ordinaire (et Nouveaux contes de la folie ordinaire)

Auteur: Charles Bukowsky

Sujet: Des contes multiples et divers, de petites nouvelles de 5 à 15 pages en sommes, toutes droites sorties de l'esprit malicieux et retord de l'alcoolique Clodo le plus génial du monde. Toujours entre délire et réalité, avec des sujets loufoques, superbement pensés et écrits. Très peu conventionnel. Langage ordurier dira l'arrière-garde des pisse-froid.

Avis perso'
: Je crois que vous l'avez compris, je suis fan. Bukowsky est pour moi le meilleur écrivain américain. Point. Écriture sublime, sujets tendancieux, c'est un vrai délice, un grosse claque et une belle leçon.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line - L'Île en Fête
♦ Équipage : Capitaine 1re flotte des Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 9 Jan 2012 - 16:56

Et bien moi ce n'est pas un livre mais un manga.
Le titre de cette bande dessinée ce nomme Amatsuki.
Pour résumer en bref l'histoire, c'est un jeune homme du nom de Rikugo Tokidoki qui va dans un musée apportant les dernières nouveautés en technologie. Ce musée propose une reproduction géante de l'ère Edo du japon. Grâce à des lunettes spéciales(comme la 3D aujourd'hui), les visiteurs visualisent et vivent en temps réel l'ancienne époque du japon. A un moment donner, Toki de son surnom, fera tomber ses lunettes et se retrouvera coincé à jamais dans l'ère Edo.
Comment ça c'est passé ? A vous de lire pour le savoir Razz
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-valider http://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Pharaun Mizzrym

♦ Localisation : Dans ma bulle
♦ Équipage : The Chimera

Feuille de personnage
Dorikis: 1445
Popularité: 61
Intégrité: 96

Mer 25 Jan 2012 - 21:21

En ce moment je me fait une bonne petite série des Fred Vargas.

Je ne sais pas si quelqu'un en a déjà lu, mais je les conseils absolument. Des histoires policières extrêmement bien ficelées, une originalité dans le scénario à toute épreuve, des personnages extrêmement travaillés.

Vous tomberez amoureux du commissaire Adamsberg, toujours dans la lune et à suivre des chemins improbables, qui pourtant lui réussissent. Ou encore le lieutenant Danglard, quasiment à l'opposé du commissaire Adamsberg, de part son côté terre à terre.

Pour l'instant j'ai lu :

-Pars vite et reviens tard. Le premier de la série et donc le premier à lire.
-Sous les vents de Neptune.
-Dans les bois éternels.
-L'armée furieuse.

et je suis en train de m'attaquer à Un lieu incertain.


Le style de l'écriture est assez incroyable. Les figures de styles sont très bien adaptées au récit. L'humour a aussi une place importante et est très bien dosé.


Bref. je ne suis pas sûr d'être un bon promoteur, mais je vous conseil vraiment ce livre si vous voulez vous essayer au genre.

(des livres ont été adaptés en film, mais je ne les ai pas vu.)

Deux petites extraits que j'ai trouvé sur le net, tirés de "pars vite et reviens tard" :

Spoiler:
 

Spoiler:
 
avatar
Yuji Livingstone
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Équipage : Solotariste

Feuille de personnage
Dorikis: 1672
Popularité: 109
Intégrité: 104

Mer 25 Jan 2012 - 23:10

Les Annales du Disque-Monde


Spoiler:
 


C'est MA référence en terme de fantasy-drôlatique. C'est ma bible, mon inaltérable source d'idées grotesques. Très one-piecien en fait sans le caractère ultra-bourrin. Notez que les illustrations des premiers livres sont assez...spéciales mais bon, les britanniques font souvent des trucs strange.

Nombre de bouquins: c'est une série qui ne compte pas moins de 38 livres ! Mais aucune inquiétude les amis, si c'est certes plus savoureux de commencer par le début il ne s'agit pas d'une histoire continue, plutôt d'un ensemble d'histoires délirantes situées dans le même univers. On peut grosso modo distinguer 4 cycles en fonction du personnage principal suivit, ce qui donne une grossière trame principale (si zêtes un fan qui se soucie de ce genre de truc, les autres liront plic-ploc et seront toujours très contents !).

Les livres font aux alentours de 400 pages, parfois moins pour les "délires dans le délires", comme l'épisode où un mage se retrouve en enfer suite à une invocation qui a foiré.

Univers: le monde est un disque. Posé sur le dos de quatre éléphants. Chevauchant une tortue céleste gargantuesque. Et rien que ça ça claque moi j'dis. Alors vous avez des dieux, des mages, des policiers, des trolls, des nains, des golems, des loups-garous, des vampires, des gnomes et même des touristes. De loin l'espèce la plus étrange de l'avis des autochtones, soit dit en passant. Bref, c'est l'univers fantasy en général revisité par Terry Pratchett.

Les mages sont des fonctionnaires fainéant et ultra-cérémonieux
La Mort à adopté une fille, juste histoire de voir ce que ça faisait
Les vampires ont créé une ligue de non-suceur de sang, qui se réunissent pour jouer au ping-pong et boire du chocolat chaud

Du délire j'vous dit.

Extrait:

"Veni, vidi, vici" je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu. Vimaire avait toujours trouvé le commentaire un peu trop à propos. Ce n'était pas franchement une phrase qui venait à l'esprit du tac au tac. On sentait qu'il l'avait préparée. Il avait sans doute passé des soirées entières sous sa tente à chercher des mots courts commençant par v et à se les répéter, à titre d'essai... Veni, vini, vomui, je suis venu, j'ai trop bu, j'ai rendu ? Visi, veneri, valisi, j'ai une visite rendue, j'ai chopé une maladie mal venue, le camp j'ai foutu? C'a dû être un drôle de soulagement de dénicher trois mots cours qui collaient. il avait sûrement imaginé la phrase d'abord, puis il était reparti en quête d'un pays à conquérir.



Note perso': m'semble que je la ressort souvent cette série, mais bon, avec 38 bouquins elle est toujours "en cours de lecture et de re-lecture" comme qui dirait.
avatar
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Mer 20 Mar 2013 - 22:44

Yop, je déterre ce sujet car je viens de lire les trois tome de Hunger Game et c'est un vrai régale. Passé un certain point il y a plus moyen de s’arrêter.

Je vous les conseils vraiment, mais avec du temps libre pour lire sinon des choses vont sauter, comme des heures de sommeil. ^^
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee http://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
avatar
Julius Ledger
Modérateur


Feuille de personnage
Dorikis: 4975
Popularité: +278
Intégrité: 262

Mer 20 Mar 2013 - 23:32

Ah non, je ne laisserai pas dire ça !

Hunger Games n'est qu'un mélange poisseux et franchement merdique de 1984 et de Battle Royal. Je n'en voudrais pas pour me torcher le cul un jour de dysenterie.

T'as le droit d'aimer, hein.
http://www.onepiece-requiem.net/t6089-julius-raconte-fiche-terminee http://www.onepiece-requiem.net/t17103-truc-administratif
avatar
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Jeu 21 Mar 2013 - 0:21

+1 Julius. Je me vois redire presque la même chose à un de mes amis.

Bref, ce sujet, certes, ne sert pas à de telles diffamtions quant aux livres des autres. À ne pas refaire donc. S'il-te-plaît. :3
http://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-lui http://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
avatar
Blake Redhorn

♦ Localisation : A la recherche de la Poitrine de Jouvence !
♦ Équipage : Les Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 2160
Popularité: -121
Intégrité: -107

Jeu 21 Mar 2013 - 7:35

Je suis d'accord Julius, tu mérites la mort.

Moi c'est la collection de romans de Rick Riordan que je vous conseille, les Percy Jackson d'abord, puis les Héros de l'Olympe ensuite. Un vrai régal, et une plume fraîche et dynamique. Trop cool.
http://www.onepiece-requiem.net/t5419-redhorn-blake-fini http://www.onepiece-requiem.net/t5468-perverse-style-redhorn-bla
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 21 Mar 2013 - 9:36

Si je peux me permettre, je conseil la saga "L'épée de Vérité" à ceux qui n'ont pas peur des gros bouquin Smile

Si vous aimez les Tolkiens, vous aimerez cette saga ^^
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Jeu 21 Mar 2013 - 12:29

Héhé, L'Épée de Vérité y'a que ça de vrai... y paraît.

Moi alors je vous dis : Les Nains, de Markus Heitz

Un roman qui se poursuit en 8 tomes au total, où l'auteur a décidé de faire des Nains dont on ne peut que se souvenir de leur piètre rôle dans majorité d'histoire des héros d'un pays fantastique qu'ils sauveront à maintes reprises.

http://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-lui http://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
avatar
Levy Quinn

♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : ?
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 4370
Popularité: 317
Intégrité: -390

Jeu 21 Mar 2013 - 12:34

Vous aimez le déjanté, le loufoque et pitreries en tout genre ?

Alors vous aimerez:
Le guide du voyageur galactique
Ainsi que:
Chroniques martiennes et Fahrenheit 451
http://www.onepiece-requiem.net/t7537-archeologue-en-devenir http://www.onepiece-requiem.net/t7591-chasseuse-de-tresor-levy-q
avatar
Robb Lochon

♦ Localisation : En route vers Drum.
♦ Équipage : L.I.O.N

Feuille de personnage
Dorikis: 2780
Popularité: 205
Intégrité: -71

Jeu 21 Mar 2013 - 14:41

Lectures de l'imaginaire :

CONAN de Robert E. Howard ! HMMMM VIRILITE ! HMMM AVENTURES EPIQUES ! HMMMM BADASSITUDE ET ÂGE HYBORIEEEEEEN ! (mais prenez la dernière traduc' de Patrice Louinet)

Et si vous en avez marre de l'épique et que vous voulez un peu du sournois, du banditisme version fantasy, je vous recommande le très cool Princes de la Pègre de Douglas Hulick.

Enfin, si vous ne connaissez pas et honte à vous dans ce cas : H.P Lovecraft. Y a pleins de nouvelles du bonhomme, faut les lire. Pour vous dire, y a trois grands dans ce genre-là : Baudelaire, Edgard Allan Poe et Lovecraft.

Classique :

La pièce de Lorenzaccio de Musset. Son chef-d’œuvre.

Oui, je lis tout ça en MÊME TEEEEEEEEMPS !
http://www.onepiece-requiem.net/t4389-presentation-de-robb-lochon http://www.onepiece-requiem.net/t4674-attention-papa-va-te-montr
avatar
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Sam 23 Mar 2013 - 15:11

Bo, pour Hunger Game, j'avoue que ça fait fort Battle Royal, ça n'enlève rien au fait qu'ils sont bien écrit quand on rentre dans l'histoire, il y a plus moyen de s'arrêter de lire.

J'ai lu les Percy Jackson et j'avoue, ils sont bien aussi.

Sinon dans les séries synthatique à lire, il y a : "l’apprenti epouvanteur" de Joseph Delaney. Un univers bien foutu et une écriture à la première personne qui change de ce que j'ai l'habitude de lire. Il y a de la nuance dans les méchants et les gentils, des gentils méchants, des méchants gentils.

Bref j'ai bien aimé, mais je ne suis pas trop difficile non plus, s'il y a de l'action je suis content. ^^
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee http://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
avatar
Levy Quinn

♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : ?
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 4370
Popularité: 317
Intégrité: -390

Lun 8 Avr 2013 - 13:36

HEY ! vous allez bien ? J'espère que vous n'avez rien de spécial à lire en ce moment.
Aujourd'hui, je vous propose un petit Thriller bien barré:


De quoi ça parle ?=> Hériter de cent mille dollars et d'une petite bicoque dans un quartier délabré n'est pas si mal et l'oncle Chester a fait un cadeau à son neveu Leonard... Même s'il faut tout nettoyer, que le plancher est pourri et que les voisins sont ce qu'on pourrait craindre de pire. Même si retaper une maison pour la vendre et abattre des murs, c'est prendre le risque de découvrir des squelettes cachés...

L'auteur ? =>Joe R. Lansdale, auteur culte régulièrement récompensé, a été chercheur d'or, charpentier, fermier, avant de se consacrer pleinement à l'écriture. On lui doit notamment Les marécages, récompensé par l'Edgar Allan Poe du meilleur roman policier, Sur la ligne noire, mais aussi une fracassante série dédiée à Hap Collins et Leonard Pine, deux indéfectibles potes aussi sympathiques que dangereux.

Petit passage du bouquin (je pense que le style conviendra à certains d'entre vous) =>

On sortit de la Buick et on s'avança vers la piaule. Les deux types firent à peine attention à nous, mais le gosse nous observa; il ôta son garrot en caoutchouc de son bras, le jeta par terre et se frotta la peau à cet endroit. Il semblait un peu largué, mais heureux, comme s'il se réveillait d'une longue sieste réparatrice.
Un des deux autres Noirs, un mec grand et musclé, avec un T-shirt, une coupe de cheveux à la Mohawk et une seringue à la main, dit à l'enfant:

-T'en auras quand tu voudras. Si t'as le fric.

[...]

Le second Noir, coiffé d'un bonnet de douche bleu clair, portait un T-shirt orange et un jean ; il était à peu près de la taille d'un char du Carnaval des Roses. Il nous considéra d'un air épuisé, puis il lança à Léonard:
-Merde, voilà-t'i pas un outu oiseau de paradis !
-Et planté sur un tuteur, ajouta Mohawk. Qui t'as fringué comme ça, mon frère ? Et toi, p'tit Blanc ? Tu prêches quelque part ?
-Je place des assurances, répondis-je. T'en veux une ? J'ai comme l'impression que tu pourrais en avoir besoin dans une minute.

[...]

Ce fut le signal, pour moi. Au moment où Carnaval sauta de la véranda pour s'en mêler, je lui décrochai un coup de pied latéral qui le frappa au genou avec une précision parfaite. Lui aussi tomba de la véranda. Quand il tenta de se relever, je lui écrasai mon pied sur la pomme d'Adam, mais gentiment.
______________________________________________

Mon avis => je ne l'ai pas encore fini, mais le peu que j'ai lu me laisse présumer une bonne suite. Par contre, il ne faut pas avoir peur de certaines tristes réalités.
http://www.onepiece-requiem.net/t7537-archeologue-en-devenir http://www.onepiece-requiem.net/t7591-chasseuse-de-tresor-levy-q
Invité
Invité


Jeu 26 Déc 2013 - 5:45

Mon sujet de base, c'était votre bouquin du moment ? Je comprends qu'on fusionne les deux, mais on peut me prévenir, du coup, je passe pour un plouc avec l'ancien message ci-dessous :
Spoiler:
 

Bien à vous, quand même ^^


Dernière édition par Mizukawa B. Sutero le Lun 4 Avr 2016 - 18:12, édité 1 fois
avatar
Björn Skullson
••• Agent en formation •••

♦ Localisation : En mission ou Marie-Joie
♦ Équipage : Self made man

Feuille de personnage
Dorikis: 3410
Popularité: 67
Intégrité: 69

Lun 4 Avr 2016 - 12:52

Salut !

Je déterre ce topic pour parler de ma dernière trouvaille, conseillée par Julius, la Horde du Contrevent.

Je viens de revoir le livre, et je commence à le feuilleter avant de tomber sur un petit poème tout simple, en guise de remerciement et de dédicace, à la deuxième page. Oui, cette deuxième page m'a déjà marqué. ^^

Je vous en fais part, parce que je l'ai adoré dès la première lecture et parce que c'est cool de faire partager ces choses là. Et comme c'est beau, je vais terminer ce poste en le citant et rien dire derrière pour ne pas gâcher la magie. Mais Alain Damasio, je sens que je vais adorer ta plume.

"A la mémoire de Mamu, ma grand mère,
Qui m'a laissé au coeur et aux poumons
cette braise ronde de pur amour,
Que j'essaie de rallumer,
Avec mes pauvres moyens,
A chaque respiration."
http://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullson http://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
Invité
Invité


Lun 4 Avr 2016 - 13:17

Prêcher la Horde sur ce forum c'est une cause gagnée d'avance, j'ai jamais connu un coin où y'avait autant de gens qui l'avaient lu ! What a Face

Mais ouais, ce bouquin est cool, sauf la fin qu'est plutôt pourrie. Mais Damasio a une super plume.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant