AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Par le fer et par le sang [PV Galowyr Dyrian]
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Sam 24 Déc 2011 - 12:23

Tanuki était vraiment une île calme, enfin, quand on n’était pas poursuivi. Quelques jours plutôt, Noroma D. Seido et Dyrian Galowyr avaient eu une altercation sur un navire de la marine. Même si celui-ci avait déjà quitté le port, les autorités locales recherchaient toujours les coupables. Les deux pirates passèrent leur première nuit dans une baraque, où quelques sans abris logeaient.

Seido constata rapidement que la blessure de son compagnon n’était pas grave, heureusement. Alors qu’ils croyaient être en sécurité, la marine vint leur rendre une petite visite. On ne sait par quel miracle, les pirates purent semer leur poursuivant dans la montagne, grâce à divers subterfuges. Les balles spéciales de Seido aidaient beaucoup dans ce genre de situation. Cela faisait maintenant deux jours qu’ils vivaient dans la forêt, en se nourrissant presque exclusivement de végétal. Seido n’eut aucune difficulté à identifier les plantes comestibles, rares dans la région. Ils durent se contenter des fruits, surtout des pommes.

La situation abattait un peu le jeune médecin. Après sa péripétie à bord du navire, il comptait faire la fête en compagnie de belle jeune femme et là, il était avec un pirate manchot, loin de toute civilisation et d’un lit confortable. Quelle tristesse ! Le pirate se concentra sur son entraînement, son maniement de l’épée était encore loin d’être parfait. Parfois, il vérifiait la blessure de Galowyr, même si ça ne lui faisait pas très plaisir. Seido avait l’impression qu’il n’aimait pas se faire voir dans une position de faiblesse, un homme orgueilleux, semblait-il. Après avoir mangé, le pirate alla retrouver son compagnon, sabre à la main.

Un petit vent, un ciel sans nuage et le silence de la montagne. Un moment idéal pour croiser le fer. Selon ces observations, son compagnon était apte à se joindre à lui. Sa blessure devrait être guérie maintenant. En y réfléchissant, un combat entre eux devrait être très intéressant. En effet, usant des styles de combat différent, cela pourrait préparer Seido au combat imprévu. Cette dernière pensée fit sourire le jeune médecin. Il se rappela un affrontement qu’il avait eu deux ans plutôt, alors qu’il était encore chasseur de prime, contre un ancien marine. Un adversaire terrible. Le pirate trouva finalement son compagnon assit sur un tronc d’arbre.

Hey, Galowyr. Ta blessure devrait être guérie maintenant, un peu d’exercice, ça te tente ? T’inquiète pas, je vais y aller doucement.

Le pirate dit ces mots avec un sourire, pour le provoquer un peu. Toucher son orgueil devrait être le meilleur moyen pour le convaincre.
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
Galowyr Dyrian
Le Sable Rugueux
Mousse

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 6726
Popularité: -442
Intégrité: -278

Mar 27 Déc 2011 - 22:53

S'il y avait une île qu'il détestait c'était bien Tanuki. Non mais quel bled pourri. Il n'avait jamais vu ça. Il s'était fait enfermé dans une prison. Il avait été battu par une espèce de pseudo-beau gosse avec des lunettes ridicules. Il avait été traqué comme un chien par les marines et le voilà qui se retrouvait à se terrer comme un paria au milieu de la forêt à bouffer comme une gonzesse (comprenez des fruits). Quelle vie de merde. En plus il fallait qu'il se coltine Seido. Au début être tombé sur un médecin lui avait paru être une bonne chose. Il n'aurait pas à se taper les dépassements d'honoraires. Ils coutaient cher les médecins dans ces petites îles. Mais là, être constamment soigné comme ça. Seido n'agissait plus comme un toubib, mais comme une vraie petite infirmière ce qui avait tendance à l'exaspérer. Il n'avait pas besoin qu'on s'occupe de lui. Il était tout à fait capable de le faire tout seul, en plus de ça le Seido n'était pas un type des plus amusants. Il n'avait rien à boire même pas une petite boutanche. Et encore moins de quoi fumer ... En parlant de ça, il s'en ferait bien une de clope ...

Oh non surtout pas penser à fumer. Le balafré n'avait pas fumé depuis son emprisonnement, ce qui n'était qu'une affaire de jour paraissait à son organisme comme une véritable éternité. En tout cas son épaule allait beaucoup mieux. Son compagnon avait fait du bon travail. Mais la blessure physique avait beau s'être refermée, l'orgueil du borgne était loin d'avoir cicatrisé. Il allait remettre la main sur cette petite ordure de marine. Il lui ferait tellement mal et le frapperait tellement fort que même ses parents seraient incapables de reconnaitre en lui un être humain. C'était d'ailleurs impossible qu'il ait pu perdre face à un tel minable. Sa grande imagination et sa mauvaise mémoire ou foi, avait totalement modifié les souvenirs du combat contre Rain. Le borgne était persuadé d'avoir survolé le combat et que Rain ne devait la vie qu'à son équipage.La blessure du balafré n'était du qu'à un coup de chance lorsque Rain avait jeté sa lame dans un élan désespéré. Quiconque disait le contraire était un enfoiré de menteur. Ces marines étaient décidément une belle bande d'ordure. Il regarda le ciel. Le temps était plutôt agréable, pas un nuage n'obscurssisait le ciel. Seul de lointaines silhouettes de volatile entachaient l'immense étendue au-dessus de sa tête. Une âme plus sensible que lui se serait réjoui de la belle journée qu'offrait Dame-Nature à Tanuki. Lui essayait de penser à tout, sauf à son tabac.

Il n'était vraiment pas beau à voir. Des immenses cernes se dessinaient sous ses yeux gonflés par la fatigue. Il n'arrivait plus très bien à dormir depuis quelques jours. Il avait même pris certains tics et se frottait frénétiquement le bras gauche comme si celui-ci avait été envahie par une horde de puce. Quoi qu'avec son hygiène ... Il était assis sur un tronc d'arbre cherchant désespérément de quoi occuper son esprit qui commençait sérieusement à souffrir du sevrage forcé. Mais rien d'intéressant dans cette maudite forêt. Ah si ! Seido venait de sortir de nulle part. Enfin il avait fait ça pour dire une grosse connerie.

Hey, Galowyr. Ta blessure devrait être guérie maintenant, un peu d’exercice, ça te tente ? T’inquiète pas, je vais y aller doucement.

"T'inquiète pas, je vais y aller doucement." Cette phrase résonna dans sa petite tête comme une sorte d'écho. Un court instant. Non mais pour qui il se prenait le petit merdeux là ? Y aller doucement ? Non mais qu'est ce qu'il insinuait là ? Qu'il pouvait le battre facilement. Il allait voir l'ordure. Galowyr avait toujours était et serait toujours quelqu'un facilement irritable. Le manque de tabac ne faisait qu'aggraver cet aspect de sa personnalité. Un exemple concret de cette hypersensibilité frappa alors Seido ...

Littéralement. Sans même répondre, le borgne frappa le visage du médecin du poing, l'envoyant valsé lui et son chapeau. Sans perdre de temps il fonça vers son adversaire avec une idée très simple en tête. Frapper ! Ce qu'il fit, un puissant coup de crochet horizontale partit en direction de Seido qui venait tout juste de se relever. Le sabre de Seido vint se mettre entre le crochet et la tête, le choc entre les deux armes fut puissant. Le borgne enchaîna alors les coups de prothèse aussi vite qu'il le pouvait, Seido parait efficacement. Les frottements entre les armes en métal dégageaient quelques étincelles. Si Seido voulait y aller doucement c'était son droit. Galowyr lui donnait tout ce qu'il avait. La série de coup du borgne même si n'avait pas blessé le médecin, l'avait acculé. Puis le balafré changea de rythme, il ralentit volontairement. Pris dans une sorte de routine Seido avait entamé sa parade. Laissant une ouverture à droite dans lequel vint se loger un coup de pied. Il fut projeté contre un arbre. Le borgne toujours surexcité fonça de nouveau vers son adversaire. Celui-ci c'était déjà relevé et se préparer à contre attaquer.


Dernière édition par Galowyr Dyrian le Mer 8 Fév 2012 - 20:08, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2897-galowyr-le-balafre-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t3000-fiche-galowyr
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mar 3 Jan 2012 - 20:42

Alors que Seido souriait, sans prévenir, il reçut un coup de poing de la part de son compagnon. Le pirate n’avait pas pensé à cette réaction. Il n’eut pas le temps d’interroger Galowyr que son crochet s’approchait dangereusement de lui. Par réflexe, il bloqua l’attaque avec son sabre, et celles qui suivirent d’ailleurs. Même si elles étaient assez précises, le médecin avait un petit avantage. Son petit entraînement était un parfait échauffement.

Avant d’y aller sérieusement, le pirate testa son adversaire, en reculant, peut-être un peu trop. Seido para efficacement chacune des attaques, il avait même saisi le rythme de Galowyr. Le combat n’allait pas durant plus longtemps. Cette pensée était une grossière erreur. Son adversaire s’était joué de lui, et l’envoya contre un arbre grâce à un puissant coup de pied. Tant d’énergie dans un seul homme ! Se relevant, le sabreur attendit le manchot, prêt à contrer son attaque. Comme on pouvait s’y attendre, le pirate surexcité tenta une attaqua horizontale, le genre de chose qui pouvait faire très mal. Passant à la vitesse supérieure, Seido passa sur le côté grâce à un pas chassé, évitant ainsi l’attaque.

Ce dernier tenta une frappe en diagonale, de bas en haut, pour surprendre son adversaire. Il esquiva sans problème, et se prépara à éviter la deuxième frappe de Seido, de haut en bas cette fois.

Naughty Switch …

Changeant la prise qu’il avait sur son sabre, grâce à une inversion de ses mains, Seido changea la trajectoire de son arme, faisant maintenant une courbe. N’ayant pas prévu ça, le manchot ne put éviter efficacement, et se retrouva avec une légère entaille au flanc. Profitant de l’inattention du pirate, le médecin frappa son adversaire avec sa garde, le faisant reculer de quelques pas. Il voyait clairement que l’ex blessé en voulait encore.
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
Galowyr Dyrian
Le Sable Rugueux
Mousse

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 6726
Popularité: -442
Intégrité: -278

Jeu 9 Fév 2012 - 22:51

L’unique main du borgne vint instinctivement se poser sur la blessure sur son flanc. Celui-ci saignait, rien de bien grave, la blessure n’était pas assez profonde pour être dangereuse mais tout à fait suffisante pour lui taper encore plus sur le système. Le vaurien s’étonnait quand même de voir un médecin faire preuve d’autant de hargne et d’efficacité au combat. C’était plutôt inhabituel sur North Blue. Enfin il aurait dû le savoir que ceux qui sauvaient des vies étaient particulièrement doués pour en prendre. Ah Carole … Le médecin de l’équipage de son père, une jolie femme avec ses longs cheveux blonds, son sourire magnifique, et surtout maintenant qu’il y repensait un talent certain pour trancher d’un bon coup de couteau au bon endroit. Ce n’était pas le moment d’être nostalgique, il était vraiment en rogne là.

Il avait l’impression que quelqu’un cognait à l’intérieur de sa tête avec un maillet, et malheureusement pour Galowyr Seido ne semblait pas vouloir gentiment laisser le borgne se passer les nerfs sur lui. Si seulement il pouvait trouver une clope, mais en pleine forêt il avait autant de chance de trouver le one piece. Jetant un regard à sa main couverte du sang qui s’écoulait de sa blessure ses yeux changèrent d’expression d’énervé il était passé en mode violent, il allait définitivement mettre sa raclée à ce sabreur de seconde zone. Il fit craquer les os de son coup, fléchit ses jambes et courut de nouveau vers son adversaire, bien décidé à ne lui faire aucun cadeau. Le crochet et le sabre se croisèrent de nouveau à plusieurs reprises. Les deux combattants étaient vraisemblablement du même niveau et aucun d’eux ne semblaient disposés à abandonner la victoire à l’autre. D’un côté se tenait le bouillonnant Galowyr que la cure de tabac et la colère rendaient totalement incontrôlable et de l’autre Seido la tête bien sur les épaules qui conservait parfaitement son sang-froid face aux assauts de son adversaire. Ces derniers étaient incessants le borgne ne lâchait rien et son crochet tentait d’atteindre Seido par tous les moyens, mais rien de tout cela ne suffisait les deux parvenaient à bloquer mutuellement toute les attaques.

Les deux combattants firent chacun un bond en arrière pour reprendre leur souffle, mais l’un le repris plus vite que l’autre. Le borgne bondit alors, tel un fauve sur sa proie, bien décidé à en finir définitivement. Le sabre s’interposa de nouveau entre le crochet et le visage de Seido, mais la main gauche de Galowyr elle frappa l’estomac du sabreur qui plia un instant sous l’impact, un coup de genou vint percuter son menton. Le borgne ne s’arrêta pas, bien décidé à montrer sa chaussure de plus près à Seido, ce dernier roula au sol pour éviter le coup au sol. Il était décidément bien trop coriace le bougre, en moins de temps qu’il fallait pour en dire, l’épéiste était de nouveau sur ses deux pattes. Le borgne écarta à la dernière minute un coup d’estoc qui aurait pu agrandir sa collection de cicatrice. Un sourire nerveux se dessina sur son visage, il était en colère certes, mais il s’amusait quand même.

Les deux combattants se jaugeaient de nouveau, essoufflés par l’intensité des échanges de coups qu’ils venaient de partager. La respiration du borgne était devenue bruyante et saccadée. Mais sa volonté de botté les fesses de Seido était loin d’avoir disparue. Elle brulait même dans son unique œil, celui-ci habituellement gris et inexpressif reflétait toute sa hargne et sa combativité. S’ajoutaient à cela ses longs cheveux châtains totalement décoiffés, son bandeau, sa cicatrice et l’immense cerne sous son œil, tout ceci lui donnait un air de fou sanguinaire et brutal.

La dîtes brute s’élança de nouveau. La forêt était toujours aussi calme, le temps toujours radieux, aucuns nuages ne venaient assombrir l’immensité du ciel bleu. Rien ne brisait ce silence de la nature, puis tout à coup le bruit puissant de deux objets métalliques se percutant, la lame et le crochet ne semblaient pas avoir fini de danser …
http://www.onepiece-requiem.net/t2897-galowyr-le-balafre-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t3000-fiche-galowyr
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Dim 19 Fév 2012 - 2:48

Encore un échange de coup, rien de très innovateur. Les deux hommes semblaient s’observer l’un l’autre, en attendant le moment le plus propice pour frapper. Seido était cependant satisfait. En effet, son coup spécial avait atteint son but, blessant le pirate au flanc. Il prit le soin de ne pas optimiser les dégâts. A quoi bon provoquer des blessures lors d’un entraînement ? Par contre, Seido n’était pas certain que son compagnon en ferait de même. Dans le doute, il préféra éviter de se faire toucher.

Le combat commença tout doucement à s’éterniser, vu que les combattants étaient d’un niveau fort proche. Mais voilà que Galowyr bondit sur Seido, tel un lion sur sa proie. Le manchot avait un style de combat fort sauvage. Le médecin le crochet avec sa lame, sans faire attention au coup de poing qui visait son estomac. Une erreur d’amateur. Le reste était prévisible, un coup de genou, puis un coup de pied en pleine face. Comme si ça allait être si facile ! Seido ne put éviter la première partie, mais roula sur le côté afin d’éviter de recevoir la chaussure de son adversaire. Quelques années auparavant, il avait affronté un ancien marine qui se battait en usant un style similaire, sans compter le crochet. Cette fois, cependant, Seido était bien décider à ne pas se faire battre.

Une fois sur pied, le médecin contre attaqua instantanément avec un coup d’estoc, visant le flanc légèrement blessé. Autant profiter du léger handicap du manchot. Ce dernier évita de justesse l’attaque. Chance ou réflexe ? Seido ne pouvait pas le dire. En tout cas, l’un comme l’autre commençait à fatiguer, et s’observer une nouvelle fois, pour rendre un peu leur souffle. Dans ce genre de situation, le pirate aurait provoqué son adversaire, pour le pousser à commettre une erreur. Là, par contre, il n’en fit rien. Attiser encore plus la combativité de Galowyr pouvait lui jouer un mauvais tour. Fin de la pause, le sauvage lui sauta encore dessus.

*Même tactique ? Oh, mais tu ne m’auras plus comme ça !*

Seido bloqua le crochet en pivotant sur lui-même. Un réflexe porta sa main à son revolver, mais il ne le sortit pas, ça n’aurait pas été très fair play de sa part. Au lieu de ça, le médecin changea sa garde, laissant un vide, assez subtil pour ne pas laisser comprendre à son adversaire que ç’était voulu. Il le laissa enchaîner ses coups de crochet, se faisant même blesser à l’avant-bras droit jusqu’au moment propice. Voyant enfin le coup qu’il attendait arriver, puissant mais lent, Seido donna un coup de pied dans une branche, l’envoyant vers Galowyr. Grâce à cela, il disparut un bref instant de son champ de vision, laissant à Seido le temps de s’approcher et le frapper à l’aide du pommeau de son arme, qu’il ne tenait maintenant que d’une main. Déboussolé, le manchot frappa, mais cela fût paré rapidement par Seido, et qui lui donna un fameux coup de poing au visage, qui rate sa cible et en profita pour faire un pas en arrière.

Sly Move

Seido usa d’une de ses attaques spéciales une nouvelle fois, il voulait en faire le plus vite avec ce combat. La frappe, basique, était verticale en tenant le sabre à une main. Comme il l’avait fait de nombreuses fois auparavant, le manchot voulut parer avec son crochet, une grossière erreur. En faisant varier la portée du sabre, grâce à un jeu d’épaules selon la position de son adversaire, Seido pût profiter d’une attaque difficile à parer, mais qui laissait son flanc droit son défense.
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
Galowyr Dyrian
Le Sable Rugueux
Mousse

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 6726
Popularité: -442
Intégrité: -278

Dim 20 Mai 2012 - 18:42

Ce sabreur … Il l’exaspérait. Qui l’avait autorisé à résister de la sorte ? Il est vrai que durant un combat c’était plus agréable que l’adversaire est un minimum de répondant, mais là ça résistait un peu trop à son gout. Surtout que ce type avait des techniques de combat assez emmerdantes. Il s’était encore laissé surprendre par un de ces tours de sabreur de seconde zone, ce « Sly move ».

Galowyr n’avait rien vu venir, le sabre de Seido trancha de nouveau le borgne qui recula instinctivement. Il baissa l’œil histoire de faire un état rapide des lieux, la blessure n’avait rien de bien grave mais un deuxième sillon rouge venait maculer sa tenue de prisonnier. Celui-ci traversait son torse, s’il n’avait pas reculé ça aurait pu faire bien plus mal. Fallait l’admettre le toubib était définitivement pas un combattant ordinaire, il faisait preuve d’une dextérité au sabre impressionnante. Il était peu nombreux ceux qui l’avait à ce point amoché, sans le code de l’honneur de Seido, Galowyr aurait été blessé sérieusement. Enfin sur ce dernier point le borgne se refusait de l’admettre, personne ne le surpassait en combat et surtout pas ce mec. Tout cela aurait été bien différent s’il avait eu une cigarette.

Ah avec du tabac, ça serait Seido dont le sang aurait coulé, tout cela pour dire que si Seido avait la haute main dans le combat, s’était plus due au hasard qu’à sa soit disant supériorité dans le maniement des armes. Galowyr se tint la tête un court instant, cette maudite migraine voulait pas partir, ni cette furieuse envie de se passer les nerfs.

Seido se tenait toujours droit devant lui, Non mais il allait voir ce sale type. Lorsqu’il en aurait fini avec lui, le toubib n’oserait plus jamais le provoqué. Le petit problème c’était cette maudite épée, elle lui donnait une bien meilleure allonge, puis ça tranchait bien cette connerie, ce n’était vraiment pas juste ça. S’il y avait eu une épée lui aussi, ça serait le toubib qui saignerait. Mais oui voilà. Sans épée l’autre abruti n’avait plus aucune chance. Enfin lui enlevé l’épée c’était plus facile à dire qu’à faire. Qu’est ce qu’il était en train de raconter là ? Avec son talent c’est comme si le combat était plié d’avance. Il fit craquer les os de son coup puis fléchit les genoux. Sa respiration s’accéléra, ses bras tremblaient, il était resté immobile trop longtemps et il ne tenait plus sur place. Le temps n’était plus à la réflexion. A l’attaque !

Le crochet fila vers le visage de Seido qui comme de nombreuse fois para le coup, après une passe d’arme sans grande intérêt les deux adversaires s’éloignèrent de nouveau. Soudain il eut un de ses éclairs de génie qu’il avait de temps à autre et qui le plus souvent n’avait rien de géniale mais passons. Le borgne fit ce qu’il savait faire de mieux : foncer tête baissée. Un flash l’aveugla. Des vieux souvenirs remontaient. C’était étrange, le manque de tabac surement. C’était l’image d’un large terrain vague de sable rouge, recouvert ici et là de bidons métalliques rouillés et autres objets abandonnées. Dans cette décharge à ciel ouvert, une vingtaine d’enfant jouaient parmi eux un petit garçon aux yeux gris. Les enfants d’Edge Town se livraient à leur jeu préféré, divisé en deux équipes ils se faisaient face. Le but du jeu était simple empêcher l’équipe adverse d’amener le ballon entre les deux bidons qui délimitaient la ligne d’en-but. La star de l’équipe, un « colosse » roux O’connell s’élança. De ses longs bras il envoya valsé un premier défenseur, puis un second. Le futur Galowyr s’élança dans sa direction, puis bondit en avant pour arrêter l’attaquant. La foret se redessina sous ses yeux, il était en apesanteur ses bras serrèrent Seido au niveau du bassin.


Plaquage !

La vitesse d’impact les envoya tous les deux au sol. La main de Galowyr vint bloquer celle qui tenait l’arme de Seido tandis que la pointe du crochet venait gratouiller la gorge du medecin. Bon bah voilà comme prévu il avait gagné …


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t2897-galowyr-le-balafre-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t3000-fiche-galowyr
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Dim 10 Juin 2012 - 10:22

Sa technique avait fonctionné, comme l'avait espéré Seido. Même Galowyr avait reculé, l'allonge de cette attaque avait permis à Seido de faire mouche, blessant une nouvelle fois le pirate, même si ce n'était qu'une légère lésion. Rien qui ne mettait sa vie en danger. Pourtant, le doc remarqua que son adversaire se tenait la tête. Seido ne se souvenait pas de l'avoir touché à la tête, ni vu un quelconque choc à la tête. Quelques instants après, le manchot se préparait à un nouvel assaut. Ses jambes trahissaient son émotion. Était-il agité à cause du combat, ou une autre raison se cachait derrière ? Ne voulant pas risquer la santé de son compagnon, Seido s'apprêta à lever la main, pour mettre fin à cet entraînement, mais il ne fût pas assez rapide. En effet, le pirate fonça sur lui, avec la ferme intention de lui enfoncer son crochet dans la tête. Comme il l'avait fait de nombreuses fois auparavant, Seido para se geste, plus par habitude qu'autre chose. Ultérieurement, Seido devait penser à dire à Galowyr de changer un peu plus de type d'attaque, qui devenait un peu trop prévisible lors d'un combat assez long. L’effet de surprise avait une certaine importance lors d’un combat.

Les deux pirates croisèrent le fer encore un petit moment avant de reprendre leur distance. Ils se regardèrent, droit dans les yeux, essayant de comprendre, ou deviner, les intentions de l'autre. En fait, pour être précis, c'est ce que faisait Seido. Durant son combat, il avait observé les divers mouvements de son compagnon, qui se répétait souvent, et pouvait à présent mieux voir à travers ses frappes et ses mouvements. Le médecin tenait la victoire au creux de sa main. Le tout était de ne pas la laisser filer. Il attendait le prochain et dernier assaut de Galowyr, sans doute une charge avec comme finalité un coup de crochet en direction de sa tête. Grâce à un léger recul et un mouvement de pivot, Seido comptait faire valser son compagnon dans les airs, et lui pointer gentiment sa lame sous la gorge, mettant fin à cet interminable entraînement. Voilà, c’était le moment, le manchot entamait sa charge. La fin était proche.


Ayant déjà une idée claire de la suite des événements, Seido se sentait confiant, trop confiant, et ce fût le drame. Dans sa jeunesse, le pirate eut l’occasion de voir des gens se battre dans la boue, une sorte de lutte inspirée par une coutume indigène, et cette situation lui faisait penser à cela. En effet, Galowyr avait usé de sa puissante carrure afin de planquer son adversaire, ce qu'il réussit assez bien, au grand déplaisir de Seido, à qui ça ne faisait pas vraiment plaisir. Il comprit le mouvement du manchot un instant trop tard, ce qui ne laissa place qu'à une injure bien mérité, surtout contre lui-même. Cette fois, il avait fait une belle boulette, qui allait mettre dans position fort favorable son opposant, adepte du combat rapproché. Avant de pouvoir essayer quoi que ce soit pour éviter le plaquage, Seido se retrouva au sol en compagnie de son partenaire d’entraînement. Ce dernier, lors de leur vol, prit le soin de bloquer son épée. Le jeune doc ne voyait plus qu’une option.

A peine se retrouva-t-il à terre que Seido lâcha son arme et, de sa main libre, il sortit son revolver que se mit directement sous le menton du manchot. Au même moment, le pirate donna un puissant coup de poings dans les côtes de Galowyr et profita de son bref mouvement de recul pour le faire basculer. Seido se retrouvait maintenant au-dessus, pointant son arme sur Galowyr. Il la rabaissa au bout de quelques brèves secondes et offrit sa main à son compagnon.

Je crois qu’on sait assez entraîner pour aujourd’hui. Tu es un adversaire redoutable, je n’aimerais pas croiser le fer contre toi dans un vrai combat. Je n’imagine même pas ce que tu peux faire en pleine forme !

Le manchot hésita, mais saisit finalement la main qu’on lui offrit. Les deux allèrent ensuite se reposer, et manger, le combat leur avait ouvert l'appétit. Ils ne bavardèrent que très peu, s'échangeant leur avis sur leur entraînement. Le moment de leur séparation arriva le jour suivant, et se fit avec un salut de la main. Un jour, qui sait, les deux pirates se croiseront à nouveau. Mais qui si ça serait dans le même camps ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1